Aller au contenu

Fête annuelle des Amis du Christ Roi de France à Saint-Benoît-sur-Loire, Loiret

2015 mars 14

 

Nos Amis du Christ Roi de France nous invitent à leur « Fête annuelle » de Saint-Benoît-sur-Loire pour le traditionnel Anniversaire de la triple donation de la France.

De nombreux membres et lecteurs du CatholicaPedia BlogCSI —, amis du Christ Roi de France y serons bien sûr présents Si Dieu Veut !

 

Bannière des Amis du Christ Roi de France

Il veut régner sur la France et par la France sur le monde.


« Sans Moi, vous ne pourrez rien faire… »


Ils vont encore essayer sans Lui. Ils échoueront.

À Lui seul l’avenir !


À nous la fidélité !

Vive le Christ Roi de France !

20 juin 2015

Anniversaire de la triple donation

Fête annuelle des Amis du Christ Roi de France

Saint-Benoît-sur-Loire

à Saint-Benoît-sur-Loire, Loiret

Une journée pour le Christ Roi de France

en compagnie de sa très Sainte Mère, Reine de France,

une journée de remerciements,

une journée d’adoration,

une journée de fidélité,

une journée de prières,

une journée de grâces.

Tous à genoux !

Nous voulons qu’Il Règne sur nous !

 

*
*     *

 

Programme détaillé

10 h Rendez-vous devant l’abbaye

Prière des Francs

Sainte Messe

12 h 30 Repas tiré du sac

14 h Louis-Hubert Remy, défenseur de l’école johannique catholique : Deux écoles pour sainte Jeanne d’Arc : la catholique et l’universitaire ; leur opposition fondamentale.

15 h 30 Thierry Martin : La seule solution : que SON Règne arrive !

Litanies du Christ Roi de France

« Quand viendra le moment de la dernière crise, il n’y aura rien à faire qu’à demeurer où Dieu nous aura placés, se renfermer dans son intérieur et prier, en attendant le passage de la justice divine ».

 

*
*     *

 

Vente de livres

Contact : 06 13 68 13 54 et 07 81 90 85 70

Invitez vos proches et amis – Venez nombreux

Demandez et diffusez ce tract

Une journée pour la France

Catholiques et Français toujours

 

 

Comment fêter sainte Jeanne d’Arc ?

2015 avril 24

 

Dans quelques jours, nous allons enter dans ce joli mois de mai… Le mois de Marie.

Mais le mois de mai et aussi le mois où nous fêtons avec ferveur la bienheureuse Vierge Jeanne d’Arc, Reine de France éphémère.

La bienheureuse Vierge Jeanne d'Arc

Ô Dieu qui, pour défendre la foi et la patrie, avez merveilleusement suscité la bienheureuse Vierge Jeanne, faites que par son intercession, votre Église, triomphant des embûches de ses ennemis, jouisse d’une constante paix. Par N.S. J.-C.

 

Comment fêter
sainte Jeanne d’Arc ?

Une seule manière que Pierre Hillard nous rappelle :

 

 

*
*     *

 

La Vraie Mission de Sainte Jehanne d'Arc

Un livre à s’offrir, à offrir ; de préférence à : ACRF BP 2, 44140 Aigrefeuille, 30€ franco

 

21 juin 1429 . À Saint Benoît-sur-Loire, Jeanne, Dieu et le roi : la triple donation

Abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire

La triple donation de Jeanne d’Arc : 21 juin 1429

Le 21 juin 1429, donc Jehanne dit à Charles : « Sire, me promettez-vous de me donner ce que je vous demanderai ? » Le Roi hésite, puis consent. « Sire, donnez-moi votre royaume ». Le Roi, stupéfait, hésite de nouveau ; mais, tenu par sa promesse et subjugué par l’ascendant surnaturel de la jeune fille : « Jehanne, lui répondit-il, je vous donne mon royaume ». (1 ère donation)
Cela ne suffit pas : la Pucelle exige qu’un acte notarié en soit solennellement dressé et signé par les quatre secrétaires du Roi ; après quoi, voyant celui-ci tout interdit et embarrassé de ce qu’il avait fait : « Voici le plus pauvre chevalier de France : il n’a plus rien ». Puis aussitôt après, très grave et s’adressant aux secrétaires : « Écrivez, dit-elle :
Jehanne donne le royaume à Jésus-Christ » (2 ème donation).
Et bientôt après : « Jésus rend le royaume à Charles ». (3 ème donation)

À lire ces lignes, on comprend mieux pourquoi le marquis de la Franquerie a pu notamment dédier son livre “La mission divine de la France” « À Jeanne la Pucelle, Martyre pour la France et pour le Roi et héraut de la Royauté Universelle du Christ ».

« Et s’il peut sembler un moment que triomphent l’iniquité, le mensonge et la corruption, il vous suffira de faire silence quelques instants et de lever les yeux au ciel pour imaginer les légions de Jehanne d’Arc qui reviennent, bannières déployées, pour sauver la patrie et sauver la foi ».

S.S. Pie XII, 25 juin 1956.

 

23 avril : Saint Georges, chef et conducteur des armées chrétiennes

2015 avril 23

 

Dom Guéranger
Année Liturgique

St Georges tuant le dragon

Le XXIII Avril, Saint George, Martyr.

 

Couvert de sa brillante armure, monté sur son coursier rapide, et perçant de sa lance le dragon, George se montre aujourd’hui sur le Cycle, comme le valeureux champion du Christ ressuscité. L’Église d’Orient, qui ne l’appelle que le grand Martyr, a transmis de bonne heure son culte à l’Église d’Occident, et la chevalerie chrétienne l’a aimé et honoré comme l’un de ses plus chers patrons. Son martyre eut lieu en ces jours de la Pâque, afin qu’il apparût aux fidèles comme le gardien du glorieux sépulcre, de même qu’Étienne, le Proto-martyr, veille auprès du berceau de l’Enfant-Dieu.

L’Église Romaine n’a pas de Légende sur saint George dans son Office ; on lit en place un passage de saint Cyprien sur les combats des Martyrs. La raison de cette dérogation à l’usage ordinaire est fondée sur une particularité qui remonte jusqu’au V° siècle. En 496, dans un célèbre concile tenu à Rome, le pape saint Gélase donnant le catalogue des livres que les fidèles pouvaient lire sans danger et avec profit, et de ceux qu’ils devaient éviter, signale parmi ces derniers certains Actes de saint George, comme rédigés par un écrivain hérétique et inepte, et défend d’en faire usage. Il existait cependant d’autres Actes du saint Martyr en Orient, totalement différents de ceux qui avaient eu cours à Rome, mais on ne les connaissait pas dans cette ville. Le culte de saint George ne souffrit en rien dans la ville sainte de ce manque d’une Légende véridique. Une Église stationnale, Titre cardinalice, s’y éleva dès les premiers siècles, et subsiste encore sous le vocable de Saint-George-au-Voile-d’or ; mais la Liturgie a continué de porter la trace de la sainte sévérité du canon de Gélase, par l’omission du récit de la vie du Martyr dans son Office.

Les Bollandistes ont eu entre les mains plusieurs copies des Actes proscrits, qu’ils ont trouvés en effet remplis de détails absurdes ; mais ils se sont gardés de les reproduire. Le P. Papebrock a donné en place les véritables Actes, écrits en grec, cités par saint André de Crète, et dans lesquels se développe l’admirable caractère de saint George, qui exerça un haut emploi militaire dans les armées romaines, sous l’empire de Dioclétien. Il fut une des premières victimes de la grande persécution, et souffrit à Nicomédie. Son courage fit une telle impression sur Alexandra, femme de Dioclétien, que cette princesse se déclara chrétienne, et mérita de partager la couronne du saint guerrier.

Lire la suite →

SESSION DE FORMATION ANTILIBÉRALE 2015 des ACRF

2015 avril 17

 

Nos Amis du Christ Roy de France nous communiquent le programme de leur Session de Formation Antilibérale pour cet été 2015 :

 

Demandez le programme 2015

 

 

Session de Formation Antilibérale 2015 des ACRF

Traiter dans l’esprit de Jésus-Christ, les intérêts de Jésus-Christ. Saint Charles Borromée.

 

Derrière les disputeurs sont venus les sophistes ;
derrière les sophistes, les voluptueux ;
derrière les voluptueux, les bourreaux ;
derrière les bourreaux, les barbares ;
les barbares qui passent par les armes,
bourreaux et voluptueux, sophistes et disputeurs.
Ne leur résistent que les hommes de Foi.

(Mgr Justin Fèvre, Histoire du catholicisme libéral).

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur

Dans son Année liturgique, à l’occasion de la Fête de la Sainte Famille, Dom Guéranger observe :

« Par les grâces qui chaque jour et à chaque instant sont versées sur lui, par la multitude des vertus qu’il met en action, enfin par le bonheur dont il est l’écrin, le foyer chrétien est « comme le vestibule du Paradis ». Aussi ne faut-il pas s’étonner s’il est l’objet de continuelles attaques des ennemis du genre humain ; et si ceux-ci remportent parfois des triomphes plus signalés sur le royaume fondé ici-bas par Notre Seigneur, « c’est lorsqu’ils réussissent à souiller le mariage, à détruire l’autorité des parents, à refroidir les affections et les devoirs qui lient l’enfant à son père et à sa mère. Aucune invasion de hordes barbares, s’avançant à travers une contrée florissante et la ravageant par le fer et le feu, n’est aussi odieuse aux regards du ciel qu’une loi qui sanctionne la dissolution du lien matrimonial, ou qui arrache les enfants à la garde et à la direction de leurs parents ». Ne croirait-on pas ces lignes écrites d’hier, pour notre temps ?

 

En qualité de parents chrétiens, vous avez évidemment le souci de transmettre à vos enfants une éducation solidement et intégralement catholique. Rude et difficile mission à remplir aujourd’hui ! Même les « écoles de la Tradition » sont infectées de libéralisme et  ressemblent trop souvent à ces écoles religieuses de l’immédiat avant-Concile, où la foi catholique n’était plus transmise dans toutes ses exigences, entraînant les résultats que l’on connaît. Par ailleurs, aujourd’hui, dans nombre de familles catholiques, combien d’enfants, parvenus à l’âge adulte, ne persévèrent pas dans les principes reçus, parce que mal ou pas enseignés, sombrant alors dans des chutes lamentables ?

L’éducation catholique et sa transmission est donc aujourd’hui la question la plus cruciale et la plus angoissante qui est posée aux familles demeurées fidèles à la Foi de la Sainte Église romaine (rien à voir, bien entendu, avec sa contrefaçon conciliaire). Cette transmission est aujourd’hui, dans les faits, laissée à votre seule et entière responsabilité, l’École catholique ne jouant plus son rôle d’auxiliaire de l’éducation des enfants.

A contrario, le cadre familial demeure, au milieu des ruines accumulées par la Révolution dans la société ecclésiastique et civile, un îlot encore (relativement) préservé et le lieu où peuvent se former les caractères chrétiens et se transmettre l’incomparable richesse du patrimoine spirituel, intellectuel, moral, artistique du Catholicisme sans concession aux erreurs modernes.

Ce Catholicisme sans concession aux erreurs et aux compromis de la « modernité », ce Catholicisme de Mirari vos, du Syllabus, de Pascendi et de la Lettre sur le Sillon, c’est le Catholicisme antilibéral, dont vous connaissez les principales figures françaises, le Cardinal Pie, Mgr Gaume, Mgr Delassus, Dom Prosper Guéranger, Louis Veuillot, etc.

Cependant, dans le cours de l’année, il vous est bien difficile de prendre le temps et l’énergie nécessaires pour rassembler les matériaux intellectuels de ce catholicisme antilibéral, les organiser et les présenter à vos enfants de manière à « transmettre ce qui a été reçu ». Les organisateurs de cette session tiennent vivement à ce que les deux parents suivent l’ensemble de la formation pour pouvoir ensuite échanger entre eux. Ils tiennent pour cela à libérer le plus possible les mères de famille des tâches matérielles générales indispensables (pas de course, de cuisine, de vaisselle). Un vrai repos…

Bien entendu, la session est également ouverte aux couples sans enfants et aux célibataires. C’est la raison pour laquelle des pères et des mères de famille catholiques, en collaboration avec des conférenciers, spécialistes du combat catholique antilibéral, vous proposent de les rejoindre pour une semaine de 4 jours de formation de toute la famille (parents + enfants à partir de 15 ans), puisée aux meilleures sources spirituelles, historiques et morales du Catholicisme antilibéral.

Cette session de formation se déroulera en Vendée, en un lieu fermé, réunissant les familles qui souhaitent bénéficier de cette formation.

Espérant très ardemment vous accueillir à notre session de formation des familles dans l’esprit du Catholicisme antilibéral, dans cette attente, nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments chrétiens en Jésus-Christ Roi de France et en Sa Très sainte Mère, Reine de France.

 

L’équipe d’organisation de la Semaine d’amitié et de formation
pour les familles dans l’esprit de l’école catholique antilibérale.

 

*
*     *

 

Prière Préparatoire pour le Succès de la Session

 

Réciter en famille matin et soir la Prière des Francs :

Dieu Tout-puissant et Éternel, qui pour servir d’instrument à Votre divine volonté dans le monde, et pour le triomphe et la défense de Votre Sainte Église, avez établi l’empire des Francs, éclairez toujours et partout leurs fils de Vos divines lumières, afin qu’ils voient ce qu’ils doivent faire pour établir Votre règne dans le monde et que, persévérant dans la charité et dans la force, ils réalisent ce qu’ils auront vu devoir faire. Par Notre-Seigneur Jésus-Christ vrai Roi de France.

 

Consignes pour la Session

Évidemment, tous viennent avec bonne humeur, laissant soucis et chagrins à la maison. Partageons la joie de se retrouver entre chrétiens.

Évidemment, nous aurons le souci d’obéir à Dieu, de donner un bon exemple aux enfants par une tenue irréprochable:

— pour hommes et femmes, ni bermuda, ni short ; pour les dames et demoiselles, une tenue chrétienne, c’est-à-dire respectant la pudeur et la vertu. Nos mères chrétiennes avaient des jupes dont la longueur était précise : assises, genoux recouverts.

— pour les hommes et dames : bras couverts à la chapelle.

— pour les dames et demoiselles : tête couverte.

 

Cette année la session aura lieu en Vendée du 26 au 30 juillet (lieu précisé après réception de l’inscription).

Arrivée le dimanche 26 juillet (sainte messe à 18 h), départ le jeudi 30 juillet à 16 h. Repas assuré du dîner du dimanche au déjeuner du 30 inclus. Pour ceux qui arrivent avant le dimanche 30, prévoir pique-nique.

Programme indicatif :

  • Ouverture de la session dimanche 26 à 16 h. Sainte messe à 18 h.
  • Thèmes des conférences prévues :

a) Pour les nouveaux : Vocation et Mission de la France – La royauté sacrale chrétienne – Invalidité des sacres épiscopaux et destruction du sacerdoce catholique – Grande fresque de l’histoire de France à la lumière de la Providence Divine – Les faux amis, vrais ennemis : grille amis-ennemis – La crise de la Foi – L’avenir prévisible.

b) Pour les anciens: Le grand combat 1517-2017 – La City et les Rothschild – Témoignage sur Jean Guitton et les « papes » conciliaires – Abbé Crozat : de la Révolution dans la loi – Notions essentielles de philosophique scolastique – Étape importante de la Civilisation chrétienne : les Capitulaires de Charlemagne – Interprétation de l’Apocalypse : Holzhauser, Clorivière… – La démonologie – La chevalerie chrétienne et saint Michel.

  • Clôture de la session : Jeudi 30 juillet à 16 h.

Coût de la session 100 € par adultes (gratuit jusqu’à 12 ans, 50 € entre 13 et 18 ans), chèque à l’ordre de ACRF à joindre obligatoirement à l’inscription. En cas de désistement, il sera retenu 50 € par dossier.

Merci à ceux qui peuvent nous aider financièrement. Merci de nous trouver des donateurs dans votre entourage pour aider les familles et certains participants à faibles ressources.

Les organisateurs se réservent le droit de refuser l’inscription de toute personne n’ayant pas l’esprit correspondant à cette session.

Apporter duvet ou draps, couvertures, oreiller, serviette de toilette, serviette de table, torchons, lampe électrique (et pile), missel, chapelet, 2 cahiers (un pour note de conférences, un pour noter conseils et résolution), de quoi écrire, clé USB, ordinateur ou tablette. Ni radio, ni télé.

Possibilité de tout enregistrer mais amener et gérer son propre matériel.

Pensez à faire connaître cette session et à en parler dans votre entourage, surtout auprès des jeunes.

Pour tous renseignements appeler le 07 81 90 85 70.

Inscription et chèque à envoyer à : ACRF, BP 2, 44140 Aigrefeuille.

 

 

*
*     *

 

Fiche d’Inscription à la Session de Formation Antilibérale 2015

Les Amis du Christ Roy de France

Aucune inscription ne sera prise en considération

Si elle n’est pas accompagnée du chèque de règlement correspondant

Le tout à faire parvenir

Avant le 1er Juillet au plus tard pour faciliter l’organisation de la Session

 

à ACRF, BP 2, 44140 Aigrefeuille

 

 

La FSSPX : un vrai panier de crabes fraternels !

2015 avril 14

 

La FSSPX : un vrai panier de crabes fraternels !

 

Ou lorsque le fruit est mur, il faut sans tarder commencer à le déguster… Tant il est vrai qu’à Rome de nombreux « gourmets » sont à l’affût…

 

La <abbr>FSSPX</abbr> : un vrai panier de crabes fraternels !

 

Les opposants-résistants à Mgr Fellay et consorts nous rappellent que :

Le 6 juillet 1988, des supérieurs de la Fraternité Saint Pie X avaient signé le texte suivant dont voici un extrait :

« En revanche, nous n’avons jamais voulu appartenir à ce système qui se qualifie lui-même d’Église Conciliaire, et se définit par le Novus Ordo Missæ, l’œcuménisme indifférentiste et la laïcisation de toute la Société. Oui, nous n’avons aucune part, nullam partem habemus, avec le panthéon des religions d’Assise ; notre propre excommunication par un décret de votre Éminence ou d’un autre dicastère n’en serait que la preuve irréfutable. Nous ne demandons pas mieux que d’être déclarés ex communione de l’esprit adultère qui souffle dans l’Église depuis vingt-cinq ans, exclus de la communion impie avec les infidèles. Nous croyons au seul Dieu, Notre-Seigneur Jésus-Christ, avec le Père et le Saint-Esprit, et nous serons toujours fidèles à Son unique Épouse, l’Église Une, Sainte, Catholique, Apostolique et Romaine.

Être donc associés publiquement à la sanction qui frappe les six évêques catholiques, défenseurs de la foi dans son intégrité et son intégralité, serait pour nous une marque d’honneur et un signe d’orthodoxie devant les fidèles. Ceux-ci ont en effet, un droit strict à savoir que les prêtres auxquels ils s’adressent ne sont pas de la communion d’une contrefaçon d’Église, évolutive, pentecôtiste, et syncrétiste. »

 

« C’était le bon temps… » nous disent-ils sans rire… En lisant ce texte, on peut mesurer le changement de mentalité (sic!) de la FSSPX, ajoutent-ils… Et encore : « N’oublions pas de prier pour les prêtres, afin qu’ils y voient clair et aient un sursaut. (sic!) Vont-ils tous se laisser avoir ? (sic!) Personne ne va donc rien faire ? Les capucins de Morgon vont-t-il se taire ? Et les Bénédictins ? »

Alors me direz-vous que se passe-t-il au sein de la FSSPX ? Voici :

Lire la suite →

SATAN avance…

2015 avril 13

 

SATAN avance…

 

Quand c’est un éminent personnage de la secte conciliaire qui le dit…

Bien sûr c’est dit dans un langage totalement conciliaire qui ferait croire que cette secte qui éclipse la sainte Église catholique depuis bientôt 60 ans EST l’Église alors qu’elle n’est qu’une contre-Église aux mains justement du Menteur qui est le singe de Dieu !!!

 Satan vu par Gustave Doré.

 

« Satan avance avec le Califat »

 

Le père Gabriele Amorth, exorciste du diocèse de Rome.

Le père Gabriele Amorth, exorciste du diocèse de Rome

 

Le père Gabriele Amorth, exorciste du diocèse de Rome et donc du Vatican, fondateur de l’Association Internationale des Exorcistes, déclare dans une interview accordée au journal italien Il Giornale, à propos des islamistes et de la fureur qu’ils déploient contre les chrétiens : « Les choses arrivent tout d’abord dans les sphères spirituelles et, ensuite, se concrétisent sur cette terre. Les royaumes spirituels sont seulement au nombre de deux : L’Esprit Saint et l’esprit démoniaque. Le mal est déguisé sous diverses formes – politique, religieuse, culturelle… – mais n’a qu’une unique source d’inspiration : le diable.

En tant que chrétien, je lutte spirituellement contre la Bête. » Il ajoute : « La politique mondiale, qui aujourd’hui n’apporte pas de réponse au massacre des chrétiens, devrait aussi combattre l’État islamique et les combattre sous une forme différente ». Pour le père Amorth, « Satan avance avec le Califat [État Islamique] et les chrétiens ne savent pas s’en défendre ». Don Amorth évoque la perte de terrain du christianisme dans le monde actuel : « Interrogeons-nous sur ce que l’Occident a fait au cours des dernières décennies. Il a envoyé Dieu au diable. Il en a fini avec les bénédictions d’écoles, il en a fini avec les croix, il a tout envoyé promener ».

Don Amorth conclut à propos de Satan : « Satan avance avec le Califat (État Islamique). Il me répond seulement lorsque je lui pose une question. » Il répète que « le monde est en son pouvoir », et en cela il dit la vérité. Bibliquement parlant, nous sommes dans les derniers temps et « la Bête travaille frénétiquement ».

« Les réformes liturgiques actuelles impliqueraient que l’Église pendant des siècles a eu tort. » Dans une interview à 30 Giorno il précise : Satan « attaque même les hiérarchies de l’Église catholique, incapables de comprendre et de lutter contre le phénomène. » :

« L’Église est totalement absente ! l’Église latine a cessé depuis 300 ans de faire des exorcismes » (Ce qui n’est pas le cas dans l’église Orthodoxe et dans certaines dénominations protestantes).

Et par conséquent, les prêtres et les évêques, n’ayant jamais vu d’exorcismes, n’en n’ayant jamais entendu parler, l’ont évacué de la foi catholique telle qu’elle était enseignée dans les séminaires avec la présence personnelle du diable, ils n’y croient plus. Je crois que 99% des évêques ne croient plus dans l’action extraordinaire du diable. Il suffit de regarder le nouveau rituel de l’exorcisme préparé par le Saint-Siège, il a été concocté par des gens complètement incompétents, qui craignent les exorcismes. « Si vous n’êtes pas certains de la présence de Satan, vous ne devez pas faire des exorcismes, » dit le nouveau rituel. Mais c’est absurde : Satan se cache et se déguise de toutes les façons. L’ancien rituel romain enseignait la prudence, enseignait qu’il ne faut pas confondre les maladies psychiques avec les infestations diaboliques, mais il enseignait également les ficelles que le diable utilise pour dissimuler sa présence. Et je dirai plus : le nouveau rituel interdit les exorcismes dans le cas de malédiction : mais les cas de sorcellerie sont plus de 90% des cas d’infestation diabolique ! Selon le nouveau rituel, par conséquent, on ne devrait jamais faire d’exorcisme ! Cela semble incroyable, mais le nouveau rituel est en contradiction directe avec l’ancien rite romain. Ils ont ôté les choses les plus précieuses que contenait le Rituel romain. Sauf les dix premiers chapitres qui parlent des fondements évangéliques de ce nouveau rituel tout le reste a été jeté à la corbeille. Ce sont des réformes liturgiques incroyables qui supposent que l’Église pendant des siècles a eu tort. Oui, Satan est partout. Il peut travailler en toute quiétude, parce que ceux qui y sont le moins préparés sont les prêtres ! »

(Source Media presse info : http://www.medias-presse.info/pour-le-pere-gabiele-amorth-exorciste-de-rome-letat-islamique-cest-satan-et-leglise-est-completement-absente/29380)

 

 

TOUTE LA VERITÉ SUR MARTHE ROBIN MYSTIQUE D’APOCALYPSE

2015 avril 11

 

Du nouveau sur Marthe Robin ! confirmation d’une escroquerie ?

 

Nous avons déjà eu l’occasion de vous mettre en garde et de vous dire ce que nous pensions de la supercherie “Marthe Robin”…

Marthe Robin, Fausse Mystique :
Que faut-il penser des Foyers de Charité ?

 

Et Louis-Hubert Remy nous a aussi apporté son témoignage sur Marthe Robin puisqu’il fut entendu 2h30 environ par la commission qui s’occupait du procès de béatification de Marthe Robin :

LHR : Mon témoignage sur Marthe Robin

 

Rappel :

Mon témoignage sur Marthe Robin

Marthe Robin

Louis-Hubert REMY

 

À la demande d’un ami à qui j’avais confié ce que je savais de Marthe Robin, je me décide à donner ce témoignage public suite à la décision romaine conciliaire de la déclarer vénérable.

(…)

Le Procès de Canonisation

 

Ayant bien connu Mgr Bouvier, dans les années 80, je lui fis part de ces réflexions. Il m’invita peu avant Noël 1994, à être entendu par la commission qui s’occupait du procès de béatification de Marthe Robin, ayant été nommé promoteur de justice, autrefois appelé avocat du diable.

Maurice Bouvier

Maurice Bouvier (de nos jours), également postulateur de la cause de béatification/canonisation de Charles de Foucauld

Je fus entendu 2h30 environ, par Mgr Lebourgeois, archevêque émérite d’Autun qui présidait, par le RP Charbel, notaire de la commission, et par Mgr Bouvier, promoteur de justice (et qui était alors le n° 2 de la Rote). Mgr Bouvier vit toujours.

J’avais beaucoup prié et médité, lisant avec attention quelques livres sur la théologie mystique (Tanquerey, Ribet, Bizouard, Mirville, Gougenot entre autres). Je savais la gravité de mes propos et m’étais abandonné à la Providence pour répondre. Mes réflexions m’avaient amené à conclure que Marthe Robin ne pouvait être de Dieu à cause des fruits qu’elle avait engendrés, à savoir l’œcuménisme et le charismatisme, supportant la révolution conciliaire.

 

Pendant 2h30 environ, on me posa quelques 80 questions. C’est remarquablement bien fait pour juger et de la qualité du témoin et de la qualité de ses réponses.

Au bout d’une heure environ, Mgr Lebourgeois, à l’étonnement de ses deux confrères, fit une grosse colère, me disant : c’est inadmissible et insupportable ce que vous dites ; on arrête tout ! Je ne savais pas qu’il était alors un des principaux apôtres de l’œcuménisme.

Je lui répondis : vous voulez qu’on arrête, eh bien arrêtons-nous, mais vous savez que ce que je dis est vrai et la vérité s’imposera un jour ; dans 10 ans, dans 50 ans, mais elle s’imposera.

Mgr Bouvier intervint et dit à Mgr Lebourgeois : Excellence, nous étions à la 28ème question, puis-je poser la 29ème question au témoin ? Et l’on continua.

 

Une demi-heure après, nouvel incident. J’expliquais que les sacrements institués par Notre-Seigneur Jésus-Christ entre la Résurrection et l’Ascension ne pouvaient être changés. Et Mgr Lebourgeois de répondre, à l’étonnement là encore de ses deux confrères : mais alors la messe que je dis est invalide ?

J’aurais dû répondre : la mienne (celle de toujours) est valide et cela suffit ! Mais je m’attardais à essayer de lui prouver l’invalidité, sans résultat. Ma seule satisfaction avait été de découvrir que j’avais pu déstabiliser un évêque sur ce sujet.

 

À la fin de l’entretien ils me posèrent la dernière question : alors pour vous qui est Marthe Robin ? Je leur répondis : ce n’est pas à moi d’y répondre, mais à vous. Ce n’est pas de ma compétence mais de la vôtre. Pour moi je ne peux que dire que les fruits sont mauvais.

Aux environs de Pâques, Mgr Bouvier m’appela de Rome pour me dire : la commission a décidé de tout arrêter, mais je veux que votre témoignage soit inattaquable. Il avait vérifié toutes les références et tous les auteurs que j’avais cités, mais comme j’avais fait quelques lapsus, il voulait contrôler.

Je lui avais conseillé d’inviter Mlle Michèle Reboul, qui, ayant été secrétaire et confidente de Jean Guitton, avait des choses à dire. C’est ce qu’il fit, non pas en la faisant écouter par la commission mais en lui demandant un mémoire. Ayant eu Michèle ces derniers jours, elle m’envoya l’eMail suivant :

« Mon rapport date du 20 janvier 1996, complété le 6 avril. Il fut versé au dossier d’instruction de la cause de canonisation de Marthe Robin.

À ce rapport j’ajoutais quelques réflexions et questions auxquelles naturellement personne n’a répondu mais qui étaient à charge. Je disais par exemple ne pas comprendre comment une sainte pouvait être en faveur de l’œcuménisme et du charismatisme puisque tous les mouvements charismatiques ont été fondés grâce à ses encouragements et comment une sainte pouvait vouloir la nouvelle messe, destruction du sacrifice de la Croix. C’est Jean Guitton qui servait d’intermédiaire entre Paul VI et Marthe Robin pour imposer une nouvelle messe œcuménique. Marthe Robin disait à Paul VI par l’intermédiaire de Guitton ce qu’il devait faire.

Et à propos de la messe, comment se fait-il qu’on ne puisse mettre Marthe Robin sur un fauteuil roulant ou une civière pour qu’elle puisse assister à la messe ? Ou permettre aux nombreux prêtres de passage de dire la messe dans sa chambre,

Enfin, parmi d’autres faits, elle n’a jamais dissuadé sa cousine de se prostituer (ce qu’elle faisait à Paris), ce que Guitton trouvait fort bien, car cela montrait sa tolérance. Je n’osais lui rappeler la phrase de Claudel : « la tolérance il y a des maisons pour çà ».

Je pense que si le pape François a permis que Marthe Robin soit nommé vénérable, c’est en raison de son charismatisme, de son œcuménisme et de ce qu’elle a fait pour instaurer la nouvelle messe (…) ».

Michèle Reboul, le 15 novembre 2014.

 

*
*     *

 

Venons en maintenant aux dernières révélations (qui ne sont pas récentes mais datent tout de même de bientôt 10 ans…) parues en 2006 dans le livre « Vie De Marthe Robin » de Bernard Peyrous.

Vie de Marthe Robin

Une biographie réalisée par le postulateur de sa cause, le Père Bernard Peyrous, prêtre de “l’Emmanuel”, et la vice-postulatrice, Marie Thérèse Gille, membre des “Foyers de charité”. Cette biographie de 400 pages : Vie de Marthe Robin, publiée en 2006, est un ouvrage de référence. On peut bien sûr signaler ses lacunes, ses omissions calculées, on peut s’étonner du portrait d’une Marthe Robin « loin des excès prêtés aux mystiques », « désarmante de simplicité », qu’elle veut nous imposer, mais on ne peut pas récuser les faits nouveaux qu’elle révèle sous prétexte que ses auteurs ne citent pas leurs sources. Si le postulateur ne les mentionne pas, c’est qu’en 2006 le dossier est encore à l’étude, couvert par le secret pontifical.

C’est le frère Philippe de la Face de Dieu de « La Contre-Réforme Catholique » (CRC) qui nous le révèle dans leur bulletin N° 150 – Avril 2015 – puisque nous n’avions pas lu l’ouvrage de Bernard Peyrous à l’époque de sa sortie…

 

Du nouveau sur Marthe Robin ! confirmation d’une escroquerie ?

 

* * *

 

Toute la Vérité sur Marthe Robin,
Mystère d’Apocalypse

 

 

Lire la suite →

Krahgate : Qui est Nikolaus von Ankershoffen ?

2015 avril 10

 

Nous poursuivons avec le 3ème épisode la série de trois articles sur l’affaire financière appelée “Krahgate” du nom du brillantissime conseiller en affaire de Monseigneur Fellay pour sa F$$PX. Cette série de trois articles est publiée par les sites williamsonniens “Non Possumus” (en Espagnol) et “Reconquista” (en Français).

NON-POSSUMUS-BONITO-TEMA

 

Qui est Nikolaus von Ankershoffen ?
3ème partie [Krahgate 3]

 

Source: Non Possumus
Article 1 sur Krah
Article 2 sur Krah

« Ne pensons pas un seul instant que cette merveilleuse « tolérance » sera permise sans en payer le prix – sans un quid pro quo qui réclamerait un silence moralement intolérable sur les graves erreurs de l’église conciliaire. C’est le même vieil accord de l’Ostpolitik que fit Casarolli avec les régimes communistes du Rideau de Fer, pour lequel l’Église paya pour la tolérance un prix de silence intolérable — et devint ainsi « l’Église du silence ». Abbé Paul Kramer, 21 mai 2014

Ces sages paroles de l’Abbé Paul Kramer signifient bien plus qu’on ne peut se l’imaginer. Nous allons vous parler de l’histoire de l’ostpolitik de la FSSPX.

Lire la suite →

Krahgate : Au sujet de la défense du soniste KRAH par Mgr Fellay

2015 avril 9

 

Depuis le moi de mai 2014, les sites williamsonniens “Non Possumus” (en Espagnol) et “Reconquista” (en Français) diffusent une série de trois articles sur une affaire financière que nous pouvons (et ils le font) appeler de “Krahgate” du nom du brillantissime conseiller en affaire de Monseigneur Fellay pour sa F$$PX.

Dans cet « univers impitoyable » des affaires… la F$$PX et sonSeigneur Fellay essaient de magouiller au mieux pour gérer un legs fabuleux de 90 millions d’euros… et se retrouvent bien marri quelques temps après… avec ses conseillers « brillantissimes » (Maximilien Krah et Nikolaus von Ankershofen)…

Au courant de cette affaire dès juillet 2013…mais comme nous n’en savons rien et que nous sommes de vilains colporteurs et calomniateurs… nous laissons la parole aux sites williamsonniens pour vous raconter comment Mgr Fellay sait s’entourer d’hommes brillantissimes !

 

*
*     *

 

Au sujet de la défense du soniste KRAH par Mgr Fellay
[première partie] (Krahgate 1)

 

Maximilien Krah

Maximilien Krah

Source : Non Possumus

“Krah est un avocat allemand, plutôt jeune, issu d’une famille catholique. Son père fut membre d’une association de laïcs qui aidait les évêques (…) et son père fut pratiquement la tête de cette association sous l’ère communiste. Il vient d’une famille tout à fait catholique.”

(Mgr Fellay répondant à une question concernant Maximilien KRAH lors d’une conférence à la Reja.)

 

Si Maximilien Krah était vraiment “Tout à fait catholique”, il ne serait pas un défenseur et un promoteur enthousiaste de l’État d’Israël. Un bon catholique sait que l’Église rejette, pour des raisons théologiques, l’idée même d’un état Juif tel qu’il fut bâti, selon ses règles de création par les sionistes, c’est à dire par les hommes et non par Volonté Divine. Ceci explique pourquoi, en 1904, Saint Pie X déclara avec fermeté à Theodore Herzl (le père fondateur de l’idéologie sioniste) :

“Nous, nous ne pouvons empêcher aux juifs d’aller à Jérusalem, mais nous ne l’accepterons jamais [NDLR : la création de l’état d’Israël]. La terre de Jérusalem n’a pas été toujours sacrée, mais elle fut sanctifiée par la vie de Jésus. Les juifs n’ont pas reconnu Notre Seigneur c’est pourquoi nous nous ne pouvons reconnaître le peuple juif. Non Possumus »

(Saint Pie X, 25 janvier 1904, Cité Vaticane)

  Lire la suite →

Lettre Ouverte d’Arnaud-Aaron Upinsky à papeFrançois

2015 avril 8

Arnaud-Aaron Upinsky est un spécialiste international confirmé du Linceul de Turin.

À ce titre, il profite de la nouvelle ostension, en 2015, pour continuer le combat du Linceul.

Autorité reconnue du Linceul, il interroge, dans les formes diplomatiques voulues dans cette situation, celui qui, à la place qu’il occupe, est l’interlocuteur obligé.

Le Linceul de Turin

Lisons avec attention la lettre qui suit, car elle soulève de vrais débats… et met l’antiPape de la secte Conciliaire devant les contradictions de celle-ci depuis 1958 !

Car l’Église Catholique a reconnue Officiellement Depuis 1934 l’authenticité du Linceul de Turin !!!

C’est la secte Conciliaire qui ne veut pas la reconnaitre Voir notre article du 4 mai 2013 (Fête et Messe du Saint Suaire) : http://wordpress.catholicapedia.net/4-mai-fete-et-messe-du-saint-suaire/

 

François face au Linceul

 

* * *

 

Lire la suite →

Le n°36 de La Voix des Francs Catholiques est paru

2015 avril 7

 

Le n°36 de « La Voix des Francs Catholiques » est paru

revue trimestrielle des éditions Saint-Remi
Histoire – Politique – Religion – Sciences – Littérature

LVF36

Lire un extrait (1er article en entier)
Défense des historiens catholiques du XIXe siècle face à la critique moderne

Acheter ce n°36, 10 € franco
Pour s’abonner en ligne (30 €, 4 n° à l’année) cliquer ici (remplissez 4 dans les n° et cliquer sur « s’abonner »)
Éditions Saint-Remi – BP 80-33410 CADILLAC

 

*
*     *

 

ÉDITORIAL

 

Mgr Williamson a procédé au sacre de l’abbé Faure en Argentine le 19 mars dernier. Le 23 mars il l’a annoncé par eMail et a présenté les justifications de ce sacre. Il a envoyé le même jour un message destiné aux sédévacantistes, pour tenter de les réfuter, intitulé Arguments émotionnels.

Mgr Williamson y prétend que les sédévacantistes agissent par manque de réflexion, plus avec leur cœur qu’avec leur intelligence ! Il ne faut pas manquer de toupet pour affirmer pareille chose.

Lorsque l’on se penche une minute sur toutes les études théologiques qui ont été écrites par tous les tenants du sédévacantisme, tout esprit honnête y reconnaîtra plus le travail de l’intelligence éclairé par la Foi que celui du cœur, qui ici n’a pas sa place.

Dans son mot Mgr Williamson essaie de réfuter deux arguments des sédévacantistes. Examinons son argumentation et faisons en ressortir les conséquences doctrinales, à la lumière des enseignements du Magistère infaillible de l’Église.

Soulignons tout de suite, qu’une fois de plus, aucune référence du Magistère n’est donnée par Mgr Williamson, tout est dans son imagination personnelle.

Lire la suite →