Aller au contenu

Trois nouveaux titres aux Éditions Saint-Remi

2014 mars 1

 

Nos amis des Éditions Saint-Remi publient en ce début mars, le mois consacré à Saint Joseph, trois nouveaux titres qui sont bien utiles dans la polémique actuelle avec les « anti-sédévacantistes » (que ce soit de la « Néo-Résistance », tels les abbé Chazal & Cie…, Mgr Williamson ou les bons « tradisdedroitdivin » du site mal nommé « La Question » (de la Satanesque Inquisition !!!) qui devrait se renommer « Traditi Morum Magister » (Le censeur de la Tradition, celui qui s’érige en autorité pour juger la Tradition)…

 

Trois nouveaux titres

 

L’Histoire et l’Infaillibilité des Papes,
par l’abbé B.-M. Constant

Fac-simile de l’édition de 1869,
2 vol., 908 p., 50 €

Lire un extrait + table tome I :

Lire un extrait + table tome II :


Le Magistère Ordinaire de l’Église et ses Organes,
par l’abbé J.-M.-A. Vacant
maître en théologie,

professeur au grand séminaire de nancy

Nouvelle édition recomposée à partir de celle de 1867

77 p. 8 €

Lire un extrait + table :


Le Grand Monarque à Venir et le Temps de Paix, Sous Son Règne,

d’après les prédictions d’un catholicisme exceptionnel et proéminent de voyants et de voyantes

par François Spirago

 

professeur au séminaire de prague

Édition originale française, traduit pour la première fois de l’allemand par Pierrette Beutter et François Xavier Sinniger

121 p., 11 €

Lire un extrait + table :

 


 

Recherches critiques et historiques sur les actes et les décisions pontificales que divers écrivains ont cru contraires à la foi.

Cette réédition tombe bien à propos au milieu des sophismes renouvelés de ceux qui cherchent dans les poubelles de l’histoire de quoi gauchir le dogme de l’infaillibilité pontificale.

Cet ouvrage savant a acquis une autorité certaine car il est précédé d’un bref de Pie IX et de plusieurs approbations d’évêques.
Le lecteur admirera la profonde doctrine de l’auteur et les discussions savantes et lumineuses au moyen desquelles il jette beaucoup de jour sur des faits que l’esprit de parti a cherché à obscurcir et à dénaturer. Il attaque de front toutes les difficultés et il y répond avec une force d’érudition et de raisonnement qui dissipe tous les nuages.


 

Cette étude fait la démonstration des principes admis aujourd’hui par tous les enfants soumis de l’Église Romaine ! On n’y trouvera qu’un simple exposé de la doctrine de cette Église sur son magistère ordinaire, avec quelques éclaircissements au sujet des difficultés que cette doctrine soulève. Nous essayerons d’abord de donner une idée générale du Magistère ordinaire et universel de l’Église que le concile du Vatican a déclaré une règle de la foi divine et catholique ; puis nous dirons quels sont les organes par lesquels ce magistère s’exerce, de quelles manières il s’exprime, quelles obligations il impose en matière de doctrine ; enfin nous étudierons, en particulier, la part qui revient aux évêques dispersés dans l’exercice de ce magistère et celle qui appartient au Souverain Pontife.


 

Celui qui pense que l’Église ne désire pas que les prophéties venant de saintes personnes ou de personnes modérément saintes, soient divulguées, est dans l’erreur. Il faut se référer au livre Voix prophétiques, de Curicque, prêtre du Diocèse de Metz. Celui-ci fut publié en deux volumes en 1870 , par B. Palme à Paris, rue de Grenelle, Saint Germain (en allemand par Peter Brück à Lurem-bourg). Il reçut le soutien et la signature élogieuse des archevêques et évêques, à savoir celles de Mgr Raes à Strasbourg, le 31.10.1870, du Cardinal Pie à Poitiers, le 29.10.1871, de l’évêque de Saint Jean de Maurienne, Mgr. Bibert, le 8.11.1872, de Mgr Deschamps à Malines le 10.11.1872, de Mgr Marinelli de Solie le 1.11.1872, etc. Citons aussi l’ouvrage d’Adrien Péladan : Le dernier mot des prophéties. Cet écrivain français reçut des brefs du Pape Pie IX ; ce qui contredit l’opinion de ceux qui pensent que l’Église ne désire pas que les prophéties soient publiées.

 

Pour en savoir plus…

 

4 réponses
  1. Louis-Hubert REMY
    Louis-Hubert REMY lien permanent
    mars 2, 2014

    La brochure de Vacant :
    L’infaillibilité de ce magistère s’étend non seulement aux vérités de foi catholique, comme le définit le concile du Vatican,
    non seulement aux vérités qui, sans être de foi catholique, appartiennent à la tradition, comme l’enseigne Pie IX dans sa lettre à l’archevêque de Munich,
    mais encore à tous les points qui ont quelque connexion avec la révélation. 
     
    Elle s’étend, par conséquent,
    – aux conclusions théologiques,
    – aux faits dogmatiques,
    – à la liturgie,
    – à la discipline (droit canonique),
    – à la canonisation des saints.
     

  2. charles
    charles lien permanent
    mars 2, 2014

    Messieurs de La Question et autres sectaires hérétiques…prenez en de la graine !
     

  3. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    mars 3, 2014

    Le premier livre est essentiel pour approfondir l’Infaillibilité. Mais à ce prix là…

  4. Louis-Hubert REMY
    mars 3, 2014

    Oui mais ce n’est que Vacant !
    Qu’est-il à côté de ces éminents théologiens ?
    Quant à nous, nous préférons humblement Vacant à ces éminentissimes !
     

Les commentaires sont fermés.