Aller au contenu

Un “prêtre” coquin de Miami change d’ “Église” pour épouser sa belle

2013 septembre 11

Un “prêtre” coquin de Miami change d’ “Église” pour épouser sa belle

 

Mariage des prêtres

Suite de la série d’articles sur Vatican d’Eux et la volonté farouche qu’ils [Eux] ont de mettre fin au “célibat des prêtres”… (enfin, ceux qui ne sont pas pédérastes ! quoi que ?!!!)

 

Quatrième et dernier (???) épisode, en 2009, un “prêtre” américain brise le vœu de célibat et provoque un scandale…

 

Alberto Cutié, alias Padre Alberto

Âgé de 44 ans, le père Alberto, né à San Juan, Porto Rico (USA), le 29 avril 1969 de parents cubains, critiquait depuis longtemps et publiquement le célibat imposé aux prêtres.

Alberto Cutié, alias Padre Alberto, est une figure ecclésiastique très connue aux États-Unis. Habitué des plateaux télé, il fait de la musculation, adore le disco (!!! Normalement, on n’adore que son Dieu…) et anime des émissions de radio et télévision. Il a défrayé la chronique en 2009 après avoir été pris en photo enlacé avec sa petite amie sur une des plages les plus fréquentées de Miami (Floride, sud-est).

 

Alberto Cutié avec sa petite amie sur une des plages les plus fréquentées de Miami


Il n’en fallait pas plus pour choquer l’Amérique puritaine : un homme d’église pris en flagrant délit avec sa maîtresse dévêtue, en pleine séance de câlins au milieu d’une plage.

Plutôt que de nier, Padre Alberto avait d’abord choisi la voie du pardon. « Je m’excuse auprès de ceux qui auraient pu être heurtés ou attristés par mes actes », avait expliqué le “prêtre”. « Mon engagement pour servir Dieu est intact », explique le “prêtre” sur son site Internet.

Tv-notas Padre Alberto Cutié avec sa petite amie sur une des plages les plus fréquentées de MiamiLes images prises par des paparazzi et publiées par la revue espagnol TVNotas (le Paris Match clin d'oeil [ou Voici] Mexicain !) montraient le père Alberto Cutié, en train d’embrasser fougueusement une jeune femme sur une des plages les plus fréquentées de Miami. Tous deux en maillot de bain. Le “prêtre” avait admis les faits et demandé “pardon” dans une lettre, en assurant que son « dévouement envers Dieu restait intact ».

Toutefois, l’archevêché de Miami avait déclaré qu’il ne pourrait plus dire la “messe” dans sa paroisse de San Francisco de Sales, où la gent féminine se pressait pour admirer ses beaux yeux bleus, selon des paroissiens. L’archevêque de Miami John Favalora avait alors déclaré (pour faire bonne figure) que le « père Cutié avait fait vœu de célibat et que tous les curés devaient tenir leur promesse avec l’aide de Dieu ».

La revue TVNotas affirme par ailleurs détenir une vidéo dans laquelle on voit le “prêtre” « introduire la main dans le bas du bikini de la femme ». La vidéo n’a pas été diffusée, mais des chaînes de télévision locales ont avoué qu’elle leur avait été proposée pour plusieurs centaines de milliers de dollars. (!!!)

Le très médiatique père Alberto critiquait publiquement de longue date, le célibat imposé aux prêtres. Depuis 2002, l’Église catholique américaine (l’église Conciliaire américaine) a été éclaboussée par de nombreux scandales impliquant des “prêtres” (des laïcs de l’église Conciliaire ! puisque celle-ci n’a plus de sacrements valides tout comme l’église Anglicane…) dans des affaires d’abus sexuels (pédérastes ou homosexuelles)

 

* * *

 

Le “prêtre” catholique [conciliaire] change d’ “Église” pour épouser sa belle

 

Les photos montrant le père Alberto Cutié et une jeune femme tendrement enlacés sur une plage avaient fait scandale.

Quand le scandale des photos de paparazzi a éclaté, Padre Alberto se disait déchiré entre Dieu et sa belle, une Guatémaltèque dont il a avoué être tombé amoureux deux ans auparavant. Répudié par l’archevêque catholique de Miami, il a choisi de rejoindre l’église Épiscopalienne et « au sein de laquelle il poursuivra son “sacerdoce” ». Alberto Cutie et son épouse RuhamaTrois semaines plus tard, le plus célèbre “curé” de la communauté hispanique américaine n’a finalement renié ni l’un ni l’autre. Le 31 mai [2009], il a prononcé son premier sermon dans l’église de la Résurrection à Biscayne, une petite ville de Floride, mais il lui faudra se former pendant un an avant d’être autorisé à enfiler sa chasuble de “prêtre épiscopalien”.

L’église Épiscopalienne américaine, à mi-chemin entre le catholicisme romain et le protestantisme, présente l’avantage de ne pas imposer le célibat à ses membres. Le père Alberto a déjà officiellement présenté l’élue de son cœur à l’ “évêque” du diocèse. Ruhama Buni Canellis, une trentenaire divorcée (femme adultère donc !!! elle aussi…) qui élève seule un fils adolescent, semble ravie de la tournure prise par les événements.

« Fortes tentations » sous le soleil de Floride !

Alberto Cutié avec sa petite amie sur une des plages les plus fréquentées de MiamiLes photos montrant l’homme d’église sur une plage début mai [2009] embrassant une jeune femme en bikini avaient suscité une grande émotion chez les catholiques (conciliaires). Padre Alberto est une célébrité dans la communauté hispanique, qui compte des millions de fidèles à travers tous les États-Unis. Le quadragénaire aux yeux bleus fréquente volontiers les soirées de la jet-set locale, a écrit un best-seller intitulé “Vraie vie, vrai amour” et donne des conseils matrimoniaux à la télévision et la radio. On le surnomme « Padre Oprah », en référence à la célèbre animatrice de télévision américaine.

Certains fidèles se sont sentis trahis par les écarts de leur idole (!!!). Le clergé, arguant du vœu de célibat qu’Alberto Cutié avait prononcé en devenant “prêtre”, l’a fermement condamné, bien qu’il ait demandé pardon pour son péché. Mais des voix se sont élevées pour prendre la défense du pécheur. Certains ont évoqué les « fortes tentations » auxquelles était soumis, sous le soleil de Floride (!!!), cet homme qui entretient son physique en faisant de la musculation. D’autres ont dénoncé les règles « archaïques » de l’Église catholique (église Conciliaire ! on a dit !).

Pédophilie - prêtre - mariage ?Depuis qu’il est tombé en disgrâce, le père Alberto a relancé malgré lui le débat sur le mariage des “prêtres” dans l’Église catholique. Il fut un temps, avant le XIIe siècle, où celui-ci n’était pas une hérésie, rappellent ses défenseurs. Aux États-Unis, on estime à 25 000 le nombre de “prêtres” catholiques (conciliaires) qui se sont défroqués pour se marier. Afin de calmer les passions, le père Alberto a affirmé ne pas vouloir s’ériger en apôtre du mariage, mais depuis le scandale, 74 % des personnes interrogées dans la région de Miami se disent opposées à l’obligation du célibat pour les prêtres. Un pourcentage en augmentation dans la communauté hispanique. La popularité du père Alberto n’y serait pas étrangère.

(D’après : New York, Adèle Smith ; lefigaro.fr — Publié le 13/06/2009)

 

* * *

 

Le « scandale » a fait resurgir dans l’opinion publique le débat sur les supposés problèmes créés par la contrainte de célibat imposé aux “prêtres” dans l’Église catholique. Le père Cutié, âgé de 40 ans alors, s’est marié dans la matinée du 16/06/09 au civil avec sa fiancée originaire du Guatemala Ruhama Buni Canellis.

 

Le père Alberto Cutié s’est marié mardi 16 juin 2009 après avoir changé d’Église, a rapporté la presse locale

 

Cutié officiellement dans l'église Épiscopale le 29 mai 2010 par Leo Frade

Le père Alberto Cutie, (deuxième à gauche), et sa fiancée, Ruhama Buni Canellis, (à gauche), ont été reçus dans l'église Épiscopale le 28 mai par “Mgr ” Leo Frade du Diocèse de Floride du sud, (au centre). Avec Frade est son épouse, Diana, (à droite), en arrière-plan de gauche à droite, le révérend Matt Faulstich, également un ancien “prêtre” conciliaire, le révérend Mario Milian, et Dean Jennie Lou Reid.

 

Le père Cutié, âgé de 40 ans [en 2009], s’est marié dans la matinée du 26 juin 2009 au civil avec sa fiancée originaire du Guatemala Ruhama Buni Canellis, 35 ans [idem], à Coral Gables, une ville située près de Miami (Floride, sud-est), selon l’édition électronique du Nuevo Herald.

Le père Cutié avait rejoint fin mai l’église Épiscopale — branche américaine de l’église Anglicane qui n’oblige pas au célibat — après le scandale provoqué début mai par des photos le montrant en maillot de bain en train d’embrasser fougueusement Ruhama Buni Canellis en bikini sur une des plages les plus fréquentées de Miami.

Le mariage d'Alberto Cutié avec Ruhama-Buni-CanellisLe 26 juin 2009, Alberto Cutié et Ruhama Buni Canellis se sont mariés dans une cérémonie à l’église de Saint-Bernard de Clairvaux à North Miami Beach. “Bishop” (Faux “évêque” Épisco-Anglican puisque « absolument nul et totalement vain » : l’abbé Antoine Cékada) Frade officiait, assisté par le Rt. Rev Onell Soto (retraité “évêque” épiscopal du Venezuela) et plusieurs autres membres du clergé Épiscopal.

Un bébé est arrivé comme un cadeau de Noël pour le mariage… Le 30 Novembre, Ruhama a donné naissance à une fille Camila Victoria.

Padre Albeerto papa

Alberto Cutie et son épouse Ruhama et leur fille Camila

(Comme un cadeau de Noël, effectivement !)

Le 31 mai 2012, le “prêtre” épiscopal a annoncé ensuite qu’ils attendaient leur deuxième enfant dans une interview avec le magazine People en espagnol :

« Nous considérons que c’est un cadeau de l’enfant Jésus que nous obtenons un autre enfant dans cette période particulière. C’est le meilleur cadeau de Noël que nous puissions recevoir ».

Le couple, qui s’est marié en 2009, a déjà une fille d’un an appelé Camila Victoria et un adolescent Christian Norton, fils de Ruhama d’une précédente union.

 

Lors d’une cérémonie intime dans son église épiscopale à Miami, le “prêtre” cubano-américain Alberto Cutié a baptisé dimanche 15 juillet 2012 son fils, Alberto Felipe.

 

Le Rev. Alberto Cutie baptise son fils Alberto FelipeDans l’église de la Résurrection à Biscayne Park, en Floride, l’eau bénite a coulé dimanche matin sur la tête d’Alberto Felipe, un mois et demi, qui était baptisé par son père, le révérend Alberto Cutié.

Le Rev. Alberto Cutie baptise sa fille aînée Camila Victoria

Le Rev. Alberto Cutie baptise sa fille aînée Camila Victoria

Entouré de sa femme, Ruhama Cutié, de sa fille aînée Camila Victoria qu’il a également baptisé l’année dernière, âgée aujourd’hui de 18 mois et de son beau-fils Christian Norton, entre autres, des parents, amis et plus de 100 paroissiens de son église, le révérend embrassa tendrement Alberto Felipe à côté des fonts baptismaux et l’a levé au-dessus de sa tête pour le montré à la congrégation.

Le Rev. Alberto Cutie lève son fils Alberto Felipe au-dessus de sa tête pour le montré à la congrégation

« Puisse cette lumière, la lumière de la foi et du baptême, le mener à la lumière qui ne finit jamais, à la lumière de la vie éternelle », a déclaré Cutié après avoir allumé les bougies qu’il a donné aux parrains et marraines de l’enfant : la sœur du “prêtre”, Alina Cutié Rodríguez ; le mari de celle-ci, Freddy Rodríguez ; les frère et sœur de Ruhama, Hermes Canellis et Ileana Canellis.

Le Rev. Alberto Cutie baptise son fils Alberto Felipe

Tous étaient heureux d’assister à ce dernier chapitre de la vie de Cutié, celui qui après avoir admis qu’il avait une liaison avec sa femme de maintenant, s’est détourné de l’Église catholique romaine (de l’église Conciliaire, bien sûr !) et a rejoint le siège Épiscopal avant de l’épouser en Juin 2009.

« Je suis heureuse et en paix », a déclaré un Ruhama souriante après la “messe”, qui a été suivie d’une petite réception à l’église, située au nord de Miami. « Aujourd’hui est un jour de nombreuses bénédictions. Nous sommes heureux. » a-t-elle dit.

Photos : Hector Torres & YAMPhotography ©

 

Happy end !

(Potins Cléricaux)

 

* * *

 

Ordonné “prêtre” de l’église conciliaire dans l’archidiocèse de Miami le 13 mai 1995 – donc totalement invalide depuis la réforme Pontificalis Romani du 18 juin 1968 – le Padre Alberto a reçu bien sûr, une formation somme toute conciliaire…où l’on voit que pour eux (Eux !) « toutes les religions sont des visages différent du même dieu » (1) ! Aussi, il n’est pas surprenant, pour eux  (Eux !) de passer d’une secte (qu’ils croient Église !) à l’autre pour des convenances personnelles.

Il a été officiellement reçu en tant que “prêtre” de l’église Épiscopale (totalement invalide également puisque Anglicane !) le 29 mai 2010 par “Mgr” Leo Frade dans le diocèse de Floride du Sud.

Cutié officiellement dans l'église Épiscopale le 29 mai 2010 par Leo Frade

 

 

 


[1] Selon l’église Conciliaire de France (Quel est le sens de l’œcuménisme ? – Eglise Catholique en France) :

« Dans le monde, les Chrétiens représentent une diversité. L’œcuménisme exprime la recherche de communion entre Protestants, Anglicans, Orthodoxes et Catholiques.

L’unité se construit :

– Par la prise de conscience de ce qui se vit de la foi reçue du Baptême dans chacune des confessions chrétiennes.

– Par la prière et l’appel à la conversion adressés à chaque communauté et à l’ensemble de leurs membres.

– Dans la recherche et la relecture patiente de l’histoire pour résoudre les problèmes de division.

En acceptant de légitimes divergences.

Ce dialogue dans le respect des différences reconnaît et permet d’accroître une réelle communion, entre tous les chrétiens (Protestants, Anglicans, Orthodoxes et Catholiques) qui partagent la même foi en Dieu, Père, Fils et Esprit et le Baptême d’eau. »

 

Et dans la pensée et le langage de nombreux conciliaires on trouve et on entend :

« N’attends pas que j’essaie de te prouver que ma religion (chrétienne) est la meilleure ! »

 

« Le Christianisme est-il vraiment une voie privilégiée pour aller à Dieu ? Les autres religions ne sont-elles pas également bonnes ? »

 

32 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 11, 2013

    Eh ! bien qu’est-ce que je vous disais !!!!   Vous voyez que tous nos synaxeux conciliaires sont éminemment faits pour le mariage (et même les homos synaxeux…mais si ! ils pourront bientôt « faire » eux aussi des enfants !) :? :(  et c’est pour cela que je suis pour, absolument pour !!!   Regardez ces beaux bébés qu’ils nous font ! C’est’i pas mignon tout ça !?? La veinarde d’église anglicane…c’est elle qui va récolter tous ces beaux fruits, cette moisson d’âmes qui n’appartiennent qu’à Dieu, quoi qu’on en pense et qui peut-être un jour se retourneront vers leurs synaxeux de parents et donneront à l’Église, la vraie, quelques saints et bons prêtres….. M’est avis que Dieu nous prépare beaucoup de belles surprises pour le règne à venir du Sacré-Cœur….. D’ailleurs l’Éternel doit être de mon avis puisqu’il permet à nos synaxeux d’être les co-créateurs avec Lui de ces petits bambins !!! Évidemment, il y a un risque énorme…c’est que Satan réclame – et il le fera ! – sa part dans cette co-création qui se fait en dehors de l’Église Catholique et, qui plus est, est le fruit d’une terrifiante apostasie… Alors  de deux choses l’une : ou nous avons des petits saints en puissance ou des petits démons !   Nous verrons bien ! Mais d’ores et déjà adorons la patience de Dieu et Sa puissance infinie qui communique l’être à toutes les créatures, bonnes ou mauvaises. :-)
    À l’évidence, tous ces faux prêtres n’ont plus et n’ont jamais eu la moindre grâce d’état pour comprendre et vivre un sacerdoce véritablement catholique. L’état de sainteté qu’est le célibat consacré ne saurait en effet s’imposer en dehors de l’Église, faute d’être instantanément récupéré au profit du Prince de ce monde ! :evil: Comme quoi, en définitive, leurs singeries, s’en trouvent extrêmement limitées (elles restent, grâce à Dieu, dans le cadre de l’Humain !). C’est plutôt rassurant non ? :roll: :wink: :lol:
    Sursum Corda !

  2. Avatar
    Martial lien permanent
    septembre 11, 2013

    Charles vous rappelez  à juste titre que : 
    L’état de sainteté qu’est le célibat consacré ne saurait en effet s’imposer en dehors de l’Église, faute d’être instantanément récupéré au profit du Prince de ce monde ! Comme quoi, en définitive, leurs singeries…
     
    Le maintien provisoire par les cinq prédécesseurs de BernGogol de la règle du célibat ecclésiastique (une de « leurs singeries » comme vous le dites) participe du volet parodique de l’opération globale d’intoxication dédiée du maximum de Gogos.
    On peut y discerner une similitude avec le maintien provisoire, par les cinq républiques maçonniques « en Fronce », du respect des conditions naturelles du mariage, respect qui ne participait également qu’un des volets parodiques de l’opération satanique de mise en chaos de la société.
    Ainsi, quand la dissolution mentale des gogos atteint un niveau plus intéressant, les Ennemis de Dieu laissent tomber alors le stade parodique  antérieur, constituant une concession tactique, patiente et à long terme,  afin d’accéder enfin à une phase destructrice plus intensive.
    Il semble dès lors que l’un d’entre eux, BenGogol va imposer en sa secte conciliaire, ce qu’un parmi d’autres de ces Ennemis, à savoir son frère et « aîné », MOUllande, vient d’exiger avec son MPT,  dans sa grande secte de la cinquième ré(pugnante)publique…   
             

  3. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    septembre 11, 2013

    Afin d’anticiper toutes remarques inutiles je précise : 
    Q’une image vaut mille mots ! là c’est dit !

    • Edouard Marie Laugier
      Edouard Marie Laugier lien permanent
      septembre 11, 2013

      Ceux qui, se prétendant Catholiques, se réjouissent de l’exposition immodérée et répétée de viande fraiche, au point de se « préparer » de bons petits slogans tout fait, pour justifier cet étalage, justifieront sans sourciller le même discours lorsqu’il faudra montrer les érotiques ébats de ces « prêtres ».
      Et vous avez vu que ici 7 mots valent largement (mieux qu’) une image.

      Saint Grégoire le Grand disait que si la Vérité fait scandale, il faut supporter le scandale au nom de la Vérité.
      Mais en l’espèce nous n’assistons là qu’à une basse histoire de mœurs d’un pseudo prêtre même pas conscience, comme le dit Charles, de ce qu’impose son prétendu sacerdoce.
      Le jour où il y aura des images de Bergoglio ou à défaut d’un éminent Cardianal, sans équivoque, dans les bras d’une de ces diablesses, alors oui peut être que ce scandale sera justifié par une Vérité de cette importance.
       
      Mais ici maintenant les articles se répètent et avec toujours de nombreuses illustrations parfois en doublon même.
      Comme s’il s’agissait de satisfaire pour certains à l’exigence du vice, sous l’honorable prétexte de la Vérité, prétexte employé à très mauvais escient.
       
      On le voit car au delà du simple fait, répété sur plusieurs articles, il y a un état d’esprit qui progressivement s’installe, à l’instigation d’au moins une personne, et qui voudrait imposer comme une chape de plombs, de devoir supporter ça. Une sorte de fièvre collective prête à s’emparer des lieux et à décréter l’obligation de voir le vice pour mieux le combattre.
      Un peu comme l’argument massue, qui fait taire tout le monde, de la « shoah » dans certains cas, ici il y a la « sainte » parole d’un individu qui se reconnaitra et qui devrait s’imposer à tous, et au garde à vous … 
       
      « Une image vaut mille mots ! »
       
      Il me semble sauf erreur que, après l’exil du sieur Fert Fert Fert, les débats ne s’en portaient pas plus mal, au contraire, et alors, les articles de qualités contre la thèse par exemple étaient commentés avec grands fruits, et de façon constructive.
      Il n’y avait alors aucun créneau pour les larges gueules, juste capables de jeux de mots, parfois drôles, souvent lourds.

      Que dit ce personnage à part des mauvais jeux de mots, la négation des prophéties du Sacré-Cœur (un Grand Monarque issu des clowns manifestants), et instaurer un esprit malsain, une division, par l’impureté.
       
      Moi je le dis une image vaut milles maux. Que certains ne le comprennent pas et même méprisent avec une rhétorique bien connue et empruntée aux femmes les plus libérales est assez lamentable.
      Un certain Fert me disait en substance que si j’avais des problèmes avec cela c’est que je n’était pas capable de me maitriser et que j’étais un vieux célibataire

      Fert X3 dixit :
      « Je n’ai pas de problème avec ces photos, je sais me maîtriser … moi ! Sans doute êtes-vous un vieux célibataire endurci à la retraite, mais fragile ! Moi je suis en pleine bourre et solide Deo gratias ! »

      http://wordpress.catholicapedia.net/?p=9601#comment-13801

      Au passage, 3 péchés « matériels » :

      – Présomption (je peux résister sans problèmes)
      – Soupçon et jugement téméraire (vieux célibataire endurci – fragile)
      – Égoïsme (Moi je … les autres tant pis)

      Pas besoin d’images, ces quelques mots sont éloquents.

      Or la réponse de Fert X3 est curieusement ce que répond toujours une jeune femme immodestement vêtue quand un Homme lui fait la remarque de la légèreté de son apparat.
      J’ai déjà eu à faire à ce type de comportement sur un autre forum, avec une intervenante, juive au passage, et aussi libérale que Fert3 ici même.
      La même manie de vouloir imposer le vice sous de faux prétextes de vertu…. avec les mêmes arguments. Étonnant ce zèle ?

      Alors il faudrait clarifier les choses, et si St Paul vous gène dans ses recommandation, le dire avec la franchise qui sied aux Francs-Catholiques.

  4. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    septembre 11, 2013

    Célibat des prêtres : « pas un dogme », selon le numéro 2 du Vatican.
    Le nouveau numéro deux du Vatican, Pietro Parolin, actuellement nonce apostolique au Venezuela, estime dans un entretien avec le journal local El Universal que le célibat des prêtres « n’est pas un dogme » et constitue un précepte dont il est possible de « discuter ».

    Le célibat « n’est pas un dogme et on peut en discuter car c’est une tradition ecclésiastique », a déclaré Mgr Parolin dans cette interview publiée dimanche, admettant que ce débat était « un défi » pour le pape François, qui l’a désigné le 31 août secrétaire d’État du Vatican.
    « L’effort qu’a fait l’Eglise pour instaurer le célibat des prêtres doit être considéré. On ne peut pas dire, simplement, qu’il appartient au passé. C’est un grand défi pour le pape (…) et toutes ces décisions doivent être prises dans le but d’unir l’Eglise, pas de la diviser », a poursuivi l’ecclésiastique.
    « Il faut tenir compte, au moment de prendre des décisions, de ces critères (la volonté de Dieu, l’histoire de l’Eglise), de même que de l’ouverture à l’air du temps », selon le nouveau numéro deux de l’église catholique, poste qu’il occupera à compter du 15 octobre à la place du controversé Tarcisio Bertone.
    Mgr Parolin, originaire de Vénétie (nord-est de l’Italie), a jugé aussi que les changements au Vatican, promus par le pape François, pouvaient être obtenus avec « un esprit démocratique » et par une direction « collégiale de l’Eglise où peuvent s’exprimer toutes les tendances ».
    « Il a toujours été dit que l’Eglise n’est pas une démocratie. Mais il est bon, à notre époque, qu’il y ait un esprit plus démocratique, dans le sens d’une écoute attentive et je crois que le pape en a fait un objectif de son pontificat », a-t-il également déclaré.
    Une importante réorganisation de la Curie romaine (le gouvernement du Vatican) est en cours depuis l’élection du pape François en mars.
    Âgé de 58 ans, Mgr Parolin, a été nommé nonce à Caracas en 2009 par Benoît XVI et a exercé sa charge dans un climat de tension récurrente avec le gouvernement de l’ancien président Hugo Chavez, décédé il y a six mois.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      septembre 11, 2013

      Ouvrez le ban !!!

      La course est lancé… Combien de temps cela va-t-il mettre ???

  5. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 11, 2013

    Martial je m’incline devant vos analyses pertinentes…..Votre « stade parodique antérieur » est très intéressant :idea:  de même que le concept de « dissolution mentale »…. Nous aurons peut-être l’occasion d’en reparler… Bonne nuit !
     

  6. Edouard Marie Laugier
    Edouard Marie Laugier lien permanent
    septembre 11, 2013

    Ce « mgr » Parolin est il un proche parent de feu St Pie ?
    Ce serait assez tragique. :?

  7. Avatar
    Martial lien permanent
    septembre 12, 2013

     
    Cher Charles, j’ai employé des tournures trop elliptiques.
    Je faisais en fait simplement référence au processus « solve/coagula ».
    En niant réellement, mais de manière sournoise, en particulier le mariage catholique greffé sur le mariage naturel, la Révolution et la République, ont  inventé ex nihilo des institutions de droit privé civiles, un état des personnes séculier  et un statut personnel et familial laïc.
     
    Ce faisant, elles ôtent bien tout principe stable et objectifs à la vision du monde commune de nos contemporains et de nous mêmes, depuis deux siècles :  désormais, ce sera l’opinion démocratique qui fabriquera la réalité sociale et humaine en Progrès indéfini…
    Néanmoins, les gouvernants républicains doivent procéder avec prudence afin que ne se manifestent pas des réactions de rejet risquant de contrecarrer le processus d’anéantissement progressif.  Ils se méfient des défenses « naturelles » du peuple… C’est pourquoi par exemple, le code civil relatif à la famille, et  hormis le divorcé légalisé au début de la 3ième prostituée, avait tout l’air du mariage catholique et naturel jusque vers 1975. Le bon peuple croyait conserver  alors tous les avantages de la nature sans devoir plus subir les insupportables « règlements » religieux…
    Le MPT est une marche en avant tout aussi perfide que celle opérée par la laïcisation révolutionnaire ; avec lui, la RÉVOLUTION laisse tomber la concession, temporaire et calculée, que formait selon ses calculs, le mariage républicain, faux reflet du mariage bourgeois et chrétien…
    En même temps, il faut cependant que la RÉVOLUTION puisse préparer les esprits et l’état social, et sous ce masque du « MPT », aux réformes décisives qui pourront avoir lieu vers 2040 et légalisant le « meilleur des mondes » du point de vue de la conception des enfants par exemple. Elle parodie donc aujourd’hui, et pour l’instant, un stade davantage révolutionnaire dans son « solve » dissimulé,  en intitulant encore et toujours  sa réforme de  « mariage » (alors qu’il s’agit de « paires », car le mariage reste encore gravé dans le subconscient de ces masses que la Révolution s’est jurée de dresser à la schlague) et en se parant surtout de la défense de la Loi Suprême de l’Égalité !
     
    La secte conciliaire utilise donc les mêmes processus de manipulation mentale avec cent cinquante années de différé d’exécution  (soit depuis 1960). Mais là encore, son attitude se borne à s’inscrire dans la feuille de route qui a été fixée aux institutions sociales, qui sont réputés d’après nos maîtres, récalcitrantes à l’Ordre du Progrès nihiliste. L’Église catholique qui a toujours été considérée comme l’ennemi le plus dangereux, a pour cette raison dû être infiltrée de manière quasi-scientifique et de main de maître : « en tiare et en chape ». Il faut être niais comme un libéral materialiter pour légitimer encore la secte conciliaire qui l’évince.
    Ce que la secte maçonne nomme Égalité, la secte conciliaire le désigne « Amour », et elle rajoute simplement que cet « Amour » est Dieu… Il serait donc conforme à « Dieu » que les « prêtres » de son « Amour » vivent  cet amour par exemple en se mariant. Et pourquoi en se mariant ? tout simplement parce que c’est le stade psychologique et sociologique actuel où sont parvenus ces pauvres clercs et fidèles irrécupérables de la secte conciliaire…

    Charles, j’attends vos observations et compléments…
     
     
      
     

     
     
     

    • Avatar
      Fert Fert Fert lien permanent
      septembre 12, 2013

      En attendant les compliments de Charles recevez (toutes proportions gardées) déjà les miens. Très bonne analyse, merci.

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        septembre 12, 2013

        C’est aussi mon avis !

  8. Avatar
    Vinkentios lien permanent
    septembre 12, 2013

    Kyrie eleison !

  9. Avatar
    septembre 12, 2013

    1) Bien d’accord avec Édouard-Marie Laugier : nous n’avons pas besoin de cet étalage de « photos » que l’on n’oserait pas montrer à des enfants. Croire de plus que l’on peut regarder ces photos sans en être aucunement affecté est un leurre : le démon sait fort bien s’y prendre pour nous faire tomber… et peut très bien nous faire payer nos présomptions des années après…
    2) Ce « prêtre » est évidemment un scandale… Tout comme de nombreux vrais prêtres de l’Église catholique l’ont été dans le passé et le seront dans l’avenir. Même si les mœurs du clergé conciliaire ne sont pas reluisants, il ne faut pas oublier non plus que ceux du clergé sédévacantiste n’aient pas exemplaire non plus. Des prêtres sédévacantistes qui foutent le camp avec des femmes, cela existe aussi. Seulement, il n’y a pas les médias pour nous raconter tout ça.
    3) Il est évident que Bergoglio n’autorisera pas le mariage des prêtres… tout comme le préservatif… ce sont les derniers piliers qui maintiennent encore debout l’église conciliaire et la font encore passer pour l’Église catholique. On va se contenter de quelques messages ambigües qui seront interprétés de manière différente par les ailes gauches et droites de l’église conciliaire.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      septembre 12, 2013

      Pas d’accord avec vous René !
      ni sur le ni sur le

       : Cet article rentre dans la rubrique (Potins Cléricaux) comme indiqué…
      Un « site golias sedevacant ! » (dixit David lien permanent) ou « le Paris Match du sédévacantisme » (dixit Alexandre lien permanent) SE DOIT d’avoir cet étalage de « photos » !!!

      Fermez le ban !!!

       : Bien sûr que Bergo(go)glio va le faire…
      (relire) : http://wordpress.catholicapedia.net/?p=9760#comment-13925

      Ouvrez le ban !!!

      La course est lancé… Combien de temps cela va-t-il mettre ???

      (suite à) : Fert Fert Fert lien permanent

      • Avatar
        septembre 12, 2013

        Si CatholicaPedia a pour vocation de devenir le Golias ou le Paris-Match du sédévacantisme alors je m’incline…
        Je le lirai donc dorénavant dans mes latrines… avec Golias et Paris-Match.
        À quand un commentaire « site Penthouse du sédévacantisme » pour que vous puissiez enfin mettre des photos pornos ?
        La fin ne justifie pas les moyens… et la dénonciation des frasques de l’église conciliaire ne permet pas de faire n’importe quoi. En l’occurrence, il n’y a pas besoin de photos pour imaginer ce que ce prêtre conciliaire pouvait bien faire sur une plage avec cette divorcée. À ce que je sache, nos curés n’ont jamais eu recours à des illustrations pour nous expliquer en quoi consistaient les péchés condamnés par les 6ième et 9ième commandements.
        La défense de la foi catholique intégrale contre l’église conciliaire ne sort pas grandie de tels procédés.

  10. Remy Louis-Hubert
    Remy Louis-Hubert lien permanent
    septembre 12, 2013

    Tout à fait d’accord avec Édouard et René !
    Arrêtons de jouer les revues « people » !

  11. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 12, 2013

     
    « Nous avons couvert l’Église Catholique des plus abominables calomnies. Nous avons falsifié son histoire et sali ses plus nobles activités. Nous lui avons imputé la méchanceté de ses ennemis  et nous avons attiré ces derniers plus près, à nos côtés… Nous avons transformé son clergé en OBJET de HAINE et de RIDICULE… Nous avons réussi à faire considérer la pratique de la religion catholique comme un ANACHRONISME et une PERTE DE TEMPS…..

    Et les gentils, dans leur stupidité, ont prouvé être plus bêtes que ce que nous pensions et espérions…ils ne valent pas mieux qu’un troupeau de brebis…laissons les paître dans notre champ jusqu’à ce qu’ils soient assez GROS pour être sacrifiés à notre futur roi du monde… »  (Rapport du B’nai B’rith de 1935).

    Alors voyez, cher Martial, à quel point j’abonde dans votre sens puisque vous rappelez fort à propos le fond même de toute doctrine contre-révolutionnaire : le solve et le coagula.
    Ce dernier n’est pas linéaire, comme l’est non moins la Révolution ! Vous parlez de concession temporaire, et vous faites bien car si l’on veut saisir dans son essence toute la haine que représente la subversion de toute chose, le Non Serviam luciférien, il faut avant tout comprendre que le solve compénètre intimement le coagula et réciproquement car le camp des ténèbres n’est jamais assuré de la victoire finale et ne peut l’être puisqu’aux plus hauts niveaux initiatiques l’on est même assuré du contraire (relire Pike par exemple…)

    Mais, allez-vous me dire, pourquoi a-t-on malgré tout la fâcheuse impression que la machine infernale dévore inexorablement tout sur son passage et fait de la chrétienté une terre brûlée ?
    La réponse est double et explique bien des choses : on ne peut rien comprendre aux parodies (je reprends votre excellent mot !) qui se jouent devant nous si l’on perd de vue le caractère essentiellement expiatoire qu’offre le spectacle d’un monde et d’une « église » livrée à elle-même et donc obligatoirement aux forces des ténèbres, la pierre d’angle en ayant été ôtée à cause de l’Apostasie collective des clercs, notamment des clercs de très haut rang… Expiation veut dire châtiment, car les fruits de l’une sont différents de l’autre, dans la mesure où le cela est reçu en esprit et en vérité ou au contraire en esprit de révolte et de rébellion. Ce qui veut dire en d’autres termes que tout châtiment, clairement perçu, pourra devenir expiation pour toute âme de bonne volonté et inversement tout châtiment restera châtiment pour toute âme rebelle ou pire encore ayant commis le péché contre l’Esprit-Saint !

    Le second point qu’il faut bien percevoir c’est l’effet de cliquet, permis par Dieu en raison même de la nécessité du châtiment. En effet, le mal n’a aucun droit en soi et aucune puissance qui ne lui soit donnée d’en haut. Un aspect du châtiment est précisément de nous donner l’impression que le mal avance et envahit le corps social sans aucun espoir de répit ou de recul ; ainsi Satan désespère, s’il est possible, même les meilleurs, et les remèdes humains paraissent de plus en plus dérisoires face à une montée irrésistible de la corruption généralisée du corps politique et social. Je reste persuadé que cet effet de cliquet est voulu par Dieu pour éprouver non seulement notre foi mais aussi notre capacité à la vertu d’Espérance et la confiance en la miséricorde de Son Cœur Sacré. « Sans moi, vous ne pouvez rien faire »…il est presque banal de rappeler ces paroles de Notre-Seigneur….mais il l’est moins de dire que sans Lui le mal est (apparemment) toujours  vainqueur dans cette vallée de larmes et qu’il ne faut point s’étonner que les progrès du mal semblent invincibles et impossibles à contenir (malgré des petites reculades conjoncturelles et uniquement stratégiques).

    OUI ! l’homme voudra de plus en plus égaler la divinité et à terme se passer d’Elle !!! ET le pire, c’est qu’il y croit, aidé en cela par de nombreux leurres, à la fois scientifiques et politiques. Satan, lui, sait que l’homme n’y parviendra jamais… « Mon royaume n’est pas de ce monde »… Le seul pouvoir qu’a réellement Satan dans son royaume, c’est la PERTE DES ÂMES, qui auront cru pouvoir se révolter à l’instar de leur maître.
    Aussi la secte conciliaire n’échappera pas non plus à cet effet de cliquet, puisque, de par son  apostasie majeure et sa reconnaissance de la Synagogue comme sa sœur aînée dans la foi (ce qui est le plus grand blasphème qui soit !), cette collectivité conciliaire se place d’elle-même sous le régime du châtiment et de ses conséquences…jusqu’aux plus ultimes !

    C’est par le Motu Proprio du 1er septembre 1910 SACRORUM ANTISTITUM que fut instituée l’obligation du serment anti-moderniste pour tout prêtre de l’Église catholique. En le supprimant, Paul VI a véritablement ouvert la porte du sanctuaire aux légions démoniaques plus spécialement chargées de l’instauration de l’abomination de la désolation dans le lieu saint.
    Ainsi le châtiment s’en trouvait aussitôt activé avec l’effet de cliquet POUR l’ÉGLISE que j’ai décrit plus haut.
    C’est pourquoi sont vaines et empreintes de l’orgueil luciférien toute volonté humaine et intellectuelle de chercher remède à une crise qui n’est en fait que l’activation d’un juste châtiment de Dieu, qui, espérons-le du plus profond de notre cœur, servira à notre expiation et à une part non négligeable du  genre humain.

    Pourquoi sans cesse dénoncer les effets si l’on ne veut pas remonter aux causes ?
    OUI ! Dieu est le plus fort ! C’est par ce que nous l’oublions parfois que ceux d’en face nous paraissent si forts, invincibles et vainqueurs !!!

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      septembre 12, 2013

      Merci et bravo à Martial et à Charles pour ces commentaires constructifs !…

      …au lieu de « chipoter » sur quelques [nombreuses] images « Paris-Macho-Goliatesque » !!!

      • Avatar
        septembre 12, 2013

        Libre à vous d’employer le verbe « chipoter » lorsqu’il s’agit au contraire de sauvegarder la pureté de nos contemporains… Pureté ô combien attaquée aujourd’hui sans qu’un blog catholique ne vienne – malheureusement – également y apporter sa contribution.
        Croyez-vous que de jeunes adolescents – que leurs parents ont essayé tant bien que mal de protéger contre la corruption généralisée des mœurs – puissent lire ce blog sans que leur pureté ne soit mise en danger ?
        Il suffit d’une image, d’une phrase, d’une simple allusion, pour que la pureté d’un adolescent soit ébranlée… et voire même déréglée pour des années voire une vie toute entière.
        Une publication catholique digne de ce nom devrait pouvoir être feuilletée, lue, consultée, …, par tous les membres d’une famille. Tel n’est pas le cas avec de tels photos sur votre blog… que cela vous plaise ou non.
         

        • Cave Ne Cadas
          Cave Ne Cadas lien permanent*
          septembre 12, 2013

          C’est ainsi !

          Allez « donc dorénavant dans [vos] latrines » avec votre iPad pour lire ce site non conformiste !!!

          kenzosmileys

    • Fert Fert Fert
      Fert Fert Fert lien permanent
      septembre 12, 2013

      La force des méchants c’est la faiblesse (lâcheté)  des gentils !
      Merci également à vous cher Charles pour cette excellente analyse, une fois de plus je me suis régalé en vous lisant, avec Martial vous nous comblez. Quel duo ! l’ennemi n’a qu’à bien se tenir ! :D

  12. Avatar
    Martial lien permanent
    septembre 12, 2013

     
    Cher Charles, je vous remercie pour ses toutes excellentes précisions qu’apprécieront les lecteurs de ce blog.
    Celle qui complète et clarifie ce que j’ai indiqué concerne la compénétration de l’œuvre intérieurement dissolvante et de l’action extérieure d’imposture. Si l’on s’en tient à l’histoire, à la succession des épisodes temporels, aux phénomènes, on observe assez aisément la succession des deux phases. Mais il faut l’œil non seulement attentif mais aiguisé  si j’ose dire pour analyser les deux fers au feu de l’enfer que tiennent  simultanément les suppôts de Satan… Voilà une intéressante piste de réflexion.

    Avez-vous noté que « l’avancée-recul » de la Révolution s’analyse comme la démarche  logique thèse-antithèse, suivie d’une synthèse qui constitue une « nouvelle thèse », et ainsi de suite ? La tactique Révolutionnaire applique cette dialectique de simple logique, mais qu’elle applique, quant à elle, comme  une philosophie et une idéologie ontologiques, en laquelle la réalité serait en soi une succession de phénomènes qui se « nieraient » successivement en « progressant »… vers l’abîme. 
    En tous les cas, prétendre pleurer sur les horreurs conciliaires et faire abstraction de cela, c’est prouver une incompétence indigne.
     
    Un autre de vos rappels qui me parait très profond a trait au double effet diamétralement opposé de l’effet de cliquet. Il entraine  nécessairement à la fois une occasion d’expiation pour les uns, et une occasion de châtiment pour les autres. Reconnaitre l’entité conciliaire, alors qu’elle devient de plus en plus scandaleuse même aux yeux des petits, à cause de son idolâtrie et son immoralité de plus en plus grossières, cela sera le châtiment des orgueilleux Tartuffe.
     
    Je rajouterai à l’intention de René qui estime que le célibat ne sera pas aboli.  
     
    Pourtant, « le temps est accompli » pourrait-on dire du point de vue des Ennemis de l’Église :
    l’heure semble  propice au regard des considérations précédentes relatives à la marche de la Révolution.   
     
    Ensuite, grâce aux études faites par l’auteur anglais révélé par l’excellentissime site Virgo-Maria, corroborant l’observation empirique que chaque fidèle a pu faire à son niveau, la secte a incité beaucoup de prêtres à l’abandon du sacerdoce et au mariage. Elle a simultanément conservé depuis 1960, puis attiré  par la suite dans ses rangs, une immense majorité de clercs originaires de Sodome. Ajouté à cela leur débauche qui émerge peu à peu, le mal est donc  amplement fait. Pourquoi donc faudrait-il attendre d’autres clercs du côté de cette même ville ?
     
    En outre, et en revanche, permettre dans la décennie  2010, le mariage à tous clercs, voila qui favorisera une immoralité plus complète encore : adultères, doubles vie, séparations, divorces, sort des enfants lors des séparations, inconduite prévisible des enfants de clercs, corruption financière prévisible à cause des charges de famille, des divorces, et du coût des vies chaotiques… Voilà une sublime perspective qui s’offre gratuitement dans les noirs desseins des Ennemis de l’Église.
     
    Enfin, la secte se doit de niveler le statut de ses clercs sur celui des rabbins, des imams, et des pasteurs… au nom de la liberté, de l’égalité et de l’amour… 
     
    En somme, la secte conciliaire en autorisant le mariage prendra la décision diamétralement opposée à celle qu’avait prise l’Église il y un millénaire en Europe :  
    elle  va installer durablement le chaos dans son clergé, et ce pour définitivement  calomnier et détruire « l’Église Catholique », qu’elle prétend être, avec la complicité de certains.  

      

  13. Remy Louis-Hubert
    septembre 12, 2013

    À propos du serment antimoderniste supprimé par Paul VI, il est bon de rappeler le serment de substitution qu’il a imposé (sans succès d’ailleurs) suite à la dénonciation des magouilles lors des élections pontificales. Suite à notre visite avec le marquis de La Franquerie auprès de Siri, ce nouveau serment montra combien le sujet était sérieux et inquiétant. http://www.a-c-r-f.com/documents/Osservatore-Romano_serment.pdf.
    On remarquera souligné en rouge et en bleu  cet aveu, énorme ! ! :

    Par exemple, la légitimité d’un Pontife romain : son élection est un fait historique. Elle pourrait même être théoriquement entachée d’un vice électoral. Ce n’est pas le fait en lui-même qui est divinement révélé, mais il est tellement lié à la Révélation que le Magistère peut se prononcer d’une manière définitive sur la légitimité de tel ou tel Pape. Autrement, l’Église serait restée pendant telle ou telle période sans un chef légitime, sans un successeur de Pierre.

  14. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    septembre 12, 2013

    Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, il y a l’Église catholique de Notre Seigneur Jésus Christ et l’église Conciliaire de Leur « Saigneur » Satan. Jésus veut le salut de tous et Satan veut la destruction de tous ! Penser que les serviteurs de Satan œuvrant dans  l’église  Conciliaire vont en rester là ! sans donner l’autorisation de marier les « prêtres » s’est faire preuve au minimum d’une grande naïveté, voire d’une grande stupidité ! Martial a bien développé la tactique satanique de destruction de l’Église Catholique  par l’église Conciliaire ( qui se fait passer pour l’Église de Notre seigneur ! ), il suffit de relire ce qu’il développe tout est limpide ! 
     

  15. Jean-Marie de la Salle
    Jean-Marie de la Salle lien permanent
    septembre 12, 2013

    Cher Cave ne Cadas, je ne pense pas que faisons du « chipotage » c’est pour la prudence et et la crédibilité du blog que nous aimons tous.
    Je dis un gros bravo a Martial et Charles vos interventions de hautes volées sont à relire.
    En fait c’est du bavardage ce que l’on fait. Notre envie que tout se décante, nous met à l’affut de la moindre phrase, du moindre scandale ou pseudo scandale parce que c’est l’église Conciliaire donc rien ne doit nous surprendre. Nous sommes là à guetter la prochaine phase de la Révolution mais chers amis, la date nous a été donne au mois d’Avril lorsque la Secrétairerie d’État du Vatican a annoncé la formation d’un conseil de 8 cardinaux censé conseiller Bergogo avec une réunion qui se tiendra du 1er au 3 octobre : http://lci.tf1.fr/monde/institutions/le-pape-francois-nomme-un-conseil-de-8-cardinaux-et-lance-la-reforme-7925874.html et http://benoit-et-moi.fr/2013-II/articles/les-huit-sages-du-pape-bergoglio.html. Ce n’est qu’à partir de la que l’on pourra faire des pronostics.
     
    Sinon témoignage d’ex-conciliaire, un diacre qui se disait prophète du Très-Haut (Renouveau Charismatique) m’avait fait la confidence suivante : un faux prêtre qui avait des relations sexuelles avec des femmes et des prostitues, notamment quand le diacre lui en avait fait la remarque lui avait répondu gêné : « J’ai fait vœu de célibat, pas de chasteté ». Pour dire l’état de déliquescence de ce faux clergé et le diacre a l’époque déjà – on est environ en 2005-2006 – me dit : l’église devrait ne devrait pas rendre obligatoire le célibat mais laisser le choix.
    Voila pour moi

    • Avatar
      septembre 16, 2013

      Jean-Marie de la Salle et vous tous,
      M’étant rendu compte récemment tant des agissements contre le christ de « mon curé » de « paroisse » absent depuis plusieurs années du chemin de Croix du vendredi Saint (dirigé par toujours par des femmes laïques), je cite : « Çà ne m’intéresse pas plus que cela » ! (…) Je fais l’office du soir (excuse fallacieuse bien entendu). Suivit par ma question, qu’allez-vous faire l’après-midi, je le cite à nouveau : … « Je vais me promener ». …….
      Puis également des agissements de Bergolio ne voulant pas convertir les musulmans (N.S.J.C. étant venu pour sauver les pécheurs et de marteler la VÉRITÉ) mais les caressant dans le sens du poil afin de les encourager dans leur jeune du ramadan inutile puisque non catholique.
      Je lis votre excellence citation relative à, vous dites, un : « faux prêtre ». Car je suppose de Vatican d’eux ?
      Il se trouve, qu’il y a 20 ans, un prêtre pourtant consacré en 1963, après vérification car décédé, m’avait dit les yeux dans les yeux exactement la même phrase que j’essayais de retrouver dans ma mémoire sans parvenir à en retrouver les termes précis, ce n’est pas le même je pense car l’Inverse… Bien entendu je ne l’ai pas cru tout à fait mais quand on ne vous a absolument pas éduqué sur la vraie foi catholique depuis le baptême et que par suite pendant 40 ans et  donc pendant plusieurs dizaines d’années, on a été à des « messes catholiques » alors que c’étaient des fausses (en outre : plus d’autels au cœur des églises, remplacés, pour celles où j’allais par : rien ou par un orgue, donc le néant ou l’amusement) et que l’on ne suivait pas donc l’enseignement de N.S.J.C. on ne peut pas tout à fait comprendre à l’époque à quel niveau d’escroquerie et de corruption morale et spirituelle on a affaire. Aux conséquences … infinies.
       

      • Jean-Marie de la Salle
        Jean-Marie de la Salle lien permanent
        septembre 16, 2013

        Ok Devoir, mais bon vous avez tiré un trait sur l’église conciliaire maintenant et se rendant compte que vous étiez abusé pendant toutes ces années vous avez coupé les relations avec votre « curé » conciliaire et autres relations néfastes j’espère.
        Vous faites la démarche de rejoindre l’Église Catholique et de redécouvrir la Foi Catholique de Toujours ?

        Je vous conseille bien sur ce site et http://www.a-c-r-f.com et http://www.virgo-maria.org
         
        Mais de grâce ne faites pas marche arrière, quittez cette prostituée.

  16. Avatar
    Martial lien permanent
    septembre 14, 2013

    Mille mercis pour ces encouragements ! Je suis très heureux que certains apprécient et échangent ce genre de réflexions que suscitent peut-être paradoxalement les accroches anticonformistes   :wink: L’état moral, spirituel et doctrinal actuel des communautés nouvelles ou moins nouvelles, et qu’il vaut mieux ne pas citer,  démontre leur échec cinglant. L’arbre corrompu a donné ses fruits pourris. Le châtiment de ceux qui prétendaient « spiritualiser » et même « sanctifier » les règles traditionnelles de la vie religieuse est signé. Comme nous dit Charles, les vœux et le célibat soi-disant respectés dans les antres de l’Adversaire, cela donne cela !
     
     

  17. Remy Louis-Hubert
    septembre 17, 2013

    A-t-on remarqué que depuis 40 ans que le combat « non una cum » existe, ces chapelles, ces clercs n’ont produit aucun fruit : aucune vocation issue de ces chapelles ! pire que la secte conciliaire !
     
    Si l’on juge un arbre à ses fruits, quel examen de conscience doivent faire les prêtres « non una cum » !
    On leur conseille humilité, modestie et de réfléchir à la stérilité de leur sacerdoce !
    Depuis 35 ou 40 ans, combien de prêtres ont-ils converti au « non una cum » ?

    • Fert Fert Fert
      Fert Fert Fert lien permanent
      septembre 17, 2013

      Non seulement il n’ y a pas ou guère de bons fruits, mais au contraire on y voit partout la discorde, la zizanie les querelles, les divisions ! chaque prêtres (ou presque) se posant en petit pape, en théologien, en expert !!! partout aussi bien dans ce clergé que parmi ses fidèles règne l’égoïsme, le MANQUE de CHARITÉ, les jugements téméraires les calomnies ou les médisances ! Combien de prêtres et fidèles seraient prêts à recevoir un prêtre défroqué repenti ? Combien de prêtres ou fidèles seraient prêts à recevoir et aider un jeune prêtre ordonné ?
      Combien de prêtres et fidèles acceptent avec charité les nouveaux convertis ( qu’ils n’ont pas fait et que le seigneur leur envoie ! ), sans un œil critique, prêt à sauter à la moindre occasion sur une éventuelle faute ou maladresse ?

      Il est grand temps que Notre Seigneur revienne pour régler tout ça.
      Pour parodier Staline et pour faire un jeu de mot (pour faire plaisir à E M Laugier)    je vous pose à tous la question : « l’Église catholique ( la vraie !!! ) combien de divisions ? »

  18. Laugier Edouard Marie
    Laugier Edouard Marie lien permanent
    septembre 17, 2013

    Le problème mon bon Monsieur Remy, c’est que vous ne pouvez pas comprendre, vous n’êtes pas Théologien, (avec majuscule) voyez vous et vous n’avez pas « grâce d’état » et …..

    STOP !!
    Mon parrain me faisait constater que, dans la Cité, EUX n’avaient PAS GRÂCE D’ÉTAT puisque étant privé de leur supérieur direct. Ce n’est pas leur faute mais ça ne change rien à l’affaire.
     
    Nous, nous avons grâces d’État en tant que père de famille sur notre épouse et nos enfants, l’épouse sur ses enfants, le chef d’entreprise sur ses salariés, ou en tant que célibataires, donc étant naturellement son « propre chef ».
    La question mérite d’être fouillée mais le fait est là.

    Si on regarde qui a qui comme supérieur direct, dans une cité en ordre, on y voit que le clergé.
    Les laïcs n’ont pas de Roi mais ils ont les structures familiales ou professionnelles organisés, même à notre époque de désordre.

    On peut donc se demander s’il n’est pas contre-nature, d’attendre de la part du clergé, un clergé qui, quoi que ce ne soit pas sa faute n’est pas missionné par l’Église, d’attendre de ce clergé qu’il mène un combat, qu’il en soit la tête, qu’il puisse agir et diriger.

    L’abbé Lafitte lui même disait que le premier rôle du prêtre était de prier (Bréviaire), ensuite de faire pénitence, puis enseigner le catéchisme, puis les Sacrements, et enfin les actions « sociales ».

    Je me pose cette question là … peut être ai-je tort ? Mais comme dit Mr Remy, on voit l’arbre à ses fruits.
    Mais bon, quand on sait que la première des préoccupation à venir chez certains clercs sera de nous entretenir du « bon Madiran », le seul qu’on connait (sic) … on fuit en courant.

Trackbacks & Pingbacks

  1. Les Prêtres  »Don Juan » – Joël Asher Lévy-Cohen Information Communication Marketing

Les commentaires sont fermés.