Aller au contenu

Schismatiques un jour, schismatiques toujours !

2014 mai 22

 

Schismatiques un jour, schismatiques toujours !!!

 

Après la promotion des “bouquets” de Mgr Fellay, l’Abbé de Cacqueray se lance dans celle des images pieuses !!! « Commandez ! Commandez ! » semble être le nouveau cri de ralliement du traditionalisme bon chic bon genre !!!

 
l’Abbé de Cacqueray à Domremy
 

S’adressant aux « amis et bienfaiteurs », notre Abbé à particule nous délivre un beau, long et émouvant message, soucieux qu’il est de « remonter à la racine du mal », dès fois qu’il y ait certains fidèles qui depuis un demi-siècle n’aient pas encore compris la gravité des enjeux !

Il est vrai que notre aristocrate ensoutané a un talent certain de narrateur et sa prose élégante est dans l’ensemble plutôt séduisante, mettant habilement l’accent sur les tares essentielles et les plus criantes de la secte moderniste sans toutefois jamais s’interroger sur les attitudes historiques du traditionalisme…

L’Abbé Régis de C. va même jusqu’à inventer deux nouveaux concepts : celui du bâillonnement, prix à payer pour ceux qui choisissent la « régularisation » (étrange que ce mot ! l’Abbé aurait pu être encore plus clair et parler de « ralliement »…mais cela doit lui rappeler trop de mauvais souvenirs du passé !)… et le concept de « l’apparente irrégularité » (= demeurer comme nous sommes !) qui n’est pas moins que le cache-misère des éternels désobéissants à l’autorité reconnue à reculons par eux-mêmes et ce qui les place par le fait même dans le camp des schismatiques dominateurs et fiers de désobéir…. !

Le refus d’ « être coiffés par le carcan de l’appareil conciliaire » en dit long sur l’état d’esprit de l’Abbé face à ces soi-disantes institutions « catholiques ». Il ne va pas quand même jusqu’à nous dire « Ni Dieu ni Maître », mais c’est tout comme ! Ses constats sont accablants…mais ne débouchent sur aucune conclusion véritablement catholique. Il préfère en appeler une fois encore au pathos des fidèles, les appâter avec une image pieuse et les inciter à en « inonder la terre » pour mieux faire oublier sans doute que le premier hommage à rendre à Notre-Dame c’est précisément d’écouter ce qu’elle nous dit à Fatima (et ailleurs) et de ne pas confondre une misérable secte avec la Sainte Église de Son Fils !

« Nouvelle doctrine (…) qui s’oppose à la Vérité révélée… » nous dit l’Abbé, rien de moins chers lecteurs…. !

Qu’y a-t-il de plus grave que de s’opposer au Dieu Vivant ?

Le prêtre qui proclame que quelque chose de nouveau s’oppose à la Vérité révélé est un traître à sa mission sacerdotale s’il ne profère pas à l’instant même le « nullam partem » absolu que requiert cette abominable opposition ! Aucune image pieuse ne lui dictera cette conduite à tenir, s’il ne laisse l’Esprit Saint agir, par la grâce sanctifiante, dans son âme.

Je suggère à l’Abbé une recette susceptible de relancer à travers le monde entier l’activité missionnaire dont il déplore tant, et à juste titre, la ruine profonde de son esprit : qu’il aille enseigner à toutes les nations ce qu’est réellement l’Église Catholique et à quel point elle est nullement conforme à la caricature conciliaire qu’on nous présente depuis un demi-siècle. Certes, il y laissera, ainsi que l’immense majorité de ses confrères, sa vie biologique terrestre dans les supplices du martyr ou de l’assassinat, mais il aura véritablement semé les germes des futurs saints catholiques de la fin des temps…

Mais tous les espoirs sont permis puisque notre Abbé va rentrer en religion dès le mois de septembre……..

Pardonnez-moi, chers lecteurs, je viens de me réveiller….j’ai dû faire un cauchemar !…

Pierre LEGRAND.


Abbé R. de Cacqueray, fsspx – Lettre aux amis et bienfaiteurs n° 82 – 20 mai 2014 (les mises en gras sont de nous !)


Face à cette nouvelle doctrine qui continue à ruiner la religion,
demeurons fermes dans la Foi, abbé R. de Cacqueray
Lettre aux amis et bienfaiteurs n° 82 de mai 2014

 

 

2 réponses
  1. Louis-Hubert REMY
    mai 31, 2014

    Quel bilan épouvantable à la tête du district de France !

    Combien de scandale il a dû couvrir !

    Combien d’injustices !

    On comprend qu’il s’enferme dans un monastère, pour le reste de sa vie, pour essayer de racheter ses péchés et ses trahisons !

    Puisse-t-il réparer ! ou du moins faire de sérieuses pénitences pour essayer de racheter son passé !
     

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      juin 2, 2014

      Qui l’aime le suive.
      Comprenne qui voudra.

Les commentaires sont fermés.