Aller au contenu

CATÉCHISME DU SAINT-ESPRIT

2015 mai 20

 

La Pentecôte

La Pentecôte – Heures d'Étienne Chevalier, enluminées par Jean Fouquet Musée Condé, Chantilly

À quelques jours de la Pentecôte (du grec ancien πεντηκοστὴ ἡμέρα / pentêkostề hêméra, « cinquantième jour ») — fête chrétienne qui célèbre la venue du Saint-Esprit sur la Très Sainte Vierge et les Apôtres dans le Cénacle de Jérusalem —, Notre ami lecteur, Joseph-Marie, nous adresse pour publication ce petit catéchisme du Saint-Esprit : « Ce catéchisme voudrait vulgariser l’encyclique du Pape Léon XIII « Divinum illud Munus » du 29 mai 1897, sur la mission du Saint-Esprit ; il voudrait se faire l’humble messager du grand maître qu’est ce Pape auprès des plus petits de ses disciples et leur expliquer son enseignement sur le Saint-Esprit ».

 

*
*     *

 

Catéchisme du Saint-Esprit

 

Lettre-Préface

 

Le R.P. Nérée-Marie, O.F.M.
Guardien du Couvent du Christ-Roi,
Chateauguay-Bassin. Province du Québec.

 

Mon Révérend Père,

 

Vous allez donc bientôt mettre sous presse un livre dont l’objet est de faire connaître, aimer et prier davantage le Saint-Esprit. Comment ne pas vous en féliciter comme d’une entreprise aussi opportune que bienfaisante ?

Sans prétendre à la nouveauté et à l’invention, vous visez surtout à mettre à la portée de tous, en des termes clairs et simples, et sous forme catéchistique, une doctrine assez peu connue. Pour trop de chrétiens, de catholiques même, l’Esprit-Saint, en effet, n’est que le Dieu Inconnu dont parlait saint Paul aux Athéniens.

Pendant que toutes sciences humaines, vaines souvent, sont approfondies et diffusées dans le monde entier, pourquoi faut-il que la science des choses divines, que l’Auteur même de la seule science digne de ce nom, demeure dans l’ombre et les ténèbres ? Comment expliquer l’indifférence d’une multitude à l’égard de ce Divin Esprit, qu’on a pu appeler l’Âme de l’Église, et le Sanctificateur des hommes ; le Consolateur ; le Feu divin ; l’Amour personnifier…

En rappelant des vérités essentielles et souverainement pratiques, vous aurez fait votre bonne part, mon Révérend Père, pour dissiper ces ténèbres, et faire rendre à la Troisième Personne de la Sainte Trinité un culte plus éclairé, plus profond, plus reconnaissant, et conforme, partant, aux vœux de la Sainte Église.

« Le Père Éternel, nous dit saint Alphonse, non content de nous donner son Fils pour nous sauver par sa mort, a voulu nous donner encore le Saint-Esprit, afin qu’il habitât dans nos cœurs et les tînt continuellement embrasés d’amour ».

C’est un grand honneur que de contribuer par la plume et la parole à l’entretien de cette Flamme vivante : cet honneur a été le vôtre. Il n’en faut pas davantage, j’en suis sûr, pour répondre à votre pieuse ambition. Puissent vos lecteurs dire avec plus de ferveur que jamais, grâce au zèle brûlant d’un digne fils du Séraphique François, Gloire soit au Père,au Fils et au Saint-Esprit.

 

Croyez-moi bien vôtre en Notre-Seigneur.

 

J.-Alfred LANGLOIS

Évêque de Valleyfield.

 

 

*
*     *

 

Pour compléter ce catéchisme vous lirez aussi l’encyclique du Pape Léon XIII « Divinum illud Munus » du 29 mai 1897, sur la mission du Saint-Esprit :

Lettre encyclique Divinum Illud Munus
Sur le Saint Esprit – Léon XIII

 

Léon xiii

Donné à Rome, près de Saint-Pierre, le 9 mai 1897

À tous Nos Vénérables Frères les Patriarches, Primats, Archevêques et Évêques du monde catholique, en grâce et communion avec le Siège Apostolique.

Léon XIII, pape

Vénérables Frères Salut et Bénédiction Apostolique.

 

 

7 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    mai 21, 2015

    Si je ne devais retenir qu’un passage, un paragraphe de cette belle et magistrale étude sur le Saint-Esprit, ce serait celui-ci :

    « “La mission divine que Jésus-Christ a reçue du Père et qu’il a si bien remplie auprès du genre humain a pour fin dernière la béatitude des hommes au sein de la gloire éternelle… Toutefois, il n’a pas voulu, pour des motifs insondables, achever lui-même cette mission sur toute la terre, mais Il A CONFIÉ AU SAINT-ESPRIT LE SOIN DE COURONNER L’ŒUVRE qu’il avait reçue du Père”.« 

    En effet, Le Saint-Esprit est l’Esprit même de Notre-Seigneur distinct de l’Homme-Dieu incarné et mort pour notre rédemption sur le bois de la Croix.

    C’est pour cette raison que le catéchisme proclame avec force que nous avons tous un BESOIN EXTRÊME du secours de cet esprit divin.

    Ce besoin est encore plus extrême de nos jours où la T.S. Mère de Dieu nous dit qu’Elle  a de plus en plus de mal à retenir le bras de Son Fils.

    Tous les secrets de la Miséricorde divine, de la Colère divine et de la Justice divine sont comme aux pieds de l’Esprit saint qui en dispose comme une rosée céleste capable à Elle seule de « couronner la divine mission de Notre-Seigneur ».

    Dieu veut que nous l’adorions et lui rendons grâce dans les trois personnes de son adorable Trinité. Nous rendons ainsi hommage au mystère, tout en faisant se rejoindre les extrêmes, c’est à dire ce qui relève du plus grand, sublime  et insondable mystère et en même temps ce qui doit être  perceptible aux plus humbles des créatures par l’acceptation même du mystère qui dépasse infiniment nos pauvres finitudes…

    Quelle leçon ne nous donne-t-on pas là sur notre foi en Dieu : nous ne saurions, à l’instar des juifs et des mahométans (les religions dites du « livre ») être des « théistes monothéistes« , mais nous devons proclamer à la face du monde notre foi trinitaire garante de la seule réalité du Verbe Incarné. Cette exigence est la caractéristique même de ce qui constitue pour les juifs (et les musulmans ?…) un scandale et pour les gentils une folie !.

    Alors n’hésitons pas un seul instant : SOYONS FOUS !!!

    En nous souvenant que le Saint Esprit n’aime tant que frapper discrètement à notre « porte » mais sans jamais s’imposer… Quelle sublime délicatesse ! Quelle plus belle preuve d’un amour si ardent que de laisser aux créatures la préséance dans l’initiative du geste d’amour… Le moindre signe de notre part déclenche dans l’empyrée des « sphères divines » un flot impétueux de gratitude.

    Alors surtout n’hésitons pas : ne soyons pas des INGRATS !

     

    • Charles
      Charles lien permanent
      mai 22, 2015

      Puis-je me permettre d’ajouter que l’on ne peut absolument rien comprendre à la crise effroyable qui a éclipsé la Sainte Église sans avoir une notion claire et surnaturelle de la mission très spécifique du Saint Esprit car cet esprit est avant tout un ESPRIT DE VÉRITÉ et nous savons bien que c’est ce qui manque le plus à l’heure actuelle…même parmi les clercs et les catholiques traditionalistes…

       « Malheur à qui s’aveugle volontairement et lutte contre la vérité ! »

      Le monde refuse les bienfaits de l’Esprit Saint…nul doute qu’il n’est pas encore temps pour Lui d’en distribuer les fruits et d’illuminer l’Église d’une sainteté sans pareille afin de mettre un terme à cette éclipse-châtiment.
       

  2. Ludovicus
    mai 22, 2015

     

    ACTIONS DU SAINT-ESPRIT

     

    La conception du Verbe dans le sein de la Très Sainte Vierge Marie : Spiritus Sanctus superveniet in te et virtus Altissimi obumbrabit tibi ideoque et quod nascetur sanctum vocabitur Filius Dei  Lc 1, 35

    C’est de lui que naît le chrétien : En vérité, je te le dis, nul, s’il ne renaît de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Jn 3, 5 ; ego quidem vos baptizo in aqua in paenitentiam qui autem post me venturus est fortior me est cuius non sum dignus calciamenta portare ipse vos baptizabit in Spiritu Sancto et igni  Mt 3, 11 ; qui crediderit et baptizatus fuerit salvus erit qui vero non crediderit  Mc 16, 16 ; quod natum est ex carne caro est et quod natum est ex Spiritu spiritus est Jn 3, 6

    C’est Lui qui nous fait enfant adoptif de Dieu : Quicumque enim Spiritu Dei aguntur hii filii sunt Dei non enim accepistis spiritum servitutis iterum in timore sed accepistis Spiritum adoptionis filiorum in quo clamamus Abba Pater ipse Spiritus testimonium reddit spiritui nostro quod sumus filii Dei si autem filii et heredes heredes quidem Dei coheredes autem Christi si tamen conpatimur ut et conglorificemur  Rm 8, 14-17

    Il nous constitue comme temple de Dieu : nescitis quia templum Dei estis et Spiritus Dei habitat in vobis si quis autem templum Dei violaverit disperdet illum Deus templum enim Dei sanctum est quod estis vos 1Cor 3, 16-17 ; an nescitis quoniam membra vestra templum est Spiritus Sancti qui in vobis est quem habetis a Deo et non estis vestri empti enim estis pretio magno glorificate et portate Deum in corpore vestro 1Cor 6, 19-20

    Si nous mourrons par le péché, c’est le Saint-Esprit qui nous ressuscite : Recevez le Saint-Esprit, les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez ; Petrus vero ad illos paenitentiam inquit agite et baptizetur unusquisque vestrum in nomine Iesu Christi in remissionem peccatorum vestrorum et accipietis donum Sancti Spiritus  Ac 2, 38 ; Quod si Spiritus eius qui suscitavit Iesum a mortuis habitat in vobis qui suscitavit Iesum Christum a mortuis vivificabit et mortalia corpora vestra propter inhabitantem Spiritum eius in vobis  Rm 8, 11

    C’est Lui la nourriture vivifiante de l’âme : spiritus est qui vivificat caro non prodest quicquam verba quae ego locutus sum vobis spiritus et vita sunt Jn 6, 33

    C’est Lui qui enseigne les mystères de Dieu : Nobis autem revelavit Deus per Spiritum suum Spiritus enim omnia scrutatur etiam profunda Dei  1Cor 2, 10

    C’est Lui qui nous enseigne et nous maintient dans la Vérité : cum autem venerit ille Spiritus veritatis docebit vos in omnem veritatem non enim loquetur a semet ipso sed quaecumque audiet loquetur et quae ventura sunt adnuntiabit vobis ille me clarificabit quia de meo accipiet et adnuntiabit vobis omnia quaecumque habet Pater mea sunt propterea dixi quia de meo accipit et adnuntiabit vobis Jn 16, 13-15 ; et ego rogabo Patrem et alium paracletum dabit vobis ut maneat vobiscum in aeternum Spiritum veritatis quem mundus non potest accipere quia non videt eum nec scit eum vos autem cognoscitis eum quia apud vos manebit et in vobis erit Jn 14, 16-17

    C’est Lui qui nous apprend à prier et prie pour nous : De même aussi l’Esprit-Saint vient en aide à notre faiblesse, car nous ne savons pas ce que nous devons, selon nos besoins, demander dans nos prières ; mais l’Esprit-Saint lui-même prie pour nous pas des gémissements inénarrables. Rm 8, 26

    C’est Lui qui sanctifie : nos autem debemus gratias agere Deo semper pro vobis fratres dilecti a Deo quod elegerit nos Deus primitias in salutem in sanctificatione Spiritus et fide veritatis 2Th 2, 13

    L’amour de Dieu nous vient de Lui : L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit-Saint qui nous a été donné. Rm 5, 5 Exemple : saint Paul n’a pas d’autre maître que le Saint-Esprit : Ananie s’en alla, et arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul en disant : Saul, mon frère, le seigneur Jésus-Christ m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit. Ac 9, 17

    À sa venue, le peuple croit les Apôtres ivres ; mais saint Pierre explique le mystère : Juifs et vous tous qui séjournez à Jérusalem sachez bien ceci et prêtez l’oreille à mes paroles : ces hommes ne sont pas ivres comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour. Ce que vous voyez, c’est ce qui a été annoncé par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit le Seigneur, je répandrai de mon Esprit sur toute chair, et vos fils ainsi que vos filles prophétiseront, et vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards des songes. Oui, dans ces jour-là, je répandrai de mon Esprit sur mes serviteurs et sur mes servantes, et ils prophétiseront. Ac 8, 14-17

    C’est Lui qui choisit les ministres et qui les assiste dans le gouvernement de l’Église Dixit Spiritus Sanctus separate mihi Barnaban et Saulum in opus quod adsumpsi eos tunc ieiunantes et orantes inponentesque eis manus dimiserunt illos Ac 13, 2-3 ; Adtendite vobis et universo gregi in quo vos Spiritus Sanctus posuit episcopos regere ecclesiam Dei quam adquisivit sanguine suo  Ac 20, 28

    C’est Lui qui assiste l’Église et la fait croître : ecclesia quidem per totam Iudaeam et Galilaeam et Samariam habebat pacem et aedificabatur ambulans in timore Domini et consolatione Sancti Spiritus replebatur Ac 9, 31 ; adhuc loquente Petro verba haec cecidit Spiritus Sanctus super omnes qui audiebant verbum et obstipuerunt ex circumcisione fideles qui venerant cum Petro quia et in nationes gratia Spiritus Sancti effusa est audiebant enim illos loquentes linguis et magnificantes Deum tunc respondit Petrus numquid aquam quis prohibere potest ut non baptizentur hii qui Spiritum Sanctum acceperunt sicut et nos et iussit eos in nomine Iesu Christi baptizari tunc rogaverunt eum ut maneret aliquot diebus Ac 10, 44-48

    C’est Lui qui nous donne la force de témoigner sans crainte de notre foi : sed accipietis virtutem supervenientis Spiritus Sancti in vos et eritis mihi testes in Hierusalem et in omni Iudaea et Samaria et usque ad ultimum terrae Ac 1, 8 ; cum autem inducent vos in synagogas et ad magistratus et potestates nolite solliciti esse qualiter aut quid respondeatis aut quid dicatis  Spiritus enim Sanctus docebit vos in ipsa hora quae oporteat dicere Lc 12, 11-12 ; et cum duxerint vos tradentes nolite praecogitare quid loquamini sed quod datum vobis fuerit in illa hora id loquimini non enim estis vos loquentes sed Spiritus Sanctus  Mc 13, 11 ; non enim vos estis qui loquimini sed Spiritus Patris vestri qui loquitur in vobis Mt 10, 20

    C’est Lui qui accuse les incrédules : Paulo unum verbum quia bene Spiritus Sanctus locutus est per Esaiam prophetam ad patres nostros dicens vade ad populum istum et dic aure audietis et non intellegetis et videntes videbitis et non perspicietis incrassatum est enim cor populi huius et auribus graviter audierunt et oculos suos conpresserunt ne forte videant oculis et auribus audiant et corde intellegant et convertantur et sanem illos Ac 28, 25-27

    C’est Lui qui confesse Jésus-Christ : carissimi nolite omni spiritui credere sed probate spiritus si ex Deo sint quoniam multi pseudoprophetae exierunt in mundum in hoc cognoscitur Spiritus Dei omnis spiritus qui confitetur Iesum Christum in carne venisse ex Deo est et omnis spiritus qui solvit Iesum ex Deo non est et hoc est antichristi quod audistis quoniam venit et nunc iam in mundo est 1Jn 4, 1-3

    C’est Lui qui sanctifie : Petrus apostolus Iesu Christi electis advenis dispersionis Ponti Galatiae Cappadociae Asiae et Bithyniae secundum praescientiam Dei Patris in sanctificatione Spiritus in oboedientiam et aspersionem sanguinis Iesu Christi gratia vobis et pax multiplicetur 1P 1, 1-2

    La persécution pour le nom du Christ est le signe de sa présence : sed communicantes Christi passionibus gaudete ut et in revelatione gloriae eius gaudeatis exultantes  si exprobramini in nomine Christi beati quoniam gloriae Dei Spiritus in vobis requiescit 1P 4, 13-14

     

     

    • Charles
      Charles lien permanent
      mai 22, 2015

      Merci à Ludovicus pour ces rappels très pertinents !!!

      « La persécution pour le nom du Christ est le signe de sa présence »

      Méditons et prions……
       

      • Ludovicus
        mai 24, 2015

        Cher Charles,

        ces rappels sont pertinents, et même divins, c’est l’Esprit-Saint qui nous les révèlent Lui-Même dans la Sainte Écriture. Le disciple n’est pas plus grand que le Maître, or ils sont crucifié le Maître, donc ils feront de même avec ses membres, comme nous l’a fort bien montré saint Paul avant sa conversion.

        Pourquoi le monde hait Jésus-Christ ? voici quel est le jugement : c’est que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Jn 3, 19 ; Le monde ne saurait vous haïr ; moi, il me hait, parce que je rends de lui ce témoignage, que ses œuvres sont mauvaises Jn 7, 13

        Ne vous étonnez pas, mes frères, si le monde vous hait.
         Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui. qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.  À ceci nous avons connu l’amour, c’est que Lui a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères. 1Jn 3, 12-16
         

  3. Ludovicus
    mai 10, 2016

    Excellent petit catéchisme.

    Merci à Cave ne Cadas pour ce document

    Iesus autem ait illi si potes credere omnia possibilia credenti et continuo exclamans pater pueri cum lacrimis aiebat credo adiuva incredulitatem meam  Mc 9, 22-23

    ……Per te sciamus da Patrem
    Noscamus atque Filium
    Teque utriusque Spiritum
    Credamus omni tempore

  4. Ludovicus
    mai 10, 2016

     

    Le fruit de l’Esprit, au contraire, c’est la charité, la joie, la paix, la patience, la mansuétude, la bonté, la fidélité, la douceur, la tempérance.

    Contre de pareils fruits, il n’y a pas de loi.

    Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises.

    Si nous vivons par l’esprit, marchons aussi par l’esprit (Ga 5, 22-25)
     

     

Les commentaires sont fermés.