Aller au contenu

La Question pris la main dans le pot de confiture des mesquineries politico-religieuses

2014 février 28

 

Suite à un nouvel article anti-sédévacantistes du 13 février 2014 « Mgr Williamson : réponses aux erreurs des sédévacantistes », et aux très violentes attaques (notamment à l’adresse d’Édouard-Marie Laugier et de Louis-Hubert Remy) du blogue La Question , …de la réactivation de ses “Grands Gourous exterminateurs de sédévacantistes”, sur les positions anti-sédévacantistes de ce malheureux Williamson…..qui s’épuise à démontrer l’indémontrable !… Nous sommes heureux de vous présenter l’article suivant d’un nouveau contributeur au CatholicaPedia Blog : Iéschoua (1) incorrect (un ami lecteur de longue date) qui va nous démonter que pour ces Grands Prêtres idolâtres du blogue La Question, les Lagomer, Gerdil, Calixte et Cie… L’Église n’est pour eux qu’un parti, et l’essentiel est que les fidèles respectent les devoir de tout titulaires de carte d’adhésion, et finalement demeurent encartés…

La Rédaction du CatholicaPedia

 


[1] Iéschoua — tel fut le nom authentique d’un rabbi galiléen qui mourut vers l’an 29 en Judée, et que l’on appelle aujourd’hui Jésus.

 

Blogue La Question

Mgr Williamson : réponses aux erreurs des sédévacantistes | La Question : Actualité Religieuse

 

Foi catholique ou carte d’adhérent à un parti ?

Réponse sur un blogue

 

Les mille et une erreurs traditionalistes

 

1. Les propagandistes de ce blogue pontifiant dans une pseudo “tradition” catholique remontant au 19ième siècle, ne croient que Dieu est venu sur terre pour enseigner à l’humanité, notamment à travers la Passion et la Résurrection, des choses qui étaient inaccessibles par nature à son intelligence.

Non, ils proclament que le Fils de Dieu se serait déplacé uniquement pour fixer les statuts constitutifs d’une association, ses règles d’adhésion, d’exclusion, etc. Ce qui procède d’ordinaire de l’œuvre législatrice de toute cité en toute civilisation, aurait forcé en la matière, le Bon Dieu à s’incarner pour délivrer un sceau “divin” à l’Église.

M. Gerdil associe essentiellement ce sophisme à un autre qui lui est apparenté : chaque titulaire contingent et particulier de la fonction pontificale serait nécessairement et universellement voulu par Dieu.

En effet il a écrit le 14 février ce qui suit :

« Être et demeurer catholique, c’est se conformer aux principes de la foi catholique, qui eux n’ont jamais changé avec le temps […] Et ces principes se résument en Un Seul : Personne en ce Monde ne Peut Juger le Pape ! »

Souvenons-nous de ses mots : « et ces principes se résument en un seul » ! qui trahissent à eux seuls l’erreur scandaleuse chez ces traditionalistes.

M. Lagomer écrivant le 15 février : « Se soucier de la Foi, c’est se demander ce que l’Église ordonne sur le plan disciplinaire », démontre que pour lui le “pape” est au-dessus de la Foi révélée par le Divin Fondateur de l’Église, et que les 6 imposteurs conciliaires sont au-dessus, pour les catholiques hic et nunc, de la foi des 260 papes qui les ont précédés.

Et qui plus est, le même écrit pourtant « Et ce supérieur en l’espèce pour le Pape…….c’est Jésus-Christ !! » Cela prouve bien la gigantesque méprise de ces esprits inversés : il imagine selon les intérêts du moment, soit que NSJC flotte au-dessus des nuages et laisse entièrement la bride sur le cou au Vicaire parvenu à l’élection, soit qu’il a nommé un pape qui serait son alter ego en quelque sorte.

En effet, en leur idéologie pervertie, ils veulent que l’Église soit soi-disant “divine” simplement au sens sociologique d’une secte, mais secte supérieure et « divine » car réglementée par Dieu lui-même ; à cette fin, il faudrait et il suffirait qu’elle ait été fondée par NSJC. Que cette vision dégrade la divinité l’Église au rang de celle que l’on pourrait dès lors attribuée à toutes les choses de la Création ne les trouble nullement : La terre, une fleur sont aussi des choses créées par Dieu, seraient-elles donc « divines » ?

 

Voici donc leur erreur du « Dieu petit Constituant de 1790 ».

 

2. Dès lors l’objet principal et le but fondamental de la fondation de cette Assemblée ne serait pas du tout le Dépôt de la Foi, comme l’enseigne, stupidement selon eux, le candide catéchisme de Saint Pie X, mais L’Organisation, sa survie, et son autorité. Le Dépôt de la Foi serait un aimable remplissage verbal. Dès lors que la lettre des dogmes serait hypocritement conservée et respectée, quand est en cause la nouvelle religion (Mgr Lefebvre dixit, et une nouvelle religion c’est une religion entière !) M. Lagomer écrit le 15 février, « qu’il ne s’agit que d’une « corruption doctrinale » sur des sujets ne touchant pas aux dogmes essentiels » ; on notera au passage la précision scientifique de cette formule théologique exprimée entre guillemets ! alors que tous ces messieurs se font Juge du haut de leur petit tribunal du magistère de leur saint pape François.

Corrélativement, le vice fondamental ne serait plus l’apostasie, l’hérésie, ou le blasphème, qui sanctionnent néanmoins le péril de déperdition du Dépôt de la Foi au fil des siècles, (risque inéluctable au fil des traductions, des acculturations, inculturations, et révolutions profanes), mais il consisterait seulement dans le schisme, c’est-à-dire trahir le Gourou élu. Il est vital que tous les adeptes demeurent dans les frontières légales de l’institution, car c’est l’institution qui est consubstantielle à la tradition primordiale, (cf. les multiples articles de ce blogue relatif à cette question de métapolitique religieuse).

À l’intérieur des cadres juridiques l’institution, les conciliaires croient et font ce qu’ils veulent, de même les traditionalistes, ils sont unis dans une soumission commune aux apparatchiks-hiérarques.

Cette inversion va si loin qu’ils qualifient de schisme l’idéologie de V2, au lieu de la qualifier d’hérésie – pour des motifs autres que ceux rhétoriques de la liberté religieuse comme ils affirment le croire –, et comme si une doctrine pouvait faire schisme d’avec une autre doctrine…

 

Voilà donc l’erreur de l’enfermement sectaire.

 

3. Cette conception de l’Église est donc historiquement, sociologiquement, et psychologiquement sectaire. Le but de l’Association est la pérennité de la structure et de son entité collective, obtenue par la mise en exergue de la primauté de la discipline. Quant à la qualité, à la profondeur et à la réalité de l’adhésion de chaque adepte, il ne s’agit là que de points de détail. L’Église n’est pour eux qu’un parti, et l’essentiel est que les fidèles respectent les devoir de tous titulaires de carte d’adhésion, et finalement demeurent encartés.

Dans ce but, il s’agit d’appliquer les statuts, et de résoudre tous les problèmes de tendances doctrinales, liturgiques et pastorales non pas du point de vue des faits, de l’expérience d’un côté, et de la doctrine qui a été à l’origine de la fondation de l’Église et non l’inverse, comme ils semblent le penser, et ce, dans le sillage des pires modernistes historico-critiques qui affirment que l’Évangile et la Tradition Apostolique ne seraient que des émanations de la “communauté primitive”. Par voie de conséquence seuls le droit canon, les tribunaux de l’Église et l’absence de tribunal par définition s’agissant du pape, sont les seuls critères de la Vérité doctrinale, de la validité sacramentelle, sacerdotale, de la pastorale.

À la faveur de cette subversion épistémo-logique qui consiste à utiliser d’une méthode logique dévoyée (celle d’une technique jurique qui ne peut qu’appliquer une règle normant une action, et ne pouvant par définition pas normer l’essence d’un être !) dans le champ onto-logique,

la question du Dépôt de la foi et celle de la Foi (apostasie, hérésie),

celle de la lex orandi lex credendi,

celle de la pastorale indissociable de la Foi (les traditionalistes s’alignant sur les folles hérésies par exemple d’Arnaud Dumouch sur ce point)

se trouvent rejetées dans les ténèbres extérieures. L’unique chose qui importe est la soumission indéfectible au chef de l’État du Vatican, quel qu’il soit, pourvu qu’il soit élu légalement.

 

Voici donc encore l’erreur de la méthode disciplinaire qui est transformée en critère de vérité !

 

4. De par la compréhension rétrécie des divers intervenants de “La Question”, – ceux-ci choisissant (hérésie) le mode de fonctionnement dans l’Église qui servent leurs mesquineries politico-religieuses – en ce qui a trait à la lettre des dogmes afférents à l’Église, celle-ci se trouve ramenée à une société réglementaire, dont la cause efficiente divine est la seule rescapée de leur entreprise de déconstruction.

Dès lors, il faudrait et il suffirait de respecter le protocole de nomination du successeur du pape précédent, et la personnalité de ce successeur n’importerait pas, à l’unique condition qu’il soit titulaire d’un certificat de baptême membre, et qu’il adhère verbalement au langage minimum des diverses croyances chrétiennes.

Gerdil le 17 février évoque « l’autorité  [cependant Divine !] lorsqu’elle n’enseigne pas la doctrine traditionnelle » comme une chose qui pourrait être dans la nature des choses, puisqu’il se borne à proclamer un devoir de résistance systématique, qui serait lui aussi une obligation divine, que l’on serait tenté de la chercher dans la Sainte Écriture comme si elle y était gravée dans le marbre. Le terme “traditionnel” employé à la place de “catholique” est aussi très révélateur.

Cette déviation possible (et effective depuis V2) serait la rançon inéluctable due au fait que le titulaire quel qu’il soit de la fonction papale serait de par sa nomination, de plein droit infailliblement choisi, magiquement assisté par le Saint-Esprit, mécaniquement voulu par Dieu, inviolable, et sacré. Attacher l’Autorité Divine dans ces conditions au titulaire quel qu’il soit, ce qui revient à lui donner un blanc-seing illimité, un mandat représentatif aux compétences discrétionnaires, démontre une corruption radicale de la définition du pontife, et qui participe de la vision sectaire où le gourou dispose d’une omnipotence originelle et statutaire.

Ainsi à cause d’un amalgame erroné fait entre le critère de la méthode de la discipline (qui est hors-sujet en la matière), et celui (exact) de la vérification expérimentale de la conformité des faits et paroles des titulaires actuels par rapport aux faits et paroles de toujours, (L.H. Remy écrit le 13 février : « Ma foi, celle de toujours, me permet de voir, de juger, de choisir, de refuser, de condamner »),  les intervenants de La Question assènent des déductions dialectiques qui tournent à vide. Ainsi Lagomer écrit encore le 18 février : « A – Le fait que les papes soient papes n’est pas un postulat, c’est un fait incontestable. Ils ont été élus par l’Église selon les formes traditionnelles réglant ce type d’élection. Reconnus par l’Église entière, ils sont papes » :

 

Voilà donc l’erreur épistémo-logique concernant le cas particulier du Pape : le droit canon normant seulement l’action, par définition subséquente, d’un être catholique supplanté, et est pris pour le raisonnement théo-logique, qui peut seul confirmer onto-logiquement, au préalable, cet être catholique.

 

5. Outre cet erreur de fond, les intervenants tombent dans un autre sophisme qui consiste à détruire l’intelligence d’une argumentation assujettie à des conditions préalables particulières, en la transposant à une situation régie par des conditions préalables opposées. Dès lors, ils se trompent en instrumentalisant les écrits du cardinal Billot sur deux arguments qui sont exactement corrélatifs : « L’adhésion universelle de l’Église sera toujours en elle-même le signe infaillible de la légitimité de la personne ».

Cette proposition spécifique relative à la reconnaissance de l’élu postule une proposition principale générique qui est la propre légitimité de ceux qui adhèrent. Or si le corps épiscopal conciliaire est orthodoxe, qu’est-ce qu’attendent les intervenants de “La Question” pour aller à Canossa auprès de leur cardinal André Vingt-trois ?

Ensuite toujours dans l’hypothèse de l’Église en ordre où se place le cardinal Billot, le second argument réside dans le fait que les cardinaux et Évêques ayant reconnu l’élu, ce dernier ne peut pas ne pas être légitimement élu.

« (Dieu) ne peut pas permettre que toute l’Église reconnaisse comme Pontife un pape qui ne soit pas vrai et légitime. Dès l’instant où il est reconnu, il est uni à l’Église comme la tête l’est au corps ; aucune difficulté ne doit plus être soulevée quant à une éventuelle anomalie dans la procédure »

 

Il s’agit de l’erreur de décontextualisassions délibérée d’un raisonnement démonstratif, qui se trouve dès lors adultéré en sophisme.

 

6. Cet argument est lui-même sous-tendu par un argument antécédent qui est le suivant.

L’Église devant exister même au seul travers de titulaires ostensiblement légitimes de l’ensemble de ses fonctions, n’importe quels quidams aléatoires peuvent être ces titulaires, la présence d’un pape officiel « dire qu’il n’y a plus de pape aujourd’hui, péché infiniment supérieur. Car cette affirmation détruit l’essence de la papauté »

erreur sur la notion de pape apparent.

C’est la notion de pape apparent qui est celle qui sauve l’Église et l’interprétation talmudique et scandaleuse de la Question de l’apparence qui la détruit !

Pourtant Lagomer par exemple évoque le 18 février, une partie du problème en citant « le Canon 2264 qui déclare illicite, mais pas automatiquement invalide, les actes de juridiction posés par quelqu’un qui a été excommunié : « Un acte de juridiction posé par une personne excommuniée, que ce soit au for interne ou au for interne, est illicite ; cependant si une sentence condamnatoire a été prononcée, il devient invalide, sans porter préjudice aux prescriptions du Can. 2261 ; sinon il est valide. »

 

C’est donc l’erreur fondamentale amalgamant la notion de soi-disant nécessité d’une succession de titulaires simultanément ostensiblement et donc prétendument légitimes et celle de papes simultanément faux mais ostensiblement apparents, qui seule garantie l’Apostolicité.

 

7. Eu égard au fait que l’élu pontifical serait détenteur de l’Autorité Divine, puisque que « la foi enseigne que le Siège de Pierre ne peut rester vacant, sans quoi Satan aurait vaincu contre le Christ et son Église » (dixit Lamoger) il pourrait donc de droit divin être simultanément un suppôt de Satan détruisant l’Église non seulement de l’intérieur mais dans sa tête. L’essentiel serait que l’Église serait formellement une monarchie théocratique de droit divin, son existence serait suspendue à la présence ostensible et “administrative” d’un titulaire pontifical, qui se trouve ainsi érigée en condition de possibilité ontologique de pérennité de l’Église.

Or loin de se fonder « sur un lecture personnelle de l’Écriture en dehors du contrôle du magistère, en s’appuyant sur une bulle ou n’importe quel autre document, en le faisant en dehors de toute forme d’autorité compétente » (comme le prétend Calixte le 18 février), c’est en obéissant au Magistère de toujours de l’Église jusqu’à V2, que les catholiques semper idem professent que l’Église est, antérieurement logiquement et ontologiquement à son statut de monarchie théocratique, comme le Semeur, (ainsi que le trésor, la perle, le filet, etc… St Matth. ch.13). Le Semeur sème le froment. Satan sème l’ivraie.

Pourtant les animateurs de La Question proclament que NSJC sème l’ivraie par le truchement de Son Vicaire, comme l’affirme notamment Lagomer le 18 février : « l’hérésie, même externe, n’enlève pas automatiquement la juridiction tant que le Ciel accepte de conserver le successeur de Pierre comme pape. CQFD. »

Il n’y a aucune difficulté à anéantir leurs conclusions absurdes en comprenant que le Vicaire du Christ ne peut exister physiquement que s’il peut exercer la fonction non seulement de droit divin, mais divine qui lui a été assignée par NSJC :

en termes théologiques : empêcher les hérésies de l’enfer prévaloir sur la Royauté (le dogme), le Règne (ordre) et le Royaume de Dieu (juridiction) ;

en termes philosophiques : lutter contre la déperdition de l’information onto-génétique (le “froment”) semée par le Divin Fondateur ;

en termes scripturaires : lutter contre les oiseaux du ciel (les hérétiques selon les Pères de l’Église ) qui volent le froment tombé sur la route.

 

Voici encore l’erreur de suspendre contradictoirement la survie de l’Église (« la Tête du Semeur ») au semeur d’ivraie et aux oiseaux du ciel.

 

8. Ainsi que nous l’avons dit plus haut, le caractère absolument de droit divin de la monarchie pontificale ne peut pas être interprété aujourd’hui de manière que l’élection régulière impliquerait que le titulaire serait ipso facto détenteur de l’Autorité Divine.

NSJC est le Divin Fondateur. Saint Pierre est le disciple du Divin Fondateur. Le successeur de Saint Pierre est le disciple authentique de Saint Pierre, etc. Le Semeur a pour premier successeur un homme qui remplit la fonction du Semeur, et le deuxième successeur remplit la même fonction que le premier successeur, et ainsi de suite.

Cela signifie qu’il ne peut y avoir séparation ontologique dans le successeur entre « la fonction juridique et la mission du Saint-Esprit (qui) se complètent et s’achèvent mutuellement, elles proviennent d’un seul et même Sauveur. » (Pape Pie XII, corporis mystici).

L’autorité exécutive, législative et judiciaire du successeur est donc délimitée par avance, assujettie par anticipation à celle qui a été concrètement exercée par chacun de ses prédécesseurs, eux-mêmes soumis à leurs prédécesseurs, comme Saint Pierre était soumis à NSJC. L’autorité divine que recueille un Vicaire du Christ est bornée par le principe même de sa fonction de représenter la Tête de l’Église, et par la nécessité de transmettre exclusivement l’Autorité qu’il a reçue dans sa fonction doctrinale, sacramentelle et pastorale, sans rien y ajouter ni retrancher.

Cependant les mêmes traditionalistes continuent à prétendre que M. Bergoglio jouirait de l’Autorité Divine de par son statut d’élu, et alors même que ce statut d’élu ne peut, non seulement être licite, valide ou légitime mais simplement exister, que si l’élu respecte la condition de possibilité originelle de la fonction.

 

L’on observera combien l’erreur intellectuelle est immense : celle-ci commence par l’erreur minuscule sur les premiers principes, l’erreur presque indiscernable, car certains principes ont une expression logique voisine et surtout une sémantique commune. Lorsqu’on descend aux principes seconds, déduits des principes supérieurs respectifs, leur différence est accrue. Puis à mesure qu’on poursuit les déductions, l’écart entre le raisonnement droit issu des déductions des premiers principes véridiques, et le sophisme engendré par la dialectique des premiers principes erronés devient béant. En l’espèce, le Pape Pie XII est un vrai pape, par application des principes génériques catholiques, tandis que M. Bergoglio est un faux pape, mais par déductions de la prémisse erronée selon laquelle l’Autorité Divine est dévolue nécessairement à tout quidam titulaire d’un certificat de baptême alors même qu’il ne professe pas notoirement la Foi catholique.

 

Il s’agit de l’erreur de type maurrassien, de ravaler le monarque pontificat de droit divin en vue du Royaume de Dieu, (qui inclut le règne de NSJC et sa royauté) au rang de l’autocrate théocratique ramené à sa fonction de garant de l’ordretraditionnel” (au sens non catholique) de la société.

 

Source, Origines Catholicismus : http://ieschoua.incorrect.over-blog.com/

 

  1. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    février 28, 2014

    Le premier point, qui est quelque part la supériorité du « juridique » sur la Foi, est partagé par les partisans de la Thèse, comme Jean Paul Bontemps.

  2. charles
    charles lien permanent
    février 28, 2014

    Les mots me manquent….admirable travail de Ieschoua incorrect ! Je vais devoir relire et relire encore pour tout assimiler.
    Incorrect ? sans doute mais par rapport aux affirmations de toute cette coterie traditionaliste aveuglée à l’extrême…
     

  3. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    février 28, 2014

    Iéschoua incorrect met avec brio en forme ce que les neuneus de bases que nous sommes comprennent mais sont incapable d’exprimer. Bravo et merci.

  4. Louis-Hubert REMY
    février 28, 2014

    Mgr Williamson : réponses aux erreurs des sédévacantistes

    Il faut dire que j’avais envoyé le message suivant qui a eu beaucoup de mal à passer !
    J’ai dû couper toutes les injures, mais l’essentiel est passé. Voici ce message.
     

    Lettre envoyée à Mgr Williamson :

    Monseigneur,
    Vous n’étiez pas sans savoir que Mgr Lefebvre répétait à qui voulait l’entendre : il n’est pas possible que ces papes soient les successeurs de Pierre.
    Mgr Lefebvre est donc mort sédévacantiste.

     
    Voici les injures qu’il reçoit de vos amis du blog La Question :
    Fabuleux LISTING anti-sédévacantiste mis à jour par les soins de « papy » ! (26 février 2014)

    orgueilleux
    Hérésie schismatique
    Comportement schismatique
    Attitude blasphématoire
    Attitude schismatique
    Semblable à Luther
    Hérétique
    Épidémie
    Subjectivisme réformé
    Libre-examen
    Protestantisme
    Erreur scandaleuse
    Les folies sédévacantistes
    Péché contre l’esprit
    Péché grave
    Retranché de l’Église
    Verbiage stérile
    Logique empoisonnée
    Vulgaires révolutionnaires
    Différence schismatique et pécheresse
    Sans-culottes (sic !)
    Esprits égarés
    Anarchie subjectiviste
    Sédévacantisme absurde
    Rêveur
    Idéaliste
    Caractère outré et déplacé
    Sentences délirantes
    Juge, accusateur, exécuteur…
    Torquémada d’opérette
    Déséquilibré spirituel
    Divaguer
    Autorité imaginaire
    Parodies de jugement
    Caractère fantaisiste du sédévacantisme
    Des frustrés
    Ignominies scandaleuses
    Vomir les pires insanités
    Funeste logique mortifère
    Destructeurs de la discipline catholique
    Anarchisme luthérien
    Se font supérieurs à l’autorité même de Dieu
    Absence de toute connaissance minimale…
    Péché infiniment supérieur
    Destructeur de l’essence de la papauté
    Fautifs à l’extrême
    A l’identique de Luther, de Calvin et de tous les infects schismatiques….
    Sédévacantistes ANATHÈMES (Calixte)
    Profonde ignorance
    Comme des DÉMONS (Calixte)
    Révolutionnaire, républicain et démocrate
    Sédévacantisme démoniaque (Calixte)
    Une pure folie protestante
    Subjectivisme anarchique
    Esprit de secte
    Assure le triomphe du démon
    Hérésie majeure et terrifiante
    Péril absolu
    Danger spirituel
    Déraison
    Aberrante logique
    Courant démoniaque
    Gosier luthérien
    Verbiage halluciné
    Illuminé
    Relevant d’un prêtre exorciste (NDLR: normal puisque nous sommes des démons !!!)
    Agité du blog
    Message grotesque
    Folie sectaire
    Dérèglement psychique, spirituel et théologique (ouf! n’en jetez plus !)
    Positivement anathèmes
    Disciples de Jean Huss ou de Savonarole
    Âmes perdues (turlututu chapeau pointu…)
    supérieurs à Jésus-Christ (sic!)
    aucune autorité
    fruit empoisonné de l’ignorance
    insensés
    incultes bavards
    aucune compétence
    terrible conséquence de la libération de la parole
    visage hideux de l’anarchie (sic!)
    immonde caniveau
    ignares blasphémateurs schismatiques
    pétris d’esprit luthérien
    abusent de leur jugement privé
    déclarent des insanités sur l’Église
    pires ennemis de la catholicité
    pauvres fous
    protestants évangélistes
    anabaptistes,
    calvinistes,
    Témoins de Jéhovah (sic!)
    Adventistes
    rigolent comme des insensés (NDLR : c’est ben vrai ça ! on va s’gêner ! ! !)
    édifient l’abime de perdition
    font des déclarations blasphématoires
    sont ligotés dans les cachots des Hadès
    croupissent dans d’horribles tourments
    accompagnent toutes les créatures perdues pour l’éternité

  5. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    février 28, 2014

    Quelles étaient ces insultes ?

    • Cave Ne Cadas
      février 28, 2014

      …suivez Édouard !!

      LHR à dit :
      Voici les injures qu’il reçoit [Mgr L.] de vos amis du blog La Question :
      Fabuleux LISTING anti-sédévacantiste mis à jour par les soins de « papy » ! (26 février 2014)


       

  6. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    mars 1, 2014

    Belle réponse,
    Mgr Lefebvre déclare à Paul VI :

    « nous sommes obligés de choisir entre vous et vos prédécesseurs. »

    Il déclare la « réforme » hérétique et schismatique en rapport avec la Tradition constante et le Magistère antérieur.
    Mgr de Castro-Mayer qui vient lui apporter son soutien lors des sacres, déclare :

    « Nous n’avons plus de pape »

    sa thèse est que l’hérétique perd toute autorité et juridiction et qu’il ne reste pape qu’apparemment, pas matériellement.

     
    Le droit canon est au service, bien évidemment de la foi, celui de 1983 est totalement a rejeté, puisqu’il est le fruit du brigandage et qu’il fait rentrer son esprit dans les lois, l’on pourrait faire le parallèle avec le code Napoléon.
     

  7. Louis-Hubert REMY
    mars 1, 2014

    Triste réponse (et non réfutation) de cet article remarquable dans le blog La Question, avec toujours des injures :

    La QuestionSi le niveau général des docteurs schismatiques est celui de la prose d’écolâtre publiée sous le nom – assez bien trouvé au demeurant – de Iéschoua incorrect (et il l’est grandement), prose baptisée « Foi catholique ou carte d’adhérent à un parti ? » que vient de mettre en ligne suite à la publication du présent article reproduisant les analyses de Mgr Williamson mettant en lumières les erreurs sédévacantistes, le si mal nommé en revanche, CatholicaPedia Blog, on comprend pourquoi les aberrations proférées par ce courant schismatique sont si profondes, radicales et funestement mortifères.

    Une telle ignorance crasse de ce que représente la constitution divine de l’Église – dans un texte ridiculement bavard et abscons, mêlant charabia estudiantin et verbiage inutile, rédigé visiblement par un poussif écolâtre plumitif, dont on sent l’acquisition récente d’un référentiel pseudo savant qui le dépasse – qui n’est d’ailleurs point du tout théologique mais issu de la terminologie profane des sciences sociales – serait assez clownesque et risible si elle n’était à ce point énormément affligeante.

    Ainsi, les 8 points de ce long monologue lassant, qui prétend « réfuter » (sic), ce que ne cesse de rappeler LA QUESTION au sujet du « droit divin » régissant depuis toujours la Sainte Église de Jésus-Christ, et que piétinent indignement les sédévacantistes, n’en forment en réalité qu’un seul qui pourrait se résumer à cet aveu pitoyable qu’aurait dû préalablement nous faire avec humilité Iéschoua incorrect : « je méconnais les sujets dont je vais vous parler, donc convaincu de mes lacunes et de mes propres erreurs, je me risque à tenir avec emphase un discours qui a toutes les chances de me faire raconter des sottises et, de la sorte, me permettre d’apparaître pour ce que je suis : un cuistre ignorantin pontifiant en des domaines que je ne maîtrise pas ».

    Suite dans l’article : Mgr Williamson : réponses aux erreurs des sédévacantistes

    A télécharger :
    LES 8 POINTS DE l’ÉCOLATRE LUTHÉRIEN SCHISMATIQUE COMPARÉS A LA DOCTRINE CATHOLIQUEhttp://www.la-question.net/media/02/02/2784831489.2.pdf

     

    • Cave Ne Cadas
      mars 1, 2014

      Le si mal nommé « LA QUESTION » (de la Satanesque Inquisition !!!) devrait se renommer « TRADITI MORUM MAGISTER » (Le censeur de la Tradition, celui qui s’érige en autorité pour juger la Tradition)…

       

  8. charles
    charles lien permanent
    mars 1, 2014

    Là nos bons « tradisdedroitdivin » font fort !!!! Ce qui me conforte dans l’idée que des échéances graves nous attendent et que notre extermination devient de plus en plus une urgence de première catégorie !!!
    Cette armée rangée en bataille :evil:  sort l’artillerie lourde……sans compter qu’il va falloir que le sieur Papy ajoute à son fabuleux listing quelques noms d’oiseaux supplémentaires. Ayant quelques minutes devant moi, je décide donc de lui mâcher le travail, ce dont, je ne doute pas, cela me vaudra de sa part une reconnaissance éternelle !!! :lol: Alors ne remettons pas au lendemain ces belles intentions :

    prose d’écolâtre
    aberrations funestement (sic!) mortifères
    ignorance crasse
    bavards et abscons
    charabia estudiantin
    verbiage inutile
    poussif écolâtre plumitif
    référentiel pseudo savant
    clownesque, risible et affligeant
    monologue lassant
    piétinent indignement le droit divin
    emphatiques
    racontent des sottises
    cuistre(s) ignorantin(s) pontifiant(s)

    Voilà pour les ajouts de rigueur ! On notera la parenté lexicale de tous ces noms d’oiseaux entre les deux sources supposées : les Grands Gourous (Calixte, Lagomer, Gerdil,etc…) d’une part, et les interventions officielles du blog La Question d’autre part. Ce qui laisse supposer que tous ces gens appartiennent à la même coterie :twisted: , qu’ils se placent indifféremment d’un côté ou de l’autre de la barrière, c’est à dire des intervenants-gourous ou des responsables du blog…
    Pour paraphraser Mgr Lefebvre s’adressant au « cardinal » Ratzinger, j’ai envie de leur dire :  

    « (…)  nous ne pouvons pas collaborer, c’est impossible, impossible, parce que nous travaillons dans deux directions diamétralement opposées : vous, vous travaillez à faire croire qu’une secte est l’Église catholique,  et nous, nous travaillons à faire notre salut en conservant la foi de toujours. On ne peut pas s’entendre. »
     

     
     
     

  9. charles
    charles lien permanent
    mars 1, 2014

    Cher Iéschoua ! Seriez-vous une sorte de Golem…une idôle animée…une espèce de mort-vivant…puisque les gourous tradis :evil:  de La Question se permettent d’animer vos cordes vocales et de vous faire dire :

    « je méconnais les sujets dont je vais vous parler, donc convaincu de mes lacunes et de mes propres erreurs, je me risque à tenir avec emphase un discours qui a toutes les chances de me faire raconter des sottises et, de la sorte, me permettre d’apparaître pour ce que je suis : un cuistre ignorantin pontifiant en des domaines que je ne maîtrise pas ».

    Je ne vous crois pas capable d’être aussi masochiste envers vous-même :wink: :lol: et attends, non pas que vous démentiez avoir jamais prononcé :lol:  ces propos, mais que vous contredisiez de la belle façon ces tradis endiablés (oh ! zut  un nom d’oiseau ! ça m’a échappé !) et de nous montrer, s’il en est besoin, que vous n’êtes ni un sot ni un cuistre ignorantin !!! :P Si vous ne le faites pas pour EUX :mrgreen: , alors faites-le pour nous !!! :wink:

     

  10. Louis-Hubert REMY
    mars 1, 2014

    Je viens d’écouter Farida :
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Farida-Belghoul-face-a-l-UMPS-23778.html
     
    Mgr Williamson et le blog La Question :
     
    « c’est de l’enfumage » : :D:D
     

  11. charles
    charles lien permanent
    mars 1, 2014

    Je viens d’écouter Farida, Christine Boutin et Hervé Mariton….et me voilà en train de rêver ! De quel rêve s’agit-il ? Oh! c’est très simple….remplacez Farida Belghoul par des représentants du sédévacantisme pur jus :wink: , le député UMP :cry:  par les Grands gourous de La Question et Christine Boutin :roll: par nos théologiens (ou hiérarques) conciliaires conservateurs…vous aurez une transposition quasi-parfaite de l’état de la droite politico-religieuse et traditionaliste d’aujourd’hui !!!…..
     
    Un bon moment où l’on reconnaît d’emblée la voix de la vérité et de la prudence chrétiennes ! Je vous laisse deviner…….. :?: :-) UMP(S)-LAQUESTION  même combat !!!!!!!! :P :mrgreen:
     

  12. charles
    charles lien permanent
    mars 1, 2014

    Dernière mise à jour ! Merci qui ??? merci La Question !!!
     
    Fabuleux LISTING anti-sédévacantiste mis à jour par mes soins ! (1er mars 2014)

    Source : Blogue La Question.

    orgueilleux

    Hérésie schismatique

    Comportement schismatique

    Attitude blasphématoire

    Attitude schismatique

    Semblable à Luther

    Hérétique

    Épidémie

    Subjectivisme réformé

    Libre-examen

    Protestantisme

    Erreur scandaleuse

    Les folies sédévacantistes

    Péché contre l’esprit

    Péché grave

    Retranché de l’Église

    Verbiage stérile

    Logique empoisonnée

    Vulgaires révolutionnaires

    Différence schismatique et pécheresse

    Sans-culottes (sic !)

    Esprits égarés

    Anarchie subjectiviste

    Sédévacantisme absurde

    Rêveur

    Idéaliste

    Caractère outré et déplacé

    Sentences délirantes

    Juge, accusateur, exécuteur…

    Torquémada d’opérette

    Déséquilibré spirituel

    Divaguer

    Autorité imaginaire

    Parodies de jugement

    Caractère fantaisiste du sédévacantisme

    Des frustrés

    Ignominies scandaleuses

    Vomir les pires insanités

    Funeste logique mortifère

    Destructeurs de la discipline catholique

    Anarchisme luthérien

    Se font supérieurs à l’autorité même de Dieu

    Absence de toute connaissance minimale…

    Péché infiniment supérieur

    Destructeur de l’essence de la papauté

    Fautifs à l’extrême

    À l’identique de Luther, de Calvin et de tous les infects schismatiques….

    Sédévacantistes ANATHÈMES (Calixte)

    Profonde ignorance

    Comme des DÉMONS (Calixte)

    Révolutionnaire, républicain et démocrate

    Sédévacantisme démoniaque (Calixte)

    Une pure folie protestante

    Subjectivisme anarchique

    Esprit de secte

    Assure le triomphe du démon

    Hérésie majeure et terrifiante

    Péril absolu

    Danger spirituel

    Déraison

    Aberrante logique

    Courant démoniaque

    Gosier luthérien

    Verbiage halluciné

    Illuminé

    Relevant d’un prêtre exorciste (NDLR:normal puisque nous sommes des démons !!!)

    Agité du blog

    Message grotesque

    Folie sectaire

    Dérèglement psychique, spirituel et théologique (ouf! n’en jetez plus !)

    Positivement anathèmes

    Disciples de Jean Huss ou de Savonarole

    Âmes perdues (turlututu chapeau pointu…)

    supérieurs à Jésus-Christ (sic!)

    aucune autorité

    fruit empoisonné de l’ignorance

    insensés

    incultes bavards

    aucune compétence

    terrible conséquence de la libération de la parole

    visage hideux de l’anarchie (sic!)

    immonde caniveau

    ignares blasphémateurs schismatiques

    pétris d’esprit luthérien

    abusent de leur jugement privé

    déclarent des insanités sur l’Église

    pires ennemis de la catholicité

    pauvres fous

    protestants évangélistes

    anabaptistes,

    calvinistes,

    Témoins de Jéhovah (sic!)

    Adventistes

    rigolent comme des insensés  (NDLR: c’est ben vrai ça ! on va s’gêner !!!)

    édifient l’abime de perdition

    font des déclarations blasphématoires

    sont ligotés dans les cachots des Hadès

    croupissent dans d’horribles tourments

    accompagnent toutes les créatures perdues pour l’éternité

    prose d’écolâtre
    aberrations funestement (sic!) mortifères
    ignorance crasse
    bavards et abscons
    charabia estudiantin
    verbiage inutile
    poussif écolâtre plumitif
    référentiel pseudo savant
    clownesque, risible et affligeant
    monologue lassant
    piétinent indignement le droit divin
    emphatiques
    racontent des sottises
    cuistre(s) ignorantin(s) pontifiant(s)

    luthérien enténébré par son illusion subjectiviste

    désorientation individualiste de nature réformée

    sortilèges diaboliques

    aveu démentiel

    stupidité

    poison luthérien d’une hideuse splendeur (sic !)

    venin idéologique

    erreur sectaire (NDLR : c’est l’hôpital qui se fout de la charité !!!)

    méthode subjective

    erreur sophistique subjectiviste

    caution schismatique

    erreur fondamentale

    interprétation « en for interne » (sic !)

    erreur de type luthérienne et républicaine

    ridicules propositions

    propagent l’erreur

    péché contre l’Esprit saint (NDLR : vous avez dit plagiat ?!!!)

    blasphème scandaleux

    pires hérétiques réformés, anabaptistes, hussites ou vaudois ! (n’en jetez plus !!!)

    esprits d’insoumission et d’orgueil

    illusoire capacité

    la Bulle de Paul IV est caduque(NDLR : MENSONGE abominable maintes fois réfuté !)

    attitude coupable

    pèchent doublement

    condamnable pertinacité

    nécessaire rejet dans la tombe (R.I.P. ?!!!)

    lieu d’oubli définitif (brrrrrrrrrrr……)

    condamnation solennelle par autodafé

    état formel (sic!)  de schisme

    refus de reconnaître l’actuel pontife  (NDLR : Bergogo ? Non ! quelle horreur ! un si bon pontife !…)

    nient et rejettent les lois de la Sainte Église

    justiciables de l’Excommunication encourue par l’ANATHÈME…

     

    à suivre….si Dieu le permet !!!!!!!!!……
     
     

  13. charles
    charles lien permanent
    mars 1, 2014

    Vous voulez savoir quel a été le véritable « esprit » des sacres de 1988 par Mgr Lefebvre ?
    C’est très simple ! Voici un extrait des « Florilèges de Mgr  par les dominicains d’Avrillé » :
     

    « Nous devons être indemnes de toute compromission, tant à l’égard des sédévacantistes qu’à l’égard de ceux qui veulent absolument être soumis à l’autorité ecclésiastique.
    Nous voulons demeurer attachés à Notre-Seigneur Jésus-Christ. Or Vatican II a découronné Notre-Seigneur. Nous, nous voulons rester fidèles à Notre-Seigneur, Roi, prince et dominateur du monde entier.
    Nous ne pouvons rien changer à cette ligne de conduite.
    Aussi, quand on nous pose la question de savoir quand il y aura un accord avec Rome,ma réponse est simple : quand Rome recouronnera Notre-Seigneur Jésus-Christ. Nous ne pouvons être d’accord avec ceux qui découronnent Notre-Seigneur. Le jour où ils reconnaîtront de nouveau Notre-Seigneur Roi des peuples et des nations, ce n’est pas nous qu’ils auront rejoint, mais l’Église catholique dans laquelle nous demeurons. »

     

    (Conférence à Flavigny, décembre 1988, extrait de Fideliter 68 (mars 1989), p. 16.)

     
    On comprend mieux l’acharnement démoniaque des « pseudotradisdedroitdivin » à notre égard ! Pour lesquels y a-t-il une (hypothétique ) porte de sortie ???? Pour CEUX de Rome !!!! C’est-à-dire lorsqu’ils recouronneront Notre-Seigneur Jésus-Christ…
    Y-a-t-il une porte de sortie pour les sédévacantistes aux yeux de ces gens là comme de Mgr Lefebvre d’ailleurs ? L’analyse du texte montre qu’il n’y en a AUCUNE ! Pas de compromission avec nous ! Nous devons nous soumettre ou nous démettre !!!
     
    Seule la FSSPX DEMEURE dans l’Église Catholique puisqu’elle s’y identifie complètement ! Installée entre ces deux maux terrifiants que sont le sédévacantisme d’une part et la Rome moderniste d’autre part, la FSSPX est assurée d’être pure de toute compromission. CQFD !
     
    Mais ça, c’était en…1988 !!!!

     

  14. charles
    charles lien permanent
    mars 1, 2014

    Dans sa lettre à Jean Madiran, de triste mémoire,  Mgr Lefebvre nous dit :

    « Le pape (Jean-Paul II !) est un instrument de cette mafia, qu’il a mise en place et avec laquelle il sympathise. On ne peut espérer aucune réaction de sa part, au contraire. L’annonce de la réunion des religions à Assise en octobre, décidée par lui, est le comble de l’imposture et de l’insulte à Notre-Seigneur. ROME N’EST PLUS LA ROME CATHOLIQUE. Les prophéties de Notre-Dame de la Salette et de Léon XIII dans son exorcisme, se réalisent. « Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé… »

    C’est Léon XIII aussi qui avait interdit le « congrès des religions » qui devait avoir lieu à Paris en 1900 à l’occasion de l’Exposition universelle, comme il avait eu lieu à Chicago en 1893.

    Vous verrez, dans la réponse à notre lettre, que le cardinal Ratzinger s’efforce une fois de plus de dogmatiser Vatican II. Nous avons affaire à des personnes qui n’ont aucune notion de la Vérité. Nous serons désormais de plus en plus contraints d’agir en considérant cette nouvelle Église (avec un É !) conciliaire comme n’étant plus catholique.
    Nous ne pouvons plus, sans manquer gravement à la vérité et à la charité, donner à entendre à ceux qui nous écoutent ou qui nous lisent que le pape est in-touchable, qu’il est plein de désirs de revenir à la Tradition et que c’est son entourage qui est coupable, comme le font LA PENSÉE CATHOLIQUE, L’HOMME NOUVEAU et tant d’autres apparemment traditionalistes. »

     
    Une fausse conception de la charité impactant une  conception hérétique de la vérité qui aboutira à faire de la FSSPX un (presque) parfait leurre diabolique dans un schisme éhonté et vécu comme une assurance d’une parfaite orthodoxie catholique.
     

  15. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    mars 1, 2014

    « croupissent dans d’horribles tourments »

    En tout cas on les supporte en lisant le blog La Question

  16. charles
    charles lien permanent
    mars 2, 2014

    Petit aveu en forme de révélation de Mgr Williamson :
    « J’oublierai d’être présent à mes propres funérailles. » :lol::lol::lol::lol::lol::lol:Je ne sais si l’on doit s’en réjouir :roll: …mais en tout cas nous voilà prévenus et en prenons bonne note !!!!! :mrgreen:
     

  17. charles
    charles lien permanent
    mars 3, 2014

    AVERTISSEMENT À TOUS LES LECTEURS DE BONNE VOLONTÉ DU BLOGUE CATHOLICAPEDIA :
    « Papy » intervenant sur le blogue La Question me fait savoir que non seulement, suite à la parution du fameux Listing, il n’est plus modéré (ce qui serait de bonne guerre !) mais il semble carrément interdit et « excommunié » puisque ses messages n’apparaissent même plus sur le blogue lorsqu’ils sont en attente de modération.
    Ces gens sont des sectaires de la pire espèce et se drapent sans vergogne  dans les oripeaux triomphalistes d’une Église à laquelle ils revendiquent hautement, avec morgue et suffisance, leur prétendue appartenance.
    Nous les dénonçons et ils ne le supportent pas !
    Nous mettons en listing leur lexique fleuri dont ils nous gratifient à longueur d’interventions…et ils nous vouent pour cela une haine inexpiable !
    Nouveaux pharisiens, imbus d’un néo-catholicisme gnostique, ils se permettent de nous anathématiser, se substituant à la fausse « autorité » qu’ils défendent bec et ongles !
    Ce sont des misérables……..

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif