Aller au contenu

Fête de l’Apparition de la Médaille miraculeuse

2012 novembre 27

 

Le 27 novembre 1830, la Très Sainte Vierge apparut à une jeune religieuse de la Charité, à Paris, et lui ordonna de faire frapper une médaille à l’effigie qu’elle lui montra. L’une des faces porte l’image de l’Immaculée avec cette prière en exergue: « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».
C’est la médaille que nous appelons la « Médaille miraculeuse », enrichie de tant d’indulgences et instrument de tant de faveurs merveilleuses.


Deuxième Apparition de Notre-Dame à sainte Catherine Labouré
dans la Chapelle du « séminaire » des Filles de la Charité, rue du Bac à Paris.

Faites, faites frapper une médaille sur ce modèle, les personnes qui la porteront indulgenciée recevront de grandes grâces, surtout en la portant au cou ; les grâces seront abondantes pour les personnes qui auront confiance.

Comme elle se demandait s’il fallait graver autre chose au revers de la Médaille, la Très Sainte Vierge lui répondit :

Le « M » avec la Croix et les deux Cœurs en disent assez.

 

Avers de la Médaille miraculeuse Revers de la Médaille miraculeuse

Modèle original authentique frappé par les Sœurs de Crézan (F-58220 Donzy)
sans les douze étoiles

La présence des douze étoiles sur le revers de la médaille n’a été demandé ni par sœur Catherine Labouré ni par son père spirituel, le père Aladel. C’est un ajout de l’orfèvre !


 

Supplique de la Médaille Miraculeuse

Se dit vers 17h30 le 27 novembre ; les 27 de chaque mois et en cas d’urgente nécessité.

 

 

Ô Vierge Immaculée, qui, nous le savons, êtes toujours et partout disposée à exaucer les prières de Vos enfants exilés en cette vallée de larmes, nous savons aussi que certains jours et à certaines heures il Vous plait plus particulièrement de répandre plus abondamment les trésors de Vos grâces. Nous voici donc, ô Marie, prosternés à Vos pieds, justement en ce jour bénit et à cette heure bénite choisis par Vous pour la manifestation de votre Médaille.

Nous venons à Vous remplis d’une immense gratitude et d’une confiance illimitée, à cette heure qui Vous est si chère, pour Vous remercier du grand don que Vous nous avez fait en nous donnant votre image comme témoignage d’affection et garantie de votre protection. Nous Vous promettons de notre côté et selon votre désir, de faire de votre sainte Médaille notre compagne inséparable ; elle sera le signe de votre présence auprès de nous ; elle sera le livre sur lequel nous apprendrons combien Vous nous avez aimés et ce que nous devons faire pour que tant de sacrifices, les vôtres et ceux de votre divin Fils, ne soient pas inutiles. Oui, votre Cœur transpercé représenté sur la Médaille reposera toujours sur le nôtre et le fera battre à l’unisson du vôtre. Il l’enflammera d’amour pour Jésus et lui donnera les forces pour porter chaque jour notre propre croix derrière Lui.

Cette heure est la vôtre, ô Marie, l’heure de votre bonté intarissable, de votre miséricorde triomphante, l’heure à laquelle Vous avez fait jaillir au moyen de votre Médaille, ce torrent de grâce et de prodiges qui inonda la terre. Faite, ô notre Mère, que cette heure où, rappelez-Vous, la douce tendresse de votre Cœur Vous poussa à venir nous visiter et à nous apporter le remède de tant de maux, faites que cette heure soit aussi la nôtre, l’heure de notre sincère conversion, et l’heure du plein exaucement de nos vœux.

Vous qui avez promis précisément en cette heure bénite à ceux qui les demanderaient avec confiance, que grandes seraient les grâces accordées, tournez Vos regards bienveillants vers nous qui Vous supplions. Nous ne méritons pas Vos grâces, nous le confessons, mais à qui aurions-nous recours sinon à Vous qui êtes notre Mère, Vous, entre les mains de laquelle Dieu a remis toutes ses grâces ? Ayez donc pitié de nous. Nous Vous le demandons par votre Immaculée Conception et par l’amour qui Vous poussa à nous donner votre précieuse Médaille. Ô Consolatrice des affligés qui Vous êtes laissée attendrir jadis par nos misères, regardez les maux qui nous oppressent. Faites que votre Médaille répande sur nous et sur tous ceux qui nous sont chers, ses rayons bénéfiques : qu’elle guérisse nos malades, qu’elle donne la paix à nos familles, qu’elle nous sauve de tout péril. Que votre Médaille apporte le réconfort à ceux qui souffrent, la consolation à ceux qui pleurent, la lumière et la force à tous. Mais permettez spécialement, ô Marie, qu’à cette heure solennelle nous demandions à votre Cœur Immaculé la conversion des pécheurs, particulièrement de ceux qui nous sont les plus chers. Souvenez-Vous qu’eux aussi sont Vos enfants, que pour eux Vous avez souffert, prié et pleuré. Sauvez-les, ô Refuge des pécheurs, qu’après Vous avoir tous aimée, invoquée et servie sur la terre, nous puissions venir Vous remercier et Vous louer éternellement dans le Ciel. Ainsi soit-il.

 

Salve Regina : « Salut, ô Reine ! Mère de miséricorde, notre vie, notre consolation et notre espérance, salut. Vers vous nous crions, enfants d’Ève, exilés du ciel. Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. Ô notre douce Avocate, jetez sur nous un œil de compassion. Et ce Jésus, fruit béni de vos entrailles, montrez-le nous après cet exil. Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie ! »

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous. (Trois fois)

 

 

Entre faillots conciliaires et kapos de sacristies…

2014 novembre 26

 

Entre faillots conciliaires et kapos de sacristies !

 

Apprentis « Kapo » ou tout simplement nouvelle race conciliaire de légumineuses ?

 
humeur légumineuses
 

Ceux d’en face n’ont pas fini de nous surprendre et de nous…passionner ! mais tout d’abord un peu d’histoire et d’étymologie.

Le terme de “fayot” (ou faillots) est apparu dans l’argot de la marine militaire en 1833 pour désigner le matelot qui se rengage.

Pourquoi, me direz-vous ?

Il faut d’abord se rappeler qu’à cette époque, le haricot (ou fayot) était une légumineuse très souvent servie au repas à bord (parce que pas chère et se conservant bien, donc embarquée en quantité).

Ensuite, le marin, ne sachant rien faire d’autre ou bien aimant réellement son métier et la discipline qui s’y rattache, ne faisait en général que se rengager dès son contrat précédent terminé et une opportunité d’embarquement ouverte.

On a donc, par plaisanterie, considéré qu’il revenait à bord aussi souvent que les fayots revenaient au menu. Ce qui explique ce surnom.

À la fin du XIXe siècle ou au début du XXe, selon les sources, l’origine réelle étant un peu oubliée, le fayot est finalement devenu, d’une manière générale et dans tous les milieux, celui qui fait un peu trop de zèle, qui cherche trop à plaire à ceux qui ont le pouvoir en leur manifestant une certaine servilité, et qui, s’il se fait généralement bien voir (ou simplement exploiter) par ceux-là, se déconsidère sérieusement auprès de ses camarades.

 FAYOT conciliaire

Nous avons la joie non dissimulée de constater que la secte a bien fait son travail depuis 50 ans… Pensez donc ! Un petit embryon de fidèles qui s’exercent à la police de la pensée, se transformant en petits kapos d’opérette et de sacristie, dans l’attente sans doute de jours « meilleurs » où ils pourront exercer leur art inquisitorial en actes et sans vergogne sur le petit reste vraiment catholique…après le ralliement plein et entier de ce qui resterait alors de traditionalistes !

Ah ! mais c’est qu’on ne plaisante pas dans les temples synaxiaux et les chapelles de la nouvelle religion ! Il faut démasquer l’infâme, le chasser, le traquer, le persécuter pour finalement le mettre à mort ad majorem gloriam Satani

Ces fidèles un peu fayots, en attendant de devenir carrément « kapos », se sont mis en tête de dénoncer « un retour en arrière et le recours à des pratiques religieuses qui datent d’avant le concile Vatican II. »

Vous imaginez !!! Autant dire un vrai retour au Moyen-âge et aux heures les plus sombres de l’histoire de France et de l’Église !!!! Tout ce progrès pour rien ? Non ! Ces braves fidèles, bien formatés par 50 ans d’apostasie, ont retenu la leçon : à mort les « intégristes » comme ils les appellent…. Ils ont, ou leurs parents, fait la révolution et ne tiennent pas à voir de si nobles acquis être réduits à néant par une engeance rétrograde et ennemie du progrès !…

Lire la suite →

Un bœuf d’airain jeté dans la mare boueuse d’Écône…

2014 novembre 25

 

Notre ami « Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus » ayant fait un excellant commentaire – lien permanent – (comme toujours !) sur le dernier article de Pierre Legrand : « Un digne Fils de ses Pairs… », j’ai plaisir à vous le mettre en avant pour que chacun puisse en apprécier le contenu :

 

Ce fut un bœuf d’airain jeté dans la mare boueuse d’Écône qui fit de l’effet et qui en a éclaboussé plus d’un, n’est-ce pas Pierre le Grand !?

La statue effritée du commandeur instable est désormais bancale.

Merci à vous mon bon Cave de relayer l’Invective historique hautement justifiée du Chevalier vengeur Petrus.

Attention ! âmes sensibles s’abstenir.

En attendant que la Justice de Dieu brûle les ordures à Paris et tire la chasse à Marseille (La Salette), le forum agonisant prétendument catholique de XA, au début autant baveux que bavard, est en constant déclin, il n’y a presque plus personne pour haïr sans vergogne la Tradition apostolique du Magistère de toujours.

Les vieux Adam licencieux de la vieille Ève conciliaire émancipée et soixante-huitards récurrents qui présidaient à la Fantasia conciliaire dans les paroisses françaises, ont TOUS crevé de leur luthérienne mort « aggiornamentée » sans être munis de sacrements efficaces et leurs corps bouffés par des vers voraces, pourrissent lentement mais sûrement en terre ingrate ou bien livrés au four crématoire des incrédules, s’agitent convulsionnés en tous sens désordonnés, léchés par des flammes dévorantes indomptables. Bigre, c’est d’enfer !

Lire la suite →

Un digne Fils de ses Pairs…

2014 novembre 24

 

Un digne Fils de ses Pairs

Ou la folie furieuse n’est pas là où l’on croit…

 

Ce qui est formidable et passionnant avec les tradis una cum, c’est qu’on ne s’ennuie jamais et que leurs frasques hilarantes réveilleraient même un mort si cela s’avérait nécessaire. Un clerc, fidèle commis de la Frat’, vient de nous pondre un petit articulet en prose ecclésiastique pleine d’alacrité moralisante comme savent si bien faire ceux qui se sentent morveux et protégés par leur statut sacerdotal !

Pensez donc ! Une diatribe !!! Notre ami Jérôme B., alias Petrus, a osé commettre un « écrit, discours violent et injurieux …une critique amère » (Littré) tout simplement parce qu’il y a un culte de « latrie » initiatique et mystérieux qui donne force de sa loi au crime de lèse-majesté dès qu’on s’avise d’émettre la moindre critique ou objection à l’attitude du fondateur durant ces quarante dernières années. Petrus est donc infâme pour l’avoir commis ! En outre cet abominable cuistre de Petrus a l’impudeur de rester anonyme – ne riez pas ! – et – ô sacrilège suprême ! – s’avère être un forcené de la pire espèce !!!

Lire la suite →

Quand Mgr Lefebvre négociait une petite place dans le Panthéon des Religions de la Prostitué de Babylone

2014 novembre 22

 

Le texte ci-dessous est établi dans un langage purement conciliaire. (Langage bien sûr faussé par la secte conciliaire qui se fait passer pour l’Église catholique qu’elle l’éclipse aux yeux du Monde…) et librement accepté par la F$$PX qui fait croire au Monde qu’un Pape peut se tromper et qu’ils réussirons à le « convertir »… et refusant également de considérer le nouveau rite de consécration “épiscopale” comme invalide considèrent donc la secte conciliaire et tous les membres qui la composent comme « l’Église officielle », c’est-à-dire l’Église catholique… offensant de par ce fait Notre Seigneur Jésus-Christ fondateur de la Sainte Église.

 


Le cardinal Gagnon et Mgr Perl visitent la FSSPX en 1987.

Nous sommes en 1987 : des négociations sont engagées entre les autorités romaines et Mgr Lefebvre alors que celui-ci vient de critiquer la réunion d’Assise et d’énoncer ses dubia, ses doutes, à l’égard de la liberté religieuse. Un visiteur apostolique est désigné pour faire le point sur les communautés liées à la FSSPX. Le cardinal Gagnon est bien accueilli par les prieurés et communautés dites amies. Pourtant, les visites de 1987 ont été bien plus que des visites de courtoisie. En effet, il s’avère que le cardinal Gagnon et son accompagnateur, Mgr Perl – dont Mgr Pozzo reprend en quelque sorte le rôle – ont célébré la messe dans des communautés liées à la FSSPX. Ont-ils été sanctionnés ou même désavoués ? Que nenni. Parce qu’il n’y avait tout simplement rien à dire. Rome n’adressa aucune remontrance au cardinal Gagnon. Bien au contraire, le cardinal agissait sur mandat du pape. Rome ne fut nullement choqué quand le cardinal célébra à plusieurs reprises la messe dans des lieux de cultes administrés ou rattachés à la FSSPX et qu’il assista en habit de chœur à la messe célébrée par Mgr Lefebvre le 8 décembre.

Lire la suite →

La Fraternité : entre adultère et pornocratie ?

2014 novembre 22

 

La Fraternité : entre adultère et pornocratie ?

 

adultère

 

Ce titre peut sembler provocateur, voire infâmant et scandaleux, mais il convient d’élever nos esprits pour mieux en contempler l’aspect abominable à la fois sur le plan de la morale chrétienne et sur un plan éminemment surnaturel.

 

Des rumeurs qui seraient bien plus que des rumeurs puisque fondées sur un factuel digne de foi, à preuve du contraire, semblent accréditer l’idée que ça y est « ils » ont enfin signé !!! Mais il manque encore, à mon humble avis, cette publicité que je nommerai « preuve de la chaire » du haut de laquelle nos bons prieurs, qu’on n’ose plus nommer « curés » annonceront à leurs ouailles, à grand renfort de trompettes et orgues, que la FSSPX a enfin rejoint le giron de l’Église, ou du moins de celle qu’elle désigne abusivement mais non sans arrière-pensée comme étant la véritable Église Catholique, Une, Sainte et Apostolique ! Excusez du peu….

 

Lire la suite →

Petrus : Pour en finir avec 40 ans de lefebvrisme (version corrigée)

2014 novembre 21

Notre cher « Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus » nous rapporte (avec son humour habituel) dans son commentaire la dernière (très bonne) publication de “Petrus” — alias Jérôme Bourbon (ou vis et versa) sur Le Forum Catholique :

Aloooors !

Elle est en communion PLEINE ou pas ??? la Lefebvreuse fraternité d’écône …pas !!!

« Tu veux ou tu veux pas
Tu veux c´est bien
Si tu veux pas tant pis
Si tu veux pas
J´en f´rai pas une maladie
Oui mais voilà réponds-moi
Non ou bien oui
C´est comme ci ou comme ça
Ou tu veux ou tu veux pas »

 

Tandis que le séducteur juif « napoléonien » Zemmour fait son beurre sur « le suicide français de sa république »,
le Très Catholique Bourbon fait seulement le sien pour la Gloire de l’Église éclipsée.

Du grand, du très GRAND Petrus comme je l’aime, Docteur eschatologique avec la mention Summa cum laude, à consommer sans modération.

Les lefebvro-conciliaires en ont la chiasse, sévère !!!

 


 

Pour en finir avec 40 ans de lefebvrisme !

 

QUARANTE ANS. Voilà tout juste quarante ans que Mgr Lefebvre publiait sa célèbre déclaration du 21 novembre 1974.

Dans Itinéraires, Jean Madiran était allé jusqu’à écrire qu’elle était « la charte de l’Église militante ». Elle est en réalité le principal acte fondateur du lefebvrisme et tous ceux qui se réclament du fondateur d’Écône aujourd’hui encore font totalement leur cette déclaration. C’est le cas de Suresnes et de Menzingen qui ont commémoré le quarantième anniversaire de cette déclaration en la relayant sur les sites Internet de La Porte latine et de Dici. Les dissidents anti-fellaysiens de l’Union sacerdotale Marcel Lefebvre (USML) se réclament, eux aussi, ouvertement, de cette déclaration. Le Père Bruno, coordinateur national de l’USML, a placé ce même texte sur le site officiel de l’Union, France fidèle, et écrit que « ce texte magnifique est la charte de notre combat. (…) Nous faisons nôtre (cette déclaration) ».

 

Lire la suite →

Ralliement F$$PX : Éclipse Totale !

2014 novembre 21

 

Mise à Jour du dimanche 23 novembre 2014

Contacté, l’abbé de Cacqueray dément en nuançant : ce n’est pas encore signé mais très très imminent et renvoie — hélas sans humour ! — aux deux communiqués, de Rome et de Menzingen, après la dernière réunion-farce. Alors qu’ils suent la fausseté et la manip’, l’un comme l’autre ! Mentalement tout est déjà fait et le seul fait de rencontrer ces « anti-christ » est une trahison envers le fondateur qui les qualifiait déjà ainsi, avec justesse, il y a vingt ans : que dirait-il à ce jour ?

 
scoop_blanc

Nous recevons ce matin le message suivant d’un ami bien informé et de source sûre…

 

Objet : ralliement

Chers amis, ce message global, en toute hâte, juste après avoir reçu l’autorisation de la part de mon informateur, de le diffuser : l’abbé de Cacqueray, désormais novice chez St François, et donc libéré de toute contrainte, vient de téléphoner à M. Hubert Guillemin, de Brest, pour lui dire que Menzingen avait signé avec Rome. C’est fait !

 

Par ailleurs, l’abbé Morel, du district des E.U., prêtre « conciliaire » réordonné sub conditione, a reçu de ses anciens confrères minutanti de la Curie l’information suivante : la Fraternité envoie à Rome depuis quelques jours les CV de tous ses prêtres, pour préparer leur intégration.

 

Autrement dit, nous entrons maintenant dans l’Éclipse Totale de l’Église !

Éclipse totale du soleil (l'Église catholique)

Il ne nous reste plus — comme les sous-mariniers — qu’à « Partir ». Quitter le quai, la lumière, les bruits du monde…plonger pour partir vraiment, longtemps, enfin… car ce sera maintenant « L’heure des ténèbres » ! et préparer nos « cierges de la Chandeleur ».

Jusqu’au tout dernier moment, chacun aura profité d’être à terre pour téléphoner à ses proches, avec lesquels il n’y aura plus de contact pendant de longues semaines…

Padre Pio écrit ceci entre février et mai 1950 :

« Un grand châtiment se prépare : ce sera effroyable comme jamais depuis la création du monde.

L’Heure de ma venue est proche, mais Je manifesterai Ma Miséricorde.

Votre époque sera témoin d’un châtiment terrible. Mes Anges qui seront les exécuteurs de ce travail sont prêts. Ils prendront un soin spirituel d’anéantir tous ceux qui se moquent de Moi et qui ne croiront pas à Mes Prophéties.

Des ouragans de feu seront lancés des nuages et s’étendront à la terre entière. Des orages, des tempêtes, du tonnerre et des pluies ininterrompues, des tremblements de terre couvriront la terre entière pendant 3 jours et 3 nuits. Une pluie ininterrompue surviendra alors, elle commencera par une nuit très froide.

Tout ceci pour prouver que Dieu est le Maître de Sa Création. Ceux qui espèrent et croient en Mes paroles n’auront rien à redouter ni ceux qui répandent Mon message car Je ne les abandonnerai pas. Aucun mal n’arrivera à ceux qui seront en état de grâce et chercheront la protection de Ma Mère. Pour vous préparer à cette épreuve, Je vous donnerai des signes et des instructions.

La nuit sera très froide, le vent surgira après un certain temps, le tonnerre se fera entendre. Fermez toutes les portes et les fenêtres. Ne parlez à personne de l’extérieur. Agenouillez-vous devant votre Crucifix, regrettez vos péchés. Priez Ma Mère pour obtenir sa protection.

Ne regardez pas dehors pendant le tremblement de terre, parce que le courroux de Dieu est Saint. La vue des effets de sa Colère, vous ne la supporteriez pas. Ceux qui négligeront cet avertissement seront abandonnés et instantanément tués de frayeur par la colère divine.

Le vent emportera des gaz empoisonnés qui se répandront par toute la terre. Ceux qui souffriront innocemment seront martyrs et entreront dans Mon Royaume. Satan triomphera mais après 3 nuits, le tremblement de terre et le feu cesseront et le jour suivant, le soleil brillera de nouveau.

Après ces châtiments, les Anges descendront du Ciel et répandront l’esprit de Paix sur la terre. Un sentiment de gratitude incommensurable prendra possession de tous ceux qui survivront à cette terrible épreuve.

Il faut prier ! Dites pieusement le chapelet en commun si possible, ou seul, mais dites-le bien. L’Heure approche, priez sans relâche, vous ne serez pas déçus.

Les hommes n’entendent pas mon appel, ils durcissent leurs cœurs, ils résistent à ma grâce ; ils repoussent Ma Miséricorde et Mon Amour. L’humanité est pire que lors du déluge.
L’humanité étouffe dans le marasme du péché. J’ai grande envie d’exterminer cette race, mais à cause des justes, Je laisserai régner Ma Miséricorde. »

Depuis l’éruption solaire survenue le 24 octobre 2014… On assiste sur Internet à des rumeurs de « 3 jours de ténèbres » pour décembre 2014 qui aurait pour origine une tempête solaire. Selon les sites Internet qui ont relayé l’information, une tempête solaire devait priver la Terre de lumière pendant trois jours complets, les 21, 22 et 23 décembre 2014. (Étonnant, n’est-il pas !!!?)

 

* * *

 

Suite du message de notre correspondant ami :

Enfin, le site « Un évêque s’est levé » est remplacé — avantageusement — par « Reconquista.blog ». Vous y trouverez, dans la marge de droite, un article très éclairant sur « Mgr F. et l’éthique du commerce » (ou quelque chose d’approchant) : on y apprend de l’abbé Girouard, interrogeant l’abbé Wegner, que la nouvelle tactique de la Fraternité sort toute armée des conseils d’un expert en commerce. Il faut, dit-il, pour lever l’hypothèque du papisme [car les conciliaires sont des fanatiques du pape, et ses hérésies leur importent peu], être dans la place. Le fruit romain est mûr (décadence morale absolue – cf. B.XVI claustré pour cause d’inculpation !-, finances à zéro, cardinaux jouisseurs et incrédules… etc, etc) et l’héritier sera le prélat sérieux, bonne morale et bonne messe, qui sera là au jour de la passation de pouvoir.

 

Église en déshérence, Fellay légataire universel par captation d’héritage, dirait le juriste.

À quand Fellay Ier ?

Je résume, allez y voir !!!

Avec cela vous êtes au courant de (presque) tout avant tout le monde.

Amitiés à vous tous.

 


 

Nous savions que la gente-dame « Gentiloup » avais sabordé son forum fin octobre… (suite aux rumeurs d’Internet sur les « 3 jours de ténèbres » pour décembre 2014 qui aurait pour origine la tempête solaire…?) mais de là à dire qu’il « est remplacé — avantageusement — par “Reconquista.blog”« … ce blogue (http://cristiadatradicinalista.blogspot.fr/) est tenu par La (fausse) Résistance.

Ce blogue propose en effet dans sa colonne de droite une série de sites de la « Résistance francophone » dont « Institut Chrétien de Recherches et d’Études Sociales » propose ce vieil article de juillet 2013 :

Mgr Fellay vient d’épouser l’Éthique des Affaires

La nouvelle a été révélée par l’abbé Girouard, dans son sermon du 2 juin 2013. Ce prêtre canadien, résistant au vent de ralliement qui balaie la FSSPX, a rendu compte d’un fait important expliquant la nouvelle attitude de Menzingen vis-à-vis de la Rome conciliaire. De quoi s’agit-il ?

(http://www.icres.pro/article-mgr-fellay-vient-d-epouser-l-ethique-des-affaires-119054049.html)
 

LHR : Mon témoignage sur Marthe Robin

2014 novembre 21

 

Mon témoignage sur Marthe Robin

Marthe Robin

Louis-Hubert REMY

 

À la demande d’un ami à qui j’avais confié ce que je savais de Marthe Robin, je me décide à donner ce témoignage public suite à la décision romaine conciliaire de la déclarer vénérable.

Je suis obligé de remonter à des explications antérieures pour permettre au lecteur de bien comprendre.

 

1° Voici l’événement vécu en 1974 qui a tout enclenché

 

Lire la suite →

LA PREUVE……

2014 novembre 17

 

La preuve que nos édifices religieux ont, pour la plupart,  perdu leur consécration et sont devenus des temples démoniaques !


 

cathédrale de WashingtonLu sur L’Orient le jour : « Dans sa volonté d’encourager le dialogue islamo-chrétien de par le monde, la cathédrale de Washington prêtera ses voûtes pour la prière islamique du vendredi, qui se déroulera comme dans une mosquée. Ce geste fortement symbolique est une première annoncé par de nombreuses initiatives interreligieuses. En septembre dernier, elle avait déjà prêté son espace sacré à l’exposition « Caravane », réunissant sur un même thème des artistes de diverses croyances. Siège de l’archiépiscopat de Washington, cette cathédrale est l’un des plus importants édifices religieux des États-Unis. Par sa taille, c’est également la sixième plus vaste cathédrale du monde. »

Qui ne sert pas Jésus-Christ exclusivement  sert son adversaire… Attention l’aveuglement est le dernier châtiment avant la réprobation éternelle. « Qui n’est pas avec Moi est contre Moi » ! (Matthieu 12.30)

Ultime avertissement Fuyez cette « race de vipères »….

Parce Domine !

 

À propos de la Prophétie de La Salette

2014 novembre 16

 

À propos de la Prophétie de La Salette

Mélanie, bergère de la Salette, Soeur Marie de La Croix

 

Lettre de Mélanie,

Bergère de La Salette, aujourd’hui Sœur Marie

de la Croix, à sa Mère.

 

 

21 Septembre 1870.

« Ma bien chère et bien-aimée Mère,

« Que Jésus soit aimé de tous les cœurs !

« Cette lettre est non-seulement pour vous, mais aussi pour tous les habitants de Corps, mon bien cher pays.

« Un père de famille très-amoureux de ses enfants, voyant qu’ils oubliaient leurs devoirs, qu’ils s’écartaient de la loi qu’il leur avait donnée, qu’ils devenaient ingrats, résolut de les punir sévèrement. L’épouse du père de famille demanda grâce, et en même temps elle se rendit auprès des deux plus jeunes enfants du père de famille, c’est-à-dire des deux plus faibles, plus ignorants de toute la famille. L’épouse, qui ne peut pas pleurer dans la maison de son époux (qui est le Ciel), trouva dans les champs de ses misérables enfants des larmes en abondance ; elle dit ses plaintes et ses menaces si on ne revient pas, si on n’observe pas la loi du Maître. Le petit et bien petit nombre embrasse la réforme du cœur et s’attache à l’observance de la sainte loi du père de famille ; mais le plus grand nombre reste dans le crime et s’y enfonce encore plus. Alors le père de famille envoie des châtiments pour les faire revenir de cet endurcissement. Ces malheureux enfants, croyant se soustraire au châtiment, prennent et rompent la verge qu’ils voient qui les frappe, au lieu de tomber à genoux, demandant grâce et miséricorde, et surtout promettant de changer de vie. Enfin le père de famille est encore plus irrité, et prend une verge plus forte, et frappe et frappera jusqu’à ce qu’on le reconnaisse, qu’on s’humilie, qu’on implore miséricorde auprès de Celui qui règne sur la terre et dans les Cieux.

« Vous l’avez compris, chère mère et chers habitants de Corps, ce père de famille, c’est Dieu. Nous sommes tous ces enfants. Ni vous ni moi ne l’avons aimé comme nous l’aurions dû ; nous n’avons pas observé ses commandements comme il faut, maintenant le bon Dieu nous punit. Nous avons un grand nombre de nos frères soldats qui meurent un grand nombre de familles et des villes entières réduites à la misère ; et ce n’est point fini, si on ne se tourne pas vers Dieu. Paris est coupable et bien coupable, puisqu’il a récompensé un méchant homme qui a écrit un livre contre la divinité de Jésus-Christ. Les hommes n’ont qu’un temps pour se livrer au péché, mais Dieu, qui est éternel, châtie les méchants, Dieu est irrité par, la multiplicité des péchés, et parce qu’il est presque méconnu et oublié. Maintenant qui pourra arrêter la guerre qui fait tant et tant de malheureux en France, et qui va bientôt commencer en Italie, etc. ? Qui pourra arrêter ce fléau de la guerre ? Il faut 1° que la France reconnaisse dans cette guerre que c’est purement la main de Dieu ; 2° qu’elle s’humilie et demande, de cœur et d’âme, pardon de ses péchés ; 3° il faut qu’elle promette sincèrement de servir le bon Dieu de cœur et d’âme, et d’observer ses commandements sans respect humain. Il y a des personnes qui prient et demandent au bon Dieu le succès de nos Français. Ce n’est pas cela que veut le bon Dieu ; il veut la conversion des Français. La très-sainte Vierge est venue en France, la France ne s’est point convertie. Elle est plus coupable que les autres nations. Si elle ne s’humilie pas devant le bon Dieu, elle sera grandement humiliée, et Paris, ce foyer de la vanité et de l’orgueil, qui la sauvera, cette ville, si des prières ferventes et continuelles ne montent vers le cœur du bon Maitre.

« Je me rappelle avec bonheur, bien chère mère et bien-aimés habitants de mon cher pays, je me rappelle ces ferventes processions que vous faisiez sur la sainte montagne de la Salette pour que le choléra n’atteignit pas votre pays ; et la sainte Vierge entendit vos ardentes prières, vos pénitences, et tout ce que vous faisiez pour l’amour de Dieu. Je pense, j’espère que maintenant encore vous devez faire vos si belles processions pour le salut de la France, je veux dire afin que la France se retourne vers le bon Dieu, car il n’attend que cela pour retirer la verge dont il se sert pour flageller son peuple rebelle. Prions donc beaucoup, oui, prions, faites vos processions comme vous les faisiez en 1846 et 47. Croyez que Dieu vous écoutera ; il écoute toujours les prières sincères des cœurs humbles. Prions ensemble, prions toujours. Je n’ai jamais aimé Napoléon, parce que j’ai dans ma mémoire son histoire entière. Puisse le divin Sauveur du monde lui pardonner tout le mal qu’il a fait et qu’il fait encore.

« Rappelons-nous que nous sommes créés pour aimer et servir le bon Dieu, et que sans cela il n’y a pas de vrai bonheur. Que les mères élèvent chrétiennement leurs enfants, car le temps des tribulations n’est pas fini. Si je vous en dévoilais le nombre et les qualités, vous en resteriez étourdis ; mais je.ne veux pas vous effrayer. Ayez confiance en Dieu qui vous aime. Prions, prions, et la douce, la bonne et tendre Vierge Marie sera toujours avec nous. La prière désarme la colère de Dieu, la prière est la clé du paradis. Prions pour nos pauvres soldats, prions pour tant de mères désolées de la perte de leurs fils. Consacrons-nous à notre bonne Mère du Ciel. Prions, prions pour ces aveugles qui ne voient pas que c’est la main de Dieu qui poursuit la France dans ce moment. Prions, beaucoup et faisons pénitence. Soyez tous très-attachés à la sainte Église et au Saint-Père, qui en est le Chef et le Vicaire visible de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la terre ; dans vos processions, dans vos pénitences, priez beaucoup pour lui. Enfin, soyez tous en paix, aimez-vous comme des frères, promettant à Dieu que vous observerez ses commandements, et observez-les en vérité, et par la miséricorde divine vous serez heureux, et vous ferez une bonne et sainte mort, que je vous souhaite à tous en vous mettant sous la protection de l’auguste Vierge Marie.

« Mon salut est dans la croix,

« Marie de la Croix,

« Victime de Jésus.

« Le Cœur de Jésus veille sur moi ! »