Le CatholicaPedia Blog

CatholicaPedia, une mémoire de la Tradition… en toute liberté

Posts from the “Commentaire Eleison” Category

L’Hôpital tradi qui se moque de la Charité !…

Posted on 8 mai 2016

 

L’Hôpital tradi (les Zévêques résistants !) continue de plus belle à se foutre de la Charité !

ou comment invalider des déclarations d’intentions a priori catholiques….

 

L’Hôpital tradi qui se moque de la Charité !

 

Nos Seigneurs les Évêques de l’opposition à Sa Majesté la FSSPX viennent de nous pondre une petite déclaration dont on goûtera la saveur aigre qui émane de toutes ces bonnes intentions qui, après analyse, pataugent dans le vide abyssal des mêmes erreurs fondatrices communes à tout ce qui vient de la FSSPX.

Je me contenterai donc de commenter, en bleu, ce texte que je propose à mes lecteurs qui prendront bien garde de ne pas se laisser leurrer par les formulations en apparence très catholiques qui émaillent ce document.

 


 

Une véritable désorientation diabolique
Appelait au sacre d’un autre Évêque.

 

(suite…)

Un troisième Évêque pour la deuxième “VOIE SANS ISSUE” est prévu…

Posted on 20 février 2016

 

Mgr Richard Nelson Williamson vient d’annoncer par son dernier “Commentaire Eleison”, n° CDXLIX (449), qu’il donnera à la (fausse) “Résistance” un troisième Évêque le 19 mars prochain…

 

*
*     *

 

Commentaires Eleison

par Son Excellence Mgr Richard Williamson

 

Dom Thomas, père abbé du monastère Sainte Croix sera sacré évêque

 

Dom Tomás

 

Des Évêques.
La Fraternité est toujours en danger.
Les Évêques résistants doivent suppléer !

Depuis le Chapitre Général de juillet 2012, lorsque la Fraternité Saint Pie-X, sous la direction de Mgr Fellay, fit une embardée décisive vers un accord de compromission avec la Rome conciliaire, les Catholiques de la Tradition se sont demandé quelle était la position des deux autres Évêques de la Fraternité, Mgr Tissier de Mallerais (MgrT) et Mgr de Galarreta (MgrG), car les deux ont été plutôt discrets en public depuis ce temps-là. Or, de fermes paroles prononcées par chacun d’eux le mois dernier ont soulevé des espoirs pour le futur de la Fraternité. Ces espoirs sont-ils justifiés ? Les Catholiques risquent d’avoir à demeurer sur leur garde . . .
Le sermon de Confirmations de MgrT prononcé le 31 janvier à Saarbrücken en Allemagne ne pouvait être ni plus droit ni plus clair. Par exemple : Dans sa confrontation avec Rome, la Fraternité ne doit jamais s’engager dans le compromis ou le calcul. Nous ne pouvons jamais négocier avec Rome tant que les représentants de la Néo-église (sic) s’accrochent aux erreurs de Vatican II. Toute discussion de notre part avec Rome doit être sans ambiguïté aucune, et avoir comme but la conversion des représentants de la Néo-église à notre seule et unique véritable Tradition catholique. Aucun compromis ni calcul jusqu’à ce qu’ils aient surmonté leurs erreurs conciliaires et soient revenus à la Vérité.
Paroles admirables ! La droiture n’est pas le problème chez MgrT. Il n’est point politicien, que Dieu l’en bénisse. Mais lorsqu’il faut traduire les mots en action, son « Cinquantisme » le fait obéir à son Supérieur et retomber dans la ligne des politiciens de la Fraternité qui règnent depuis le QG de la FSSPX à Menzingen. Rien n’indique que cela ne se reproduira pas cette fois-ci aussi, mais on peut toujours prier pour que, comme dit le proverbe, « Même un ver de terre peut se retourner ». MgrT est loin d’être un ver de terre, mais il se cache à lui-même, ou ne peut tout simplement pas voir, toute la malice des actions de Menzingen. Ce n’est pas seulement l’unité et le bien-être de la Fraternité qui est en jeu, mais la continuation de l’Opération Survie de la Foi catholique qui a été l’œuvre de Mgr Lefebvre.
Au contraire, MgrG est un politicien. Malheureusement, on ne possède pas tout le texte de la conférence qu’il prononça à Bailly, en France, le 17 janvier, car les mots exacts comptent, et ainsi on ne peut le citer qu’à partir d’un résumé de sa pensée : les dernières propositions théologiques et canoniques de Rome pour un accord Rome-Fraternité demeurent inacceptables, mais le Pape veut certainement un accord et il est parfaitement capable d’ignorer ses propres subordonnés et d’imposer à la Fraternité une reconnaissance « unilatérale ». Une telle reconnaissance pourrait certainement faire du mal à l’intérieur de la Fraternité, mais si elle n’avait rien fait pour l’obtenir, elle ne pourrait rien faire à ce sujet. Mais la Providence sera capable de veiller une fois de plus sur l’œuvre de Mgr. Lefebvre.
Mais, Excellence, depuis plusieurs années Menzingen fait tout ce qu’elle peut par la négociation politique pour en arriver à une reconnaissance officielle de Rome, et son éventuelle arrivée « unilatérale » serait un simple faux-semblant pour tromper les traditionalistes. C’est ainsi qu’on liquiderait la Fraternité en feignant, sans doute avec la permission discrète de Rome, que cela avait été la faute de Rome. Mais le fait demeure que la Fraternité de Monseigneur Lefebvre aurait été définitivement trahie, et vous avec votre protestation feinte, « Non, non, mille fois non . . . mais, peut-être ben qu’oui » auriez à répondre de ne pas avoir fait tout ce que vous auriez pu et dû faire pour bloquer cette trahison.
Dom TomásBref, le système de lumières d’urgence de l’Église universelle dans les ténèbres Conciliaires, qu’est la Fraternité, vacille lui-même et est en danger de ne plus jeter de lumière. Par conséquent, l’équipe de réparation qu’est la « Résistance » pour sauvegarder le système d’urgence (!!!), est toujours nécessaire, et cette équipe a besoin d’une suffisance de bons contremaîtres. Un troisième Évêque pour la « Résistance » est prévu, comme l’an dernier le 19 mars au monastère près de Nova Friburgo au Brésil. Il est son Prieur, Don Thomás D’Aquin, fidèle guerrier et vétéran de la guerre post-conciliaire pour la défense de la Foi. Que Dieu soit avec lui et avec tous les humbles et fidèles serviteurs de Dieu.

Kyrie eleison.

 


 

 

Ce à quoi “France-Fidèle” commente :

France Fidèle

Il est à prévoir une réaction négative de Menzingen (Mgr Fellay – Ennemond) et des libéraux de tout crin . Il est évident que le père Thomas qui s’était opposé fermement au ralliement du Barroux en 1988 ne correspond pas au profil diplomatique qu’aurait souhaité Mgr Fellay et ce dernier ne manquera pas de manifester son dépit et sa colère.
Comme les libéraux ont l’art d’attaquer les personnes pour éviter de se placer sur le terrain de la doctrine, le père Thomas sera sûrement gratifié de belles méchancetés par ces gens là.
L’autre attaque portera sur l’état de nécessité : pourquoi un troisième évêque puisque deux auraient pu suffire ? L’état de nécessité est d’abord doctrinal puisqu’il s’agit d’abord d’un péril quand à la disparition de la Foi catholique dans la mesure où Rome sombre plus profondément dans l’apostasie. Il n’y a pas besoin de lunettes noires pour le voir ! Dans la mesure où la fsspx ( qui était la colonne du combat de la foi) a rompu avec sa sage ligne en 2012 et que les 3 évêques de la fsspx sont effectivement et actuellement divisés sur les rapports à tenir avec cette Rome apostate, il semble de toute nécessité que soit constitué un petit corps d’évêques unis dans l’affirmation de la Foi et fermes ( en théorie et en pratique ) dans leurs positions à tenir vis à vis de cette Rome qui apostasie. Les bons catholiques sauront ainsi dans quelle direction regarder et quelle conduite à tenir jusqu’à ce que les choses reviennent en ordre à Rome (à moins que ce ne soit la fin des temps ).
Nous savons de Foi que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre l’Église et ce petit noyau de trois évêques sera la manifestation de cette promesse de Notre Seigneur.

 

3_voies-sans-issues

 

 

MGR WILLIAMSON frappe encore et encore………

Posted on 3 février 2016

 

Nemo potest rapere de manu Patris meiˮ (Romains VII, 11)

 

WILLY frappe encore et encore………

Kyrie Eleison !!!

 

willyEleison

 

Les énormités de Mgr passent comme une lettre à la poste tellement la mentalité traditionaliste fut lésée dès son origine par l’inclusion des bonnes doctrines dans un ensemble qui déjà appartenait à l’Autre…

 

L’analyse de Mgr est humaine et naturaliste, même si le vocabulaire employé est là pour tromper les fidèles afin qu’ils ne sortent pas du dogme williamsonnien principal, à savoir repousser à tout prix toute idée d’ecclésia-vacantisme (on notera la malice de Mgr qui se garde bien de parler de « sédévacantisme » !!! hommage du “vice” à la vertu ???…) sous couvert d’un pharisaïsme qui serait de mauvais aloi vis à vis de nos frères supposés être restés catholiques même s’ils ont adhéré depuis des lustres à la nouvelle église œcuménique de Vatican II et en acceptent les pratiques cultuelles à la fois rituelles et apologétiques. En ce domaine, un vrai catholique prendra toujours bien soin de distinguer le for interne du for externe et appliquera cette distinction à tout jugement que chaque chrétien a le devoir d’exercer vis à vis du témoignage externe et public de la foi.

 

Le premier paragraphe de Mgr est un petit chef-d’œuvre de sophistique à lui tout seul. Jouer au tordu pour manifester son agilité et sa brillance intellectuelle est un petit jeu auquel, depuis belle lurette, Mgr nous avait accoutumé. Et ça commence très fort !

Willy...tomberSoucieux de toujours retomber sur ses pieds, quelles que soient les énormités dont il nous gratifie, Mgr se fait le guide de “ses” prêtres en leur recommandant de ne pas systématiquement (= à temps et à contretemps) de ne pas interdire (quelle horreur !) à leurs ouailles d’assister à la synaxe (l’on doit bannir le mot de Messe pour un tel acte cultuel) de la secte Conciliaire.

Mgr commence par une étrange banalité que je qualifierai d’évidence “façon porte ouverte” (la synaxe est « l’acte cultuel central de la fausse religion anthropocentrique ») pour ensuite nous gratifier d’une incongruité dont il a le secret.

« …l’obligation de s’éloigner du NOM est proportionnée à la connaissance que l’on a de son mal intrinsèque. »

C’est nouveau ! ça vient de sortir, tout droit émoulu d’une cervelle épiscopale désertée par la grâce de l’entendement !!! Ainsi avons-nous une nouvelle religion de la PROPORTIONNALITÉ. Le volontarisme humain, joint à l’ignorance et à la “bonne foi” (ou à la « sincérité du droit à se tromper » !) est le nouveau paradigme du salut ! L’excuse de la proportionnalité permet au « catholique dit pratiquant » d’assister ou non à la fameuse synaxe de Caïn… Merveilleux ! Morale de situation… La synaxe est en effet gratifiée d’un qualitatisme à échelle graduée, selon un relativisme doctrinal savamment calculé !…

Synaxe-Dance

On ne peut mieux se moquer de Dieu et balayer d’un revers de chasuble toute la théologie sacramentelle.

Vous êtes bête et/ou irrémédiablement fermé à l’étude et à l’information ? Alors le NOM est bon pour vous, puisque vous le croyez en tous points orthodoxe !!! Quel mépris de l’institution divine ! Quel blasphème à l’égard de la sainteté intrinsèque d’un sacrement aussi admirable et de son efficacité spirituelle « ex opere operato » !!! Quel empiètement sacrilège dans un domaine qui n’appartient qu’à Dieu seul…

Willy-dinoscopus regarde sa queueD’ailleurs Mgr montre, si j’ose dire, le petit bout de sa queue, lorsqu’il nous dit ensuite que « Il (le N.O.M. !) a énormément contribué à la perte de la foi d’innombrables Catholiques, presque à leur insu. » On notera le “presqu’à leur insu” qui n’est là que pour valider l’énormité de Mgr et donner à la proportionnalité ses lettres de noblesse en dédouanant quasiment les fidèles de toute responsabilité morale, spirituelle et intellectuelle dans une éventuelle perte de la foi !…ce qui ne semble pas émouvoir outre mesure Mgr puisque ces malheureux pratiquants ne sont pas complètement responsables de cet état de fait ! On retrouve bien, sous-jacent, le mépris clérical auquel les clercs traditionalistes nous ont habitué depuis des lustres…

Ensuite, poursuivant sa logique interne, Mgr nous parle des « facteurs » qui auraient contribué à faire perdre la foi aux fidèles pratiquants.

Aucun de ces « facteurs » ne tient la route ! Pour une raison fort simple : ils appartiennent à un système de valeurs et à une grille d’analyse viciés et tordus dès le départ !

Mgr reste, sans craindre les contradictions (et pour cause !), dans une logique de reconnaissance de la secte comme étant la Sainte Église catholique. Enfermé dans ce blasphème au regard de la foi, la conclusion de Mgr sonne particulièrement faux.

« …un Catholique honnête peut se sentir obligé en obéissance à assister au NOM. » mais…. « dans les faits, il ne peut y avoir aucune telle obligation, car aucune loi de l’Église ne peut obliger un Catholique à mettre en danger sa foi ».

 

Les pharisiens ne sont pas toujours où l’on croit……

 

(suite…)

Mgr WILLIAMSON…un nouveau Coluche mitré !!!

Posted on 30 décembre 2015

 

WILLY…un nouveau
Coluche mitré !!!

 

Michel Colucci, dit Coluche

 

ou quand Mgr Williamson réjouit notre fin d’année par son humour sans pareil !

 

 

Richard WilliamsonNotre Willy (inter)national est décidément un grand comique, doublé d’un grand illusionniste !!!

Comme nos évêques “tradis” ne savent plus quoi inventer pour justifier la duplicité de leur pensée (« l’homme double » généré par la secte marrane qui éclipse la Sainte Église) voilà notre Willy en quête d’explication à vertu adultérine !!! On aura donc presque tout vu, lu et entendu au sein de cette “tradition” schismatique, hérétique et blasphématoire…

Il faut reconnaître à Monseigneur, outre un certain sens de l’ironie anglo-saxonne, une dose bien ajustée de culot épiscopal pour répandre dans le landernau tradi ce genre de suggestion calamiteuse. Et tout cela parce qu’en aucun cas tout ce beau monde tradi ne peut en démordre : « par Toutatis, le « Pape » est vraiment « Pape » même s’il nous fait des bâtards dans le dos !!!! » (rires obligatoires)

Et tous ces beaux messieurs, pontifes en tête, ne craignent rien moins que — non ! pas le ridicule ! — réduire leur tradition à moins que rien en lui enlevant sa raison d’être première : convertir les marranes d’en face et retrouver leurs positions, places et prébendes légitimes au sein d’une Église enfin expurgée de ses éléments bâtardisés !!! On hésite entre le fou-rire et la consternation !

Nous revoilà donc dans le fameux et célèbre « Un pape pour deux églises » mais cette fois à la mode Willy’song pour notre plus grande détente dans ce moment festif de fin d’année !

J’en viens presque à penser que si Willy n’existait pas (s’il était toujours évêque-godillot au sein de la F$$PX, par exemple) il faudrait l’inventer ! Ils ont donc bien fait de l’expulser car par son humour atypique, Mgr W. ne rentrait plus tout à fait dans le cadre fraternellement correct d’une approche sérieuse et pragmatique du ralliement à « Rome » !!!… Et puis, sans lui, on s’ennuierait un peu !

Je prie donc à l’avance mes lecteurs aux tripes fragiles de bien vouloir me pardonner cette séquence quelque peu hilarante en ce dernier dimanche de l’an de grâce 2015. Ils n’ont qu’à considérer leurs soubresauts abdominaux comme une pénitence nécessaire et qu’ils offriront au Seigneur afin qu’Il pardonne à Willy une imagination trop fertile et un abus de l’humour épiscopal…

Mais repenchons-nous, avec prudence, sur les vaticinations de notre cher comique mitré.

Willy commence par nous dire que les comparaisons (les siennes en l’occurrence !) ne prouvent rien mais peuvent jeter beaucoup de lumière !!! Au-delà du style littéraire dont on admirera l’ambiguïté ciselée, notre « Ordinaire extraordinaire » commence très fort en nous suggérant que ses explications comparatives sont nulles mais que nous risquons d’être éblouis par la profonde lumière qu’elles produisent. Nous, on se demandera bien sûr qu’elle est la nature véritable de cette fameuse lumière. Je pressens que certains de nos lecteurs y ont déjà répondu !!!… les coquins…

Que deviendrait Willy sans ses néophytes ? car dans un bel élan d’humilité sacerdotale il nous avoue que l’idée première ne lui revient pas ! Il s’attribue néanmoins le génie de la reprise, de la mise en forme et des implications générées par cette mirifique idée…

On a presque ici, mutatis mutandis, une “histoire d’un mec”, pape de son état, telle qu’aurait pu nous la conter un Coluche (Colucci) du temps de sa splendeur. Vous remarquerez, qu’avec tous ces artistes (le Clown Blanc, Coluche, Willy l’Espiègle) on ne sort guère du monde très fermé du Cirque !!! Ils ont tous en commun une sorte d’atavisme pour la rigolade et les idées saugrenues et particulièrement tordues !

[caption id="attachment_22006" align="aligncenter" width="300" caption="Ça commencé le 28 octobre 1958 !"]Circus Roncalli [/caption]

C’est donc l’histoire d’un mec (« pape » de quelque chose…) qui s’est marié avec son épouse (encore heureux par les temps qui courent du mariage gay !!!) et a fait (paraît-il….) des Zenfants légitimes. Et comme ce bougre de « pape » est un sacré farceur et coureur de jupons, voilà-t-il pas qu’il se met en tête (et pas seulement !) d’engrosser une grognasse (la secte marrane) qui lui a fait de l’œil au détour de sa promenade vaticanesque. Et, comme dit Willy, cette « comparaison bien fructueuse » a donné ce qu’elle devait donner : des p’tits bâtards, fruits de la liaison adultérine de notre dit « pape » !!!… Ce misérable pontife, incapable de réfréner sa libido (moderniste) se retrouve donc à la tête de deux familles : la légitime avec des Zenfants bien cathos (?) et la bâtarde avec des enfants illégitimes, ses petits chouchous en réalité : ce qui est le fruit du péché est bien plus excitant que ce qui est produit par une norme hypocrite que presque plus personne ne respecte…non ? Ainsi notre “papounet” va régner sur deux familles distinctes et qui pourtant proviennent d’un seul géniteur ! Ah ! que c’est beau l’amour ! On se demande d’ailleurs, au rythme où vont les mœurs pontificales, si l’on ne va pas tomber carrément dans un avenir proche dans le mariage mixte, le métissage effréné ou pire encore la polygamie la plus légaliste, vu les rapprochements amoureux de notre Clown Blanc avec ses amis musulmans… À quand un « pape » pour plusieurs « églises » ??? Bon ! Pour le moment il n’y en a que deux…enfin ça ce sont les lapins-crétins…euh….je veux dire les tradis…qui le croient fermement… Comme quoi la période de Noël est propice aux contes de fées…

Mais suivez bien : Willy croit encore aux contes pour enfants ! la preuve c’est qu’il croit que, soudain conscient des devoirs de sa paternité, “papounet” va revenir au sein de sa vraie famille afin d’exercer son autorité sur ses enfants légitimes ! Ouf ! il était temps n’est-ce pas !!! ça fait près d’un demi-siècle que ses « enfants » refusent de lui obéir !!!!! On se demande d’ailleurs bien pourquoi puisqu’il n’y a aucun doute d’après Willy sur la reconnaissance de sa paternité.

Papy papeOui, mais voilà… Papy pape préfère ses enfants illégitimes…c’est comme ça…la transgression ça attire et ça subjugue…même et surtout les « papes adultérins » ! Ce pauvre père est donc déchiré : d’un côté il veut récupérer ses enfants légitimes qui fondent en quelque sorte sa raison d’être et d’un autre côté il ne veut pas déshériter ses enfants adultérins car il a noué avec eux des relations privilégiées d’autant que ces dits enfants ont moins de mal à l’accepter comme « père » car ils sentent bien que ce père les aime d’un amour très spécial et est plus proche d’eux de cœur à cause de l’amour qu’il porte à leur mère et qu’il préfère – et de loin – à son épouse légitime… Ah ! les hommes ! C’est comme ça ! Ils ont le diable au corps et ne veulent pas changer !!!!

Ya quand même un gros problème : c’est que les Zenfants légitimes se mettent à fréquenter et apprécier leurs « frères et sœurs » fruits de la liaison adultérine de leur père… Willy nous dit qu’alors ils n’en sortiront pas indemnes…et pour cause !!! Quand on a le même père, le cœur finit toujours par parler et les sentiments de vaincre tous les préjugés et préventions sociales et mondaines. Que voulez-vous, les enfants ont tous besoin d’un père (et d’une mère aussi !) et quand celui-ci se prostitue (Willy dixit) , il y a malaise de part et d’autre des deux « familles »…

On peut bien sûr s’interroger sur ce que recouvre la « véritable autorité » de ce père sur ses « vrais » enfants… Ne serait-elle pas un peu légaliste ? Les enfants adultérins eux ne se posent pas cette question, ils aiment leur père parce que c’est leur père même s’ils ne portent pas le même nom !!! La bonne-femme engrossée d’ailleurs n’en demande pas plus : elle sait qu’elle ne sera jamais acceptée par l’épouse légitime !!!… Elle fera donc tout son possible afin que le père de ses enfants ne revienne jamais dans le giron de sa femme légitime…

Il est heureux que Willy, qui nous aura bien fait rigoler, nous dise qu’en fin de compte cette comparaison est boiteuse puisqu’il y a loin d’une vraie famille à une famille « théorique » (Willy dixit!) comme le sont ces deux « églises », la Catholique et la … »néo-moderniste »…comme ils disent… On se demande en passant ce que je viens faire le préfixe « néo«  là dedans……mais bof ! On est là pour rire et non pour ergoter !!! Merci WILLY !!!!!!!!!!!!

Tu as bien parlé, évêque : « Confusion quasi-inextricable en pratique ». Quelle clairvoyance !!!! Super ! on garde notre « équilibre » !!!…

 

Bonne et sainte fin d’année chers amis lecteurs !

Pierre Legrand

 

 

(suite…)

L’AUTORITÉ BOITEUSE ?

Posted on 7 août 2015

 

L’Autorité Boiteuse ?

 

 

Le Pasteur est frappé, le troupeau dispersé.

Le Pasteur est frappé, le troupeau dispersé.

L’autorité est à l’envers, renversée. 

 

Mgr Williamson nous rappelle avec humilité et vérité que toute autorité vient d’en-haut, concedo ; qu’il n’a pas de juridiction, concedo ; que la juridiction de suppléance est faible et relative, concedo ; que le Pape est pape par l’approbation universelle de toute l’Église, dubio que tous croient que l’archevêque de Canterbury est archevêque n’empêche nullement qu’il soit un simple laïque, que ce Pape ait perdu l’esprit catholique s’il l’a jamais eu, pose le grave problème de ceux qui ne dénoncent pas, qui ne reprennent pas, qui n’osent pas trancher, qui laisse planer le doute. Personne d’autre n’est pape, ni ne peut l’être, concedo ; donc ce dernier possède l’autorité suprême, nego. Imaginons un Pape qui applique les consignes de la maçonnerie pour la destruction de l’Église, qui fait un pacte avec ses pires ennemis, conserve-t-il l’autorité ?

Mgr Lefebvre - Sacres 1988

En 1987 un an avant les sacres Mgr Lefebvre parlait « d’apostasie pratique », « d’apostasie de fait », de cardinaux « quittant l’Église » ; 28 années après les choses se sont-elles améliorées ?

Seul l’abbé de Nantes eut le courage de dénoncer avec vigueur et précision les erreurs de Paul VI et de Jean-Paul II dans ses Liber accusationis, depuis quasiment rien n’a été fait, alors que la situation est encore pire, quelle responsabilité. Maintenant la plupart ne cherchent qu’à être reconnus par cette fausse église qui prêche une nouvelle religion maçonnique et conduit les âmes en Enfer, et certains prélats nous déclarent même que l’autorité est renversée, mais qu’elle est l’autorité.

Le pape a-t-il l’autorité pour démolir l’Église ? Pour pactiser avec ses pires ennemis ? Pour promouvoir à des postes importants des sodomites ? Pour prêcher une nouvelle religion, maçonnique, œcuménique, écologique… ? A-t-il l’autorité pour égarer les fidèles et les mener en Enfer ? Pour ne pas remplir la mission que Notre Seigneur lui a confiée ?

Mgr Richard Nelson Williamson

Est-il nécessaire d’avoir une juridiction pour défendre la foi, pour dénoncer les ennemis, les pervertisseurs de la foi ? Pour cela la simple confirmation ne suffit-elle pas ?

Il apparait en fait, que les anti-sédévacantiste, les anti-sédéoccupétistes, sont les complices objectifs de la maçonnerie occupant l’Église.

Christe Eleison

Ludovicus

 

 

 

Un impénitent plagiaire épiscopal !
Et pendant ce temps là………

Posted on 5 août 2015

 

Un impénitent plagiaire épiscopal !

Dinoscopus

Et pendant ce temps là………

 

“Willy” nous avait habitué à une théologie pour le moins charabiantesque, bizarroïde (ça rime avec “intégroïde” !) et somme toute complètement incompréhensible jusqu’à ce qu’il vienne d’ajouter l’une de ces « grâces » épiscopa-les (-liennes ?) à son palmarès : le plagiat !

Mgr Richard Nelson WILLIAMSON

Eh oui ! “Willy” nous lit et même assidument ! Son œil gauche, fixé sur une chimère, lorgne sans cesse sur nos écrits, tandis que son œil droit, procède en expert à la « reductio ad sedevacantem », afin qu’il NE puisse être dit qu’il nous ressemble un peu, même de loin !

Pris soudain d’une inspiration soudaine, il découvre la sentence de l’exorcisme de Léon XIII tout en nous gratifiant d’une autre, complètement hallucinée : « L’autorité est à l’envers, renversée » nous dit-il, pensant sans doute que Léon XIII va faire mieux passer Williamson !…

Et comme pour mieux asséner cette “vérité épiscopale” à ses lecteurs et partisans, il donne dans le registre familier et nous déclare sans rire : « L’Église (oui, la vraie !) est fichue, du sommet jusqu’en bas ! » Pour ajouter ensuite, de peur de réveiller des instincts bassement sédévacantistes :

« Je ne suis pas sédévacantiste. »

(suite…)