Aller au contenu

Notre-Dame du Perpétuel Secours

2013 octobre 23

Notre-Dame du Perpétuel Secours

Vierge très puissante

 Notre-Dame du Perpétuel Secours

 

Ce petit ouvrage conte l’histoire providentielle du tableau de Notre Dame du Perpétuel Secours, retrace tous les miracles qui y sont attachés et se termine par quelques prières à adresser à notre Mère bien-aimée.

Notre-Dame du Perpétuel Secours - Vierge très puissante

Le culte de Notre-Dame du Perpétuel Secours arrive à son heure et répond parfaitement aux nécessités actuelles de l’Église et des âmes. Priez avec ardeur la Vierge Miraculeuse afin que l’Église triomphe de ces effroyables luttes au milieu desquelles tant d’âmes périssent.

Quelles ressources reste-t-il au pécheur endormi dans les bras de Satan ? La Providence leur montre Notre-Dame du Perpétuel Secours. Son intercession est assez puissante pour réveiller les âmes assoupies et ressusciter celles qui dorment d’un mortel sommeil.

Aujourd’hui il faut s’embarquer sur une frêle nacelle et la mer n’est jamais calme : c’est toujours la tempête ! Comment voulez-vous qu’on arrive au port ? Rassurez-vous, Dieu nous donne Notre-Dame du Perpétuel Secours. Marie vous est perpétuellement offerte. Priez, priez beaucoup et votre vie sera chrétienne et sainte sera votre mort.

Prière à Notre Dame du Perpetuel SecoursPrière à Notre-Dame du Perpetuel Secours

Notre-Dame du Perpétuel Secours

9 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 23, 2013

    Nous savions que Satan-Lucifer est véritablement déchaîné…dans tous les sens du terme ! Mais ses cibles privilégiées sont les quelques prêtres validement ordonnés qui subsistent à travers le monde…
    Comme à son habitude, le Prince de ce monde, se sert des fautes et faiblesses de chacun d’entre nous pour nous « tenir » dans sa zone d’influence… Vous me direz que depuis deux mille ans au moins nous sommes prévenus ! Certes….
    Lorsque je lis le communiqué de M. l’Abbé Guépin, j’éprouve comme un malaise et ressens que Satan cherche, par tous les moyens, à dresser les prêtres les uns contre les autres sous l’apparence du plus grand bien.
    J’ai relevé, dans la longue et compassionnelle missive de l’Abbé un petit passage qui en dit long sur l’état d’esprit dans lequel cette missive a certainement été rédigée. Comprenons-nous bien : nous n’avons pas à mettre en doute a priori les motivations et intentions pieuses de l’Abbé ;il a cru faire son devoir de prêtre et sa lettre s’intitule « Mise en garde »…c’est tout dire !
    Mais je dois livrer à votre impatience, ce tout petit passage en question et vous laisserai ensuite méditer sur ce contexte très particulier :
    « J’aurais dû recourir à l’Ordinaire du lieu, l’évêque de Nantes ; mais aujourd’hui c’est impossible. »
    Voilà ! Je n’en dirai pas plus ! À vous de savourer lentement tout ce que ce contenu suppose ! Bonne chance !!!

    • Laugier
      Laugier lien permanent
      octobre 23, 2013

      Cher Charles vous dites :
       
      Citation :
      J’ai relevé, dans la longue et compassionnelle missive de l’Abbé un petit passage qui en dit long sur l’état d’esprit dans lequel cette missive a certainement été rédigée. Comprenons-nous bien : nous n’avons pas à mettre en doute a priori les motivations et intentions pieuses de l’Abbé ; il a cru faire son devoir de prêtre et sa lettre s’intitule « Mise en garde »…c’est tout dire !

      Il n’y a pas grand chose de compassionnel là dedans.
      Je vous dis cela car je vois les choses d’un peu plus près, les aient entendus, y ait réagit publiquement et ait vu la réaction ensuite de l’abbé Guépin.
      Donc moi je met en doute a postériori, comme je l’ai fait a priori en sachant que l’abbé aller s’époumoner en chaire, les intentions pieuses de l’abbé.

      Son papelard est abjecte, en soi et compte tenu des circonstances, car  il « met en garde » sur des choses qu’il a choisi délibérément de ne pas prendre en compte, pour pouvoir profiter comme il se doit du ministère de l’abbé Lafitte avant de le jeter car il fait trop d’ombre. Cf les précédents articles.
      C’est donc une belle hypocrisie, du foutage de gueule insupportable qui n’a pas manqué de faire réagir les individus pendant l’annonce.

      Mr et Mme Remy avait annoncé que cela ne tiendrait de toute façon pas trois ans, une fois de plus ils ne se sont pas trompés. 
      Pour ma part, ce  qui me dérange en premier lieu, et depuis deux ans, c’est ce renvoi scandaleux, et injustifié signé par l’abbé Guépin et auquel l’abbé Lafitte a pris part.
      Il y a là une injustice qui je l’espère sera réparée sincèrement et publiquement.

      Je pense la chose possible de la part de l’abbé Lafitte, je ne me fais aucune illusion de la part de l’abbé Guépin, il neigera à Nantes en été avant.

      Pour ce qui est de l’Ordinaire du lieu effectivement la confusion est grande et l’absence d’autorité supérieure pour les prêtres, à la différences des laïcs chez qui il existe encore une hiérarchie légitime ( père de famille, époux, employeur etc. … ) montre bien qu’ils n’ont plus aucun repère et font n’importe quoi.
      Mais cela ne les empêche pas de s’imaginer au dessus de la mêlée, comme des chefs, et dont la parole ne peut pas être remise en cause et pour qui la confiance doit être absolue.

       

      • Avatar
        octobre 23, 2013

        Il faut dans cette malheureuse histoire essayer de garder raison.
        Oui, l’abbé G. a été imprudent en acceptant de recueillir l’abbé L. Savait-il cependant tout le passé de l’abbé L. ou simplement une partie (le dernier épisode) ?
        Si ce que dit l’abbé G. est vrai, à savoir que l’abbé L. usait de la confession envers le sexe féminin pour tenir des consciences, et au vu du passé plus que chargé de l’abbé L., alors l’abbé G. a grandement raison de se séparer de l’abbé L.
        Il y a encore beaucoup de zones d’ombre dans cette histoire. Ceci doit nous inciter à la plus grande prudence quant à nos jugements sur l’action des deux abbés.
        L’affaire me – semble – bien plus grave qu’une simple supposée jalousie de l’abbé G. envers son confrère. Nous avons ici affaire à un prêtre qui, malgré tout son talent indéniable et apprécié de prédicateur, conférencier, catéchiste, …, devrait – dans une église en ordre – expier ses péchés de scandale au fin fond d’un monastère jusqu’à la fin de son existence.
         

        • Laugier
          Laugier lien permanent
          octobre 25, 2013

          Tenez-vous en donc à ce qui est écrit au lieu de vous faire des films.

          Nous connaissons ce qui est reprochés à l’abbé Lafitte, il ne faudrait pas que cela occulte les responsabilités bien plus grandes de l’abbé Guépin.
          Trop souvent certains abbés font n’importe quoi et, en partie grâce à des demi-ignorants ou ignorants complets, ils retombent sur leurs pattes. Et attribuent cela à la « Divine Providence ».

            :?

  2. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 23, 2013

    Et pour que notre cher Webmestre ne me fasse pas trop les gros yeux en me brandissant son carton rouge « Hors sujet ! » j’ajouterai que cette prière à Notre-Dame du Perpétuel Secours tombe providentiellement à pic afin que nous puissions la réciter et la prier à l’intention de nos prêtres et plus spécialement pour tous ceux qui parmi eux ont le plus besoin des secours de la Grâce et de la Miséricorde de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

  3. Avatar
    Fert Fert Fert lien permanent
    octobre 23, 2013

    Cher Charles l’abbé Guepin ne précise pas pourquoi c’est impossible de recourir à l’ordinaire du lieu ! Est-ce parce que l’ordinaire du lieu aurait refusé a cause de la position de l’abbé Guépin , sous-entendant que celui-ci lui aurait demande son aide  ( ou en tout cas aurait eu l’intention de le faire ! ) ce qui serait tout simplement honteux  de s’adresser à des usurpateurs ! Ou alors serait-ce parce que l’abbé Guépin sait qu’il n’y à plus d’ordinaire du lieu et évidemment plus d’Église catholique « officielle » puisque les bandits qui occupent nos églises ne sont pas catholiques , qu’ils n’œuvrent pas pour Notre Seigneur (ce que sait l’abbé Guépin ) mais au contraire œuvrent pour le diable, qu’ils le sachent ou non ! Laissons-leur le bénéfice du doute, pour certains (conciliaire) en tout cas, peut/être qu’il s’en trouvera quelques-uns, et qui de bonne foi qui se convertiront le moment venu, il y en aura sans doute !
    Il serait intéressant que l’abbé Guépin précise honnêtement le fond de sa pensée ! 

    • Charles
      Charles lien permanent
      octobre 23, 2013

      Oui , cher FertX3, l’Abbé Guépin sait tout cela et a un pied dans l’Église en ordre de jadis et quelques doigts de pied dans celle des « usurpateurs conciliaires » comme vous dites !… L’équilibre sacerdotal est donc difficile…
      Il y a du souci à se faire…

  4. Avatar
    octobre 23, 2013

    En effet, cette phrase pose un grand malaise…
    Car si l’abbé L. a réellement fauté il y a 4 ans selon les dires de l’abbé G. (répétant ainsi le scandale qu’il causa aux USA au début des années 2000), alors ce dernier était excommunié latæ sententiæ avec excommunication simplement réservé au Saint Siège.
    Soit son excommunication a été levée (par qui et quand ?) et permission lui a été donnée de reprendre son ministère (dans quelles limites ?) et alors on ne comprend pas bien ce que vient faire l’Ordinaire du lieu
    Soit son excommunication n’a pas été levée… et alors effectivement, il faut avoir recours aux autorités légitimes… et si on ne peut y recourir à cause de la situation actuelle, cela ne lève en rien l’excommunication.
    L’abbé G. doit rendre des comptes à ses fidèles à ce sujet… Quid des sacrements reçus par l’abbé L. aux chapelles du Christ-Roi et de N.D. des Dons ? Validité, licéité ???? Il faut répondre à toutes ces questions !!!!!!!
     

  5. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 23, 2013

    Cher Édouard-Marie,
    Je vous remercie pour votre éclairage tout à fait personnel et motivé puisque vous êtes, à l’inverse de moi, sur le terrain ! Je prends donc acte de vos précisions concernant l’Abbé Guépin.
    À travers ma modeste personne, j’ai exprime un ressenti tel que peut l’avoir tout fidèle très éloigné de tout cela. Je ne suis ni un exemple ni un symbole mais avouez que parfois il est difficile de se faire une juste opinion.
    Vous rappelez d’ailleurs avec raison que les Abbés Lafitte et Guépin furent cosignataires du renvoi des époux Remy.
    À mon tour je rappelle qu’ils furent également cosignataires d’un pamphlet contre Virgo-Maria à l’époque…
    Merci pour tous vos amicaux éclaircissements. À bientôt.

Les commentaires sont fermés.