Aller au contenu

VATICAN D’EUX : canonisations, béatifications, synode & Cie…

2014 octobre 21

 

Une tempête impétueuse a soufflé dimanche dernier dans beaucoup de chapelles d’une certaine tradition…

Des ralliés (n’en parlons pas !) aux tradis de la fausse-majorité-Traditionnelle (F$$PX) jusqu’aux tradis Verruenien (1) se sont “scandalisés” dimanche 19 octobre 2014… suite aux derniers événements que la secte conciliaire concluait en ce « Dimanche des conviés aux noces » (pour nous ! pas pour Eux…).

Ce dimanche nous présentait pourtant, selon Dom Pius Parsch, une magnifique image de l’automne liturgique (dans l’Église catholique !) :

Dom Pius ParschNous voyons une salle de festin brillamment éclairée, où sont assis de nombreux invités, revêtus d’habits d’une blancheur éclatante. Dans l’attente, tous portent leurs regards vers la porte qui doit s’ouvrir à tout instant pour laisser entrer le Roi venant rendre visite aux invités ; les invités, c’est nous, chrétiens ; la blanche robe nuptiale, c’est le vêtement baptismal de la filiation divine ; le roi qui arrive, c’est le Seigneur dont le retour est attendu. La grande préoccupation de notre vie doit être de posséder la blanche robe nuptiale ; c’est l’homme nouveau que nous devons revêtir dans la vraie justice et sainteté (Épître) ; c’est l’accomplissement de la volonté de Dieu (Oraison).

 Et nos bons tradis n’avaient aux oreilles et à la bouche qu’une préoccupation…

Ce 19 octobre restera dans l’histoire comme le jour où Jean-Baptiste Montini aura été béatifié par le pape François…

 

La F$$PX s’étant fendue de quelques communiqués :

« À l’issue du Synode extraordinaire sur la famille, le dimanche 19 octobre 2014, le pape François procèdera à la béatification du pape Paul VI. La Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X exprime les plus sérieuses réserves sur les béatifications et canonisations des papes récents, dont la procédure accélérée s’affranchit de la sagesse des règles séculaires de l’Église. »

synode_octobre_2014

« À l’annonce de la béatification de celui qui gouverna l’Église dans la tourmente des années soixante et soixante-dix, certaines personnes s’étonnent, peut-être s’émeuvent, mais beaucoup, au bout du compte, garderont le silence. Que peut-on dire en effet contre une béatification ? N’est-elle pas l’aboutissement d’un procès en forme canonique, au cours duquel on a examiné les vertus du « serviteur de Dieu », qui ont été trouvées héroïques ? »

 

Du côté de l’Institut (IBMC) même combat !… Certains prêtres allant jusqu’à célébrer leur Sainte Messe « en réparation de ces scandales »…

« Mes chers fidèles,

Ce dix-neuvième dimanche de la Pentecôte doit être marqué malheureusement d’une pierre noire sur le calendrier de l’histoire de l’Église Universelle, de l’Église catholique. C’est un jour de deuil car aujourd’hui les âmes sont scandalisées, tout d’abord par la clôture de ce pseudo Synode des Évêques sur la famille convoqué par Bergoglio-François 1er et aussi, vous le savez, par la pseudo Béatification de Montini-Paul VI présenté comme héroïque de pratique des vertus chrétiennes… »

 

Les abbés anti-ralliéristes de la fausse résistante, eux aussi, ne sont pas en reste… qui comme l’ineffable R.P. Pierre-Marie des BonsHommes d’Avrillé, alias “Dominicus” dans un « Tiré à Part, du 18 octobre 2014 » de la Revue « Sel de La Terre » écrit :

Pierre-Marie de KergolayAprès la reconnaissance de « l’héroïcité des vertus » du pape Paul VI par Benoît XVI le 20 décembre 2012, le dimanche 19 octobre 2014 a eu lieu à Rome sa prétendue béatification par le pape régnant François accompagné du pape sortant Benoît XVI. Après les fausses canonisations des papes Jean XXIII et Jean-Paul II, nous avons une fausse béatification.

En effet le pape Paul VI ne peut pas être présenté comme un modèle pour les chrétiens. Pour être béatifié ou canonisé, un pape doit avoir exercé des vertus chrétiennes héroïques non seulement comme chrétien, mais comme pape. Or, loin d’avoir exercé des vertus exemplaires, le pape Paul VI est un de ceux qui ont le plus fait, avec les papes Jean XXIII et Jean-Paul II, pour l’auto-démolition de l’Église.

Commençons par rappeler quelques faits concernant son pontificat, puis donnons quelques documents…

 


 

Et bien NON ! mes chers Fidèles semper idem

Nous sommes d’Église Catholique ! (corps mystique de Jésus-Christ)

 

 

NON !

 

Parce que cette “église” est une des nombreuses sectes qui pullulent autour de l’Église catholique…

Mais N’est Pas l’Église catholique !

Elle s’est définie elle-même : « église Conciliaire »…

 

« dimanche 19 octobre, jour de tristesse,
jour de deuil…marqué malheureusement d’une pierre noire »

 

Uniquement pour Tous les « Una Cum »

Pour le Fidèle semper idem

Sur mon agenda, sur le calendrier de l’histoire de l’Église Universelle, de l’Église catholique au 19/10/2014 :

(Dix-neuvième Dimanche après la Pentecôte)
(Saint Pierre d’Alcantara)

 

 RIEN...

 

 


[1] Verrua Savoia (français : Verrue) est une commune italienne de la province de Turin dans la région du Piémont en Italie, siège de l’Institut Mater Boni Consilii, société religieuse fondée par quelques prêtres italiens de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X de Mgr Lefebvre sortis de ladite Fraternité en décembre 1985.

 

Ludovicus : MISE AU POINT

2014 octobre 19

ERRATUM

 

Suite à la reprise d’une citation fautive du P. Calmel sur le site CatholicaPedia Blog, dans un commentaire de Gilbert Chevalier, suite à un échange de courriels avec le Père Pierre-Marie, suite à l’envoi de l’original (ci-dessous) il s’avère que le P. Calmel pensait que le pape pouvait faillir dans la foi en-deçà de l’infaillibilité, et donc je me vois obliger de revoir ma position le concernant.

Ludovicus

 


P.S. :

Ayant repris la citation du P. Calmel donnée par Gilbert Chevalier, je l’ai envoyée au Père Pierre-Marie o.p. (Geoffroy de Kergorlay) avec la question, qu’ils ne veulent jamais considérer : comment un apostat doublé d’un traître peut-il être pape ? La seule réponse que j’ai obtenue, c’est que ma citation était fautive et qu’il m’envoyait l’original copie d’Itinéraires. Sur ce je lui ai à nouveau envoyé cet original, commenté (cf. ci-dessous), avec la remarque que le Père Calmel déraillait en ce qui concerne le Magistère Ordinaire universel et que cela ne remettait nullement en cause la validité de ma question. Sa réponse fut :

GEOFFROY-DE-KERGORLAY

« Cela est un peu léger ».

 

 

Voici d’abord le commentaire de Gilbert Chevalier :

 

Gilbert CHEVALIER lien permanent
octobre 1, 2014

CONCLUSION

Du père Calmel ce texte lisez,
Et après cela, vous-mêmes concluez.

« Le moderniste a ceci de commun avec d’autres hérétiques, qu’il refuse toute révélation chrétienne. Mais parmi ces hérétiques, il présente ceci de particulier qu’il dissimule son refus. Le moderniste, on ne le saura jamais suffisamment, est un apostat doublé d’un traître. Saint Pie X, dans sa lucidité, avait bien vu ce qui était en train de se préparer. Le modernisme n’est pas seulement une hérésie classique : pire encore, il est toutes les hérésies sans en être une en particulier, quoique la pire de toutes. C’est pour cela qu’on a tant de peine à trouver des hérésies explicites chez eux ; s’il était si facile de débusquer des hérésies évidentes dans les thèses modernistes, le modernisme ne serait pas si pernicieux. On ne doit donc pas considérer les modernistes comme des catholiques qui se trompent, mais, à l’instar de saint Pie X, les considérer comme les tenants de toutes les hérésies, et par conséquent les tenir pour les pires ennemis de l’Église dans laquelle ils se sont infiltrés pour la détruire. Le moderniste, pour ne pas être mis hors de l’Église, reconnaît d’abord toute sa doctrine et l’ensemble de la structure ecclésiastique ; ensuite et peu à peu, il travaille à vider de leur vraie signification tous les dogmes et à détourner de sa fonction la structure de l’Église ; enfin, une fois au pouvoir, il éjecte les vrais catholiques hors de cette même structure ; et pour couronner le tout, il va même jusqu’à mettre dehors le véritable Dieu pour le remplacer par une vague divinité panthéiste. On peut se demander avec saint Pie X, si une telle crise n’est pas celle qui doit précéder l’arrivée du fils de perdition. En effet, une fois le terrain bien disposé, le temps pour l’Antéchrist de s’asseoir dans le temple vide et de se faire passer pour Dieu lui-même devient propice. »

(Le R.P. Calmel, dans sa préface du catéchisme de Lémius, lequel catéchisme explique « Pascendi » de saint Pie X en questions-réponses)

 

N’avais-je pas raison de dire
Tout ce qu’ici j’avais à dire ?

Gilbert Chevalier
l’Aveugle-Vendéen
(16/04/2014)

 

Et voici ensuite le document du Révérend Père Calmel qui écrivait cet article intitulé “Le modernisme actuel” dans la revue Itinéraires n°184, Juin 1974, p. 141-153)


 

*   *
 * 

 

Vous avez bien lu :

 

Le Père Roger-Thomas CalmelPour une part, mais pour une part seulement, la ques­tion de l’autorité du chef visible de l’Église se trouvera résolue si nous savons que dans certains cas l’exercice de son autorité peut être mauvais. Le dogme de foi défini au Concile premier du Vatican nous oblige de distinguer l’in­faillibilité, laquelle ne fait aucun doute dans certaines conditions données, de l’impeccabilité laquelle n’est pas un privilège papal ; Il Peut Donc Arriver au Pape de Faillir, Non Seulement dans l’Ordre des Mœurs, Mais, Jusqu’à un Certain Point, Dans l’Ordre de la Foi Elle-Même [Cette affirmation n’est pas catholique]. Or à partir d’une certaine gravité dans les défaillances du pape en tant que gardien de la foi, à partir d’un certain seuil, l’épreuve est à la limite de nos forces. Nous savons, nous savons désormais d’expérience, qu’il ne nous suffit point, pour la supporter sans fléchir, d’avoir une juste notion, une notion chrétienne de l’autorité réservée au pape et de l’obéissance que nous lui devons. La prière seule nous permettra d’accueillir cette épreuve, venue par le chef visible de l’Église, de telle sorte que nous vivrons plus que jamais de la vie de l’Église. Par suite de la défaillance du chef visible [Si le chef défaille, surtout dans la foi il cesse d’être chef], nous sommes obligés, plus que jamais, de nous tenir très proches du chef invisible et victorieux, Notre-Sei­gneur Jésus-Christ. Nous sommes obligés, plus que jamais, de mettre notre recours et de trouver notre refuge dans le Cœur Immaculé de la Mère du Souverain Prêtre, la Vierge de la Compassion et du Cénacle, dont la supplication est toute-puissante sur le cœur de son Fils.

 

 

L’ÉTAU SE RESSERRE AUTOUR DU PETIT NOMBRE…

2014 octobre 17
tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
par Pierre Legrand

 

L’Étau se Resserre Autour du Petit Nombre…ou

…Jérôme Bourbon pris entre deux feux d’un même traditionalisme moribond et en état de très pieuse décomposition…

 

 

RivarolDans un article de Rivarol du 16 octobre, Jérôme Bourbon n’a pas de mots assez percutants pour qualifier les occupants du Vatican qui sont « des ennemis, des usurpateurs modernistes sans foi ni loi et des loups déguisés en brebis ».

Il nous dit aussi que « Vatican II et ses suites sont la plus grande catastrophe qui soit arrivée à l’humanité ». Nous ne saurions le contredire !!! (Voir plus bas son article annoté par mes soins).

 

Il se trouve que, par un effet ironique de circonstance, cet article de Rivarol est précédé et suivi, sur TradiNews, très symboliquement par deux articles d’un même Abbé François Knittel de la…FSSPX !!!

Abbé François Knittel

Dans l’article qui précède celui de Jérôme Bourbon, l’Abbé Knittel nous parle de la grandeur du mystère dans les relations entre époux et épouse dans le mariage.

Il nous expose ensuite la nouvelle théologie du mariage selon le Cardinal Kasper ! Il nous explique ensuite que, selon la conception des éléments de salut, l’union des divorcés-remariés présente quelques similitudes matérielles avec celle des couples légitimes (amour mutuel, stabilité de la relation, soin des enfants, vie de prière, etc.)

Mais l’Abbé s’empresse à juste titre d’ajouter que ces éléments sont privés de l’ordre et de la finalité qui sont propres au mariage chrétien. Il en conclut que, en poussant ces faux principes jusqu’à leurs ultimes conséquences, on risque d’aboutir, après le « mariage pour tous » à la « communion pour tous » !!! Question à l’Abbé en passant : n’est-ce pas déjà le cas dans la secte conciliaire depuis au moins quarante ans ? Quid de la validité de ces synaxes de Caïn ? On reste muet sur l’essentiel comme toujours !

Dans l’article qui suit celui de Jérôme Bourbon, notre même Abbé nous entretient de la « réconciliation liturgique » soutenue par une thèse doctorale d’un moine bénédictin espagnol ! Tout tourne autour des principes d’interprétation du motu proprio Summorum Pontificum !!!

Oui, vous avez bien lu !!! On n’arrête pas le progrès ni l’imagination (malice ?) humaine !… Notez en outre que ce moine ne célèbre pas lui-même selon le rite traditionnel…ce qui, dixit l’Abbé, lui confère une neutralité et une impartialité qui ne sauraient être mises en doute !!!

 

Mais ce qui est intéressant c’est que nous apprenons que :

1/ l’herméneutique de rupture est une réalité bien concrète !

2/ le motu proprio résulte d’une « lente maturation » (sic !) depuis 1971 !!!

3/ le motu proprio a modifié la situation précédente, en faisant comprendre que la célébration de la forme extraordinaire devrait être normale…Malin, non ?

4/ la célébration de la Messe traditionnelle n’est pas en opposition avec Vatican II…

5/ il y a eu une réforme, [c’est-à-dire] un changement dans les formes, mais pas une véritable rénovation, telle que l’envisageait Sacrosantum Concilium !

6/ la réconciliation liturgique est une nécessité urgente préalable à l’évangélisation et à l’œcuménisme !!!

7/ Benoît XVI a manifesté son amour paternel et sa compréhension envers ceux qui se sentent spécialement attachés à la tradition liturgique romaine et qui couraient le risque (SIC !!!) de devenir, de manière définitive, des marginaux (suivez mon regard !!!) dans l’Église.

8/ et le plus sérieusement du monde, notre Abbé en conclut que le motu proprio est « un signal fort » et que ces signes des temps demandent réflexion et Docilité !!!

 

On nous prend vraiment pour des demeurés…incultes !!!

Tirons vite la chasse !

 

Liens :

  1. http://tradinews.blogspot.fr/2014/10/abbe-francois-knittel-fsspx-la-lettre_15.html
  2. http://tradinews.blogspot.fr/2014/10/abbe-francois-knittel-fsspx-la-lettre.html

 


TradiNews : [Jérôme Bourbon – Rivarol] Le Vatican bénit les unions homosexuelles, Valls détruit la famille

Jérôme Bourbon – Rivarol – 16 octobre 2014


 

Lire la suite →

FRANÇOIS-LE-DESTRUCTEUR :
PETIT FLORILÈGE DU « MAGISTÈRE » BERGOGLIEN

2014 octobre 16

 

Un fidèle lecteur de notre blogue et de celui de notre confrère Radio Cristandad a fait une recension de l’ « enseignement » atypique du clown blanc qui préside la secte conciliaire depuis un peu plus de dix-huit mois (13 mars 2013)…

« Un an et demi d’enseignements de François »

En attendant une éventuelle traduction française, dont il n’est pas du tout sûr qu’elle verra le jour, voici une sélection de citations que j’ai faite des enseignements dispensés par François durant sa première année et demie de séjour à la Casa Santa Marta, au Vatican. Pour tout vous dire, au début je comptais intituler ce recueil « Les dix-huit mois de François en dix-huit citations ». Quand je me suis aperçu que j’en étais déjà à la cinquantième, je me suis dis qu’il valait sans doute mieux interrompre momentanément mon enquête… Je vous salue bien cordialement.

Alejandro.

 

Radio Cristandad a publié récemment l’original en espagnol :

Alejandro Sosa Laprida: Francisco el Destructor: una antología del «magisterio» bergogliano.

 

 

Notre traducteur et ami nous en a fait une version française… et n’a pu s’empêcher de mettre mon grain de sel çà et là en diverses notes. Nous avons jugé que ces piques pouvaient et devaient être conservées. Il conclu par :

Encore merci à Cave ne Cadas d’avoir mis en ligne cet invraisemblable florilège d’âneries bergogliesques, car il importe que le maximum de gens sachent qui est l’actuel pétomane (1) du Vatican.


 


 

François-le-Destructeur :

Petit Florilège du « Magistère » Bergoglien

 

(Traduit de l’espagnol à partir d’une compilation réalisée par Miles Christi, 5 octobre 2014)

Bergoglio fait allégeance aux Rabbi

Lire la suite →

Avec Bergolio, le Stalinisme revient !

2014 octobre 14

 

La revue de la F$$PX, “Courrier de Rome”, publie dans son édition de septembre 2014 la traduction de l’article d’un dénommé Maurizio Blondet * du site italien Effedieffe.com paru le 1 août.

Maurizio BlondetSon article est intéressant à plus d’un titre car il nous décrit un Bergoglio stalinien et « j’en foutiste » un homme revêche, grincheux et désagréable, un autoritaire arbitraire un homme fruste, mal élevé ; quelqu’un de rancunier ; quelqu’un qui est soumis à des passions et des détestations très fortes, sans motifs, envers les gens…

Mais bien sûr ni l’un ni les autres ne trouvent aberrant d’appeler ce “clown blanc” : « Notre Saint Père » le « Pape »… « bien-aimé Saint Père »… l’esprit de la Fraternité $$ Pie X est là !!!

(*) Maurizio Blondet (catholique traditionaliste), né à Milan le 22 février 1944, est un journaliste et essayiste italien, connu pour ses théories du complot et ses écrits sur l’ufologie. Il dirige le journal en ligne Effedieffe.com.

 


 

“…Rome deviendra le siège de l’Antéchrist”

 

Courrier de Rome

Courrier de Rome, septembre 2014

 

Pour Mieux Comprendre Le Pape François ! ! !

 

teologia bergogliana

 

Je lis sur un site catholique que « La revue internationale de théologie Concilium a consacré son dernier numéro au sujet suivant : « De l’ “anathema sit” au “Qui suis-je pour juger ?” » à partir de la fameuse phrase du Pape François sur l’homosexualité : « qui suis-je pour juger ? », prononcée à son retour du Brésil, en juillet 2013.

Les auteurs « considèrent que les formules et les dogmes ne peuvent pas comprendre l’évolution historique, et que chaque problème doit être placé dans son contexte historique et sociopolitique. La notion d’orthodoxie doit être dépassée, ou au moins redimensionnée, parce qu’elle est utilisée comme « point de repère pour étouffer la liberté de pensée et comme arme pour surveiller et punir »… Ils définissent l’orthodoxie comme “une violence métaphysique”. Au primat de la doctrine doit être substitué celui de la praxis pastorale… (Concilium, 02/2014, p. 11).

Lire la suite →

Samedi 13 octobre 1917 : 100 -3

« Il faut cesser d’offenser davantage Dieu Notre Seigneur, car Il est déjà trop offensé. »

2014 octobre 13

 

« Il faut cesser d’offenser davantage Dieu Notre Seigneur, car Il est déjà trop offensé. »

 

Journal de Fátima

 

Ce 13 octobre, malgré la pluie, la foule était au nombre de 50 000 à 60 000 personnes ! Certains étaient venu de très loin pour assister à l’Apparition promise. Parmi cette masse, des incroyants étaient eux aussi là, prêt à intervenir dans le cas où il ne se passerait pas le miracle annoncé par Notre-Dame, les mois précédents.

Lire la suite →

« Dieu n’existe pas », affirme Bergoglio…

2014 octobre 13

 

« Dieu n’existe pas », affirme Bergoglio… pour rire ?

 

Par Osko de Radio Cristiandad

 "pape" françois étourdit beaucoup de monde en déclarant que les athées sont de bons éléments

Cela est-il à ranger dans la Théorie du « Sommeil de Dieu » ?

 

 

 

En bref :

 

Hier, très tôt, Fabian Vazquez (1) faisait part de cette déclaration de Bergoglio :

« Dieu n’existe pas : ne vous en scandalisez pas ! Dieu n’existe pas de cette manière-là ! Ce qui existe, ce sont le Père, le Fils et le Saint-Esprit : des personnes, pas une idée en l’air !… Ce Dieu-spray n’existe pas ! Ce qui existe, ce sont les personnes ! »

 

Nous nous bornerons à citer, à cet égard, un commentaire publié par quelqu’un qui critique Bergoglio avec modération (du moins avec plus de modération que votre serviteur) :

« Voyons cela. Le successeur de Pierre — chargé, par le Verbe de Dieu fait homme Lui-même, de « confirmer ses frères dans la foi » — a déclaré ce que vous venez de lire. Si nous prenons cela au pied de la lettre, nous devons dire que le pape François ne croit ni en la nature divine, ni en les essences divines. « Ceci », en quoi il ne croit pas, ce ne serait donc qu’un « spray ». Il ne croit qu’en les personnes divines — le Père, le Fils et le Saint-Esprit —, mais il ne croit pas en la Trinité en tant qu’unité de personnes. »

« Je conseille aux thomistes de ne pas même essayer de lui parler de l’Ipsum Esse Subsistens, car comme il ne comprend pas cette notion, il ne manquera pas de leur accorder en retour une de ces miséricordes dont il a le secret. »

 

 

De même, sur un autre blogue, on trouve cet intéressant commentaire :

« “Dieu n’existe pas : je l’ai dit, je l’ai dit”, pourrait répéter tout seul dans le secret de ses appartements cet individu dont l’élection pose un problème de légitimité toujours irrésolu, puisque depuis la publication du livre d’Antonio Socci, la question de ladite légitimité ne cesse de diviser les canonistes et de susciter de vives controverses. Pour répondre à une question de ce niveau, il est permis d’avancer que le Siège est vacant, étant donné un cas aussi notoire de démence et quelle qu’en soit la cause, psychique ou spirituelle.

caricature "pape" François par Wilson Santos

« Il se trouve que, dans le fracas des tempêtes ou la tranquillité d’un calme crépuscule, à un moment quelconque et au milieu des souffrances qu’il endure en assistant aux horreurs répandues par Rome sur le monde, le catholique parvient à capter les accents d’une algarade céleste annonçant la Main prompte à s’abattre : « Quousque tandem abutere, Francisce, patientia nostra ? » (2) Et aucun blasphème de Bergoglio ne parviendra à écarter cette Main. »

 

 

Précisons que ces deux blogues sont gérés par des personnes qui n’ont pas la même position que nous vis-à-vis de Bergoglio et de l’église Conciliaire ou officielle.

Ces personnes ne sont pas disposées à admettre facilement la possibilité que l’Église soit en état de Sede Vacante.

Néanmoins, comme on peut s’en rendre compte, elles ne sont pas sans remarquer l’hérésie du personnage déguisé en pape.

Or, dans un article précédent, nous traitions ce personnage de « vieux possédé », et nous pensions que cela pourrait en scandaliser plus d’un.

Mais nous subodorons qu’à mesure que le temps passe, il se trouve de moins en moins de gens pour se scandaliser de ce que nous disons et, plus encore, de ce que dit Bergoglio.

Ceci est un reflet fidèle de la réalité :

Hier, c’était : « Il n’Existe Pas de Dieu Catholique ».

Aujourd’hui, c’est : « Dieu n’Existe Pas ».

L’une et l’autre affirmations (prises dans leur contexte) équivalent à une évidente profession anti-trinitaire.

 

Hier, nous insultions un faux pape hérétique et blasphémateur.

 Le Clown Blanc Bergoglio

 

Aujourd’hui, il nous semble important de répéter que nous assistons à la fausse phase finale d’une guerre totale contre la FOI CATHOLIQUE, hors de laquelle nul ne peut se sauver.

 

L’offensive ainsi exposée, dont Bergoglio est à la fois le chef et l’exécuteur, laisse transparaître une évidente accélération du processus en question.

Le démon sait qu’il lui reste peu de temps.

Ceux qui le servent le savent aussi.

Le blasphème vulgaire du « SPRAY », émis par cet apostat dément et décrépit, va tomber à plat, selon l’antique sentence annonçant l’Avènement du Christ en Gloire et en Majesté.

 

Car « De Dieu, On ne se Moque Pas. »

 

 

 

 

 

***

 

 

 

Source : Osko: ¿Será Esto Parte Del Sueño de Dios? | Radio Cristiandad

 

Traduction Le CatholicaPedia.net

(Que notre traducteur soit encore une fois et toujours remercié pour son travail professionnel)

 

 


[1] Directeur de Radio Cristiandad

[2] Ndt : « Jusqu’à quelle extrémité comptes-tu abuser de Notre patience, François ? »

Fracture dans la Fraternité Saint-Pie-X : blanc bonnet et bonnet blanc

2014 octobre 8

 

L’Abbé Hervé Belmont publie sur son Blogue : Quicumque cet article sur la « Fracture dans la Fraternité Saint-Pie-X »

Sa conclusion rejoint en quelque sorte la notre :

Fausse Résistance = F$$PX = Voies sans issues

 


 

Quicumque

Mercredi 8 octobre 2014

Fracture dans la fraternité Saint-Pie-X : blanc bonnet et bonnet blanc

 

—  Mais pourquoi, pourquoi donc ne parlez-vous pas de l’« union sacerdotale Marcel-Lefebvre », de ces prêtres courageux qui ont choisi la voie de la fidélité en se séparant de la fraternité Saint-Pie-X qui va vers le ralliement ? Auriez-vous quelque défiance à leur égard ?

—  Mais pourquoi donc en parlerais-je ? Serait-ce pour dire la tristesse d’une nouvelle division qui a comme effet de scandaliser les âmes et d’introduire une guerre sans aucun profit pour la doctrine catholique, ni pour la sanctification des chrétiens, ni pour la splendeur de l’Église ?

L’opposition entre la Résistance et le Loyalisme (les deux partis se nommant eux-mêmes plus ou moins de cette manière – majuscules de rigueur !) est une opposition à l’intérieur du même monde, avec les mêmes carences doctrinales et les mêmes aberrations canoniques.

 

Lire la suite →

De la “résistance”

2014 octobre 8

 

De la “résistance”

 

 

Abbé Jospeh Pfeiffer :

Gladium aut Spes

Lettre ouverte à un évêque désorienté

Open Letter to a confused Bishop ([1])
[Et commentée pour un abbé dans une confusion semblable]

Le 30 novembre 2013, en la fête de Saint André, Apôtre

Depuis Tagbilaan, Philippines

 

Chers amis et bienfaiteurs,

 

Beaucoup d’âmes inquiètes ont été réconfortées et ont retrouvés grand espoir, en écoutant Mgr Fellay nous dire que la Fraternité n’a pas changé et que « tout va très bien, Madame la Marquise »

[Note de la traduction : littéralement « tout est va bien au pays du Danemark » (en référence à la phrase célèbre de Shakespeare dans Hamlet qui permet à Monsieur l’abbé Pfeiffer de comparer les dirigeants de Menzingen à la classe dirigeante du Danemark à l’époque de Shakespeare)].

 

Vraiment, Rien n’a Changé ?

Lire la suite →

R.P. Roger-Thomas Calmel : BRUMES DU « RÉVÉLATIONISME » ET LUMIÈRE DE LA FOI

2014 octobre 6

 

Le R.P. Roger-Thomas Calmel, O. P.

 

Brumes du « Révélationisme »

Et Lumière de la Foi

Par le Père Roger-Thomas Calmel, O. P.

Itinéraires
Itineraires N° 181 (mars 1974)
N° 181 (mars 1974)

 

J’appelle « révélationisme » une confiance désordonnée dans les révélations privées ; confiance qui n’est pas assez éclairée et rectifiée par la raison et par la foi.

L’expérience montre que les chrétiens atteints soit d’« apparitionisme » soit de « révélationisme » sont gens difficiles à guérir.

Je voudrais au moins que leur maladie ne soit pas trop contagieuse, et c’est pourquoi je rédige cette note.

Pour sûr je ne reproche pas à ces frères dans la foi de croire au merveilleux d’ordre privé, ni à son rôle indispensable dans l’Église, mais bien de le situer pratiquement au-dessus de l’Écriture et de la Tradition ; ensuite d’équiparer les faits merveilleux les plus différents ; enfin de laisser désorbiter leur vie intérieure par le merveilleux, au lieu de la mettre sous l’empire des vertus théologales qui sont le centre véritable de toute vie dans le Christ.

***

Lire la suite →