Le CatholicaPedia Blog

CatholicaPedia, une mémoire de la Tradition… en toute liberté

Posts tagged “théologie

Même un athée comprend Vatican II

Posted on 5 avril 2016

 

Michel Onfray

Quand un philosophe athée, intelligent, vif et synthétique, parle de Vatican II (d’Eux)… Il a compris et résume tout avec clarté :

Logo Le FigaroMichel Onfray : « Nous avons perdu le sens du sacré judéo-chrétien »

 

Le philosophe Michel Onfray était l’invité des Rencontres du Figaro de mars 2016. En réponse à la question d’un spectateur dans la salle, il s’est livré à un véritable cours d’architecture, de liturgie et de théologie condensé.

 

 

Théologie de la fausse résistance : Le Pape parle, mais c’est vous qui décidez !

Posted on 31 janvier 2016

 

À propos de “jugement privé”…

 

Théologie de la fausse résistance :
Le Pape parle, mais c’est vous qui décidez !

Salza gavel

Qui a besoin d’un Pape alors qu’il existe
des tamiseurs et des résistants autoproclamés ?

 

par Novus Ordo Watch

 

 

 

On dirait que cette année nous réserve un véritable Armaggedon entre la fausse position traditionaliste R&R « reconnaître-tout-en-résistant » et le sédévacantisme. Qu’il en soit donc ainsi, car la question est d’une très grande importance. La stratégie appliquée à l’heure actuelle par John Salza et Robert Siscoe – coauteurs de « True or False Pope? » (Vrai ou Faux pape ?) – fait penser à un “une-deux de boxeur” visant à enterrer le débat sous une flopée de brefs articles afin de nous submerger, ainsi que de diviser pour régner en insistant sur des questions ne pouvant recueillir notre accord. Le but de l’opération est d’empêcher une réaction unifiée de notre part et de nous paralyser, en quelque sorte, dans l’espoir peut-être que nous nous déchirerons entre nous au lieu de nous en prendre aux deux personnages en question.

Fort bien. Mais cette stratégie échouera.

Comme annoncé précédemment, nous devons résister à la tentation de réagir point par point à tout ce que l’on nous jette à la figure en ce moment. Pour l’instant, nous restons sur notre quant-à-soi en nous bornant à observer le déroulement de l’opération. Nos réponses viendront, mais ne consisteront pas en des ripostes directes et frénétiques au coup par coup. Au lieu de cela, nous développerons calmement nos arguments au moment voulu. Peut-être ces gens essayent-t-ils de nous paniquer, mais si tel est le cas, c’est raté. Bien que nous indiquions des liens avec eux, nous avons remarqué qu’ils ne nous rendaient pas la pareille. C’est malheureux, mais nous nous en accommoderons. Voici une brève récapitulation des « posts » les plus récents que nous avons publiés au sujet de leur livre et(ou) de leur position :

 

Alors que nous attendons toujours notre exemplaire de « True or False Pope? » (allez, les gars, dépêchez-vous !), il est temps de braquer à nouveau le projecteur sur la position par laquelle Salza et Siscoe entendent remplacer le sédévacantisme en tant qu’unique position « catholique traditionnelle » authentique par une posture fréquemment appelée R&R « reconnaître-tout-en-résistant » et qui peut se résumer aussi par la formule :

« Le Pape a parlé, mais c’est VOUS qui décidez ! »

(suite…)

Droit de réponse & « juridiction »…

Posted on 28 novembre 2015

 

J’ai décidé de « fermer les commentaires » pour le temps de la réflexion.

Les polémiques verbales (retransmissent par écrit dans les commentaires) deviennent exécrables.

 

Droit de réponse

 

Suite à la « fermeture des commentaires » j’ai reçu par eMail la demande de « Droit de réponse » suivante :

[stextbox id= »info » image= »null »]

Monsieur,

Je vous demande ce petit droit de réponse au sujet des commentaires de votre dernier article sur le livre de Malachie Martin, à insérer dans les commentaires sous le nom de François. Merci.
 
« Je ne suis pas allé sur CatholicaPedia depuis la dispute sur le secret de La Salette où l’on a vu certains parler de mises à l’index qu’ils refusent de lire, et M. l’abbé Ricossa et l’IMBC traités de tous les noms avec des accusations gravement calomnieuses.
 
Hier soir, j’y ai fait un petit tour.
J’y vois que toutes les occasions sont bonnes de traîner dans la boue Verrua (c’est-à-dire les prêtres et évêque de l’Institut Mater Boni Consilii). 
Et avec eux, sans s’en rendre compte, aussi tous les prêtres et évêques non una cum qui adhèrent à cette Thèse.
 
Je pense, et malheureusement avec des raisons sérieuses, que la plupart de ceux qui déblatèrent au sujet de cette Thèse théologique de Mgr Guérard sur la situation de l’Eglise depuis le 7 décembre 1965, n’ont lu aucune étude sérieuse, même courte, écrite sur cette dernière (Mgr Guérard, Mgr Sanborn, l’abbé Ricossa).
 
Et je vois de plus que l’auteur de l’article répond à Chouan qui pose avec pertinacité la question de l’institution divine de la Hiérarchie de Juridiction (qui, pour les sédévacantistes complets a bel et bien disparu, semble-t-il), qu’elle est d’institution humaine.
 
Problème… :
 
Le CDC 196 :
« Dans l’Église, le pouvoir de juridiction ou de gouvernement est d’institution divine… » ……
 
Qui legit intelligat.
La théologie est en effet une science difficile et compliquée, ne vous en déplaise  qu’il faut donc étudier avec sérieux, et non pas une sorte de sport que tous peuvent pratiquer s’ils le veulent. Il semble bien que certains blogueurs la conçoivent comme un sport qui aboutit malheureusement à une simple joute verbale, de plus trop souvent calomnieuse.
Mon père était médecin, la chose qui le mettait le plus en colère (il y en a de saintes) c’était d’entendre des personnes qui parlaient et enseignaient la médecine aux autres sans l’avoir jamais étudiée. De même une des choses qui me fait le plus de peine est d’entendre des personnes enseigner la théologie sans l’avoir jamais étudiée. »
 
Merci.

[/stextbox]

 

 
Email signé.

 

*
*     *

 

Ce message m’inspire deux commentaires.

Premièrement sur la « Juridiction » :

Monsieur le théologien approuvé… je ne suis pas d’accord avec vous… (un motif de plus…) ; si la théologie « est en effet une science difficile et compliquée »…rien n’empêche un quidam, de part sa réflexion… (intelligence, mémoire, volonté) — ça vous dit François ? — de comprendre une situation compliquée erronée !…

La « Juridiction » est d’institution divine, dites-vous avec « Chouan » et le CDC (Code de Droit Canon)…

 

Le « Code de Droit Canon » n’est pas d’institution divine non plus… puisque (même si le Saint-Esprit y veillait !) il a été établi par la hiérarchie de l’Église pour sa gouvernance… (La Gouvernance est d’institution divine disais-je lien permanent)

Il est normal (en quelque sorte) que le CDC, d’institution ecclésiastique, fasse croire que la Juridiction soit d’institution divine… pour assoir son autorité ??

Mais tous les théologiens ne sont pas de cette avis. J’en ai trouvé un… (il y en a surement d’autres, je n’ai pas cherché des heures…)

Dans son livre : Cours alphabétique et méthodique de droit canon dans les rapports avec le droit Ecclésiastique : H-M (1860. 544 p.) — Michel André Abbé, chez l’Auteur et a la Librairie Catholique de F. Boullotte, 1859…, il écrit au sujet de la « HIÉRARCHIE » :

 [stextbox id= »warning » image= »null »]

Comme il y a dans l’église deux puissances, l’une de l’ordre et l’autre de la juridiction, il y a aussi deux hiérarchies, l’une de l’ordre et l’autre de la juridiction.

La hiérarchie de l’ordre est celle qui a été établie pour former le corps de Jésus-Christ, en commémoration de sa dernière cène, à l’effet de sanctifier les fidèles intérieurement par la participation du sacrement de l’eucharistie. Cette hiérarchie est composée des clercs qui sont dans les ordres mineurs, et de ceux qui sont dans les ordres sacrés. Cette dernière hiérarchie est d’institution divine.

La hiérarchie de la juridiction est celle qui a été établie pour le gouvernement et la conduite de ces mêmes fidèles, et pour leur procurer une espèce de sanctification extérieure ; et cette hiérarchie est composée du pape, des patriarches, des primats, des métropoli­tains ou archevêques, des évêques et des autres prélats de l’Église ; elle est d’institution ecclésiastique.

La hiérarchie de l’ordre diffère de celle de la juridiction en ce que la première tend à sanctifier et à élever les fidèles dans une vie spirituelle, par la prédication de l’Évangile et par l’administra­tion des sacrements, au lieu que la hiérarchie de la juridiction tend à les sanctifier par le gouvernement ecclésiastique.   La hiérarchie de l’ordre n’attribue point la juridiction, mais seulement le pouvoir de faire les fonctions ecclésiastiques et d’administrer les sacrements, au lieu que l’autre hiérarchie attribue juridiction, et conséquem­ment le droit de faire des régiments concernant la foi et la disci­pline ecclésiastique, et de châtier les rebelles par des peines con­venables en son pouvoir. En effet, la principale fonction des mi­nistres de l’Église étant de conduire les hommes à la connaissance et au culte de Dieu, l’Église ne pouvant y parvenir sans quelque juridiction, elle a besoin de règles et de lois, de ministres qui aient le pouvoir de les faire exécuter, et de ramener, par des peines légi­times, ceux qui s’écartent de la véritable voie.

[/stextbox]

 

De la Hiérarchie

 

 

 

Comme quoi les avis sont partagés…

Mais je n’ai jamais entendu (dans les Évangiles) Notre Seigneur Jésus-Christ mettre en place une Juridiction…

Par contre je l’ai bien entendu dire, par Ses évangélistes :

16 Simon Pierre, prenant la parole, dit : « Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. »
17 Jésus lui répondit : « Tu es heureux, Simon, fils de Jean, car ce n’est pas la chair et le sang qui te l’ont révélé, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.
18 Et moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle.
19 Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux : et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

Math. 16: 16-19

« Comme mon Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. »

Jn 20: 21

19 Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit,
20 leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé : et voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. « 

Math. 28: 19-20

…tout cela est La hiérarchie de l’ordred’institution divine.

 

* * *

 

Secondement sur la « médecine » :

Que votre père qui fut médecin (paix à son âme !) colèrait contre « les personnes qui parlaient et enseignaient la médecine aux autres sans l’avoir jamais étudiée »… est un temps (béni…mais)  révolu ! (temps où le médecin de campagne avait une certaine compétence mais surtout de l’éthique !!! potentialisée par la morale chrétienne lorsqu’il était Catholique…)

Aujourd’hui le corps médical est totalement (ou presque !!) corrompu par l’argent et de plus totalement incompétent ! Mon épouse qui fut déléguée médicale pour un grand laboratoire pharmaceutique en a fait mille fois l’expérience…

Et nous avons put nous « sauver » plusieurs fois de maladies graves — elle et moi — en n’en faisant qu’à notre tête… en recherchant les compétences (par l’Internet notamment) là où elles se trouvent dans certains milieux bannis par la « médecine officielle » ou la réglementation despotique française… (sous contrôle SS)

Votre exemple ou citation… et donc très mal venue pour moi qui ne fait pas confiance en la médecine…

Cordialement Vôtre,

Cave Ne Cadas

 

Lettre Ouverte d’Arnaud-Aaron Upinsky à papeFrançois

Posted on 8 avril 2015

Arnaud-Aaron Upinsky est un spécialiste international confirmé du Linceul de Turin.

À ce titre, il profite de la nouvelle ostension, en 2015, pour continuer le combat du Linceul.

Autorité reconnue du Linceul, il interroge, dans les formes diplomatiques voulues dans cette situation, celui qui, à la place qu’il occupe, est l’interlocuteur obligé.

Le Linceul de Turin

Lisons avec attention la lettre qui suit, car elle soulève de vrais débats… et met l’antiPape de la secte Conciliaire devant les contradictions de celle-ci depuis 1958 !

Car l’Église Catholique a reconnue Officiellement Depuis 1934 l’authenticité du Linceul de Turin !!!

C’est la secte Conciliaire qui ne veut pas la reconnaitre Voir notre article du 4 mai 2013 (Fête et Messe du Saint Suaire) : http://wordpress.catholicapedia.net/4-mai-fete-et-messe-du-saint-suaire/

 

François face au Linceul

 

* * *

 

(suite…)

Le n°36 de La Voix des Francs Catholiques est paru

Posted on 7 avril 2015

 

Le n°36 de « La Voix des Francs Catholiques » est paru

revue trimestrielle des éditions Saint-Remi
Histoire – Politique – Religion – Sciences – Littérature

LVF36

Lire un extrait (1er article en entier)
Défense des historiens catholiques du XIXe siècle face à la critique moderne

Acheter ce n°36, 10 € franco
Pour s’abonner en ligne (30 €, 4 n° à l’année) cliquer ici (remplissez 4 dans les n° et cliquer sur « s’abonner »)
Éditions Saint-Remi – BP 80-33410 CADILLAC

 

*
*     *

 

ÉDITORIAL

 

Mgr Williamson a procédé au sacre de l’abbé Faure en Argentine le 19 mars dernier. Le 23 mars il l’a annoncé par eMail et a présenté les justifications de ce sacre. Il a envoyé le même jour un message destiné aux sédévacantistes, pour tenter de les réfuter, intitulé Arguments émotionnels.

Mgr Williamson y prétend que les sédévacantistes agissent par manque de réflexion, plus avec leur cœur qu’avec leur intelligence ! Il ne faut pas manquer de toupet pour affirmer pareille chose.

Lorsque l’on se penche une minute sur toutes les études théologiques qui ont été écrites par tous les tenants du sédévacantisme, tout esprit honnête y reconnaîtra plus le travail de l’intelligence éclairé par la Foi que celui du cœur, qui ici n’a pas sa place.

Dans son mot Mgr Williamson essaie de réfuter deux arguments des sédévacantistes. Examinons son argumentation et faisons en ressortir les conséquences doctrinales, à la lumière des enseignements du Magistère infaillible de l’Église.

Soulignons tout de suite, qu’une fois de plus, aucune référence du Magistère n’est donnée par Mgr Williamson, tout est dans son imagination personnelle.

(suite…)

Avec Bergolio, le Stalinisme revient !

Posted on 14 octobre 2014

 

La revue de la F$$PX, “Courrier de Rome”, publie dans son édition de septembre 2014 la traduction de l’article d’un dénommé Maurizio Blondet * du site italien Effedieffe.com paru le 1 août.

Maurizio BlondetSon article est intéressant à plus d’un titre car il nous décrit un Bergoglio stalinien et « j’en foutiste » un homme revêche, grincheux et désagréable, un autoritaire arbitraire un homme fruste, mal élevé ; quelqu’un de rancunier ; quelqu’un qui est soumis à des passions et des détestations très fortes, sans motifs, envers les gens…

Mais bien sûr ni l’un ni les autres ne trouvent aberrant d’appeler ce “clown blanc” : « Notre Saint Père » le « Pape »… « bien-aimé Saint Père »… l’esprit de la Fraternité $$ Pie X est là !!!

(*) Maurizio Blondet (catholique traditionaliste), né à Milan le 22 février 1944, est un journaliste et essayiste italien, connu pour ses théories du complot et ses écrits sur l’ufologie. Il dirige le journal en ligne Effedieffe.com.

 


 

“…Rome deviendra le siège de l’Antéchrist”

 

Courrier de Rome

Courrier de Rome, septembre 2014

 

Pour Mieux Comprendre Le Pape François ! ! !

 

teologia bergogliana

 

Je lis sur un site catholique que « La revue internationale de théologie Concilium a consacré son dernier numéro au sujet suivant : « De l’ “anathema sit” au “Qui suis-je pour juger ?” » à partir de la fameuse phrase du Pape François sur l’homosexualité : « qui suis-je pour juger ? », prononcée à son retour du Brésil, en juillet 2013.

Les auteurs « considèrent que les formules et les dogmes ne peuvent pas comprendre l’évolution historique, et que chaque problème doit être placé dans son contexte historique et sociopolitique. La notion d’orthodoxie doit être dépassée, ou au moins redimensionnée, parce qu’elle est utilisée comme « point de repère pour étouffer la liberté de pensée et comme arme pour surveiller et punir »… Ils définissent l’orthodoxie comme “une violence métaphysique”. Au primat de la doctrine doit être substitué celui de la praxis pastorale… (Concilium, 02/2014, p. 11).

(suite…)