Aller au contenu

Faire-part de naissance !!!

2014 juillet 18

 

Carnet Mondain Du Traditionalisme Bon Chic Bon Genre !

 

 

S.E. Mgr Richard Williamson a l’honneur de vous faire part de la naissance d’un nouveau-né :

 

L’Union Sacerdotale Marcel Lefebvre

(U.S.M.L.)

 

Le petit bébé est né le 15 juillet 2014, légèrement avant-terme, au sein du Couvent Dominicain d’Avrillé !

 Union Sacerdotale Marcel Lefebvre

Âgé d’à peine trois jours, le nouveau-né se porte bien et a beaucoup crié en sortant du ventre de sa maman ! (sans doute au vu de la situation de l’Église !)

Il semble très précoce et est né avec une ou deux dents….ce qui est rare….

Certains témoins auraient assuré l’entendre babiller avec un fort accent anglais…mais ce ne sont là que témoignages non vérifiés !

Très entouré par les moines du couvent d’Avrillé, notre jeune recrue terrestre se porte pour le moment à merveille, bien que l’on déplore un léger déficit en poids. Ses yeux d’un rouge profond ont fait l’admiration quelque peu surprise des sœurs venues prêter main forte aux moines accoucheurs.

Pour le moment on ignore qui est le père de ce beau petit bébé atypique et non moins résistant, mais la maman a demandé la plus grande discrétion, étant donné qu’elle a préféré accoucher sous X !!!

 

D’aucuns disent que c’est l’Abbé de Mérode qui se chargera de l’éducation de l’enfant et que Mgr Williamson est d’ores et déjà son parrain.

 

Notons que cet enfant a un grand demi-frère, beaucoup plus âgé que lui et dont on connaît le père (ce serait parait-il un évêque selon une rumeur persistante… !) ; cet enfant fut baptisé sous le doux nom de FSSPX !

Ayant quelque peu renié son éducation première, cet enfant de la crise donna beaucoup de souci à sa mère, à tel point que cette dernière a rompu tout contact affectif avec ce premier né ! Elle va ainsi pouvoir reporter toute son affection sur le petit dernier !

Les parrains respectifs étant devenus concurrents, il y a fort à parier que, nonobstant les années qui les séparent, ces deux enfants vont se livrer de plus en plus une cruelle bataille… de frères ennemis !!!!

Pour le moment nous nous abstiendrons de répondre à l’appel de Mgr pour une action de grâce en règle.

À l’école du pragmatisme élevé au rang d’un principe par son demi-frère ainé, nous préférons quant à nous observer la croissance de l’enfant dans le calme et l’attentisme.

Sans croire au miracle, nous souhaitons que cet enfant, prisonnier d’un lourd patrimoine génétique, fasse ses preuves et nous dise dans quelques mois dans quel camp il se situe…

C’est pourquoi, nous resterons particulièrement attentifs aux principes d’éducation qui présideront à sa maturation intellectuelle !…

 

Ce faire-part de naissance, d’un mystérieux Père X, moine dominicain, est rapporté par M. Pierre Legrand afin d’en informer ses fidèles lecteurs.

 

 

5 réponses
  1. Wiking
    juillet 18, 2014

    La belle alliance que voici : Avrillé et Mgr Williamson…

    Avec l’abbé Chazal !!!

    La grande croisade contre le sédévacantisme va donc pouvoir continuer de plus belle !

    Avrillé a mis à jour son « catéchisme » sur le sédévacantisme fin 2011 et l’a mis sur son site en juin 2014 :

    http://www.dominicainsavrille.fr/wp-content/uploads/2014/06/Petit-cat%C3%A9chisme-du-s%C3%A9d%C3%A9vacantisme.pdf

    Notons l’ajout d’une paragraphe consacré au nouveau rite des sacres épiscopaux dans lequel Avrillé reprend ses erreurs (qu’il faut désormais appeler des « mensonges ») maintes fois réfutées en particulier sur la prière consécratoire qui serait en usage chez les Orientaux. Avrillé vous fait croire que les Orientaux utilisent la même prière consécratoire pour l’ordination de leurs évêques alors que c’est absolument faux.

    Il y a des bûchers qui mériteraient d’être rallumés !

     

     

    • Cave Ne Cadas
      juillet 18, 2014

      En effet cher Wiking, c’est désormais du « mensonge »…
       
      2007-07 – « Rore Sanctifica » Notitia IDe Traditio Apostolica – Le « leurre » de la prétendue « Tradition Apostolique » fallacieusement attribuée à Hippolyte de Rome, et « reconstituée » par Dom Botte lui-même (substrat de Pontificalis Romani, 18 juin 1968).

      Jean Magne, dans sa thèse de doctorat (1975), anéantit le mythe de la prétendue Tradition apostolique comme une « tradition romaine ».

      Conclusions de Jean Magne

      « Hippolyte n’a pas écrit une « Tradition apostolique » mais une Tradition apostolique sur les charismes, qu’un premier compilateur a fusionnée, par un prologue, une transition et un épilogue, avec les Statuts des saints Apôtres, que le compilateur du Recueil a fait précéder de l’Ordonnance Apostolique, que le Constituteur a glosée dans ses Constitutions des saints Apôtres, mais que l’éditeur ou copiste du ou des l’exemplaires grecs d’où dépendent les traductions et adaptations qui nous sont parvenues, a éliminée comme un corps étranger à la législation. »

      L’effondrement d’une imposture historique sur laquelle est basé le nouveau rite épiscopal

      2007-07-4 – « Rore Sanctifica – Notitia I – De Traditio Apostolica »
       


       
      2007-05 – « Rore Sanctifica » Notitia IIDe Analogia – Mise en évidence des sources erronées ou falsifiées et des montages ou coupures effectuées par Avrillé – (Le Sel de la terre, n°54).

      Ce texte qui forme l’un des chapitres des « Notitiae » parues en février 2006, vient désormais de faire l’objet d’un tiré à part sous l’intitulé « Notitia II – De Analogia ». Il met en évidence la méthode de la pseudo-démonstration développée par Avrillé dans le n°54 du Sel de la terre et reprise des réformateurs de 1968, le trio infernal « Bugnini – Dom Botte – Père Lécuyer ».

      Réfutation de la pseudo-analogie du nouveau rite avec les rites Orientaux

      Mise en cause de Dom Botte, du Père Joseph Lécuyer et de l’article du n°54 du Sel de la terre par les faits suivants :

      — Usage de sources « erronées » ou falsifiées
      Tronçonnement inadmissible supprimant l’Esprit-Saint
      — Réassemblage fallacieux d’un rite maronite
      — Mise en comparaison de bribes de rites non comparable

      2007-05-10 – « Rore Sanctifica – Notitia II – De Analogia »
       


       
      2006-07 – « Rore Sanctifica » Notitia VIDe erratis – Réfutation de la Brochure d’Avrillé

      Réfutation de la Brochure « Sont-ils évêques ? » : L’abbé Cekada constate l’incapacité du Père Pierre-Marie d’Avrillé à lui répondre. Réfutation de la brochure d’Avrillé – Persistance dans l’erreur face aux évidences publiées, dissimulations et manipulations.

      — Une Brochure datée d’avril, mais remaniée après le 14 juin 2006 et sous embargo jusqu’à l’ouverture de la retraite des 40 votants du Chapitre Général de la FSSPX.
      — Une Brochure qui recopie les travaux précédents mais effectue des coupes subreptices.
      Contre les faits, Avrillé persiste, sans preuve aucune, à déclarer consécratoire la prière dite « de Clément » du rite du Patriarche maronite, ce qui contredit les usages orientaux et conduit à accepter une réitération des sacrements.
      Contre les faits, Avrillé persiste à nier l’onctionisme de la nouvelle forme interprétée par le Père Lécuyer.
      — Le Père Pierre-Marie supprime subrepticement la note 2 p 178 du n°56 du « Sel de la terre » qui démontrait son incompétence (original grec perdu du Testamentum et manipulation des écrits du R.P.Hanssens) .
      — Contrairement à ses propos, le Père Pierre-Marie ne corrige pas l’erratum dans le texte du Testamentum Domini, conservant volontairement une source erronée.
      — Cette suppression de la note 2 p 178 du n°56 du « Sel de la terre » oblige désormais Avrillé à devoir examiner les sources syriaques.
      — Dans une lettre l’abbé Cekada commente la Brochure et constate l’incapacité du Père Pierre-Marie à lui répondre selon les normes de la disputatio théologique.
      — Rite copte : Le Père Pierre-Marie inverse le sens de l’article cité de Dom Lanne pour créer un faux argument contre l’abbé Cekada.
      Le Père Pierre-Marie refuse arbitrairement de reconnaître la désignation du pouvoir d’ordonner dans le rite copte, s’opposant au texte de Dom Lanne.
      — L’attribution fallacieuse par le dominicain à une impossible erreur de copiste pour justifier la coupure du rite Copte dans le texte du Consilium (1967).
      Le Père Pierre-Marie entretient à dessein la confusion sur les critères de Pie XII.

      2005-07 « Rore Sanctifica » Notitia VI – De erratis
       


       
      2006-07 – « Rore Sanctifica » Notitia IVDe Spiritu principali – Réfutation d’Avrillé – La forme essentielle du nouveau rite invalide – Négation de la Sanctification substantielle incréée du Christ.
      Version complétée par rapport aux Notitiae ex tomo III publiées en fin janvier 2006.

      L’invalidité intrinsèque de la forme du nouveau rite de consécration épiscopale (Pontificalis Romani, 1968). La « transitivité » et la théologie trinitaire et christologique hétérodoxe, voire hérétique, qu’elle induit (onctionisme, adoptionisme, dynamisme)

      Réfutation du Père Pierre-Marie d’Avrillé sur la question de Lécuyer (n°56 – « Sel de la terre »)
      Spiritus principalis : divergence entre une Personne incréée (école Dom Botte) et un don créé (école Lécuyer-Avrillé)
      Confusion de Lécuyer-Botte et d’Avrillé entre la potestas ordinis et la gratia ordinis (« grâce qui crée l’évêque »)
      — Lécuyer-Avrillé à l’école de Duns Scot en opposition à saint Thomas
      — L’équivocité et l’insuffisance de la signification du Spiritus Principalis au regard des critères de validité sacramentelle exigés par Pie XII.
      Négation de La Sainteté Substantielle incréée du Christ et fausse théologie du Sacerdoce tant chez les réformateurs de 1968 que chez les rédacteurs du « Sel de la terre » (n°54)
      — Volonté de Dom Botte de supprimer la signification du pouvoir d’ordre propre à l’épiscopat (potestas ordinis)
      — L’onctionisme du Père Lécuyer tel qu’exprimé à partir de la transitivité de la nouvelle forme
      — Les deux niveaux d’intention non catholiques des réformateurs : intention publique et intention cachée. Influence kabbaliste et gnostique.

      2006-07 « Rore Sanctifica » Notitia IV – De spiritu principali
       


       
      2006-06 – « Rore Sanctifica » Notitia IIIDe Ordinatione Patriarchae – La thèse de Dom Botte avalisée par Avrillé (« Sel de la terre » n° 54 et 56) disqualifiée.
      Version complétée par rapport aux Notitiae ex tomo III publiées en fin janvier 2006.

      Le fallacieux recours au rite du Patriarche Maronite afin de justifier artificiellement le nouveau rite épiscopal (Pontificalis Romani, 1968) La thèse de Dom Botte avalisée par Avrillé (« Sel de la terre » n° 54 et 56) disqualifiée

      — La valeur non sacramentelle de la prière dite de Clément dans le rite d’intronisation du Patriarche Maronite ou Syriaque catholique
      — La prière dite de Clément ne peut servir à justifier la validité de la prétendue Tradition apostolique faussement attribuée à Hippolyte de Rome
      — En novembre 2005 à Rome, le Patriarcat des Syriaques catholiques dément les affirmations d’Avrillé
      — L’exégèse du Pontifical de Charfet par Mgr Khouri-Sarkis (l’Orient Syrien -1963) dément la thèse d’Avrillé
      — Les textes de Denzinger (1864) et des auteurs cités (Assemanus – 1758, Renaudot – 1708) contredisent la thèse d’Avrillé
      — La thèse de doctorat du Vicaire Général de l’Archidiocèse maronite de Beyrouth (Joseph Merhej – 1975) disqualifie les articles du Père Pierre-Marie d’Avrillé
      — L’examen théologique (Cardinal Franzelin, 1875) condamne la méthode d’Avrillé et de Dom Botte, qui consiste à comparer sans distinction une forme essentielle latine et un extrait d’une forme intégrale orientale
      — La thèse fallacieuse du « Sel de la terre » (n°54 et 56) impliquerait la réitération des sacrements, sacrilège condamné par Benoît XIV (1743)
      L’incompétence historique et théologique d’Avrillé au secours d’un leurre historico-liturgique : la prétendue sacramentalité de la prière extraite du rite du Patriarche maronite

      2006-06 « Rore Sanctifica » Notitia III – De Patriarchae
       


       
      Toutes « Publications de Rore Sanctifica » :
      http://rore-sanctifica.org/biblio-num-01.html

      Huit ans de réfutations…contredisent la thèse d’Avrillé… Et « Avrillé reprend ses erreurs »
      Le CIRS (Comité international Rore Sanctifica) constate l’incapacité d’Avrillé à lui répondre Réfutation de la brochure d’Avrillé Persistance dans l’erreur face aux évidences publiées, dissimulations et manipulations
       

      Ça va être dur a porter « pour le bébé » !!!

       

  2. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    juillet 18, 2014

    Il faut pour bien comprendre l’état d’esprit et le contexte de la « réforme » lire les Mémoires de Louis Bouyer, de la p 196 à p 201, c’est parfaitement éclairant. Tout ne fut qu’un infâme bricolage sous la houlette de Bugnini démasqué par Bouyer dans ses manœuvres vis-à-vis de Paul VI.
     

  3. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    juillet 18, 2014

    Il joue bien son rôle monsieur Williamson,

    prendre dans ses rets les poissons-pilotes qui ne veulent plus suivre le requin d’écônne.

    Ils ont des tronches d’au nom de la rose… +croix !

     

  4. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    juillet 19, 2014

    Il n’y a pas qu’Israël qui lance des roquettes. http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
     
    Je me suis fais fissa plaisir avant l’arrivée du Cerbère comme
    le webmestre m’y a invité bien malgré lui à l’insu de son plein gré :
    http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=755196
     

Les commentaires sont fermés.