Aller au contenu

L’Hôpital tradi qui se moque de la Charité !…

2016 mai 8
Print Friendly

 

L’Hôpital tradi (les Zévêques résistants !) continue de plus belle à se foutre de la Charité !

ou comment invalider des déclarations d’intentions a priori catholiques….

 

L’Hôpital tradi qui se moque de la Charité !

 

Nos Seigneurs les Évêques de l’opposition à Sa Majesté la FSSPX viennent de nous pondre une petite déclaration dont on goûtera la saveur aigre qui émane de toutes ces bonnes intentions qui, après analyse, pataugent dans le vide abyssal des mêmes erreurs fondatrices communes à tout ce qui vient de la FSSPX.

Je me contenterai donc de commenter, en bleu, ce texte que je propose à mes lecteurs qui prendront bien garde de ne pas se laisser leurrer par les formulations en apparence très catholiques qui émaillent ce document.

 


 

Une véritable désorientation diabolique
Appelait au sacre d’un autre Évêque.

 

Voici la deuxième et dernière partie de la Déclaration des Évêques au sacre de Monseigneur Thomas d’Aquin au Brésil le 19 mars, il y a six semaines :

Pourtant le plus grave de tout au XXIe siècle, c’est peut-être cette masse de Catholiques, clercs et laïcs, qui suivent encore docilement les destructeurs. En effet, comment beaucoup de ces destructeurs ne voient-ils pas ce qu’ils font ? Par une “désorientation diabolique” évoquée déjà avant le Concile par Sœur Lucie de Fatima. Et comment beaucoup de laïcs ne voient-ils toujours pas que l’Autorité catholique n’existe que pour établir la Vérité catholique, et dès qu’elle l’a trahie, elle perd son droit à être obéie ? (Non Messeigneurs ! Il est impossible qu’une véritable autorité catholique puisse perdre son droit « à être obéie », ce qui voudrait alors dire qu’elle n’est plus l’autorité et que par conséquent ELLE N’EST PAS CATHOLIQUE !!!) Par la même désorientation. (Qui est le fruit d’un châtiment : l’aveuglement spirituel qui n’est pas, comme vous dites, la perte de la Vérité mais son refus !) Et en quoi celle-ci consiste-t-elle, au juste ? En la perte de la Vérité, en la perte progressive de tout sens de l’existence même d’une vérité objective, parce qu’on a voulu se libérer de la réalité de Dieu et de ses créatures, pour la remplacer par la fantaisie des hommes, afin de pouvoir en faire à sa tête. Toujours la fausse liberté. (La seule liberté qui vaille est l’acceptation sans réserve de la vérité !)

 

Mais Dieu n’abandonne pas son Église (c’est exact mais il peut permettre son éclipse!) , et donc dans les années 1970 il a suscité (le terme est un peu forcé, voire connoté, car il voudrait signifier que Mgr Lefebvre fait partie du plan divin malgré ses erreurs et nombreuses hésitations ; il est impossible à Dieu de cautionner ce qui ne vient pas de Lui et de Sa Volonté parfaite ; tout au plus peut-Il permettre un bien relatif afin d’assurer, à terme, la disparition d’un mal bien plus grand si cela est conforme à Ses vues dans l’économie d’un châtiment qui frappe immanquablement l’aveuglement spirituel volontaire et pertinace) Mgr Lefebvre pour lui venir en aide. Celui-ci a su reconnaître que les Papes et ses confrères (langage ambigu et scandaleux dans la bouche d’évêques et qui ne peuvent que semer l’erreur et la confusion dans l’esprit, le cœur et l’âme des fidèles !) au Concile quittaient la Tradition de l’Église au nom de la modernité, et que ce faisant ils finiraient par détruire l’Église. (Messeigneurs ! Pardon mais vous divaguez hautement ! Car QUITTER et DÉTRUIRE sont les marques certaines de l’APOSTASIE !) Et alors il a su constituer à l’intérieur de l’Église, comme par miracle (prouvez ce que vous affirmez ! un catholique ne doit pas employer ce mot à la légère dans un écrit sans être sous l’autorité de l’Église…) , une solide (on voit ce qu’a donné cette prétendue solidité : tout « royaume » divisé contre lui-même etc…) résistance à l’œuvre de destruction, sous la forme d’une Fraternité Sacerdotale qu’il a dédiée à St Pie X, Pape parfaitement clairvoyant quant à la corruption des temps modernes. Or, les Autorités romaines (encore cette appellation scandaleuse dans la bouche d’évêques, gardiens et censeurs de la foi !!!) ne supportaient pas (on les comprend !!!) que l’on refusât leur supposé “renouveau” Conciliaire, et elles ont tout mis en œuvre pour que cette résistance disparût.

 

Mais Mgr Lefebvre leur a tenu tête (à sa manière pragmatique reconnaissons-le), et pour assurer la survie de son œuvre (ce mot est lourd d’une connotation de glorification…) d’une importance unique (en voici comme la confirmation, car ce qui est dit « unique » est donc marqué par l’irremplaçabilité) pour la défense de la Tradition catholique, en 1988 il a procédé au sacre de quatre Évêques contre la volonté explicite des autorités romaines alors fourvoyées (on reste stupéfaits de tant d’erreurs en si peu de mots !) , mais en accord implicite (pourquoi implicite ? auriez-vous honte de la communion des saints et de la visibilité de l’Église qui s’exprime aussi par l’Église triomphante ?) avec la volonté des Papes de toute l’histoire de l’Église (donc l’accord d’un catholique véritable ne peut qu’être EXPLICITE avec tous ceux qui nous ont précédés !) , sauf des quatre derniers, tous gagnés au Concile. (S’ils sont « gagnés » c’est qu’en réalité ils ont tout à fait ABDIQUÉ l’adhésion à la foi catholique ! et appeler ce brigandage du nom de concile et non de “conciliabule des méchants” est révélateur de votre état d’esprit Messeigneurs !)

 

Cette décision héroïque (en quoi a-t-elle été véritablement « héroïque » ? je ferai la même remarque que pour le mot de « miracle » ; malgré tout le respect que l’on doit à Mgr Lefebvre, je ne vois pas où sont réellement ses « vertus héroïques » !) de Mgr Lefebvre a été par la suite amplement justifiée par la décadence ininterrompue des autorités de l’Église qui n’ont cherché qu’à la conformer au siècle pourri. (Ce langage faussement moralisateur serait comique si le sujet n’était aussi grave et mettait en jeu la perte de la foi et des âmes) De ces quatre Évêques, celui qui parlait espagnol devait s’installer en Amérique du Sud pour s’occuper des fidèles qui voudraient garder la Foi de toujours (Messeigneurs ! c’est bien de proclamer votre attachement à la « foi de toujours » mais…nous ne vivons pas avant 1958 et notre foi étant vivante doit se déterminer par rapport à tous ceux qui, au sein même des institutions occupées de l’Église [éclipsée] , veulent nous faire passer leur misérable secte pour la Sainte Église !) dans tout ce continent autrefois si catholique, mais où il n’y avait plus d’évêques sûrs (un évêque « sûr »…c’est un évêque…catholique !!! Vous vous laissez entraîner, Messeigneurs, vers des concepts qui, insidieusement, vous emmènent vers de conceptions folles de la catholicité…) pour les mener au Ciel.

Hélas, la décadence n’a pas cessé depuis, mais c’est maintenant la Fraternité Saint Pie-X qui tombe à son tour victime de la pourriture universelle. (Ah ! tiens donc !!! mais par quel “miracle” à rebours Messeigneurs ? Avez-vous suffisamment médité sur ce prodige à l’envers ???) Lors de son Chapitre Général de 2012, ses chefs, sous leur Supérieur Général, l’ont fait basculer (Oh…quel joli mot…mais fort mal choisi car par définition la notion de bascule appelle celle de retour de balancier…tant il est vrai que la sacro-sainte notion de conversion fait partie aussi de votre fond de commerce comme pour vos frères d’opposition !) vers le Concile. (On ne bascule pas, Messeigneurs, on tombe et le gouffre est si profond qu’il est très difficile, à moins d’un vrai miracle de Dieu, de s’en extraire…surtout lorsqu’on est clerc de haut rang et qu’on a goûté aux bienfaits de la vérité) Au lieu d’insister sur la primauté de la doctrine catholique de toujours, de la Tradition, ils ont ouvert la porte à un accord avec la Rome officielle, vouée au Concile. Et donc depuis 2012, la même désorientation (le schisme et l’hérésie produisent l’aveuglement spirituel qui relève de la responsabilité de ceux qui en sont coupables…je vois bien, Messeigneurs, qu’en employant de préférence le mot de « désorientation » vous avez une petite idée derrière la mitre : faire croire à vos fidèles qu’à cause des influences démoniaques, l’aveuglement spirituel dédouane en partie ceux qui en sont les malheureuses victimes… Ainsi, cette dénomination vous empêche de considérer à leur juste et pleine valeur, les fautes graves des clercs sur le plan de la doctrine et leur refus volontaire de considérer l’état véritable de l’Église, ce qui leur laisse libre cours de ne combattre vraiment qu’un seul ennemi : les “sédévacantistes”!) fait son chemin à l’intérieur de la Fraternité, et au moins pour le moment (ah ? il faut donc s’attendre à un miracle ultérieur ??? une conversion peut-être…?! ne riez pas chers lecteurs…) on ne peut plus compter sur ses Évêques. C’est bien triste (c’est tout?!!) , mais tout à fait normal dans l’état actuel de l’Église et du monde. (Vos propos, Messeigneurs, lasseraient même un saint ! Vous confondez à dessein la secte que vous osez qualifier d’Église, avec le traditionalisme dont vous dites vous-mêmes qu’il a failli ! Je m’explique : la « désorientation » dont vous parlez n’est pas le fait de la secte moderniste et cranmérienne, mais bien du fait de la Fraternité, porte-drapeau du traditionalisme universel, c’est à dire répandu à travers [toute ?] la planète…) Donc, encore une fois, il faut sacrer un Évêque sûr (ah! ah! vous y tenez…et pour cause…sans faire de la psychologie de bazar, je crois comprendre que pour vous , un « évêque sûr » c’est un individu mitré capable [par miracle ?] de faire le grand écart entre la pureté de la doctrine dont il se réclame et la reconnaissance de soi-disantes autorités qui ont QUITTÉ ET DÉTRUIT l’Église ! C’est ce qu’ici nous qualifions, en pure logique et bon sens, une parfaite VOIE SANS ISSUE !) pour assurer la survie (le « sur » me semble de trop…car la foi est vivante ou …morte…il ne peut y avoir d’option intermédiaire) de la Foi de toujours, surtout dans tout un continent d’âmes qui ont besoin d’un vrai pasteur (c’est quoi pour vous un « vrai pasteur » ??? y aurait-il des faux?) pour se sauver pour l’éternité.

 

Que Dieu soit avec lui ! Prions la Très Sainte Vierge pour qu’Elle le garde sous son manteau, fidèle (à quoi ? précisez…) jusqu’à la mort.

 

Mgr Jean-Michel FAURE
Mgr Richard WILLIAMSON

 


 

 

l'antipape François

Petite note de fin …et ils se sont mis à deux pour nous pondre un tel document !!! De quoi être très inquiet pour l’avenir….de ces clercs mitrés qui s’engagent à deux pieds joints dans cette voie forcément sans issue… Je ne décèle, dans leurs propos, aucun de ces petits signes annonciateurs, d’une quelconque résipiscence de leurs erreurs fondatrices… Ce qui invalide complètement, au moins sur le plan de la praxis, leurs prétentions à critiquer sur le fond leurs congénères d’infortune qui sont restés sous la houlette de Mgr Fellay. Chacun des “camps” se réclamant de la défense intégrale de la doctrine de la foi…

Pierre Legrand.

R&R scorpion

 

 

 

 

 

  1. Charles
    Charles lien permanent
    mai 9, 2016

    Je me pose constamment une question à moi-même et je la pose aussi à tous ceux qui voudront bien également se la poser : croit-on vraiment que la « résistance » interne soit de taille à lutter contre des dérives si graves, si elle ne renonce pas elle-même à ses propres illusions ?
    J’ai glané pour vous, chers lecteurs, quelques réflexions et observations trouvées à travers deux ou trois articles. Je vous en fais profiter car ils sont propices à la réflexion et à la méditation :

    François n’accorde guère d’importance à la question du préambule doctrinal et s’accommoderait d’un accord a minima.

    François favorise le traitement « pragmatique » de la FSSPX !!!

    François règle l’un des problèmes les plus concrets de la FSSPX, à qui l’on a tellement reproché le défaut de juridiction.

    Rome est bien cet édredon (sic!!!) qui a su absorber bien des dissidences et des situations irrégulières.

    Mgr Fellay lui-même le dit : « la FSSPX a une relation étroite avec lui (François) ».

    L’accord canonique devient une nécessité en soi.

    Personne ne peut nier qu’une paix pratique avec Rome aurait des conséquences majeures.

    La tentation (d’une paix pratique) ne s’avoue pas à l’intéressé lui-même, qui a besoin d’un retour sur soi pour la reconnaître honnêtement. Dans tous les cas elle n’est bien entendue jamais publiquement avouée par ceux qui y cèdent, que ce soit consciemment ou inconsciemment.

    La tentation est toujours sous apparence de bien mais ses ressorts cachent la plupart du temps des formes peu avouables :

         1/ lassitude du combat
         2/ confort d’une vie paisible retrouvée
         3/ la perspective de la fin d’une marginalisation
         4/ la perspective d’une carrière religieuse et/ou politique plus brillante…
         5/ honneurs retrouvés
         6/ amitiés reconstituées

    Quant à l’apparence de bien, elle recouvre le plus souvent une mortelle illusion :

         1/ rendre à l’Église son rayonnement d’ANTAN !!
         2/ penser que les français vont redevenir catholiques !!!
         3/ éviter un schisme….(c’est raté !!!)
         4/ ramener l’Église conciliaire de l’intérieur vers la Tradition !!!….
         5/ utiliser une argumentation factice qui génère un raisonnement spécieux qui laisse penser que la victoire sera facilitée par une paix pratique avec la révolution.

    C’est d’ailleurs une nécessité morale (ou psychologique !?) de croire à cette illusion pour éviter de ressentir la partie la moins avouable de ses motivations. La dissonance cognitive guette le fidèle tradi à chaque pas……

    La réalisation concrète de cette illusion est sans cesse repoussée ou réduite à presque rien, au nom de la prudence travestie par des raisons purement humaines.
    Le fait d’y céder sera le premier pas qui amènera plus ou moins rapidement à épouser les idées de la révolution.
    Sans même s’en rendre compte, les traditionalistes seront passés dans le camp de la révolution.

    Le relâchement moral, dû aux contacts permanents avec les modes de vie des révolutionnaires, ce qui est une autre conséquence du ralliement, facilite le changement doctrinal car, « À force de ne pas vivre comme on pense on finit par penser comme on vit »
    De jure ou de facto, on constate le même lien de subordination avec les révolutionnaires, le même complexe de devoir continuer à s’opposer à ceux qui nous ont tendu la main et nous ont fait si magnanimement cadeau de l’accord……

    La FSSPX n’échappant pas à cette évolution, les fidèles y échapperont encore moins. Le courant, qui emporte facilement 80 % de la première génération « signataire », emportera à terme inéluctablement la totalité de la génération suivante, sauf Grâce particulière.

     

     

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif