Aller au contenu

Ludovicus : MISE AU POINT

2014 octobre 19

ERRATUM

 

Suite à la reprise d’une citation fautive du P. Calmel sur le site CatholicaPedia Blog, dans un commentaire de Gilbert Chevalier, suite à un échange de courriels avec le Père Pierre-Marie, suite à l’envoi de l’original (ci-dessous) il s’avère que le P. Calmel pensait que le pape pouvait faillir dans la foi en-deçà de l’infaillibilité, et donc je me vois obliger de revoir ma position le concernant.

Ludovicus

 


P.S. :

Ayant repris la citation du P. Calmel donnée par Gilbert Chevalier, je l’ai envoyée au Père Pierre-Marie o.p. (Geoffroy de Kergorlay) avec la question, qu’ils ne veulent jamais considérer : comment un apostat doublé d’un traître peut-il être pape ? La seule réponse que j’ai obtenue, c’est que ma citation était fautive et qu’il m’envoyait l’original copie d’Itinéraires. Sur ce je lui ai à nouveau envoyé cet original, commenté (cf. ci-dessous), avec la remarque que le Père Calmel déraillait en ce qui concerne le Magistère Ordinaire universel et que cela ne remettait nullement en cause la validité de ma question. Sa réponse fut :

GEOFFROY-DE-KERGORLAY

“Cela est un peu léger”.

 

 

Voici d’abord le commentaire de Gilbert Chevalier :

 

Gilbert CHEVALIER lien permanent
octobre 1, 2014

CONCLUSION

Du père Calmel ce texte lisez,
Et après cela, vous-mêmes concluez.

« Le moderniste a ceci de commun avec d’autres hérétiques, qu’il refuse toute révélation chrétienne. Mais parmi ces hérétiques, il présente ceci de particulier qu’il dissimule son refus. Le moderniste, on ne le saura jamais suffisamment, est un apostat doublé d’un traître. Saint Pie X, dans sa lucidité, avait bien vu ce qui était en train de se préparer. Le modernisme n’est pas seulement une hérésie classique : pire encore, il est toutes les hérésies sans en être une en particulier, quoique la pire de toutes. C’est pour cela qu’on a tant de peine à trouver des hérésies explicites chez eux ; s’il était si facile de débusquer des hérésies évidentes dans les thèses modernistes, le modernisme ne serait pas si pernicieux. On ne doit donc pas considérer les modernistes comme des catholiques qui se trompent, mais, à l’instar de saint Pie X, les considérer comme les tenants de toutes les hérésies, et par conséquent les tenir pour les pires ennemis de l’Église dans laquelle ils se sont infiltrés pour la détruire. Le moderniste, pour ne pas être mis hors de l’Église, reconnaît d’abord toute sa doctrine et l’ensemble de la structure ecclésiastique ; ensuite et peu à peu, il travaille à vider de leur vraie signification tous les dogmes et à détourner de sa fonction la structure de l’Église ; enfin, une fois au pouvoir, il éjecte les vrais catholiques hors de cette même structure ; et pour couronner le tout, il va même jusqu’à mettre dehors le véritable Dieu pour le remplacer par une vague divinité panthéiste. On peut se demander avec saint Pie X, si une telle crise n’est pas celle qui doit précéder l’arrivée du fils de perdition. En effet, une fois le terrain bien disposé, le temps pour l’Antéchrist de s’asseoir dans le temple vide et de se faire passer pour Dieu lui-même devient propice. »

(Le R.P. Calmel, dans sa préface du catéchisme de Lémius, lequel catéchisme explique « Pascendi » de saint Pie X en questions-réponses)

 

N’avais-je pas raison de dire
Tout ce qu’ici j’avais à dire ?

Gilbert Chevalier
l’Aveugle-Vendéen
(16/04/2014)

 

Et voici ensuite le document du Révérend Père Calmel qui écrivait cet article intitulé “Le modernisme actuel” dans la revue Itinéraires n°184, Juin 1974, p. 141-153)


 

*   *
 * 

 

Vous avez bien lu :

 

Le Père Roger-Thomas CalmelPour une part, mais pour une part seulement, la ques­tion de l’autorité du chef visible de l’Église se trouvera résolue si nous savons que dans certains cas l’exercice de son autorité peut être mauvais. Le dogme de foi défini au Concile premier du Vatican nous oblige de distinguer l’in­faillibilité, laquelle ne fait aucun doute dans certaines conditions données, de l’impeccabilité laquelle n’est pas un privilège papal ; Il Peut Donc Arriver au Pape de Faillir, Non Seulement dans l’Ordre des Mœurs, Mais, Jusqu’à un Certain Point, Dans l’Ordre de la Foi Elle-Même [Cette affirmation n’est pas catholique]. Or à partir d’une certaine gravité dans les défaillances du pape en tant que gardien de la foi, à partir d’un certain seuil, l’épreuve est à la limite de nos forces. Nous savons, nous savons désormais d’expérience, qu’il ne nous suffit point, pour la supporter sans fléchir, d’avoir une juste notion, une notion chrétienne de l’autorité réservée au pape et de l’obéissance que nous lui devons. La prière seule nous permettra d’accueillir cette épreuve, venue par le chef visible de l’Église, de telle sorte que nous vivrons plus que jamais de la vie de l’Église. Par suite de la défaillance du chef visible [Si le chef défaille, surtout dans la foi il cesse d’être chef], nous sommes obligés, plus que jamais, de nous tenir très proches du chef invisible et victorieux, Notre-Sei­gneur Jésus-Christ. Nous sommes obligés, plus que jamais, de mettre notre recours et de trouver notre refuge dans le Cœur Immaculé de la Mère du Souverain Prêtre, la Vierge de la Compassion et du Cénacle, dont la supplication est toute-puissante sur le cœur de son Fils.

 

 

22 réponses
  1. Avatar
    Gilbert CHEVALIER lien permanent
    octobre 19, 2014

    Cher Ludovicus, ma citation du père Calmel n’est pas fautive mais exacte. Je connais très peu le père Calmel, mais peu importe ! Quand une citation est bonne, il faut la citer ; c’est ce qu’a fait bien souvent St Thomas par rapport à des auteurs qui étaient païens. Quant au père Pierre-Marie, ce n’est pas forcément une référence, mais je ne mets pas en doute ses dires. Cher ami, considérez la citation que j’ai faite dans sa teneur non dans son auteur, et vous verrez qu’elle est on ne peut plus judicieuse.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      octobre 19, 2014

      Cher Gilbert,
      …ce n’est pas votre citation qui est “fautive” !
      C’est le Père Calmel qui est fautif …
       

    • Ludovicus
      octobre 20, 2014

      Cher Gilbert, Lisez tout le message. J’ai repris votre citation et l’ai envoyée au PPM avec la question, qu’ils ne veulent jamais considérer : comment un apostat doublé d’un traître peut-il être pape ? La seule réponse que j’ai obtenue, c’est que ma citation était fautive et qu’il m’envoyait l’original copie d’Itinéraires. Sur ce je lui ai à nouveau envoyé cet original, commenté, avec la remarque que le Père Calmel déraillait en ce qui concerne le Magistère Ordinaire universel et que cela ne remettait nullement en cause la validité de ma question. Sa réponse fut : “Cela est un peu léger”. N’ayant pas une connaissance exhaustive du Père Calmel et ne possédant pas la collection d‘Itinéraires, je ne pouvait pas vérifier votre citation.

       

      • Avatar
        Gilbert CHEVALIER lien permanent
        octobre 20, 2014

        Cher Ludovicus, le père Pierre-Marie est bien léger. La citation du père Calmel que j’ai faite n’est pas la même que celle qu’il vous a envoyée quoique dedans il y ait des termes repris de la première. Que les BonsHommes fassent passer la première pour erronée, rien d’extraordinaire à cela puisqu’évidemment elle va contre leur théorie.

      • Cave Ne Cadas
        octobre 20, 2014

        Rappel au sujet du Bon(s)homme(s) d’Avrillé : Père Pierre-Marie :

        R.P. Pierre-Marie o.p.
        R.P. Pierre-Marie o.p. (Geoffroy de Kergorlay)

         

        “FAMILLE DE KERGORLAY et MILIEUX MONDIALISTES ANGLO-SAXONS”

        Résistance Catholique :
         

        LES LIENS DE LA FAMILLE DE KERGORLAY AVEC
        LES MILIEUX MONDIALISTES ANGLO-SAXONS

         
        http://resistance-catholique.org/articles_html/2010/07/RC_2010-07-26_D_Dossier_LA-FACE-OCCULTE-DE-LA-FSSPX_DE-KERGORLAY.html
         

  2. Avatar
    Gilbert CHEVALIER lien permanent
    octobre 19, 2014

    Cher CNC, Ludovicus m’a rendu un grand service car j’ai retenu du père Calmel cette phrase « Il peut donc arriver au Pape de faillir, non seulement dans l’ordre des mœurs, mais, jusqu’à un certain point, dans l’ordre de la foi elle-même » !!! ce qui évidemment est impossible. Mais ne jetons pas la pierre au père Calmel, mais rendons grâce à Dieu que ce prêtre soit mort avant le schisme officiel de Mgr Lefebvre. En effet, il y a 40 ans, la chose n’était pas si évidente que maintenant. Je vous donnerais mon propre exemple, savoir que je suis sorti de la conciliaire à 50 ans… (2001) c’est tout dire.
     

    • Charles
      Charles lien permanent
      octobre 20, 2014

      Mais cela vous honore, cher Gilbert, et il n’est jamais trop tard pour se convertir !

      • Avatar
        Gilbert CHEVALIER lien permanent
        octobre 20, 2014

        Cher Charles, il faut avoir une grâce spéciale pour sortir de la conciliaire d’où on ne sort pas comme on sort d’une bagnole ! Et puis, il faut en assumer les conséquences qui parfois sont colossales …

        • Charles
          Charles lien permanent
          octobre 20, 2014

          …et une grâce supplémentaire pour échapper aussi à l’attraction-séduction très puissante d’une FSSPX ! J’ai remarqué que beaucoup de convertis, notamment ceux qui ont rejoint nos rangs, ont échappé à cela…passant directement de la case “secte conciliaire” à catholique semper idem, les empêchant de devenir des tradis BCBG (= Bon Catho Bien Formaté !) http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
           

  3. Avatar
    Boris Valentin lien permanent
    octobre 19, 2014

    Ainsi donc le Père Pierre Marie lit le CatholicaPedia.
    Il aurait peut être d’autres mises au point que celle ci à faire, sur d’autres sujets et d’autres personnes. Bref encore une perte de temps.

     

    Qu’il commence par étudier rore sanctifica en détail.

    • Ludovicus
      Ludovicus lien permanent
      octobre 20, 2014

      @ Boris Valentin

      Lisez ce qui est écrit : le Père Pierre-Marie ne lit pas le CatholicaPedia.

      • Charles
        Charles lien permanent
        octobre 20, 2014

        Eh oui ! Cher Ludovicus… car un fidèle “BCBG” (voir plus haut) ne doit, conformément à ce que nous explique le Père Calmel, en aucune façon mettre sa conscience en péril :

        “Étant distraits de faire retour à leur propre cœur, ils peuvent parvenir à échapper aux questions torturantes d’une conscience morale trop lente à mourir.”

        À partir du moment  où l’on partage un iota des monstrueuses hérésies des modernistes, il ne faut pas s’étonner que l’aveuglement de l’esprit soit aussi un aveuglement du cœur…

        C’est pourquoi, prudent avec lui-même, le Père Pierre-Marie ne lit pas le CatholicaPedia !!!
         

  4. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    octobre 20, 2014

    Je l’ai déjà rapporté ici, c’est suite à mon très court séjour au couvent d’Avrillé que le P. P-M, alias Dominicus, a rédigé son “Petit catéchisme du sédévacantisme”. Cela fait plusieurs années que je le bombarde de documents et questions la plupart du temps sans réponse, jusqu’à l’avant-dernière me demandant de cesser, car cela ne l’intéressait pas du tout.

    Le P. P-M n’est pas léger, il botte en touche et comme je lui ai fait remarqué, ils se font les complices des faux-monnayeurs, de la secte. Il n’est pas léger, mais se refuse à combattre sur les bonnes bases, sans doute pour des motifs qui n’ont rien de rationnel, ni de foi.

    Le prétexte de fausseté, comme celui de légèreté, servaient à éluder la question.

    En ce qui concerne la P. Calmel, que beaucoup aiment citer, quand il dit que le moderniste est un apostat doublé d’un traître, on ne peut qu’adhérer ; quand il décrit, avec perspicacité, l’aggravation de cette hérésie et ses causes, de même ; mais évidement quand il parle d’un pape faillible en dehors du Magistère extraordinaire, cela n’est pas recevable.

    Donc tout ce que dit, de catholique, le P. Calmel, je le fait mien ; et je rejette toutes ses affirmations hétérodoxes, bien évidemment. Le problème est qu’il ne faut pas absolutiser, le P. Calmel, ce n’est pas la Vulgate, la Sainte Écriture, sans aucune erreur en toutes ses parties. De même pour Mgr L. ou d’autres,  il faut savoir reconnaitre ce qui est bon et peu servir au combat et mettre de côté, ce qui est défaillant, sans négliger le contexte. Le tri est aujourd’hui une obligation, pour ne pas périr empoisonné, au temps où les enfants demandent du pain et qu’on leur met en mains des scorpions, la vigilance est plus que requise. Omnia probate, quod bonum tenete.

    Donc prudents comme des serpents, et purs comme de colombes.
     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      octobre 20, 2014

      Attention Ludovicus
       

      Donc tout ce que dit, de catholique, le P. Calmel, je le fait mien ; et je rejette toutes ses affirmations hétérodoxes, bien évidemment. Le problème est qu’il ne faut pas absolutiser, le P. Calmel, ce n’est pas la Vulgate, la Sainte Écriture, sans aucune erreur en toutes ses parties. De même pour Mgr L. ou d’autres, il faut savoir reconnaitre ce qui est bon et peu servir au combat et mettre de côté, ce qui est défaillant, sans négliger le contexte. Le tri est aujourd’hui une obligation, pour ne pas périr empoisonné, au temps où les enfants demandent du pain et qu’on leur met en mains des scorpions, la vigilance est plus que requise. Omnia probate, quod bonum tenete.

       
      C’est sur un raisonnement identique (semblable, de même nature)… que les “disciples” de Mgr L. [dont le P. P-M de K.] jugent leurs participations UNA CUM à un “apostat doublé d’un traître … pape” !!!
       
      (Nous prenons ce qui est bonet rejetons ce qui est mauvaispuisque le pape peut se tromper…)
       

      • Ludovicus
        Ludovicus lien permanent
        octobre 20, 2014

        Non, tout ce qui est catholique est mien, car je suis fils de la Sainte Église, et comme fils de la Sainte Église, je sais que le Pape ne pas errer en matière de foi et de mœurs.

        Votre raisonnement est biaisé, ce n’est pas parce que le pape peut se tromper que je prends ou rejette. Le Père Calmel, Mgr L. ne sont pas le Magistère.

        Pour ce qui est du pseudo-Magistère conciliaire, il n’y a pas à trier, tout est à rejeter, que l’on soit d’accord on s’en tient aux 260, puisqu’il faut à nouveau le répéter.

         

  5. Nordland
    octobre 21, 2014

    Dixit Ludovicus :
     

    Ayant repris la citation du P. Calmel donnée par Gilbert Chevalier, je l’ai envoyée au Père Pierre-Marie o.p. (Geoffroy de Kergorlay) avec la question, qu’ils ne veulent jamais considérer :comment un apostat doublé d’un traître peut-il être pape ? La seule réponse que j’ai obtenue, c’est que ma citation était fautive et qu’il m’envoyait l’original copie d’Itinéraires. Sur ce je lui ai à nouveau envoyé cet original, commenté (cf. ci-dessous), avec la remarque que le Père Calmel déraillait en ce qui concerne le Magistère Ordinaire universel et que cela ne remettait nullement en cause la validité de ma question. Sa réponse fut :« Cela est un peu léger ».
     

     
    À mourir de rire… Le RP Pierre-Marie qui vous renvoie à l’original d’Itinéraires

    Il ferait bien d’en faire autant sur le sujet suivant :

    http://wordpress.catholicapedia.net/avrille-quand-le-loup-cherche-a-se-cacher/

    et cette fameuse citation de Madiran tirée d’Itinéraires qu’il caviarde volontairement et obstinément depuis plus de 20 ans.

     

     

    • Ludovicus
      Ludovicus lien permanent
      octobre 22, 2014

      Mourir de rire, ou à pleurer. Cela prouve seulement, si besoins en était, que le RP P-M est malheureusement intellectuellement malhonnête, et qu’il n’honore pas la devise de l’ordre auquel il prétend appartenir VERITAS.

  6. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 21, 2014

    En 2013, j’écrivais:

    La fraude crapuleuse des dominicains d’Avrillé les discrédite totalement ! Ils ont assimilé et se sont agrégés la schizophrénie de la FSSPX et l’ont érigée en système de raisonnement et de pensée. Dans la droite ligne idéologique de la FSSPX ils ne pouvaient faire autrement que de donner des gages « d’équiparité » à la secte conciliaire aussi bien qu’à l’Église Catholique.
    Le « pape » faisant alors le lien entre les deux « églises » et validant en quelque sorte l’une par rapport à l’autre et réciproquement. C’est bien trouvé mais relève d’un acte à la fois blasphématoire et criminel !
    L’aveuglement a ceci de particulier, qu’étant un châtiment, il entraîne à sa suite d’autres dérives et voue, en un cercle diaboliquement vicieux,  ceux qui en sont les coupables victimes, à des forfaitures de plus en plus graves et caractérisées. C’est une sorte de trou noir de l’esprit et de l’entendement qui attire à lui et fait disparaître ce qui n’est pas conforme à sa vision falsifiée et mensongère des choses…
    Il nous faut fuir ces faux frères qui doivent faire rougir en permanence St Dominique, fondateur de cet ordre mendiant en 1215.”
     
    Je ne renie rien !
     

    • Avatar
      Boris Valentin lien permanent
      octobre 22, 2014

      Cher Charles, Le pire étant qu’il s’agit d’une malhonnêteté essentiellement émanant du Père Pierre-Marie, cautionné et défendu par le déséquilibré pas si Innocent que cela …

      Les autres, à des degrés différents, sont, j’en suis convaincu, Ludovicus me dira s’il est d’accord ou non, des suiveurs.

      Parmi les “vieux” je crains qu’il n’y ait rien à faire, ils ont bu le coupe jusqu’à la lie et s’endorment dans un pieux (sic) sommeil doctrinal bien rassurant.

      Il en est certains, plus jeunes, qui sont travaillés et pour qui il est encore possible de prier pour … qu’ils quittent le couvent, qui n’a plus grand chose de Dominicain.
       

  7. Louis-Hubert Remy
    octobre 21, 2014

    Au sujet du “Petit catéchisme du sédévacantisme” du Sel de la Terre :
     

     

    • Ludovicus
      Ludovicus lien permanent
      octobre 22, 2014

      Oui, une bonne réponse solide et argumentée. En fait, le problème peut être aussi plus simple, d’une certaine manière. Je pense que fondamentalement c’est le défaut dans la formation qui est grandement responsable, en ajoutant que beaucoup ne réfléchissent pas qu’avec leur intelligence éclairée par la foi.

      Depuis le début de la crise moderniste le problème de la formation philosophique et théologique est déterminant, si les 2300 évêques n’ont pu résister au coup d’État, c’est qu’ils étaient déjà vermoulus.

      Les théories d’une tête pour deux églises ennemies, du pape “malade”, “occupé”……sont la preuve de cette indigence.

      Mgr L. a posé les bases pratiques d’une résistance, pour la survie et la conservation de la Tradition de l’Église, mais cela n’a pas été approfondi, ils n’ont pas produit les études théologiques nécessaires pour le combat.

       

Les commentaires sont fermés.