Aller au contenu

Église catholique versus Secte maranne conciliaire

2016 avril 23
Print Friendly

 

Église catholique

 

versus

Secte maranne conciliaire

 

*
*     *

 

Pour l’Église catholique, un atelier extraordinairement novateur conçoit, entre 1225 et 1235, sur le chantier de la Cathédrale de Strasbourg, les parties supérieures du croisillon sud et le Pilier des Anges, puis les tympans des deux portails sud et le couple de l’Église et de la Synagogue placé de part et d’autre de ces portails. Ces deux figures de femmes, allégories des religions chrétienne et judaïque, comptent parmi les plus célèbres chefs-d’œuvre de l’art occidental du Moyen Âge.

Portail sud de la Cathedrale de Strasbourg

 

La Synagogue vaincue et l’Église triomphante appartiennent à une symbolique traditionnelle dont les représentations se multiplient à partir du milieu du XIIIe siècle. À gauche, l’Église victorieuse et couronnée, tenant dans ses mains le calice et la bannière que surmonte la croix, considère avec assurance la Synagogue. Celle-ci, qui tient une lance brisée, détourne sa tête aux yeux bandés, expression de son refus de reconnaître dans le Christ le Messie attendu. Elle paraît laisser tomber les tables de la Loi, symbole de l’Ancien Testament dépassé. Ces sculptures encadraient à l’origine une figure du roi Salomon placé entre les deux portails, assis sur un trône et tenant une épée, figure aujourd’hui disparue. Ces figures élancées sont empreintes d’une très grande humanité. Toutes deux caractérisent la brève période de raffinement qui marque la fin du règne des Hohenstaufen. La finesse des drapés fluides, qui laissent percevoir la densité des corps, ainsi que les poses majestueuses, renvoient également à la statuaire de l’Antiquité, qui bénéficie au début du XIIIe siècle d’un regain d’intérêt désigné sous le nom de « Renaissance antique ».

 

* * *

 

Pour le secte maranne Conciliaire, une statue commandée par l’Institut de relations juives et catholiques à l’Université Saint-Joseph de Philadelphie appelée “Synagogue et Église dans notre temps” représente « deux femmes assises l’une à côté de l’autre, comme deux sœurs »…

Synagoga and Ecclesia in Our Time par Joshua Koffman 2015

   Une image vaut mille mots !   
Là vous en avez deux !

 

 

Et c’est cette représentation maranne que Bergoglio alias “Call Me Jorge” a ‘bénite’ lors de son récent voyage aux États-Unis :

francis-st-joe-surprise-stop-stat

 

… Changeant « le programme de son dernier jour de voyage aux États-Unis pour donner un message personnel de respect au peuple juif », le Clown Blanc a « bénit » « une statue commandée par l’Institut de relations juives et catholiques à l’Université Saint-Joseph de Philadelphie » « appelée “Synagogue et Église dans notre temps” » qui représente « deux femmes assises l’une à côté de l’autre, comme deux sœurs ».

« Cette statue est une parfaite manifestation de l’identique dignité des deux sœurs, l’Église et la Synagogue » expliqua aux journalistes le porte-parole du Vatican, le Père Federico Lombardi (The Huffington Post).

Jorge Mario Bergoglio

Dévoilement de la sculpture

Les deux sœurs, la Secte Conciliaire et la Synagogue

La sculpture “Synagogue et Église dans notre temps” sur le campus de Saint-Joseph à Philadelphie a été créé pour contrer des siècles d'imagerie antisémite dans l'art catholique.
(Disent-ils...)

 

Cette université a été fondée par les jésuites et est sensée former les élites catholiques, elle répudie l’antisémitisme… À côté de Bergoglio se trouvait le rabbin argentin Abraham Skorka, son ami et collaborateur littéraire, qui était venu de Buenos aires pour lui tenir compagnie. Les deux hommes partagèrent un moment devant la sculpture pendant que le Clown Blanc la « bénissait » avec de l’eau « bénite » à sa façon.

Le Clown Blanc « bénit » la statue

Syn-Ecc dedication

Rabbi Skorka, Drs. Cumingham et Gregerman, Mme Adler, Mrs Koffman et Ruby, Dr. Reed

 

Rabbi Abraham Skorka

Rabbi Abraham Skorka, à gauche, assiste à la visite du clown François à l'Université St. Joseph à Philadelphie.

 

Les deux sœurs, la Secte Conciliaire et la Synagogue

Les deux sœurs, la Secte Conciliaire et la Synagogue

 

Sur un portail de la Cathédrale de Strasbourg l’Église est représentée (1230) en Reine avec la Croix triomphante et en opposition la synagogue a les yeux bandés et sa lance est brisée.

 

La synagogue aveuglée versus L’Église Reine par la croix et l’Eucharistie, Cathédrale de Strasbourg

 

Sur les façades de la cathédrale, deux statuaires reprennent le thème médiéval de l’Église triomphante et de la Synagogue aveugle. L’allégorie est visible juste au-dessus du portail principal :

Portail Central de la Cathédrale de Strasbourg

Frontispice de la Cathédrale de Strasbourg (détail)

Frontispice de la Cathédrale de Strasbourg (détail)

Représentées sous forme de femmes, l’Église et la Synagogue se tiennent de part et d’autre du Christ en croix. Un serpent encercle le visage de la figure juive et lui couvre les yeux.

 

Sur le portail sud, place du Château deux autres Église et Synagogue se font face : la première est fière et majestueuse, la seconde est courbée et aveuglée par un bandeau. Cette symbolique médiévale exprime la théologie de la Substitution, en vigueur dans l’Église catholique jusqu’au conciliabule Vatican II (d’EUX) au milieu des années 1960 et selon laquelle les chrétiens étaient le véritable peuple de Dieu et les Israélites accrochés au judaïsme après l’arrivée de Jésus étaient dans l’erreur.

Église triomphante

Synagogue aveugle

 

Le portail sud : Synagogue
Photo Pierre Jacob

La Synagogue a la tête baissée, les yeux bandés, sa lance-étendard est brisée. Elle tient encore les Tables de la Loi. Elle symbolise l’ancienne Loi.

Elle est représentée dans un double mouvement : le corps est orienté vers Salomon, alors que de la tête, baissée, s’en détourne. À la différence des sculptures romanes, conçues comme un gonflement du mur, la Synagogue s’en détache dans un mouvement de forte torsion. Le hanchement expressif, la silhouette monumentale et allongée est une version raffinée du style 1200.

Le portail sud : Église
Photo Pierre Jacob

L’Église se dresse, fière et couronnée. Elle regarde vers la gauche, vers la Synagogue. De sa main droite, elle porte la croix en bannière. De la gauche, elle élève le calice sacré. Elle représente la nouvelle Alliance. Ses proportions sont élancées mais le maître a fait toutefois abstraction ici de la réalité anatomique.

 

 
Pour aller plus loin :

(Mise en garde : )

(Le PDF ci-dessus est conçu par un argentin, compatriote de Bergo(go)glio, partisan de la F$$PX et des Bonshommes d’Avrillé, en ce sens il est dans la position douteuse des R&R qui « Reconnaissent [le Clown Blanc pour pape] mais Résistent [à sa “doctrine”] »

 

 

 

  1. Charles
    Charles lien permanent
    avril 23, 2016

    On a beau se dire, se convaincre, affirmer et proclamer que tous les actes de cette secte et de leur « clown-pontife » sont vains, nuls et non avenus, il faut bien tout de même encaisser le choc post-traumatique d’une telle apostasie et reprendre son souffle après avoir vu de telles images et lu de telles déclarations !………

    L’empreinte luciférienne de la secte laisse toujours quelques bobos à l’âme, à part peut-être de rares personnes saintes et  héroïques… Et cette empreinte passe d’abord par Nostra Ætate……

    Un très honorable de mes correspondants, me disait récemment au sujet de Bergoglio :

    « Misérable empafé !… Si ce dégénéré vient à Strasbourg, je pourrai le prendre par la peau des fesses et le traîner devant les statues représentant l’Église et la Synagogue, qui se trouvent devant un portail latéral de Notre-Dame :
    http://www.musees.strasbourg.eu/index.php?page=Sculpture

    On y voit bien l’Église en majesté regardant vers la Synagogue, laquelle détourne le regard de ses YEUX D’AILLEURS BANDES !…
    Quel magnifique symbole du « dialogue » impossible entre la Vérité souveraine et l’erreur pertinace !!! » (fin de citation)

    Je crois qu’il n’y a pas grand chose d’autre à ajouter……
    Douce et sainte nuit amis lecteurs……
     

     

  2. Louis-Hubert REMY
    avril 24, 2016

    Obstination — Aveuglement — Inimitiés : relire L’abrégé de démonologie de Jean Vaquié :

    http://www.a-c-r-f.com/documents/VAQUIE-Abrege_demonologie.pdf
     

     

  3. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    avril 24, 2016

    En attendant la prochaine représentation : « La Synagogue triomphant de l’Église ».

    Mais comme dirait quelqu’un le ver est déjà dans le fruit. La réconciliation avec les valeurs du monde et du prince de ce monde………

    Cependant l’Apôtre des Gentils nous signale : « Si les prémices sont saintes, la masses l’est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui n’étais qu’un olivier sauvage, tu as été enté à leur place et rendu participant de la racine et de la sève de l’olivier, ne te glorifie pas à l’encontre des branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte. Tu diras donc : Ces branches ont été retranchées, afin que moi je fusse enté. Cela est vrai ; ils on été retranchés à cause de leur incrédulité, et toi, tu subsistes par la foi ; grade-toi de pensées orgueilleuses, mais crains. Car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, crains qu’il ne t’épargne pas non plus. (Rm 11, 16-21)

     

     

  4. Charles
    Charles lien permanent
    avril 24, 2016

    À force de « contempler » cette fameuse sculpture,  « bénite » (!)  par la secte et son pontife, je me fais quelques observations et je remarque que :

         1/ Les deux femmes sont assises côte à côte, sur le même banc : il n’ y a donc pas séparation mais CONTINUITÉ entre la Synagogue et l’Église. Autrement dit, le voile du Temple s’est déchiré pour rien !

         2/ Elles tiennent À LA MÈME HAUTEUR, le rouleau de la Thora et le Saint Évangile. Ainsi, le rouleau « absorbe » et « vampirise » le Nouveau Testament du seul fait de son antériorité ! Comme nul ne peut servir deux maîtres, c’est la Synagogue qui prend tout naturellement la main sur l’Évangile qui doit se soumettre au frère aîné.

         3/ Elles sont toutes deux COURONNÉES, ce qui exprime parfaitement ET l’identité de dignité prétendue entre les deux allégories ET le conflit d’autorité souveraine qui, obligatoirement, en surgira mais qui sera résolu par l’allégeance quasi féodale de l’Église envers la Synagogue ! Ainsi les prétentions temporelles à usage spirituel de la Sainte Église sont réduites à néant par la prétention temporelle et messianique de la Synagogue…

         4/ Leur position assise, leur  tenue côte à côte et l’étrange parallélisme qui préside volontairement à leurs postures respectives montrent  à l’évidence le symbolisme fort d’une réconciliation et d’une amitié retrouvées…dans une identité parfaite de dignité. On ne peut mieux accomplir la représentation symbolique de l’EFFACEMENT DES FRUITS DE LA RÉDEMPTION et DE L’INUTILITÉ RADICALE DU SACRIFICE DU FILS DE DIEU ! L’instinct de pouvoir et d’orgueilleuse domination de la Synagogue peine à se dissimuler sous cette allégorie nouvelle, gnostique et blasphématoire puisque, contrairement à ce qu’elle affirme hypocritement dans cette statuaire, de concert  avec la secte marrane, le salut chrétien n’est ni bon ni nécessaire aux membres du peuple élu dont l’Alliance avec Dieu n’a pas été révoquée ! Le christianisme devient, sous le contrôle moral de la Synagogue, un instrument spirituel au service des gohims dans l’élaboration d’une religion mutante qu’on appellera toujours « catholique » mais qui en réalité constituera  la religion noachide, soumise à sa sœur aînée en dignité : la Synagogue pour un peuple d’élus et de prêtres au sacerdoce royal…

    Nous avons donc là le Couronnement définitif de l’APOSTASIE PRATIQUE ET SYMBOLIQUE de  la secte Conciliaire du conciliabule de Vatican d’Eux !

    Non seulement tous ses actes sont vains, nuls et non avenus, mais nous devons désormais nous éloigner avec une sainte horreur de tout ce qui constitue le cadre institutionnel usurpé (à la Sainte Église) de cette secte : ses rites, ses cérémonies, ses « bénédictions », ses faux prêtres, évêques et cardinaux, ses « autels » (tables)  démoniaques, ses « saints canonisés », ses prières, ses SYNAXES d’action de grâce invalides, ses TEMPLES déconsacrés et ses « cathédrales » profanées,  infestées par le souffle et l’esprit des cohortes  démoniaques, ses chapelles vidées  de toute présence de Dieu… Nous devons donc manifester clairement, par notre posture, par notre attitude, par nos paroles ou nos silences, ou plus sûrement encore par notre ABSENCE,  la séparation radicale qui existe entre l’Église et cette secte marrane et apostate.

    Mais il y a, hélas, bien pire encore et bien  plus crucifiant dans la mesure où nous devons aussi rompre toute communion compromettante avec nos frères dans la foi traditionnelle qui se seraient volontairement rapproché de, compromis ou soumis, dans une allégeance coupable et aveugle,  à cette secte diabolique, en raison de leur position HÉRÉTIQUE ou de leur SCHISME avéré ! Il est bien évident que lorsque je dis « frères dans la foi » je n’exprime là que ce qui devrait être et non, hélas, ce qui est, d’une part, et d’autre part je fais allusion principalement aux clercs de tous rangs, qui, en aucune manière, ne peuvent recevoir notre approbation mais uniquement notre condamnation, les autres fidèles laïcs devant bénéficier d’une indulgence, par ailleurs toute  relative, due pour certains d’entre eux à leur ignorance crasse ou nonchalante…… Il peut d’ailleurs en être de même, au cas par cas, pour les « fidèles » restés dans la secte Conciliaire…

    Accueillons avec bienveillance et charité, les grâces de conversions même si certains parcours nous semblent très atypiques, très compliqués ou semés d’embûches…

    ____________

    L’Église de  Jésus-Christ — c’est ce qui ressort de cette sculpture « JUDÉO-CHRÉTIENNE » — est non seulement éclipsée par les siens, mais humiliée, abaissée, profanée et « saturée d’amertume » par ceux qui sont les héritiers d’un peuple déicide…

    DANS LE SANCTUAIRE DE L’ÉGLISE VISIBLE ET INVISIBLE, LE VOILE DU TABERNACLE S’EST À SON TOUR  DÉCHIRÉ ! PRENONS NOTRE CROIX ET CHEMINONS L’ÂME EN PAIX VERS NOS CATACOMBES INTÉRIEURES DANS L’ATTENTE, SI DIEU LE PERMET, DE NOS CATACOMBES TERRESTRES…
     

     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      avril 24, 2016

      Très bonne analyse (que je me suis permis de coloriée) mon cher Charles !
       
      Merci.
       

       

      • Charles
        Charles lien permanent
        avril 24, 2016

        Merci cher Cave Ne Cadas…avec vous le rouge qui empourpre mon visage devient mon lot habituel et le prix à payer…    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

        À Champalier : excellente remarque et observation ce qui confirme l’esprit de soumission de la secte à la Synagogue de Satan !

        À Ludovicus : l’imagerie parle en effet d’elle-même et comme il est étrange que le seul nom cité sur cette page soit celui de …Barbarin !

        Je sais pas vous mais la structure interne de ce patronyme me met en « joie » !……
         

         

        • Ludovicus
          avril 25, 2016

          Oui, cher Charles, cela fait longtemps que le Primat des Gaules est passé aux barbares, récitant la chahada, fricotant avec les prétendument réformés……un vrai fruit du concile.
           

    • avril 24, 2016

      Je permets d’ajouter en plus, à propos de cette sculpture de la “Synagogue et Église dans notre temps”, ce tout petit détail : la femme de droite censée représenter l’église semble écouter attentivement la femme de gauche qui représente la synagogue, comme si elle était son élève et lui était redevable de tout.
       

  5. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    avril 24, 2016

    Une image vaut mille mots :

     

     

  6. Raphaël lien permanent
    avril 24, 2016

    Nous pouvons remarquer que, dans la statuaire de Strasbourg, l’Église tourne un visage presque compatissant, plein de pitié, à la fois étonnée et attristée, vers la Synagogue, comme si Elle l’invitait à abandonner ses erreurs, à embrasser la Vérité, à venir à Celui qui seul a reçu les promesses de la vie éternelle. La Synagogue plongée dans les ténèbres talmudiques ne peut trouver le Salut que dans les lumières de l’Évangile dont l’Église est la gardienne et la généreuse dispensatrice.

    Notre-Dame, Reine d’Israël et Mère de l’Église, priez pour les conversions des Juifs !
     

Trackbacks & Pingbacks

  1. Chavouot/Pentecôte: Et si l’actuel rejet du Sabbat n’était que la continuation de la solution finale par d’autres moyens? (Remember the Sabbath day to keep it holy) | jcdurbant

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif