Aller au contenu

Abbé Marchiset “feeneyiste”… il tombe dans l’hérésie !

2014 août 22
tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
par Cave Ne Cadas

 

Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, intercédez pour nous…

 

 


 

Abbé Marchiset “feeneyiste”… il tombe dans l’hérésie !

Préalable :

Abbé Michel MarchisetToujours peiné de voir tomber un ami qui nous fut cher, nous lui lançons ce message pour lui éviter de se précipiter dans l’aventure du jeune trio la-foi.fr dont les seuls prénoms permettront de comprendre à qui on a à faire : Jérémie, Jonathan et David !!!

Ils ont osé traiter saint Thomas d’Aquin d’hérétique, sans savoir (mais que sait-on à trente ans !) que l’abbé Lachat, en traduisant la Somme en français avait étudié et réfuté ce qu’on attribue à saint Thomas et qui n’appartient qu’à un de ses élèves mal formé ; voir :

Ils ont osé écrire que notre ami La Franquerie, camérier secret, avait servi Paul VI, ce qu’il a toujours refusé de faire.

Ils osent refuser les études sérieuses faites sur l’oblation pure par Mgr Guérard, L-H Remy et autres et condamnent les non-una-cum.

Ils sont contre le Règne du Sacré-Cœur, se moquant bizarrement, comme les abbés Belmont et Zins qui sont de la même origine, réactualisant le cri de leurs ancêtres : nous ne voulons pas qu’Il Règne sur nous (Luc, xix, 14).

Ils nous font croire que nous sommes à la fin refusant le Règne du Sacré-Cœur !

Ils se moquent de la vocation et de la mission de la France !

Ils nous assurent, contre toute évidence que la consécration de la Russie est faite !

Sur la crise, découvrant que l’eau bout à 100 degrés, ils enfoncent des portes ouvertes depuis 50 ans et se prétendant les seuls serviteurs de la vérité.

En un mot, malgré leurs grandes déclarations de défenseur de la vérité, de ʺseuls les grands défenseurs de la véritéʺ, ils n’ont même pas l’humilité et la gratitude de reconnaitre les travaux des anciens,…

En un mot ils ne sont là, que pour combattre les ouvriers de la première heure, de refuser ce qu’ils ont difficilement prouvés,…

En un mot, ils sont là, pour engendrer divisions, pagailles, ils sont là pour détruire…

Dernière remarque : ils mettent la loupe sur le baptême de désir et de sang. Retirons cette loupe : il ne reste qu’un faux problème. Tous les gens que l’on connait, tous les gens qui se convertissent dans nos milieux savent que Hors de l’Église, pas de salut et se font baptiser par un baptême d’eau. Connaissez-vous un seul autre cas de baptême ? Connaissez-vous un seul cas concret de baptême de sang ou de désir ? Conclusion : ne croyez-vous pas que ce problème est, en pratique, un faux problème et que soulever cette question c’est de l’enfumage typique des hérétiques : mettre une loupe sur un problème qui, en pratique, n’existe pas. Enlevez la loupe, que reste-t-il ?

 

M. l’abbé Marchiset ouvrez les yeux et n’apostasiez pas. On prie pour vous.

 

 

 

Nous savions depuis quelques mois que l’abbé Michel Marchiset avait été séduit par la thèse du Père Leonard Feeney suite à la fréquentation de sa chapelle “non una cum” de Mouthier Haute-Pierre du très néfaste Jérémy le « petit pape de Genève », du site « www.la-foi.fr » dont nous vous avions mis en garde dans notre article du 18 mai 2014 :

« Le sitela foi.frest nocif pour votre foi ! »

Lien : http://wordpress.catholicapedia.net/le-site-la-foi-fr-est-nocif-pour-votre-foi/

 

Depuis quelques jours la “chute” de l’abbé Marchiset est publique… le site « www.la-foi.fr » a en effet publié le sermon de l’abbé du « Quatrième dimanche après la Pentecôte » (2014) :

Le site “la foi.fr” présente l'Abbé Marchiset

Lien : http://www.la-foi.fr/index.aspx

 

 Le site “la foi.fr” diffuse l'Abbé Marchiset

Lien : http://www.la-foi.fr/dogme/catholique.aspx

 

Le site “la foi.fr” publie le sermon de l'Abbé Marchiset

Lien : http://www.la-foi.fr/dogme/sermons/abbe_marchiset.aspx

 

Dans ce sermon, l’abbé Marchiset reprend toutes les « erreurs théologiques », (ou) les « erreurs dans la doctrine catholique », (ou) « soit encore les hérésies » selon les normes exposées par l’abbé Anthony Cekada dans son étude de l’an 2000 « Baptême de Désir et Principes Théologiques », sur la position feeneyite…

Lien : http://catholicapedia.net/Documents/abbe_cekada/2001-02-07_Abbe-Anthony-Cekada_BAPTEME-DE-DESIR-ET-PRINCIPES-THEOLOGIQUES.pdf

 

Abbé Michel Marchiset

Fidem Servavi

L’enseignement hebdomadaire pour le maintien de la foi

Quatrième dimanche après la Pentecôte – 2014

Par

l’abbé MARCHISET

 

(…)

« Aujourd’hui, puisque nous venons de voir que c’est par l’intermédiaire de Pierre, que l’Église reçoit de Jésus-Christ toute lumière, toute grâce, toute autorité ; que l’Église professe la doctrine que Pierre et les apôtres ont reçue et ont enseignée, je voudrais compléter l’enseignement de dimanche dernier, en vous parlant des dogmes principaux que tout catholique doit croire, et tout d’abord vous rappeler qu’il est nécessaire pour le salut, votre salut, d’adhérer à l’enseignement catholique.

« Tout d’abord de croire à l’infaillibilité papale, c’est-à-dire qu’en plus des proclamations des papes faites depuis la Chaire de Pierre, les déclarations appelées ainsi ex cathedra, un catholique doit aussi croire ce qui est enseigné comme divinement révélé par l’Église catholique dans son Magistère Ordinaire et Universel. Et je n’ai plus à vous expliquer, mes bien chers frères, que Magistère ici désigne bien l’autorité enseignante, et non pas ce sens de documents auquel la fausse tradition a recours pour contourner le problème de ces pseudos autorités conciliaires depuis 50 ans.

« Le Pape Pie IX, dit bien dans la session 3 de Vatican 1er : « Ajoutons qu’on doit croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la Parole de Dieu, écrite ou transmise par la Tradition, et que l’Église propose à croire comme divinement révélé, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel ».

« Par exemple, pour bien montrer que l’on doit croire à ce que l’Église nous enseigne en ayant recours à ce mode d’enseignement infaillible qu’est le magistère ordinaire et universel, et sur un sujet d’actualité, près de 10 papes ont dénoncé le concept hérétique de la liberté de conscience et de culte comme contraire à la révélation.

« Ainsi pour résumer, il faut donc retenir les conditions qu’un pape doit remplir pour engager son infaillibilité. Il doit parler en tant que Pasteur Suprême en vertu de l’Autorité Apostolique, d’où l’importance d’avoir compris ce qu’est le Siège apostolique, parler de la foi et la morale catholique, et s’adresser à l’Église Universelle en engageant celle-ci à croire à cet enseignement.

« Maintenant, il faut croire également au dogme Hors de l’Église pas de salut.

« Y croire fermement et comme il se doit pour être sauvé. Ce dogme nous enseigne qu’il est nécessaire d’être membre de l’Église catholique pour être sauvé. Et vous savez bien que nous devenons membre de l’Église par le baptême d’eau. Il existe de très nombreux enseignements infaillibles sur cette nécessité absolue dont je vous fais grâce dans le cadre d’un sermon.

« Mais puisque certains disent dans les polémiques actuelles (l’on voit même que ce sujet donne lieu à des thèmes de conférences) que le baptême d’eau est, dans certains cas, impossible à recevoir, et que des hérésies se sont formées à partir de cet argument : baptême de désir, baptême de sang, ignorance invincible, ou encore l’introduction de cette nouvelle notion d’Âme de l’Église, il faut donc répondre, précisément avec tous les documents infaillibles, qu’en ce qui concerne le baptême de désir, que l’Église n’a jamais enseigné ce soit disant baptême de substitution.

« Qu’il en est de même en ce qui concerne le baptême de sang, qui permettrait à un non baptisé d’obtenir la grâce de la régénération (que l’on obtient uniquement par le baptême d’eau), et ainsi être sauvé.

« Qu’il en est de même en ce qui concerne l’hérésie de l’ignorance invincible qui consiste à croire qu’un homme en dehors de l’Église, mais ignorant de la vérité peut être sauvé. Et je pense que vous l’aurez compris, cette hérésie est la plus grande insulte que l’on puisse faire à tous les missionnaires martyrisés pour la conversion des peuples ignorants.

« Quant à cette hérésie, Âme de l’Église, hérésie qui admet qu’il est possible d’appartenir à l’Âme de l’Église sans appartenir à son corps, là encore les déclarations infaillibles de l’Église réfutent cette nouvelle notion totalement étrangère au dogme, en dehors de l’Église point de salut. Un simple rappel sur ce qu’est le composé humain, vous le fait comprendre. Le corps seul ou l’âme seule, donc pris séparément, est incapable de constituer l’homme.

« Il faut donc relire l’Encyclique Satis cognitum de Léon XIII qui rappelle que l’union de ces deux éléments est absolument nécessaire à la véritable Église.

« En résumé, mes bien chers frères, voyez combien toutes ces hérésies nient le dogme Hors de l’Église point de salut. Et comment finalement tous ceux qui tiennent ces hérésies, se rendent complices dans ce complot des suppôts de Satan contre l’Église et le salut des âmes. Ils ne se rendent pas compte, même s’ils savent que prêcher la liberté religieuse, c’est prêcher la liberté de perdition des âmes, qu’eux aussi ils participent de cette manière à la grande apostasie mondiale.

« Si nous voulons nous sauver, nous devons combattre avec force et détermination les plans du démon et de tous ceux qui sont à son service et travailler au salut des âmes. C’est la raison du document qui est à votre disposition sur la table de presse.

« Vous trouverez également dans ce document des explications sur l’affaire du Père Feeney, car chose incroyable, lorsque l’on défend correctement, et c’est le devoir qui incombe à tout catholique digne de ce nom, ce dogme en dehors de l’Église point de salut, l’on est assimilé et traité de « feeneyistes » ! Ces explications vous permettent alors de comprendre pourquoi la condamnation du Père Feeney permettait, aux ennemis de l’Église, présents dans la Curie romaine, du temps de Pie XII, de prêcher qu’il est possible de se sauver dans toutes les religions, ce qui fut enseigné, vous le savez bien, et ce qui est toujours enseigné à Vatican II (d’eux). Ce document vous permettra donc de répondre aux détracteurs qui feront cet amalgame avec l’affaire du Père Feeney, mais aussi de défendre ce dogme face à la fausse majorité traditionnelles, qui elle aussi, failli dans la foi quant à ce dogme en dehors de l’Église point de salut.

« Alors, mes bien chers frères, lisez, relisez ce document, car vous devez être armé, en ces temps difficiles, avec ces connaissances et bien sûr armés de la prière et de la dévotion à la très sainte Vierge Marie, pour défendre la foi catholique et travailler aux salut des âmes.

« Et puis n’oublions pas, avec l’enseignement de ce dimanche, de remercier Notre Seigneur Jésus-Christ d’avoir établi un Magistère qui, comme le dit le Père Ventura dans ce sermon sur la primauté de Pierre, « ne peut enseigner que le vrai », car c’est ce qui nous permet de discerner la véritable Église de la secte conciliaire.

« Ainsi soit-il.

« Abbé Michel Marchiset »

Liens du sermon en son intégralité :

Liens des documents de la table de presse de l’abbé Marchiset :

 

* * *

 

Comme le lecteur peut le constater, Monsieur l’abbé Marchiset développe dans son sermon des contre-vérités maintes fois ressassées par les “Frères” Dimond, des laïcs déguisés en bénédictins !!! (cf. notre article) et le Triumvirat (troïka en russe) du site « www.la-foi.fr ».

Ces contre-vérités ont été aussi maintes fois réfutées par les abbés Lafitte et Cekada qui ont tous deux bien connu la secte des Feeneyistes aux États-Unis. L’abbé Anthony Cekada qui a eu plusieurs occasions de rencontrer des traditionalistes – laïcs ou clercs – qui suivaient les enseignements de feu l’abbé Leonard Feeney et du St. Benedict Center relatifs à l’axiome « Hors de l’Église point de salut », déclare en connaissance de cause : « Ceux qui adhèrent entièrement à la position « feeneyite » rejettent l’enseignement ordinaire de l’Église touchant au baptême de désir et au baptême de sang. » !

En effet par exemple, lorsque l’abbé Marchiset déclare :

« …il faut donc répondre, précisément avec tous les documents infaillibles, qu’en ce qui concerne le baptême de désir, que l’Église n’a jamais enseigné ce soit disant baptême de substitution. »

L’abbé Cekada prouve le contraire dans son étude « Baptême de Désir Et Principes Théologiques » et dresse – après avoir « En 1998,photocopié des textes sur le baptême de désir et le baptême de sang qu’il avait extrait des travaux de vingt-cinq théologiens préconciliaires (y compris deux Docteurs de l’Église), et …en avoir fait un dossier. Naturellement, tous enseignent la même doctrine. » – un tableau récapitulatif de ce qu’enseignent les théologiens d’avant Vatican II sur les baptêmes de désir et de sang :

Nota : L’abbé Cekada a pris soin de préciser avant cela que tout l’enseignement que les théologiens considèrent comme « appartenant à la foi » relève du magistère ordinaire universel de l’Église. C’est donc bien l’Église qui enseigne !!!

Les catholiques ne sont pourtant pas libres de rejeter cet enseignement, car il relève du magistère ordinaire universel de l’Église. Pie IX a déclaré que les catholiques sont astreints à croire tout enseignement que les théologiens considèrent comme « appartenant à la foi » et de se soumettre à ces formes de doctrine communément tenues pour des « vérités et conclusions théologiques ».

 

Section III

 

Les théologiens d’avant Vatican II qui enseignent

le baptême de désir et le baptême de sang

 

Tiré d’un dossier de 122 pages comprenant des textes photocopiés

 

Le tableau ci-après contient une liste de théologiens d’avant Vatican II qui enseignent le baptême de désir (desiderii, flaminis, in voto, etc.) et le baptême de sang (sanguinis, martyrii, etc.), assortie d’un renvoi par page au dossier photocopié que j’ai constitué. Deux d’entre eux – saint Alphonse de Liguori et saint Robert Bellarmin – sont des Docteurs de l’Église. On trouve aussi beaucoup d’autres théologiens dans ce cas. Ma bibliothèque personnelle n’était composée que de leurs œuvres.

 

Le tableau indique également la catégorie théologique (éventuelle) que chaque théologien a assignée au baptême de sang et au baptême de désir. En théologie, cette « catégorie » (appelée aussi « note » théologique, « qualification », etc.) indique à quel point un enseignement est proche des vérités que Dieu a révélées et qu’Il nous astreint à croire, que cet enseignement soit « théologiquement certain », une « doctrine catholique », « de fide », etc. (Certains théologiens se contentent d’enseigner les doctrines sans leur assigner de catégorie.)

 

 

Tableau de catégories théologiques

 

Théologien ou canoniste Page du dossier Catégorie Théol. Catégorie Théol.
1. Abarzuza 2 de fide, théolog. certaine théolog. certaine
2. Aertnys 7 de fide enseigne
3. Billot 10-20 enseigne enseigne
4. Cappello 23 enseigne certaine
5. Coronata 28 de fide enseigne
6. Davis 32 enseigne enseigne
7. Hermann 35 de fide appartient à la foi
8. Hervé 38 théolog. cert. Au moins théolog.
9. Hurter 44
10. Iorio 47 enseigne enseigne
11. Lennerz 49-59 enseigne enseigne
12. Liguori 61-62 de fide enseigne
13. McAuliffe 67 doctrine catholique enseignement certain
14. Merkelbach 71 certaine certaine
15. Noldin 74 enseigne enseigne
16. Ott 77 fidei proxima fidei proxima
17. Pohle 81 doctrine catholique doctrine certaine
18. Prümmer 89 de fide doctrine constante
19. Regatillo 91, 96 de fide enseigne
20. Sabetti 98 enseigne enseigne
21. Sola 102 fidei proxima théolog. Certaine
22. Tanquerey 107, 111 certaine certaine
23. Zalba 114 enseigne enseigne
24. Zubizarreta 118 enseigne enseigne
25. Bellarmin 120 enseigne enseigne

 

 

Résumé des catégories théologiques Baptême de désir Baptême de sang
Enseignement commun des doctrines 25 (tous) 25 (tous)
Théologiquement certain, certain 3 8
Doctrine catholique, constante 2 1
Fidei proxima, appartient à la foi 2 2
De fide (de foi) 7 0

 

 

Section IV

 

Conclusions tirées de ce qui précède

quant au baptême de désir et au baptême de sang

 

  1. Ces vingt-cinq théologiens enseignent le baptême de sang et le baptême de désir, et aucun ne rejette l’enseignement correspondant à l’un ou à l’autre, d’où il ressort que ces deux doctrines sont soutenues par consentement mutuel.
  2. Certains théologiens qualifient les deux doctrines de théologiquement certaines.
  3. Certains théologiens classent les deux doctrines comme étant des doctrines catholiques.
  4. Certains théologiens classent les deux doctrines comme étant de fide (de foi).

 

 

 

Section V

 

Application du principe du Pape Pie IX

à l’enseignement de ces théologiens

 

  1. Principe général (cf. Pie IX ; voir section I, parties II et III ci-dessus) :

 

Tous les catholiques sont tenus d’adhérer à un enseignement si les théologiens catholiques le soutiennent soit par consentement mutuel, soit de fide, soit comme doctrine catholique, soit comme théologiquement certain.

 

  1. Cas particulier (cf. les sections III et IV ci-dessus ; voir dossier) :

 

Mais les théologiens catholiques n’en soutiennent pas moins l’enseignement sur le baptême de désir et le baptême de sang soit par consentement mutuel, soit de fide, soit comme doctrine catholique, soit comme théologiquement certain.

 

  1. Conclusion (1 + 2) :

 

Par conséquent, tous les catholiques sont tenus d’adhérer à l’enseignement sur le baptême de désir et le baptême de sang.

 

Section VI

 

Degré d’erreur et de gravité du péché commis

par rejet du baptême de désir et du baptême de sang

 

Chaque « catégorie » théologique est assortie d’une censure théologique exprimant le degré d’erreur et de péché commis par quiconque a déchu en niant un enseignement qui relève de ladite catégorie.

 

On trouvera ci-dessous l’indication des diverses catégories que les théologiens attribuent au baptême de désir et au baptême de sang, ainsi que les censures correspondantes et une note sur la gravité du péché commis.

 

Les théologiens catégorisent les enseignements sur les baptême de désir et de sang comme appartenant aux catégories suivantes :

Votre degré d’erreur

(la censure) si vous niez l’enseignement :

Gravité du péché

commis contre la Foi si
vous niez l’enseignement :

Théologiquement certain

Erreur théologique

Péché mortel
Commis indirectement
Contre la foi

Doctrine catholique

Erreur dans la doctrine Catholique

Péché mortel
Commis indirectement
Contre la foi

De fide

Hérésie

Péché mortel
Commis directement
Contre la foi

 

 

Section VII

 

Conclusion générale

 

Tous les catholiques sont tenus d’adhérer à l’enseignement commun sur le baptême de sang et le baptême de désir.

 

Selon les normes exposées ci-dessus, la position feeneyite constitue soit une erreur théologique, soit une erreur dans la doctrine catholique, soit encore une hérésie.

 

Les catholiques qui adhèrent à la position feeneyite sur le baptême de désir et le baptême de sang commettent un péché mortel contre la foi.

 

_______

 

Source traditionalmass.org : http://www.traditionalmass.org/images/articles/BaptDes-Proofed.pdf

Traduction française du CatholicaPedia : http://catholicapedia.net/Documents/abbe_cekada/2001-02-07_Abbe-Anthony-Cekada_BAPTEME-DE-DESIR-ET-PRINCIPES-THEOLOGIQUES.pdf

 

 

Toute l’étude de l’abbé Anthony Cekada « Baptême de Désir Et Principes Théologiques » est à lire et à étudier avec attention ainsi que son « Échange de Vues Sur Le Baptême de Désir » que nous avons publié le 20 mai 2014 dans notre article :

« La secte des Feeneyistes condamnée
Le Feeneyisme est condamné »

Lien : http://wordpress.catholicapedia.net/la-secte-des-feeneyistes-condamnee-le-feeneyisme-est-condamne/

 

* * *

 

Le lecteur écoutera ou réécoutera avec profit les explications de l’abbé Jean-Luc Lafitte, qui connait bien la secte des Feeneyistes pour avoir eu un ministère aux États-Unis près de l’endroit cette secte :

 

Abbé Jean-Luc Lafitte

 

Abbé Jean-Luc Lafitte

(cf. Le site “la foi.fr” est nocif pour votre foi !)

 

* * *

 

En ce qui concerne « cette nouvelle notion d’Âme de l’Église » (comme le dit l’abbé Marchiset !) c’est Monsieur l’abbé Thomas Cazalas qui nous a précisé, dans notre article du 5 juin 2014, qu’ « À la fin de son encyclique Mystici corporis, Pie XII dit explicitement qu’il y a d’une part les catholiques qui sont actuellement incorporés dans l’Église – qui font partie de l’Âme et du Corps de l’Église – qui se sauvent et qu’il y a aussi ceux qui lui sont unis par le désir seulement ; c’est-à-dire : quand quelqu’un croit en Dieu, sait que Dieu va récompenser les bons et châtier les méchants, a la Charité parfaite (c-à-d qu’il veut faire la volonté de Dieu mais il est dans l’ignorance invincible de la Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ et que ce n’est pas de sa faute, ou il est dans l’ignorance invincible de la Divinité de l’Église) ; et bien Dieu accepte leur désir implicite de faire partie de l’Église puisqu’ils veulent faire tout ce que Dieu veut… et donc ils peuvent être sauvés !

Pie XII est très clair là-dessus, et il condamne deux erreurs :

  1. Tout d’abord, ceux qui disent qu’on peut se sauver dans toutes les religions à titre égal ;
  2. Et d’autre part, ceux qui excluent du Salut Éternel ceux qui ne sont unis à l’Église que par un désir implicite ; c-à-d ceux qui disent qu’il est absolument impossible de faire partie de l’Église catholique sans en faire partie réellement.

Et Pie XII va même plus loin encore… à la fin de cette encyclique où il invite “tous ceux qui ne font pas partie du Corps de l’Église catholique” ; c’est-à-dire tous ceux qui n’ont pas la Foi catholique, tous ceux qui ne reçoivent pas les sacrements catholiques, tous ceux qui ne sont pas soumis aux pasteurs légitimes de l’Église…

Il leur dit :

[101] « Pour ceux-là mêmes qui n’appartiennent pas à l’organisme visible de l’Église, vous savez bien, Vénérables Frères, que, dès le début de Notre Pontificat, Nous les avons confiés à la protection et à la conduite du Seigneur, affirmant solennellement qu’à l’exemple du Bon Pasteur Nous n’avions qu’un seul désir : Qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. Cette assurance solennelle, Nous désirons la renouveler, après avoir imploré les prières de toute l’Église dans cette Lettre encyclique, où Nous avons célébré la louange du « grand et glorieux Corps du Christ », les invitant tous et chacun de toute Notre affection à céder librement et de bon cœur aux impulsions intimes de la grâce divine et à s’efforcer de sortir d’un état où nul ne peut être sûr de son salut éternel ; car, même si, par un certain désir et souhait inconscient, ils se trouvent ordonnés au Corps mystique du Rédempteur, ils sont privés de tant et de si grands secours et faveurs célestes, dont on ne peut jouir que dans l’Église catholique. Qu’ils entrent donc dans l’unité catholique, et que, réunis avec Nous dans le seul organisme du Corps de Jésus-Christ, ils accourent tous vers le Chef unique en une très glorieuse société d’amour. Sans jamais interrompre nos prières à l’Esprit d’amour et de vérité, Nous les attendons les bras grands ouverts, comme des hommes qui se présentent à la porte, non d’une maison étrangère, mais de leur propre maison paternelle. »

(§ 101 de l’encyclique “Mystici corporis” – Pie XII, Rome le 29 juin 1943)

Lien source de notre article du 5 juin 2014 : http://wordpress.catholicapedia.net/lignorance-invincible/

Donc l’abbé Marchiset en disant :

« Qu’il en est de même en ce qui concerne l’hérésie de l’ignorance invincible qui consiste à croire qu’un homme en dehors de l’Église, mais ignorant de la vérité peut être sauvé. Et je pense que vous l’aurez compris, cette hérésie est la plus grande insulte que l’on puisse faire à tous les missionnaires martyrisés pour la conversion des peuples ignorants.

« Quant à cette hérésie, Âme de l’Église, hérésie qui admet qu’il est possible d’appartenir à l’Âme de l’Église sans appartenir à son corps, là encore les déclarations infaillibles de l’Église réfutent cette nouvelle notion totalement étrangère au dogme, en dehors de l’Église point de salut. Un simple rappel sur ce qu’est le composé humain, vous le fait comprendre. Le corps seul ou l’âme seule, donc pris séparément, est incapable de constituer l’homme… »

dit que Pie XII était “hérétique” dans son encyclique “Mystici corporis”, infaillible ! et pourrait donc sous-entendre qu’il en est de même du Saint-Esprit !!!

Et c’est l’abbé Marchiset lui-même qui nous expliquait avant sa chute qu’il y avait trois sortes d’aveuglement spirituel dont parle le Jésuite Louis Bourdaloue :

« La première sorte d’aveuglement est nommée aveuglement péché, car c’est l’aveuglement causé par la malice du péché. C’est le cas du pécheur qui ne veut pas sortir de son péché car il le préfère à toutes les lumières de la vérité. Ce pécheur connaît ses obligations mais veut faire comme s’il les ignorait pour se complaire dans cet aveuglement car, pense-t-il, il est commode et sans crainte Cette attitude est la plus contraire au salut, dit Bourdaloue. C’est le cas des sensuels, des voluptueux, ces pécheurs dont leur fin, comme le dit l’Apôtre saint Paul aux Philippiens, c’est la perdition ; leur dieu, c’est leur ventre ; ils mettent leur gloire en ce qui fait leur honte et ne pensent qu’aux choses de la terre ». Et puis, ce sont aussi, comme le signale notre orateur : « tous les esprits imbus d’eux-mêmes, et encore de ceux qui ne veulent pas s’éclairer sur certains faits (…), parce qu’ils sentent bien, qu’ils ne sont pas dans la disposition d’accomplir leurs devoirs ».

Leur malheur nous fait donc penser aux pécheurs endurcis, à la cause du mutisme spirituel dont le saint Curé d’Ars parle dans un de ses sermons. La ruse du démon, dit-il, consiste à diminuer, voire ôter totalement la honte que nous devons avoir continuellement du péché, pour la restituer alors au moment où le pécheur songe à s’ouvrir de son péché en confession. Alors que la solution est d’accepter ces quelques minutes car cette honte disparaît une fois que le péché grave est avoué, pour éviter l’éternité de l’enfer.

C’est aussi dans cette sorte d’aveuglement que se trouvent les hérétiques. Saint Bonaventure dit bien que : « l’hérétique est celui qui, avançant une chose mauvaise contre la foi, a la perversité de la soutenir et de la défendre, sans vouloir se corriger ». Il faut donc y voir également le cas de ces clercs et laïcs de la fausse majorité traditionnelle qui analysent les hérésies de ces personnages conciliaires, mais qui n’arrivent à aucune conclusion pratique, pour la bonne raison que cela remettrait en cause toute leur position. Les conséquences de cette sorte d’aveuglement sont alors ces iniquités spirituelles dont nous parle Mgr Gaume dans le Traité du Saint-Esprit.

La deuxième sorte d’aveuglement spirituel maintenant, c’est l’aveuglement cause du péché. Si celui-ci résulte de l’ignorance, de cette ignorance qui a été l’une des causes de la passion de Notre Seigneur, Bourdaloue dit bien cependant qu’« il y a trop de lumières aujourd’hui, pour pouvoir s’autoriser de le crucifier à nouveau par nos péchés ». Et notre auteur précise bien que « cette ignorance prétexte au péché, est l’excuse la plus frivole et la moins recevable, car (…) dans le siècle où nous vivons, dit-il (XVII° siècle), (…), il y a trop de lumières pour pouvoir s’autoriser de ce prétexte ». C’est ce qui se traduit, en ce qui concerne la connaissance des vérités de la foi et la loi de l’Église ; car « nul n’est censé ignorer le Magistère ». Clercs et laïques se doivent de connaître ces vérités de la foi ainsi que les erreurs, les hérésies et s’en tenir en garde. C’est même pour cela que saint Pie X a exigé pour les clercs le serment antimoderniste ! C’est pourquoi traiter avec ces supers modernistes est un comble pour une Fraternité sous le patronage de ce saint Pape !

Quant à affirmer que ces antichrists sont excusables et puissent revenir à la tradition, il faut savoir que saint Paul précise dans son Épître aux Romains que « ceux-là sont inexcusables, si, avec cette connaissance de Dieu, au lieu de le glorifier comme tel et de le remercier, ils se sont au contraire abandonnés à la vanité de leurs pensées et que leur cœur insensé s’est plongé dans les ténèbres ». Il n’y a donc pas lieu de justifier ces supers modernistes qui savent très bien ce qu’ils font !

Après cet aveuglement cause du péché, il y a aussi une troisième sorte d’aveuglement, c’est l’aveuglement effet du péché. Cet aveuglement est la punition des infidélités et des désordres. Bourdaloue précise que Dieu ne donne plus certaines lumières qu’il donnait autrefois. Il faut comprendre alors que c’est un châtiment. Et là encore cet aveuglement effet du péché a son application dans la fausse majorité traditionnelle. Ces sont les fausses argumentations qui ne sont plus que des opinions humaines, avec leurs lots de comparaisons fabriquées en dehors de toute saine doctrine et des écrits des Pères de l’Église.

Ces rappels sur l’aveuglement spirituel nous permettent donc, mes bien chers frères, de comprendre comment les âmes se trouvent dans l’aveuglement, et parfois dans les trois sortes d’aveuglement !

(Abbé Marchiset, in sermon du Dimanche de la Passion. Année 2011)

 

 

Après cela, je l’renvoie à ses peintures !!!… Il est bien meilleur qu’en théologie !

Monsieur l'abbé au milieu de ses œuvres

© L'Est Républicain

 

Les feeneyises, dont l’abbé Marchiset fait maintenant partie, restreignent l’enseignement de l’Église au seul dogme “Hors de l’Église pas de salut” en commettant l’Erreur Fondamentale du Refus de se Soumettre à l’enseignement complet de l’Église !

Concrètement, les critères de tous ces feeneyises semblent être les suivants :

  1. Pas d’anathème, pas de croyance : L’obligation qu’a tout catholique d’adhérer aux enseignements de l’Église ne concerne que les choses proposées pour être crues comme dogmes de foi par le jugement infaillible de l’Église.
  2. Libre interprétation des textes magistériels : Tout laïc catholique est libre de déterminer par lui-même la « signification littérale » de ces (quelques) déclarations infaillibles, ainsi que de contredire ce que les papes, les évêques et les manuels de théologie agréés ont enseigné à leur sujet depuis des siècles.

Pie IX a condamné le premier principe dans son Syllabus (Dz 1722).

Le second principe est protestant ; c’est celui du libre examen individuel, au nom duquel chaque croyant laïc examine, en fait de Bible, une sorte de Denzinger vernaculaire.

 

Pour notre part (non reprenons les arguments de l’abbé Cekada, cf. « Le feeneyisme, Échange de vues sur le baptême de désir »), nous nous soumettons aux critères fixés par le Concile de Vatican (1er s’entend, le second étant un conciliabule) et Pie IX quant aux enseignements auxquels les catholiques doivent adhérer de foi et d’assentiment :

  1. les déclarations solennelles du magistère extraordinaire ;
  2. les enseignements du magistère ordinaire universel ;
  3. les enseignements du magistère ordinaire universel que les théologiens – par consentement commun et universel – considèrent comme faisant partie du dépôt de la foi ;
  4. les décisions doctrinales des congrégations vaticanes ;
  5. les vérités théologiques et conclusions si certaines que s’y opposer mérite une certaine censure théologique, à défaut d’être qualifié d’« hérétique ».

 

Oui ! l’Église a défini qu’ Hors de l’Église [il n’y a] pas de salut

Mais l’Église a aussi enseigné les doctrines de Baptême de désir, Baptême de sang, d’Ignorance invincible et d’Âme de l’Église

 

Les partisans du Père Feeney déversent des torrents d’encre pour répondre à la question « Qui monte au ciel ? ». Ils feraient mieux de commencer par accepter la réponse de Vatican I et de Pie IX à la question « Que dois-je croire ? »

Au lieu de cela, ils proclament que le magistère ordinaire universel a enseigné des erreurs pendant plusieurs siècles et que les catholiques ne sont pas tenus de s’y soumettre.

C’est là une hérésie pure et simple, qui les place fermement extra Ecclesiam, où il n’y a – comme nous le savons – nulla salus.

En conclusion nous lançons un défi à Monsieur l’abbé Michel Marchiset : trouvez-nous un seul texte du Magistère condamnant comme hérétique les doctrines enseignées contre les feenistes : baptême de désir, baptême de sang, ignorance invincible et âme de l’Église.

 

La secte feenistes hérétique relèvera-t-elle le défi ?

 

* * *

 

Et lui donnons a méditer :

Pourquoi Notre Ministère Est Stérile Ou Peu Fructueux ?

Au Clergé Paroissial

Petit Examen Des Obstacles Au Succès De L’Apostolat Dans Les Temps Actuels

Par l’Abbé Louis Stévenard Directeur de l’Œuvre Saint Charles Borromée à Grammont, Diocèse de Namur

Imprimatur. Cambrai, 21 aout 1905.

 


 

 

  1. Charles
    Charles lien permanent
    août 24, 2014

    Ce drame — car c’en est un — qui nous touche tous au plus profond de notre âme me conforte, si j’ose dire,  dans la certitude que l’Enfer déchaîné veut la perte des âmes sacerdotales en priorité absolue.

    Car c’est pour le Prince de ce monde, quasiment une question d’« honneur »…satanique ! Plus les prêtres s’approchent de la pureté de la foi et plus ils  défendent  la saine doctrine, plus ils sont en bute aux démons. Les saints, en une préfiguration du Jugement dernier, le sont réellement et physiquement (ex: le St Curé d’Ars), les autres subissant ce qu’il conviendrait d’appeler une véritable infestation et séduction  de l’intelligence…

     St Paul aux Corinthiens

    « Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »

    Et quel sera ce moyen d’en sortir que nous pourrons apporter à M. l’Abbé Marchiset ? Tout simplement la charité de la Vérité que nous lui communiquerons par le canal de ce blogue, par nos écrits et interventions, par nos déplacements pour les plus intimes et compétents d’entre nous. L’âme d’un prêtre est d’un prix infini pour Notre-Seigneur et le Cornu le sait bien, lui qui leur voue à ces clercs une haine éternelle ainsi qu’à Notre-Dame et à Son Fils…

    Cette rage luciférienne est d’autant plus excitée et ciblée que peu nombreux sont les prêtres qui ne concourent pas à l’extension de son règne infernal. Notez bien que lorsque je dis « prêtre » je ne parle et ne peux parler par les temps présents que des prêtres validement ordonnés, les exceptions étant de plus en plus rarissimes en raison de l’extinction progressive du sacerdoce valide.

    Un prêtre qui chute sur le plan doctrinal a plus de probabilités  de se damner qu’un simple fidèle, car les grâces insignes, propres à son état,  reçues et refusées le maintient (puis le fige à la mort physique)  dans un aveuglement pertinace qui ne peut déboucher à terme qu’au péché contre l’Esprit Saint. Nous devons à tout prix prier et agir afin que M. l’Abbé n’atteigne pas ce point de non-retour.

    Mais en fin de compte, nous nous heurterons,  à l’instar de Dieu, à la liberté de ce prêtre de refuser ou d’accueillir la Vérité de l’Église. Dieu a voulu des hommes libres de L’aimer et de Le servir et non des esclaves aux ordres et sous la contrainte d’une divinité omnipotente et tyrannique. Chacun d’entre nous reste donc ainsi libre de se damner et de dire « Non serviam » à Dieu. Et qui serait assez naïf et imprudent pour ne pas croire qu’à l’heure de la mort, les démons ne feront pas tout ce qui est en leur pouvoir pour faire pencher la balance de leur mauvais côté ? Ils ne peuvent rien contre Dieu, Son Fils et Sa Mère, alors ils se vengent sur les âmes rachetées à grand prix par le Rédempteur.

    Lucifer n’a pas pardonné à l’Abbé la parution de son ouvrage intitulé « 40 ans d’erreurs ». Combien d’âmes ont sans doute retrouvé le vrai chemin de la foi de l’Église grâce à cet ouvrage ? L’archange déchu lui en fait à présent payer le prix, en lui instillant au plus profond de son âme l’idée  que la Vérité est exclusive et discriminante…et que plus elle est radicale plus elle est fidèle à l’esprit de Son Maître. Le sectarisme doctrinal n’est rien moins qu’un changement de polarisation au service du Bien : l’inversion diabolique ne change que la substance sans toucher à la forme qui sans sa substance divine n’est plus qu’illusion et leurre infernal.

    Je suis frappé par la rigueur et l’expression catholique de M. l’Abbé, à l’exception des passages qui fâchent, si bien mis en valeur par l’auteur de cet article formidable et non moins alarmant et terrible… C’est le même Abbé  Marchiset que jadis, mais en apparence seulement, car le Menteur lui a changé sa substance, tout en laissant tout ce qu’il y a de bon chez l’Abbé, ce qui est le propre du modernisme (car Satan-Lucifer en est le Père), pour mieux faire impression et leurrer les fidèles qui l’écoutent, que jadis donc nous admirions pour sa rectitude doctrinale sur le magistère ordinaire notamment. Quelle leçon d’humilité pour nous tous, clercs ou laïcs !  À n’en pas douter c’est à ce signe que nous pouvons dire, sans craindre de se tromper, que l’Abbé est la malheureuse victime consentante de cette transformation alchimique préternaturelle. Pourquoi consentante ? Parce que sa chute est le résultat d’un aveuglement intellectuel  qui lui-même est le châtiment de péchés en amont. On peut bien sûr avoir une idée de la nature de ce(s) péché(s) concernant ce prêtre, mais n’oublions pas que le for interne est le domaine réservé à Dieu seul et, dans une certaine mesure, aux confesseurs dûment mandatés. Laissons à Dieu seul le jugement et croyons dur comme fer que la communion des saints sera agissante pour le sortir de ce mauvais pas. En nom Dieu prions et bataillons, mais soyons bien persuadés qu’en définitive seule la Volonté de Dieu se fera.

    Si nous élevons nos cœurs et nos esprits à une vision plus étendue du drame du clergé actuel, nous voyons bien que les prêtres sont tous en grand danger. (La peur et la foi ne sont-ils pas les deux pôles entre lesquels oscillent en permanence les âmes consacrées, surtout depuis le conciliabule apostat ?) Le Pasteur étant frappé, notre dispersion (nous les pauvres brebis laïques…) ne nous dispense nullement d’être les témoins de cette foi de l’Église que nous prétendons défendre et d’être auprès de nos clercs des exemples de bonne tenue (cela inclut le comportement sacramentaire) doctrinale et de rigueur intellectuelle. Face à des sacerdoces diminués ou corrompus, nous n’avons pas à rougir d’être les derniers boucliers de la défense de la foi. Tâchons d’en être dignes !

    Prions le Saint Esprit de daigner accorder à M. l’Abbé Marchiset de nouveau les pleines  lumières de la foi.

    Sursum corda !

     

    • Cave Ne Cadas
      août 24, 2014

      Lucifer n’a pas pardonné à l’Abbé la parution de son ouvrage intitulé « 40 ans d’erreurs ».
       
      Mon cher frère ,
      le travail de l’abbé « 40 ans d’erreurs » était tellement bon !!! et Lucifer tellement acharné kenzosmileys que celui-ci a réussi pour notre malheur…
      Que l’abbé en soit venu à déclarer publiquement qu’il « reniait ce qu’il avait écrit sur l’infaillibilité Pontificale » !!!

      Ceci, dans la suite logique de sa position « feeneyite »… puisque en contradiction de l’ouvrage intitulé « 40 ans d’erreurs », les « feeneyite » proclament que le magistère ordinaire universel a enseigné des erreurs pendant plusieurs siècles et que les catholiques ne sont pas tenus de s’y soumettre…
       

  2. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    août 24, 2014

    Il faut dénoncer avec vigueur cette hérésie qui repose sur une absurdité puisque le baptême de désir conforte au lieu d’aller contre le dogme : Hors de l’Église point de salut.

     

  3. gg
    août 24, 2014

    Dans cet intéressant article, je notre deux choses, d’inégale importance :

     

    vous écrivez que les Abbés Belmont et ZIns « sont de la même origine » que « Jeremy, Jonathan et David » : est à dire que vous les pensez issus du Peuple élu ? quels éléments avez vous pour cette affirmation ?

    =====

    Il semble bien que l’eau « bouT » à 100°, et non pas « bouE »….

     

    Mais peut être est ce torrent d’hérésie qui vous a fait penser à la boue ?)))))))))

     

    Prion s bien pour l’Abbé Marchiset… qui doit être bien isolé, ce qui lui est pas une excuse, mais sans doute une circonstance « atténuante »…
     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      août 24, 2014

      Merci GG !

      Poser la question, c’est y répondre…
       
      Merci donc, d’avoir relevé la « coquille » ! que de nombreuses relectures ont laissé filer… C’est corrigé !
       

  4. août 24, 2014

    Le châtiment est terrible ! Le risque est grand qu’à moyen terme, il ne reste tout simplement plus un seul lieu de culte vraiment Catholique, en France…

    • Cave Ne Cadas
      août 24, 2014

      …Non…mon cher Joseph !!! on y est déjà.
      Depuis que nous avons perdu successivement l’abbé Yves Maury (1940 † 2011) et notre très regretté Abbé Joseph Vérité (1919 † 2010)

      Quatrième anniversaire de la mort de M. l’abbé Vérité, ce mardi 26 août 2014.
       
      Requiescat in Pace
       
      Souvenez-vous dans vos prières de ce grand et infatigable prédicateur des Exercices de saint Ignace antilibéraux, jugé par le juste tribunal de Dieu le 26 août 2010.

      abbé Joseph Vérité

       
      Sans oublier non plus notre ami belge (mais qui courrait toute l’Europe pour apporter son ministère à qui le demandait !!!) le curé Paul Paul Schoonbroodt (1933 † 2012)
       
      Nous recommandons à vos bonnes prières le repos des âmes de Messieurs les abbés Vérité, Maury et Schoonbroodt et que la Miséricorde de Dieu leur accorde de reposer en paix.
       

  5. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    août 24, 2014

    Le problème de fond étant qu’en l’absence du Magistère, certains cherchent à se faire passer pour le Magistère, plutôt que de s’y soumettre.

    La règle prochaine, manquant, il faut s’en tenir à tout ce qui a été tenu avant le brigandage, ni plus, ni moins.

  6. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    août 24, 2014

    Encore et toujours la même racaille organisée en clan et qui est toujours à l’origine des hérésies.

  7. Martial lien permanent
    août 24, 2014

    Citation du site  « la foi » (sic)
    Ce site Internet contient des éléments d’une valeur capitale pour comprendre ce qui est réellement arrivé à l’Église Catholique après Vatican II.
    Grâce à l’exposé des hérésies de la secte issue du concile Vatican II, vous découvrirez que la Religion Catholique est la seule véritable et qu’elle est indispensable au Salut.
    Les informations présentées ici sont uniques au monde, car nous sommes les seuls à croire encore au dogme fondamental sur lequel repose la véritable Foi : Hors de l’Église Catholique, il n’y a absolument pas de Salut.
    Notre site Internet est la traduction en français du travail sans équivalent réalisé pendant plus de vingt ans par les moines bénédictins du monastère de la Très Sainte Famille, situé aux États-Unis.

     
    Voila un aperçu des premières lignes de présentation du site, lequel doit avoir une succursale au Carreau du Temple… Ces phrases contiennent le sublime raisonnement suivant :
    1/ C’est par la dénonciation des hérésies auxquelles elle donne lieu,  que l’on connait la religion Catholique « orthodoxe ».
    2/ Notre dénonciation des hérésies  appartient à la seule dénonciation « orthodoxe » (dénonciation avec l’estampille « hautement auto-destructrice »).
    2/ C’est nous seuls, qui allons vous faire connaitre le véritable Catholicisme !
    En d’autres termes,
    1/ la discipline de la « dénonciation des hérésies » serait une espèce appartenant à la notion générale de l’enseignement de la Vérité catholique.
    2/ Notre dénonciation « la foi, béhachélisée » à souhait, serait la seule véridique.
    3/ Donc c’est en passant au travers du filtre de  notre propagande, que vous apprendrez à connaitre le véritable Catholicisme d’une part, et d’autre part surtout en n’étudiant pas  directement par vous-même, ce qu’enseigne l’Église,
    Et ce bien qu’il soit évident au contraire, qu’il faut étudier l’original, avant de pouvoir se prononcer, avec pertinence,  sur les copies frauduleuses…
     

  8. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    août 25, 2014

    CONSTERNATION !!!

     
    D’aucuns disent qu’il a déplu à Dieu et que cette disgrâce lui a valu ce malheureux châtiment !? Ce clerc valeureux fut pourtant comblé de biens spirituels et matériels, de bienfaiteurs, d’un château-forteresse monumental, de l’admiration homéliaire de tous…quoiqu’il observait déplaisamment « étrangement » le calendrier et (le missel ?) de Roncalli !?

    Quelle serait donc sans médisance aucune, la triste faute contre la Charité morale qui n’a pas su le garder dans l’Espérance, de l’hérésie contre la Foi théologale à laquelle s’exposent ceux qui, se complaisent en leur esprit plutôt qu’en Celui de l’Église.

    Le diable malicieux rode tel un lion rugissant dit l’Apôtre, emprunte, sournois, l’hérésie “feeneyiste” ou ‘‘fellayiste’’ ou bien pire encore, spécieux, ‘‘ricossaiste’’ pour nous faire pécher toujours, en jouant au plus fin avec le diable, contre le Dogme, nous faire perdre, à preuve, tôt ou tard, l’amitié protectrice du Roy,  Notre Seigneur Jésus-Christ, plus miséricordieux pour la faiblesse passagère de la chair que pour l’esprit contempteur pertinace.

    Nous déplorons tous avec affliction d’esprit sa défection,
    hélas ! inhérente à l’évidence à un certain orgueil refoulé, et non sans regret amère, aujourd’hui se révèle toutefois à notre entendement, en voulant remontrer à l’Église, l’égarement insensé d’un choix incisif égal à un Luther méprisant la Sagesse de l’Esprit Saint conférée au Magistère véritable de Notre Mère la Sainte Église Romaine.

    Que dire de plus ? Quand des hommes ordonnés faillissent — et toutes les hérésies (la majorité) faisant fi de Pierre vinrent des clercs — c’est de la fondation pérenne du Magistère pétrinien à l’Église enseignée des Fidèles de se défendre et prononcer, c’est pourquoi, nous attendons humblement l’appréciation avisée de Monsieur LHR.

    Notre puissance est dans le Très Saint Rosaire !
     

    Abbé Marchiset + Gardez la Foi ! par sedevacantisme
     

    • Cave Ne Cadas
      août 26, 2014

      Mon cher Omnibus

      quoiqu’il observait déplaisamment « étrangement » le calendrier et (le missel ?) de Roncalli !?

       
      Non ! il utilise (utilisait) la liturgie de 1950…
       
      La vidéo qu vous nous rappelez là est son sermon du « Troisième dimanche après Pâques » du 25 avril 2010.
      Époque bénie où il était “fidèle” catholique !!!
       

  9. Laurent.F lien permanent
    août 26, 2014

    Pape Eugène IV, Concile de Florence, Sess. 8 ; 22 nov. 1439, ex cathedra :

    « Quiconque veut être sauvé doit avant tout tenir la foi catholique, car si quelqu’un ne la garde pas entière et inviolée, sans nul doute il périra pour l’éternité. »

     

    Prononcée ex cathedra cette sentence est infaillible. En vertu du principe de non contradiction, elle réduit à néant la théorie du salut pour l’ignorant invincible. Mais il n’a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir… Vous ne pouvez contredire cette sentence infaillible avec des déclarations faillibles.
     

    • Cave Ne Cadas
      août 26, 2014

      Laurent.F,
       
      Vous vous déclarez donc “feeneyiste” vous aussi !!!
       

      Les feeneyises, dont l’abbé Marchiset et vous faites maintenant partie, restreignent l’enseignement de l’Église au seul dogme “Hors de l’Église pas de salut” en commettant l’Erreur Fondamentale du Refus de se Soumettre à l’enseignement complet de l’Église !

       

      Pie XII est très clair là-dessus, et il condamne deux erreurs :

      1. Tout d’abord, ceux qui disent qu’on peut se sauver dans toutes les religions à titre égal ;
      2. Et d’autre part, ceux qui excluent du Salut Éternel ceux qui ne sont unis à l’Église que par un désir implicite ; c-à-d ceux qui disent qu’il est absolument impossible de faire partie de l’Église catholique sans en faire partie réellement.

       

      Et Pie XII va même plus loin encore… à la fin de cette encyclique où il invite “tous ceux qui ne font pas partie du Corps de l’Église catholique” ; c’est-à-dire tous ceux qui n’ont pas la Foi catholique, tous ceux qui ne reçoivent pas les sacrements catholiques, tous ceux qui ne sont pas soumis aux pasteurs légitimes de l’Église…

      Il leur dit :

      [101] « Pour ceux-là mêmes qui n’appartiennent pas à l’organisme visible de l’Église, vous savez bien, Vénérables Frères, que, dès le début de Notre Pontificat, Nous les avons confiés à la protection et à la conduite du Seigneur, affirmant solennellement qu’à l’exemple du Bon Pasteur Nous n’avions qu’un seul désir : Qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. Cette assurance solennelle, Nous désirons la renouveler, après avoir imploré les prières de toute l’Église dans cette Lettre encyclique, où Nous avons célébré la louange du « grand et glorieux Corps du Christ », les invitant tous et chacun de toute Notre affection à céder librement et de bon cœur aux impulsions intimes de la grâce divine et à s’efforcer de sortir d’un état où nul ne peut être sûr de son salut éternel ; car, même si, par un certain désir et souhait inconscient, ils se trouvent ordonnés au Corps mystique du Rédempteur, ils sont privés de tant et de si grands secours et faveurs célestes, dont on ne peut jouir que dans l’Église catholique. Qu’ils entrent donc dans l’unité catholique, et que, réunis avec Nous dans le seul organisme du Corps de Jésus-Christ, ils accourent tous vers le Chef unique en une très glorieuse société d’amour. Sans jamais interrompre nos prières à l’Esprit d’amour et de vérité, Nous les attendons les bras grands ouverts, comme des hommes qui se présentent à la porte, non d’une maison étrangère, mais de leur propre maison paternelle. »

      (§ 101 de l’encyclique “Mystici corporis” – Pie XII, Rome le 29 juin 1943)

      Lien source de notre article du 5 juin 2014 : http://wordpress.catholicapedia.net/lignorance-invincible/

       

      Vous dites donc, comme l’abbé Marchiset… que Pie XII était “hérétique” dans son encyclique “Mystici corporis”, infaillible ! et pourrait donc sous-entendre qu’il en est de même du Saint-Esprit !!!

       

      • LaurentF lien permanent
        août 27, 2014

        Bonjour Monsieur Cave Ne Cadas,

        J’écris un commentaire ou je cite le Pape Eugène IV qui dit ex cathedra que sans la foi catholique il est impossible de prendre part à la vie éternelle.

        Et vous, vous en concluez que je suis feeneyste et que je dit que Pie XII est hérétique !? drôle de raisonnement… Ou avez vous vu que j’ai dit que Pie XII était hérétique ?

        Bref, prenons de la hauteur, prenons du recul, sortons de cette hystérie collective consistant à se jeter l’anathème les uns sur les autres car pendant ce temps là, le véritable ennemi se frotte les mains.

        Unissons nous tous sous la bannière du Christ que sont ces dogmes, au lieu de nous déchirer, ce n’est pas digne, le premier péché de l’Église étant la division. Aujourd’hui, plus que jamais, les catholiques ont besoin de se rassembler afin de peser d’une manière ou d’une autre sur la société, plutôt que de nous diviser.

        La solution au mal actuel : Tout restaurer dans le Christ. Alors cessons ces gué-guerres stériles de chapelles ! Et surtout, ayons un immense respect pour ces hommes de Dieu qui ont tout sacrifié pour le Christ ; les prêtres. Vous serez d’autant plus sévèrement jugé que vous les jugez durement et injustement vous mêmes.

         

        • Cave Ne Cadas
          août 27, 2014

          Bien Laurent,
          Je note donc avec plaisir que vous n’êtes pas “feeneyiste”…
           
          Mais votre citation à brûle-pourpoint en est justement une, ressassée par les “feeneyistes” à tout moment pour se justifier…

           

      • LaurentF lien permanent
        août 27, 2014

        Concernant le sujet initial : la théorie du salut pour les ignorants invincibles.

        J’ai bien conscience que la position que vous défendez est la position dominante dans les milieux catholiques même ceux dit « tradis » et que vous avez pour vous quelques déclarations ecclésiastiques ambigus pour étayer votre thèse. Vous savez surement pourtant autant que moi, que ce n’est pas la majorité qui fait la foi mais c’est l’enseignement de l’Église qui prévaut en matière de foi.

        Je ne m’étendrez pas sur ce fait car il s’agit de l’une des nombreuses conséquences désastreuses du tsunami d’apostasie libéré par Vatican2, que même ceux dit tradis, en fait avalisent des hérésies subtiles distillé par l’ennemi afin de ruiner le dogme « hors de l’Église  point de Salut ».

        Je le répète, vous avez certes des passages ambigus pour étayer votre thèse. Analysons le passage de Mystici corporis que vous citez. Tout d’abord en le re-lisant, je ne vois pas de salut pour les ignorants invincible, mais je vois que leur état est précaire et incertain. Vous, vous en faite un argument pour le salut des ignorants invincibles… c’est votre opinion. Mais si on met en lumière la suite du texte, il apparaît clair que leur salut dépend en fait de leur conversion :

        Qu’ils entrent donc dans l’unité catholique, et que, réunis avec Nous dans le seul organisme du Corps de Jésus-Christ, ils accourent tous vers le Chef unique en une très glorieuse société d’amour. (PIE XII)

        En réalité vous faites une lecture partisane de Mystici corporis, l’avez seulement lu dans sa totalité ?

        Mystici corporis :

        c’est lui (l’Esprit Saint) enfin qui, donnant chaque jour à son Église, sous le souffle de la grâce, de nouveaux accroissements, refuse cependant d’habiter avec sa grâce sanctifiante dans les membres totalement coupés du Corps. (106)

        Et ailleurs :

        Qu’elle (l’Église) n’omette point non plus ceux qui s’initient à la doctrine chrétienne, afin qu’au plus tôt ils puissent être sanctifiés par l’eau du Baptême. (99)

        Et enfin, Pape Pie XII, Mystici Corporis :

        « Mais seuls font réellement partie des membres de l’Église ceux qui ont reçu le baptême de régénération et professent la vraie foi. »

        Aussi ne faut-il pas voir dans la déclaration ambigu que vous citez de Pie XII une tentative diplomatique de ne pas heurté la sensibilité de certains profanes et le soucis de ne pas donner du grain à moudre à tout ceux qui se dressent contre l’Église ?

        Remettons Mystici Corporis dans son contexte historique, nazisme, communisme, seconde guerre mondiale, apostasie des nations européennes qui laïcisent leurs états…etc.

        N’oublions pas que Pie XII était un grand diplomate et qu’il a été témoin de grands maux, ça tache n’a pas du être facile,  celle de concilier, pacifier, reconvertir les masses de plus en plus séduites et acquises au relativisme ambiant.

        Nous pourrions continuer à citer des ou Pie XII affirme clairement le dogme hors de l’Église point de Salut, mais cette dernière citation devrait suffire :

        Pape Pie XII, Mediator Dei ; 20 nov. 1947 :

        « en effet, de même que le bain baptismal distingue tous les chrétiens et les sépare de ceux que l’eau sainte n’a point purifiés et qui ne sont point membres du Christ, de même le sacrement de l’ordre range les prêtres à part des autres fidèles du Christ qui n’ont point reçu ce don. »

        Il est évident qu’un individu qui meurt ignorant invincible n’est pas membre du Christ, puisque la porte d’entrée, c’est le sacrement du baptême d’eau.

        Saint Paul dit : « Sans  la Foi il est impossible de plaire à Dieu ».

        Un ignorant, invincible ou pas, demeure sans la Foi.

        Les Évangiles et N-S Jésus-Christ réfutent l’idée d’un salut pour les ignorants invincibles :

        Jean 3:36 – « Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui ne croit point au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

        Jean 17:3 – « Or la vie éternelle, c’est qu’ils vous connaissent, vous seul vrai Dieu, et celui que vous avez envoyé, Jésus-Christ. »

        Jean 10:14- « Moi, je suis le bon pasteur, et je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. »

        Avant le 19ème Siècle il était évident pour tout les catholiques, que seuls les catholiques étaient sauvés. C’est la moindre des choses pour une religion qui professe être la seule à détenir la vérité, non ?

        CONCLUSION

        Lorsque vous avez quelques passages ambigus pour défendre l’idée d’un salut pour les ignorants invincible, l’Église regorge de déclarations infaillibles de Papes au cours des siècles qui déclarent qu’il faut absolument tenir la foi catholique pour être sauvé. La Bible, les Évangiles, N-S Jésus-Christ, les Saints, les martyrs attestent qu’il faut tenir la foi catholique pour être sauvé. Le problème du salut de l’ignorant invincible est pausé à l’envers : c’est le mystère de la prédestination qui peut démêler cette question piégeuse.

        Bien à vous, un simple catholique.

        • Cave Ne Cadas
          août 27, 2014

          Cette longue tirade EST “feeneyiste”…
           
          Vous êtes donc bien “feeneyiste”…

           
          Et vous utilisez tous les arguments de cette secte.
          Pour vous, Mystici corporis contient des passages ambigus pour étayer notre thèse…
           
          Chapteau ! autant dire que le Saint-Esprit est ambigu !!!

           
          Allez relire et méditer :

          Toute l’étude de l’abbé Anthony Cekada « Baptême de Désir Et Principes Théologiques » est à lire et à étudier avec attention ainsi que son « Échange de Vues Sur Le Baptême de Désir » que nous avons publié le 20 mai 2014 dans notre article :

          « La secte des Feeneyistes condamnée
          Le Feeneyisme est condamné »

          Lien : http://wordpress.catholicapedia.net/la-secte-des-feeneyistes-condamnee-le-feeneyisme-est-condamne/

           

          * * *

           

          Oui ! l’Église a défini qu’ Hors de l’Église [il n’y a] pas de salut

          Mais l’Église a aussi enseigné les doctrines de Baptême de désir, Baptême de sang, d’Ignorance invincible et d’Âme de l’Église

           

          Les partisans du Père Feeney déversent des torrents d’encre pour répondre à la question « Qui monte au ciel ? ». Ils feraient mieux de commencer par accepter la réponse de Vatican I et de Pie IX à la question « Que dois-je croire ? »

          Au lieu de cela, ils proclament que le magistère ordinaire universel a enseigné des erreurs pendant plusieurs siècles et que les catholiques ne sont pas tenus de s’y soumettre.

          C’est là une hérésie pure et simple, qui les place fermement extra Ecclesiam, où il n’y a – comme nous le savons – nulla salus.

           

  10. Abenader lien permanent
    août 26, 2014

    Cher Cave Ne Cadas,

     

    j’ai deux questions à vous poser.

     

    1. Vous dites que Marchiset a publiquement déclaré qu’il reniait ce qu’il avait écrit sur l’infaillibilité. Pourriez-vous me dire quand, où et à quelle occasion ?

     

    2. Peut-on savoir pourquoi Marchiset a viré feu M. l’abbé Vérité (requiescat in pace) de son prieuré alors qu’il y prêchait des retraites ?

     

    Merci d’avance.
     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      août 26, 2014

      Abenader, vous êtes trop curieux !
      …la curiosité est un vilain défaut !!!
       
      Je n’ai pas dis non plus que l’abbé « Marchiset a viré feu M. l’abbé Vérité (requiescat in pace) de son prieuré alors qu’il y prêchait des retraites »…
      Relisez bien !!!
       

  11. Abenader lien permanent
    août 26, 2014

    Si mon vieux, c’est très exactement ce que vous avez dit :

     

    « Dames : Décembre 2009 à Mouthier Haute-Pierre dans la « Maison des Exercices » (achetée par l’abbé Vérité à Mouthier après son renvoi par l’abbé Marchiset du prieuré). »

     

    Et d’une.

     

    Et de deux, mon ami, ce n’est pas de la curiosité. C’est un droit. On a le droit de savoir les dires publics du peu de prêtres qui restent. Moi, je l’aime bien Marchiset. Je suis allé deux ou trois fois chez lui pour Pâques. J’ai également correspondu avec lui. Je suis consterné qu’il vire feeneyant, et je prie de tout cœur pour  qu’il ne persévère pas dans cette mauvaise voie, et revienne à la foi catholique. Alors s’il déclare publiquement qu’il se désolidarise d’un de ses écrits majeurs, j’ai le droit de le savoir.

     

    Soyons exigeants avec nos prêtres.

    • Cave Ne Cadas
      août 27, 2014

      Mon cher Abenader,
      Justement, quand je dis que l’abbé Vérité a acheté une maison à Mouthier après son renvoi par l’abbé Marchiset du prieuré
      Je ne dis pas comme vous l’interprétez : « pourquoi Marchiset a viré feu M. l’abbé Vérité (requiescat in pace) de son prieuré alors qu’il y prêchait des retraites ? »
       
      Donc l’abbé Marchiset n’a pasviré l’abbé Vérité parce qu’ “il y prêchait des retraites”
       
      Vous êtes trop currieux !!!
      Mais je vais répondre en partie sur ce premier point.
      LHR, l’abbé Marchiset et l’abbé Vérité avaient un projet (muri de plusieurs mois de travail) de séminaire antilibéral pour les vocations de fidèles semper idem que l’abbé Vérité avait décelées pendant ses nombreux Exercices de saint Ignace antilibéraux.
      La mise en place avait débuté début septembre 2009 et le projet “capota” rapidement fin octobre, suite aux pressions de la propriétaire du Prieuré auxquelles l’abbé Marchiset n’osa pas résister. Et l’abbé Marchiset mis tout le monde dehors…début novembre.
       


       
      Votre seconde revendication n’entraine aucune réponse.
      Car vous n’avez aucun droit !!!
      Le seul fait que vous sachiez qu’il a fait cette déclaration doit vous suffire…
       

  12. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    août 26, 2014

    Cher Cave Ne Cadas

    il serait intéressant effectivement de connaître la raison de l’éviction de l’abbé Vérité par l’abbé Marchiset.

  13. abbé Marchiset lien permanent
    août 27, 2014

    Cave ne cadas, vous racontez n’importe quoi d’une manière générale et particulièrement sur la cause de l’arrêt du projet au prieuré il y a 4 ans ! Je vous ai pourtant envoyé un message personnel, tout récemment, n’est-ce pas, vous (re)mettant en garde contre les conséquences des péchés de la langue (et des écrits évidemment). Mais décidément vous persistez !

    • Charles
      Charles lien permanent
      août 27, 2014

      Notre bien-aimé Administrateur est mis directement en cause par M. l’Abbé Marchiset en personne !!!

      À attaque publique réponse publique…

      Mon conseil pour tous les pusillanimes et/ou « grincheux », comme dirait Omnibus : Vite aux abris…ça va chauffer !!!! enfin peut-être……
       

      • Edouard-Marie Laugier
        Edouard-Marie Laugier lien permanent
        août 28, 2014

        Vous ne savez pas faire la part des choses.

        Dans un cas comme celui ci, en effet, il convient d’exiger la Vérité, d’attaquer les artisans de l’erreur et ce même si cela déplait à ceux qui n’aiment pas les conflits, ni la division (sic).

        Ce n’est pas pour autant que cela doit toujours être le cas, et il arrive qu’il y ait parfois des frilosités qui se comprennent et se justifient.

    • Cave Ne Cadas
      août 27, 2014

      Mon cher Monsieur l’abbé,
       
      Je m’apprêtais justement à vous répondre…
       
      Et vous me donnais là l’occasion de le faire publiquement.
       
      Vous m’avez écrit ce 27 août 2014 à 00h25 :

      Objet : pénitence de saint Philippe Néri

      Bonsoir à vous, cave ne cadas.

      Il est vraiment exceptionnel que je me trouve devant la toile à cette heure, mais il faut bien que je vous rappelle la pénitence très particulière, mais fort instructive que saint Philippe Néri avait donné à l’une de ses pénitentes : plumer une poule sur le chemin, entre son domicile et l’église, ce qui permettait au saint confesseur de lui donner ensuite une autre pénitence : celle de ramasser toutes les plumes jusqu’au plus petit duvet, chose impossible puisque le vent avait tout disperser. La pénitence était à la mesure de ses péchés de la langue.

      Aujourd’hui, avec tout ce que vous écrivez sur la toile, je crains fort que la réparation ne soit déjà fort difficile.

      Je vous en avais déjà prévenu il y a quelque temps, mais décidément la leçon n’a pas été retenue.

      Franchement, je crains pour vous.

      En toute charité pour votre salut.

      Abbé Michel Marchiset.

      PS: Merci pour le coup de pub sur mes tableaux.

       
      Voici donc ma réponse :
       
      Merci Monsieur l’abbé de me rappeler opportunément cette « pénitence de saint Philippe Néri ».
      En effet, les péchés de la langue sont les plus nocif. (Ici transformé par l’Internet en péchés de plumes… qu’il faut ramasser jusqu’au plus petit duvet 😉)
      C’est donc pourquoi je vous renvoie à votre « péché de langue »celui des prêtres étant mille fois plus grave !
      J’ai juger que c’était de mon devoir de vous mettre devant vos responsabilités quant à à vos fausses doctrine…

      Franchement, je crains également pour vous.

      En toute charité également pour votre salut.
      Cave Ne Cadas
       


       
      Second point :
       
      Vous dites que je raconte n’importe quoi d’une manière générale et particulièrement sur la cause de l’arrêt du projet au prieuré il y a 4 ans !
       
      C’est très bien. Mais c’est la conclusion que j’en ai tiré suite à cette douloureuse affaire qui nous a tous contrits (de tritus, broyé).
      Si vous n’êtes pas d’accord avec ma conclusion, j’accepte bien volontiers et professionnellement de vous accorder le “droit de réponse” qu’il vous est dû !
       
      Toujours peiné de voir tomber un ami qui nous fut cher…
       

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      août 28, 2014

      Quelle est votre version ?

  14. août 27, 2014

    On ne peut que rester pantois, en lisant les réponses de M. l’Abbé, qui ne fait que menacer, sans même essayer de se défendre de l’accusation extrêmement grave d’hérésie, qui pourtant semble fondée.

    Vraiment « les bras me tombent des mains », comme dirait mon cousin !

  15. août 27, 2014

    Cher Cave Ne Cadas,

    Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, à mon avis non, mais vous avez un sérieux problème. Des qu’un argument quelconque vous contrarie, vous traitez les gens de feeneyiste.

    Quand quelqu’un donne le contre argument de ce que vous avancez, comme le fait avec brio Laurent, à par dire « feeneyiste », je n’ai pas l’impression que vous répondez sur le fond.

    En fait, vous me faites pensez à une certaine catégorie de personnes qui quand on les contrarie crie à l’antisémitisme. Auriez vous fait un stage au CRIF ou à la LICRA récemment ???

     

    • Cave Ne Cadas
      août 27, 2014

      Ouvrez les yeux Fabien… et comprenez ce que vous lisez !
       
      Les “arguments” comme vous dites, de LaurentF sont la reprise des “feeneyistes”…
      Nous avons répondu (réfuté) « sur le fond » dans tous nos articles sur la question !

       

      Roma locuta, causa finita est

      Rome a parlé, la cause est entendue.
       

  16. août 27, 2014

    Désolé de vous le dire Cave Ne Cadas, mais sur le fond vous n’avez rien réfuté du tout. Dans tous les articles que vous avez posé sur la question, il y a eu des gens en faveur de votre position, et d’autres contre. Vous avez seulement retenue ce qui vous arrange et rejeté entièrement les autres en les traitant d’anathème et feeneyiste.

    Les gens que vous appelez « feeneyiste » contrairement à vous ne cherche pas le conflit, ils sont ouvert et près à discuter avec les autres, mais vous leur déversé un torrent de boue et de haine que je trouve insupportable alors qu’ils ont des choses à dire plutôt pertinente.

    La seule chose qu’ils veulent, c’est réunir tous ceux qui se disent catholique et qui sont divisé sous la bannières des dogmes, montrer que Vatican 2 n’est qu’une grosse arnaque, et vouloir le salut du plus grand nombre en les invitants à embrassé la vrai foi catholique pour la plus grande gloire de Dieu.

    N’est ce pas ce qu’est censé faire tout bon catholique ? Qu’on fait jusque la tout ceux qui se disent traditionaliste pour le salut de leur prochain ? À part se critiquer les uns les autres et se rejeter la faute mutuellement ? À part rester bien tranquillement dans leur paroisse en étant juste content de pouvoir assister à la messe traditionnelle ?

    À vous d’ouvrir les yeux et de comprendre ce qui se passe !!

     

  17. Cave Ne Cadas
    août 27, 2014

    Le site « Oblatio Munda » a mis à jour le

    RÉPERTOIRE
    DES CENTRES DE MESSE
    “NON UNA CUM”
    EN FRANCE
    ET DANS LE MONDE

    Lien : http://ddata.over-blog.com/0/46/19/78/Centres-de-Messe.pdf
     
    …N’y figure plus la chapelle de M. L’abbé Marchiset.
     

    Note : Voici une liste des chapelles et des centres de Messe appartenant à différents groupes et communautés professant intégralement la foi catholique, apostolique, romaine, et qui en conséquence soutiennent publiquement la vacance actuelle du Siège Apostolique. Pour ce motif, ne figurent pas ici ceux qui professent des hérésies ou des erreurs contraires à l’enseignement de la Sainte Église Catholique Romaine, à sa doctrine, à sa discipline ou à sa théologie : comme c’est le cas pour ceux qui sont en rapport avec les “orthodoxes” ou les “vieux catholiques” ; ou aussi avec les “conclavistes” ou avec ceux qui nient le baptême de désir ou nient la validité des ordinations de Mgr Ngo-dinh-Thuc ou de Mgr Lefebvre ; ou ceux qui ont reçu les Ordres de manière douteuse ou contraire à l’esprit et à la pratique de l’Église (comme c’est le cas pour les “lignées épiscopales” qui descendent des “évêques mariés”) ; ou ceux qui collaborent avec la Fraternité Saint Pie X ou avec les communautés “Ecclesia Dei” ou “Motu proprio”. Les centres de Messe de cette liste n’appartiennent à personne qui, d’après nos connaissances, soit inclus dans les catégories que nous venons de mentionner. Toute aide pour améliorer, compléter ou corriger cette liste — compte tenu des critères exposés — est bienvenue.

     

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      août 28, 2014

      Ne figure pas sur cette liste (mais c’est pas nouveau) le Père Raffalli de Nîmes.

      • Cave Ne Cadas
        août 28, 2014

        Non bien sûr, puisque sur leur note :
         

        Note : Voici une liste des chapelles et des centres de Messe appartenant à différents groupes et communautés professant intégralement la foi catholique, apostolique, romaine, et qui en conséquence soutiennent publiquement la vacance actuelle du Siège Apostolique. Pour ce motif, ne figurent pas ici ceux qui professent des hérésies ou des erreurs contraires à l’enseignement de la Sainte Église Catholique Romaine, à sa doctrine, à sa discipline ou à sa théologie : comme c’est le cas pour ceux qui sont en rapport avec les “orthodoxes” ou les “vieux catholiques” ; ou aussi avec les “conclavistes” ou avec ceux qui nient le baptême de désir ou nient la validité des ordinations de Mgr Ngo-dinh-Thuc ou de Mgr Lefebvre ; ou ceux qui ont reçu les Ordres de manière douteuse ou contraire à l’esprit et à la pratique de l’Église (comme c’est le cas pour les “lignées épiscopales” qui descendent des “évêques mariés”) ; ou ceux qui collaborent avec la Fraternité Saint Pie X ou avec les communautés “Ecclesia Dei” ou “Motu proprio”. Les centres de Messe de cette liste n’appartiennent à personne qui, d’après nos connaissances, soit inclus dans les catégories que nous venons de mentionner. Toute aide pour améliorer, compléter ou corriger cette liste — compte tenu des critères exposés — est bienvenue.

         
        Autre raison pour laquelle il n’apparait pas sur d’autres listes diffusées par ailleurs… Il refuse lui-même de figurer parmi les “Centres de Messe NON-una-cum” !!!

         

        • Edouard-Marie Laugier
          Edouard-Marie Laugier lien permanent
          août 28, 2014

          Je sais qu’il refuse de figurer dans les centres de Messes Non Una Cum, mais lui l’est (Non Una Cum), et son avis ou son souhait n’a aucune espèce d’importance.
          On ne demande pas au père Raffalli son avis pour parler de lui et envoyer des personnes qui pourront y recevoir des sacrements.

           

          Que le père Raffalli collabore plus ou moins avec la FSSPX ou avec des « résistants », quoi que à l’heure actuel il est plutôt en train de les faire fuir, n’empêche par ailleurs pas que sa messe soit agréable à Dieu.

          Il ne cite ni pseudo pape ni pseudo évêque au Canon de la Messe cela suffit.

          • Charles
            Charles lien permanent
            février 26, 2015

            Désolé Édouard…cela ne suffit pas (plus !)… Si collaboration il y a avec la Frat’ cela suffit pour corrompre son oblation…… qui de pure devient impure…CQFD
             

  18. persofr lien permanent
    août 28, 2014

    Bonour Cave Ne Cadas,

    tout d’abord, je souhaite vous remercier.

    Oui. Merci, mais Merci surtout de m’avoir ouvert les yeux sur l’éclairante vérité qui illumine un peu plus chaque jour ces milieux tradis avec une lumière si éclatante de vérité que même le puit le plus profond serait difficile à trouver pour s’y cacher de honte.

    Donc merci de m’avoir ouvert les yeux sur votre mauvaise foi.

    Je m’en remet à notre Sainte Vierge tous les jours, car je crois sincèrement que hors de l’église il n’y a pas de salut.

    en espérant que vous saurez vous sauver vous aussi.

  19. LaurentF lien permanent
    août 28, 2014

    Cave Ne Cadas,

    Comme le souligne si bien Fabien, sur le fond vous n’avez rien réfuté du tout. Vous vous contentez de resservir ad nauseam toujours les mêmes pseudos arguments déjà maintes fois réfutés.

    Votre insupportable « vous êtes feeneyste » est juste un argument ad hominem fallacieux digne de ceux qui crient hystériquement et systématiquement à l’antisémitisme. Sombre procédé bien connu des sophistes à la petite semaine ; lorsque sur le fond on a rien dire, on attaque la forme… (que dire aussi de votre pathétique ; Johan, Jérémy = prénom juif… Heureusement que le ridicule ne tue pas !)

    Ressaisissez vous bon sang ! Vous tenez un blog ! vous avez une responsabilité ! vous vous devez d’être intelligent et de regarder les arguments de fond !

    Je vous adjure, entendez N-S Jésus-Christ :

    « Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui ne croit point au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »  (Jean 3:36 )

    Allez oser répondre que N-S Jésus-Christ…(pardonné moi Seigneur) …. s’est trompé ?

    Je vous adjure, répondez à Saint Paul :

    « Sans la foi il est impossible de plaire à Dieu ! » (Saint Paul aux Hébreux 11:6)

    Qu’allez vous répondre à Saint Paul ?  « vous êtes feeneyste » ?!!?

    Remettez vous en question, bon sang ! vous comprenez mal la pensée de Pie XII, vous faites une lecture parcellaire et surtout partisane de Mystici corporis, voilà tout…

    L’enseignement de l’Église est à prendre dans un tout, et non en sortant une phrase particulière (qui plus est, ambigu) de son contexte pour en faire un dogme de foi contre un autre, lui, bien défini ! C’est de l’interprétation privé.

     

    Je vous adjure, soumettez vous à la Sainte Église et surtout à la parole ex-cathedra des Saints Papes :

    Pape Innocent III, Concile Latran IV, Const. 1 ; 1215, ex cathedra :

    «  Il y a une seule Église universelle des fidèles, en dehors de laquelle absolument personne n’est sauvé, et dans laquelle le Christ est lui-même à la fois le prêtre et le sacrifice… »

    Pape Boniface VIII, Unam Sanctam ; 18 nov. 1302, ex cathedra :

    « La foi nous oblige instamment à croire et à tenir une seule sainte Église catholique et en même temps apostolique, et nous la croyons fermement et la confessons simplement, elle hors de laquelle il n’y a pas de salut ni de rémission des péchés … En conséquence nous déclarons, disons et définissons qu’il est absolument nécessaire au salut, pour toute créature humaine, d’être soumise au pontife romain. »

    Alors je vous le demande, un ignorant invincible ou pas, est-il soumis au pontife romain ?

    Je prie pour vous. Que le Saint Esprit vous délivre du poison distillé par le modernisme. Ayez ce sursaut d’humilité d’admettre votre erreur qui vous sauvera peut-être de vos turpitudes. L’orgueil vous tient pour l’instant car vous êtes aveuglé spirituellement. Repentez-vous ! Cessez d’accuser à tort les derniers bons prêtres qui tiennent le dogme « Hors de l’Église point de Salut »  tel qu’il a toujours été compris par l’Église. Je le répète ce n’est que récemment que l’opinion erronée que vous tenez est devenue majoritaire.

    Au Nom de Jésus-Christ Notre Seigneur,  la vérité triomphera !

    Pour l’instant je ne vous jette pas la pierre, car beaucoup ont été séduit, mais étudiez sincèrement  le fond des choses, priez….

    ERRARE HUMANUM EST, PERSEVARARE DIABOLICUM

    Je vous le dit :

    « si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous » (Luc 13:5)

    Alors retirez vos pseudos-anathèmes…  (Vous vous prenez pour un pape pour jeter l’anathème sur un prêtre ? votre péché c’est l’orgueil, pratiquez le rosaire et méditez sur le couronnement d’épine, car Jésus à mortifié et vaincu l’amour propre pour vous aussi)

     

    • Cave Ne Cadas
      août 28, 2014

       

      HORS SUJET !!!

       

      Vous reprenez toutes les « erreurs théologiques », (ou) les « erreurs dans la doctrine catholique », (ou) « soit encore les hérésies » selon les normes exposées par l’abbé Anthony Cekada dans son étude de l’an 2000 « Baptême de Désir et Principes Théologiques », sur la position feeneyite…

      Lien : http://catholicapedia.net/Documents/abbe_cekada/2001-02-07_Abbe-Anthony-Cekada_BAPTEME-DE-DESIR-ET-PRINCIPES-THEOLOGIQUES.pdf

       

      Conclusion générale

      Tous les catholiques sont tenus d’adhérer à l’enseignement commun sur le baptême de sang et le baptême de désir.

      Selon les normes exposées ci-dessus, la position feeneyite constitue soit une erreur théologique, soit une erreur dans la doctrine catholique, soit encore une hérésie.

      Les catholiques qui adhèrent à la position feeneyite sur le baptême de désir et le baptême de sang commettent un péché mortel contre la foi.

       

       

      Toute l’étude de l’abbé Anthony Cekada « Baptême de Désir Et Principes Théologiques » est à lire et à étudier avec attention ainsi que son « Échange de Vues Sur Le Baptême de Désir » que nous avons publié le 20 mai 2014 dans notre article :

      « La secte des Feeneyistes condamnée
      Le Feeneyisme est condamné »

      Lien : http://wordpress.catholicapedia.net/la-secte-des-feeneyistes-condamnee-le-feeneyisme-est-condamne/

       


       
      En tant qu’Hérétique adepte de la secte “feeneyiste” vous êtes banni de ce forum.

       

      • Charles
        Charles lien permanent
        août 28, 2014

        Fouchtra !!!!  Que voilà une prompte et salutaire décision cher Cave Ne Cadas !!! C’est à cela qu’on reconnait les vrais chevaliers……

        Nous savons tous (mais encore faut-il l’intégrer dans la pratique et la stratégie de lutte quotidiennes) que Satan-Lucifer, l’Archange des Ténèbres, Prince de ce monde, se travestit le plus souvent en Ange de Lumière. Qu’il va même jusqu’à séduire, s’il est possible, les élus eux-mêmes…

        Nous assistons donc là à la plus claire et parfaite démonstration in vivo que les Forces des Ténèbres ont réussi à lancer leurs troupes lémuriennes regroupées en masse, sur notre blogue, EN LES TRAVESTISSANT EN CATHOLIQUES INTÉGRISTES RESPECTUEUX DU DOGME « HORS DE L’ÉGLISE POINT DE SALUT ! » , dogme auquel nous tous, catholiques semper idem, sommes tenus d’adhérer en esprit et EN VÉRITÉ. (Pas celle, hérétique, des partisans de Feeney !)

        Le problème c’est que le plus souvent les dits « lémuriens » ne sont absolument pas conscients de leur infestation diabolique. Alors ils s’offusquent, en apparence et  à juste titre et au for externe, de ce que nous pourrions paraître en contradiction avec les dogmes que nous sommes censés défendre pour l’honneur et la gloire de Dieu.

        Dans une dialectique proprement préternaturelle, ils équiparent subtilement  l’erreur avec la vérité, le mensonge avec l’affirmation de la foi. Sous le beau et fallacieux prétexte qu’il faut écouter tous les arguments et ne « traiter » personne !!!

        Foutaise ténébreuse que tout cela !

        Ces royalistes plus royalistes que le roi, ces intégristes plus intégristes que Notre-Seigneur en Personne,  nous donnent la leçon, téléguidés qu’ils sont par leur maître à penser en Mensonge Universel.

        On ne dialogue pas avec le démon ! Surtout lorsque cela concerne les dogmes de la Sainte Église. L’anathème, et donc l’exclusion, est la seule réponse possible pour ces lémuriens-là !!

        Cave Ne Cadas…vous avez bien fait et avez tout notre soutien.

        Oremus.
         

  20. Charles
    Charles lien permanent
    août 28, 2014

    QUELQUES CONSIDÉRATIONS THÉOLOGIQUES À L’ADRESSE DE NOS FRÈRES DANS LA FOI

     
    Les axiomes théologiques ne ressemblent point aux axiomes rationnels. Si notre esprit saisit ceux-ci du premier regard, ceux-là exigent souvent de longues explications pour être mis sous leur vrai jour.
     
    L’axiome « Hors de l’Église point de salut ! » est un de ceux qui prêtent le plus le flanc aux équivoques et aux interprétations erronées.
     
    Combien parmi ceux qui l’attaquent se battent contre un fantôme qu’ils ont eux-mêmes forgé ?
     
    Il est nécessaire d’appartenir à l’Âme de l’Église pour être sauvé. C’est toute la doctrine de la grâce qu’il nous faudrait exposer et (ré)étudier !…
     
    Mais il faut aussi appartenir à son corps dans sa triple unité de foi, de gouvernement et de culte. (voir de nombreux textes des Pères de l’Église.)
     
    Deux erreurs opposées circulent : celles du libéralisme qui déclarent que toutes les religions sont bonnes et se valent. ET celle du rigorisme fanatique qui voudrait fermer sans pitié le ciel à la bonne foi. La doctrine catholique sauvegarde à la fois les droits de la véritable Église et les exigences de la miséricorde divine.
     
    Ceux qui sont réfractaires à l’Église se damnent. « Si Ecclesiam non auderit, sed tibi sicut ethnicus et publicanus ; qui vos spernit, me spernit. »
     
    Ainsi donc la maxime « Hors de l’Église point de salut », signifie simplement que ceux des infidèles, des hérétiques et des schismatiques qui, connaissant la véritable Église, refusent d’y rentrer, se rendent coupables d’une opiniâtreté damnable envers l’Église et envers Jésus-Christ. Il en est de même des chrétiens qui, ayant été élevés et suffisamment instruits dans le sein de l’Église, s’en séparent par le schisme, l’hérésie ou l’apostasie ou par le philosophisme moderne qui renferme toutes les hérésies.
     
    L’Église Romaine ne va pas plus loin, si ce n’est pour nous apprendre, par l’organe de ses docteurs, qu’on peut appartenir à l’âme sans appartenir au corps de l’Église, et par là-même se sauver sans être incorporé à la communion extérieure de la véritable Église…
     
    On peut appartenir à l’Âme de l’Église par l’espérance, la foi et la charité (cas des communions hétérodoxes).
     
    On peut être dans l’erreur sans être hérétique. « Istum nondum haereticum dico, nisi manifestata sibi doctrina catholicae fidei resistere maluerit. »
     
    Les catholiques  n’excluent du salut que ceux qui se révoltent contre l’Église et méconnaissent et/ou rejettent volontairement ses enseignements.
     
    Quant aux infidèles (juifs, musulmans et païens) leur infidélité est positive ou privative ou négative.
     
    Seule l’infidélité négative, fruit d’une ignorance involontaire, trouve grâce aux yeux de l’Église car elle ne saurait être criminelle. (voyez Épître aux Romains C 10, v14)
     
    L’infidélité purement négative n’est pas un péché. (État où se trouvaient les gentils avant la venue du Messie).
     
    Si donc l’infidèle observe la loi de Dieu telle qu’il la connaît, il se sauvera. Mais il se sauvera dans l’Église à laquelle il appartient, QUANT À L’ÂMEpar les dons intérieurs de la grâce.
     
    lL est vrai qu’on ne peut entrer dans le royaume de Dieu que par le baptême.
     
    Mais les théologiens distinguent, d’après l’esprit de l’Évangile et l’enseignement des Saints Pères, trois sortes de baptêmes : les baptêmes d’eau, de désir et de sang.
     
    Le Concile de Trente ne regarde le baptême comme nécessaire que quant à la chose ou au désir de la chose, in re vel in voto. Ce qui peut très bien s’entendre du désir implicite, tel qu’il se trouve dans celui qui, sans avoir connaissance du baptême, est dans la disposition de faire tout ce que Dieu prescrit comme moyen du salut.
     
    On peut citer plusieurs docteurs (St Thomas, St Alphonse de Liguori et bien d’autres) qui, à défaut du baptême d’eau, n’exigent , avec l’amour parfait, que le désir implicite de ce sacrement.
     
    Répétons-le une dernière fois encore : les catholiques n’excluent du salut, pour défaut d’unité en matière de religion, que ceux qui sont formellement, c’est-à-dire volontairement infidèles, ou formellement hérétiques ou formellement schismatiques ; en un mot ceux qui, par orgueil,
     
    S’élèvent contre la science de Dieu en repoussant l’Évangile ou en méprisant l’enseignement de l’Église de Jésus-Christ.
     

  21. Martial lien permanent
    août 28, 2014

    M. LaurentF  avait écrit le 27/08 à notre cher Cave Ne Cadas :

    Je prie pour vous. Que le Saint-Esprit vous délivre du poison distillé par le modernisme. Ayez ce sursaut d’humilité d’admettre votre erreur, [ce] qui vous sauvera peut-être de vos turpitudes, (SIC) etc…

    Et dans son dernier message il avait écrit :

    Aussi ne faut-il pas voir dans la déclaration ambigüe de Pie XII que vous citez, une tentative diplomatique de ne pas heurter la sensibilité de certains « profanes » [sic] et le souci de ne pas donner du grain à moudre à tout ceux qui se dressent contre l’Église ?

    Remettons Mystici Corporis dans son contexte historique, etc. (le français et l’orthographe ont été corrigés par nos soins)

    Remarque :

    Avant de monter en chaire, et de faire la morale aux catholiques semper idem, qui ne sont :

    ni conciliaires,

    ni « majoritaires »

    ni traditionalistes,

    ni du « tradiland »,

    ni sédévacantistes,

    M. LaurentF devrait :

    — apprendre ce qu’est réellement le modernisme,

    — et comprendre que c’est lui qui s’exprime à la façon d’une personne qui en a ingurgité le poison et qui en pratique un sous-produit, et apparemment avec une coupable ingénuité.
     

    • Charles
      Charles lien permanent
      août 29, 2014

      Bien dit, cher Martial ! En effet, on peut considérer le rigorisme fanatique (ultra intégrisme « feeneyioïde » ) comme un épiphénomène obligé du modernisme et de tous ses dérivés.

      Sans juger au for interne nos frères trop rigoristes, il n’est  toutefois pas possible de souscrire à leurs dérives et d’avoir une quelconque part avec celles-ci.
       

    • gerard76avM lien permanent
      août 29, 2014

      Couper la communication, n’est ce pas couper aussi le lien de la charité ?

      LaurentF a l’air sincère, et même s’il vous énerve, souffrez donc cela, pour l’amour de Dieu.

      On fait son purgatoire sur terre en souffrant patiemment les contradictions et toutes sortes de croix.

      À quoi ça sert d’avoir raison, si vous manquez à la charité ?

      Saint Paul le dit bien, vous pouvez avoir une foi à transporter les montagnes, si vous n’avez pas la charité, cette foi est vaine.

      Remarquez bien que de leur côté, ils ne font pas mieux, car je suis devenu « persona non grata » à Moutier Haute pierre, car j’ai dit des choses qui ne leur ont pas plu.

      La charité s’est refroidie à un point effrayant.
       

      • Cave Ne Cadas
        août 29, 2014

        Gérard,
        vous faites erreur… en nous remettant le couplet sur la « charité » !!!
         
        J’ai le devoir d’exclure (« Couper la communication ») tout hérétique pertinace de mon site…puisqu’ils sont nocifs pour la Foi.
         

        • gerard76avM lien permanent
          août 29, 2014

          Je vois que vous n’aimez pas mon « couplet sur la charité », vous dites ça d’un ton ironique.

          C’est dommage le sectarisme, mais c’est la facilité.

          Quand on a des arguments solides, on devrait pouvoir répondre inlassablement, surtout si ces arguments sont inspirés du Saint Esprit.

          Saint Paul était charitable, mais St Paul, visiblement ça ne vous emballe pas.

          Hélas, c’est à la mode de diaboliser et de  couper les ponts , dans les milieux tradis peut être encore plus qu’ailleurs.

          C’est votre site, vous faites comme bon vous semble, mais chez moi je ne mettrai pas à la porte un contradicteur qui a l’air sincère et honnête.

      • Edouard-Marie Laugier
        Edouard-Marie Laugier lien permanent
        août 29, 2014

        « À quoi ça sert d’avoir raison, si vous manquez à la charité ? »

         

        Mais la première des Charités c’est la Vérité !!
         

  22. Martial lien permanent
    août 29, 2014

    LaurentF a l’air sincère, et même s’il vous énerve, souffrez donc cela, pour l’amour de Dieu.

    On ne peut pas laisser passer les énormités qu’il écrit, puisqu’il procède  une exégèse moderniste, et faussement historico-critique,  de l’encyclique de Pie XII !

     

  23. Charles
    Charles lien permanent
    août 29, 2014

    Pardonnez-moi , chers lecteurs, mais ce qui me fait toujours un tantinet sourire (même un peu « jaune ») c’est que la fameuse « charité » revient sur le tapis à chaque fois que certaines âmes, plus psychoaffectivodépendantes que d’autres, sont troublées par les disputatios  et joutes, même à fleuret moucheté, qui ont cours sur notre blogue.

    Tout se passe comme si la dite « charité » était l’argument suprême, le remède magique,  capable à lui  seul de réconcilier l’inconciliable, de rabibocher entre eux tous les  tradis pertinaces dans leurs erreurs ou hérésies, de faire passer tout dialogue censé attentatoire à cette dite « charité » pour de gentils et aimables échanges entre amis…

    Alors je veux bien, que certaines âmes plus fragiles ou plus sensibles que d’autres ressentent un trouble et qu’elles analysent, faute d’un autre diagnostic, leurs troubles à l’aune de la « charité », concept qui leur rappelle, bien entendu, des passages remarquables de l’apôtre St Paul.

    Dans le langage ordinaire, la charité est une vertu qui porte à désirer et à faire le bien d’autrui. C’est donc un acte inspiré par l’amour du prochain. Dans le langage des théologiens, elle désigne à la fois l’amour de Dieu pour lui-même et du prochain comme créature de Dieu.

    Ce passage n’est pas de moi, mais contient tout ce qu’il faut pour manier un concept aussi « sensible » que celui de « charité ». Il m’apparaît donc, et je parle ici en toute gravité, qu’un catholique digne de ce nom, ne devrait pas brandir à tout bout de champ ce concept afin d’épancher son indignation et satisfaire son idéalité de « justice ».

    IL me semble évident que le « lien de la charité » n’a rien ou que fort peu à voir avec celui de la Charité.

    Lorsqu’un loup se trouve à proximité d’une bergerie, on finit toujours par apercevoir un petit bout de sa queue ! Il suffit d’être attentif et de bien regarder ! Mon petit bout de queue à moi (je veux dire au loup !) a, en l’occurrence un adjectif que je trouve — comme par hasard — dans le message de Gérard76avM. Et devinez ce qu’est ce petit mot ? Je vous le donne en mille !!! C’est « SINCÈRE » !!!!!

    Comme concept théologique, vous admettrez qu’il y a mieux car il se trouve que c’est l’un des pires qu’on retrouve constamment sur les lèvres et dans la bouche des passionnés de l’affect, de l’indignation et de la charité à la petite semaine tous azimuts ! Cet adjectif transcende les races, les pays, les ethnies, les chapelles et les tendances diverses et variées de toutes les brebis paumées de la terre…

    « ATTENTION !!! IL EST SINCÈRE…ALORS VOUS MANQUEZ À LA CHARITÉ EN L’ATTAQUENT OU EN LE CONDAMNANT » (en réalité ce sont SES idées que l’on condamne…)

    Semblable au leit motiv de « prolétaires de tous les pays, unissez-vous » ce cri des entrailles de la sensibilité congénitale des « cathos troublés », résonne sur la surface de la terre, comme une interdiction définitive et absolue de juger (les idées) de son prochain. À ce compte là, « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil »…euh ! je veux dire…SINCÈRE…l’on ne peut plus rien condamner au risque de manquer gravement à la dite « charité » caricature infernale de la vertu de Charité !!!

    Qui ne voit, à part peut-être les cathos congénitalement troublés, que nous sommes EN PLEIN DÉLIRE !!!? Et  que les pertinaces et hérésiarques en tous genres ricanent de se voir attribuer des renforts aussi efficaces qu’ « utiles » ???….(par charité (!) j’ai omis un mot devant utile…)

    IL y a aussi un autre mot, qui ,dans la bouche de ces troublés de profession, constitue à lui tout seul une petite arme  (de poche !?) de destruction massive de toute velléité de condamnation de qui que ce soit et de quoi que ce soit (car l’amalgame risque fort d’être luciférien !). Vous avez sans doute deviné, chers lecteurs, c’est le mot…SECTARISME !!!

    Sa combinaison avec celui de « charité » c’est Hiroshima puissance mille !!! En effet, un sectaire qui manque de charité, c’est l’abomination de la désolation ! Pour ne pas dire, un lieutenant de Lucifer en personne !!! ET en plus, ce cher Gérard nous dit qu’être sectaire, somme toute, c’est facile !!!

    Diaboliser (quèsaco ?) c’est une mode…nous dit-on doctement ! Bien ! Mais qu’Est-ce que la mode sinon ce qui se démode très vite !! Gageons que ces diablotins là vont très vite passer de mode et cesserons enfin de nous diaboliser dès qu’on veut faire pan pan cul cul sur les fesses rétives de notre prochain !!! Alors plutôt que de se ruiner la santé à « répondre inlassablement » (jusqu’au jugement dernier ???) au quidam qui a une idée en tête et qui ne l’a pas ailleurs, nous préférons en effet calmer l’esprit retors en lui signifiant son congé pour au moins quelque temps……

    Quand une belle-mère est imbuvable et vous casse les pieds, vous viendrait-il à l’idée de la convier à diner inlassablement ?!!! Éviter le conflit ne consiste pas toujours à le provoquer !!! D’autant qu’en général les belles-mères ne changent guère, le grand âge seul pouvant éventuellement bonifier l’emballage comme un grand cru se bonifie avec le temps… ET lorsque je parle d’emballage, je ne fais aucune allusion à St Paul, dont on nous fait croire qu’il nous déplairait et ne serait pas notre tasse de thé !!! Quant à dire que St Paul était charitable, voilà qui relève d’un don d’observation proprement apostolique et d’une figure de construction que l’on appelle le pléonasme !!!! Il  faut reconnaître que la foi donne parfois à notre prochain une admirable faculté de jouer avec les mots !

    Dieu, dans Sa grande bonté, nous a permis de glaner auprès des autres créatures notre pitance quotidienne d’humour et de réjouissance du cœur et de l’âme ! Voilà une Charité…sincère et honnête…!  Qu’il en soit loué pour les siècles de s siècles !

    APPEL AU DON : cotisons-nous pour offrir à notre cher Gérard un micro-ondes (spirituel) pour « réchauffer » notre charité…

     

     

    • gerard76avM lien permanent
      août 29, 2014

      Mon pauvre Charles, vous méprisez la sincérité car c’est une notion qui vous est étrangère peut être.

      Être sincère, c’est avoir le cœur pur simplement, et la pureté de corps et de cœur, c’est le fruit du 3ème mystère joyeux, la Présentation de Jésus au temple. Je vois le choses simplement, je ne fais pas dans la masturbation intellectuelle.

      Être charitable, pour le commun des mortels comme moi, c’est entre autres de rester aimable avec son prochain, qu’il soit notre contradicteur, et même notre ennemi , et si on estime qu’il se trompe.

      L’honnêteté, la pureté de cœur, (et de corps aussi) , la courtoisie sont des fruits du christianisme, non ? la patience et l’humilité aussi… Allez, venez avec moi on va faire un chapelet ensemble, mon ami.

       

      • Cave Ne Cadas
        août 29, 2014

        Non pas, cher Gérard…
         
        Vous n’avez pas la même manière que nous… de méditer le chapelet !
         
        La pureté, est pour nous le fruit du 1er mystère joyeux…
        Le fruit du 3ème mystère joyeux étant « la pauvreté »…
        Le fruit du 4ème mystère joyeux étant « l’humilité »…
        Le fruit du 5ème mystère joyeux étant « l’obéissance »…
         
        Mais vu le nombre de façon de méditer son chapelet… Notre Très Sainte Mère ne vous en voudra pas !

         

        • gerard76avM lien permanent
          août 29, 2014

          Cher Cave Ne Cadas, je me suis trompé, c’est le 4ème, la Présentation et non pas le 3ème,  et l’humilité, c’est le premier.

          Enfin moi je prends la méthode de St Louis Marie.

      • Edouard-Marie Laugier
        Edouard-Marie Laugier lien permanent
        août 29, 2014

        « Être charitable, pour le commun des mortels comme moi, c’est entre autres de rester aimable avec son prochain, qu’il soit notre contradicteur, et même notre ennemi, et si on estime qu’il se trompe. »

        Être Charitable c’est agir en état de Grâce pour des motifs surnaturels. c’est tout d’abord l’amour de la Vérité.

        Rester aimable avec le prochain n’est pas une vertu surnaturelle de Charité, c’est de la courtoisie. 
         

      • Charles
        Charles lien permanent
        août 30, 2014

        Cher Gérard,

        Ne sommes-nous pas tous ici dans une démarche proprement religieuse et spirituelle ? Alors de grâce, ne confondez pas « charité » avec courtoisie et/ou bonne éducation !!!

        Il est temps pour nous tous de restaurer la vraie valeur des mots et de rechercher ce qui en fait la substance théologique.

        C’est votre droit, cher Gérard, de vous assimiler au « commun des mortels » (???) et de vouloir vous y cantonner. Mais permettez-moi de trouver, en ce qui me concerne, cette démarche peu convaincante au niveau de l’exigence à avoir pour ma propre foi !

        Et n’allez pas me rétorquer que vous n’êtes pas théologien et que cela vous dépasse…etc… etc… N’oubliez pas que l’éclipse de l’Église nous force, nous oblige à méditer notre religion et à approfondir, autant que faire se peut, tous ses concepts.

        Nous ne sommes plus, cher Gérard, ni dans une Église en ordre, ni dans une société en ordre. Tirez vous -même les conclusions qui s’imposent…

  24. août 29, 2014

    Cher Charles,

    Je remarque que quand il s’agit de s’attaquer à des personnes plus « sensible » que d’autre, vous êtes le premier à réagir. Et quand par contre il faut s’attaquer à des gens qui ont des arguments de poids, vous ne répondez pas. Si, seulement après que la dite personne soit banni du blog.

    On peut tous admirer votre grand courage, et vous faire remarquer que vous aussi vous avez votre petit coté sensible. Dès que vous entendez les arguments des dit « feeneyistes », vous virez à l’hystérie en faisant de longs monologues qui n’ont ni queue ni tête.

    C’est intéressant de voir la faculté que vous avez à repérer les défauts d’autrui, sans chercher à corriger les vôtres.

    • Charles
      Charles lien permanent
      août 29, 2014

      Cher Gérard, Cher Fabien !

      Non, je ne méprise pas la sincérité mais n’en fais pas une vertu théologale !!!

      Honnêteté, pureté, courtoisie, patience, humilité sont en effet de très belles valeurs que nous pouvons partager, chers amis,  et même promouvoir, pour nous-mêmes d’abord, puis pour notre prochain, à cette seule condition qu’elles soient  informées par la véritable Charité qui, quoi que vous en pensiez, ne consiste pas toujours à faire plaisir à son prochain ou à le flatter dans le sens du poil !

      Alors comme ça j’attaque les personnes sensibles ???!…vous voudriez aussi que je pourfende le premier  ces pauvres âmes devançant ainsi la sentence courageuse de notre cher administrateur !? Prendriez-vous vos désirs pour des réalités ou seriez-vous par moment légèrement tenté par la tartufferie bon chic bon genre ?

      Je « repère » les défauts d’autrui ? Quel aveu !!  Mais je constate que vous ne vous gênez pas  vous aussi pour « repérer  » les supposés miens !! Comme si c’était ça qui comptait dans le combat qui nous intéresse tous !!!

      Vous personnalisez vos récriminations sans motif légitime et antilibéral, et parfois même avec une outrance et un « revenez-y » qui frise l’obstination. Oh ! certes ce n’est pas un crime…ou une hérésie, mais ce blogue n’est pas fait pour cela et n’a pas vocation à devenir le tremplin des joutes oratoires privées  entre gens « sincères et de bonne foi ! ».

      Je suis hystérique et mes longs monologues n’ont ni queue ni tête !!!!? Qu’en termes galants ces choses là sont dites et mes lecteurs habituels apprécieront, d’autant que je ne  cultive pas en général la courtisanerie !…

      Quant aux arguments des feeneyistes, des personnes bien plus compétentes que moi ont démontré qu’ils n’étaient pas catholiques et j’ai, en effet une « coupable » tendance à faire confiance à tous ces gens là plutôt qu’aux personnes sensibles et/ou hérétiques. La première humilité ne consiste-t-elle pas à reconnaître qu’on n’est pas compétent en tous domaines ? Mais tout baptisé a le droit et même le devoir de défendre la foi et de donner son avis basé sur son sensus fidei.

      Cher Fabien, auriez-vous l’obligeance charitable de me lister mes défauts « rédhibitoires » et de me dire quels sont les remèdes à y apporter ?

      Il reste quand même une chose dont je suis à peu près sûr : mes longs monologues (sic !) vous touchent suffisamment pour que vous les qualifiez de « sans queue ni tête » !!! C’est à croire que sans la queue ni la tête,  il ne reste plus que le corps qui vous perturbe autant !! Ce qui veut dire que mes monologues ne sont pas si inconsistants que ça puisqu’ils ont du corps !!!!!!

      Comme vous le voyez, chers amis, chers Gérard et Fabien, nous prenons du bon temps sous prétexte de nous quereller et cela prouve que nous sommes bien français et que le bel esprit ne nous est pas étranger !!!

      Mais ces petits jeux de l’esprit, ces gentils renvois de baballe risquent à terme d’avoir un effet pervers sur la défense de la vérité.

      Alors pureté d’intention et sincérité des uns, stratégie guerrière de déstabilisation pour d’autres peut-être, je ne tomberai pas dans un piège aussi dommageable pour nos équilibres mentaux.

      C’est pourquoi, tout en continuant de donner, comme tout le monde, mon avis…  je ne relancerai plus aucun échange sur les observations de mes amis trop « sensibles ». Qu’on ne prenne pas cela pour du mépris ou de l’indifférence, mais je pense que, chacun à notre place, nous avons mieux à faire pour nous conforter les uns les autres dans la recherche et l’étude de la vérité.

      Je vous salue bien cordialement.
       

  25. août 30, 2014

    Je vous rejoint tout à fait Charles, et je prend note de vos efforts. Il est vrai que des attaques personnelles ne mènent à rien, et qu’il est bien plus important et constructif de s’occuper avant tout des problèmes de fonds.

    Vous dites que ceux que vous appelez « feeneyistes », des personnes que vous jugez plus compétente que vous ont démontrés qu’ils n’étaient pas catholique, et que vous avez tendance à faire confiance à ces personnes. Je pense que vous faîtes allusion à l’abbé Antony Cekada et à son livre :  Baptême de Désir et Principes Théologiques.

    Je vous invite à lire un autre livre qui s’intitule : HORS DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE IL N’Y A ABSOLUMENT PAS DE SALUTde frère Peter Dimond, disponible gratuitement en PDF sur le site lafoi.fr.

    En comparant les deux, vous comprendrez que pendant que l’un prend du faillible à la pelle,  joue sur l’ambiguité des mots et se sert de la théologie pour donner un sens différent aux dogmes, l’autre s’en tient uniquement à ce qui a été défini infailliblement par le magistère ordinaire de l’église tout au long de son histoire.

    Il est aussi intéressant de noter que frère Peter Dimond a tenté d’avoir une explication publique avec l’abbé Antony Cekada pour pouvoir échanger leurs arguments, et que celui ci a refusé catégoriquement. Si il était aussi brillant que vous le pensez, je pense qu’il n’aurait vu aucun inconviénient  à avoir une discussion franche avec son détracteur qu’en pensez vous ???

    • Cave Ne Cadas
      août 30, 2014

      Fabien,
       
      Dernier avertissement

       
      L’apologie À L’HÉRÉSIE ne passera pas !
       
      Vous ne pouvez comparer — et inciter à comparer — les écrits de l’abbé Antony Cekada (qui à les grâces du sacerdoce) avec ceux de ce pseudo-frère Dimond hérétique (un laïc déguisé en religieux).
       
      À la prochaine tentative vous serez « banni » de ce forum…
       

    • gg
      août 31, 2014

      J’ai écouté l’échange téléphonique des Dimond, avec l’abbé Cekada, et ce dernier n’a pas « refusé catégoriquement l’explication publique », il a — au contraire —  invité Dimond à réfuter (« si vous le pouvez !!! ») — Par écrit — sa position sur le sujet : voila qui a le mérite d’être clair : doctrine contre doctrine, écrit contre écrit, sans les artifices de l’habileté des « communiquants » !

      Bien entendu, Dimond n’a produit aucune réfutation des écrits de l »Abbé Cekada sur le sujet !
       

  26. dztoxik lien permanent
    août 30, 2014

    L’hérésie feeneyiste a contre eux tout le Magistère de l’Église où est affirmé l’ignorance invincible, l’Âme de l’Église et évidemment les Baptêmes de désir et de sang.

    Ils ont contre eux tous les catéchismes catholiques.

    Ils ont aussi contre eux les Pères et Docteurs de l’Église, les théologiens, les canonistes.

    Et enfin, ils ont contre eux les saints martyrs qui selon la tradition n’étaient pas baptisés d’eau au moment de leurs exécutions.

    J’ai réuni un document de 50 pages sur tout cela mais je crains qu’avec des personnes d’une telle pertinacité dans l’hérésie, ça ne servira pas à grand chose, gardons espoir.
     

  27. Charles
    Charles lien permanent
    août 30, 2014

    Fabien, vous avez compris qu’une certaine forme de dialectique n’a aucune prise sur moi. Fort bien !

    Vous en rabattez donc en vous disant en accord avec moi ! Vous changez  de tactique en m’incitant à comparer deux ouvrages. Soit ! mais j’ai une question préliminaire à vous poser : ces matières (baptême de désir, de sang,…) sont-elles des lieux théologiques absolument libres dans lesquels chacun peut se faire son opinion au gré de la force de conviction — très humaine — des interlocuteurs ? Le magistère de l’Église n’aurait-il pas déjà  donné son avis pour le moins autorisé ?

    Si la réponse est OUI, et même si vous contestez le bien-fondé de l’avis du Magistère, vous me permettrez alors d’avoir un bon réflexe catholique qui consiste à ne pas mettre sur le même plan deux ouvrages, l’un en conformité avec la théologie catholique et son Magistère, et l’autre qui émane d’une personnalité privée, à laquelle je ne nie pas le droit d’avoir une opinion, fût-elle hérétique, mon devoir de baptisé  m’imposant alors malgré tout de mettre en garde cette personnalité sur le fait  que son opinion diverge gravement vis à vis de celle de l’Église…

    Il est évident que, nonobstant un Index hypothétique (Congrégation supprimée en 1965 !!!!) qui m’interdirait moralement cet acte intellectuel, je puis, en tant qu’adulte sain de corps et d’esprit, prendre le risque de lire l’ouvrage du frère Dimond, en prenant soin de prendre les précautions nécessaires (notamment au niveau du sensible et de l’affect) pour ne pas être séduit par un « ange de lumière » qui passerait par là !

    Quant au refus de l’Abbé Cekada, vous semblez ignorer — mais je vous le rappelle — qu’il n’est pas permis à un catholique de dialoguer librement et sur un pied d’égalité  avec un hérétique formel et pertinace ! Seuls les démo(n)crates et de rares « républicains » croient  en la vertu du dialogue, comme nous nous croyons en la Résurrection de Notre-Seigneur !!! Voyez, cher Fabien, comme en ce cas  le monologue a du bon !!! On ne peut parler de discussion « franche » avec quelqu’un qui n’est pas de bonne foi et érige en dogme ses petites prétentions déviantes et personnelles…malgré l’avis unanime des autorités de l’Église.

    C’est pour cette raison d’ailleurs, que notre ami Dztoxik, ne se fait aucune illusion sur la portée de son document récapitulatif (que nous aimerions bien lire, Est-ce possible ?) de cinquante pages.

    Cher Fabien, ne prenez pas le risque d’un bannissement définitif ! Vous ne pourriez plus avoir alors la possibilité de tenter de  nous convaincre !!!!! M’enfin ! C’est à vous de voir….. ;-)  

    • gerard76avM lien permanent
      août 30, 2014

      Cher Charles,

      Excusez moi de vous déranger dans le duel de haut niveau et très palpitant que vous engagez avec le sieur Fabien, mais quand je me dis du commun des mortels, je veux dire que je ne me prétends pas sorti de la cuisse de Jupiter.

      J’entends bien votre ironie mordante sur la charité, l’amabilité etc…et autre termes que je n’emploie pas selon vous d’une manière religieuse et spirituelle.

      Moi je veux être quelqu’un de pratique, je ne plane pas dans les hautes sphères intellectuelles, je vois des choses simples dans notre religion, et le catéchisme nous indique dans les fruits du St Esprit,

      — la bénignité, qui est une « bienveillance pleine de douceur »  et

      — la mansuétude qui est « une disposition d’esprit qui incline à la bonté indulgente ».

      J’en conclue que la douceur, l’amabilité, la courtoisie, et même la bonne éducation sont donc  les fruits du st Esprit, et donc sont aussi des fruits de la charité chrétienne.

      Et je trouve que la charité chez nous, dans les milieux tradis reste surtout intellectuelle, pas concrète. À cause du sectarisme ?
       

      • Charles
        Charles lien permanent
        août 31, 2014

        Cher Gérard,

        Un homme si gentil et si affable que vous ne saurait me déranger même si parfois nos « sensibilités » semblent  diverger quelque peu !

        Puisque vous m’attribuez les « hautes sphères » (Ah ! si vous me connaissiez…) et que vous vous réservez le côté « pratique », nous ferions à nous deux un duo d’amabilité et de douceur courtoises…! Qu’en pensez-vous ? On essaie ? Après tout moi aussi j’aime bien de temps à autre ce qui est bienveillant, bon et indulgent.

        Notre-Seigneur n’a-t-il pas dit à ses apôtres qu’Il était « doux et humble  de cœur » ?

        Ce qui ne l’a pas empêché de chasser à coup de fouet les marchands du Temple, et aussi  de dire à ses douze apôtres « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. » (Mathieu 10,34).
         

    • dztoxik lien permanent
      août 31, 2014

      Je vous le communiquerai avec plaisir, cher Charles, je vais voir pour l’envoyer au CatholicaPedia.

      Bon Dimanche,

       

  28. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    août 30, 2014

    Cher Charles,

    MAGNIFIQUE ! tout est dit, et de quelle manière !

    Fabien n’insistez pas, terminé, c’est feeneyi  pour vous !

     

  29. août 30, 2014

    Charles, de toute évidence, vous me prenez pour le diable en personne. Il est de mon devoir de catholique je crois de vous rappeler les bases de notre belle et seule religion. Ceci est tiré de l’imitation de Jésus Christ :

    Garde toujours ton calme et tu pourras ainsi apaiser les autres. Un homme pacifique est plus utile qu’un homme instruit. Un homme passionné croit facilement au mal et tourne en mal le bien lui-même ; l’homme pacifique et bon, au contraire, sait reconnaître ce qui est bien. Celui qui vit en paix ne se défie de personne, mais celui qui est mécontent et ombrageux est tourmenté de soupçons : il ne se sent jamais tranquille et ne laisse pas non plus les autres en repos. Il laisse souvent échapper des paroles malencontreuses et néglige ce qu’il a à faire. Il est attentif aux devoirs d’autrui et il ne s’acquitte pas de ses propres obligations. Sois donc zélé pour toi même avant de l’être pour les autres.

    Vous me posez la question (je fais la version simplifié) est-on libre de croire au baptême de désir et de sang ? La réponse est NON. On doit s’en tenir au dogme tel qu’il a été définie par le magistère ordinaire infaillible de l’église. La notion de baptême de désir et baptême de sang ne sont que des théories humaines qui existent depuis fort longtemps et il est vrai que certains pères de l’église en ont parlé, mais des dogmes EX-CATHEDRA sont venue réfuter ces théories par la suite, et je suis sur que les pères qui ont parlé de ces théories en voyant les dogmes tels qu’ils ont été défini se seraient soumis de bon cœur.

    La plupart des catholiques font confiance aux hommes, comme vous faites confiance à l’abbé Cékada. Faites plutôt confiance à Dieu, croyez plutôt les dogmes tels qu’ils ont été défini au lieu de savoir ce que tel ou tel personne en pense.

    Ce que vous avez du mal à comprendre, c’est que se sont les notions de baptêmes de désir/sang ou ignorance invincible qui ont permis de faire croire aux gens qu’il y a un salut en dehors de l’église catholique. Poussez le vice à son paroxysme et vous obtenez quoi ? vatican 2

     

    • Cave Ne Cadas
      août 31, 2014

      Fabien, vous jouez avec le feu
       
      Je l’ai dit : L’apologie À L’HÉRÉSIE ne passera pas !
       
      Vous posez la question et vous y répondez bien :

      « est-on libre de croire au baptême de désir et de sang ? La réponse est NON. »

       
      Mais votre développement est faux
       

      La notion de baptême de désir et baptême de sang ne sont que des théories humaines qui existent depuis fort longtemps et il est vrai que certains pères de l’église en ont parlé, mais des dogmes EX-CATHEDRA sont venue réfuter ces théories par la suite, et je suis sur que les pères qui ont parlé de ces théories en voyant les dogmes tels qu’ils ont été défini se seraient soumis de bon cœur.

       

      La plupart des catholiques font confiance aux hommes, comme vous faites confiance à l’abbé Cékada. Faites plutôt confiance à Dieu, croyez plutôt les dogmes tels qu’ils ont été défini au lieu de savoir ce que tel ou tel personne en pense.

      C’est là que vous jouez avec le feu
       


       
      Toutes ces erreurs vous ont été expliquées.
      Mais comme vous vous entêtez…
       
      Répondez à cette question (Défi) :

       

      Trouvez-nous un seul texte du Magistère condamnant comme hérétique les doctrines enseignées contre les feenistes : baptême de désir, baptême de sang, ignorance invincible et âme de l’Église.

       

      • août 31, 2014

         

        Pape Eugène IV, concile de Florence, Cantate Domino 1442 ex-cathedra :

        La sainte Église romaine croit fermement, professe et prêche qu’aucun de ceux qui se trouve en dehors de l’Église catholique, non seulement païens mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques ne peuvent devenir participants à la vie éternelle, mais iront « dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges » (mt.25:41) à moins qu’avant la fin de leur vie ils ne lui aient été agrégés ; elle professe aussi que l’unité du corps de l’Église (ecclesiastici corporis) a un tel pouvoir que les sacrements de l’Église n’ont d’utilité en vue du salut que pour ceux qui demeurent en elle, pour eux seuls jeûnes, aumônes et tous les autres devoirs de la piété et exercices de la milice chrétienne enfantent les récompenses éternelles, et que personne ne peut être sauvé, si grande soient ses aumônes, même s’il verse son sang pour le nom du Christ, s’il n’est pas demeuré dans le sein et dans l’unité de l’Église catholique.

        Pape Innocent III, Concile Latran IV, Const. 1 ; 1215, ex cathedra :

        «  Il y a une seule Église universelle des fidèles, en dehors de laquelle absolument personne n’est sauvé, et dans laquelle le Christ est lui-même à la fois le prêtre et le sacrifice… »

        Pape Boniface VIII, Unam Sanctam ; 18 nov. 1302, ex cathedra :

        « La foi nous oblige instamment à croire et à tenir une seule sainte Église catholique et en même temps apostolique, et nous la croyons fermement et la confessons simplement, elle hors de laquelle il n’y a pas de salut ni de rémission des péchés … En conséquence nous déclarons, disons et définissons qu’il est absolument nécessaire au salut, pour toute créature humaine, d’être soumise au pontife romain. »

        Pape Eugène IV, Concile de Florence, Sess. 8 ; 22 nov. 1439, ex cathedra :
        « Quiconque veut être sauvé doit avant tout tenir la foi catholique, car si quelqu’un ne la garde pas entière et inviolée, sans nul doute il périra pour l’éternité. »

         
        « Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui ne croit point au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »  (Jean 3:36 )

        « Sans la foi il est impossible de plaire à Dieu !  » (Saint Paul aux Hébreux 11:6)

        « si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous » (Luc 13:5)
         

        • Cave Ne Cadas
          août 31, 2014

          NON ! Fabien,
           
          Vous êtes « HORS SUJET » !!!
           
          Vous nous rapportez là encore une fois… les textes ressassés par les Dimond… qui ne « condamnent pas comme hérétique les doctrines enseignées contre les feenistes : baptême de désir, baptême de sang, ignorance invincible et âme de l’Église. »
           
          Vous n’avez donc plus accès à notre forum… tant que… [« aussi longtemps que »] vous ne serez pas capable de nous apporter :
           

          Un seul texte du Magistère condamnant comme hérétique les doctrines enseignées contre les feenistes : baptême de désir, baptême de sang, ignorance invincible et âme de l’Église.

           

    • Charles
      Charles lien permanent
      août 31, 2014

      FABIEN ! Puisque vous m’interpellez, je réponds très brièvement à votre message, faisant ainsi œuvre de courtoisie chrétienne puisque votre bannissement est désormais prononcé !

      NON ! Fabien ! Vous n’êtes pas le diable bien sûr, mais il n’est pas impossible que ce dernier vous ait pris dans ses filets en vous faisant croire que, à part votre intégrisme rigoriste, tout le mal vient de et ramène à VATICAN II !!!… C’est très malin et l’on peut y voir une marque certaine de l’influence préternaturelle sur les âmes… C’est le serpent qui se mord la queue !!! ET vous et vos semblables êtes au centre de ce cercle magique, donc intouchables… Il est fort le bougre………

      Hélas ! Hélas ! Comme votre réponse à ma question est « NON » je dois constater avec tristesse votre déni total du magistère de l’Église et de ses avis infaillibles. Je ne veux et ne puis revenir sur ce fond, vous abandonnant à la sentence mais aussi à la mansuétude de notre bien-aimé Administrateur qui vous laisse la porte entr’ouverte…jusqu’à ce que vous dénichiez le fameux document requis.

      Enfin vous avez l’audace de me dire que « ce sont les notions de baptêmes de désir/sang ou ignorance invincible qui ont permis de faire croire aux gens qu’il y a un salut en dehors de l’église catholique. » C’est FAUX et scandaleux de manipuler ainsi l’histoire de l’Église et une insulte aux millions d’âmes qui depuis des siècles ont nourri et gardé leur foi au sein de la Sainte Église Catholique.

      Priez afin que l’Esprit Saint vous vienne en aide, comme je prierai pour votre conversion.
       

  30. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    août 31, 2014

    Ce qui est incroyable, surtout quand on se plaint de cette égalité contre nature entre Vérité et erreur, c’est de donner justement autant que cela la parole à l’erreur (Fabien, Laurent Fédéricci), on ne la modérant pas comme il faudrait.

    Au lieu de mettre leurs commentaires nauséabonds directement en enfer, on les met sur la place publique pour obliger à re-re-re répondre les mêmes choses.

    L’hérésie Feeneyiste est condamnée, et ceux qui la suivent se préparent une bien terrible éternité de malheur.

    N’allons pas croire qu’en leur répétant les mêmes réfutations (du temps perdu) ces derniers sortiront de l’aveuglement, non ils sont persuadés d’avoir raison, et pour cela ont tordu à peu près tout les enseignements Infaillibles de l’Église.
    La mauvaise foi est consommée et il faut les abandonner.

     

    Seul compte notre voix, pour démolir leur erreur et porter la Vérité, sans qu’ils soient présent.

    Ils ont « choisi ».
     

    • Charles
      Charles lien permanent
      août 31, 2014

      Cher Édouard !

      La fougue de votre jeunesse et la profondeur intransigeante de votre foi, m’oblige à vous dire que, sur le fond du fond, vous avez parfaitement raison !!!

      Néanmoins, et sans vouloir prendre la défense de notre Administrateur, qui n’a pas besoin de moi pour ce faire, je voulais juste vous faire observer que d’aucuns nous traitent parfois de sectaires et nous reprochent de ne pas « dialoguer ». Alors comprenez bien qu’il y a un temps pour tout et que la charité et la miséricorde sont patientes quoique fermes lorsque le moment est venu d’interrompre la mauvaise foi adverse. On ne peut condamner sans être sûr,  et chasser l’intrus sans lui donner, ne serait-ce  qu’une toute petite,  chance de s’amender.

      Il n’est pas toujours inutile de présenter les arguments du mal pour ce qu’ils sont réellement et puis cela permet aux catholiques de s’exercer à les anéantir et les « envoyer en enfer » comme vous dites, en parlant de ces fichus arguments feeneyistes.  Alors évidemment on m’opposera peut-être les sempiternels arguments de nos frères dits « sensibles » !!! Mais doit-on toujours baser la défense de la foi en partant du niveau bas pour tenter d’aller vers un niveau plus élevé ? Est-ce une parfaite pédagogie ? ça se discute bien sûr,  mais je n’en suis pas si sûr… Et puis vous savez, les vrais gens simples, ceux qui ont une foi chevillée au corps et à l’âme, n’aiment pas toujours qu’on les rabaisse au niveau où l’on se complait à croire qu’ils sont ! Ce ne sont pas des imbéciles, ils ont juste une manière plus globale et simple d’intégrer les problèmes… Et attendent plus souvent qu’on ne le croit, de ceux qui semblent être au-dessus d’eux des décisions fermes et tranchées mais empreintes de cette « bénignité » dont nous parlait notre ami Gérard l’autre jour……

      Et comme vous voyez, après sa doulce et charitable menace, plusieurs fois réitérée, notre bien-aimé administrateur a fini par prendre la seule décision qui s’imposait : celle de la Charité de la Vérité, sans laquelle nul ne peut se sauver.

      Nos frères dans l’erreur, ne pourront ainsi pas dire que nous ne  les avons pas suffisamment admonestés et qu’ainsi nous n’avons pas rendu justice à leur âme en toute charité… Notre devoir est accompli mais non terminé, car ensuite nous devons supplier Dieu de leur envoyer les grâces nécessaires afin qu’ils sortent, un jour, si Dieu le veut, de leur funeste coma spirituel. Ce faisant, nous amasserons sur leurs têtes des charbons ardents afin qu’au jour du jugement ils ne se retournent contre nous et nous disent « c’est à cause de toi, si je suis en enfer ! ». Que répondrions-nous alors, en présence du Dieu Tout Puissant ? Quelle ne serait pas notre honte de n’avoir pas bien agi, ou dans la précipitation, à l’égard de notre frère tombé dans les affres de l’erreur ou de  l’hérésie !

      N’ayant en aucune manière accès à leur for interne, et sachant bien, en outre, que l’Église éclipsée nous prive de l’autorité magistérielle  nécessaire pour une sentence officielle et publique, nous ne pouvons qu’agir, à titre privé et/mais  au for externe, pour condamner au moins moralement leur dérive doctrinale  funeste…

      Avez-vous enfin remarqué, cher Édouard, comme cette sentence est conditionnelle encore et comme ouverte à la voie de l’Espérance puisque notre cher Administrateur a mis comme condition de l’arrêt  son bannissement la production d’un document magistériel condamnant infailliblement les hérésies des feeneyistes….?

      Vous dites enfin quelque peu péremptoirement : « La mauvaise foi est consommée et il faut les abandonner. » Tout doux mon beau Seigneur !!! Êtes-vous qualifié pour définir la nature réelle de leur manquement doctrinal ? Et sa consommation ? Erreur théologique ? Hérésie matérielle ? Hérésie formelle ? Auriez-vous lancé quelque anathème en bonne et due forme ou quelque excommunication latae sentenciae ?! Non…restons dans l’humble sphère qui est la nôtre et ne nous substituons pas à l’autorité ecclésiastique en ce qu’elle a de plus définitif et de plus sévère.

      Quant à les « abandonner », souvenez-vous qu’« il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. »  

      À moins que vous ne leur déniez, pour cause d’hérésie formelle et pertinace, la moindre possibilité de se repentir et  donc de se racheter.

      Mais alors, il vous faudra pousser votre logique jusqu’au bout et commander dès maintenant plusieurs stères de bois pour dresser, avec l’aide de quelques amis, un beau et grand  bûcher digne de ce nom !!!! Et d’y mettre vous-même le feu !

      En toute amitié.

       

  31. Cave Ne Cadas
    août 31, 2014

    Notre correspondant
    dztoxik

    « dztoxik » lien permanent
    août 30, 2014

     

    nous envoie son document :
     

    De : (…)
    Sujet : Feeneyistes

    Corps du message :
    Bonjour,

    J’ai fait un recueil récemment avec des infos piochés de ça et là sur les forums contre l’hérésie du R.P Feeney. Comme Charles me demandait si c’était possible d’y avoir accès, je ne vois pas d’autre solution que de vous l’envoyer.

    Bien que j’en doute, vous pourriez peut-être y trouver 1 ou 2 choses intéressantes malgré que tout a (presque) été dit.

    Bon Dimanche,

    Dieu vous gardent,

    Pièces jointes :
    Sur les erreurs des feeneyistes.

     
    Nous l’en remercions.
     

    • gg
      août 31, 2014

      euh… le texte ( très s’intéressant !) s’arrête à la page 36 !

       

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        août 31, 2014

        Bien vu ! GG !!!
         
        …vous suivez !
         
        J’ai en effet oublié de préciser que j’ai modifié la mise en page (au niveau des marges du document) passant donc de 42 pages (à l’origine) à 36 !
         

  32. Charles
    Charles lien permanent
    août 31, 2014

    Merci beaucoup à Dztoxik pour son aimable communication de ses documents, fruits d’un travail de compilation.  Et merci à notre administrateur d’avoir bien voulu nous les transmettre. AMDG.

  33. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 1, 2014

    Après lecture, je suis en admiration devant l’énorme travail fourni par Dztoxik !!! Quelles armes n’avons-nous pas là pour anéantir l’hérésie feeneyiste !!!

    J’ai apprécié l’ironie mordante des petits commentaires en violet, stratégiquement  attribués aux feeneyistes. C’est ainsi qu’il convient de traiter des gens dont la mauvaise foi est évidente ! ( Nos frères « sensibles » y verront peut-être encore un manque de charité, une forme inadéquate ou que sais-je encore…..as moi !)

    Il convient, en toute justice, de féliciter pour ce travail de recherches notre ami Dztoxik et de lui dire toute notre gratitude. Dztoxik a   travaillé pour la plus grande gloire de Dieu.

    Lorsqu’on referme ces pages, on se prend à se faire cette réflexion : mais que reste-t-il d’infaillible pour les “frères” Dimond dans la Sainte Église de Dieu ???

    Répondre à cette question, c’est aussitôt et par le fait même constater leur condamnation.

    Pour leur plus grand malheur, ils auront bien « profité » de l’éclipse de l’Église…

     

  34. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    septembre 1, 2014

    Oui, beau travail et rien ne vaut le Magistère et sa clarté.

    Ces pauvres frères « démons » entrainent malheureusement certainement beaucoup d’âmes dans leur délire en cette période de trouble.

    Un pdf à mettre en consultation, surtout depuis le virage de l’abbé Marchiset.

  35. Cave Ne Cadas
    octobre 3, 2014

    Gérard « 76avM » nous apprend par ailleurs cette nouvelle :

    gerard76avM lien permanent
    octobre 3, 2014

    Je vous annonce que la « belle entente » entre l’abbé Marchiset et le dénommé Jérémy de Genève a volé en éclat, peut-être que l’abbé commence à se rendre compte que c’est n’importe quoi et surtout en a eu marre de se faire marcher sur les pieds ; du coup, la vidéo du sermon de l’abbé a été supprimée de leur site. Peut être aussi « Jérémy » se rend compte qu’il va à sa perte en dépassant toutes les bornes, car il a supprimé sa dernière vidéo, qui était franchement odieuse, il faut le dire.

    Vérification faite, plus de trace du sermon de l’abbé en page « Défense du Dogme Catholique » :

    ni de cette vidéo ridicule que nous avions présentée brièvement le 16 septembre… puis supprimée afin de ne pas leurs faire une « publicité » exagérée et non méritée !!!

    … Saint Michel, que nous avons fêté récemment, a-t-il eu raison une nouvelle fois du Démon ?

    QUIS UT DEUS ?

    http://s4.e-monsite.com/2011/09/21/09/private-category-b3b86f451d4af685ba40f85f6bfe.gif

     

  36. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    octobre 3, 2014

    Avez vous sauvegardé cette vidéo en archive ?

  37. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    octobre 3, 2014

    Merci !

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: