Aller au contenu

L’Arche de Noé et le Déluge : Preuves Historiques et Scientifiques

2014 mars 26
Print Friendly

 

L’Arche de Noé et le Déluge : Preuves Historiques et Scientifiques

 

Un Néerlandais se construit une arche de Noé

Un habitant des Pays Bas, a réalisé le rêve de sa vie en recréant une réplique exacte de la légendaire « Arche de Noé ».

Voici un très intéressant documentaire sur la réalité de la découverte de l’arche de Noê.

J’ai bien connu Navarra qui m’a donné un tout petit morceau de l’arche de Noê que je garde précieusement.

Fernand Navarra et son fils de 12 ans

Fernand Navarra accompagné de son fils de 12 ans lors de sa troisième expédition à l’Ararat en 1955

Il habitait Bordeaux et j’ai assisté au film qu’il avait fait sur l’arche.

Où en est-on aujourd’hui 55 ans après la quasi certitude de la découverte de l’arche par Fernand Navarra ?

 

 

En 2010, un groupe d’explorateurs évangéliques, composé de chinois et de turcs, affirmaient avoir découvert cette Arche sur le mont Ararat, et avoir pénétré à l’intérieur.

« Nous ne sommes pas sûrs à 100% qu’il s’agit de l’arche mais nous le sommes à 99,9% », avait d’ailleurs déclaré Yeung Wing-cheung, réalisateur chinois de films documentaires à Hong Kong et l’un des quinze membres de l’équipe baptisée Noah’s Ark Ministries International.

 

 

Un autre explorateur avait déclaré : « J’ai vu une structure construite avec des troncs d’arbre. Chaque tronc d’arbre était d’une largeur de 20 cm. J’ai vu des « tenons », qui sont des preuves d’une construction ancienne, précédant l’emploi des clous en métal. Nous avons marché environ 100 mètres vers un autre site. J’ai vu des pièces de bois cassées, d’une longueur de 20 mètres, enterrées dans le glacier. Après avoir examiné cette région, j’ai découvert que la structure en bois était couverte de glace et de roches volcaniques ».

 

L’Arche de Noé et le Déluge : Preuves Historiques et Scientifiques

 

 

Série de Photos

 

* * *

L’arche de Noê dans le coran

Ces preuves Historiques et Scientifiques démontent et prouvent que le « Coran » n’est pas un livre “révélé”. Dans la « tradition » islamique, l’arche ne se serait pas échouée sur le mont Ararat mais sur le mont Joudi, une colline située sur la rive est du Tigre, près de la ville de Mossoul au nord de l’Irak. Le Coran en fait mention :

« Nous ouvrîmes alors les portes du ciel à une eau torrentielle, et fîmes jaillir la terre en sources. Les eaux se rencontrèrent d’après un ordre qui était déjà décrété dans une chose [faite]. Et Nous le portâmes sur un objet [fait] de planches et de clous [l’arche], voguant sous Nos yeux : récompense pour celui qu’on avait renié [Noé]. Et Nous la laissâmes, comme un signe [d’avertissement]. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir ? » (54:11-15)

Pour la Bible :

Genèse 8.4

Le septième mois, le dix-septième jour du mois, l’arche s’arrêta sur les montagnes d’Ararat.

Ararat se compose de 2 monts un grand et un petit se trouvant en Turquie, près des frontières de l’Iran et l’Arménie. Les deux sommets sont distants de onze kilomètres. Le mont Ararat est un stratovolcan qui sa dernière activité recensée est une éruption phréatique accompagnée d’un violent séisme, c’était le 2 juillet 1840.

Les montagnes d'Ararat, le grand et le petit se trouvant en Turquie.

Pour le Coran :
Hûd :
44 –
Et il fut dit : « Ô terre, absorbe ton eau ! Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir] ! » L’eau baissa, l’ordre fut exécuté et l’arche s’installa sur le Jûdi , et il fut dit : « Que disparaissent les gens pervers » !

La montagne que les locaux appellent Coudi Dağı ou Jûdi (ou le Cudi selon les kurdes) se trouve hors frontières du royaume d’Ara-rat comme vous allez le voir sur cette photo publiée par les chercheurs :

Sites archéologiques

Sur cette image, on voit bien l’écart énorme de la distance entre le Jûdi ( Cudi ) et les monts Ararat ! la ligne rouge qui représente les frontières de ce « royaume d’Ara-rat » montre encore que le Jûdi n’est pas compris et ne fait pas partie du royaume d’Ara-rat !

* * *

Contradictions du Coran avec la Bible (Torah et Évangile)

Coran.42. Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l’arche) : « Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants ».

C.43. Il répondit : « Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l’eau ». Et Noé lui dit : « Il n’y a aujourd’hui aucun protecteur contre l’ordre d’Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde ». Et les vagues s’interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés.

Le Coran dit que l’un s’est noyé, la Bible dit que tous ont été sauvés (Genèse 7:7).

C.44. Et il fut dit : « Ô terre, absorbe ton eau ! Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir] ! ». L’eau baissa, l’ordre fut exécuté, et l’arche s’installa sur le Jûdi, et il fut dit : « Que disparaissent les gens pervers »!

Le Coran dit que l’Arche s’arrêta au sommet du mont Jûdi, tandis que la Bible mentionne le Mont Ararat (Genèse 8:4).

Dans le Coran, Abraham offrit en sacrifice Ismaël tandis que la Bible mentionne Isaac (Genèse 22)

Le Coran dit qu’Abraham vécut dans la vallée de La Mecque tandis que la Bible dit qu’il vécut à Hébron (Genèse 13:18).

Il y a certaines contradictions entre Bible et Coran. Les musulmans en déduisent que la Bible a été falsifiée puisque le Coran affirme confirmer la Bible !!!

 

 * * *

Sourate 11 Hud versets 36-49 :

36. Et il fut révélé à Noé : « De ton peuple, il n’y aura plus de croyants que ceux qui ont déjà cru. Ne t’afflige pas de ce qu’ils faisaient.

37. Et construis l’arche sous Nos yeux et d’après Notre révélation. Et ne M’interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés ».

38. Et il construisait l’arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. Il dit : « Si vous vous moquez de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous moquerez [de nous].

39. Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l’humiliera, et sur qui s’abattra un châtiment durable ! »

40. Puis, lorsque Notre commandement vint et que le four se mit à bouillonner [d’eau], Nous dîmes : « Charge [dans l’arche] un couple de chaque espèce ainsi que ta famille – sauf ceux contre qui le décret est déjà prononcé – et ceux qui croient ». Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux.

41. Et il dit : « Montez dedans. Que sa course et son mouillage soient au nom d’Allah. Certes mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux ».

42. Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l’arche) : « Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants ».

43. Il répondit : « Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l’eau ». Et Noé lui dit : « Il n’y a aujourd’hui aucun protecteur contre l’ordre d’Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde ». Et les vagues s’interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés.

44. Et il fut dit : « Ô terre, absorbe ton eau ! Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir] ! ». L’eau baissa, l’ordre fut exécuté, et l’arche s’installa sur le Joudi , et il fut dit : « Que disparaissent les gens pervers » !

45. Et Noé invoqua son Seigneur et dit : « Ô mon Seigneur, certes mon fils est de ma famille et Ta promesse est vérité. Tu es le plus juste des juges ».

46. Il dit : « Ô Noé, il n’est pas de ta famille car il a commis un acte infâme. Ne me demande pas ce dont tu n’as aucune connaissance. Je t’exhorte afin que tu ne sois pas un nombre des ignorants ».

47. Alors Noé dit : « Seigneur, je cherche Ta protection contre toute demande de ce dont je n’ai aucune connaissance. Et si Tu me pardonnes pas et ne me fais pas miséricorde, je serai au nombre des perdants ».

48. Il fut dit : « Ô Noé, débarque avec Notre sécurité et Nos bénédictions sur toi et sur des communautés [issues] de ceux qui sont avec toi. Et il y (en) aura des communautés auxquelles Nous accorderons une jouissance temporaire ; puis un châtiment douloureux venant de Nous les toucheras ».

49. Voilà quelques nouvelles de l’Inconnaissable que Nous te révélons. Tu ne les savais pas, ni toi ni ton peuple, avant cela. Sois patient. La fin heureuse se sera aux pieux.

  1. gg
    mars 26, 2014

    Intéressant, mais vous semblez ignorer les 3 expéditions récentes, et les travaux synthétisés dans un livre en italien, par Palego et consorts, qui sont très sérieux !
     
    Je me suis attelé à la traduction en français de leur livre…
     
    noahsark.it

  2. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    mars 27, 2014

    On ne croit pas parce qu’il y a des preuves rationnelles mais parce que Dieu révèle et que la vraie science ne pas être en contradiction avec la Suprême Vérité.

    « … On ne peut non plus tolérer la méthode de ceux qui se délivrent de ces difficultés en n’hésitant pas à accorder que l’inspiration divine ne s’étend qu’aux vérités concernant la foi et les mœurs, et à rien de plus. Ils pensent à tort que, lorsqu’il s’agit de la vérité des avis, il ne faut pas rechercher surtout ce qu’a dit Dieu, mais examiner plutôt le motif pour lequel il a parlé ainsi.

    En effet, tous les livres entiers que l’Église a reçus comme sacrés et canoniques dans toutes leurs parties, ont été écrits sous la dictée de l’Esprit-Saint. Tant s’en faut qu’aucune erreur puisse s’attacher à l’inspiration divine, que non seulement celle-ci par elle-même exclut toute erreur, mais encore l’exclut et y répugne aussi nécessairement que nécessairement Dieu, souveraine vérité, ne peut être l’auteur d’aucune erreur.

    Telle est la croyance antique et constante de l’Église, définie solennellement par les Conciles de Florence et de Trente, confirmée enfin et plus expressément exposée dans le Concile du Vatican, qui a porté ce décret absolu : « Les livres entiers de l’Ancien et du Nouveau Testament, dans toutes leurs parties, tels qu’ils sont énumérés par le décret du même Concile de Trente, et tels qu’ils sont contenus dans l’ancienne édition vulgate en latin, doivent être regardés comme sacrés et canoniques. L’Église les tient pour sacrés et canoniques non parce que, rédigés par la seule science humaine, ils ont été ensuite approuvés par l’autorité de ladite Église ; non parce que seulement ils renferment la vérité sans erreur, mais parce que, écrits sous l’inspiration du Saint-Esprit, ils ont Dieu pour auteur (Sess. III, cap. II, De Revel). »

    On ne doit donc presque en rien se préoccuper de ce que l’Esprit-Saint ait pris des hommes comme des instruments pour écrire, comme si quelque opinion fausse pouvait être émise non pas certes par le premier auteur, mais par les écrivains inspirés. En effet, lui-même les a, par sa vertu, excités à écrire, lui-même les a assistés tandis qu’ils écrivaient, de telle sorte qu’ils concevaient exactement, qu’ils voulaient rapporter fidèlement et qu’ils exprimaient avec une vérité infaillible tout ce qu’il leur ordonnait et seulement ce qu’il leur ordonnait d’écrire.

     Tel a été toujours le sentiment des saints Pères. « Aussi, dit saint Augustin, puisque ceux-ci ont écrit ce que l’Esprit-Saint leur a montré et leur a enjoint d’écrire, on ne doit pas dire que lui-même n’a pas écrit ; ceux-ci, comme les membres, ont mis en œuvre ce que la tête leur dictait (De consensu Evangel. I, 35). » Saint Grégoire le Grand s’exprime encore en ces termes : « Il est bien superflu de chercher qui a écrit ces livres puisqu’on croit fermement que l’auteur en est l’Esprit-Saint. Celui-là, en effet, a écrit qui a dicté ce qu’il fallait écrire : celui-là a écrit qui a inspiré l’œuvre. » (Praef. in Job, n. 2.)

    Il suit de là que ceux qui pensent que, dans les passages authentiques des Livres Saints, peut être renfermée quelque idée fausse, ceux-là assurément ou pervertissent la doctrine catholique, ou font de Dieu lui-même l’auteur d’une erreur. Tous les Pères et tous les docteurs ont été si fermement persuadés que les Lettres divines, telles qu’elles nous ont été livrées par les écrivains sacrés, sont exemptes de toute erreur, qu’ils se sont appliqués, avec beaucoup d’ingéniosité et religieusement, à faire concorder entre eux et à concilier les nombreux passages qui semblaient présenter quelque contradiction ou quelque divergence. (Et ce sont presque les mêmes qu’au nom de la science nouvelle, on nous oppose aujourd’hui.)

    Les docteurs ont été unanimes à croire que ces Livres, et dans leur ensemble et dans leurs parties, sont également d’inspiration divine, que Dieu lui-même a parlé par les auteurs sacrés, et qu’il n’a rien pu énoncer d’opposé à la vérité… » Léon XIII Providentissimus Deus

     
    Le Coran n’a aucune autorité, c’est un tissu de mensonges et de falsifications.
     

  3. François lien permanent
    mars 27, 2014

    Qu’importent les photographies, les films, les témoignages, les vestiges et même les preuves scientifiques ! Celui qui NE VEUT PAS croire ne croira jamais, sauf intervention directe de la Miséricorde divine (ce fut le cas de saint Paul). Idem pour le Saint Linceul. La Foi est non seulement une grâce, mais aussi une VOLONTÉ de recevoir la grâce. Inversement, la mécréance est une VOLONTÉ de NE PAS croire. « Dieu t’a créé sans toi. Il ne te sauvera pas sans toi ». La bonne volonté et l’adhésion  à la Vérité sont à la foi les deux valeurs-clés et la noblesse du christianisme. Leur absence est la clé de l’enfer. « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie ».

    • Wiking
      mars 27, 2014

      Comme Hérode, ils veulent un miracle pour croire.
      Alors qu’ils ont tout sous les yeux pour croire.
      Et ce miracle leur sera refusé comme il a été refusé à Hérode !
      « Une génération mauvaise et adultère réclame un signe : il ne lui sera donné d’autre signe que le signe du prophète Jonas. Car de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du poisson, ainsi le Fils de l’homme sera dans le sein de la terre trois jours et trois nuits. Les hommes de Ninive se dresseront, au (jour du) jugement, avec cette génération et la feront condamner, car ils ont fait pénitence à la prédication de Jonas, et il y a ici plus que Jonas. La reine du Midi se lèvera au (jour du) jugement, avec cette génération et la fera condamner, car elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et il y a ici plus que Salomon. »
       

      • Le disciple pénitent
        Le disciple pénitent lien permanent
        mars 27, 2014

        Le Christ leur faisait comprendre, au temps d’Hérode, que le seul miracle qu’ils auront sera celui de sa Résurrection en faisant référence à Jonas. Miracle que la plupart ont d’ailleurs rejetés.
        Aujourd’hui, les hommes n’auront de même qu’un seul miracle : celui de la « résurrection » de l’Église Catholique Romaine !

  4. charles
    charles lien permanent
    mars 27, 2014

    Beaux commentaires François et Ludovicus…..
    La notion de bonne volonté m’est chère… On ne peut se sauver sans elle…… Ce qui emplit mon âme de tristesse lorsque je vois l’attitude de certains de nos « amis » traditionalistes….!

    « Nous disons que Dieu n’étant pas connu des méchants, il veut se faire connaître à eux, non parce qu’il manque quelque chose à son bonheur, mais au contraire parce qu’on cesse d’être malheureux dès qu’on a sa connaissance. Nous disons encore qu’il se présente lui-même à quelques uns, par sa puissance divine et ineffable, ou qu’il leur envoie son Christ, non pour discerner les fidèles d’avec les incrédules, mais pour délivrer de tout mal les fidèles qui reconnaissent sa divinité, et pour ne laisser aux autres aucun prétexte de s’excuser, comme si leur incrédulité ne venait que de ce qu’on ne leur a pas enseigné les choses qu’ils devaient croire. » (Origène contre Celse- Livre IV)

    …de quoi méditer, chers amis, en ce temps de Carême…
     

  5. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    mars 28, 2014

    Je voulais simplement rappeler quel est le motif de la foi surnaturelle, nous ne sommes pas des protestants rationalistes. La foi surnaturelle, celle qui plaît à Dieu, est un don de Dieu et non le fruit de notre intelligence. Nous ne sommes ni pélagiens, ni semi-pélagiens.
    Ceci dit les preuves comme celles-ci sont un bon chemin pour ceux qui cherchent sincèrement la vérité, qui cherchent avec ardeur le vrai Dieu qui seul peut nous sauver et nous donner la vie éternelle.
    Tout est don de Dieu, afin qu’aucune chair ne puisse s’enorgueillir.
    Donc louange et action de grâce pour tout ce que nous avons reçu et que nous n’avons nullement mérité.

    • François lien permanent
      avril 7, 2014

      Ce sont les preuves de l’authenticité du Saint Linceul, et aussi – A CONTRARIO – les manifestations de la mauvaise volonté infernale de ses ennemis qui m’ont permis de me (re)convertir il y a une quinzaine d’années. Je suis alors revenu directement à  la Tradition après une éclipse fort regrettable de trente ans, qui a du moins présenté l’avantage de me mettre à l’abri des niaiseries et des abominations conciliaires. Merci à la Miséricorde de Dieu d’avoir laissé à l’intention des apostats de la fin des temps cette trace salvatrice du passage de Notre Seigneur sur terre et de Sa divinité !… Je connais au moins une autre personne qui est dans le même cas que moi.

      • Cave Ne Cadas
        avril 7, 2014

        Cher François,
        dans mon cas l’éclipse fut également de 30 ans… (!) …c’est le Bon Dieu qui nous ayant, mon épouse et moi-même (en même temps !!!), pris « part la main » pour nous remettre dans le droit chemin (un cheminement de 10 ans), nous ramena directement « à la Tradition » il y a aussi « une quinzaine d’années » (16 exactement en ce Carême 2014 !!!)…

        Deo Gratias ! Les voies du Seigneur sont impénétrables…
         

  6. lafosse lien permanent
    octobre 17, 2014

    Il y a également un  site très intéressante c’est celui qui  parle de la traversée de la Mer Rouge avec des explications et des photos. Sur le Net “roue de char mer rouge”.

    Là aussi il y a des preuves flagrantes.

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif