Le CatholicaPedia Blog

CatholicaPedia, une mémoire de la Tradition… en toute liberté

Posts tagged “Du nombre des élus

Le Manteau de Noé : Ta perfection est-elle semblable à la perfection divine ?

Posted on 14 juillet 2014

 

Adeptes du « Manteau de Noé » *

 

Une nouvelle fois « des lecteurs » de notre blogue ont récemment préféré attaquer celui qui dénonce le scandale plutôt que celui qui provoque le scandale !

(*) Le manteau de Noé : façon pudique de cacher ou de minimiser une question gênante.
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Expressions_bibliques#Gen.C3.A8se)

De nouveaux commentaires des sieurs Alain Cassagnau lien permanent et Morin lien permanent sont venus relancer le débat sur les fautes des prêtres en nous accusant (bien sûr) de « grands donneurs de leçons du « tradiland »… et de « manquer de charité et de prudence »

Ces Pauvres sires ! n’ayant rien compris à la « charité »… nous leur donnons à lire et à méditer ce qu’enseignait un jésuite spécialiste des retraites de saint Ignace et des retraites aux clercs…

R.P. José MACH, S.J.

Le Trésor du Prêtre

répertoire des principales choses que le prêtre doit savoir pour se sanctifier lui-même et sanctifier les autres

Extraits du Tome I – pp. 137 à 149, en PDF ci-dessous.

 

« Imaginez-vous que vous êtes entouré des saints prêtres, des missionnaires et des Apôtres ; et écoutez Jésus-Christ qui vous fait cette question : Est-ce que vous ne pouvez pas être vous-même ce que ceux-ci ont été ?

Vous y êtes obligé :

I. Par votre titre de Chrétien.

II. Par votre dignité de Prêtre.

III. Par la sainteté que Dieu exigeait des Prêtres dans l’ancienne loi.

IV. Par l’idée que les saints nous donnent du prêtre. »

 

On a perdu le sens du péché
surtout de celui du prêtre !

Catholiques, réveillez-vous.

 

(suite…)

Une dévotion fausse et sans respect pour Dieu qui fourmille d’hérésies…

Posted on 25 novembre 2013

Nous poursuivons notre analyse de la fausse mystique Sœur Faustine avec un document un peu ancien…

Toute cette dévotion est fausse et sans respect pour Dieu.

D’abord à cause du tutoiement incessant envers Dieu, absolument insupportable, ensuite par la spiritualité sous-jacente, inacceptable pour un catholique.

Sœur FaustineJe reviens d’abord sur le chapelet, où l’on dit bien : « Dieu saint, saint fort, saint immortel, ayez pitié de nous et du monde entier ». Les anges et les âmes des hommes sont également immortels. Tous les saints sont des saints immortels ! Dieu est éternel. J’ai comparé avec la formule des Saintes Plaies, ce n’est pas tout à fait la même : « Dieu fort, Dieu saint, Dieu immortel, ayez pitié de nous et de tout le monde ». Sœur Marie-Faustine a copié sur sœur Marie-Marthe Chambon ! Et cette formule est due à prêtre romain du XIXe siècle et pas aux franciscains.

Sur le sacrement de la confession, par exemple, il n’y a ni regret des fautes, ni contrition, ni ferme propos. Je vous renvoie à l’extrait que je vous ai adressé de l’abbé Ricart Torrens (1) (Du nombre des élus) et la nécessité du ferme propos pour être absous. On est en présence du système luthérien où Dieu couvre les péchés, mais ne purifie pas le pécheur, qui n’est donc pas régénéré dans l’état de grâce comme par l’eau du baptême, mais reste avec sa souillure, et donc en reste imprégné et complice. En confession, on n’étale pas ses faiblesses, on accuse des fautes délibérées dont on se reconnaît pleinement coupable, ce n’est pas une partie de plaisir, de même que la Messe n’est pas un spectacle, comme, hélas, c’est le cas pour la majorité des gens qu’on vont à “Saint-Nicolas”.

(suite…)