Aller au contenu

La bataille continue… VRAI OU FAUX PAPE ?

2016 janvier 25

 

La Bataille a Commencé

Vrai ou Faux Pape ?

Au sujet de cette prétendue “réponse irrationnelle”
des sédévacantistes

 

par Novus Ordo Watch

 

Vrai ou Faux Pape ? modifié

D’accord, nous avons quelque peu modifié la couverture…
Mais c’est à seule fin de rappeler aux gens quel est
l’homme qui, selon les auteurs, empêche les portes de
l’enfer de prévaloir contre la secte moderniste…

 

L’année 2016 de Notre Seigneur promet d’être emplie de feux d’artifice. En prévision de la sortie officielle de l’ouvrage intitulé « Vrai ou faux Pape ? » — 700 pages d’arguments contre le sédévacantisme écrites par John Salza et Robert Siscoe et publiées par la Fraternité Saint-Pie X —, les auteurs ont ouvert sur leur site Internet une section « Sedevacantist Watch » (surveillance du sédévacantisme). Dans cette section, ils ont posté leur premier article intitulé « The Sedevacantist’s [sic] Irrational Response to the Book, True or False Pope? » (la réponse irrationnelle des sédévacantistes au livre « Vrai ou Faux Pape ? »), qui représente environ trois pages et demie au format PDF. Nous ne voudrions pas que les choses dégénèrent en une guerre de blogues sur divers points de détail, mais nous tenons cependant à répliquer à ce premier article et à ce qu’il affirme là :

« “True or False Pope” de John Salza et Robert Siscoe n’est pas encore en vente que les sédévacantistes se précipitent déjà. Ils ont créé des sites Internet et produit au moins trois vidéos jusqu’à présent pour contrer un livre qu’aucun d’eux n’a lu. Pourquoi cet ouvrage-là suscite-t-il une réaction aussi vive, telle qu’on n’en avait pas vu d’aussi irrationnelle ces derniers temps ? Et pourquoi n’a-t-on presque rien entendu de la part des mêmes individus lors de la publication, il y a quelques mois, d’un autre ouvrage contre les erreurs du sédévacantisme ? »

 

Tout d’abord, nous ne nous « précipitons » pas. Nous nous bornons à préparer prudemment la vague de fond des discussions qu’il sera aussi normal qu’obligatoire de notre part de déclencher en réaction à l’ouvrage attendu. Ensuite, l’article posté par nos contradicteurs avait manifestement pour but de susciter notre réponse, et c’est à cela que nous nous astreignons dans le présent message.

Quant à la création alléguée de sites Internet, à quels sites est-il fait allusion ? Nous n’en avons créé aucun. Nous avons simplement acquis un nom de domaine – trueorfalsepopes.com – et nous l’avons intégré dans notre section créée pour traiter du livre en question, de même que pour défendre le sédévacantisme en général. Nous n’avons entendu parler de la création d’aucun site Internet par quiconque. Messieurs Siscoe et Salza seraient-ils assez aimables pour fournir des précisions à ce sujet ? En outre, Novus Ordo Watch n’a produit qu’une seule vidéo, qui démontre que selon les enseignements catholiques, il n’est pas possible de croire que François est un Pape valide tout en adhérant à ce que l’Église enseigne sur la papauté. Nous avons connaissance d’une seule autre vidéo, qui a été produite par un prêtre catholique en prévision de la sortie du livre et qui traite de la question générale de savoir pourquoi tant de gens semblent avoir une peur irrationnelle du sédévacantisme.

 John Salza  Robert Siscoe
John Salza Robert Siscoe

 

Apparemment, Salza et Siscoe voient tout cela comme une « réaction irrationnelle » à leur livre. Or, non seulement, cela n’a rien d’irrationnel, mais il ne s’agit même pas d’une réaction à leur ouvrage ; ce n’est qu’une sorte de commentaire et d’argumentation préalable, car c’est là tout ce que nous pouvons faire avant d’avoir vraiment lu le livre. Ce n’est pas difficile à comprendre, mais peut-être Messieurs Salza et Siscoe ont-ils envie de montrer de l’irrationalité là où il n’y en a pas.

Pourquoi, dans ces conditions, n’a-t-on « presque rien entendu » de nous récemment, lors de la publication d’un « un autre ouvrage » attaquant le sédévacantisme ? Tout bonnement parce que nous n’avons appris son existence qu’aujourd’hui, par la grâce de Siscoe & Salza. Après quelques recherches en ligne, nous pensons que le livre en question est sans doute « The Sedevacantist Delusion: Why Vatican II’s Clash with Sedevacantism Supports Eastern Orthodoxy » (l’illusion sédévacantiste : pourquoi le conflit entre Vatican II et les sédévacantistes renforce l’orthodoxie orientale ») par John Pontrello, publié en août 2015. Or, répétons-le, nous n’avons appris l’existence de cet ouvrage qu’aujourd’hui, 5 janvier 2016. Ledit ouvrage défend la position orthodoxe orientale, qui est schismatique et hérétique, de sorte qu’il ne s’agit pas d’un livre catholique, même selon les normes du Novus Ordo et de la position R&R « reconnaître-tout-en-résistant ». Mais selon toute évidence, Messieurs Salza et Siscoe essaient d’insinuer que nous avons gardé exprès le silence sur ce livre, alors que nous en ignorions tout simplement l’existence. (Du reste, nous ne sommes guère connaisseurs de la littérature favorable à l’orthodoxie orientale. L’êtes-vous, cher lecteur ?)

Ce qui est fort intéressant, c’est de lire sur le site Internet de John Salza une hérésie manifeste en faveur de l’orthodoxie orientale : « Les Catholiques doivent croire que l’Orthodoxie fait partie de l’Église universelle (ce qui est conforme au deuxième Concile du Vatican et à maintes encycliques papales récentes sur l’œcuménisme en général ou l’Orthodoxie en particulier) ». Cette assertion est due à la plume de Dave Armstrong, un apologiste du Novus Ordo, mais elle figure sur le site Internet de John Salza dans le cadre d’un article intitulé « Catholicism and Orthodoxy: A Comparison » (comparaison entre le Catholicisme et l’Orthodoxie).

Voici une capture d’écran de ce passage, qui se trouve sur le site http://www.scripturecatholic.com/orthodoxy.html (voir, à la fin, la phrase placée entre deux parenthèses rouges) :

 salza-armstrong-orthodoxy

Monsieur Salza, que fait cette hérésie sur votre site Internet ?

Mais poursuivons l’examen du petit article sur la « réaction irrationnelle » des sédévacantistes :

« Dans son journal personnel, le Père Joseph Clifford Fenton parlait d’un livre qu’il avait l’intention d’écrire après la clôture du deuxième Concile du Vatican (l’entrée en question fut rédigée durant le Concile). Il disait devoir s’astreindre à le faire avec la plus extrême précaution, car – précisait-il – tout livre important s’attire à coup sûr des attaques publiques. Au vu de cette précision, les attaques irrationnelles portées contre « True or False Pope ? » constituent en réalité un signe encourageant. Ces sédévacantistes savent que leur position sera dorénavant examinée sous un microscope particulièrement grossissant. »

 

Mgr. Joseph Clifford Fenton (1906-1969)Tout d’abord, ceux qui ont écrit cela auraient dû avoir la dignité d’attribuer à l’auteur son titre véritable. Il s’agit en effet de Monseigneur — et non pas seulement du « Père » — Joseph Clifford Fenton. Nous avons annoncé que son journal pourrait être consulté le 17 août sur ce blogue. Peut-être notre duo anti-sédévacantiste (Salza & Siscoe) cherche-t-il à se servir de la personnalité éminente ou de la popularité de Mgr Fenton, auquel cas nous saisissons cette occasion pour attirer l’attention des lecteurs sur la rubrique suivante de notre blogue : « Mgr. Fenton on the Failure of Vatican II – What John Vennari didn’t tell you » (Mgr Fenton sur l’échec de Vatican II – Ce que John Vennari ne vous a pas dit).

 

STAS ÉditionsEnsuite, Salza et Siscoe essayent ici de nous enfermer dans un cercle vicieux rhétorique. Si nous ne nous opposons pas à leur livre, ils diront que nous n’avons aucun argument pour y répliquer et que nous préférons donc feindre de l’ignorer ; si nous y répliquons, ils diront que c’est bon signe dans la mesure où seuls sont attaqués les ouvrages importants. Voici, par conséquent, ce qu’il en sera : de toute évidence, un livre de 700 pages dirigé contre le sédévacantisme, publié et promu par la Fraternité Saint-Pie X, va être « attaqué » par nous, si l’on veut absolument employer ce terme. Ce qui sera le signe : 1. que nous y avons prêté attention ; 2. que nous reconnaissons la grande influence de la FSSPX ; 3. que nous savons que cet ouvrage expose les âmes à un danger. Ils peuvent bien y voir un signe encourageant autant que cela leur chante. Nous sommes évidemment disposés à admettre que leur livre est important, non par lui-même (puisque nous ne l’avons pas lu), mais par l’impression qu’il a déjà produite et qu’il produira encore sans doute sur ses lecteurs. En effet, il est publié et recommandé par la F$$PX, il exhibe en couverture le nom prestigieux de John Salza, il bénéficiera assurément d’une vaste publicité dans d’innombrables publications en ligne et hors ligne, etc. Nul ne saurait contester ces faits. Et alors ? En outre, nous savons – c’est vrai – que notre position sera scrutée comme jamais. Cela va de soi, car nous osons espérer que 700 pages auront suffi aux deux hommes pour étudier le sédévacantisme en profondeur. Cela non plus ne saurait être nié.

Salza avec Mgr Fellay en 2011

 

« Au terme de plusieurs entrevues avec les auteurs du livre, promptement diffusées sur la Toile, l’abbé Anthony Cekada, prêtre sédévacantiste de Cincinnati-Nord, a publié — en vue de limiter les dégâts — une vidéo dans laquelle il s’efforce de convaincre son public que la seule raison pour laquelle quiconque n’adhère pas au sédévacantisme tient à la “peur”, car selon lui, le sédévacantisme est tout simplement la réponse logique à la crise actuelle. Bien entendu, ce sont l’abbé Cekada et ceux dont, comme lui, la subsistance et la réputation sont liées à la survie du sédévacantisme qui éprouvent une “peur” bien réelle, car ce sont eux qui auraient le plus à perdre d’un naufrage du vaisseau sédévacantiste. »

 

Il ne fait aucun doute que d’innombrables clercs sédévacantistes tremblent actuellement de tous leurs membres dans la crainte qu’une fois que ce pavé de 700 pages aura atterri sur les étagères des librairies, les rangées de leurs chapelles ne commencent à se vider une par une à mesure que leurs ouailles se réfugieront auprès de l’apostat Jorge Bergoglio, perçu dès lors par elles comme étant le seul homme sur terre possédant le « charisme de vérité et de foi à jamais indéfectible […] accordé par Dieu à Pierre et à ses successeurs en cette chaire, afin qu’ils remplissent leur haute charge pour le salut de tous, afin que le troupeau universel du Christ, écarté des nourritures empoisonnées de l’erreur, soit nourri de l’aliment de la doctrine céleste. » (Vatican I, Constitution dogmatique Pastor Aeternus, chapitre 4). Si vous croyez que cela s’applique à François, on peut vous faire gober n’importe quel bobard. Pas vrai, Jorge ?

“Pape” François :
« Call Me Jorge »

Jorge Bergoglio

Prétendre que la vidéo de l’abbé Cekada était destinée à « limiter les dégâts » relève d’une pure spéculation, voire d’un jugement hâtif. Une vidéo comme celle-ci, traitant de cette peur irrationnelle du sédévacantisme qui existe assurément, aurait dû être réalisée depuis longtemps. Notre duo sédévacantiste soutient que l’abbé Cekada « s’efforce de convaincre son public que la seule raison pour laquelle quiconque n’adhère pas au sédévacantisme tient à la “peur” ». Ah oui ? Peut-être que quelque chose nous a échappé, mais nous n’avons pas souvenir que l’abbé Cekada ait prétendu que telle était la seule raison. Bien sûr, cette raison est réelle, et c’est elle qui est examinée dans la vidéo en question. Les publications de l’abbé Cekada sont presque toujours axées sur les erreurs théologiques qui sont à la base d’un rejet du sédévacantisme ; il est donc injuste de l’accuser de n’en faire qu’une question de peur.

Quant au problème de « subsistance » mentionné par le duo, nos lecteurs peuvent être assurés qu’aucun membre de Novus Ordo Watch ne doit le moins du monde sa subsistance au sédévacantisme. Si l’on veut dire par là que tel est le cas de certains clercs, admettons ; mais il est gratuit et insultant pour le saint sacerdoce de le réduire ainsi à des considérations purement profanes. En outre, l’argument est à double tranchant, car tout prêtre dont le sacerdoce dépend de tel ou tel parti théologique doit sa « subsistance » à ce parti. S’il s’agissait simplement de subsistance, des hommes tels que l’abbé Michael Oswalt et le Père Bernard Uttley, OSB (entre autres) auraient toutes les raisons du monde de ne pas devenir ou rester sédévacantistes, car il est beaucoup plus facile de mener une vie confortable comme clerc de la secte conciliaire que comme sédévacantiste errant en dehors de toute paroisse et de tout diocèse.

Abbé Anthony CekadaSalza et Siscoe publient ensuite certaines réactions à la vidéo de l’abbé Cekada qui ont été postées sur un forum. Le premier commentateur cité admet d’emblée qu’il n’a « pas vu la vidéo [de vingt minutes] », ce qui ne l’empêche pas de la critiquer. Il est cocasse que notre duo anti-sédévac mette ce commentaire en exergue, car ils commencent leur article en nous reprochant d’avoir formulé des remarques initiales sur un livre de 700 pages que nous n’avons pas lu. De quoi s’agit-il ? Le commentateur cité accuse l’abbé Cekada de prétendre que c’est seulement la peur qui amène des gens à rejeter la position sédévacantiste. Or, Cekada n’a jamais rien dit ou écrit de tel, et nous non plus. Il en est évidemment qui rejettent le sédévacantisme par peur, mais c’est loin d’être le cas de tous, et il est clair que l’intéressé n’en fait pas partie. Mais alors ? Cela signifie-t-il qu’on n’a pas le droit d’examiner le fait – car c’en est un – qu’il existe une véritable « sédévacantophobie » ?

De même, le deuxième commentateur cité prétend n’avoir pas peur du sédévacantisme. C’est fort bien : la vidéo ne le concerne donc en aucun cas, cela va de soi. Mais alors, que faire ? Va-t-il falloir sonder les profondeurs de l’Internet pour déterminer combien de personnes semblent avoir peur du sédévacantisme et combien ne le craignent pas ? Quel serait l’intérêt d’un tel exercice ? On trouverait à l’évidence des gens qui rejettent le sédévacantisme pour différentes raisons : la peur, l’orgueil, l’ignorance, un malentendu, etc. Nous autres à Novus Ordo Watch, nous avons fourni une ample argumentation quant à la substance – et non au motif – de cette matière ; il est donc assez hypocrite d’agir comme si nous essayions de ramener tout cela à une question de peur.

Le troisième commentateur cité formule diverses remarques subjectives n’appelant pas vraiment de réaction de notre part, faute de comporter la mention du moindre fait.

En définitive, Salza et Siscoe concluent triomphalement de ces trois commentaires que la vidéo de l’abbé Cekada « n’a pas produit l’effet recherché ». Brillante observation. Salza et Siscoe décident donc avec une autorité tout empirique que la vidéo de l’abbé a manqué sa cible. Quod erat demonstrandum. Cher lecteur, pourquoi ne pas simplement regarder la vidéo et juger par vous-même ? La voici :

 

Pourquoi les Traditionalistes ont-ils peur du Sédévacantisme ?

(Vous pouvez régler les « sous-titres » en traduction automatique par Google… cliquez sur « sous-titre », ensuite sur « paramètres » [la roue dentée] et mettre « traduction automatique en « français »…)

On trouvera ici notre commentaire sur la vidéo et la question de la sédévacantophobie.

Le duo anti-sédévac pose ensuite la question suivante : « Peut-on tenir sa position pour assurée quand on n’a perçu qu’un côté des choses ? » Là encore, on est dans une hypothèse gratuite : les sédévacantistes n’auraient perçu qu’un côté des choses. Oh, vraiment ? Les deux hommes connaissent-il quelqu’un ayant été élevé dans le sédévacantisme ? Les sédévacantistes ne sont-ils pas tous des convertis ayant examiné les diverses possibilités en présence avant de parvenir à la conclusion qui est maintenant la leur ? En quoi est fondée cette hypothèse téméraire selon laquelle nous n’aurions perçu qu’un côté des choses ? Allez dans n’importe quelle chapelle sédévacantiste, et demandez à des fidèles pris au hasard comment ils en sont venus à adopter la tournure d’esprit sédévacantiste. Vous aurez toutes les chances d’obtenir des réponses commençant par : « Eh bien, j’étais conciliaire jusqu’à ce que… », ou encore : « Nous allions à la Fraternité Saint-Pie X, mais… ». L’idée sous-jacente selon laquelle les sédévacantistes n’ont perçu qu’un côté des choses est dénuée de toute pertinence et contraire à la réalité dans la plupart des cas.

Plus loin, les auteurs affirment avec arrogance : « … s’il est une vertu qui fait manifestement défaut aux apologistes du sédévacantisme, c’est bien l’humilité ». Mais bien sûr ! N’est-ce pas là notre problème à tous ? Donc, en résumé, voyons si nous parvenons à préciser les choses. Salza et Siscoe se plaignent dans leur article d’une vidéo critiquant une motivation cachée (la peur) qui empêche certaines personnes d’examiner dans un esprit ouvert et honnête la question du sédévacantisme. Dans le cadre de leurs critiques, premièrement, ils formulent diverses hypothèses gratuites ; deuxièmement, ils se servent — pour prouver que la vidéo « n’a pas produit l’effet recherché » — des propos de quelqu’un qui admet ne pas l’avoir regardée, ainsi que des commentaires de deux autres personnes non concernées par elle ; troisièmement, ils finissent par accuser l’abbé Cekada d’être animé d’une motivation cachée en n’adhérant ou en ne réagissant pas aux arguments d’un livre qu’ils n’ont pas encore publié. Tout cela est-il bien sérieux ?

 

Laurel & Hardy

Feriez-vous confiance à ces deux là pour votre âme sur le Vrai ou Faux Pape...
...les Siscoe & Salza de l'anti-sédévacantisme !

 

Si c’est ce genre d’argument que nous lirons dans « True or False Pope ? » une fois le livre publié, nous aurons confirmation de ce à quoi nous nous attendons. Une chose du moins semble bien claire : le temps des politesses est fini.

 

 

sedes vacans 1958

 

 

***

 

 

Source : Novus Ordo Watch : http://www.novusordowatch.org/wire/tofp-irrational-response.htm

Traduction : le CatholicaPedia.net

(Que notre traducteur soit encore une fois et toujours remercié pour son travail professionnel)

 

…à suivre (avec le commentaire sur la vidéo et la question de la sédévacantophobie)

 

 

  1. Louis-Hubert REMY
    janvier 25, 2016

    700 pages ! et pourquoi pas 2000 pages ou plus, alors que le problème n’est pas le sedevacantisme !

    On veut simplement « faire savant » et comme les « periti » du concile, noyer la vérité dans un fleuve d’approximations, de demi-vérités, dans un langage abscons, pour conduire tout le monde dans l’erreur et l’apostasie.

    Ils recommencent les mêmes procédés d’il y a 50 ans. Çà a marché, pourquoi pas réessayer avec le dernier noyau dur. Ce sont les seuls fidèles qu’ils craignent. Il faut essayer de les réduire ou tout au moins les ridiculiser, s’en moquer pour en faire des victimes. On rajeunit de 50 ans !

    Ne feraient-ils pas mieux de dépenser une énergie considérable (700 pages) pour attaquer les erreurs de Vatican II (d’Eux) et post Vatican II ?

    Non, ils ont choisi leur camp ! Celui des menteurs, celui des marranes, celui des persécuteurs.

    Répétons-le : LE SIÉGÈ N’EST PAS VACANT !

    Il est occupé par des usurpateurs qui ne sont PAS CATHOLIQUES.
     

     

    • janvier 25, 2016

      Vous parlez des erreurs de « Vatican II » et des erreurs « post Vatican II », mais vous oubliez toujours les erreurs « pré Vatican II » qui continuent sans cesse à se répandre dans la tradition toutes tendances confondues.

      Vatican II n’est pas un commencement mais un aboutissement.

      Vous considérez que l’Église était en ordre jusqu’en 58 par ce que nous avions de vrai papes, mais en réalité tout était en décomposition rampante et ce au moins depuis le message de La Salette.

      Il serait plus constructif de détecter les erreurs d’avant 58 pour ne pas les reproduire à l’infini plutôt que de souffler sur les braises toujours plus ardentes de la fournaise diabolique issue du concile.

      Pape ou pas pape, ce sont des discutions sans fin  réductrices et stériles  qui ravivent sans cesse des haines au lieu de rassembler.
       

      • François T. lien permanent
        janvier 26, 2016

        Merci de donner des exemples d’erreurs « pré-Vatican II ». Elle ont pu exister, mais comment nier que la décomposition ait vraiment commencé avec la mort du dernier Pape, Sa Sainteté Pie XII ?
         

      • Louis-Hubert REMY
        janvier 26, 2016

        Morin, vous êtes sérieux ? ou vous ne savez pas lire ?

        Il y a longtemps et souvent que nous avons compris que Vatican II n’est pas un commencement mais un aboutissement.

        Il y a longtemps et souvent que nous avons dénoncé combien Vatican II est un châtiment et pourquoi.

        Il est vrai que nous nous occupons beaucoup plus des erreurs présentes, parce qu’elles sont mortifères.

        Quand M. l’abbé Cazalas dans son sermon du 10 janvier dernier dit : « la Mission divine de l’Église continue ; elle est privée, c’est vrai, de la Hiérarchie de Juridiction qui ne continue plus que matériellement, comme un corps sans âme, comme un cadavre, car la Hiérarchie de Juridiction aujourd’hui est coupée du Chef mystique qu’est Notre-Seigneur Jésus-Christ » 

        et en tire la conclusion : « en attendant la résurrection de la Hiérarchie de Juridiction, si Dieu le permet, par la conversion de celle-ci ».

        Ne croyez-vous pas que de telles inepties méritent plus un commentaire que parler du passé ?

        Vous semblez être de ceux qui préfèrent s’en prendre à ceux qui dénoncent l’erreur, plutôt qu’à ceux qui enseignent l’erreur. Ils sont nombreux depuis 50 ans !

        C’est votre choix, ce n’est pas le nôtre !
         

         

        • janvier 26, 2016

          Justement …!!! ceux qui enseignent l’erreur sont ceux qui continuent d’enseigner ce qui était enseigné dans les séminaires pendant la cinquantaine d’années précédant le concile.

          Ils prétendent être dans le vrai, avec pour arguments que l’Église était en ordre avec une hiérarchie au sommet de laquelle il y avait un vrai pape.

          Mais dans cette Église prétendument en ordre circulait un vent mauvais qui n’ébranlait pas vraiment les dogmes mais tout ce qui était à la périphérie de ceux ci, les rendant de moins en moins visibles et de plus en plus inopérants.

          L’enseignement qui est actuellement donné dans les séminaires est entaché des erreurs d’une période soit disant en ordre.

          C’est de cela qu’il faut s’occuper et non pas de savoir si le pape est un vrai pape ou non, avec pour corollaire des disputes sans fin.

          « Le mal pour progresser, a simplement besoin que les gens de bien ne fassent rien ».

          S’occuper des faux problèmes n’aide pas à régler les vrais.

          La hiérarchie de l’Église prétendument en ordre ne faisait rien !!! (sauf quelques évêques et cardinaux peu nombreux)

          Cette hiérarchie a passé par pertes et profits les avertissements de La Salette en continuant de s’adapter au monde comme si de rien n’était.

          Il est plus urgent de circonscrire le déraillement de ce qui peut encore être sauvé que de maudire sans fin les sépulcres blanchis dont tous les gens de bonne volonté savent pertinemment qu’ils sont pleins de pourriture à l’intérieur.

           

          • Cave Ne Cadas
            Cave Ne Cadas lien permanent*
            janvier 26, 2016

            Allez’y Morin… faites… faites !!!
            votre circoncision du déraillement !
             
            (Nous attendons ! …votre « bon travail » !
             

             

          • Louis-Hubert REMY
            janvier 26, 2016

            M. Morin, de la tribu des yakafocon, quel âge avez-vous ? Quels sont vos travaux ?

            Il ne suffit pas de critiquer.

            Pour ma part au sujet des études ecclésiastiques, j’ai redécouvert le R.P. Aubry, retrouvé tous ses écrits (plus de 15 volumes), les ai achetés, les ai lus, en a fait édité quelques-uns par les éditions Saint Remi, ai redécouvert le livre que Mgr Fèvre a consacré et à sa vie et à ses projets de réforme des études ecclésiastiques.

            Qui a pris le relais, qui en parle, qui les lit ?

            J’ai même acheté chez les bollandistes de Bruxelles une brochure de son frère dans laquelle il cite une correspondance du cardinal Merry del Val, qui cite saint Pie X, conseillant d’en revenir aux travaux du R.P. Aubry pour la réforme des études ecclésiastiques.

            J’en ai parlé dans de multiples conférences, mais des gens comme vous préfèrent s’occuper à cracher sur LHR, plutôt qu’à étudier et travailler.

            Connaissez-vous toutes mes recherches, mes travaux, 50 ans d’achat (une fortune), de recherches, de lectures, de sélection des auteurs, plus de 1000 livres sur les auteurs antilibéraux, plus de 20h de conférences sur le sujet, un travail obstiné pour les faire connaître, les faire éditer. Que seraient les éditions Saint Remi sans mes travaux ?

            etc… etc…

            Malheureusement un clerc a détruit notre amitié et notre collaboration !

            Alors je vous en prie taisez-vous et ne nous faites pas la leçon.

            Travaillez.
             

             

            • janvier 26, 2016

              @ LHR

              Ne pas être tout à fait d’accord avec vous serait vous cracher dessus ?

              Vous contre dire serait insultant ?

              Vos seuls arguments sont vos travaux passés et aucune autre interprétation que la vôtre ne serait valide ?

              Curieuse conception du dialogue.

              Seriez vous nombriliste ?

              Seriez vous infaillible ?

              Pas très catholique pour quelqu’un qui prétend défendre la catholicité.
               

              • Louis-Hubert REMY
                Louis-Hubert REMY lien permanent
                janvier 27, 2016

                Je ne me suis pas trompé : vous êtes « indécrottable » : ne rien réfuter, s’en prendre aux personnes, méthode de nos ennemis.

                Devenez catholique !
                 

                 

          • Gisèle A. Demers lien permanent
            avril 6, 2016

            Il n’y a qu’une seule solution au problème… Comprendre la crise,  se ré-affermir dans la foi authentique transmise par les apôtres et les Pères de l’Église… Étudier les encycliques de nos Saint Pères jusqu’à Pie XII (l’étudier).

            Rejeter l’autorité de ces imposteurs (Bergoglio et ses évêques et prêtres…)

            Le plus tôt on prends conscience de cette dure réalité et on réagit le moins d’autorité auront ces imposteurs…
             

        • Edouard-Marie
          Edouard-Marie lien permanent
          janvier 26, 2016

          Parfaitement !

          Ce sont des inepties, insupportables, car elles sont dites par un clerc encore en vie, et qui, par son action, néfaste et actuelle, avec ce sermon inepte et hallucinant, participe de beaucoup à prolonger cette situation intolérable de crise de l’Église Catholique.

          Situation qui persistera tant que les clercs ne verront pas clair et continueront à perdre les fidèles dans leurs salmigondis infâmes.

           

          Prétendre que la hiérarchie de la secte Conciliaire est matériellement l’Église catholique va contre le principe Thomiste de non contradiction.
          Un sujet ne peut PAS être une chose (catholique, pape en puissance) et son contraire (hérétique, chef de la secte Conciliaire) sous le rapport du Souverain Pontificat.

          Comment être assez tordu par cette fou-thèse malsaine pour prétendre que le Bon Dieu puisse donner la Mission de diriger l’Église Catholique et donc les âmes vers le ciel, à des individus qui ne se réclament même plus de la Foi Catholique.

           

           

          Alors oui le mal remonte à beaucoup plus loin que Vatican d’Eux.
          Il est expliqué par Notre Dame à La Salette, l’orgueil clérical, l’indignité cléricale, le clergé qui se fourvoie et qui fourvoie son peuple, comme ces curés du 18e siècle, Mgr Gaume l’explique très bien, qui en chair, faisaient l’apologie des « dieux » (sic) païens.
          Ou comme ces évêques qui tombent dans le modernisme et applaudissent le conciliabule de Vatican d’Eux.

          Mais le mal se perpétue surtout aujourd’hui, par les vivants, par le clergé vivants (Lefebvro-Guérardien) et donc encore en mesure de s’infléchir, ou de persister diaboliquement dans l’erreur.


           

           

        • Martial lien permanent
          janvier 26, 2016

          D’après CEUX de la Néo-Thèse, nous serions entrés dans un nouveau Système ecclésiologique (alors que jadis Mgr Guérard raisonnait en termes d’individus, et d’exception aux principes). Aujourd’hui, les cardinaux parlant, agissant, décidant et raisonnant comme des F∴M∴ seraient membres de l’Église car le droit ecclésiastique primerait sur le Droit Divin. Ils pourraient élire dorénavant DURANT DES SIÈCLES, ET dûment assistés du Saint-Esprit, (SIC) un de leurs complices comme  légitime « Pape-Refusant-Sa-Fonction » (l’exception admise par  Mgr Guérard devient une hérésie dénoncée même par les Frères d’Avrillé !).

          Au départ, ces squatteurs (c’est-à-dire détenteurs d’une fonction par violence, et non en qualité de Titulaires légitimes) de la Hiérarchie, qui étaient soi-disant indispensables  (SIC) pour élire un prochain squatteur, car seuls les squatteurs pouvaient continuer la succession des Légitimes Titulaires physiques et « bien visibles ».

          Mais depuis JP² et ses « frères en épiscopat », qui affirment maintenant de façon de moins en moins voilée, qu’ils sont occupants non à titre de titulaires hiérarchiques catholique, mais à titre de titulaires d’une néo-église.

          Ainsi des clercs comme M. l’abbé Belmont (suivi dernièrement par M. l’abbé Grossin) a vu venir l’absurdité qui allait éclater  prochainement (vu la course de la Révolution) à la suite de l’idéologie fabriquée par Mg Sanborn et  de sa « papauté matérielle » (SIC), fondée sur des présupposés philosophiques conçus en marge du Dépôt de la Foi.

          M.l’abbé Cazalas est donc contraint d’admettre, partiellement, une réalité qui va devenir de plus en plus tragique pour lui (la secte évince l’Église)   et de concéder qu’à la place d’une personne physique (corps et âme)  s’est substitué un simple cadavre !   « que matériellement, comme un corps sans âme, comme un cadavre » (SIC !). Donc désormais ce serait par le moyen d’un « cadavre de hiérarchie » élisant une succession de « cadavres » qui continuerait physiquement et visiblement la Succession Apostolique !

          Comme jamais aucun conclave composé de « cadavres », pensant et agissant comme des F∴M∴, n’élira autre chose qu’un Nième cadavre parmi ses membres, force pour M. l’abbé Cazalas est de sombrer dans l’affirmation que le prochain pape et la hiérarchie ne pourront être que « ressuscitées » (SIC), ce qui est tout de même un comble de la part de traditionalistes qui stigmatisent les catholiques « ecclésio-eclipsistes »qui n’attendent rien depuis longtemps d’un « conclave » de maçons materialiter ou formaliter

          Cela est vraiment pathétique. Prions pour lui !
           

           

          • Edouard-Marie
            Edouard-Marie lien permanent
            janvier 26, 2016

            Cher Martial, c’est d’autant plus pathétique qu’ils refusent d’admettre depuis longtemps la restauration de l’Église Catholique par Saint Pierre et Saint Paul, d’une manière miraculeuse, et nécessairement surnaturelle.

             

            Voici par ailleurs la réponse que fait par ailleurs un sombre individu, le gourou sectaire de la Thèse, l’affreux Bontemps/Pélikan/Veilleur/T d’Apremont/ etc. etc.

             

            Louis Hubert dixit :
            « Seules quelques rares personnes peuvent individuellement se convertir ».

            Bontemps et Cie répondit :

            Monsieur l’abbé Cazalas ne dit pas autre chose !

            En effet, où a-t-il dit de la conversion de la hiérarchie actuelle « dans son ensemble et avec ses chefs » ?

            Nulle part, assurément nulle part ! il suffit de relire ce qu’il a exactement dit (son sermon) pour s’en apercevoir et s’en convaincre…

             

            Quand il parle en effet de ce que « la Mission divine de l’Église continue », il n’évoque nullement la hiérarchie actuelle « dans son ensemble et avec ses chefs » car il suffit que, dans cette hiérarchie un ou deux membres, que seul Dieu qui sonde les reins et les cœurs peut connaître, qui ne soient pas hérétiques formels, pour que ces membres de ladite hiérarchie assurent, matériellement, la continuité de l’Apostolicité autrement totalement rompue, et il suffit seulement de quelques « rares personnes [qui] peuvent individuellement se convertir » parmi ces membres de la hiérarchie actuelle pour que soit rétablie, par ceux-ci, la Hiérarchie intégralement catholique : Monsieur l’abbé Cazalas ne dit pas autre chose quand il parle de « la résurrection de la Hiérarchie de Juridiction, si Dieu le permet, par la conversion de celle-ci ».

            Seul le parti pris de LHR peut y voir ce qu’il a faussement cru pouvoir se permettre de calomnieusement dénoncer !…

             

             
            Ainsi pour Bontemps comme pour l’abbé Cazalas (mais il n’est pas sur que l’abbé Belmont partage cela, les deux ne s’entendant pas nécessairement ni ne partagent la même thèse), il suffit d’un ou deux pseudos-évêques modernistes mais véritables apostats, pour incarner la succession apostolique, c’est à dire la transmission de la Foi Catholique depuis les Apôtres.

            Où comment un cadavre pourrait selon eux, juridiquement, transmettre la vie.
             

             

          • gg
            janvier 28, 2016

            Martial, je  réclame mes droits d’auteur, pour la citation du mot « ecclesio-eclipsiste » !
             

            • Martial lien permanent
              janvier 29, 2016

              Cher gg, je vous les reconnais avec plaisir ! Votre formule bien éloignée des racornissements obsolètes sur des « grèves du zèle » de L’Autorité, m’avait heureusement frappé, il y a une douzaine d’années !
               

      • Gisèle A. Demers lien permanent
        avril 6, 2016

        M Morin,

        Je réponds à votre réflexion…

        D’abord je dois vous rappeler que l’Église a été fondé par le Christ…et guider par l’Esprit Saint… Je ne sais trop en quoi vous faites référence en disant que l’Église a fait des erreurs dans le passé… Si c’est au niveau doctrinal, je dois vous donner tord, parce que l’Église ne sait jamais contredite dans sa doctrine de foi et de morale. Elle est infaillible dans ce sens. Certes, elles est composée d’êtres humains, et là ou il y a êtres humains, il y a péché…et certes …elle a eu ses faiblesses …

        Pour répondre à votre besoin d’histoire, la crise de Vatican II ne date pas de 1960 mais de plusieurs siècles (précisément depuis Martin Luther — le fondateur du protestantisme…la période de la Renaissance  avec Descartes, Voltaire….ces ennemis de l’Église qui promulgue des idées libéralistes…et qui refusent toute autorité de l’Église en vue de revenir à des idées de Franc-maçonnerie — mouvement qui n’ont qu’un seul intérêt — la destruction de l’Église Catholique et l’avidité du pouvoir. Et les ennemis de l’Église qui ont promulgué Vatican II (Ratzinger, Wojtila, Montini, Kung…) sont de ces gnostiques maçonniques infiltrés dans l’Église… ce qui ne serait pas arrivé, si les papes successeurs de St Pie X avait continué à gouverner l’Église dans la même fermeté, la même ardeur et dans le même esprit que Pie X. Ces gnostiques auraient été excommuniés.  Voilà ce qu’il faut comprendre de la crise… Un trop grand relâchement de la part des autorités et une trop grande influence de la part de ces ennemis de la foi.

         

         

    • Gisèle A. Demers lien permanent
      avril 6, 2016

      M.Remy

      Je voudrais faire un petit éclaircissement d’ordre théologique dans votre réflexion : Vous dites que le siège n’est pas vacant mais occupé par des usurpateurs non Catholiques.  Que Bergoglio est un usurpateur…je vous reconnais une vérité, cependant il faut noter ceci…qui ne vient pas de moi mais de St Bellarmin, sj… Pour qu’un cardinal soit élu au rang de pape il doit répondre à la condition suivante parmi les conditions les plus importantes :
           a) ne pas être hérétique, schismatique ou apostat et doit détenir la foi catholique transmise par révélation par Dieu — depuis Abraham jusqu’au dernier apôtre St Jean.  Un pape est protégé par la grâce de l’Esprit contre ces erreurs, mais s’il advenait à tomber, il perd la foi, se trouve en dehors de l’Église Catholique et perds par ce fait l’autorité du Christ de gouverner.  C’est dans ce sens que le siège est vacant. 
      À cause de cette apostasie générale au Vatican, ce n’est plus l’Église Catholique, que l’on retrouve…car l’Église ne peut promulguer l’hérésie…sinon pourquoi aurions nous l’Église…Jésus la protège… C’est une fausse église à l’intérieur de nos institutions jadis Catholique.
       

       

  2. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    janvier 25, 2016

     

     

    « C’EST PAS LE PAPE, EN TANT QUE PAPE » ??? à 10’40

    Mgr Marcel LEFEBVRE, docteur en théologie et en philosophie appliquées
    Quelqu’un aurait-il s’il vous plaît la courtoisie de me traduire cet oxymore ?     http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif    Merci !

     

    • gg
      janvier 28, 2016

      Cher Omnibus,

      Je vois — dans cette citation de Monseigneur —, rien d’autre que les prémisses de « l’hypostase williamsonniste », à savoir que cohabitent, dans les pontifes conciliaires, À LA FOIS le Successeur de Pierre, Pape légitime, et À LA FOIS le chef de la secte conciliaire : une véritable schizophrénie théologique qui consiste à faire cohabiter dans la même personne, à la fois le Vicaire du Christ, et à la fois le fourrier de l’antéchrist !
       

      • Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
        Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
        février 3, 2016

         

        En effet, mon bien cher frère, cette hémiplégie léthargique de la logique de la pensée qui, souvenez-vous, absolutise le sujet de l’Office papal en une sorte de huitième sacrement indélébile fut le court-circuit d’un grand cerveau disjoncté à la dérive, une perversité originelle professée en l’occurrence par l’abbé de Nantes, ancien familier exerçant son ascendant sur Mgr Marcel Lefebvre et professeur à Écône ; sans doute lui-même inspiré alors par la conflictuelle dichotomie embryonnaire de l’âme et du corps papal de la non moins fameuse dualisation thésarde d’un autre docte ex-professeur d’Écône, Mgr Guérard des Lauriers.

        Souvenez-vous aussi, que ce dernier porta plainte contre Jean-Baptiste Montini auprès de paul.6, réitérée contre Karol Józef Wojtyla à l’adresse de jean-paul.², en de longs libri accusationis introduits en ces termes incohérents :

        « Moi qui ne suis rien, j’ai en conscience le devoir et l’audace de vous demander, Très Saint Père, Vérité et Justice contre Vous-même pour cause d’hérésie, de schisme et de scandale publics, avérés et obstinés, au nom de l’Église fidèle, au nom de tout le peuple catholique que Vous abusez, prétextant d’une Réforme nécessaire de l’Église et invoquant votre Autorité par un inqualifiable abus. »

        D’où il s’ensuit que pour ne pas obéir simplement au magistère de Paul IV, aux théologies des Docteurs de l’Église en ce qui regarde la question soulevée du pontife romain, et surtout ne vouloir entendre contre la volonté divine filialement correspondre dévotement à la demande céleste de Notre-Dame à La Salette (faites-le passer à tout mon peuple !), cette perversité doctrinale absurde contractée sans doute par feu Mgr Marcel Lefebvre — un jour antichrist, le lendemain très saint père —  laquelle confusion mentale qui résume à elle seule hélas tout son esprit équivoque, sape l’ensemble de son diagnostic doctrinal sans en tirer les conclusions pastorales pragmatiques qui s’imposent, saborde in fine SON œuvre par l’expression abrupte contre-surnature :

        « très saint père antichrist »

         

         

    • Ludovicus
      Ludovicus lien permanent
      janvier 29, 2016

      Cher Omnibus,

      Pourriez-vous me dire d’où viennent les abbés Guépin, Belmont, Grossin, Cekada, Sandborn, Morello (qui a repris pour son œuvre le quasi-nom de la FSSPX), Lafitte, Ricossa, don Floriano…………

      Quels sont les évêques non una cum qui ont fait les trois monitions ? Qui ont prononcé une sentence solennelle ?

      Quels sont les évêques non una cum qui ont dénoncé le problème d’invalidité des nouvelles ordinations ?

      Mgr L. a posé la question au sujet de Paul VI laissant le soin aux théologiens du XXI de répondre, il n’est que trop clair que le travail n’a pas été fait et que ce qu’il a tenté était imparfait.

      Pie XII se chargeât lui-même de la fonction de Secrétaire d’État ne trouvant personne de confiance…………
       

      • Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
        Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
        février 2, 2016

        Mille excuses pour ma réponse tardive.

        Cher Ludovicus,

        Tous ces clercs réchappés que vous me citez sortent évidemment du moule déformé d’Écône. Et pourquoi donc ces clercs n’y sont plus ? Parce que, à l’évidence, ces derniers n’ont pas étouffé mais plutôt obéi à leur conscience, laquelle leur fit la grâce des trois sommations d’usage, à savoir de choisir entre la profession de Foi de Pierre ou l’apostasie conciliaire, de choisir entre l’una cum Mgr Marcel Lefebvre ou l’una cum Notre Seigneur Jésus-Christ, de choisir en somme entre la Vérité et le mensonge.

        Écône s’est endurci dans le mensonge en raison de sa progressive compromission complaisante avec la forfaiture de l’ennemi, commerce duquel il considéra néanmoins l’imposture sans césure, n’ignorant pas du reste comme nous-mêmes, tout ce qui se rapporte à propos de la légitimité d’un pontife romain,
        Écône préféra cependant tout ignorer par calcul humain pour faire le jeu malsain d’une diplomatie inconvenante, comme si à l’instar du temporel, des partis ecclésiastiques rivaux se disputaient au sein du Vatican son pouvoir spirituel, quand il s’agissait seulement de défendre la vérité et la Vérité toute entière.

        Un choix qui leur fera tout perdre… car, si le sel s’affadit…
        c’est Maria Bodin qui un jour chauffera l’ambiance à leur messe una cum très saint père antichrist (sic!)

         
        À ma connaissance, le seul évêque de l’époque qui fit publiquement une telle déclaration solennelle alors médiatique fut sans conteste Mgr Martin Ngô-Dinh-Thuc ; quant à Mgr de Castro Mayer pourtant évêque avec juridiction, il n’a pas eu que je sache ce même réflexe courageux sauf à la cantonade le jour des sacres « opération survie de l’œuvre » de Mgr Marcel Lefebvre.

        Hormis le Comité anonyme Rore Sanctifica et l’abbé Cekada, aucun à ma connaissance.

        Mais, en ce qui regarde la légitimité de l’Office papal d’un pontife romain, ce n’est plus une question disputée, une dispute d’école ad libitum entre théologiens encore indécis ; le Magistère de l’Église s‘était prononcé, ses docteurs avaient tranché et ses saints avaient parlé, Mgr Marcel Lefebvre les ignora pour n’écouter que lui-même ou son entourage.

        Enfin, quand on a comme confesseur particulier le marrane Bea, il faut s’attendre à tout et tout craindre de l’infiltration marrano-maçonnique au Vatican depuis le séminaire privé de Rampolla ; remarquez que je ne parle pas de l’infiltration de l’Église où je discerne toujours le Corps Mystique du Christ même réduit à la seule personne de Notre-Dame mais du Vatican organe de gouvernement, de même que Notre Dame à La Salette ne dit pas « l’Église perdra la Foi » mais Rome (c’est-à-dire le Vatican, son gouvernement) perdra la Foi.

        Et, si l’Église enseignée se demande où est l’Église enseignante durant l’espace temporel écliptique de l’interrègne, vous répondrez alors sans hésiter dans la personne morale du Magistère bimillénaire.

         

         

        • Ludovicus
          Ludovicus lien permanent
          février 3, 2016

          Merci cher Omnibus d’avoir pris la peine de répondre.

          « À ma connaissance, le seul évêque de l’époque qui fit publiquement une telle déclaration solennelle alors médiatique fut sans conteste Mgr Martin Ngô-Dinh-Thuc » J’ai raté donc un épisode et sans doute plus qu’un.

          « Et, si l’Église enseignée se demande où est l’Église enseignante durant l’espace temporel écliptique de l’interrègne, vous répondrez alors sans hésiter dans la personne morale du Magistère bimillénaire. »

          Il me semble que c’est ce que Mgr L. appelait l’Église de toujours, quand la règle prochaine défaille, on se réfère à ce qui était avant.

          Il est clair que le problème de son opération survie est qu’elle fut quasiment toute pragmatique, mais la théologique n’a pas été sans défaut non plus.

          Oui, bien sûr  si Pie XII………alors à qui remontez-vous ?

          Sur Béa et Rampolla nous sommes d’accord.

          « l’Église où je discerne toujours le Corps Mystique du Christ même réduit à la seule personne de Notre-Dame » Le Corps Mystique réduit à une seule personne, je ne suis pas sûr que cela très catholique, mais enfin si vous le dites.
           

  3. Charles
    Charles lien permanent
    janvier 25, 2016

    C’est devenu un truisme que de dire que nous vivons une époque de fous !!!!

    Nous sommes sous surveillance ?!!! Eh bien tant mieux…c’est bon signe !!!

    Tant il est vrai que le catholique semper idem, frauduleusement nommé « sédévacantiste » par le camp d’à côté, est le seul véritable ennemi héréditaire du traditionalisme bon teint, héritier lui du pharisaïsme d’antan….

    Oui le temps des politesses (à fausse vocation caritative) et des mondanités (cléricales ou aristo-conformistes) est vraiment TERMINÉ !

    J’en appelle à tous ceux que le bon sens n’a pas encore déserté : ralliez-vous au panache  de Louis-Hubert Rémy et avec notre bien aimé administrateur, pourfendons ces gueux et renvoyons-les se faire rhabiller dans leurs chapelles et prieurés en voie de ralliement ! Non mais………

    Montjoie Saint Denis !!!

    Continuons le bon combat sous la protection de Notre-Dame, forte comme une armée rangée pour la bataille !

    (Allez ! que chacun mette son petit grain de sel : c’est avec chaque grain que nous reconstruirons le palais de notre  Roi et Seigneur du Ciel et de la Terre…)

    à suivre…
     

     

  4. Charles
    Charles lien permanent
    janvier 26, 2016

    Blocage mental…… manque de volonté……

    Intéressant…mais je pense que ce que les auteurs de Novus Ordo Watch désignent ainsi c’est tout simplement, dans un langage français et semper idem, le châtiment d’aveuglement (les raison individuelles peuvent être diverses et complexes) dont l’un des mauvais fruits est en effet le blocage mental de la (bonne) volonté…même si l’intellect souscrit en grande partie aux raisons invoquées par les partisans de l’Éclipse de l’Église (ce qui est plus juste que de parler d’un « sédévacantisme« , dont le concept est obligatoirement réducteur puisqu’il se polarise sur la personne du Souverain Pontife…en oubliant tout le reste, c’est à dire l’ensemble de l’institution religieuse USURPÉE par des non-catholiques hérétiques et apostats, mais qui s’en donnent toutes (?) les apparences.)

    Il est bien évident,  pour qui a compris la manœuvre, que ces dites apparences seront à géométrie variable ET dans leur réception ET dans leur compréhension, en raison même de la nature différenciée de l’application du châtiment d’aveuglement à tout un chacun.

    Ainsi les personnes restées dans la secte marrane Conciliaire seront directement « frappées » par l’apparence, à leur sens (dévoyé) pleinement catholique,  et s’étonneront, se scandaliseront  même que l’on ose se poser la question de savoir si leur « église » est bien l’Église Catholique !!! Il y aura donc pour ces personnes véritablement ce que j’ai pu appeler une « incongruité blasphématoire » relevant du schisme pur et simple, voire de l’apostasie…

    C’est encore plus compliqué pour ceux qui devraient être nos frères (semper idem) dans la foi car là il s’y ajoute des leurres supplémentaires, puisés dans le trésor du passé glorieux de l’Église, et donc par nature estampillés « catholiques orthodoxes ».

    Les remèdes ne sont plus guère à portée de main humaine car l’on voit bien que notre position est rejetée unanimement non seulement par CEUX d’en face mais aussi, et parfois même plus cruellement encore, par CEUX d’à côté…

    Le fameux « blocage mental de la volonté » sert les deux camps, pourtant adverses et opposés. Communiant tous deux dans l’erreur et l’aveuglement, mais à des niveaux différents, ils s’excluent souvent sans le savoir, de la communion de l’Église  et tout simplement de la foi.

    Ce drame, nous dirait Morin, est à rechercher bien en amont du conciliabule. J’en suis bien d’accord. Sauf que notre ami ferait bien de se replonger — afin de satisfaire à la justice — dans tous les écrits non seulement anti-libéraux mais aussi dans tous ceux depuis quelques décades de nos aînés semper idem

    Les erreurs d’avant 1958 ont été détectées et je suis certain que Morin aura à cœur de s’informer définitivement sur cette réalité. Nous lui en saurons gré.

    Une volonté droite, informée par la foi et la grâce, viendra toujours à bout des résistances mentales et de ce qui fait  la nature même du châtiment des catholiques : l’aveuglement spirituel…

    Et ce, que l’on vienne d’en face, d’à côté ou même de nulle part.

    À Dieu rien d’impossible !

    Sursum corda! 
     

     

  5. Inquisidor
    Inquisidor lien permanent
    janvier 26, 2016

    Chers amis,

    Ah 700 pages !  Du coup, sous l’effet d’une telle commotion, je suis sorti de ma léthargie pour écrire de nouveau quelques lignes sur ce blogue … (ma léthargie est  très très relative, je précise) …Pour sûr il  y a de quoi s’affoler dans les ultimes  chaumières catholiques de  la planète ! Mon Dieu, mon Dieu, j’en tremble déjà  sans en avoir lu une seule ligne… De plus en anglais ? Pour sûr que cela doit être hyper savant, de quoi vous donner le tournis ! Au fait, il y aura une traduction en français ou en espagnol ? Pour ma part vu ma nullité en anglais (mille pardons à Chatquexpire) ce serait un ballon d’oxygène pour que je puisse profiter pleinement de ces formidables démonstrations qui  nous attendent de pied ferme !

    Bon soyons sérieux… Que voulez-vous que contiennent les 700 pages de ce pavé ? Sinon les mêmes erreurs doctrinales, les mêmes sophismes, la même mauvaise foi,  que des blogs comme « la Question », pour ne citer que lui,  nous véhiculent depuis des années ? Quand on fait la somme de tout ce qui a été dit et écrit depuis des lustres  sur le sujet,  on a fait le tour ! Que voulez-vous que ces Messieurs nous racontent de plus sinon nous faire une sympathique compilation d’un  même blabla hérético-schismatique asséné selon la méthode Coué, par des  gens qui de toute façon et « a priori » n’accepteront jamais la Vérité ?

    Alors ces 700 pages, si un jour je les lis, je les lirai comme on s’avale la Critique de la Raison Pure de Kant ou l’Éthique de Spinoza… 700 pages ou 20 pages,  l’erreur est toujours l’erreur… C’est-à-dire qu’en fin de compte c’est toujours du vent !

    Mais moi, dans un certain sens, j’avoue que j’aime bien les compilations et qu’elles piquent ma curiosité naturelle, ça évite de se disperser et ça permet d’attaquer l’ennemi là où il expose enfin de manière complète et synthétique le fond de sa pensée et pour sûr, n’en doutez point,  tous les sophismes accumulés depuis des années et qu’il nous tient en réserve…

    Alors,  dans les chaumières catholiques  encore dignes de ce nom, dormez tranquilles braves gens ! On en a vu d’autres !
     

     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      janvier 26, 2016

      Mon cher Inquisidor,
      heureux de vous voir sortir quelques temps de votre… béatitude de l’extase !!! pour nous donner quelques réflexions…
       
      Cette traduction — que pourrait faire notre spécialiste F.T. — n’apporterait effectivement absolument rien !!! que du « connu »…
       
      La seule raison d’en parler ici… était pour moi — comme indiqué le 28 décembre — de vous faire voir que La F$$PX, en voie (accélérée) de ralliement…apportait les gages nécessaires à la Rome apostate en s’impliquant dans cette publication inutile et redondante !
       

       

      Tout se déroule selon le plan prévu !

       

      La F$$PX est en voie (accélérée) de ralliement… outre les rumeurs circulant sur l’Internet, les derniers évènements, comme : la publication du factum du R.P. Pierre-Marie des BonsHommes d’Avrillé, alias “Dominicus” que nous vous avons présenté le 22 décembre, et la publication (retardée !) d’une énième Réfutation du sédévacantisme par la F$$PX — préfacée par son Excellence Bernie Fellay le destructeur, comme pour apporter les gages nécessaires — que nous vous présentons aujourd’hui… viennent conforter queTout se passe selon le Plan… et que (comme nous vous le signalions le 18 novembre) † Bernie Fellay envisage actuellement la signature finale suite à la proposition d’accord que Rome a envoyé à Menzingen récemment !

       

       

      • Charles
        Charles lien permanent
        janvier 26, 2016

        Nous prenons bonne note de ce projet (imminent ?) de signature finale (comme la solution du même nom !!!!) par Mgr Fellay…et nous poussons ce cri (en direction de toutes les « chaumières »…comme dirait notre ami Inquisidor, qui, telle la Belle au bois dormant se réveille d’une trompeuse léthargie, le dicton disant qu’il faut se méfier de l’eau qui dort…et en matière d’eau… Inquisidor c’est plutôt de l’eau…lourde * (sans jeu de mot à prétention religieuse !)  Alors……

        QU’IL SIGNE !!!!!!!!!!!!!

        et vite ! le plus tôt sera le mieux……

        La DUPERIE « fraternelle »  n’a que trop duré !!!!!!!!!
         

         

         


        * Note : « l’eau lourde » (oxyde de deutérium 2H2O) possède l’une des particularités d’être un « modérateur de neutrons traditionalistes »…ce qui permet, dans la fission nucléaire des cervelles fraternelles, une véritable réaction en chaîne destructrice de la bêtise humaine…!    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

         

      • Gisèle A. Demers lien permanent
        avril 6, 2016

        Ah ces pauvres malheureux d’SSPX…

        Si c’est le cas…s’il y a effectivement signature….c’est effectivement leur avenir que Mgr Fellay signera…ils se jettera dans la gueule du loup !  Si une fois rendu, ce loup de Bergoglio se met en tête, l’idée d’attaquer cette communauté, comme il a attaqué la Fraternité Franciscaine de l’Immaculée… ce sera le commencement de la fin pour eux aussi.
         

  6. Louis-Hubert REMY
    janvier 26, 2016

    Peut-on compter sur la conversion de la secte conciliaire ?

    Non, la conversion de la contre-Église, dans son ensemble et avec ses chefs, est tout à fait exclue. Seules quelques rares personnes peuvent individuellement se convertir (1).

    Saint Paul dit :

    Car il est impossible pour ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, qui ont goûté la douceur de la parole de Dieu et les merveilles du monde à venir, et qui pourtant sont tombés, de les renouveler une seconde fois en les amenant à la pénitence, eux qui pour leur part crucifient de nouveau le Fils de Dieu et Le livrent à l’ignominie ». (Hb vi, 4-6) Parole de la sainte Écriture.

     

     

     


    [1] Les laïcs peuvent être trompés, mais les clercs se trompent difficilement sans être de mauvaise foi, surtout si cela dure longtemps (Mgr de Castro-Meyer).
     

     

    • Charles
      Charles lien permanent
      janvier 26, 2016

      Parfaitement Louis-Hubert et cela dure longtemps et n’a que trop duré !!!!    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      Rafraîchissement de mémoire pour les plus de cinquante ans :

      Nous sommes en l’an de grâce…2016 !!!!    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      Ne l’oublions pas…que diable !    ( http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif )
       

       

    • Louis-Hubert REMY
      Louis-Hubert REMY lien permanent
      janvier 26, 2016

      J’ai omis de préciser que c’est encore dans Holzhauser que l’on a les prophéties pour mieux comprendre les évènements, sachant que :
      « Le Seigneur ne fait rien sans qu’il ait révélé Son secret à Ses serviteurs, les prophètes ». Amos, III, 7 et que :
      “À toutes les époques, dit Saint-Thomas d’Aquin, il y a toujours eu quelques personnes favorisées de lumières surnaturelles, non pour révéler une nouvelle doctrine de foi, mais pour la direction de la conduite humaine”.

      http://www.a-c-r-f.com/documents/HOLZHAUSER-Interpretation_Apocalypse.pdf

      Lire en particulier les pages 68 à 73 de la vénérable Elizabeth Canori Mora qui nous parle du triomphe futur de l’Église après des châtiments EFFROYABLES.

      Elle annonce que c’est saint Pierre qui choisit le nouveau Pape, ce qui parait cohérent tous ces cardinaux étant ni évêques, ni prêtres, ni catholiques.

      Il faut que toute cette bande de Vatican II disparaisse.

       

       

  7. Martial lien permanent
    janvier 26, 2016

    l’Éclipse de l’Église (ce qui est plus juste que de parler d’un « sédévacantisme », dont le concept est obligatoirement réducteur puisqu’il se polarise sur la personne du Souverain Pontife…en oubliant tout le reste, c’est à dire l’ensemble de l’institution religieuse USURPÉE par des non-catholiques hérétiques et apostats, mais qui s’en donnent toutes (?) les apparences.) Il est bien évident,  pour qui a compris la manœuvre, que ces dites apparences seront à géométrie variable ET dans leur réception ET dans leur compréhension, en raison même de la nature différenciée de l’application du châtiment d’aveuglement à tout un chacun.

    Cher Charles, je rebondis sur ce que je cite ci-dessus. L’Église a été instituée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, en toute sa perfection. Les ennemis de l’Église, extérieurs  et infiltrés (dans le protestantisme, puis dans l’Église) ont réécrit l’histoire de ses origines  en prétendant qu’elle était une émergence progressive et évolutive de groupes religieux diverse, anarchiques, démocratiques, anonymes. Ces communautés de base auraient produit une doctrine, de la même façon qu’un peuple sécrète un folklore et des traditions, dont certaines sont mises par écrit progressivement.

    Or c’est de ce schéma mensonger, et absurde, enseigné dans les séminaires sous le manteau depuis 150 ans que les Escrocs de V² se sont emparés, à l’instar de vrais Mgr Frankenstein pour re-fabriquer l’Église à partir de 1960. Comme la soi-disant Église émergente des origines aurait été trahie par le « Pouvoir » constantinien, Les Escrocs en soutane ont réalisé (ou cru le réaliser définitivement) leur rêve de transmutation alchimique (comme dirait Charles) de  « l’église de l’obscurantisme » de 1958, en « église des Lumières émergente » de V², par le truchement des communautés de base des années 1960, la mièvrerie et l’activisme caritatif.

    Il était extrêmement difficile de comprendre ce phénomène ! comment imaginer que des esprits aussi pervers allaient s’activer à leur cornues théologiques et à leur « pierre » pastorale ? …pour fabriquer dans leur laboratoire diabolique, ce Monstre vaticanesque d’Eux, cette utopie ecclésiale caritative unificatrice flattant la tiédeur des renégats contemporains.

    De plus, comme vous le soulignez judicieusement, le châtiment d’aveuglement est personnalisé. Par exemple Certains du « troisième âge » sont passés de leur vie de foi dans la secte conciliaire naissante,  puis ont souffert sous son joug menteur, puis ont retrouvé la Vraie Église, puis l’ont identifié comme l’Église éclipsée. D’autres sont passés par la Fraternité, la liturgie et un certain conditionnement culturel ayant été le vecteur de la vie de Foi. D’autres encore sont issus directement de la Fraternité ou de la sédé-vacance. Enfin d’autres, à partir de 2000,  ont découvert directement l’Église éclipsée.

    Et de même que les Escrocs de V² ont instauré de manière évolutive, et par paliers, leur secte, la « réception des leurres » liturgiques doctrinaux, et juridiques,  mais aussi en creux, la compréhension des  « anonalies » du nouveau système ecclésiologique par les  catholiques semper idem et de bonne volonté n’ont pu avoir lieu pareillement que par étapes, et rarement immédiate. C’est ce que je crois bien comprendre de votre remarque.

    Mais la conséquence funeste de cet état de fait apparaît donc : c’est à cause de cela, que se sont constituées, au fil des décennies, des « voies sans issues », où se sont enkystées en erreurs et en aveuglements souvent pathétiques, chez « les convertis » successifs ce qui n’était, à l’origine et chez les clercs qui ne pouvaient tout voir d’un seul coup, des explications malheureusement partielles  de la situation d’éclipse de l’Église d’une part, et de l’autre le phénomène d’émergence d’une église artificielle et « en plastique ».

    Seuls certains ont reçu la grâce de progresser et d’admettre leurs erreurs partielles antérieures. Les autres sont à plaindre et ont besoin de nos prières. C’est  aussi pourquoi les jeunes générations ne se doutent absolument pas de la grâce qu’ils reçoivent en ayant accès directement  — et presque sans épreuves, et sans salutaires reniements secrets —, à cette compréhension de la situation, grâce par exemple aux antilibéraux, à LHR, aux ACRF, Virgo-Maria et CatholicaPedia !

     

     

  8. janvier 26, 2016

    Pardonnez-moi,  je ne comprends pas pourquoi il y a encore ce débat de vrai-faux pape dans la soi-disante tradition :

    En effet, la Sainte Église Catholique de toujours condamne totalement par de moultes anathèmes cette contre-église Conciliaire !

    Que font ces idiots de la FSSPX des jugements irrévocables de toute la Tradition Catholique de toujours !?

    Eh bien, ils mettent tout ça à la poubelle, et osent se présenter ici avec un pavé de 700 pages, qui même sans l’avoir lu, veut se mettre AU-DESSUS du Magistère bi-millénaire de la Sainte Église.

    Quel toupet ! Quel affront ! Quelle prétention !

    Ce ne sont que des traîtres à la Patrie et au Royaume des Cieux !

    Il faudrait une sainte Inquisition avec une milice de la Charité pour remettre tout dans l’ordre, et marcher sur le palais romain pour défaire l’Ennemi et toute sa clique mitrée. Utopie ! Mais Dieu n’a pas besoin de nous pour bien faire.

    Il faudrait des évêques viriles, forts et constants en tout : quelle chimère !

    Enfin, je voudrais mettre en garde les Semper Idem qui s’imaginent avoir une mission divine, qu’ils n’ont jamais été envoyé en mission par qui que ce soit.

    Il y a toujours cette anti-cléricalisme primaire effronté qui se permet ensuite de jouer aux faux-docteurs, faux-savants et faux-clercs alors qu’il n’y a aucune mission assignée !

    C’est pas des milliers de bouquins qui convertiront et changeront la réalité actuelle et prochaine, ça n’est que du baratin volatile pour occuper le terrain virtuel.

    Tout cela n’est que du prétentieux activisme et volontarisme impuissant qui n’hésite pas à passer devant NSJC-Chef, à le piétiner au passage en le démettant de ses fonctions.

    Tout cela n’est qu’un jeu pour grand nombre, et quel jeu !

    Quand le Chef se réserve alors nous devons nous réserver aussi, idem pour les vrais serviteurs de Notre-Dame.
     

    • Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
      Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
      janvier 27, 2016

      « Enfin, je voudrais mettre en garde les Semper Idem qui s’imaginent avoir une mission divine, qu’ils n’ont jamais été envoyé en mission par qui que ce soit. »
      ___
      LA FOI
      QUESTION 3 – L’ACTE EXTÉRIEUR DE LA FOI

      ARTICLE 2 – La confession de la foi est-elle nécessaire au salut ?

      Solutions :

           1. La fin de la foi, comme celle des autres vertus doit être rapportée à la fin de la charité, qui est d’aimer Dieu et le prochain. Et c’est pourquoi, quand l’honneur de Dieu ou l’utilité du prochain le demande, on ne doit pas se contenter de s’unir à la vérité divine par sa foi, mais on doit confesser cette foi au-dehors.

           2. En cas de nécessité, là où la foi est en péril, n’importe qui est tenu de faire connaître sa foi, soit pour instruire ou affermir les autres fidèles, soit pour repousser les attaques des infidèles. Mais en d’autres temps, instruire les gens dans la foi n’est pas l’affaire de tous les fidèles.

           3. Si le trouble chez les infidèles naît d’une profession de foi proclamée sans aucune utilité ni pour la foi ni pour les fidèles, il n’est pas louable de confesser la foi publiquement. D’où la parole du Seigneur (Mt 7, 6) : « Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur que, retournés contre vous, ils vous déchirent. » Mais, si l’on espère pour la foi quelque utilité, ou s’il y a nécessité, alors méprisant le trouble des infidèles, on doit publiquement confesser la foi. De là cette réponse du Seigneur (Mt 15, 14), alors que les disciples lui avaient dit les pharisiens scandalisés par une de ses paroles : « Laissez-les », sous-entendu se troubler, « ce sont des aveugles et des conducteurs d’aveugles ».
      http://docteurangelique.free.fr/livresformatweb/sommes/3sommetheologique2a2ae.htm#_Toc395698535

      Cependant en toute modestie, vous nous permettez Alex, bien qu’indignes et inutiles serviteurs (enfin en ce qui me concerne), d’essayer d’obéir religieusement à Notre Très Sainte Mère & Bien-aimée Reine !? Si vous le voulez bien ?…

      Exhortation Mariale qui ne s’adresse qu’aux seuls VRAIS disciples, donc il y aurait forcément des FAUX ! (devinez lesquels ?)

      « J’adresse un pressant appel à la terre : j’appelle les VRAIS disciples du Dieu vivant et régnant dans les cieux ; j’appelle les VRAIS imitateurs du Christ fait homme, le seul et vrai Sauveur des hommes ; j’appelle mes enfants, mes VRAIS dévots, ceux qui se sont donnés à moi pour que je les conduise à mon divin Fils, ceux que je porte pour ainsi dire dans mes bras, ceux qui ont vécu de mon esprit ; enfin, j’appelle les Apôtres des derniers temps, les fidèles disciples de Jésus-Christ qui ont vécu dans un mépris du monde et d’eux-mêmes, dans la pauvreté et dans l’humilité, dans le mépris et dans le silence, dans l’oraison et dans la mortification, dans la chasteté et dans l’union avec Dieu, dans la souffrance et inconnus du monde. Il est temps qu’ils sortent et viennent éclairer la terre. Allez, et MONTREZ-VOUS comme mes enfants chéris ; je suis avec vous et en vous, pourvu que votre FOI soit la lumière qui vous éclaire dans ces jours de malheur. Que votre zèle vous rende comme des affamés pour la gloire et l’honneur de Jésus-Christ. COMBATTEZ, enfants de lumière, vous, petit nombre qui y voyez ; car voici le temps des temps, la fin des fins. »

      « […] qu’ils n’ont jamais été envoyé en mission par qui que ce soit. »  dixit Alex le censeur.

      http://resistance-catholique.org/documents/la-salette/secretsalette.htm

       

       

      • Charles
        Charles lien permanent
        janvier 27, 2016

        Merci cher Omnibus de nous donner à tous cette bonne leçon, car ce qui sert à l’un peut enseigner tous les autres. L’homme pécheur est prompt au découragement et prompt à l’erreur et le conseil évangélique perdure à travers les siècles : il nous faut nous entraider, nous reprendre et nous secourir, nous édifier  les uns les autres dans la foi et par la foi…

        Ceux qui précisément sont rétifs à cette exhortation évangélique et mariale risquent fort de tomber sous le qualificatif d’« aveugles et de conducteurs d’aveugles » selon les paroles de Notre-Seigneur.
         

      • janvier 27, 2016

        Merci Omnibus pour ces indications que j’ignorais.

        Je vous signale que ma mise en garde n’avait rien d’une censure car je n’ai aucun pouvoir, ni envie, mais simplement un appel à la prudence, seulement la prudence.

        À part les articles du blogue qui sont clairs, je trouve que de nombreux commentaires sont imprudents, pas clairs du tout et très subjectifs.

        Par exemple, sur l’affaire du vrai-faux pape, la Sainte Église s’est déjà prononcée sur la question(s) en l’ayant anticipée depuis longtemps. Là, nous restons dans le caractère objectif des choses.

        C’est Elle qui a une mission divine, c’est Elle qui a reçu le dépôt de la Foi et c’est Elle qu’il faut défendre, vous avez raison de le faire ainsi, merci.

        Parce qu’on peut interpréter l’exhortation mariale à tort, à la façon protestante que je déteste, et que je retrouve souvent chez les commentateurs qui défendent leurs idées, mais pas la foi hélas,  avec des mots savants pour épater la galerie.

        Je pense qu’il faut toujours se référer à ce qu’a toujours enseigné l’Église sans chercher à établir un courant de pensée humain qui altère Notre Sainte Mère l’Église : le Credo en pratique, quoi.

        Je pense que le vrai combat est là, et non dans des débats technocratiques imbuvables, qui méprisent gravement ce qu’a dit l’Église une fois pour toute auparavant.

        C’est difficile et parfois impossible de s’exprimer clairement pour les autres, et non pour soi, donc dans ce cas il vaut mieux se réserver : « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » selon l’adage.

        Ce que je redoute le plus, c’est la « protestantétisation » des esprits traditionnels sans s’en apercevoir.

        Elle est imposée par la contre-église païenne (liberté religieuse) et par le monde païen, de façon très forte à laquelle il faut résister.

        Notre époque peut donc nous faire prendre de mauvaises habitudes qui poseront encore plus problème lors de la fin de l’éclipse ecclésiale, lorsque l’Autorité Pontificale et Apostolique sera rétablie.

        À savoir un désordre sans nom parmi les fidèles à NSJC qui est déjà assez important comme ça actuellement.
         

        • Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
          Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
          février 3, 2016

           

          « Mise en garde » mon cher Alex (André ?) mais de quel avertissement nous parlez-vous ?

          « Par exemple, sur l’affaire du vrai-faux pape, la Sainte Église s’est déjà prononcée sur la question(s) en l’ayant anticipée depuis longtemps. Là, nous restons dans le caractère objectif des choses. »

          Ce n’est pas à nous autres que vous devriez faire la leçon d’un tel reproche mais plutôt à la FSSPX.

          Qui donc a écrit sur commande un brûlot de 700 pages à l’adresse des catholiques contra-V² et extra-Bergoglio ? pour défendre et soutenir bec et ongles communion, soumission et obédience — un avec — Berg’oglio ?

          Pourquoi est-il si important pour le diable que les matérialistes de la praxie liturgique se focalisent uniquement sur l’extérieur sensible de la liturgie du Rit catholique romain dit traditionnel, improprement attribué au Concile de Trente codifié par saint Pie V, et non plus sur l’intégrité de l’orthodoxie de la Foi apostolique professée par le magistère explicité de l’Église en la transmission pérenne du dépôt de la Foi ?

          La Foi sans les œuvres est morte dit l’Apôtre, et les œuvres sans la Foi que valent-elles ?..

          en une inversion diabolique des œuvres sans la Foi,  chose faite en la chosification matérialiste et hérétique sous couvert de tradition catholique de la liturgie romaine, qualifiée à juste titre de fausse majorité traditionnelle par l’Abbé Marchiset, et quoi qu’ils furent à l’origine non consentants à l’aggiornamento moderniste de V², il importe surtout pour le diable qu’ils demeurent malgré tout — un avec — Berg’oglio ?
           
          À cet effet le diable stratège en liturgie, vous concédera alors toutes les richesses des seigneurs de Gricigliano, TOUT ! Vraiment tout, même un « cardinal de service » attitré à cappa magna.

          Soit ! ne leur avait-il pas dit… je leur ai donné tout l’extérieur cosmétique de cette catholicité apparente que pourtant j’exècre et dans le pack gaming triple play, la gloriole ecclésiastique et l’apparat artistique traditionnel de cette liturgie divine de façade vide de Dieu et sans latrie : car elle m’a été donnée, et je la donne à qui il me plaît.
          Si seulement de cet appât, oublieux de la Foi des Apôtres, ils voulaient m’adorer en la communion de mon associé, un avec moi ; de là où du Trône vacant de successeur de Pierre, Roncalli posa mon trône abominable dans l’impiété, ainsi toutes ces choses sans âme sont désormais à eux, et j’en promets tout autant à Écône déjà en communion à la messe avec moi par le truchement de mon associé, voire une belle soutane toute rouge à Felley, mon ravi sans crèche, mon précieux insincère de qui j’exige sans attrition aucune au prix de son obéissance charnelle enfin canoniquement ralliée qu’il me livre tout sourire comme hier don Gérard du Barroux, son Écône sur sa main traîtresse.

          Et de qui Alex devrions-nous encore nous montrez prudents ? dites-nous !

          Qu’est-ce que la Prudence ? Faisons un peu de Cekada

          La Prudence est la vertu naturelle qui oriente notre bonne volonté vers son action légitime et cherche subséquemment les moyens convenables pour finaliser sa destination suivant l’exemple du vigneron ou du céréalier vis-à-vis du consommateur.

          Tandis que le don pentecostal de Conseil, vertu surnaturelle du Saint Esprit, connexe à la vertu de Prudence, perfectionne cette dernière, laquelle dispose la raison délibérante à discerner, en toute circonstance, notre suprême bien surnaturel et à choisir les justes moyens pratiques de l’accomplir dans la justice et la sainteté de la vérité.

          Le don de conseil va perfectionner la sage faculté de gouvernement véritable de soi dans le cadre du souverain libre-arbitre en le sanctuaire inviolable de la conscience individuelle « SI VIS ! dixit Dominus »,

          car, le péché d’origine est toujours dans la volonté, l’orgueil, son effet, la concupiscence, son désordre.

          Le don de conseil s’illustre en nous sous la motion du Saint Esprit dans la forme éclairée du Verbe divin inspiré de l’Écriture sainte. Il nous Le fait entendre en notre conscience par le ministère de l’Ange gardien ; ne nous enseigne pas par l’auriculaire de la même manière que la publicité quotidienne de la parole diffuse de l’Église, mais fulgurant ou récurrent l’insuffle au cœur pour complaire Le Roi, Notre Seigneur dans :
          « Gardez-vous des faux prophètes !!! »
          C’est bien ce que nous faisons avec constance, non !!?

           

           

          • février 4, 2016

            Monsieur Omnibus, je n’ai strictement rien compris à votre dernier commentaire, c’est du chinois pour moi, désolé.

            Je remarque seulement une chose, c’est ce passage :

            « dans le cadre du souverain libre-arbitre en le sanctuaire inviolable de la conscience individuelle »

            Chez un Catholique, le libre-arbitre n’est absolument pas souverain mais soumis à Dieu, au Christ-Unique-Souverain avec Notre-Dame.

            Autrement dit votre type de conscience c’est le règne du mal, règne de l’orgueil tout-puissant, de l’auto-idolâtrie.

            NSJC nous apprend dans le saint évangile que les démons peuvent entrer dans l’âme, dans la conscience, la voler, la manipuler, et même revenir avec 7 démons plus forts encore… Les 7 péchés capitaux.

            Le terme « conscience individuelle » semble résonner avec « liberté de conscience », ce qui n’est pas Catholique car chez saint Thomas d’Aquin  la liberté c’est le choix des moyens pour atteindre une fin obligatoire qui est le Salut (sauf pour les révoltés-réprouvé(e)s).

            Quant à vos questions, j’ai déjà répondu clairement précédemment.

            Et je comprends que le souverain-Omnibus soit choqué par mon grain de sel.

            J’ajoute un mot sur la FSSPX : je ne leur ferai plus jamais de reproches car ça fait 40 ans qu’ils soufflent de l’anti-catholicisme en désobéissant systématiquement à ceux qu’ils ont systématiquement reconnu comme vrai Vicaires de NSJC.

            Et la FSSPX fait comme vous, elle suit des consciences-souveraines, cultive la « liberté de conscience » et in fine, ils cultivent systématiquement le Libre-Examen protestant-hérétique-révolté comme vous.

            Je rejette simplement et totalement le libre-examen qui est la règle dans beaucoup d’autres commentaires, ça fait grosse tache pour des tradis… Pour moi, c’est nouveau, et ça pique les yeux de voir des prétendus Semper Idem pratiquer ce libre-examen sans arrêt, c’est vraiment hallucinant.

            C’est pas la Tradition de la Grâce ça, mais la tradition du péché d’orgueil principalement.

            Je lutte contre l’erreur, les illusions, les mensonges, à mon niveau, mais pas contre les individus.

             

  9. Martial lien permanent
    janvier 26, 2016

    « Où comment un cadavre pourrait selon eux, juridiquement, transmettre la vie » ?

     

    Cher Édouard-Marie,

    Oui un cadavre collectif (le corps moral hiérarchique sectaire)  ne peut pas transmettre la Vie surnaturelle dans l’Église, qui fonde,  seule, la permanence de l’application du Droit divin et du droit ecclésiastique précisément !

    Oui la restauration résultera d’événement miraculeux. Dans le cadre miraculeux, pourquoi faudrait-il qu’il passe  par le truchement de la conversion d’individus qui devraient appartenir à la synagogue de Satan, sous le prétexte de continuité visible,  alors qu’ils sont honteusement déguisés en « évêques néo-catholiques » ?  À l’inverse, ce serait bien malgré leur ancienne appartenance  individuelle à la secte conciliaire que ces individus pourraient être concernés par cette restauration. Et surtout pas en raison de l’existence  d’une prétendue « Église matérielle » (SIC).

    C’est dans le cadre de l’Église collectivement en ordre,  et en vue de résoudre des cas individuels, et permettre la succession continue de certains sièges épiscopaux, en instaurant des exceptions, que la notion de titulaire matériel a été conceptualisée. (cf. ce qu’écrivent les canonistes à ce sujet n’autorise en rien une telle extrapolation ecclésiologique !). Cette notion n’a jamais été conceptualisée au niveau de l’Église, ni enseignée, encore moins Révélée.

    D’une part, la Révélation et le Magistère interdisent d’affirmer qu’il existerait une Église (institution) « matérielle » séparable d’une papauté « formelle », ni une Papauté « matérielle », ni des sacrements, une doctrine, ni une application du Droit Divin qu’il soit ou non explicitement rapporté dans le CIC) etc…matériels…

    Et d’autre part, le droit en général et le droit canon en particulier, n’autorisent pas à confondre un corps moral quelconque, et l’autorité qui s’exerce sur lui, et encore moins un corps moral avec une organisation particulière de cette autorité sur lui.  Le corps moral de l’Église éclipsé existe et l’autorité qui s’exerce sur lui, qui est celle directe de NS JC, n’est pas nécessairement, en cas de détresse comme aujourd’hui, n’est pas astreinte de passer sous les fourches caudines de l’une « Légitime Succession Apostolique matérielle » d’Escrocs, sous prétexte de continuité physique indispensable.

    Par ailleurs si le droit romain a édicté par exemple l’adage « FRAUS OMNIA CORRUMPIT » comment prétendre que ce que la sagesse  simplement humaine a inspiré à ceux qui ont été les premiers à conceptualiser le droit qui est un raisonnement juridique (on sait tout ce que le droit canon lui doit) et qui n’est pas un simple catalogues de recettes à des cas pratiques (comme le cas de certains évêques ou curés  se succédant d’une manière  « matériellement » et exceptionnellement séparée de la postestas ordinis y fait penser),

    comment donc ce que la prudence purement naturelle leur a inspiré serait mis de côté par le Droit Divin, et qu’on pourrait se moquer ainsi de Dieu et de Ses Droits les plus élémentaires ?

     

    C’est bien pour cette raison, que CEUX d’à côté censurent toute étude sur la validité des sacres par exemple (cela avait été souligné par M. l’abbé GROSSIN en 2005). Car sous les divers angles qu’on l’aborde, ce château de cartes est toujours au bord de l’écroulement grotesque.

    Ceci dit, conformément à l’éclipse, et à la fausse apparence de titulaire que donne le squatteur sectaire, la secte marrane peut sembler être l’Église catholique putative pour un ou deux ou trois Évêques sur quatre mille… Et c’est tout simplement en vertu de cette bonne volonté préalable, qui serait suivie d’une conversion miraculeuse, que ces individus pourraient  être concernés par la Solution souveraine du Bon Dieu, et surtout pas en raison de leur assujettissement (dont le caractère ne serait qu’une fiction juridique,  prétendument séparable et séparé et en contradiction du caractère théologique, sacramentel, et surnaturel) à  une Papauté et à une Institution  « Désignées  ET Renonçant à leur fonction » que la succession Apostolique ne serait pas rompue.

    Cette dernière ne sera jamais rompue par la continuité de Foi, qui institue LA  frontière de l’Église.

    Les frontières juridiques lui sont subordonnées. L’Église matérielle est étrangement compatible avec l’« église marrane » aux chapelles latérales en  communions plus ou moins parfaite, …avec la synagogue de Satan !

     

     

  10. Charles
    Charles lien permanent
    janvier 28, 2016

    « L’Église matérielle est étrangement compatible avec l’« église marrane » aux chapelles latérales en  communions plus ou moins parfaite, …avec la synagogue de Satan ! » (Martial)

         1/ l’« Église matérielle » ça n’existe pas ! (d’un point de vue catholique)

         2/ l’église/secte marrane est matériellement existante mais est sous la domination du Prince de ce monde auquel elle appartient de droit à cause de ses doctrines perverses et hérétiques.

         3/ donc,  s’il y a compatibilité avec une église qui n’existe pas (dans  une acception catholique) et la secte marrane, c’est que la matérialité invoquée appartient elle aussi au domaine souverain de Satan ; en ce sens sa  « matérialité  » est bien existante et réelle (ex: le Siège est bien occupé tout en étant vacant !!!), ce qui lui confère la puissance de leurre.

    Ainsi ceux qui se réclament d’une « thèse » reconnaissant cette « église matérielle »,  font allégeance sans le savoir — ou en le sachant —  à l’autorité de Satan-Lucifer.

    Il est rigoureusement impossible que pour un homme de foi cette allégeance de facto, même inconsciente  ne s’accompagne pas de conséquences surnaturelles et spirituelles  redoutables !…

    Un chrétien averti    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif    en vaut deux, voire beaucoup plus……
     

     

Trackbacks & Pingbacks

  1. ¿Por qué todavía eres del Novus Ordo? – AMOR DE LA VERDAD

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif