Aller au contenu

De quel camp est Mgr Williamson ?

2014 juillet 17
tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
par Cave Ne Cadas

 

Le n°33 de La Voix des Francs qui vient de paraître :

 La Voix des Francs N° 33

10 € franco le n° ou 30 € l’abonnement annuel

www.saint-remi.fr

 

En voici l’éditorial et l’article d’Ernest Larisse sur R.N. Williamson (la voie sans issue !) :

 

Éditorial

 

"Eleison Comments" Bishop WilliamsonDepuis presque un an Mgr Williamson, exclu officiellement de la FSSPX, tente par son bulletin Internet Kyrie Eleison, de rallier à son camp tout ceux qui dans la FSSPX ne veulent pas suivre Mgr Fellay dans le processus de ralliement à l’église Conciliaire. Pour cela Mgr Williamson ne mâche pas ses mots contre son ancien supérieur pour le dénoncer comme libéral, et traître à l’œuvre de Mgr Lefebvre fondateur de la FSSPX. Ainsi Mgr Williamson apparaît aux yeux des fidèles les plus anti-libéraux, comme l’évêque à suivre pour reconstruire l’œuvre de résistance de la Tradition. Cependant nous observons un certain nombre de faits particulièrement troublants chez Mgr Williamson, qui dévoilent un plan machiavélique, que nous ne pouvons pas garder sous silence. Ernest Larisse, notre spécialiste en matière de franc-maçonnerie, nous expose en toute franchise les éléments plus que troublants sur cet évêque qui tente de fédérer autour de lui la dernière réaction des « tradis » de la FSSPX.

Personnellement, deux éléments capitaux du point de vue doctrinal nous ont fixés quant aux intentions de Mgr Williamson :

1°) il se fait défenseur de la validité des nouveaux rituels sacramentels institués par Paul VI, en particulier du nouveau rituel des sacres, alors que c’est par cet acte fondamental que les ennemis de l’Église comptent « tuer » l’Église, en coupant les canaux de la grâce à la source. Il est donc complice de cet acte destructeur, comme il n’y en a jamais eu dans l’histoire de l’Église.

2°) il maintient coûte que coûte la légitimité de l’église Conciliaire, qu’il identifie avec l’Église catholique. Pour ce faire il démolit le dogme de l’infaillibilité en l’interprétant à sa manière contre l’interprétation donnée par tous les meilleurs auteurs approuvés par l’Église, que nous avons d’ailleurs réédités : Mgr de Ségur, Dom Guéranger, Mgr Fèvre, Joseph de Maistre, Mgr Gaume, Darras etc.

Prenons trois exemples de son bulletin Kyrie Eleison et répondons y :

« 1) Ou bien on accepte les Papes Conciliaires en bloc (comme le font les libéraux – Dieu nous en préserve !) ou bien on les rejette en bloc (comme le font les sédévacantistes). Les accepter partiellement oui et partiellement non, c’est sélectionner et choisir ce que l’on acceptera, comme le fit Luther, et comme le font tous les hérétiques (du Grec : celui qui choisit). Cela est vrai si l’on sélectionne et choisit selon son propre choix personnel, mais cela n’est pas vrai si, comme Monseigneur Lefebvre, on juge selon la conformité ou non à la Tradition catholique, laquelle se trouve dans le trésor de 2000 ans de documents magistériels de l’Église. Dans ce cas on juge en accord avec 260 Papes contre seulement six, mais cela ne prouve pas l’invalidité de ces six derniers Papes.» Mgr Williamson.

Comme Mgr Lefebvre ? Voici ce qu’il écrivait en 1976 après sa suspens adivinis par Paul VI :

« Le droit à la liberté religieuse est blasphématoire car c’est prêter à Dieu des intentions qui détruisent sa Majesté, sa Gloire, sa Royauté. Ce droit implique la liberté de conscience, la liberté de pensée et toutes les libertés maçonniques. L’Église qui affirme de pareilles erreurs est à la fois schismatique et hérétique. Cette Église conciliaire n’est donc pas catholique.» (Écône, 29/6/1976).

Cette phrase de Mgr Lefebvre est une proclamation de sedevacatisme, pour quoi Mgr Williamson fait mine d’ignorer une pareille déclaration de son évêque fondateur ?

2000 ans de documents magistériels ? Mgr Williamson n’en cite aucun pour appuyer ses sophismes.

« 2) Mais ces six Papes Conciliaire sont empoisonné la Foi et ont mis en danger le salut éternel de millions de Catholiques : cela est contraire à l’indéfectibilité de l’Église. Lors de la crise Arienne du 4ème siècle, le Pape Libère mit la Foi en danger en condamnant Saint Athanase et en accordant son appui aux évêques Ariens de l’Est. Alors pour un certain temps l’indéfectibilité de l’Église n’était plus assurée par l’intermédiaire du Pape mais par son adversaire apparent. Cependant cela ne signifie pas que Libère ait cessé d’être le Pape, ni qu’Athanase ait été le Pape. De même aujourd’hui, l’indéfectibilité de l’Église passe par ceux qui suivent fidèlement la ligne de conduite établie par Monseigneur Lefebvre, mais cela ne signifie pas nécessairement que Paul VI n’ait pas été le Pape.» Mgr Williamson.

Où vas-tu, Willy ?

Mgr Williamson ressort ce mensonge historique que les ennemis de l’infaillibilité avaient déjà produit, pour tenter d’empêcher la proclamation du dogme de l’infaillibilité. Ces mensonges ont été mille fois réfutés par les meilleurs historiens. Le pape Saint Libère n’a jamais condamné saint Athanase. Voir Dom Guéranger, l’abbé Darras, Mgr de Ségur, l’abbé Constant etc… Il est fatiguant de devoir toujours répéter la même chose, comme si rien n’avait déjà été écrit sur le sujet. Mgr Williamson peut-il ignorer que ce mensonge a déjà été réfuté par les meilleurs historiens approuvés par l’Église ? Jamais aucun pape n’a mis en danger la Foi de millions de fidèles, c’est directement contraire à l’Évangile « Pais mes agneaux, pais mes brebis…». Dire qu’un pape puisse conduire les fidèles à la perdition c’est nier la divinité de l’Église, c’est nier la divinité de Jésus-Christ : « J’ai prié pour que ta foi ne défaille point. »

M. l’abbé Belmont, sur son blog quicumque, met fort bien en évidence les sophismes de Mgr Williamson, voici par exemple :

Mgr Williamson : « La question [des papes conciliaires] n’est pas d’une importance primordiale. S’ils n’ont pas été Papes, de toute manière la foi catholique et la morale, au moyen desquelles je dois “faire mon salut avec crainte et tremblement”(Phil.II,12) n’ont pas changé d’un iota. Et, s’ils ont été Papes, de toute façon je ne peux leur obéir dans la mesure où ils se sont éloignés de cette foi et de cette morale, car “nous devons obéir à Dieu avant que d’obéir aux hommes” (Act.V,29).»

Voilà un paragraphe qui ne manque pas d’impressionner quiconque a le souci du salut de son âme… mais qui en réalité n’est qu’un grossier sophisme. Car voici la foi catholique : « En conséquence nous déclarons, disons et définissons qu’il est absolument nécessaire au salut, pour toute créature humaine, d’être soumise au pontife romain » (Boniface VIII, bulle Unam Sanctam, 18 novembre 1302). Dissocier le salut éternel d’avec la soumission au Souverain Pontife, c’est injurier Jésus-Christ qui a fondé l’Église sur saint Pierre et ses successeurs, et perdre les âmes.

Invoquer les Actes des Apôtres (« il vaut mieux obéir à Dieu qu’aux hommes ») contre le Souverain Pontife ne manque pas d’impressionner tous ceux qui veulent obéir à Dieu par-dessus tout, mais c’est en réalité un grossier sophisme. Car voici la foi catholique : « Bien au contraire, le divin Rédempteur gouverne son Corps mystique visiblement et ordinairement par son vicaire sur la terre » Pie XII, Mystici Corporis, 29 juin 1943. Dissocier l’autorité du souverain Pontife d’avec l’autorité de Jésus-Christ, ou prétendre qu’obéir au Pape c’est simplement « obéir aux hommes », c’est injurier Jésus-Christ qui a communiqué sa propre autorité à saint Pierre et à ses successeurs, et perdre les âmes.

(…)

Bruno Saglio,

Directeur de la revue

 

 

* * *

 

De quel camp est Mgr Williamson ?

Ou

Williamson et la Guerre Interne dans la Tradition (FSSt Pie X)

 

Richard Nelson Williamson

 

Préliminaires : il est impératif pour l’Ennemi de contrôler toute ‘Réaction’ !

 

Dieu procède par éliminations pour éprouver les siens. Depuis Vatican II, les choses deviennent de plus en plus claires. À l’issue du funeste Concile, encore plus terrible que la Réforme Protestante, il ne restait plus qu’une infime minorité de vrais croyants qui se regroupèrent pour « garder la foi de toujours ».

Or, si l’on en croit le chanoine luciférien Roca – qui publia à la fin du XIX° siècle un ouvrage pour initiés intitulé : « Glorieux Centenaire » (1) – les « catholiques forment en ce moment un anneau qui se rompra par le milieu et chacune de ces deux moitiés formera un autre anneau. Cette scission va se faire [à Vatican II !] ; il y aura l’anneau des rétrogrades et l’anneau des modernistes » !

Ainsi, dès la fin du XIX° siècle, les pires ennemis de l’Église annonçaient un Concile qui verrait s’affronter les modernistes et les traditionalistes (les « rétrogrades »). Ils prévoyaient même une scission avec la formation de deux camps…

Il était impératif, pour le succès de leur ‘Plan’ de contrôler « l’anneau des rétrogrades » car l’Ennemi redoute par-dessus tout les braises qui couvent sous la cendre… Après avoir abattu le grand corps de l’Église à Vatican II, on comprend qu’il ne tienne pas à ce que tout reparte de surgeons non contrôlés ! Il n’a pas pris autant de soins à peaufiner son Brigandage d’Éphèse pour laisser une poignée d’ « arriérés, de rétrogrades, d’intégristes, de traditionalistes » réduire à néant ses espérances messianiques, ses complots multi-séculaires. Ce serait bien mal connaître l’Ennemi !

Il était impensable que ces suppôts de l’Enfer laissent de côté la Réaction Traditionaliste sans la contrôler d’une façon ou d’une autre. L’abbé Mouraux (2) racontait que, de passage à St Nicolas du Chardonnet, un « fidèle » s’était présenté à lui comme Vénérable de loge, appréciant vivement le retour à des traditions qu’il pensait avoir été éradiquées par le Concile… Un maçon traditionaliste !…

La journaliste Michèle Reboul (3), lors d’une conférence à Nantes, il y a de cela quelques années, apprit à ses auditeurs que Mgr Lefebvre avait eu un jour la surprise d’entendre des séminaristes fraîchement ordonnés lui apprendre qu’ils étaient francs-maçons et avaient été envoyés à Écône pour noyauter la Fraternité. Ils précisèrent au vieil évêque : « Monseigneur, il y en a beaucoup d’autres dans votre Fraternité »… Certes, le mot « Fraternité » a le don d’attirer les francs-maçons, comme le miel a le don d’attirer les mouches, mais il y a fort à parier que ces propos étaient loin d’être une vantardise. On peut même être certain que la F∴M∴ n’a pas laissé se développer Écône sans y avoir un œil quelque part ! Encore une fois, les Frères n’ont pas infiltré le Grand Corps de l’Église depuis au moins un siècle (4) pour laisser la Réaction repartir de plus belle !…

Une de nos relations, très informée, nous affirmait, il y a une dizaine d’années, que sur les quatre évêques sacrés par Mgr Lefebvre, deux étaient francs-maçons, sans compter les prêtres… Nous avons donc du souci à nous faire. Si l’on se réfère à la fameuse bulle de Paul IV : « Cum Ex Apostolatus » (5)tout prêtre, évêque, cardinal ou même pape, adepte d’une secte ennemie de l’Église avant son ordination, sacre ou élévation au suprême pontificat, n’est ni prêtre, ni évêque, ni cardinal, ni pape ! Et tous les actes posés sont nuls et non avenus ! Ce qui confirme qu’un pape ne peut tomber dans l’hérésie même si cette hypothèse a été envisagée par des théologiens et non des moindres. « Pierre, j’ai prié pour que ta foi ne défaille point ». Dans toute l’histoire de l’Église cette affirmation de NSJC s’est vérifiée. Si donc des « pontifes » ( ?) crucifient l’Église de NSJC depuis la mort de Pie XII, c’est bien évidemment parce que nous avons affaire à des ennemis de l’Église infiltrés dans son sein dans le but très précis de la démolir, comme le démontre le récent ouvrage d’Augustin Delassus cité en note 4 ! Aucun pape digne de ne nom ne peut tomber dans l’hérésie ! Ceux qui prétendent le contraire feraient bien d’apprendre par cœur la bulle de Paul IV !

Imaginons des prêtres ou des évêques de la Tradition affiliés à la F∴M∴ avant leur ordination ou leur sacre : ils ne seraient ni prêtres, ni évêques et tous leurs actes posés seraient nuls ! Qu’en serait-il des prêtres ordonnés par ces félons ? ! De simples laïcs revêtus de soutanes (6) ! Il y a de quoi avoir le vertige…

Ainsi, depuis Vatican II, depuis la fondation d’Écône, depuis les tractations avec la Rome apostate et moderniste, totalement infiltrée par la F∴M∴, comme l’a démontré récemment Augustin Delassus, depuis la guerre interne dans la Fraternité St Pie X, bien noyautée par le Réseau Gnostico-Rallié de Mgr Fellay, l’Ennemi a fait son chemin. Le Réseau est connu : Mgr Fellay (7), l’abbé Schmidberger (8), l’abbé Pfluger (9), l’abbé Alain Lorans (10), l’abbé Nelly, l’abbé Grégoire Célier (11),…

Une affaire étonnante a permis de constater que ce réseau de traîtres à l’œuvre de Mgr Lefebvre – réseau qui nécessiterait une mise sur la touche ou une exclusion immédiate – ne supportait pas les bâtons dans les roues de son entreprise subversive. Nous voulons parler de l’affaire de l’édition des « Sermons de Mgr Lefebvre » par les Éditions Saint-Remi. ‘Menzigen’ et Mgr Fellay réagirent très vite et obtinrent par décision de justice (républicaine !) l’interdiction pour les ESR d’éditer les ‘Sermons de Mgr Lefebvre’ !

Il est quand même bizarre que ces textes remarquables du fondateur d’Écône n’aient jamais été édités par les Éditions Fideliter-Clovis et n’aient toujours pas été édités sous cette marque depuis l’interdiction signifiée aux ESR ! Certains textes de Mgr Lefebvre gêneraient-ils donc les tractations avec Rome pour que ‘Menzingen’ empêche leur parution et maintienne une telle chape de plomb ? !

 

1) La Réaction au Ralliement et à la politique de destruction de la F.S. St Pie X :

 

Nous ne rappellerons pas ici les affaires anciennes de séminaristes expulsés d’Écône pour non-reconnaissance de Jean-Paul II, par exemple, pour sédévacantisme ou bien de prêtres de valeur mutés aux quatre coins du monde pour les éloigner d’Europe … Il y faudrait un livre. Nous parlerons ici de l’actualité récente.

Suite à la politique aberrante du Réseau de félons destructeur de l’œuvre de Mgr Lefebvre, groupuscule qui sanctionne depuis des années tous les véritables opposants à la Rome Conciliaire Ennemie, de nombreux prêtres St Pie X n’ont pas accepté cette mise à l’encan de leur Fraternité et l’ont fait savoir. Leur manifeste est maintenant connu. Mgr Fellay et ses conseillers ont alors adopté une attitude stalinienne et ont, soit muté encore une fois, aux quatre coins du monde les empêcheurs-de-tourner-en-rond, soit interné dans des ‘geôles’ ecclésiastiques les personnalités un peu fortes, soit ont exclu ceux qui ne pouvaient être raisonnés…

La Fraternité est bien en crise par la faute d’inconscients et de traîtres aux ordres du Vatican Maçonnique. Et de commanditaires plus élevés encore : l’affaire du conseiller financier isr. ‘Krah’, de Mgr Fellay, pose d’énormes questions. Sans compter d’autres scandales (mœurs, etc…) que l’Ennemi ne doit pas manquer de tenir sous le coude pour le cas où la Fraternité, maintenant phagocytée, aurait quelques velléités de secouer la camisole que l’on est en train de sangler…

Une réaction à cette politique concertée de destruction de l’œuvre de Mgr Lefebvre a donc vu le jour. Des prêtres ont réagi en publiant des ouvrages et en s’organisant contre le ralliement en cours.

L’abbé Olivier Rioult (12) a sorti aux Éditions Ste Jeanne d’Arc un ouvrage dont le tire répond à celui du P. Lelong, agent du GREC : « L’Impossible Réconciliation. Documents sur l’Opération Suicide de Mgr Fellay (2000-2013) », préfacé par MgrWilliamson !

Il faut savoir qu’A.-M Bonnet de Viller, directeur des Éditions Ste Jeanne d’Arc et du bulletin « Sous la Bannière » a pris le parti de Mgr Williamson, qui a d’ailleurs préfacé son livre « Échec au Ralliement » et s’est rendu plusieurs fois chez lui, dans le « Pays Fort » (13).

L’abbé François Pivert a publié un volume de 362 pages, numéro spécial 167 du « Combat de la Foi Catholique » intitulé : « Son Excellence Mgr Lefebvre. Nos rapports avec Rome », réunissant des textes de Mgr Lefebvre, volume qui a fortement déplu à Mgr Fellay. L’abbé Pivert en fait état dans le n°168 du « Combat de la Foi Catholique » : « Où en est la Fraternité St Pie X ? », dossier de 56 pages, agrémenté de plusieurs suppléments. L’abbé Pivert a aussi publié en janvier 2014 un deuxième ouvrage intitulé : « Quel droit pour la Tradition Catholique ? Actes des ‘Procès’ des abbés Salenave et Pinaud », qui indiquent bien que les fous furieux de ‘Menzingen’ n’ont qu’une idée en tête : éliminer les brebis galeuses pour rejoindre le « Titanic Conciliaire » en train de couler, sous la haute compétence du destructeur patenté François (Ier). Bergoglio, dynamiteur professionnel, chargé de détruire les dernières structures encore debout, après un demi-siècle de ravages conciliaires… Notez bien, chers amis lecteurs, que c’est au moment où le paquebot coule que le Supérieur de la Fraternité et son équipe de néo-gnostiques enivrés de ralliement affrètent une chaloupe pour monter à bord d’un bâtiment entièrement miné et voué à l’engloutissement ! Faut-il être aussi stupide alors que la prudence la plus élémentaire inclinerait à prendre le large pour ne pas être entraîné dans les abysses tourbillonnants de l’apostasie !

naufrage-fellay

Nous savons en conséquence pour qui roule le Clan Fellay (Fêlé ?). La réduction typique des « Groupes Réducteurs et Noyaux Dirigeants » commence à prendre de la vitesse. Les structures officielles de la F.S.St Pie X sont donc condamnées. Les donateurs et légataires apprécieront : tout un patrimoine immobilier dont les « traîtres » ne sont que les dépositaires sera livré avec armes et bagages à l’église Conciliaire, Apostate et Maçonnique !

Comme le révèle le « Secret de Fatima » : « Ce qui est pourri tombera et ce qui tombera ne se relèvera plus » !

Nous avons écrit plus haut que Dieu veut se ménager un petit reste de fidèles qui ne plieront pas le genou devant Baal et qui garderont la foi intégrale, sans compromis, sans alliage ! La Chrétienté a été terriblement épurée à Vatican II (14). Dieu avait suscité la création de la F.S. St Pie X de Mgr Lefebvre pour enseigner la foi traditionnelle et maintenir l’authentique St Sacrifice de la Messe. Mais une nouvelle échéance arrive : la F.S. St Pie X va être épurée à son tour. Les admirateurs de la Rome Conciliaire, Apostate et Maçonnique vont être retranchés de son sein. Ne vont rester que ceux qui veulent combattre les combats de Dieu, que ceux qui veulent une religion sans compromis.

 

2) Une Réaction coiffée par un agent de l’Ennemi : ‘Mgr’ Williamson !

 

L’anneau des ‘rétrogrades’ est en train de se former à nouveau ; la Résistance s’organise. Des « contre-prieurés » sont en passe d’être fondés. Mais hélas, trois fois hélas, la Résistance va se mettre sous la coupe d’un autre félon : Mgr Williamson ! Nous allons donc tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard.

(Ndlr du CatholicaPedia : CSI & Virgo-Maria avaient en leur temps été les premiers à “tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard”… et de nombreux éléments de cette article d’Ernest Larisse en sont repris… (cf. VM : « Monseigneur Williamson : un leurre »)

En aucun cas la Résistance doit accepter le patronage de l’anglais Williamson pour les raisons que nous allons énumérer.

Tout d’abord, il est totalement inconvenant que la dernière résistance soit placée sous la coupe d’un anglais, qui plus est, converti de l’anglicanisme ! (15)

Que peut-il sortir de bon de l’Angleterre, île de toutes les subversions depuis Henry VIII et Elizabeth I (16) ! L’Angleterre est une écharde dans le Corps des Nations. Ce pays subversif œuvre avant tout pour ses intérêts et ne supporte pas qu’une nation lui fasse de l’ombre. Dès que ses intérêts sont contrariés, l’Angleterre se révèle sous son véritable jour et ce jour est consternant. Du temps où ce pays était ‘catholique’, la France eut à subir ses exactions et fut responsable du martyre de Ste Jeanne d’Arc, sainte de la ‘Mission Divine de la France’, mission abhorrée par l’Angleterre !

Depuis que la Perfide Albion est passée à l’hérésie anglicane, inutile de dire que cette nation en qui Lucifer a placé toutes ses complaisances est devenue le fléau des nations du monde entier, sous l’égide de son complice ou de son excroissance : les États-Unis. Le consortium anglo-saxon, cornaqué par un « petit pays » du Proche-Orient, rançonne aujourd’hui la Terre entière pour imposer le Nouvel Ordre Mondial auquel travaillent d’arrache-pied toutes les composantes de la Synagogue de Satan.

Voilà l’Angleterre dont est issu Mgr Williamson : un chaudron d’iniquités qui empoisonne toutes les nations de la Terre ! Qu’un représentant de cette immonde contrée prenne la tête de la « Résistance au ralliement à la Rome Apostate » est proprement révoltant, d’autant plus que la réaction aux erreurs conciliaires fut avant tout l’œuvre d’un français : Mgr Lefebvre.

Comment ce vénéré prélat a-t-il pu sacrer un fils d’Albion, fraîchement converti de l’Anglicanisme, alors que la politique de l’Église fut de toujours être prudente dans les fonctions importantes à conférer. Confier de hautes responsabilités à des convertis récents constitue ni plus ni moins qu’une grande imprudence ! L’épreuve du temps doit toujours être la règle : du temps et de nombreuses générations… Cette règle n’a pas été respectée en ce qui concerne Mgr Williamson et la Tradition risque de le payer très cher !

 

3) Les liens subversifs de Mgr Williamson : la Contre-Église pointe son oreille.

 

Il est bon d’énumérer en conséquence une liste de faits plus que troublants, relatifs à la « pomme pourrie » de l’épiscopat lefebvriste.

Tout d’abord, le mentor de Mgr Williamson, fait ignoré des traditionalistes, se nomme Malcolm Muggeridge, célèbre journaliste britannique, dont le père, fabien (17), fut un ardent promoteur du socialisme en Angleterre. Il épousa même une nièce de la fabienne Béatrice Webb : Catherine Dobbs. Un fils de M. Muggeridge adhérera à la secte apocalyptique des Frères de Plymouth (Darbystes), adeptes d’une fausse eschatologie, celle de « l’enlèvement des Justes » ! Un autre fils, John, s’illustrera comme pourfendeur de l’avortement et son épouse – Anne Roche Muggeridge, figure de proue du traditionalisme rallié au Canada – jouera un rôle important dans la conversion de son beau-père, Malcolm, à la Religion Conciliaire, en 1982…

 

Malcolm Muggeridge

Malcom Muggeridge, Fabien repenti (?) (et ancien du MI6), Mentor de Mgr Richard Williamson

 

Alexander Roper Vidler (1899–1991)

Alexander Roper Vidler (1899–1991), by Bassano, 1967

Mgr Williamson prononcera un éloge funèbre affectueux à la mort de Malcolm Muggeridge, en 1990, en toute discrétion… Or, M. Muggeridge fut très lié à un anglican, dignitaire de la High Church, le Rév. Alec Vidler, doyen du King’s College à Cambridge, ‘théologien’ spécialiste du Modernisme, qui incitera M. Muggeridge à rejoindre l’église Conciliaire en 1982. Il y avait là tout un milieu d’influences anglicanes, mondialistes, millénaristes et traditionalistes ralliées, gravitant autour de celui que vénérait Mgr Williamson !

On peut se demander si Mgr Lefebvre était au courant de tous ces faits lorsqu’il se décida à sacrer l’abbé Williamson ? ! Savait-il que Malcolm Muggeridge était le maître à penser de la jeunesse anglicane de Mgr Williamson ?

Il est pour le moins curieux qu’un anglican fabien, ancien agent de ‘l’Intelligence Service’, de surcroît, conseille à un autre anglican d’entrer dans le catholicisme, puis de se ‘réfugier’ dans la F.S. St Pie X ? !… Malcolm Muggeridge, le journaliste qui a ‘découvert’ Mère Teresa (18) et l’a lancée dans les médias…

Malcolm Muggeridge qui lut dans la bibliothèque familiale, sur le conseil de son père dont il était un grand admirateur, tous les ouvrages des doctrinaires socialistes fabiens. Société Fabienne très liée à la Golden Dawn Rosicrucienne où sévissait le plus fameux mage noir du XX° siècle : Aleister Crowley, de l’O.T.O. (Ordo Templi Orientis) dont fit partie… le Cardinal félon Rampolla ! Les voyants rouges commencent à grésiller… Société Fabienne (19) qui infiltrera Oxford et Cambridge et fonda la fameuse London School of Economics, pépinière de socialistes fabiens ; société qui est aussi à l’origine du Royal Institute of International Affairs (RIIA) britannique, du Council on Foreign Relations (CFR) américain, ainsi que des différents mouvements européens à caractère synarchique, et plus tard des Cercles Bilderberg, Pugwash, Club de Rome, Institut Aspen, … Tout le Mondialisme Anglo-Saxon qui verrouille solidement le Monde, à l’heure actuelle ! En outre, il faut savoir que la Fabian Society, dont le mode opératoire est l’entrisme (quelle que soit la couleur politique…) est issue du mouvement socialiste anglais, lui-même animé par des personnalités qui entretinrent d’étroites relations avec Giuseppe Mazzini, l’associé en conspiration d’Albert Pike – les concepteurs du ‘Plan des Trois Guerres Mondiales’ (20) !… – et avec Annie Besant, la luciférienne doctrinaire de la Société Théosophique, fondée par la non moins luciférienne Helena Petrovna Blavatsky… La plus fine fleur de la Contre-Église Occultiste !

Fabian Society qui constitue un des fils directeurs, une des chaînes de transmission les plus importantes des arrière-loges vers la scène politique toujours savamment contrôlée par les laquais de la Haute Finance. Le Monde pour lequel travaille d’arrache-pied la Société Fabienne est un monde sans Dieu, ennemi de NSJC, un monde synarchique, socialisé à l’extrême, un monde où la technique est devenue reine, un monde sans âme, de béton et de verre, un monde à la « 1984 », au « Meilleur des Mondes », un monde en accord total avec les principes maçonniques, puisque tous ces suppôts de l’Enfer travaillent la main dans la main ! Un monde à deux classes : une masse de pauvres, esclaves, au service d’une infime camarilla de riches Illuminati Lucifériens, la classe moyenne ayant été éliminée !

La tactique fabienne, retenons bien cela, consiste à épuiser l’ ‘ennemi’ sans le combattre ouvertement, frontalement. Tactique éminemment subtile… C’est exactement ce qui a été mis en œuvre par la Rome Conciliaire et ses complices vis à vis de la Tradition et particulièrement au sein de la Fraternité Saint Pie X, afin de la faire tomber !

Malcolm Muggeridge, autre point important, est resté très lié avec le théologien anglican Alec Vidler (21), pendant 60 ans. Or, ce clerc anglo-catholique, spécialiste du Modernisme, appartenait à la High Church, c’est-à-dire au mouvement héritier du Pasteur Pusey et du Mouvement d’Oxford.

(Ndlr du CatholicaPedia : Pour plus d’informations sur Malcolm Muggeridge voir Virgo-Maria402, 408 et 421 entre autres… (et, VM : PDF des 11/09/2007 & 17/09/2007)

Grâce aux travaux du « Comité International Rore Sanctifica » (22), nous savons maintenant que ces hauts subversifs (personnes et mouvements) sont au cœur de l’attaque mortelle contre l’Église Catholique qu’ont représenté les mouvements liturgiques et œcuméniques, subversions exécrables qui ont abouti ni plus ni moins que dans la fabrication et l’instauration du rite de consécration épiscopale invalide de 1968 (« Pontificalis Romanis »).

Fréquentant Malcolm Muggeridge, Mgr Williamson n’a pas pu ignorer Alec Vidler, grand ami des Muggeridge !… Et peut-être même l’a-t-il rencontré ? ! Mgr Williamson, interrogé, devrait pouvoir nous le dire ?… Par ailleurs, comment Mgr Williamson peut-il excuser l’éloge du doute ( !) que développe M. Muggeridge ? ! Tout ceci n’est que sophisme ! Prétendre que M. Muggeridge était « converti de cœur » mais qu’ « une partie de sa tête ne l’était pas » ( !), relève du Modernisme et d’incohérences profondes !

Observons que Mgr Williamson a subi l’influence de Malcolm Muggeridge à partir des années 60, qu’il se convertit à la Foi Catholique en 1970 et qu’il entre finalement à Écône en 1972, après deux essais ratés dans les séminaires conciliaires. Or, à cette époque, M. Muggeridge n’était pas encore catholique et s’était déjà fait connaître pour ses déclarations fracassantes sur les questions de mœurs ! Excellente couverture pour un ancien de l’Intelligence Service, afin de passer pour « ultra-conservateur »…

Notons chez Mgr Williamson, comme chez M. Muggeridge, ces prises de position provocatrices sur les questions de mœurs (23), l’interdiction de l’université aux femmes (!), ou encore sur des sujets politiques (24) pour leur donner une réputation d’ « ultra », très utile dans le cas de Mgr Williamson pour le faire apparaître comme un persécuté et comme l’homme du refus du Ralliement, qui viendra naturellement coiffer la Réaction, s’il s’en produisait une…

Pierre de Villemarest, grand connaisseur des arcanes mondialistes et soviéto-communistes, notait que « le dogme fabien, ainsi qu’on peut le lire dans les publications internes de Londres, est de rester en même temps l’inspirateur de tous les socialismes et d’être toujours présent à gauche, au centre et à droite »

Mgr Williamson ayant beaucoup fréquenté le fabien Malcolm Muggeridge, et ayant été très discret sur ses liens étroits avec ce personnage controversé, il y a de quoi se poser des questions sur l’ancien anglican entré à Écône !…

Comment lui faire confiance lorsqu’il subsiste autant de zones d’ombre et surtout comment accepter qu’un tel évêque puisse incarner une opposition sérieuse et crédible à la Rome des Antichrists dénoncée par Mgr Lefebvre, une Rome Ennemie avec laquelle l’inconscient ou le « piégé » (?) Mgr Fellay souhaite pactiser ? !

Passé anglican, influences et fréquentations pour le moins suspectes, pour ne pas dire inquiétantes, d’un « converti » qui choisira d’entrer à Écône, dernier carré de résistance à la Subversion Conciliaire…

Mais il n’y a pas que le passé et les amitiés suspectes…

 

4) Le Blason Épiscopal de l’Ex-Anglican : une signature digne de l’Ennemi !

 

Blason de Mgr Williamson

Si l’on considère le blason épiscopal de Mgr Williamson, d’autres inquiétudes ne peuvent qu’étreindre les catholiques attentifs. On y découvre avec stupeur une forme très nette de rose en forme exacte de pentagone, au milieu d’une croix !

La forme moins précise de rose au milieu d’une croix – pour la première forme de son blason – était connue de Mgr Lefebvre qui prépara les sacres. La devise « Fidelis Inveniatur » (Il sera trouvé fidèle) était écrite en police romane, normalisée pour les quatre blasons. Cette première forme était celle des sacres de 1988.

En revanche, la deuxième forme, fut adoptée en 1990 à quatre mois de la mort inopinée de Mgr Lefebvre. La devise de ce 2° blason était écrite en caractères gothiques, police appréciée dans les milieux rose-croix

2° blason de Mgr Williamson

« À la pointe [du blason], une croix fleurie d’argent, en son centre une rose gueule à barbes sinoples ».

De la symbolique Rose+Croix dans un blason épiscopal ? Tout ceci est bien ennuyeux ! Comment un ‘évêque catholique’ a-t-il pu faire figurer sur son blason la symbolique d’une des pires Sectes de la Synagogue de Satan ? !

N’oublions jamais que les Rose+Croix, ancêtres de la F∴M∴, n’avaient qu’une idée en tête : imposer leurs principes lucifériens sur les ruines du Christianisme et plus particulièrement de l’Église Catholique, leur éternelle ennemie !

Symbolique R+C ? Pas uniquement. À la manière des poupées gigognes russes, ou des trains « qui peuvent en cacher un autre », on découvre une très grande ressemblance entre la Rose figurant sur l’emblème de la « Round Table » (25) britannique, d’Oxford, en forme de pentagone inversé, et la Rose placée au centre du blason épiscopal de Mgr Williamson, au milieu d’une Croix Blanche, choisie par l’ex-anglican de Cambridge missionné au cœur de la F.S. St Pie X…

 

Deux formes du Blason de Mgr Williamson

Planche Virgo-Maria.org

 

Nos lecteurs liront, notamment dans Epiphanius, les longs développements sur le haut ésotérisme luciférien véhiculé par les composantes de la Synagogue de Satan : Rose-Croix, Societas Rosicruciana in Anglia, Round Table, … La Rose n’a pas du tout un symbolisme innocent, surtout les roses inscrites dans des pentagones !…

Nos lecteurs se souviendront que le mentor de Mgr Williamson, qui a décidé de son entrée dans le Catholicisme, l’écrivain britannique anglican, bruyamment et tardivement « converti » au catholicisme, Malcolm Muggeridge – ancien de Cambridge, comme Mgr Williamson – était intimement lié par sa femme (Kitty) et par son père, aux époux Webb (fondateurs de la Fabian Society) et à la Société Fabienne, milieux très maçonnisés, comme la High Church Anglicane…

Influences Rose-Croix, Round Table ?! Le voyant rouge ne pouvait que clignoter et la sonnerie retentir ! Poursuivons, nous ne sommes pas au bout de nos surprises ! Après la R+C et la Round Table, on découvre encore, atavisme oblige, une très forte similitude, pour ne pas dire identité, entre la Rose du Blason Épiscopal de Mgr Williamson et la Rose du Blason de … Martin Luther, initié Rose-Croix ! Le Blason de Luther est indubitablement un Blason Rose-Croix, blason qu’il adopta à Wittemberg !

Rose de Luther

La Rose de Luther

 

Rose-Croix, Round Table, Martin Luther ? Les détecteurs de fumée sont eux aussi entrés en alerte !

Ouvrons le numéro spécial 28 de la revue allemande « Pro Fide Catholica », d’April-Mai 2009, entièrement consacré à « Die Affäre Williamson » (26). Aux pages 15 et 16 sont reproduits des bijoux maçonniques de 18° Rose-Croix, exécrable grade maçonnique où l’initié renie la Croix de NSJC, entre autres abjections (27) ! Sur la croix du bijou figure bien sûr une Rose. Croix et Rose sont identiques à celles figurant sur le Blason Épiscopal de Mgr Williamson

Nos amis allemands, au vu de ces éléments plus qu’inquiétants, et autres faits référencés dans leur numéro spécial, en concluent que Mgr Williamson est démasqué comme franc-maçon ayant atteint au minimum le 18° grade de la F∴M∴ !…

Quoique puissent invoquer les défenseurs du félon, la Rose et la Croix associées sont aujourd’hui à proscrire. Lorsque la Contre-Église s’est approprié certains symboles (pensons aussi au ‘triangle équilatéral avec en son angle supérieur un œil omnivoyant’), on ne peut plus les utiliser ensuite, en tant que catholiques ! Le sensus ecclesiae et même contra-ecclesiae doit jouer immédiatement !

Influences Rosicruciennes, influences fabiennes, influences protestantes, influences maçonniques : avons-nous affaire à un évêque catholique ou à un pion de l’Ennemi infiltré dans l’Église Catholique, ou plus exactement dans le dernier carré de résistants à la Nouvelle Religion Universelle de l’Antéchrist ? !

Quiconque a un tant soit peu étudié l’ « Ennemi » doit comprendre que Mgr Williamson ne peut qu’être un ennemi infiltré dans la Tradition pour une mission très précise déjà définie au XIX° siècle par le très luciférien ex-chanoine Roca : la neutraliser pour la faire disparaître, par absorption dans la Contre-Église Conciliaire !

 

5) Un défenseur de la Foi ?

 

Alors, celui qu’on présente comme l’Évêque de la Résistance, est-il vraiment un défenseur de la Foi ?

L’a-t-on vu attaquer Vatican II et remettre en cause la légitimité de l’église Conciliaire, son Pape, ses évêques, son clergé, ses sacrements invalides, tandis qu’on se focalise sur le « piège du Sedevacantisme », qui ne constitue qu’un épiphénomène, la véritable, la cruciale question étant : l’église Conciliaire est-elle OUI ou NON la véritable Église Catholique fondée par NSJC, enseignant infailliblement la Vérité qu’elle a la charge d’enseigner à tous les peuples ? !

A-t-on vu Mgr Williamson attaquer l’exécrable déclaration Conciliaire « Nostra Ætate », inspirée par les Jules Isaac, Cardinal Béa et autres B’naï B’rith aujourd’hui bien en cour grâce à ‘François Ier’ ? ! Une telle dénonciation aurait été mille fois préférable plutôt que de se commettre dans la provocation révisionniste, répercutée par les « mass-merdia » du monde entier ! À cause de cette intervention malheureuse, très inopportune, l’étiquette « Évêque Nazi » colle aujourd’hui au front de l’Évêque Fabien + Rose-Croix + Round-Table + F∴M∴ !…

Willynazi

En outre, ces points fort graves sont à compléter par les faits suivants tout aussi sinon plus graves :

Pourquoi Mgr Williamson a-t-il toujours couvert l’Abbé Célier-de Beaumont-Gricha-Sernine (28) lors de l’affaire du « Dieu Mortel » (29) mais aussi pendant toute sa carrière de professionnel de la déstabilisation ?

Pourquoi Mgr Williamson a-t-il également couvert le non moins subversif Abbé de Tanoüarn, adulateur du païen Alain de Benoist ?

Pourquoi Mgr Williamson a-t-il couvert dans les séminaires d’Amérique (à Winona, notamment) les séminaristes et prêtres sodomites comme par exemple l’abbé Eric Ensey ou l’abbé Carlos Urrutigoity (Cf ‘Virgo Maria’ pour toutes les explications… ICI et ICI) ?

Pourquoi Mgr Williamson a-t-il couvert, lui ancien « anglican », les ennemis du groupe « Rore Sanctifica », dénonciateur du grave problème de l’invalidité des nouveaux rituels d’ordinations et de sacres épiscopaux, à partir de 1968 ? !

Pourquoi Mgr Williamson a-t-il protégé des thèses apparitionnistes tordues alors qu’il gardait le silence sur les deux phares de notre époque : La Salette et Fatima (30) ?

Pourquoi Mgr Williamson a-t-il neutralisé sans ménagement tous les véritables défenseurs de la Vérité, tous les éléments fermes ?

Pourquoi a-t-il crossé violemment tous ceux qui s’opposaient à lui, particulièrement aux États-Unis (Cf Affaire importante dite « des neuf ») et ailleurs ?

Pourquoi s’est-il constamment opposé aux Sedevacantistes (les seuls qu’il crosse), n’abordant jamais le problème fondamental de l’église Conciliaire (qui éclipse la Véritable Église), problème autrement plus important que le ‘simple Sedevacantisme’ ? !…

Nous pourrions poser encore de nombreuses autres questions gênantes, mais il y faudrait un numéro entier ! Arrêtons là ! Nos lecteurs auront compris que Mgr Williamson pose problème. Un évêque qui traîne autant de « casseroles » ne peut être et ne doit pas être l’évêque de la dernière réaction !

Un « évêque », ancien anglican, R+C, Fabien, F∴M∴, « Nazi » doit être chassé sans atermoiement. Il faut briser d’urgence la tête de la Réaction du deuxième anneau (tel que décrit par l’ex-chanoine luciférien Roca).

 

 

Conclusion

 

Au vu de tout ce qui précède, on peut affirmer que Mgr Williamson est un ennemi (« exclu » de la fraternité pour la « bonne cause », pour jouer le rôle de l’autre mâchoire de la tenaille) et que Mgr Fellay lui aussi, est un ennemi, au minimum un « idiot utile », même s’il apparaît comme « inconscient » voire « tenu » puisqu’il accomplit le travail de l’Ennemi !

Menzingen’ (Mgr Fellay et son réseau) travaille à ce que 80% de la F.S. St Pie X rallie (grande mâchoire de la tenaille subversive) et Mgr Williamson travaille à ce que les 20% les plus actifs soient neutralisés (petite mâchoire) : il est l’homme de la stérilisation totale et définitive du combat, l’agent qui travaille sur ce qu’il y a de plus difficile à obtenir : neutraliser l’élite la plus combative pour qu’il n’en reste rien et que l’œuvre de Mgr Lefebvre puisse être totalement liquidée par la Rome Antichrist avant d’avoir jamais posé les questions radicales et mortelles, qui pourraient mettre en péril l’église Conciliaire !

Mgr Fellay et Mgr Williamson doivent donc être neutralisés d’urgence et exclus sans ménagement de la F.S. St Pie X (pour l’un d’entre eux, c’est fait !) si l’on veut qu’il subsiste quelque chose de la Tradition. Qu’ils s’en aillent les traîtres et les serviteurs de la Rome Conciliaire, Apostate, Ennemie, Franc-Maçonne et Antichrist !

Qu’ils s’en aillent les agents de l’Opération Rampolla qui ne vise rien moins qu’à la réunion, à la fusion de l’église Conciliaire avec la « Communion » Anglicane et le Patriarcat Orthodoxe, avec en prime l’absorption puis la dissolution des derniers restes de la Tradition (derniers empêcheurs-de-tourner-en-rond dans le Haut Plan de la Synagogue de Satan !).

Il faut être aveugle ou traître, comme la hiérarchie de la Tradition, pour ne pas avoir vu que l’Opération Rampolla (31) consistait en l’anglicanisation progressive de la véritable succession apostolique de rite latin porteuse des vrais pouvoirs sacramentels, trahison qui ira jusqu’à l’union avec la branche traditionnelle de l’anglicanisme et de la High Church franc-maçonne intimement liée aux loges illuministes Rose-Croix britanniques, ainsi qu’avec une tentative de fausse réunion sans conversion des Patriarcats Orthodoxes.

 

« Anglicanisés de tous les pays, unissez-vous ! » semble bien être leur devise ! S’il en est ainsi, et tout ce que nous venons d’exposer nous incline à le croire, nous aurions alors affaire à de fausses religions, vidées de leur substance, aux clergés invalides, aux sacrements invalides, au Saint Sacrifice totalement invalide ! Éradication du Culte Divin, du seul Saint Sacrifice agréé par Dieu, de la surface de la Terre ! Grand Œuvre Maçonnique du Grand Monothéisme Kabbalistique (32) enfin satisfait par cette abominable subversion.

Gigantesque Opération Rampolla bien sûr coordonnée et supervisée par le grand commanditaire en chef : le Prince de ce Monde soi-même !

Voilà in fine, au risque de scandaliser certains lecteurs, pour quoi et pour qui travaillent les agents Fellay et Williamson (33) !

Alors, il est grand temps que ces serviteurs de l’Ennemi soient démasqués et neutralisés !

La seule chose que nous puissions faire pour eux, c’est de prier pour leur conversion et qu’ils se ressaisissent avant qu’il ne soit trop tard !

E. L.

 

 

 


[1] Celui de la Révolution : 1789-1889 ! Un abominable centenaire, en fait ! Les ESR ont justement réédité deux ouvrages ‘majeurs’ de ce félon : « Glorieux Centenaire. 1889. Monde Nouveau » et « La Fin de l’Ancien Monde ». A ne pas mettre entre toutes les mains car ces ouvrages de hauts initiés contiennent de subtils poisons. Nous conseillons en revanche d’en lire le résumé ou la substantifique moelle dans l’ouvrage de Pierre Virion : « Mystère d’Iniquité » (ESR)…

[2] Un des premiers résistants à l’Imposture Conciliaire, directeur (†) du très combatif petit bulletin « Bonum Certamen » (Le Bon Combat), de Nancy.

[3] Qui écrivait dans le « Figaro » et dans « Monde & Vie ».

[4] Lire à ce sujet l’ouvrage d’Augustin Delassus : « La Guerre de la F∴M∴ contre Fatima » (ESR) paru en mars 2014.

[5] Texte de la plus haute importance quoiqu’en disent les Ennemis de l’Église et quoiqu’en disent certains traditionalistes à la solde de l’Ennemi. La Bulle de Paul IV est tout aussi haïe, sinon plus, que celle de St Pie V : « Quo Primum Tempore » sur la liturgie traditionnelle parce que ces textes fondamentaux sont de précieux garde-fous pour nos temps de désorientation diabolique. L’Ennemi ne s’y est pas trompé ! Et qu’on n’aille pas nous dire que ce document fondamental n’est pas revêtu de l’Infaillibilité ou non inscrit dans les formes solennelles ! Comme St Pie V, Paul IV a eu la prescience (pour ne pas dire une vision) des temps calamiteux dans lesquels nous devrions combattre. Sa Bulle constitue une arme terrible vis à vis des serpents de l’entrisme d’où leur haine non contenue ! Un texte à méditer souvent !

[6] Cela devient de plus en plus le cas dans la Fraternité Saint Pierre (des ralliés) puisque de nombreux « prêtres » de cette fraternité sont ordonnés dans l’ancien rite par des « évêques » conciliaires. Leur sacre étant invalide, les ordinations sont invalides !

[7] C’était bien la peine, de sa part, de dénoncer l’existence de quatre loges au Vatican ! Qu’espère-t-il donc de ces serpents ? ! Qu’avait-il à sourire béatement en compagnie de ce vieux moderniste de Benoît XVI – « pape » à la retraite ! – dans une photo misérable qui a fait le tour du monde ! On aurait dit qu’il posait pour une marque de dentifrice !

[8] Partisan acharné du ralliement à la Rome Conciliaire, maçonnique et apostate, « antichrist », comme aurait dit Mgr Lefebvre. L’abbé Schmidberger semble l’avoir oublié ! Très curieusement, l’abbé Schmidberger, sur le plan physique, offre une ressemblance étonnante avec le Cardinal félon Rampolla ! Bizarrerie de la nature ?…

[9] Qui déclare à qui veut l’entendre « qu’il ne faut pas voir des francs-maçons partout et qu’il ne faut pas exagérer leur influence » ! ! ! À une époque où ils sont partout et où ils tiennent tous les postes-clés, ces propos déclenchent immédiatement l’alarme sécurité !…

[10] Antenne de ‘Menzingen’, quartier général des « conjurés » de la F.S.St Pie X, auprès du ‘GREC’Groupe de Réflexion (? ! !) entre Catholiques – sorte de loge en milieu traditionaliste où l’on retrouve(ait) entre autres l’abbé Lorans, l’abbé Ribeton (F. St Pierre), Mgr Ph. Breton (ancien ‘évêque’ d’Aire et de Dax), l’abbé Grégoire Célier (de tous les mauvais coups), l’abbé Barthe (autrefois associé au P. Barbara), le P. Michel Lelong (grand apôtre du « dialogue avec ses chers musulmans » [qu’il aille donc voir comment se passe actuellement le dialogue des musulmans, au Liban, en Syrie et en Afrique avec les chrétiens abominablement persécutés…] et avec toutes les sensibilités dans l’Église ! Les Conjurés du GREC étaient allés loin puisqu’il publièrent par le P. Lelong un pensum intitulé « Pour la nécessaire réconciliation [ ? !]. Le Groupe de Réflexion entre Catholiques (GREC) », préfacé par Dom de Lesquen et publié aux Nouvelles Éditions Latines, en 2011 !), ainsi que Marie-Alix Doutrebente et l’universitaire Paul Airiau (du réseau Poulat, réseau de la Haute Université d’État chargé d’étudier le Catholicisme sous toutes ses coutures…), pour ne citer que quelques personnalités marquantes …

En fait le GREC est un ‘groupe réducteur’ chargé de préparer le ralliement à la Rome Conciliaire, apostate, maçonnique et antichrist ! Il s’agit d’un cercle-loge ayant bénéficié du soutien de l’ancien ambassadeur de France auprès du Vatican ( !) – Gilbert Pérol – et de son épouse Huguette Pérol, très impliquée dans ce ‘Cercle’, auteur de plusieurs ouvrages pour enfants publiés aux Éditions Clovis-Fideliter… Inutile de dire que le poste d’ambassadeur de France auprès du St Siège ne doit pas être confié à n’importe quiAmbassadeur de la France laïque, maçonnique, de la France de la séparation de l’Église et de l’État. Quant aux travaux du GREC, inutile de dire là aussi, qu’ils étaient suivis avec la plus grande attention par le Vatican… L’ouvrage des NEL est agrémenté de photographies bien intéressantes : page 19, l’Ambassadeur Pérol et son épouse reçus par Jean-Paul II ; page 20, le P. Lelong reçu par Jean-Paul II, en présence du cardinal franc-maçon Pignedoli, félon épinglé par Don Luigi Villa dans sa revue « Chiesa Viva ». ‘Cardinal’ impliqué dans le Complot Rampolla dès 1945 ainsi qu’en témoigne Marc Winckler (Voir les annexes du livre d’Augustin Delassus, cité plus haut)… ; page 28 : l’ambassadeur Pérol en compagnie des abbés du Chalard et Schmidberger. Mentionnons qu’un des grands regrets (échec) de Jean-Paul II aura été de ne pas récupérer la Tradition avant sa mort alors qu’il avait tout fait pour cela (mais la prétendue ‘excommunication’ fut une regrettable erreur de sa part…) ; idem pour Benoît XVI qui aurait pu réussir là où Jean-Paul II échoua mais… certains ‘scandales’ obligèrent le vieux moderniste à céder sa place au destructeur Bergoglio… Tous ces retards dans l’Agenda du Ralliement doivent profondément irriter les « Conjurés » , soyons-en sûrs !

[11] Très impliqué dans le ‘complot’ (décidément, nous allons passer pour un paranoïaque !) contre la Société Augustin Barruel, Jean Vaquié, Étienne Couvert, et tous les connaisseurs de l’Ennemi, notamment de la peste gnostique ! Négateur ou soutien ( ?) de la « Gnose au Nom Menteur », auteur du torche-cul « La Paille et le Sycomore » sous le pseudonyme ridicule de Paul Sernine, anagramme d’Arsène Lupin (c’est dire le niveau), dont une première version manuscrite avait été diffusée sous la marque Éditions Gricha (« La Nuit, tous les chats sont gris ») ! L’édition imprimée fut éditée par son compère (aujourd’hui éjecté de la F.S. St Pie X), l’abbé Guillaume de Tanoüarn, grand admirateur du païen Alain de Benoist, auteur d’une misérable monographie à la gloire du païen anti-chrétien, parue dans le « Liber Amicorum » offert à ce personnage pour ses 60 ans. Curieux que « La Paille & le Sycomore » ait été édité aux éditions privées de l’Abbé de Tanoüarn – les Éditions ‘Servir’ (?) – éditions distinctes des Éditions officielles de la Fraternité : Clovis (anciennement Fideliter) ? Il est non moins bizarre que la hiérarchie ait trouvé cela tout à fait normal de la part de l’Abbé de Tanoüarn, par ailleurs propriétaire à 40 % du très controversé « Minute » ! ! ! Et par ailleurs alors directeur d’une revue personnelle intitulée « Nouvelle Revue Certitudes » ! Très curieux, n’est-ce pas, Mgr Fellay ; n’est-ce pas Mgr Williamson qui avez soutenu l’Abbé Célier membre de la ‘para-loge’ du GREC ? !

Après avoir été copieusement rossé de bois vert par les Connaisseurs du Complot, cruelle déconvenue, l’abbé Célier-Sernine-de Beaumont (…) est parti en plongée mais n’en continue pas moins son travail de sape avec le soutien de la hiérarchie pro-Ralliement, qui l’avait auparavant soutenu en ne le condamnant point lors de l’Affaire Sernine… Sans compter le soutien dont il bénéficia, paraît-il, de la part d’un haut membre du Conseil d’État, ce qui lui aurait valu de ne pas être exclu de la Fraternité Saint Pie X… Le siège éjectable n’a donc pas fonctionné, hélas, pour l’abbé Gricha. Le fusible, en revanche, fut l’abbé de Tanoüarn, son complice éditeur ! Patience, Dieu règle toujours ses comptes !

[12] Auteur d’un ouvrage sur Ste Jeanne d’Arc, publié chez Clovis. Livre intéressant mais dont les manques ont été soulignés par L.-H. Remy dans la recension qu’il a faite de ce gros livre (Cf Site ACRF).

[13] Note de LHR : Précisons : M. Bonnet habite Les Guillots. Le vieux mot français guiller veut dire : tromper, mentir (Dictionnaire Quillet)

[14] Elle avait déjà été épurée lors du terrible châtiment de 1453 (Constantinople) puis, lors de l’hérésie luthérienne. Des pans entiers de la Chrétienté avaient alors été engloutis.

[15] Note de LHR : Converti ? Combien de fausses conversions avant Vatican II (et après) permettant à ces faux convertis d’entraîner les troupes de vraie catholiques dans la Révolution conciliaire.

On sait depuis saint Remy reconnaitre les vrais convertis des faux convertis. Il faut ʺadorer ce qu’on a brûléʺ, mais aussi ʺbrûler ce que l’on a adoréʺ. Si l’on applique ce conseil à Mgr Williamson, force est de constater que cet ancien anglican n’a jamais rien enseigné et combattu contre l’anglicanisme. Alors se pose la question : vraie ou fausse conversion ? D’ailleurs a-t-il fait abjuration ? Une enquête s’impose.

[16] Voir l’article de Félix Causas paru dans « Sous La Bannière » n°157 : « Dieu nous garde de l’Angleterre », faisant suite à un autre article publié quelques années auparavant : « Dieu nous garde de l’Amérique ! » (SLB n°117) : les deux faces du Janus Anglo-Saxon fabiano-mondialiste qui mène le Monde vers la 3° Étape du Plan Pike-Mazzini !

[17] C’est-à-dire, membre de la fameuse « Fabian Society ». Sur cette société discrète, sur Beatrice & Sydney Webb, fondateurs de la haute société subversive socialiste en question, voir la thèse de doctorat d’Almuth Ontrupp : « L’Instauration d’un Nouvel Ordre International chez Beatrice & Sydney Webb » (ESR). Rappelons que le nom de ‘Société Fabienne’ vient du romain Fabius Cunctator, le ‘temporisateur’, partisan de réformes graduées, non violentes, qui permettaient d’arriver au but fixé sans qu’on s’en rende compte… La douceur fabienne opposée à la violence bolchevique ! On arrive à un résultat identique par un lent et savant travail de pourrissement, à ceci près que les réformes fabiennes sont profondément ancrées dans les mentalités, pratiquement inconvertissables ! Cerise sur le gâteau, l’emblème de la Société Fabienne, qu’on trouve sur un vitrail fabien maintenant célèbre (depuis qu’il a été dévoilé par des anti-mondialistes), représente un loup revêtu d’une peau de mouton ! Il fallait oser afficher ses cyniques intentions ! Avancer masqué pour opérer son travail de sape en toute quiétude… De l’Art Royal Maçonnique le plus pur !

[18] Religieuse d’origine albanaise, aujourd’hui mondialement célèbre, mais dont on apprit en 2007 qu’elle avait de sérieux doutes au niveau de la foi !…

[19] Dans cette société, George Bernard Shaw, Eleonor Marx (fille de Karl Marx), les époux Webb et Annie Besant (haute théosophe) jouèrent un rôle déterminant au service de visées qui mêlaient théosophie et projet collectiviste… C’est aussi dans cette éminente société qu’œuvrait l’écrivain Herbert George Wells (1866-1946) qui représentait l’élément de liaison entre le monde des Sectes et la Haute Finance. Membre de la Fondation Rockefeller, c’est lui qui créa l’expression ‘Nouvel Ordre Mondial’, titre par ailleurs d’un de ses derniers livres…

[20] Voir l’ouvrage essentiel qui a dénoncé ce plan de l’Enfer : « Des Pions sur l’Echiquier » par William Guy Carr (ESR). Lire également sur la question les articles d’Ernest Larisse dans LVDF n°6, 10 et 24.

[21] Auteur, entre autres, d’un ouvrage intitulé « A Variety of Catholic Modernists » (Cambridge University Press) dédié à … Malcolm & Kitty Muggeridge !… Vidler est considéré comme l’Émile Poulat de Grande-Bretagne…

[22] Groupe d’Études qui a bien analysé la question fondamentale de l’invalidité des nouveaux rituels d’ordinations et de sacres épiscopaux, dans l’église Conciliaire, ainsi que l’invalidité du Novus Ordo Missae. Importantes études disponibles auprès des ESR. Or, Mgr Williamson, l’ancien anglican, ne l’oublions pas (!), a fait tout ce qu’il a pu pour bloquer l’étude de l’invalidité du nouveau rituel des Sacres Épiscopaux, incitant les dominicains d’Avrillé – au rôle plus que trouble dans cette misérable affaire ! – à publier de fausses démonstrations pour justifier la prétendue validité sacramentelle des nouveaux rituels de sacres et ordinations (Cf ‘Sel de la Terre’ (revue d’Avrillé) n° 54, 56, 58). Curieusement, le « Sel de la Terre » n’a jamais étudié le rôle de l’anglicanisme et son action subversive contre l’Église Catholique. En 1996, lors du centenaire d’ « Apostolicae Curae » (encyclique de Léon XIII sur l’invalidité des ordinations anglicanes), la revue des dominicains est restée muette comme une carpe sur le sujet !… Bizarre, très bizarre ! Dis-moi qui t’inspire et je te dirai qui tu es !…

[23] Du moins en apparence, car il est quelque peu stupéfiant que Mgr Williamson ait couvert des « affaires de mœurs » impliquant des séminaristes, en Amérique du Nord et du Sud (Cf Affaire du prédateur homosexuel Carlos Urrutigoity, notamment…).

[24] La plus ennuyeuse étant sa déclaration révisionniste mondialement connue puisque répercutée par tous les médias aux ordres des Puissances Obscures. Quel besoin avait-il de faire une déclaration aussi fracassante sur « le » sujet le plus tabou depuis 1945 !… Pourquoi une telle provocation, qui retombe sur la Tradition, nos ennemis n’ayant pas manqué de faire l’amalgame entre la Tradition et le Révisionnisme comme ils n’avaient pas manqué de faire l’amalgame entre la Tradition et le Front National, superbe voie de garage ménagée par la République Maçonnique qui a toujours besoin d’une ‘anti-thèse’ sous la main pour faire avancer son entreprise de démolition !… Front National, Révisionnisme : deux superbes mines, actionnées par l’Ennemi pour disqualifier la Tradition Catholique !

[25] Table Ronde, une des Sectes agissantes du Haut Mondialisme Anglo-Saxon, fondée par Cecil Rhodes. Voir Epiphanius, Jacques Bordiot, Yann Moncomble, Carroll Quigley (« Anglo-American Establishment ») et Pierre Hillard pour de plus amples développements sur cette Secte Maçonnico-Fabienne de la Contre-Eglise !

[26] Auquel nous renvoyons nos lecteurs germanophones pour ne nombreux autres arguments imparables sur le « Danger Williamson ». Ils ne le regretteront pas : 82 pages de faits indiscutables qui doivent nous conduire à mettre hors d’état de nuire ce félon de la Perfide Albion !

[27] Notamment celle-ci : INRI pour ces suppôts du Démon a une autre signification : « Iesus Nazarenus Ressurrexit Incassum » ! ! ! « Jésus de Nazareth est Ressuscité en Vain » ! Qui n’y verrait la griffe de Lucifer ? !…

[28] Abbé Ennemi faisant le travail de l’Ennemi, ayant mis en doute la réalité du Complot de la Contre-Eglise (relire la note 11).

[29] Note de LHR : Misérable ouvrage de philosophie de l’Abbé Célier dont une analyse critique remarquable, faite par un docteur en philosophie, en démonte tout le système :

Il en était de même de ses cours ronéotés de philosophie à Châteauroux, qui étaient agrémentés de dessins, d’images ou de caricatures grotesques…

[30] Lire l’important ouvrage d’Augustin Delassus : « La Guerre de la Franc-Maçonnerie contre Fatima » (ESR) pour bien comprendre les enjeux !…

[31] Le Cardinal félon Rampolla del Tindaro, qui faillit être élu Pape à la place de St Pie X, en 1903, était franc-maçon et membre de l’OTO ! Ce luciférien est responsable de dégâts innombrables. Jean XXIII et Paul VI, ‘saints’ de l’église Conciliaire faisaient partie de son réseau. Voir sur ce sujet les articles retentissants de F. Causas, parus dans « Sous La Bannière » (n°126, 144 et 147). L’Opération Rampolla constitue en réalité la pièce maîtresse du Plan Pike, révélé en 1871, visant à répandre et à imposer sur le Monde les doctrines et le Culte de Lucifer, tout ceci après une série de Trois Guerres Mondiales, qui auront permis d’aboutir au fameux Gouvernement Universel pour lequel la Contre-Eglise œuvre depuis des siècles (Cf « Des Pions sur l’Echiquier » de William Guy Carr (ESR)).

[32] Lire la plume à la main un ouvrage de la plus haute importance, de L.-H. Remy : « La Religion Noachide. L’Enseignement d’Elie Benamozegh. Le Sanctuaire Inconnu » (ESR), réédition augmentée, complétée, commentée du livre « Le Sanctuaire Inconnu. Ma conversion au Judaïsme » de l’apostat Aimé Pallière. Volume expliquant la mise en place de la Religion Noachide Universelle, Gnostico-Luciférienne, par les Hautes Autorités de la Synagogue de Satan. Tel est le Plan actuel des suppôts de Lucifer, la récupération du dernier carré de la Tradition faisant partie de cette opération satanique ! La sortie récente d’un film consacré à Noé fait partie de cette entreprise de Subversion Mondiale ! Rien n’est innocent…

[33] Dernièrement, un nouveau problème a été soulevé : l’invalidité de certains baptêmes anglicans. Espérons que Mgr Williamson n’a pas été baptisé de la sorte et que Mgr Lefebvre, en le recevant dans sa Fraternité, a eu la présence d’esprit de le rebaptiser sous condition car les conséquences seraient dramatiques : invalidité de l’ordination, invalidité du sacre, nullité de tous les actes posés !…


 

  1. charles
    charles lien permanent
    juillet 17, 2014

    Excellent article…excellents rappels…… À lire et relire sans modération ! (cela me rappelle le bon temps !)

    Je tiens, en ce qui me concerne, ce personnage mitré comme l’individu le plus dangereux au sein du traditionalisme…. C’est mon opinion…et je la partage !   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Et, en ce qui concerne Bonnet de Viller http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif, malgré les bons articles que l’on trouvait sur son bulletin « Sous la Bannière », il suffira de rappeler à tous nos amis lecteurs que ce personnage aimait à dire qu’il n’était pas sédévacantiste…sans préciser toutefois ce qu’il était vraiment !  Du même tonneau doctrinal que Mgr Williamson en somme… Paraître le plus à « droite » possible…sans en admettre les fondamentaux…ce qui explique pour eux la nécessité de l’emploi quasi permanent du sophisme !

    J’ai connu personnellement, quoique brièvement, M. l’Abbé Mouraux dans les années 70.

    Il faisait partie de cette vieille génération de prêtres, à la foi incarnée et à l’âme combative, à qui « on ne la faisait pas ».

    Suivi un jour par deux petits voyous, qui, dans la rue, l’insultaient ainsi que Notre-Dame, l’Abbé nous racontait qu’il s’était soudainement retourné et avait asséné un violent coup de poing à l’un d’entre eux, mettant aussitôt les deux compères en fuite !!! Voyant notre surprise devant autant de violence de la part d’un prêtre, l’Abbé nous avait rétorqué avec ses petits yeux malicieux comme éclairés par une flamme : « Ils insultaient la Sainte Vierge ! Alors mon sang n’a fait qu’un tour et c’est parti tout seul !!! » Et je peux vous assurer qu’il n’y avait chez l’Abbé pas le moindre soupçon de remords ou de regret !!! Miles Christi……

    Autre anecdote, très particulière : des laïcs amis ayant accompagné l’Abbé Mouraux à la gare pour un petit voyage vers sa bonne ville de Nancy, ceux-ci lui ont demandé sa bénédiction sacerdotale avant qu’il ne monte dans le train. Ce qui fut fait !

    Quelle ne fut pas leur stupeur, lorsqu’ils furent abordés, dès le départ du train, par un individu bouleversé qui leur déclara sérieusement avoir assisté à cette bénédiction du prêtre et avoir été le témoin d’une lumière très vive qui entoura alors les mains du prêtre !! Interrogé par mes amis de l’époque, il semblait que cet individu avait plus ou moins perdu la foi et qu’il avait été bouleversé de voir de quelle manière Dieu se rappelait à lui. Petite manifestation surnaturelle ou pas, je pose la question de savoir s’il n’y avait pas eu de prêtre, et ce genre de prêtre, cette âme à la dérive aurait-elle eu cette grâce insigne ? La réponse est : NON. (ceux qui sont d’un avis différent, intervenez !)

    Ce genre de prêtre nous manque cruellement !

    Sic transit gloria mundi……
     

  2. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    juillet 18, 2014

    Oui, très bon article, très utile au moment ou la « Résistance » délire voir le blog Avec l’Immaculée, ou vient d’être fondée à Avrillé sous sa houlette : « L’union sacerdotale Marcel Lefebvre »  avec l’abbé Pivert et l’abbé de Mérode entre autres.

    Il suffit de constater que le seul ennemi pour eux est le sédévacantisme. Mgr Williamson pousse la malhonnêteté à assimiler les catholiques voulant conserve la foi aux libéraux, pour se situer sur une impossible ligne de crête, qu’il présente comme la position soi-disant de Mgr Lefebvre, ce qui est une forfaiture qui ne tient aucun compte de l’évolution de la pensée du Fondateur.

    D’autres petits détails, comme le fait de citer un « sage évêque anglican », de s’attacher aux apparitions plus que douteuses de ND d’Aquita ; de réordonner sous condition des prêtres conciliaires, sans se soucier véritablement de la formation doctrinale reçue ; de distiller dans son Commentaire une pensée très personnelle sans jamais aucune référence au Magistère ; de refuser obstinément de tirer des conclusions des prémices qu’il pose : « Dans ce cas on juge en accord avec 260 Papes contre seulement six, mais cela ne prouve pas l’invalidité de ces six derniers Papes. »…….

    Tout cela doit, comme le dit l’auteur de l’article, doit déclencher les « détecteurs de fumée ».

    Omnia probate quod bonum tenete

     

  3. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    juillet 18, 2014

    Une fraternité bis …

  4. caussin lien permanent
    juillet 20, 2014

    L’auteur de l’article demande que la note 13 soit purement et simplement retirée car elle n’est pas de lui et n’apporte strictement rien de constructif au débat !

    • Cave Ne Cadas
      juillet 20, 2014

      Non effectivement, elle n’apporte rien au débat… nais comme c’est précisé, c’est une « Note de LHR »… qui complète l’information…
       
      En revanche, je trouve, personnellement, que « L’auteur » s’étant “inspiré” (les jeunes aujourd’hui disent « pomper »…) à 95% des études & travaux de feu Virgo-Maria(.org)… il aurait pu (dû) le préciser !!! (mis à part un « Cf ‘Virgo Maria’ pour toutes les explications… » au §5 sur les « prêtres sodomites comme par exemple l’abbé Eric Ensey ou l’abbé Carlos Urrutigoity »…)
       
      S’“inspirér” (les jeunes aujourd’hui disent « pomper »…) de VM, est-ce donc une « tare inavouable » pour « L’auteur » ??? (ou l’éditeur ?)…(au détriment de la justice ?)
      Qu’il n’ose nommer (sauf pour les histoires de “sodomites”) « le mal absolu » qui a tant fait, en études & recherches, pour la Vérité…
       

  5. charles
    charles lien permanent
    juillet 20, 2014

    Note 13 : « Tel croit guiller Guillot que Guillot guille. »  (Littré)  http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
     

  6. Paule Dupont lien permanent
    mars 9, 2016

    En fait on comprend pas bien tous ces raisonnements contradictoires. En fait ce qui vous aurait plu c’est que Mgr Levebvre crée une nouvelle église, comme Luther ou Calvin, puisque l’église conciliaire n’est plus l’Église ?

    Mais dans ce cas, c’est bien ce que Williamson s’apprête à faire, en faisant une nouvelle scission, donc en s’éloignant aussi bien de l’église conciliaire que de Fellay, et en sacrant un évêque, de sa propre initiative ?

    Le démon se délecte de toutes ses arguties, et vous ne faites pas moins son travail que les franc-maçons que vous dénoncez.

    La tunique du Christ est réduite en confetti.

    Heureusement que l’Église a l’éternité et que les portes et portiques de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Même défaillante à l’image de son fondateur Pierre, l’Église a tenu depuis 2000ans, elle tiendra jusqu’à la fin des temps, par définition.

     

     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      mars 9, 2016

      Paule vous avez tout faux !!!
       
      Je vois que : vous ne « comprenez pas bien tous ces raisonnements contradictoires » [contradictoires]…selon vous…
       

      1. L’archevêque Marcel Lefebvre n’avait pas besoin de « créer une nouvelle église » comme vous dites (mal) puisque dans « Vatican d’Eux »… il restait d’Église !!! il représentait l’Église catholique… Les autres créaient bien « une nouvelle église » par la SECTE Conciliaire…
      2. Monseigneur Willian Nelson Williamson fait bien « une nouvelle scission » (comme vous dites) …mais ne « s’éloigne PAS de l’église [secte] Conciliaire »… mais “R&R” “Résiste…&…LA Reconnait” [tout comme vous !] comme étant l’Église catholique !!! (Ce qui n’est pas possible puisqu’elle [la secte marrane Conciliaire] éclipse l’Église catholique)
      3. Si effectivement, l’Église catholique A l’Éternité… et que « les Portes de l’Enfer NE PRÉVAUDRONT PAS »… Elle (L’ÉGLISE) N’A JAMAIS failli !!! Et son premier Vicaire non plus !!! (Pierre n’est pas SON fondateur… SON Fondateur EST Notre Seigneur Jésus-Christ !!!) ; Pierre a été choisi par Jésus-Christ comme premier Chef [PAPE] de l’Église Qu’Il fondait par son Incarnation…. À noter pour votre gouverne : que Pierre, Pape et Premier Vicaire de J-C sur terre N’A JAMAIS failli une fois assisté de l’Esprit-Saint… il a eu un moment de défaillance pendant la Passion de Notre Sauveur en le « reniant » ! mais se fût passager… (non comme Judas Iscariote)

       

       

  7. gg
    mars 9, 2016

    …« ce fut passager », et surtout… ce fut.. AVANT le « paix mes agneaux », et le « va et confirme tes frères »… qui lui confère le Charisme d’infaillibilité !!!

     

    Donc, AUCUN PAPE, de Saint Pierre à Pie XII, n’a jamais failli, dans l’enseignement public de la Foi, pour toute l’Église !
     

    • Edouard-Marie
      Edouard-Marie lien permanent
      mars 10, 2016

      Et ce ne fut pas à proprement parlé une défaillance dans la Foi mais une défaillance dans la fidélité, une trahison à la personne de NSJC et non la propagation d’hérésie.

      Et comme le dit GG ce fut avant d’avoir été institué Pontife suprême.

       

      Arguties fraternitaire donc.
       

  8. alain blaise lien permanent
    août 30, 2017

    Que peut-il sortir de bon de l’Angleterre ? Que pouvait-il sortir de bon de la Galilée des nations ? La grande Révolution de 1789 qui a donné au monde « les droits de l’homme et du citoyen » n’est-elle pas l’oeuvre de l’Angleterre, d’ailleurs le franc-maçon Jean-Théophile Desagluiers n’était-il pas anglais? Le gallicanisme n’est-il pas meilleur que l’anglicanisme ? Qui a dit que BEDE le Vénérable, Margaret CLITHEROW et Edmond CAMPION, pour ne citer que ceux-là, étaient anglais ? Regardons les Ecritures, il ne peut sortir rien de bon de l’Angleterre car même si Sainte Jeanne avait un tant soit peu, à l’instar de son Seigneur JESUS-CHRIST, prié pour ses bourreaux, une telle prière ne saurait être exaucée par le CHRIST qui nous apprend à exécrer tout ce qui  est anglais. Ils sont si sataniques tous ces anglais, que toute trace de vrai catholicisme a disparu en Angleterre et il est impossible qu’un Anglais, et plus largement un anglo-saxon, puisse se convertir au CHRIST. En toute modestie, nous pouvons dire que sans la France, pas de catholicisme, car le CHRIST est  dépendant des Français pour étendre son règne . La gloire du CHRIST-ROI c’est la gloire de la France…

Trackbacks & Pingbacks

  1. Mgr Williamson glorifie un membre des loges illuministes Anglicano-Rose+Croix | Le CatholicaPedia Blog

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif