Aller au contenu

L’ignorance invincible

2014 juin 5

 

Le débat sur le baptême de désir a naitre une autre “question existentielle” sur l’Ignorance invincible

Monsieur l’abbé Thomas Cazalas y a justement pourvu, de manière très claire, dans son sermon de dimanche dernier, « Dimanche dans l’octave de l’Ascension » que vous pouvez écouter ci-dessous.

 


L’ignorance invincible


 

Abbé Thomas Cazalas

Beaucoup de personnes pensent que l’ignorance de la Foi catholique excuse toujours du péché, ou au moins que ceux qui ignorent la vrai Foi vont en très grand nombre au Ciel.

Ceux qui se trompent sans qu’ils sachent qu’ils font mal, est-ce qu’ils sont toujours de bonne foi ?

S’ils se trompent en croyant vraiment faire le bien ; est-ce qu’ils peuvent être tranquilles pour leur salut éternel ?

NON !!!

Il est vrai qu’il y a parfois une ignorance de la vraie Foi qui justifie de tous péchés… mais d’autres fois, l’ignorance excuse en partie du péché, elle diminue la responsabilité de la personne mais elle la laisse quand même responsable de son ignorance… et d’autres fois encore, l’ignorance, au lieu d’excuser aggrave le péché !

Quand est-ce que l’ignorance est coupable ?

…quand on ne sait pas ce qu’on devrait savoir !

Il y a aussi une ignorance qui n’est pas aucunement volontaire : L’ignorance invincible !

Quand la personne n’a pas les moyens ordinaires pour vaincre son ignorance… elle n’est pas coupable. Elle se trompe mais son ignorance l’excuse de tous péchés parce qu’elle n’a pas les moyens de sortir de son ignorance.

Mais bien souvent, on ne peut pas ignorer sans pécher !

« Sans la Foi, il est impossible de Dieu » dit Saint Paul, car dit-il : « faute de lui, s’approche de Dieu »

« …, sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie qu’il existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. » (Hé 11, 6)

c’est-à-dire : “qui plait à Dieu, croit que Dieu existe et qu’Il récompensera ceux qui le cherche”… et cela est une loi universelle ! c’est-à-dire : que l’on ne peut pas plaire à Dieu sans la croyance en Dieu et que Dieu est rénumérateur !

Il n’y a pas d’ignorance invincible au sujet des choses que tout le monde peut savoir !

À la fin de son encyclique “Mystici corporis”, Pie XII dit explicitement qu’il y a d’une part les catholiques qui sont actuellement incorporés dans l’Église – qui font partis de l’Âme et du Corps de l’Église – qui se sauvent et qu’il y a aussi “ceux qui lui sont unis par le désir seulement” ; c’est-à-dire : quand quelqu’un croit en Dieu, sait que Dieu va récompenser les bons et châtier les méchants, a la Charité parfaite (c-à-d qu’il veut faire la volonté de Dieu mais il est dans l’ignorance invincible de la Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ et que ce n’est pas de sa faute, ou il est dans l’ignorance invincible de la Divinité de l’Église) ; et bien Dieu accepte leur désir implicite de faire partie de l’Église puisqu’ils veulent faire tout ce que Dieu veut… et donc ils peuvent être sauvés !

Pie XII est très clair là-dessus, et il condamne deux erreurs :

  1. Tout d’abord, ceux qui disent qu’on peut se sauver dans toutes les religions à titre égal ;
  2. Et d’autre part, ceux qui excluent du Salut Éternel ceux qui ne sont unis à l’Église que par un désir implicite ; c-à-d ceux qui disent qu’il est absolument impossible de faire partie de l’Église catholique sans en faire partie réellement.

Et Pie XII va même plus loin encore… à la fin de cette encyclique où il invite “tous ceux qui ne font pas partie du Corps de l’Église catholique” ; c’est-à-dire tous ceux qui n’ont pas la Foi catholique, tous ceux qui ne reçoivent pas les sacrements catholiques, tous ceux qui ne sont pas soumis aux pasteurs légitimes de l’Église…

Il leur dit :

“Je vous invite à faire partie du Corps de l’Église parce que dans l’état où vous êtes, nul ne peut être sûr de son salut” et d’autre part “vous serez privés de tous les secours et faveurs du Ciel dont vous ne pourrez jouir que dans l’Église catholique”.

Donc, ils risquent de se damner même si théoriquement ils peuvent y arriver, c’est difficile !

[101] « Pour ceux-là mêmes qui n’appartiennent pas à l’organisme visible de l’Église, vous savez bien, Vénérables Frères, que, dès le début de Notre Pontificat, Nous les avons confiés à la protection et à la conduite du Seigneur, affirmant solennellement qu’à l’exemple du Bon Pasteur Nous n’avions qu’un seul désir : Qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. Cette assurance solennelle, Nous désirons la renouveler, après avoir imploré les prières de toute l’Église dans cette Lettre encyclique, où Nous avons célébré la louange du « grand et glorieux Corps du Christ », les invitant tous et chacun de toute Notre affection à céder librement et de bon cœur aux impulsions intimes de la grâce divine et à s’efforcer de sortir d’un état où nul ne peut être sûr de son salut éternel ; car, même si, par un certain désir et souhait inconscient, ils se trouvent ordonnés au Corps mystique du Rédempteur, ils sont privés de tant et de si grands secours et faveurs célestes, dont on ne peut jouir que dans l’Église catholique. Qu’ils entrent donc dans l’unité catholique, et que, réunis avec Nous dans le seul organisme du Corps de Jésus-Christ, ils accourent tous vers le Chef unique en une très glorieuse société d’amour. Sans jamais interrompre nos prières à l’Esprit d’amour et de vérité, Nous les attendons les bras grands ouverts, comme des hommes qui se présentent à la porte, non d’une maison étrangère, mais de leur propre maison paternelle. »

(§ 101 de l’encyclique “Mystici corporis” – Pie XII, Rome le 29 juin 1943)

 

 

Donc, même quand l’ignorance de la part de la personne n’est pas coupable, même quand elle n’a pas commis de faute devant Dieu… l’ignorance même si elle n’est pas coupable fait du mal à celui qui n’est pas coupable…

Jésus le dit clairement dans l’Évangile à ses Apôtres :

« Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles. Or, si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. »

(Matth 15:14)

L’erreur fait toujours du Mal, même quand elle n’est pas coupable !

La vérité fait toujours du bien : « C’est la vérité qui vous rendra libre » dit Jésus !

 

* * *

 

Pour aller plus loin…

Le Pape Pie IX parle aussi de l’ignorance invincible au § 5 de son Encyclique « Singulari quidem » du 17 mars 1856 où il dit que :

“L’Église déclare ouvertement que l’unique espérance de salut pour l’homme est placée dans la foi chrétienne, qui enseigne la vérité, dissipe les ténèbres de l’ignorance par l’éclat de sa lumière et opère par la charité, et que cette espérance est placée dans l’Église catholique, qui, en maintenant le vrai culte, est le solide asile de cette foi et le temple de Dieu, hors duquel personne, à moins d’avoir l’excuse d’une ignorance invincible, ne peut avoir l’espoir de la vie e du salut.”

L’Église ne cesse de leur répéter que le fondement de la foi n’est pas la raison mais l’autorité ; (15) car il ne convenait pas que Dieu parlant à l’homme se servît d’arguments pour appuyer ses assertions, comme si l’on n’avait pas foi à sa parole ; mais il s’est exprimé comme il a dû, c’est-à-dire comme le souverain arbitre de toutes choses à qui il appartient d’affirmer, non de disputer. (16)

Elle leur crie hautement que tout l’espoir de l’homme, que tout son salut est dans la foi chrétienne, dans cette foi qui enseigne la vérité, dissipe par sa lumière divine les ténèbres de l’ignorance humaine, opère par la charité ; et en même temps dans l’Église catholique, car elle conserve le vrai culte, elle est le sanctuaire inébranlable de la foi même, et le temple de Dieu hors duquel, sauf l’excuse d’une ignorance invincible, il n’y a point de salut à attendre. Elle leur disait aussi, avec beaucoup d’autorité, que si parfois l’on peut donner dans l’explication de l’Écriture place à la science humaine, celle-ci aurait mauvaise grâce de s’en prévaloir. Son rôle n’est pas de prétendre avec arrogance faire la maîtresse, mais d’obéir comme une humble suivante : en marchant la première elle pourrait s’égarer, elle pourrait, en s’attachant trop aux signes extérieurs, aux mots, perdre la lumière de la vertu intérieure et s’écarter du droit sentier de la vérité. (17)

(§ 5 de l’encyclique “Singulari quidem” – Pie IX, Rome le 17 mars 1856)

 

 

* * *

 

Père Guarrigou-LagrangeLe lecteur qui voudra approfondir le sujet lira avec profit l’excellent texte du Père Guarrigou-Lagrange (qui était, soit dit en passant… un grand ami de Mgr Guérard des Lauriers) sur les « Péchés d’ignorance, d’infirmité et de malice » paru dans la revue “La Vie Spirituelle” n° 210.

Ce texte, malgré les remarques qui vont suivre, est néanmoins à recommander au sujet du problème de l’ignorance invincible, en précisant toutefois que ce n’est qu’une excellente et très claire introduction au sujet et un résumé de la doctrine de l’Église qui demande à être précisé et développé, pour ce qui regarde par exemple le salut des non-catholiques ou le baptême de désir.

Malheureusement aussi, il s’étend peu sur les différentes sortes d’ignorance vincible et donc coupable, il ne distingue pas ici l’ignorance vincible peu coupable de celle gravement coupable ou même « crasse ». Car ce n’est pas le sujet de son article…

De même il développe peu le cas de l’ignorance invincible. Il approfondit peu les cas où il ne peut pas y avoir ignorance invincible.

 

 

 

75 réponses
  1. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    juin 6, 2014

    « L’Église ne cesse de leur répéter que le fondement de la foi n’est pas la raison mais l’autorité… » (§ 5 de l’encyclique “Singulari quidem” – Pie IX, Rome le 17 mars 1856) Or, la difficulté actuelle c’est justement l’autorité défaillante, cette autorité apparente qui prêche une autre religion.

    L’ignorance invincible est aujourd’hui certainement plus courante étant donné l’état de l’Église et la pullulation des sectes en tous genres.

    Par ailleurs l’homme moderne, vit dans un milieu artificiel, qui l’éloigne de la perception objective du réel.

    Par contre combien de personnes intelligentes, diplômées ayant fait de longues études, sont du point de vue de l’intelligence des choses de la foi des nains. Quand on constate, par exemple que des médecins sont capables d’assassiner, sans vergogne et contre leur conscience, des enfants dans le sein de leur mère, l’on mesure la puissance des idoles et des fausses lois.

  2. Frédéric lien permanent
    juin 6, 2014

    Pie IX n’a jamais enseigné l’ignorance invincible.
    1)  Singulari Quadem, est une allocution du pape Pie IX aux cardinaux. Ce n’est pas une déclaration dogmatique, pas même une encyclique, ni même une encyclique adressée à l’Église tout entière.

    2) Pie IX dit :
    « …. ceux qui sont touchés par l’ignorance de la vraie religion, si c’est ignorance invincible, ne sont soumis à aucune culpabilité dans cette affaire, aux yeux du Seigneur. »

    Est-ce que le pape Pie IX dit que les ‘ignorants invincibles’ peuvent être justifiés et sauvés dans leur condition ? Non. En revanche il dit que les ‘ignorants invincibles’ ne seront pas tenus responsables du péché d’infidélité, mais qu’ils iront quand même en Enfer. Lisez attentivement la dernière partie de la phrase, ‘ne sont soumis à aucune culpabilité DANS CETTE AFFAIRE’, c’est-à- dire, l’affaire d’infidélité.
    St Thomas d’Aquin explique que les non-croyants qui n’ont jamais entendu parler de l’Évangile sont damnés pour leurs autres péchés, lesquels ne peuvent être remis sans la Foi ; ils ne sont pas damnés à cause du péché d’infidélité (ou parce qu’ils ne croient pas en l’Évangile). Ces autres péchés des non-croyants expliquent pourquoi Dieu ne leur révèle pas l’Évangile, ce qui les exclut en fin de compte du salut. Néanmoins, si l’un d’entre eux était vraiment sincère et de bonne volonté, et coopérant avec la loi naturelle, Dieu lui enverrait alors un prédicateur (même par miracle si nécessaire) pour lui apporter la Foi catholique et le baptême.
    Le pape Pie IX poursuit par dire dans la même allocution concernant une personne de bonne volonté qui est ignorante invincible : « Les dons de la grâce céleste ne seront assurément pas refusés à ceux qui désirent sincèrement et qui prient pour le rafraîchissement de la lumière divine… »

    L’ignorance invincible, comme le Baptême de désir/sang, est une hérésie et un rejet du dogme catholique défini Hors de l’Église pas de Salut. Ceux qui rejettent obstinément ce dogme et promeuvent de fausses théories humaines sont sur la route de la damnation.

    • Cave Ne Cadas
      juin 6, 2014

      Frédéric,
       
      Avant de pérorer (*) sur l’Internet en croyant faire le malin
       
      On étudie sérieusement…ou on révise ses classiques !!!
       
      Dans cet article en question, je vous donne un extrait (et le PDF complet) de l’encyclique « Singulari quidem » de 1856.
      (§ 5 de l’encyclique “Singulari quidem” – Pie IX, Rome le 17 mars 1856)
       
      Et vous faites votre malin… en me sortant « Singulari Quadam » (1854) : l’« Allocution de Sa Sainteté le Pape Pie IX aux cardinaux réunis en consistoire le jour après la définition du dogme de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie, le 9 décembre 1854 » !!!
       
      Qui N’EST justement PAS à confondre avec l’encyclique Singulari quidem de 1856 ou de l’encyclique « Singulari Quadam » de saint Pie X de 1912… (!!!)
       
      Lire « l’Allocution du pape Pie IX : Singulari Quadam (1854) » :
      http://www.novusordowatch.org/singulari-quadam-pius-ix.htm

      (*) « Discourir d’une façon prolixe et prétentieuse » (Définitions : pérorer – Dictionnaire de français Larousse)
       


       
      La Rome Moderniste & Apostate… s’en sert justement (de Pie IX Singulari quadam (1854) pour justifier sa “politique” de liberté religieuse…
       

      COMMISSION THÉOLOGIQUE INTERNATIONALE

      L’ESPÉRANCE DU SALUT
      POUR LES ENFANTS QUI MEURENT SANS BAPTÊME

      http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/cti_documents/rc_con_cfaith_doc_20070419_un-baptised-infants_fr.html
       

      (…)
      58. Face à de nouveaux problèmes et de nouvelles situations, et face à une interprétation exclusive de l’adage « salus extra Ecclesiam non est », le magistère, à une époque récente, a exprimé une compréhension plus nuancée de la manière selon laquelle peut être réalisée une relation salvatrice à l’Église. L’allocution du pape Pie IX Singulari quadam (1854) exprime clairement les enjeux : « Il faut bien sûr tenir de foi qu’en dehors de l’Église apostolique et romaine, personne ne peut être sauvé, qu’elle est l’unique arche du salut, que ceux qui n’y entreront pas périront dans le déluge ; cependant, il faut également tenir pour certain que ceux qui vivent dans l’ignorance de la vraie religion, si cette ignorance est invincible, ne sont liés par aucune culpabilité en cette matière aux yeux du Seigneur[89]. »
      (…)
      [89]. Pie IX, allocution Singulari quadam, DS 2865i (D1647).

       

      • Frédéric lien permanent
        juin 6, 2014

        En effet, j’ai lu trop vite. Mais ma remarque vaut aussi pour Singulari Quidem, qui n’est pas adressée à l’Église Universelle.

        Pie IX n’a donc jamais enseigné de manière infaillible l’ignorance invincible, ce qui est normal puisque c’est un dogme qu’il n’y a pas de salut en dehors de l’Église.

         

         

    • petittroupeau lien permanent
      juin 7, 2014

      Tout à fait d’accord avec vous Frédéric, dans une phrase il faut considérer tous les termes de la phrase au lieu de n’en prendre qu’un bout et l’interpréter à sa sauce surtout avec les mentalités modernes actuelles empreintes de libéralisme, un écueil contre lequel il faut se battre chaque jour.

      Et vous faites bien de souligner cela, car la citation de cave cadas le surprenait, celle sur PIE IX, elle se placerait ainsi avec la vision de cave cadas en contradiction avec l’enseignement du successeur de Pie IX (après Léon 13) , sur l’ignorance, où il affirme avec force que l’ignorance, c’est le mal qui envoie les gens en enfer. Il ne parle pas de distinction particulière dans l’ignorance, il dit bien qu’elle envoie en enfer et cela rejoint en effet ce dogme du magistère (et non pas les supputations de théologiens même confirmés) : hors de l’Église point de salut.

      C’est une fausse charité de penser que chacun sera sauvé car Dieu est bon, oui il est bon mais c’est en lien avec la justice, et les écritures (notamment l’apocalypse) ne vont pas dans le sens d’un optimisme béat, peu seront sauvés, si l’Apocalypse en parle c’est que bien des gens seront damnés quoiqu’il en soit. Et le sentiment de nos ancêtres au Moyen Âge n’était pas exagéré quand ils craignaient le jugement dernier et l’arrivée de l’Antéchrist car s’ils s’étaient relâchés comme le font nos contemporains, c’est sur que l’Antéchrist aurait pu venir et dès cette époque, plus tôt. Eux avaient tout compris par rapport à nous et du coup, le règne du mal était beaucoup mais beaucoup moins étendu qu’aujourd’hui et beaucoup de gens à cette époque sauvaient leurs âmes, ce qui est moins sûr aujourd’hui.

      • petittroupeau lien permanent
        juin 7, 2014

        Désolé je ne me suis pas relu, mais quand je cite le successeur de Pie IX qui parle de l’ignorance qui envoie en enfer, je cite St PIE X. La version de cave cadas mettrait en contradiction l’enseignement de PIE IX avec celui de St PIE X en ce domaine, alors que la version de Frédéric corrobore la continuité de l’enseignement de l’Église de Pie IX à St Pie X, qui a des oreilles entende, qui a des yeux voient.

      • Cave Ne Cadas
        juin 7, 2014

        Votre bla,bla,bla est incompréhensible…

        Pourquoi voulez-vous absolument « dogmatiser » !!!

        Ce qu’a dit Pie IX est un complément d’information…

        Pour aller plus loin…

        Le Pape Pie IX parle aussi de l’ignorance invincible au § 5 de son Encyclique « Singulari quidem » du 17 mars 1856 où il dit que :

        “L’Église déclare ouvertement que l’unique espérance de salut pour l’homme est placée dans la foi chrétienne, qui enseigne la vérité, dissipe les ténèbres de l’ignorance par l’éclat de sa lumière et opère par la charité, et que cette espérance est placée dans l’Église catholique, qui, en maintenant le vrai culte, est le solide asile de cette foi et le temple de Dieu, hors duquel personne, à moins d’avoir l’excuse d’une ignorance invincible, ne peut avoir l’espoir de la vie e du salut.”

         

        Pie IX à dit…

         

  3. Alexandre lien permanent
    juin 6, 2014

    Avez-vous reçu l’autorisation de publier le sermon de Mr l’abbé Cazalas ? Je doute fort qu’il soit d’accord qu’apparaisse sur votre site son sermon alors que vous êtes régulièrement entrain d’attaquer l’Institut dont il fait partie.

    Hypocrisie…

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      juin 6, 2014

      Ah!!!!!!!!!!!! Alexandre (le bienheureux ???)… vous faites bien de m’en parler !
       
      j’avais complètement oublié !
       
      Heureusement que vous êtes là quand même… hein !

       

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        juin 6, 2014

        …au sujet de votre réflexion :
         
        Vous savez… « qui aime bien, châtie bien… »
         

        • juin 7, 2014

          Bonjour,

          Quelle paroisse fréquentez-vous ? FSSPX ?

           

          • Cave Ne Cadas
            juin 7, 2014

            Aller, chauffe Marcel !
             
            Ne savez-vous pas qu’il n’y a plus de paroisse dans l’Église en désordre
             
            Vous êtes de passage sur ce blogue ?
            Regardez un peu dans l’historique…
            http://wordpress.catholicapedia.net/category/fsspx/
             
            F$$PX : VOIE SANS ISSUE !

             

            • juin 7, 2014

              Désolé de ne pas avoir vos connaissances sur la « crise des hommes d’église ».

              Vous ne m’avez pas répondu.

              Si vous avez un tel recul, vous devez donc savoir comment recevoir des sacrements valides et licites.

              D’où ma question, quelle paroisse fréquentez-vous ?

              Nous aimerions nous aussi sauvez nos pauvres âmes ignorantes.

              Rien de plus. Merci quand même.

              • Cave Ne Cadas
                juin 7, 2014

                Cher Marcel,

                Il n’est plus question de « licéité » dans une Église en désordre
                 
                La seule question est : « comment recevoir des sacrements valides »…
                 
                Réponse : Vous recevez des sacrements valides auprès de tous prêtres validement ordonnés !!!
                 
                La qualité du prêtre… c’est-à-dire « ses défauts », ses péchés… n’entrent pas en jeu…
                 
                La seconde question à se poser est : « sa Messe est-elle “agréable” à Dieu ?
                 
                Et là intervient le « problème de l’una cum »…

                 
                Voyez pour cela le très bon texte de Loui-Hubert Remy :
                L’Una cum, problème de l’heure présente
                http://www.a-c-r-f.com/documents/LHR-Probleme_Una_cum.pdf
                 

    • Louis-Hubert REMY
      juin 6, 2014

      Je suis toujours  étonné de découvrir que parce que on reprend tel ou tel prêtre sur une erreur qu’il enseigne, leurs fidèles croient que l’on rejette ces prêtres et qu’ils se doivent de défendre leur prêtre dans ses bêtises.

      Ce sermon de l’abbé Cazalas est intéressant, ce qui n’empêche que je le reprendrai quand il dira ses bêtises sur La Salette ou la Thèse.

      De même l’abbé Le Gall quand il dit : « je suis le seul à Paris à donner une absolution non-sacrilège », a besoin d’être repris ; ce n’est pour cela qu’on ne doit pas assister à sa messe.

      Depuis quand les fidèles doivent-ils dire Amen aux bêtises des clercs ?

      J’entends encore l’abbé Vérité nous dire : soyez exigeant avec vos prêtres !

      Si nous l’avions été plus, ils diraient moins de bêtises.

      Je rappelle que c’est sur l’ordre de l’abbé Vérité que j’ai repris l’abbé Le Gall :

      http://www.a-c-r-f.com/documents/LHR_abbe_Le_Gal,_Belmont,_Grossin.pdf

      J’ai été malheureux de découvrir que ne pouvait pas s’appliquer pour lui la seconde partie du Proverbe IX, 8 :

      « Ne reprends pas le sot, il te haïra ; reprends le sage, il t’aimera ».

       

      • juin 7, 2014

        Je ne suis pas un fidèle de ce prêtre.

        Mais comme vous avez la capacité de juger un prêtre, vous devez vous abreuver à une source bien meilleure que moi.

        Je suis plus idiot que vous mais je sais qu’on ne peut pas sauver son âme par soi même.

        • Cave Ne Cadas
          juin 7, 2014

          Mon cher Marcel,
          Vous avez raison… « on ne peut pas sauver son âme par soi même ».
          …il faut la Grâce de Dieu.
           
          Mais le Bon Dieu vous laisse « la liberté » d’accepter Ses Grâces…
          Donc si vous ne faites rien pour sauver votre âme vous même
           
          Nous avons tous, par le “discernement des Esprits”, « la capacité de juger un prêtre »… (comme toute personne de notre entourage d’ailleurs). Il n’est bien sûr pas question de « juger » (sonder) « les reins et les cœurs » car seul le Dieu juste est capable d’un tel jugement…
          Mais tout chrétien confirmé, et capable de discerner (donc juger) si les actes et les paroles d’un prêtre (ou de toute autre personne) sont conformes à la « tradition de l’Église »…
          Vous remarquerez que je note « Église » (avec “É” majuscule) donc ce n’est pas l’église [secte] Conciliaire.
           
          Vous n’êtes « pas un fidèle de ce prêtre » …
          Vous avez tort car dans votre région… (il n’est pas loin de chez-vous…)
           

          SERRE-NERPOL
          Communauté des Sœurs du Christ-Roi
          Maison Saint-Joseph
          38470 SERRE-NERPOL
          Tél. : 04 76 64 24 11
          Messe le dimanche à 10h30.

           

  4. Jean-Baptiste lien permanent
    juin 6, 2014

    Ce que font les Feeyniens permet de mettre le doigt sur les tares du sédévacantisme. À partir du moment où l’on se permet de juger de la conformité de l’enseignement de l’élu légitime du conclave à la doctrine catholique, on tombe facilement dans l’hérésie, en interprétant chaque chose à sa façon.

    http://prophetiesaintmalachie.over-blog.com/2014/05/paul-vi-et-la-liberte-religieuse.html

     

    Reconnaissez le vrai Vicaire Paul VI, dernier pape à avoir porté la tiare, et dernier pape tout court.

    +

    • Cave Ne Cadas
      juin 6, 2014

      Pauvre Jean-Baptiste !!!
       
      Votre Saint Patron doit ce dire :

      Il me désole se petit !

       

  5. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    juin 6, 2014

    Par ma foi, Monsieur Cazalas, vous nous obligerez beaucoup de nous faire voir que vous êtes vous-même dans l’ignorance invincible, qui prêchi-prêcha faites le prêcheur
    d’importance…avec un micro qui se retourne, une chaire qui s’incline et pour finir l’abat-voix tombe brutalement sur la barrette visée sur la tête, ce n’est pas votre affaire du moment que têtu vous considérez toujours canonique que Bergo et toute sa clique sont catholiques et légitimement intronisés…au cabinet d’aisance…d’enfer !

    Ignorant (in)vincible, orgueilleux désobéissant à la Bulle
    de Paul IV ! croyez-vous, vraiment !! prétentieux, servir le Seigneur, faire œuvre pie de pasteur « urgentiste » en trompant et égarant insolemment les âmes !?

    Vous êtes la fable et la risée de toute l’Orthodoxie catholique et jamais on ne parle de vous, que sous les noms d’ignare, de ladre, de vilain, et de fesse-Mathieu !!!

    • Cave Ne Cadas
      juin 6, 2014

      Omnibus Orthodoxis…,
       
      Vos premières interventions sur ce blogue étaient intelligentes et de bonnes qualités… avant de fuir lâchement… parce que l’on chercha à mieux vous connaitre…
       
      Mais si vous revenez pour raconter des inepties et des calomnies… je préfèrerai vous voir retourner dans votre mutisme de bon alois !!!   
       

  6. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    juin 6, 2014


    Le petit baigneur. par mikom06

     
    http://www.dailymotion.com/video/x7ukru_le-petit-baigneur_fun

     

    • Cave Ne Cadas
      juin 6, 2014

      Je préfère avec l’humour…
       
      Bien que dans votre esprit… c’est un peu désobligeant quand même…
       

  7. juin 6, 2014

    Cher Cave Ne Cadas,

    Laissez moi juste vous poser quelques questions :

    — Pourquoi notre bon seigneur a t-il donné pour mission aux apôtres d’évangéliser la terre si on pouvait se sauver par l’ignorance invincible ?

    — Pourquoi l’église aurait envoyé tant de courageux missionnaires pour apporté la bonne parole aux infidèles ? Il suffisait de les laisser dans leur ignorances et de faire confiance à Dieu pour leur salut si on suit votre logique.

    — Pourquoi faire risquer la vie des missionnaires alors qu’ils mettent en danger un peuple en leur apportant l’évangile s’ils n’y croient pas ?

    Je vous plains sincèrement car vous vous servez de la théologie pour donner un sens différents aux dogmes, et vous vous faites des nœuds au cerveau au passage.

    Retournez à la simplicité de la foi. Suivez votre bon sens catholique, et vous comprendrez que c’est dû à des croyances comme le baptême de désir/sang et l’ignorance invincible que vatican 2 est apparue et que presque tous le monde malheureusement c’est laissé berné.

     

     

    • Cave Ne Cadas
      juin 6, 2014

      Les Feeneysites sont de sortie !!!
       
      Fabien, « Je vous plains sincèrement »… car vous prenez les situations “EXTRAordinaires” pour la situation “ordinaire” !!!
       
      Tous ce que vous nous décrivez là… est la normale de l’Église en ordre…
       

      Écoutez, comprenez, méditez… le sermon de Monsieur l’abbé…

      Que celui qui a des oreilles, entende…


      Que celui qui a un peu de cervelle, comprenne…


       

      Quand la personne n’a pas les moyens ordinaires pour vaincre son ignorance… elle n’est pas coupable. Elle se trompe mais son ignorance l’excuse de tous péchés parce qu’elle n’a pas les moyens de sortir de son ignorance.

      Mais bien souvent, on ne peut pas ignorer sans pécher !

       

  8. juin 7, 2014

    J’ai justement écouté le sermon de monsieur l’abbé et il est vrai qu’il dit de bonnes choses, mais il fait aussi ce que font la plupart des « traditionnalistes » de maintenant : il mélange le faillible et l’infaillible et essaie de concilier les deux.

    Comme l’a dit très justement Frédéric un peu avant : Singulari Quidem n’est pas adressé à l’Église Universelle et n’est donc pas infaillible.

    Jamais aucun Pape n’a prononcé un dogme ex-cathedra qu’on peut se sauvez en dehors de l’Église catholique, en prétendant qu’il y est des « exceptions » comme vous dites.

    Malheureusement, vous êtes un aveugle guidé par d’autres aveugles et orgueilleux de surcroit.

     

  9. Jean-Baptiste lien permanent
    juin 7, 2014

    Le Concile de Trente, lui, était bien adressé à l’Église universelle, Fabien, sans contredit ; or, il enseigne clairement le baptême de désir :


    Cliquer pour agrandir

    « ou le ferme propos d’être baptisé ».

     

    Extrait du texte original de 1564, traduction du latin en vieux français :


    Cliquer pour agrandir

     

    Vous serez surpris si vous vous retrouvez en Enfer pendant que des grecs schismatiques se seront sauvés en appartenant à l’âme de l’Église, et donc en ayant été catholiques sans le savoir : comme Mgr Ghika qui avait compris qu’il était déjà catholique en tant « qu’orthodoxe ».
     

    • juin 7, 2014

      Non Jean-Baptiste ! Ce n’est pas ce que dit le Concile de Trente !

      Le Concile de Trente enseigne que le baptême ne se peut faire sans le baptême d’eau ou le désir de celui-ci.

      Cela ne veut pas dire qu’il peut se faire soit par le baptême d’eau, soit par le désir de celui-ci.

      De plus, pourquoi dire qu’il y a un baptême de désir si on nous rappelle quelques lignes plus loin jean 3:5 en vérité, en vérité je te le dis, si quelqu’un ne renait de l’eau et de l’esprit-saint, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ?

      Expliquez moi comment peut on appartenir à l’âme de l’église sans appartenir à son corps ?

      Pape Eugène IV, concile de Florence, Cantate Domino 1442 ex-cathedra :

      La sainte Église romaine croit fermement, professe et prêche qu’aucun de ceux qui se trouve en dehors de l’Église catholique, non seulement païens mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques ne peuvent devenir participants à la vie éternelle, mais iront « dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges » (mt.25:41) à moins qu’avant la fin de leur vie ils ne lui aient été agrégés ; elle professe aussi que l’unité du corps de l’Église (ecclesiastici corporis) a un tel pouvoir que les sacrements de l’Église n’ont d’utilité en vue du salut que pour ceux qui demeurent en elle, pour eux seuls jeûnes, aumônes et tous les autres devoirs de la piété et exercices de la milice chrétienne enfantent les récompenses éternelles, et que personne ne peut être sauvé, si grande soient ses aumônes, même s’il verse son sang pour le nom du Christ, s’il n’est pas demeuré dans le sein et dans l’unité de l’Église catholique.

       

       

       

      • Cave Ne Cadas
        juin 7, 2014

        Ça c’est VOTRE interprétation (des textes) Pharisienne & Feeneyiste !!!
         

      • Jean-Baptiste lien permanent
        juin 8, 2014

        « Le Concile de Trente enseigne que le baptême ne se peut faire sans le baptême d’eau ou le désir de celui-ci.

        Cela ne veut pas dire qu’il peut se faire soit par le baptême d’eau, soit par le désir de celui-ci. »

         

        N’importe quel professeur de français vous dirait que ces deux phrases ont rigoureusement le même sens, mon cher ami ! Vous voyez bien que vous êtes sur un mauvais sentier, si vous commencez à distinguer des phrases qui sont synonymes… C’est typique de l’hérésie, vous tournez chaque mot dans le sens qui vous plaît.

        • gerard76avM lien permanent
          juin 9, 2014

           

          Jean -Baptiste, vous omettez d’écrire la suite de cette phrase, ce qui donne une citation tronquée.

          Voilà  la citation avec la phrase entière, ce qui en rétablit le véritable sens.

          « Après la promulgation de l’Évangile, la justification NE PEUT SE FAIRE SANS le bain de la régénération ou le désir de celui-ci, SELON CE QUI EST ÉCRIT  ‘nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu s’il ne renaît de l’eau et de l’Esprit Saint’ (Jean 3:5) »

          Ne prenons pas que la partie qui nous arrange dans une citation, mais prenons la citation entière, il faut être honnête, et ne pas déformer la vérité.
           

        • Cave Ne Cadas
          juin 9, 2014

          Jean-Baptiste…

          Elle est bien bonne celle-là !!!

          « N’importe quel professeur de français vous dirait que ces deux phrases ont rigoureusement le même sens, … »

          « si vous commencez à distinguer des phrases qui sont synonymes… »

          C’est un nouveau concept ?

          Êtes-vous sûr… que N’importe quel professeur de français ont déjà entendu parler de phrases synonymes ???

          (J’entends par-là, des vrais professeurs de français…classique ; pas de ‘français’ dévoyé modernisant…)

           

        • nydragud lien permanent
          juin 4, 2015

          Le prof de math vous dirait que c’est faux. Un peu de formalisme logique pour clarifier la chose. Le concile de trente nous dit en toute rigueur :

          (non bain de la régénération ou non désir du bain de la régénération) implique non justification.

          soit

          (non A ou non B) implique non C

          Ceci est équivalent d’un point de vue logique à :

          C implique (A et B)

          c’est à dire :

          justification implique (bain de la régénération et désir de bain de la régénération)

          Il en ressort que :

          1) le bain de la régénération est nécessaire à la justification mais pas suffisant il lui faut aussi le désir de ce dernier. Ce qui est cohérent avec le fait qu’un baptême fait sans désir de celui-ci par l’intéressé est invalide (ex : baptême forcé, à l’insu).

          2) Inversement, le désir du bain de la régénération est nécessaire à la justification mais pas suffisant, il faut également le bain de la régénération.

          Il semble donc pour le moins téméraire d’invoquer ce passage pour défendre le baptême de désir…
           

          • Cave Ne Cadas
            Cave Ne Cadas lien permanent*
            juin 4, 2015

            …moi il me semble pour le moins téméraire de dire que « ou » = « et » !!!
             
            Même d’un point de vue LOGIQUE !!!
             

            • nydragud lien permanent
              juin 4, 2015

              Ce n’est pas ce qui est dit. Détaillons.

              Rappel de logique :

              formule 1) « A implique B » équivaut à « non B implique non A »

              formule 2)  non (A ou B) = non A et non B (exemple : ne pas vouloir d’un objet 1 ou d’un objet 2 pour son anniversaire fera que pour satisfaire à ce désir il faudra et il suffira de prendre un cadeau qui ne soit pas l’objet 1 et qui ne soit pas l’objet 2)

              formule 3)  non (non A) = A

              Application :

              (non A ou  non B) implique non C

              équivaut à : non (non C) implique non (non A ou  non B) d’après formule 1

              équivaut à : non (non C) implique  non (non A) et non (non B) d’après formule 2

              équivaut à : C implique A et B d’après formule 3

              J’espère que c’est plus clair.
               

  10. Charles
    Charles lien permanent
    juin 9, 2014

    Il y a grande pitié au royaume des catholiques qui se veulent semper idem! Jugez plutôt :

    Le troupeau bêlant se voit nanti d’un « pasteur » frappé (par la Justice de Dieu) et les petits moutons se dispersent dans tous les sens, y compris aux extrêmes !!!

    Une nouvelle race de catholiques hybrides apparaît, tels des extraterrestres à la descente de leur soucoupe ! Les extrémistes feeneyistes, prompts à damner leur prochain et imbus de leur hérésie à laquelle ils tiennent plus que tout, comme tous les sectaires.

    Je suis affligé par ces échanges….je suis abattu par tant d’énergies à battre ou faire battre des moulins à vent et dans un seul souci : la damnation du plus grand nombre !!!

    Je me pose gravement la question de savoir si je n’ai pas, ce jour,  apostasié cette religion là !

    Il n’est pas possible que nous ayons le même Dieu puisque Celui-ci nous a promis que ses paroles sont éternelles, justes et vraies… Alors ? peut-il y avoir diverses interprétations possibles laissées à la liberté d’un « troupeau des purs » qui se rue sur les extrêmes ? …et envoie en enfer et sans état d’âme  le restant du petit reste, pas assez pur à son goût ?…..

    Cet enfer là, je le renie et ne veux pas y croire !!! Cet enfer là ne fait pas partie de ma religion, qui si elle est une religion de Rédemption et  d’Amour, de Justice et de Miséricorde tout à la fois, ne peut pas  ressembler à cette caricature feeneyiste !

    Une secte des purs a infiltré nos rangs ! Allons-nous la laisser transfuser impunément son venin subtil et diabolique dans nos veines ?!

    Il est grand temps de renvoyer ces affidés à leurs chères études et à la pénitence qui doit être le prix de leur orgueilleux forfait !

    Dehors ces « êtres de la perfection » ! Leur lumière risque d’aveugler durablement le pauvre pécheur que je suis ! On m’avait toujours pourtant expliqué que Notre-Seigneur n’était pas venu pour les justes mais pour les pécheurs……. On m’aurait donc trompé ??????… Mince alors !

     
    À force de vouloir être plus royalistes que le Roi, on sombre immanquablement dans la dictature de la pensée ou dans l’anarchie intellectuelle…

    Il est à craindre que ces extraterrestres là seront jugés à la mesure avec laquelle ils ont joyeusement envoyé en enfer leurs prochains en les privant volontairement de baptême.

    N’étant pas psychiatre ou psychologue, je n’irai pas plus avant dans mes commentaires, mais il m’est avis que ces corporations auraient du grain à moudre avec ce genre de puristes bornés.

    Allez ! Oust ! Dehors ! Vous n’avez plus rien à faire ici ! Nous sommes tellement impurs que le moindre message risque même de corrompre et contaminer  votre si pure catholicité (feeneyisée !).

    Nullam partem avec le gibier d’enfer ! Telle doit être votre nouvelle devise !!!!

    Bon vent messieurs ! Et n’y revenez pas….nos virus sont encore hyper-actifs !!!   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
     

  11. juin 9, 2014

    Cher Cave Ne Cadas, Cher Jean Baptise,

    Il est vrai que ce passage du concile de Trente peut prêter à confusion.

    Mais je vous repose la question : Pourquoi nous dire qu’il y a un baptême de désir si on nous rappelle Jean 3:5 Quelques lignes plus loin ?

    Il y a tant de dogmes ex-cathedra qui nous disent le contraire :

    Pape Innocent III, Concile Latran IV, const. 1; 1215, ex cathedra :

    Il y a une seule Église universelle des fidèles, en dehors de laquelle absolument personne n’est sauvé, et dans laquelle le Christ est lui-même à la fois le prêtre et le sacrifice…

    Pape Boniface VIII, Unam Sanctam ; 18nov 1302, ex cathedra :

    La foi nous oblige instamment à croire et à tenir une seule sainte Église catholique et en même temps apostolique, et nous la croyons fermement et la confessons simplement, elle hors de laquelle il n’y a pas de salut ni de rémission des péchés… En conséquence nous déclarons, disons et définissons qu’il est absolument nécessaire au salut, pour toute créature humaine, d’être soumise au pontife romain

    Je ne vais pas tous vous les citez, mais il y en a tant d’autres…

    Alors à votre avis comment doit on interpréter ce passage du concile de Trente ? Celui qui va dans le sens des dogmes ? Ou celui qui ce repose sur des théories faillibles ?

    Citez moi juste un dogme ex cathedra qui va dans le sens de votre interprétation et je vous promet que je reverrais ma position…

     

    • Cave Ne Cadas
      juin 9, 2014

      Arrêtez vos bêtises… Fabien !!!
       
      …ex cathedra …ex cathedra …ex cathedra (comme un gamin qu’a découvert un nouveau mot…)
       
      Regardez ce que vous nous mettez sous les yeux !!!
       
      Deux citations sur le dogme « Hors de l’Église, point de salut »
       
      Pape Innocent III, Concile Latran IV, const. 1; 1215, ex cathedra :

      Il y a une seule Église universelle des fidèles, en dehors de laquelle absolument personne n’est sauvé, et dans laquelle le Christ est lui-même à la fois le prêtre et le sacrifice…

      Pape Boniface VIII, Unam Sanctam ; 18nov 1302, ex cathedra :

      La foi nous oblige instamment à croire et à tenir une seule sainte Église catholique et en même temps apostolique, et nous la croyons fermement et la confessons simplement, elle hors de laquelle il n’y a pas de salut ni de rémission des péchés… En conséquence nous déclarons, disons et définissons qu’il est absolument nécessaire au salut, pour toute créature humaine, d’être soumise au pontife romain…

       
      C’est l’évidence même…et en tant que Dogme de l’Église… doit obligatoirement être cru pour ne pas perdre la Foi !!!
       
      Mais cela n’a rien à voir avec le « baptême de désir »…
      car celui qui a « le désir de celui-ci » (baptême) …« peut entrer dans le Royaume de Dieu »
       

      « Après la promulgation de l’Évangile, la justification NE PEUT SE FAIRE SANS le bain de la régénération ou le désir de celui-ci, SELON CE QUI EST ÉCRIT ‘nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu s’il ne renaît de l’eau et de l’Esprit Saint’ (Jean 3:5) »

       
      Et ainsi donc, s’il est “entré dans le Royaume de Dieu”
      cela justifie bien que :

      Il n’y a point de salut hors de l’Église (Salus extra ecclesiam non est)
      saint Cyprien de Carthage (IIIème s)

       

  12. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    juin 9, 2014

    Il n’y a strictement aucune contradiction entre le dogme « Hors de l’Église point de Salut » et celui du Baptême de Désir.

    C’est un tort, de la part des Feeneyistes, de vouloir chercher à opposer les deux pour ne vouloir imposer que leurs propres vues.

    « Le Baptême est le sacrement par lequel nous renaissons à la grâce de Dieu et nous devenons chrétiens. »

    Or ce baptême, cette grâce qui nous donne part à la vie Divine, s’obtient de façon ordinaire par le baptême Sacramentel, lors d’une cérémonie, ou de façon « extraordinaire », en étant suppléé par le martyre qu’on appelle « Baptême de sang », ou par un acte de parfait amour de Dieu ou de contrition joint au désir au moins implicite du Baptême, et ceci s’appelle « Baptême de désir ».

    Dans tout les cas la personne à l’intention et le désir du Baptême et Dieu et dans tout les cas la personne reçoit les effets du Baptême.

    Il est incroyable de « buter » sur une hérésie aussi stupide et grossière que le rejet des Baptêmes de Désirs et de Sang, expression les plus parfaites de la Miséricordes infinie du Bon Dieu pour ceux qui veulent Le servir.
     

  13. Charles
    Charles lien permanent
    juin 9, 2014

    Que voulez-vous, cher Édouard, il y aura toujours une race d’hommes qui veut se croire plus royaliste que le Roi !!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Les pharisiens sont encore parmi nous………… http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif
     

  14. Jean-Baptiste lien permanent
    juin 9, 2014

    Cave Ne Cadas,

    On peut très bien parler de phrases synonymes, oui, je ne vois pas ce qui vous pose problème.

  15. juin 12, 2014

    Je partage pour le coup l’indignation de Charles :

    Les feeneyistes s’entendraient bien avec les pharisiens et nous donnent une idée de l’Église catholique plus proche du jansénisme que de la Religion fondée par le Sacré-Cœur de Jésus.

    Il me semble clair que l’abbé Cazalas n’a pas fait ce sermon pour couper les cheveux en 4, mais pour essayer d’ouvrir les yeux aux âmes simples qui se laissent trompés par un site hérétique et rigoriste qui prône le feeneyisme et fait des ravages dans quelques âmes de nos rangs (non « una cum »). Pour cela, il fallait faire quelques distinctions nécessaires, comme il est nécessaire dans n’importe quelle discussion théologique !

    Au fait :

    Nous sommes tous bien d’accord sur la véracité des apparitions de La Salette, mais ne trompons pas les fidèles, la question du secret confié par la Ste Vierge à Mélanie est une question historique qui a été remise en lumière ces dernières décennies : une des 3 versions données par Mélanie du secret que lui a confié la Ste Vierge – version différente, beaucoup plus longue que les deux autres, écrite 30 ans après – a bel et bien été mise à l’index par 4 Papes successifs, c’est indéniable (cf entre autres la plaquette diffusée par l’IMBC regroupant toutes les mises à l’index de cette troisième « version » du secret).

    Quant à la Thèse de Cassiciacum, j’ajouterai seulement sans avoir l’intention d’entrer ici dans le débat, soyons honnête : ceux qui la tiennent affirment bien (avec force preuves à l’appui) que depuis Montini nous n’avons plus de Pape qui gouverne l’Église, plus de Vicaire du CHRIST, car celui qui est assis sur la chaire de Pierre n’a pas reçu l’Autorité de Jésus-Christ, est dépourvu d’Autorité…

    La question de la papauté matérielle, dépourvue d’Autorité est une question théologique assez ardue qui ne se traite pas par des raccourcis… Voir par exemple la plaquette « la Papauté matérielle » écrite par Mgr Sanborn avec force citations de théologiens. Mais je vous rassure Charles et autres âmes de bonne volonté, vous pouvez aller au Ciel sans l’avoir lue, car ce ne sera aucunement de l’ignorance coupable que de ne pas la connaître (n’est-ce pas M. l’abbé C. ?), à moins que vous vouliez en discuter… ou la combattre !…
     

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      juin 12, 2014

       
      Une petite réponse de type « forum » (point par point) s’impose face à un message croquignolet.  
      Et ce afin d’entrer en matière de façon posée avant une éventuelle mais indispensable et charitable  distribution de gifles formaliter
       
      Ainsi Loyal (si Cave Ne Cadas pouvait nous en dire plus sur sa localisation ce serait fort bien) dixit :
      Quant à la Thèse de Cassiciacum, j’ajouterai seulement sans avoir l’intention d’entrer ici dans le débat
      L’exemple type du minaudeur professionnel.
      J’ai connu ça sur d’autres forums, dans un autre genre :
      Des jouvencelles qui arrivent la fleur au fusil avec dans leur message de présentation le refrain de l’humilité bien dégoulinante en disant qu’elles sont très ignares, qu’elles ne savent rien, et qu’elles sont toutes disposées à apprendre …
      Et qui finissent le même message avec des passages du droit canon (à la place du fusil), de la « haute théologie » et des anathèmes bien sentis.
      Dans le cas présent, après avoir bien commencé dans notre sens, notre « ami » part dans ses délires.
      Mais il ne le fait pas frontalement, il n’attaque pas de prime abord mais par le flanc.
      Il commence par abonder dans notre sens sur un « sujet commun » qui fait consensus, puis une fois qu’il est en confiance (qu’il pense sans doute nous endormir) il aborde le sujet de fâcheries

      Tout d’abord par une simple remarque :

       j’ajouterai seulement sans avoir l’intention d’entrer ici dans le débat

       mais comme il n’est pas continent il ne peut pas attendre d’éventuelles réactions et ensuite un second message, non il se lance à la fin : 

       à moins que vous vouliez en discuter… ou la combattre !…
      Car notre « Loyal » ami n’attends que ça, mais il veut que ce soit nous qui attaquions pour qu’il puisse dire :

      « Voyez ce sont eux les belliqueux, qui ne supportent pas une opinion libre que nous tenons (et imposons sous peine d’anathème).

      La suite est à l’avenant : 
       soyons honnête (sic) : ceux qui la tiennent affirment bien (avec force preuves à l’appui) que depuis Montini nous n’avons plus de Pape qui gouverne l’Église, plus de Vicaire du CHRIST, car celui qui est assis sur la chaire de Pierre n’a pas reçu l’Autorité de Jésus-Christ, est dépourvu d’Autorité…

      Mais ils affirment que leur (et pas le nôtre) « pape » matérialiter de la secte conciliaire (dont ils nient l’existence officielle) aurait un lien avec la Sainte Église Catholique, une « légitimité » due à l’élection (donc d’un conclave supposé valide), et donc à une sorte de « part » de Papauté conditionnée à une hypothétique conversion. 
      Bref un délirium qui ne tient pas compte de la Foi, de la dimension surnaturelle, mais des bavardages juridiques insanes.
       
      Vous parlez de théologie complexe, encore et toujours cette « complexification » typiquement sectaire, typiquement initiatique, que seuls les « élus » (vous par exemple – Ô heureux hasard) peuvent comprendre !

      Or il s’agit ici d’une question de Salut.
      Dieu réserverait il, en pleine crise, la compréhension de celle ci et la Voie de secours aux seuls « théologiens » autoproclamés ?

      La question de la papauté matérielle, dépourvue d’Autorité est une question théologique assez ardue qui ne se traite pas par des raccourcis… Voir par exemple la plaquette « la Papauté matérielle » écrite par Mgr Sanborn avec force citations de théologiens. 
      Mais alors « À quoi sert  le Pape ? » s’il n’a aucun pouvoir, aucune autorité ?
      Pour quels motifs Dieu choisirait un Élu pour son conclave si ce dernier, et son successeur, depuis 60 ans bientôt ne sont pas Souverains Pontifes ?
      Pourquoi Dieu aurait-il besoin de ces gens là qui, non seulement ne professent plus la Foi Catholique, mais ils l’attaquent et propagent violemment l’erreur qui damne ? 

      Mais je vous rassure Charles et autres âmes de bonne volonté, vous pouvez aller au Ciel sans l’avoir lue, car ce ne sera aucunement de l’ignorance coupable que de ne pas la connaître (n’est-ce pas M. l’abbé C. ?) …

      Déjà il s’agit de Mr. l’abbé Thomas Cazalas … ah encore et toujours cette culture du secret, de l’anonymat !

      Et puis … Où sont les diplômes de théologies de Mgr Sans-bornes ? 
      Où sont les vôtres ?
      Qui combattre ? Un cave qui vient avec ses gros sabots nous apprendre d’un ton condescendant que nous pouvons quand même nous sauver sans avoir la science éminente des pontes de l’Institut Machin Bidule Chose.
      – Institut dont un des membres, l’abbé Le Gall, dit que au sens strict Ratzinger est Catholique et donc n’est pas un Apostat.
      – Le même abbé Le Gall qui donne la communion aux conciliaires.
      – Institut dont l’évêque « trouvé » sort des sermons insipides et obéit au coup de sifflé d’un prêtre prévaricateur qui occulte la vérité sur votre « saint » Jean XXIII ?
      Et on ne dit pas « tout », par pudeur. Ah pour sur que ça brille chez les IMBéCiles de Verrua.

       à moins que vous vouliez en discuter… ou la combattre !…

      – Discuter avec l’erreur ? Non ce n’est pas un Principe antilibéral.
      – La combattre ? Mais la (fou)Thèse est déjà morte, le Grand Pape et le Grand Monarque achèveront de réduire au rang d’un mauvais songe lointain cette théorie toxique.

      Théorie partant d’une bonne intention mais dans laquelle s’est glissé subrepticement  l’ennemi du genre humain pour empoissonner les âmes saines. 
      La thèse donne une légitimité à l’ennemi par son refus de distinguer deux camps irrémédiablement opposés, deux étendards ennemi.
      Vous dites que au jour du Jugement il ne sera pas demandé sa compréhension/adhésion à la fouthèse, c’est bien le moins, par contre il sera demandé des comptes à tout les sectateurs qui auront insufflé cette doctrine perverse qui par voie de conséquence, affaibli l’intelligence, trompe les âmes sur ce qu’est et n’est pas l’Église et pousse au ralliement.
      La thèse, voie de garage, leurre complet, qui emmène dans de fausses solutions tout en légitimant la secte conciliaire non pas par l’Una Cum mais par le « matérialiter » conciliaire.

      En résumé, en gros, pour faire simple :  vous vous êtes trompés d’adresse !!
      Ici on ne croit pas aux fables, aux boniments, et divagations intellectualistes, pas plus qu’aux théories farfelues tenues par un affectif désordonné envers un (saint) Évêque qui LUI s’est remis en question devant la fausseté de son raisonnement. 

       

      • Cave Ne Cadas
        juin 13, 2014

        …je savais bien qu’en validant le commentaire de mister Loyal… ça mettrait à nouveau « le feu » au “forum” sur la Thèse !!!
         
        Donc… on garde la « tête froide » et « les idées claires » !!!
        (à consommer avec modération…disent les publicitaires)
         
        Mon cher Édouard, je ne peux guère vous aider pour « sa localisation » car mister Loyal… a utilisé un proxy
         

        • juin 13, 2014

          Oui, le feu est mis au forum sur la Thèse quand quelqu’un ose se prononcer en sa faveur (« Blasphemavit », dixit Laugier), mais pas quand elle attaquée, semble-t-il.

          Je ne compte pas discuter avec M. Laugier.

          Je le laisse.

          Insulter et salir sans aucun fondement proportionné entre autres tous les prêtres qui soutiennent la Thèse de Cassiciacum, et même les évêques dont Mgr Stuyver qui a certes la réputation d’être un évêque sérieux, capable et exemplaire, ne lui en déplaise (je pense que certaines personnes trouveraient toujours de quoi à redire, même avec le saint Curé d’Ars),

          et faire des pétitions de principe, par exemple : « On ne discute pas avec l’erreur (c’est-à-dire la Thèse). La Thèse est morte ».

          En me retirant, je garde bien sûr ici mon anonymat, devant m’occuper à mon devoir d’état et me réservant de discuter de cette question avec des personnes sensées et charitables. Je prie pour vous, monsieur. La voie est libre. Pour le moment. Memento finis.

           

           

          • Edouard-Marie Laugier
            Edouard-Marie Laugier lien permanent
            juin 13, 2014

            Monsieur, vous apprendrez qu’ici, l’hypocrisie telle que vous la pratiquez ( je ne veux pas faire de polémique mais …. j’en fait quand même, na ! ) n’est pas de mise.

            C’est ici un blog Franc-Catholique avec tout ce que cela implique.

            Tout le monde ici ne sait que trop que le sectarisme que vous nous reprochez n’est rien par rapport à celui des « gourous »  prêtres ou laïcs de la Thèse.

            Par ailleurs nul ici ne dit que nous devons subir la prise en otage des sacrements dispensés par les clercs sectaires de la thèse (cf un certain abbé Le Gall qui fait très bien comprendre qu’il ne supporte aucune critique de cette thèse).
            C’est une affaire de conscience et d’héroïsme personnel pour supporter ce clergé vérolé.

            Je ne veux pas de vos prières, gardez les donc pour votre conversion à des Principes résolument Catholiques, donc antilibéraux, auxquels la Thèse est contraire, opposée et incompatible.

            Nullam partem … comme on dit !
             

          • Louis-Hubert Remy
            juin 14, 2014

            Une seule question M. Loyal :

            « Quelle est la valeur des actes d’un pape materialiter ? »

            Répondez …loyalement.

  16. Charles
    Charles lien permanent
    juin 13, 2014

    Cher Monsieur « Loyal » (ça fait un peu cirque votre pseudo…non ?!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifdans le contexte actuel c’est assez bien vu……http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif),

    Je vous remercie de partager mon indignation qui n’est pas feinte, je vous assure, mais néanmoins relative car il suffit de lire SS Léon XIII pour comprendre que tout ce qui se passe a déjà été divinement annoncé !

    Je ne suis pas si sûr que le feeneyisme fasse des ravages essentiellement dans « nos rangs » mais plutôt dans ceux très proches des nôtres…..

    Oui, dans tout « radical » qui dévie de la foi sommeille un pharisien qui (parfois) s’ignore…… Comme quoi le combat pour la rectitude doctrinale et théologique reste essentiel et primordial !… Ce danger guette tout le monde, puisque tout le monde peut s’égarer sur des chemins de déviation de la foi…..

    Vous évoquez La Salette : je laisse aux spécialistes le soin d’en discuter avec vous.

    Quant à la thèse de Cassiciacum sur laquelle vous semblez vouloir revenir, ouvrant ainsi, malgré votre défense, une petite brèche dans le débat, il me paraît que vous n’ayez pas bien saisi toute l’instrumentalisation pernicieuse qui a été faite de cette thèse par les guérardiens de stricte obédience (ligne Ricossa). Je vous renvoie donc à toute la documentation que vous pourrez trouver là-dessus sur un site comme celui de l’ACRF par exemple.

    « La distinction entre matière et forme de la papauté et de l’autorité en général est “classique” et on la trouve chez presque tous les théologiens » nous dit Mgr Sanborn…

    Fort bien cher Monsieur ! Mais dans la vraie vie, hors des nuées théologiques fort respectables et adaptées à une Église entièrement en ordre, cette distinction, outre qu’elle focalise outrancièrement l’attention sur un seul personnage (le « pape »), se montre tout à fait inadaptée à rendre compte du véritable état de la secte conciliaire, car si le Pasteur est véritablement FRAPPÉ que devient alors son autorité même matérielle ? La Salette et Léon XIII nous donnent les seules réponses valables : un pape est Pape (à part entière) ou alors s’il ne l’est pas, il n’est plus RIEN, ni « formaliter » ni « materialiter » ! Qu’ajouterait d’ailleurs à ce constat désastreux le fait qu’il soit encore « pape materieliter » sinon que de faire vivre et subsister, en ceux qui le croient, je ne sais trop quelle révérence et l’espoir plus ou moins secret de le voir revenir un jour à la vraie foi catholique (c’est à dire se renier de fond en comble, Lui et toute sa secte hérético-moderniste ?).

    M. Loyal, vous êtes sans doute guérardien, ou pour le moins, vous faites sans doute alors  partie  de ces catholiques aff’ectifs (dits sédévacantistes)  qui considèrent les guérardiens comme des amis très chers et des alliés de poids. Je n’ignore bien sûr pas tout ce qui nous rapproche et rassemble !!! Et nous sommes très proches en effet… Malheureusement, apprenez à vos dépens qu’en matière de foi, ça ne fonctionne pas comme ça ! Ce serait trop beau !… Un seul iota suffit à faire de ceux qui ne partagent pas une vision vraiment catholique, des ennemis potentiels ou pour le moins des adversaires doctrinaux et de chapelle. Du reste la vie, les événements et les batailles religieuses, sans parler de leurs nombreuses trahisons et approximations, incompréhensions, etc… nous montrent à l’envie que nous avons raison de nous démarquer de la moindre erreur puisque nous voyons chaque jour les ravages intellectuels et spirituels qu’elles (ces erreurs !)  peuvent faire dans les âmes ! Cela n’a bien sûr rien à voir avec nos indignités personnelles et j’accorde  toujours à mon prochain même adversaire, sauf preuve du contraire, et  nonobstant ses erreurs dument répertoriées et fustigées, le bénéfice d’un  doute avantageux concernant sa supériorité morale sur ma modeste personne…

    Alors si mon salut ne dépend, cher Loyal, que de la lecture de Mgr Sanborn…… ALLELUIA !!!!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    Je pense, par esprit de suite, que le votre est donc déjà assuré !!!!!!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    Bien cordialement.
     

    • juin 13, 2014

      Charles,

      Je vois votre message après avoir répondu à M. Laugier.

      Il est plus posé dans le ton, plus correct que celui de votre collègue, M. Laugier, mais la conclusion est en fait bien malheureusement exactement la même : la Thèse est une hérésie, rien moins que çà. Il ne faut en conséquence pas assister à la Messe des prêtres qui y adhèrent. Et vous affirmez tranquillement une chose si grave, si lourde d’énormes conséquences sans aucunement le prouver et, de plus, contre l’avis de tous les prêtres et évêques non una cum) : Quod gratis asseritur, gratis negatur, dit-on en philosophie thomiste, philosophie que j’ai quelque peu étudiée.

      J’ai annoncé dans mon premier message que je ne compte pas discuter ici de la Thèse. D’ailleurs, ce site n’affiche pas en effet en faveur de la Thèse de Mgr Guérard, mais du sédévacantisme (dit parfois « complet ») : je suis à la mauvaise adresse et je laisse encore une fois la voie libre à notre brave Laugier, s’il le veut, en attendant sans doute la rescousse d’LHR.

      J’ajouterai qu’avant de publier contre la Thèse et de se faire guide des autres dans la Foi, on doit être en règle avec le Bon Dieu vis-à-vis de ses 10 commandements (je ne vous vise pas). Cette réflexion bien triste se veut une invitation à être de vrais témoins de la Foi. Prions pour le salut des âmes…

       

  17. Charles
    Charles lien permanent
    juin 16, 2014

    M.Loyal j’accuse réception de votre dernier message, y étant nommé,  puisqu’à l’évidence vous ne souhaitez pas relancer un débat sur la « thèse », étant, comme vous dites, à « la mauvaise adresse« .

    Oui en effet ! Nous avons le… privilège (j’allais adjoindre à ce substantif l’adjectif « triste » mais je viens de me reprendre !!! « précieux » conviendrait mieux peut-être…) d’être, ce que personne en face ou à côté ne souhaite partager avec nous, des « sédévacantistes talmudiques luthériens », pour faire court, et synthétiser à l’extrême les doux noms d’oiseaux octroyés par  tous nos frères-ennemis traditionalistes…! Race maudite donc nous sommes, avec laquelle on ne discute pas !!! Hihihihi !

    Pour ce qui est d’Édouard-Marie Laugier, il est grand maintenant et n’a pas, je pense, besoin de la « rescousse  » de LHR !!!! Je l’entends rire au loin…….

    Je vous remercie en outre de votre petite leçon de morale en passant, leçon que je reçois au même titre que tout pécheur de ce blogue. Alors,  allez jusqu’au bout de votre démarche et VISEZ-MOI comme tout un chacun. C’est excellent pour l’humilité et pour  croître en vertu.

    Il y a chez vous, cher Loyal, comme une fausse retenue, une perpétuelle réticence qui ne semble pas coller avec la réalité de ce que vous êtes et de ce que vous pensez vraiment. Mais ça, c’est mon petit ressenti personnel !…

    Votre dernier paragraphe, qui, sous couvert de la correction fraternelle, n’a l’air de rien, révèle en fait toute la différence non seulement de mentalité mais aussi de stratégie spirituelle qui existe entre nous…. Et ça, vous voyez, ce n’est pas …rien !

    Prions pour le salut des âmes…salut qui ne se fera que dans la charité de la vérité.

    Cordialement.

     

    • juin 16, 2014

      @Charles

      À mon humble avis ce n’est pas en prenant les gens de haut comme vous le faites (et vous n’êtes pas le seul sur ce blogue ) avec Loyal, que vous arriverez à faire boire les ânes qui n’ont pas soif.

      Vous parlez sans cesse d’humilité, mais ne vous êtes vous jamais posé la question de savoir  si le fait que les gens ne comprennent pas le sédévacantisme, ne viendrait pas des sédévacantistes eux mêmes qui ne sauraient pas communiquer.

      La grande majorité des documents publiés sur ce site sont de très bonne qualité, mais inexploitables à cause des moqueries et autres sarcasmes qui les spolient.

      Si vous aviez travaillé avec des animaux vous auriez appris à communiquer avec calme  et douceur, avec une main de fer dans un gant de velours. Eux, les animaux, ne comprennent pas nôtre langage, il faut se mettre à leur portée, c’est à dessin que je vous ai parlé plus haut, des ânes qui n’ont pas soif.

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        juin 16, 2014

        C’est pas gentil… pour M. Loyal ça !

      • Edouard Marie Laugier
        Edouard Marie Laugier lien permanent
        juin 16, 2014

        Les Hommes sont doués d’une raison, à la différence des animaux, qui permet de comprendre la Vérité et de l’admettre.
        Quiconque ne veut pas est soit inculte soit de mauvaise foi. Ce n’est même pas une question de grande intelligence.

        Et la mauvaise foi des « Loyal » est suffisamment pénible (mais ça vous ne vous le demandez pas, vous l’occultez) pour que nous gardions une patience inépuisable.

  18. Charles
    Charles lien permanent
    juin 16, 2014

    « Laissez venir à moi les petits…… »…Morin ! a dit Notre-Seigneur ! Me permettez-vous cette impertinence évangélique afin de vous faire comprendre Morin que votre intervention me fait presque hurler de rire !!!

    M. Loyal serait-il lui aussi un enfant pour ne pas répondre lui-même ? Vous savez, au sujet d’animaux nous avons été servis sur ce blogue par tous nos « frères ennemis » et les noms de volatiles ont fusé maintes et maintes fois !!!

    L’humilité n’est pas du tout exclusive de l’amour de la vérité et de la vertu de  force que donne la foi qui, avec la raison, permet d’approcher et de comprendre la vérité, comme dit Édouard !….

    Vous avez en outre le toupet de dire que les documents de ce blogue sont INEXPLOITABLES à cause de soit disant sarcasmes, etc. etc., et bla bla bla !!!!!

    C’est toujours le même problème avec les « tradis de l’affect » qui comme vous sont incapables d’assimiler un document sans se sentir cocooné à chaque ligne dans leur sensibilité à l’eau de roses (du jardin de Mgr Willy peut-être….) ….http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    Ah ! cher Morin !! que vous me réjouissez les tripes qui sont avec vous à dure épreuve tellement elles se trouvent secouées d’un spasme de franche rigolade…

    Ceux qui en général tiennent ce genre de discours sont plus intéressés par l’affect humain et tous ses succédanés relationnels  que par l’amour pur de la vérité qui concerne tout pécheur et qui appelle chacun à La reconnaître comme telle !

    L’heure n’est plus  non à la douceur et au calme (dites-moi quand les aurions-nous perdu ??) cher Morin,  mais au gant de fer avec une main de velours, car ce n’est pas avec du velours soporifique que vous sortirez nos braves catholiques de leur torpeur, de leurs illusions, de leurs attachements spirituels déviés ou même de leur aveuglement ! Cela, contrairement à ce que vous pouvez penser, n’empêche nullement la souplesse, la charité fraternelle et la compréhension pour les pauvres pécheurs que nous sommes tous à des titres divers et variés !

    Les ânes « qui n’ont pas soif » se trouvent devant une alternative grave : oui bien ils acceptent de finir par boire (ça peut durer longtemps je vous l’accorde !!!) OU BIEN il finiront immanquablement par MOURIR, car un organisme humain OU animal ne peut durablement de passer de ce précieux liquide qui sert aussi à nous baptiser. N’est-il pas alors légitime et même vital de vouloir parfois accélérer légèrement le processus de réhydratation ???   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    Bon ! Il se trouve que mon troupeau bêlant me réclame car ces petites bêtes adorables n’ont qu’un grave défaut : elles sont comme frappées de stupeur et de désorientation lorsqu’elles n’ont plus de Berger !!! Alors, cher Morin, vous ne m’en voudrez pas si je vous laisse pour retourner m’occuper de tous ces animaux que le Seigneur m’a confié…   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    ET c’est à dessein que je ne vous ferai pas un dessin, Morin, puisque les animaux …ça vous connait !!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Vous saluerez toutes vos bêtes pour moi !!!!   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
     

    • juin 16, 2014

      Hé bien monsieur Charles, je vous salue.

  19. Edouard Marie Laugier
    Edouard Marie Laugier lien permanent
    juin 16, 2014

    Propos parfaitement Charitables, comme de coutume, de notre ami Charles que je salue. http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
     

  20. charles
    charles lien permanent
    juin 16, 2014

    Je remercie de leur salut à la fois Morin et Édouard et je les salue à mon tour bien cordialement.

    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
     

  21. Louis-Hubert Remy
    juin 21, 2014

    Alors Monsieur Loyal ?

    Vraiment loyal ?

    Pourquoi n’avez-vous pas répondu à ma question posée il y a huit jours maintenant ?

    N’était-elle pas assez claire ?

    Je vous la repose :

    — Quelle est la valeur des actes d’un pape materialiter ?

    ou surtout ne serait-ce qu’elle est bien gênante pour les tenants de la thèse !

    Alors vraiment loyal ?
     

  22. charles
    charles lien permanent
    juin 24, 2014

    Apparemment…M. LOYAL a renouvelé son contrat avec le cirque ******** ! C’est sans doute pour cette raison qu’il ne vous répond pas cher Louis-Hubert !!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Ah !… ces saltimbanques !!!! (de l’italien « saltare in banco »… : sauter sur une estrade.)

    Notons qu’à l’origine, nous dit Wikipédia, ce mot était réservé aux…acrobates !

    Or, nous nous savons que le traditionalisme en compte beaucoup…beaucoup…   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Edouard Marie Laugier
      Edouard Marie Laugier lien permanent
      juin 24, 2014

      C’est encore une fois un beau parleur qui avance beaucoup et qui ne rend pas grand chose.
      Et qui plus est, qui poste sous proxy, histoire de bien se cacher, ainsi que le font les membres de sociétés secrètes, cultivant donc le secret et l’anonymat.

      Je ne serais pas étonné qu’il s’agisse d’un clerc de l‘Institut Machin Bidule Chose …

      C’est une chose vraiment pénible dans ce milieu que le manque de franchise, le fait d’avancer anonyme, de citer des personnes, des accusations, mais sans jamais en donner les noms.

      J’avais remarqué cela chez l’abbé Guépin, et chez des personnes de son entourage

      – libéral type –  « Monsieur je tiens à vous mettre en garde pour vos propos en effet, Untel vous reproche votre manque de charité (sic) /  vous accuse de le calomnier (lol) /  vous considère excessif sur la foorme … »

      – antilibéral type – « Bon très bien pourquoi pas ?  Mais qui est ce untel qui se prétend me connaitre et m’attribuer cela ?
      Envers qui aurais-je commis ces choses là ? »

      – libéral type – « Ah je ne vous le dirais pas / Je ne peux pas vous le dire / (voir parfois : ça ne vous regarde pas), sachez seulement que c’est une personne édifiante et fidèle, qui est digne de confiance. / vous êtes considéré comme cela et qu’il faut vous reprendre. Vous êtes sur une voie sulfureuse etc. etc. »

      – antilibéral – « Cause toujours tu m’intéresses. »

      Et on nettoie ses sandales.

      C’est insupportable cette lâcheté ontologique à ce milieu.

       

  23. juin 24, 2014

    Vous écrivez n’importe quoi.

    J’ai écrit que je ne comptais pas discuter avec les personnes qui interviennent sur cette sorte de forum et je ne le ferai donc pas.

    Mais ce qui est absolument sûr, pour répondre AD HOMINEM à la question qui m’a été faite, est que la hiérarchie matérielle actuelle n’ayant pas l’Autorité du CHRIST sur son Corps mystique ne peut déclarer la nullité d’aucun Mariage contracté devant l’Église (avant de faire la leçon à tous, on doit se regarder soi-même et avoir un peu d’humilité et cela ne vaut pas que pour celui qui m’a posé la question). À bon entendeur, salut !

    Je vous laisse faire vos commentaires psychiatriques débiles maintenant.

    Je suis profondément attristé du contre-témoignage donné dans ces commentaires toujours par les mêmes personnes anonymes ou non.

     

     

    • Edouard Marie Laugier
      Edouard Marie Laugier lien permanent
      juin 24, 2014

      Monsieur l’hypocrite, vous résumez en quelques lignes les vices ontologiques du traditionalisme clérical proprement abjecte et sans honneur ni loyauté.

      Et nous, les soit disant affreux sectaires et mal-édifiant, nous vous donnons la parole bien plus aisément que ne nous la laisse les gens de votre espèce … parce que l’erreur se réfute, la Vérité s’occulte.

  24. juin 25, 2014

    Merci pour tous vos compliments, cher Monsieur Laugier.

    Vous avez raison : « Le cléricalisme (dans la Tradition de plus), voilà l’ennemi ! ».

    C’est bien là pour vous l’enseignement de la Tradition de l’Église qui est arrivé jusqu’à nous de génération en génération depuis Jésus-Christ et les apôtres, n’est-ce pas ?

    Il est bien vrai que les erreurs du sédévacantisme complet n’ont jamais été charitablement et chrétiennement expliquées comme il se fait entre catholiques de bon aloi (= loyal) ni par Mgr Guérard des Lauriers, ni par exemple par l’Institut Mater Boni Consilii dans sa revue Sodalitium (je traduis pour vous : machin bidul chose), ni par Mgr Sanborn dans son fascicule par exemple sur la papauté matérielle.

    Je prie pour vous (mais vous ne voulez pas de mes prières).

     

    • Edouard Marie Laugier
      Edouard Marie Laugier lien permanent
      juin 25, 2014

      La Révolution passe par le clergé.

      Les hérésies émanent majoritairement du clergé, que ce soit Marcion,  Novatien, Arius, Donat, Nestorius, Luther, Jansénius, Loisy, Feeney … pour ne parler que d’eux.

      En 1789 la Révolution passe par le clergé avec la constitution Civile du Clergé pour faire tomber une grande part des fidèles.

      En 1965 ce sont des clercs qui signent Vatican II et le propagent aux fidèles, lesquels ont été les premiers avant les clercs, à réagir.

      Depuis, cette résistance a été « captée » (et avec la résistance le pognon de la résistance, les chapelles etc., par la Fraternité et donc par le Lefebvrisme, qui cultivent chez ses clercs un orgueil inouï, une certitude pour ses membres d’êtres des théologiens plus Infaillible que les papes  (et « papes »).
      Lesquels clercs ont confisqué ce même sacerdoce avec le poison de l’Una Cum sacrilège, ou par des doctrines faisandés comme la thèse de Cassiciacum et la reconnaissance matérielle d’un quelconque pouvoir d’Église Catholique chez les membres de l’église Conciliaire, obligeant de façon sectaire à adhérer, ou tout le moins à de la complaisance envers ces délires théologiques.

      Notre-Dame de La Salette n’a pas pointé du doigt les CLERCS pour RIEN.

      Mais non, avec « loyal » (l’abbé Le Gall ? l’abbé Cazalas ? l’abbé Murro ?) membre anonyme de l’institut machin bidule chose, en mission chez les Catholiques – méthode typiquement Franc-Maçonne (culte du secret ∴) –, le clerc est tout, mais surtout pas coupable de quoi que ce soit dans la crise actuelle.

      Suivez vos prêtres … et payez !
       

      • Martial lien permanent
        juin 25, 2014

        Mais non, avec « loyal » (l’abbé Le Gall ? l’abbé Cazalas ? l’abbé Murro ?) membre anonyme de l’institut machin bidule chose, en mission chez les Catholiques – méthode typiquement Franc-Maçonne… 

        En concluant ses interventions ici par une citation (plus bas)  de Jean TAULER  (SIC !!!) Loyal,  venu « charitablement »  faire la morale,  « sous proxy »,  serait-il  cependant dans un certain sens « loyal », en se dévoilant,  par rapport à la dernière remarque que vous venez d’écrire,  Édouard ?

        ou bien alors, ignorant la Vérité ( par exemple : propager en 2014 la thèse de Mgr Guérard d’un côté, et invoquer, comme maître spirituel, Tauler de l’autre… ! )  il ne pourrait qu’ignorer la charité, d’où la confusion de son intervention ?
         

  25. charles
    charles lien permanent
    juin 25, 2014

    Au revoir cher Monsieur Loyal… http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif C’est comme en politique, il ne faut jamais dire « Adieu » !……car on finit par revoir toujours les mêmes erreurs et revenir ceux qui les incarnent…sur le champ de bataille !…   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  26. juin 25, 2014

    J’arrête définitivement mes interventions sur ce blog.

  27. juin 25, 2014

    Un peu de spiritualité qui fera du bien à tous, aux pro-thèse et aux contra-thèse ! il inspire la Charité en tous et en chacun, on en a jamais de trop (un prêtre vient à l’instant de m’envoyer ce texte qui paraîtra sous peu, paraît-il). Il est du dominicain Tauler.

    Oui, une souffrance, si petite soit-elle, ne peut tomber sur toi sans que Dieu l’ait prévue de toute éternité, l’ait aimée, l’ait pensée… As-tu mal au doigt ? mal à la tête ? as-tu froid aux pieds ? as-tu faim ? Soif ?… Tout cela te prépare et sert à ta vie de noble joie… Que mon œil reste dans ma tête, c’est prévu de toute éternité par Dieu le Père qui est dans les cieux ; qu’il me soit arraché et que je devienne aveugle ou sourd, le Père qui habite dans les cieux a encore prévu éternellement qu’il en devait être ainsi, il avait pour cela de toute éternité un dessein éternel, et c’est ainsi de toute éternité qu’en Dieu j’ai perdu la vue. Ne dois-je pas ouvrir l’œil ou l’oreille de mon cœur et remercier mon Dieu de ce que son dessein éternel est accompli en moi ? Devrais-je en souffrir ? Ce devrait être pour moi un admirable sujet d’actions de grâces… Il y en a qui disent : ‘‘Maître, je vais bien mal et je souffre beaucoup.’’ Et quand je leur réponds que c’est très bon pour eux, ils reprennent : ‘‘Non, Maître, j’ai mérité cette souffrance, j’ai attiré en moi une image mauvaise.’’ — ‘‘Ne t’inquiète pas, cher enfant, si la souffrance est méritée ou non méritée, et pourvu qu’elle vienne de Dieu, remercie Dieu, livre-toi et soumets-toi !’’ (Sermon pour l’Épiphanie).

    Qui parle ainsi avec son cœur, son expérience et son amour des âmes est maître de ceux qui l’écoutent, il les mène où il veut. En même temps qu’il touche l’esprit et entraîne la volonté, Tauler charme l’imagination. Un jour d’Épiphanie, il veut apprendre aux raisonneurs trop subtils à goûter plus simplement la myrrhe de la pénitence, il leur conseille de s’abandonner à Dieu ; alors, la plus petite goutte de sang versé leur sera d’une utilité extraordinaire. Il ajoute : De cette goutte de sang germe une noble petite tige, un petit rameau, porteur du précieux grain d’encens. L’encens contient un excellent parfum et, quand la flamme atteint son petit grain, elle le lèche, elle ne cherche dans le grain que le parfum, elle délivre le prisonnier retenu dans ce grain, lui permet ainsi de s’échapper et, de là, vient la bonne odeur. Cette flamme n’est pas autre chose que le brûlant amour de Dieu qui est dans la prière.

  28. Edouard Marie Laugier
    Edouard Marie Laugier lien permanent
    juin 25, 2014

    Loyal LIEN PERMANENT
    juin 25, 2014     10 heures 23
    « J’arrête définitivement mes interventions sur ce blog. »

    http://wordpress.catholicapedia.net/lignorance-invincible/#comment-39100

    Mais 1 heures et 15 minutes plus tard

    Loyal LIEN PERMANENT
    juin 25, 2014    11 heures 38
    « Un peu de spiritualité qui fera du bien à tous, aux pro-thèse et aux contra-thèse ! il inspire la Charité en tous et en chacun, on en a jamais de trop (un prêtre vient à l’instant de m’envoyer ce texte qui paraîtra sous peu, paraît-il). Il est du dominicain Tauler. …. etc. etc. » 

    http://wordpress.catholicapedia.net/lignorance-invincible/#comment-39109

    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  29. Martial lien permanent
    juin 25, 2014

    « …et c’est ainsi de toute éternité qu’  E N   Dieu j’ai perdu la vue. »

    Après être sorti par la porte, il rentrera peut-être par la fenêtre pour nous justifier en particulier cette assertion  de Jean TAULER.

     

  30. Edouard Marie Laugier
    Edouard Marie Laugier lien permanent
    juin 25, 2014

    Loyal promet qu’il s’en va et revient poster ses leçons de père la morale, sous proxy.

    Gageons que, comme pour les juifs quand ils sont démasqué, notre parasite, cultivateur du culte du secret et de l’anonymat, saura rentrer dans son terrier et se faire oublier.

     

    J’ai un profond mépris pour ce comportement cléricalo-tradi, sans honneur, sans panache, vil et fuyant. Voir le coup bas, l’allusion perfide dans laquelle il verse, c’est infâme.

    Beaucoup plus de respect humainement pour un gars d’en face qui combat avec honneur, fut ce pour une doctrine pourrie que pour des déchets qui se parent de l’habit de catholique pour le souiller par leurs viles manières.

     

     

  31. charles
    charles lien permanent
    juillet 6, 2014

    Bon ! on ne va tout de même pas rester sur un nombre érotique (de messages !) http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif !!!!! Alors j’ajoute ce message exprès pour rappeler que nos bons déguisés (en papes !) ont allègrement franchi le nombre de 70 pour les cardinaux…

    — Est-ce grave docteur ?

    — je dirais même plus…c’est mortel ! répond le toubib ! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    Gare à votre petit « grain » cher Loyal !!!… Planquez-le vite avant qu’on ne vous le pique ! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
     

  32. charles
    charles lien permanent
    juillet 7, 2014

    …et pour mémoire : BULLE DE SIXTE – QUINT3-XII-I586 Création de Cardinaux : nombre, ordre, âge et qualités. Désignation de six églises cathédrales conférées aux Cardinaux. Sixte, Évêque, Serviteur des serviteurs de Dieu, décrète à perpétuité.
    Préambule.
    I.- Le Pontife Romain doit créer Cardinaux des hommes d’élite.
    2.- Surtout parce que le Souverain Pontife doit être choisi dans le Collège des Cardinaux,
    3- Aussi, cette Constitution, à savoir…
    4 – Les circonstances, les temps et l’occasion ont amené à s’éloigner de l’antique coutume de n’admettre dans le Sacré Collège qu’un très petit nombre de membres ; aujourd’hui, le nombre des Cardinaux dépasse celui que l’antique coutume cooptait dans ce même Collège. D’une part, selon le décret du concile général de Trente, il faut tenir compte de toutes les nations de la Chrétienté ; d’autre part, beaucoup de membres du Sacré Collège, pour cause de vieillesse ou de maladies, faiblesse de la nature humaine, ne peuvent pas facilement et assidûment supporter le poids d’une si lourde charge. À cette situation, il faut apporter un juste équilibre ; il faut prescrire des limites précises, de manière à ne pas réduire le nombre des Cardinaux au petit nombre de jadis, à ne pas avilir non plus leur honneur par un nombre exagéré et superflu, ce que Nous-même avons vu et expérimenté parfois, lorsque Nous étions parmi les moindres. Afin que l’image de l’antique Synagogue corresponde à la réalité de la sainte Église Apostolique, Nous voulons suivre le commandement du Seigneur à Moïse, à savoir de réunir soixante-dix vieillards d’Israël, connus de lui comme anciens du peuple et compétents, afin de porter avec lui le poids de tout le peuple et ne pas rester seul à en être chargé. Ils furent amenés à la porte du tabernacle, y entendirent la voix du Seigneur et l’Esprit-Saint descendit sur eux. D’accord avec nos frères susdits, Nous statuons, Nous ordonnons à perpétuité que, dorénavant, 1e nombre total des Cardinaux de tout ordre – évêques, prêtres, diacres,- qui le sont aujourd’hui ou seront créés à l’avenir, ne dépasse jamais tous ensemble et à la fois, le nombre de soixante-dix. Sous aucun prétexte, occasion ou cause, même d’urgence, ce nombre ne pourra être dépassé. Que s’il advenait à l’avenir, soit par Nous-même, soit par le Pontife Romain régnant à ce moment-là, qu’un Cardinal, ou plusieurs, soit élu, ou créé, ou proclamé, outre le nombre ci-dessus fixé, Nous décrétons qu’une telle élection, création, proclamâtion, sera nulle, vaine et annullée et considérée comme telle. Aucun droit, aucun titre, ni de fait, ni de nom, ne pourra être acquis par un tel élu – ou de tels élus – et nul ne pourra et ne devra être considéré ou réputé comme Cardinal. Sa prétendue élection, création, proclamation, invalide dès le début, par le fait d’avoir dépassé le nombre fixé, restera à perpétuité, comme au début, dépourvue de toute force et de toute valeur, sans validation possible, même au cas où, par la suite, la mort d’un ou de plusieurs Cardinaux rendait incomplet le Sacré Collège.
     
    23.-Sanction contre les contrevenants à ces Lettres : Il ne sera permis à personne, absolument, de contrevenir à cette page etc. Si quelqu’un, pourtant, osait y attenter, il encourrait l’indignation du Dieu tout puissant et des bienheureux etc…

    Rappelez-vous…si vous n’êtes pas trop jeune… Qui est le premier « cardinal » à avoir dépassé le nombre fixé par Sixte V ?

    Réponse : MONTINI alias Paul VI !!!!!!!

     

Trackbacks & Pingbacks

  1. Abbé Marchiset “feeneyiste”… il tombe dans l’hérésie ! | Le CatholicaPedia Blog

Les commentaires sont fermés.