Aller au contenu

Ralliement F$$PX : Éclipse Totale !

2014 novembre 21

 

Mise à Jour du dimanche 23 novembre 2014

Contacté, l’abbé de Cacqueray dément en nuançant : ce n’est pas encore signé mais très très imminent et renvoie — hélas sans humour ! — aux deux communiqués, de Rome et de Menzingen, après la dernière réunion-farce. Alors qu’ils suent la fausseté et la manip’, l’un comme l’autre ! Mentalement tout est déjà fait et le seul fait de rencontrer ces “anti-christ” est une trahison envers le fondateur qui les qualifiait déjà ainsi, avec justesse, il y a vingt ans : que dirait-il à ce jour ?

 
scoop_blanc

Nous recevons ce matin le message suivant d’un ami bien informé et de source sûre…

 

Objet : ralliement

Chers amis, ce message global, en toute hâte, juste après avoir reçu l’autorisation de la part de mon informateur, de le diffuser : l’abbé de Cacqueray, désormais novice chez St François, et donc libéré de toute contrainte, vient de téléphoner à M. Hubert Guillemin, de Brest, pour lui dire que Menzingen avait signé avec Rome. C’est fait !

 

Par ailleurs, l’abbé Morel, du district des E.U., prêtre “conciliaire” réordonné sub conditione, a reçu de ses anciens confrères minutanti de la Curie l’information suivante : la Fraternité envoie à Rome depuis quelques jours les CV de tous ses prêtres, pour préparer leur intégration.

 

Autrement dit, nous entrons maintenant dans l’Éclipse Totale de l’Église !

Éclipse totale du soleil (l'Église catholique)

Il ne nous reste plus — comme les sous-mariniers — qu’à “Partir”. Quitter le quai, la lumière, les bruits du monde…plonger pour partir vraiment, longtemps, enfin… car ce sera maintenant “L’heure des ténèbres” ! et préparer nos “cierges de la Chandeleur”.

Jusqu’au tout dernier moment, chacun aura profité d’être à terre pour téléphoner à ses proches, avec lesquels il n’y aura plus de contact pendant de longues semaines…

Padre Pio écrit ceci entre février et mai 1950 :

« Un grand châtiment se prépare : ce sera effroyable comme jamais depuis la création du monde.

L’Heure de ma venue est proche, mais Je manifesterai Ma Miséricorde.

Votre époque sera témoin d’un châtiment terrible. Mes Anges qui seront les exécuteurs de ce travail sont prêts. Ils prendront un soin spirituel d’anéantir tous ceux qui se moquent de Moi et qui ne croiront pas à Mes Prophéties.

Des ouragans de feu seront lancés des nuages et s’étendront à la terre entière. Des orages, des tempêtes, du tonnerre et des pluies ininterrompues, des tremblements de terre couvriront la terre entière pendant 3 jours et 3 nuits. Une pluie ininterrompue surviendra alors, elle commencera par une nuit très froide.

Tout ceci pour prouver que Dieu est le Maître de Sa Création. Ceux qui espèrent et croient en Mes paroles n’auront rien à redouter ni ceux qui répandent Mon message car Je ne les abandonnerai pas. Aucun mal n’arrivera à ceux qui seront en état de grâce et chercheront la protection de Ma Mère. Pour vous préparer à cette épreuve, Je vous donnerai des signes et des instructions.

La nuit sera très froide, le vent surgira après un certain temps, le tonnerre se fera entendre. Fermez toutes les portes et les fenêtres. Ne parlez à personne de l’extérieur. Agenouillez-vous devant votre Crucifix, regrettez vos péchés. Priez Ma Mère pour obtenir sa protection.

Ne regardez pas dehors pendant le tremblement de terre, parce que le courroux de Dieu est Saint. La vue des effets de sa Colère, vous ne la supporteriez pas. Ceux qui négligeront cet avertissement seront abandonnés et instantanément tués de frayeur par la colère divine.

Le vent emportera des gaz empoisonnés qui se répandront par toute la terre. Ceux qui souffriront innocemment seront martyrs et entreront dans Mon Royaume. Satan triomphera mais après 3 nuits, le tremblement de terre et le feu cesseront et le jour suivant, le soleil brillera de nouveau.

Après ces châtiments, les Anges descendront du Ciel et répandront l’esprit de Paix sur la terre. Un sentiment de gratitude incommensurable prendra possession de tous ceux qui survivront à cette terrible épreuve.

Il faut prier ! Dites pieusement le chapelet en commun si possible, ou seul, mais dites-le bien. L’Heure approche, priez sans relâche, vous ne serez pas déçus.

Les hommes n’entendent pas mon appel, ils durcissent leurs cœurs, ils résistent à ma grâce ; ils repoussent Ma Miséricorde et Mon Amour. L’humanité est pire que lors du déluge.
L’humanité étouffe dans le marasme du péché. J’ai grande envie d’exterminer cette race, mais à cause des justes, Je laisserai régner Ma Miséricorde. »

Depuis l’éruption solaire survenue le 24 octobre 2014… On assiste sur Internet à des rumeurs de “3 jours de ténèbres” pour décembre 2014 qui aurait pour origine une tempête solaire. Selon les sites Internet qui ont relayé l’information, une tempête solaire devait priver la Terre de lumière pendant trois jours complets, les 21, 22 et 23 décembre 2014. (Étonnant, n’est-il pas !!!?)

 

* * *

 

Suite du message de notre correspondant ami :

Enfin, le site “Un évêque s’est levé” est remplacé — avantageusement — par “Reconquista.blog”. Vous y trouverez, dans la marge de droite, un article très éclairant sur “Mgr F. et l’éthique du commerce” (ou quelque chose d’approchant) : on y apprend de l’abbé Girouard, interrogeant l’abbé Wegner, que la nouvelle tactique de la Fraternité sort toute armée des conseils d’un expert en commerce. Il faut, dit-il, pour lever l’hypothèque du papisme [car les conciliaires sont des fanatiques du pape, et ses hérésies leur importent peu], être dans la place. Le fruit romain est mûr (décadence morale absolue – cf. B.XVI claustré pour cause d’inculpation !-, finances à zéro, cardinaux jouisseurs et incrédules… etc, etc) et l’héritier sera le prélat sérieux, bonne morale et bonne messe, qui sera là au jour de la passation de pouvoir.

 

Église en déshérence, Fellay légataire universel par captation d’héritage, dirait le juriste.

À quand Fellay Ier ?

Je résume, allez y voir !!!

Avec cela vous êtes au courant de (presque) tout avant tout le monde.

Amitiés à vous tous.

 


 

Nous savions que la gente-dame “Gentiloup” avais sabordé son forum fin octobre… (suite aux rumeurs d’Internet sur les “3 jours de ténèbres” pour décembre 2014 qui aurait pour origine la tempête solaire…?) mais de là à dire qu’il “est remplacé — avantageusement — par “Reconquista.blog”“… ce blogue (http://cristiadatradicinalista.blogspot.fr/) est tenu par La (fausse) Résistance.

Ce blogue propose en effet dans sa colonne de droite une série de sites de la “Résistance francophone” dont “Institut Chrétien de Recherches et d’Études Sociales” propose ce vieil article de juillet 2013 :

Mgr Fellay vient d’épouser l’Éthique des Affaires

La nouvelle a été révélée par l’abbé Girouard, dans son sermon du 2 juin 2013. Ce prêtre canadien, résistant au vent de ralliement qui balaie la FSSPX, a rendu compte d’un fait important expliquant la nouvelle attitude de Menzingen vis-à-vis de la Rome conciliaire. De quoi s’agit-il ?

(http://www.icres.pro/article-mgr-fellay-vient-d-epouser-l-ethique-des-affaires-119054049.html)
 

47 réponses
  1. Avatar
    Alexandre lien permanent
    novembre 21, 2014

    C’est juste la 10° fois que la FSSPX rallie officiellement, c’est pénible d’être sur ce point obnubilé par cette fraternité ! Et à chaque fois, rien ! Je ne vais pas faire la liste de toutes les fois où certains “spécialistes” annonçaient que, ça y est, la FSSPX ralliait ! Cela fait depuis des années qu’à chaque fois la sphère “tradie” est en ébullition et sur le qui-vive…

    Quant à ces trois jours de ténèbres, c’est étonnant… Je croyais que ces trois jours surprendraient tout le monde. Mais là non puisque tout le monde en parle sur Internet ! Quant à cette prochaine éruption solaire, là aussi c’est surprenant puisqu’il est techniquement impossible (à l’heure actuelle) de prévoir une éruption solaire plus de 24 heures à l’avance…

    À force de vouloir faire dans le sensationnel, on se discrédite ! RDV le 24 décembre ! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 21, 2014

      Alexandre le malheureux, (que SA F$$PX rallie la Prostitué de Babylone)
       
      Sait-il le sens des corrélations ?
       
      Ralliement de la F$$PX = Éclipse totale de l’Église
      Éclipse totale de l’Église = « Heures des ténèbres »
       
      « L’heure des ténèbres » = “grand châtiment”
      “grand châtiment” >>> à mettre en parallèle : « rumeurs de « 3 jours de ténèbres » pour décembre 2014 »
       

      (Étonnant, n’est-il pas !!!?)

       

      • Avatar
        Alexandre lien permanent
        novembre 21, 2014

        Vous écrivez :

        “Alexandre le malheureux, (que SA F$$PX rallie la Prostitué de Babylone)”

        Procès d’intention, je ne mets pas les pieds à la FSSPX étant non una cum ! Citez-moi un de mes propos pouvant laisser penser que j’en fait partie !

         

        Vous écrivez :

        “Ralliement de la F$$PX = Éclipse totale de l’Église”

        Pouvez-vous prouver le lien ? D’ailleurs, la FSSPX est depuis ses origines una cum les modernistes !

        Faisiez-vous partie de ces personnes qui prêchaient que la fin du monde était fin décembre 1999 ? Vous devriez être plus prudent quand vous donnez des dates ! Car cela pourrait vous ridiculiser !

         

        • Cave Ne Cadas
          Cave Ne Cadas lien permanent*
          novembre 21, 2014

          Qui vous parle de fin du monde ? (sinon vous !)
           
          Et vous ne lisez pas correctement nos articles…
           
          Nous ne donnons pas de dates…
          Je vous parle de rumeurs “sur Internet” !
           

          • Avatar
            Alexandre lien permanent
            novembre 21, 2014

            Vous insinuez que les ténèbres seront fin décembre en colportant ces rumeurs sans les condamner comme il faudrait le faire !

            • Cave Ne Cadas
              Cave Ne Cadas lien permanent*
              novembre 21, 2014

              Alexandre vous me lassez avec toutes vos contradictions tirées par les cheveux
               
              Je n’insinue rien.
              Mais je dis :

              Ralliement de la F$$PX = Éclipse totale de l’Église
              Éclipse totale de l’Église = « Heures des ténèbres »

              …préparez-vous !
               

  2. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    novembre 21, 2014

    Eh bien comme ça les choses sont claires !

    Nous voilà donc en première ligne, ça promet !

    En tous cas tout est mérité, Dieu reconnaîtra les siens !!!
     

  3. Avatar
    novembre 21, 2014

    Vous allez pas nous refaire le coup de la fin du monde quand même ?!!?

    Et puis la fsspx n’est pas l’église de Dieu, donc avec ou sans elle l’Église est déjà bien éclipsée depuis longtemps.

    Que ça ne vous empêche pas de prier !

  4. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus lien permanent
    novembre 21, 2014

    Aloooors !

    Elle est en communion PLEINE ou pas ??? la Lefebvreuse fraternité  d’écône …pas !!!
     

    « Tu veux ou tu veux pas
    Tu veux c´est bien
    Si tu veux pas tant pis
    Si tu veux pas
    J´en f´rai pas une maladie
    Oui mais voilà réponds-moi
    Non ou bien oui
    C´est comme ci ou comme ça
    Ou tu veux ou tu veux pas »

     

    Tandis que le séducteur juif « napoléonien » Zemmour fait son beurre sur « le suicide français de sa république »,
    le Très Catholique Bourbon fait seulement le sien pour la Gloire de l’Église éclipsée.

    Du grand, du très GRAND Petrus comme je l’aime, Docteur eschatologique avec la mention Summa cum laude, à consommer sans modération.

    Les lefebvro-conciliaires en ont la chiasse, sévère !!!

    Pour en finir avec 40 ans de lefebvrisme !

    QUARANTE ANS. Voilà tout juste quarante ans que Mgr Lefebvre publiait sa célèbre déclaration du 21 novembre 1974.
     
    Dans Itinéraires, Jean Madiran était allé jusqu’à écrire qu’elle était « la charte de l’Église militante ». Elle est en réalité le principal acte fondateur du lefebvrisme et tous ceux qui se réclament du fondateur d’Écône aujourd’hui encore font totalement leur cette déclaration. C’est le cas de Suresnes et de Menzingen qui ont commémoré le quarantième anniversaire de cette déclaration en la relayant sur les sites Internet de La Porte latine et de Dici. Les dissidents anti-fellaysiens de l’Union sacerdotale Marcel Lefebvre (USML) se réclament, eux aussi, ouvertement, de cette déclaration. Le Père Bruno, coordinateur national de l’USML, a placé ce même texte sur le site officiel de l’Union, France fidèle, et écrit que « ce texte magnifique est la charte de notre combat. (…) Nous faisons nôtre (cette déclaration) ».
     
    De prime abord l’on pourrait s’étonner : comment se fait-il que des frères ennemis qui ont une vision diamétralement opposée sur le principe d’un accord avec la « Rome moderniste » puissent se réclamer, avec un même enthousiasme et une belle unanimité, de la déclaration du 21 novembre 1974 ? La réponse est simple : c’est que dans cette déclaration, acte fondateur du lefebvrisme, on trouve résumée, concentrée toute l’incohérence fondamentale du mouvement et de la pensée lefebvristes. Dans ce document Mgr Lefebvre reconnaît en Paul VI et dans ceux qui l’entourent au Vatican à la fois la Rome moderniste (à laquelle il faut désobéir) et la Rome éternelle (à laquelle il faut être fidèle). On ne peut en effet comprendre autrement cette déclaration car ceux qui pensaient et disaient que la Rome moderniste n’était en rien la Rome éternelle et qu’elle était donc illégitime, hérétique, apostate et sans aucune autorité ont été systématiquement chassés de la FSSPX. Cela vaut toujours aujourd’hui car expulser tous les prêtres ou séminaristes convaincus de sédévacantisme est vite devenu un sport national (et même international) au sein de ladite Fraternité.
     
    Au reste, dans cette déclaration que les esprits superficiels et faux jugent magnifique alors qu’elle est théologiquement nulle et absurde, tout à fait à l’image de son auteur, Mgr Lefebvre reconnaît publiquement l’autorité de Paul VI qu’il qualifie de « saint Père » , de « Souverain Pontife » de « successeur de Pierre » Par trois fois, dans cette déclaration, le fondateur de la FSSPX reconnaît publiquement en Montini le vicaire du Christ. Chapeau bas ! Pis (si l’on puit dire), dans ce texte, Mgr Lefebvre introduit le principe du libre-examen protestant consistant à trier dans les discours et les actes de celui qu’il reconnaît comme successeur de Pierre : « si une certaine contradiction se manifestait dans ses paroles et ses actes (ceux de Paul VI reconnu par lui comme pape) ainsi que dans les actes des dicastères, alors nous choisissons ce qui a toujours été enseigné et nous faisons la sourde oreille aux nouveautés destructrices de l’Église. » Autrement dit Mgr Lefebvre s’érige en magistère parallèle tout en reconnaissant l’autorité de Paul VI. C’est à lui que revient désormais le soin de trier (au nom de quelle autorité ? de quelle infaillibilité ? de quelle légitimité ?) ce qui est catholique, ce qui est acceptable, ce qui est conforme à la Tradition et ce qui ne l’est pas dans les paroles et les actes de ceux qu’il reconnaît comme vicaires du Christ. Il s’agit là d’une revendication exorbitante car quel est le garant infaillible de la Tradition sinon le magistère, sinon le pape qui est, rappelons-le, la règle vivante et prochaine de la foi. C’est au pape qu’il appartient de dire avec autorité ce qui est conforme à la Tradition et ce qui ne l’est pas, ce qui est catholique et ce qui ne l’est pas. Si l’on pense et agit autrement, on n’est plus catholique. Là où est Pierre, là est l’Église.
     
    On voit donc que le lefebvrisme s’en prend même aux fondements mêmes de l’Église, vicie l’acte de foi. Car si nous croyons les vérités de foi (objet de la révélation), c’est parce que Dieu les a révélées (auteur de la révélation) et que l’Église nous les enseigne (règle de la foi). L’Église jouit donc d’une infaillibilité doctrinale. Faire sien le discours lefebvriste, ce n’est rien moins que s’en prendre à la pierre sur laquelle repose l’Église. Il faut vraiment que les traditionalistes soient relativistes et se désintéressent complètement des questions doctrinales pour avoir sans cesse à la bouche du saint Marcel par-ci, du saint Marcel par-là (rappelons d’ailleurs que Mgr Williamson a fondé une initiative Saint Marcel, que l’abbé Philippe Laguérie, une fois exclu de la FSSPX en 2004 et auquel Suresnes avait envoyé des vigiles et des chiens pour le chasser du prieuré de Bruges, avait fondé une cultuelle saint Marcel, que ses partisans avaient animé un site nommé Fraternité canal historique et que ceux qui entourent aujourd’hui Richard Williamson sont regroupés dans l’Union sacerdotale Marcel Lefebvre. Comme s’il s’agissait déjà d’un saint canonisé par la sainte Église ! Même l’abbé Abrahamowicz a créé en Italie une Domus Marcel Lefebvre. Décidément on n’en sort pas ! ) Comme me le confiait plaisamment un vieux prêtre sédévacantiste, il ne faut pas trop attendre des prêtres qui quittent aujourd’hui la FSSPX (ou qui en ont été chassés) car après avoir été 10, 20, 30 ou 40 ans dans une fosse sceptique ou une fosse à purin, c’est normal qu’ils sentent mauvais ! Ou, comme me le disait pareillement une dame à la pointe du combat sédévacantiste ultra (ça j’adore !) depuis un demi-siècle « que vouliez-vous qu’il sortît de bon d’une source empoisonnée comme Lefebvre ? » Difficile de lui donner tort.
     
    Nous l’avons déjà souvent écrit : Monseigneur Lefebvre, c’est comme le Bazar de l’Hôtel de Ville de Paris : on y trouve tout… et son contraire ! C’est pourquoi, dans les divisions actuelles de la FSSPX et des communautés amies, l’on se lance à la figure des déclarations contradictoires, mais toutes parfaitement authentiques, de Mgr Lefebvre pour justifier sa position. Chacun s’érige ainsi en disciple authentique du défunt fondateur de la FSSPX, en gardien de l’Ordre du temple lefebvrien sans jamais se poser la question de savoir si ces divisions fratricides n’ont précisément pas pour origine les incohérences, les atermoiements et, disons-le, la duplicité de Mgr Lefebvre dont le moins que l’on puisse dire est qu’il n’est pas un modèle d’invariance. En avril 2012 les évêques de la FSSPX se sont envoyés sans aménité des lettres cinglantes avec des citations contradictoires mais authentiques de Mgr Lefebvre. Les accordistes mettent en avant les nombreuses déclarations et prises de position du fondateur d’Écône en faveur des accords avec les occupants du Vatican, les anti-accordistes mettent en exergue les déclarations, aussi nombreuses, du même Mgr Lefebvre contre les accords. Mais tous restent inconditionnellement lefebvristes sans se poser de questions ! C’est t’y pas beau !
     
    Si Mgr Lefebvre a dit tout et son contraire, c’est qu’il n’a pas osé franchir le Rubicon. Par tempérament diplomate, libéral et consensuel, par lâcheté, par crainte des conséquences, bref pour des raisons essentiellement mondaines. Or il n’est rien de pire que ceux qui ne vont pas au bout de leur combat. Dieu vomit les tièdes. La tiédeur, c’est déjà une forme de trahison, peut-être la pire qui soit. Il faut rappeler que Mgr Lefebvre n’a réagi que très tardivement à la révolution dans l’Église. Il a ainsi refusé d’apposer sa signature au Bref examen critique des cardinaux Ottaviani et Bacci (en fait le texte avait été rédigé par le père Guérard des Lauriers autrement plus doctrinal que le fondateur de la FSSPX, même si sa Thèse ne nous convainc nullement !), il a signé tous les textes de Vatican II contrairement à ce qu’il avait affirmé mensongèrement pendant des années (il a fallu attendre la biographie de Mgr Tissier de Mallerais pour mettre fin à cette légende) et il a demandé (et obtenu) les autorisations nécessaires à de (pseudo-) autorités conciliaires pour la création de la Fraternité et du séminaire en 1970. Mgr Lefebvre n’était donc pas un briseur de barrage, un valeureux combattant de la foi. Là où nous aurions eu besoin d’un athlète de la foi, nous avons eu un diplomate. Là où il aurait fallu un confesseur de la foi, nous avons eu un prélat pragmatique et naviguant à vue. Là où il aurait fallu un pourfendeur infatigable de l’hérésie et de l’apostasie, nous avons eu un politicien essayant de négocier une place au sein de l’église Conciliaire. Là où il aurait fallu former des âmes de feu, des âmes qui brûlent, prêtes à tous les sacrifices, toutes les persécutions, n’ont été promues que des lavettes énamourées devant Monseigneur (Mgr a dit, Mgr a fait, Mgr pense…), des tartuffes, des hommes sans consistance, sans conviction, sans colonne vertébrale, des Lorans, des Schmidberger, des Simoulin, des Bouchacourt, des de La Rocque, digne héritier du défunt colonel de La Rocque connu pour son modérantisme et son strict légalisme à l’égard de la IIIe République maçonnique, des Fellay qui, dans le civil, n’aurait pas pu espérer mieux qu’être chef de rayon à la Migros !

    Si tous ces gens n’étaient pas aveuglés par le culte sectaire qu’ils vouent à un simple évêque sans juridiction et qu’ils étaient un tant soit peu capables d’esprit critique, de distance critique à l’égard de leur maître à penser, ils auraient compris que les crises à répétition de la FSSPX depuis quarante ans n’ont d’autre origine que les incohérences doctrinales de Mgr Lefebvre, que sa versatilité. Selon ses intérêts du moment, selon ses interlocuteurs, selon ses auditeurs, il était capable de dire tout et son contraire. Y compris à l’intérieur d’un même discours, d’une même homélie. Il serait d’ailleurs instructif de faire un livre sur les contradictions permanentes du ci-devant archevêque de Dakar. Sur la page de droite on mettrait les déclarations de rupture avec le modernisme et avec le Vatican, sur la page de gauche celles en faveur d’un accord pratique. Le résultat serait édifiant. Et il est faux de dire que ces contradictions ne seraient que l’effet d’un retard à l’allumage, de l’obscurité de la situation et qu’elles se seraient dissipées peu à peu, le temps l’aidant à voir plus clair. En septembre 1987 il déclare que Rome est dans l’apostasie, que tous ces gens ont quitté ou quittent l’Église, qu’on ne peut pas collaborer avec eux, même s’ils donnent un évêque, même s’ils lèvent les sanctions contre la FSSPX. Et presque aussitôt après cette déclaration apparemment très ferme, il s’engage dans des discussions avec le Vatican qui aboutissent à la signature du protocole d’accord le 5 mai 1988. Lequel n’est guère moins lamentable que le protocole signé 24 ans plus tard par Mgr Fellay.
     
    Dans les deux déclarations on reconnaît et on approuve explicitement le nouveau code canonique de 1983, la validité de la nouvelle messe et de tous les nouveaux sacrements, l’autorité de l’occupant du siège de Pierre et même Vatican II. Dans le document signé par Mgr Lefebvre, il est ainsi écrit :

    « Nous déclarons accepter la doctrine contenue dans le numéro 25 de la Constitution dogmatique Lumen Gentium du concile Vatican II sur le Magistère ecclésiastique et l’adhésion qui lui est due ».

    Dans la déclaration de Mgr Fellay, on peut lire :

    « le concile Vatican II à son tour éclaire — c’est-à-dire approfondit et explicite ultérieurement — certains aspects de la vie et de la doctrine de l’Église, implicitement présents en elle ou non encore formulés conceptuellement. »

    Certes Mgr Lefebvre a retiré sa signature dès le lendemain (6 mai 1988) mais, comme Mgr Fellay après lui, il ne s’est jamais vraiment rétracté sur le fond. Il aura même plusieurs déclarations ultérieures où il affirme que ce préambule n’était pas vraiment mauvais ni inacceptable car sinon il ne l’aurait pas signé. Ce qui a finalement empêché l’accord à l’époque, c’est le manque de confiance envers ses interlocuteurs romains et nullement la doctrine, la foi, les principes intangibles. Le désaccord s’est fait sur la composition des membres de la commission romaine qui devait être chargée de la « tradition » et à cause des doutes qu’avait Mgr Lefebvre dans la volonté de ses interlocuteurs de lui accorder un évêque issu de la FSSPX pour assurer la survie de son œuvre. Pour justifier qu’il soit quand même passé à l’acte en faisant des sacres sans mandat tout en reconnaissant publiquement l’autorité de Jean Paul II et en se disant en communion avec lui au canon de la messe, c’est-à-dire dans la partie la plus importante, la plus sacrée du saint sacrifice, et alors même qu’un an plus tôt il confiait dans un entretien avec Michel Reboul dans Monde et vie que s’il sacrait des évêques sans mandat pontifical il serait schismatique, Mgr Lefebvre eut une argumentation lamentable digne de sa personnalité : « les tentes sont louées », « les gens ont payé l’hôtel », bref on ne peut plus faire marche arrière.
     
    Le jour des sacres, dans son homélie, Mgr Lefebvre avait demandé que soient gravés sur sa tombe ces fameux mots de saint Paul : « Tradidi quod et accepi » J’ai transmis ce que j’ai reçu. Ses disciples ont évidemment obéi à sa recommandation. Et ses sectateurs encore aujourd’hui se pâment devant cette déclaration. Or là encore il s’agit d’une imposture : où Mgr Lefebvre a-t-il appris qu’un concile œcuménique promulgué par un vrai pape pouvait être faillible et seulement pastoral ? Où a-t-il lu que l’on pouvait sacrer des évêques contre la volonté explicite et publique de celui que l’on reconnaît comme le vicaire du Christ ? Où a-t-il appris que le magistère ordinaire et universel de l’Église n’était pas nécessairement infaillible ou que, pour qu’il le soit, il faut un consensus non seulement dans l’espace mais aussi dans le temps ? Où a-t-il appris que l’on pouvait maintenir un séminaire, former et ordonner des prêtres contre l’ordre formel de l’autorité que l’on considère comme légitime ? Où a-t-il appris que l’on pouvait conférer le sacrement de confirmation dans n’importe quel diocèse du monde sans même en référer à ceux que l’on reconnaît comme évêques résidentiels légitimes ? Où a-t-il appris que l’on pouvait se dire catholique et désobéir en tout à celui que l’on reconnaît publiquement comme vicaire du Christ ? Dans quel manuel de théologie catholique a-t-il appris que les canonisations faites par un vrai pape pouvaient ne pas être infaillibles, qu’une messe, qu’un code de droit canon, qu’un catéchisme, qu’un rituel de sacrements promulgués par le pape pour l’Église universelle pouvaient être nocifs et dangereux pour la foi ? Où a-t-il appris que l’on pouvait chasser à vie de sa prétendue fraternité et sans aucune hésitation des prêtres, des diacres que l’on a soi-même ordonnés au seul motif qu’en conscience ils ne peuvent se dire en communion au canon de la messe avec des occupants du siège de Pierre qui détruisent l’Église ? Où a-t-il appris que l’on pouvait sans aucun problème de conscience les jeter à la rue sans se soucier de leur survie, de leur couverture sociale, de leur détresse, de leur déréliction ? En cela, soit dit en passant, Mgr Fellay est un digne héritier de Mgr Lefebvre. Et c’est cet homme misérable que l’on présente comme un saint, comme un héros et un athlète de la foi, comme le sauveur de l’Église et de la Tradition. Alors qu’il en a été le plus redoutable et efficace fossoyeur.
     
    Comme l’écrivait avec sévérité mais avec justesse feu le père Barbara : après Jean XXIII, Paul VI et Jean Paul II (et, ajouterions-nous aujourd’hui, Benoît XVI et François), Mgr Lefebvre a été l’un des principaux destructeurs de l’Église militante, le plus redoutable adversaire du sédévacantisme et donc de la vérité catholique. Combien de prêtres et de laïcs m’ont déclaré qu’ils seraient devenus sédévacantistes sans Mgr Lefebvre auquel ils faisaient, à tort, toute confiance ? Il n’y a certes pas de quoi se vanter de ce bilan calamiteux. Chaque fois qu’il fallait faire un choix crucial, Lefebvre fit le mauvais : sur la validité de la messe et des nouveaux sacrements, sur l’autorité des occupants illégitimes du siège de Pierre, sur l’acceptation de la liturgie et du bréviaire de Jean XXIII, sur le choix des hommes aux postes-clés.
     
    La Fraternité Saint-Pie X, c’est un peu comme le Parti communiste de la grande époque. Il faut suivre inconditionnellement la ligne du parti, même quand celle-ci change (et elle change souvent). Si l’on n’obéit pas, on est expulsé sans pitié. Faire l’histoire de la Fraternité depuis quarante ans, c’est écrire l’histoire de ses purges, de ses exclusions. Il n’est donc pas étonnant que tout ce milieu soit de moins en moins crédible sur le plan humain, intellectuel et doctrinal. Un édifice ainsi construit sur du sable ne peut donner de bons fruits. Ce qui maintient encore en vie la FSSPX, c’est la force de la structure et la tyrannie de sa direction. De sorte qu’elle peut durer encore un certain temps : après tout, les partis politiques eux-mêmes, malgré leurs trahisons, leurs crimes, les scandales multiples qui les éclaboussent, se maintiennent durablement en vie et traversent les décennies. Mais si la structure demeure sur le plan légal, on peut s’interroger : que restera-t-il dans vingt ou trente ans du lefebvrisme, une fois que la FSSPX et les communautés amies auront été complètement absorbées par l’église Conciliaire, lorsque ce seront les faux prélats conciliaires qui conféreront les ordinations, les confirmations ? Rien probablement. Ou si peu. Mgr Lefebvre n’aura rien sauvé du tout. Pas même la messe puisque ce seront des « évêques » conciliaires invalides qui assureront demain les ordinations au sein de la FSSPX. Et même s’ils utilisent le rite traditionnel, cela ne sera d’aucun effet puisque ces “évêques” conciliaires ne sont ni prêtres ni évêques ayant été ordonnés et sacrés dans le cadre du nouveau rituel des ordinations et des sacres du 18 juin 1968 de Montini.
     
    Un certain nombre de prêtres à la base ne sont pas en phase avec l’actuelle politique de Menzingen mais ils suivent quand même car ils ne savent pas où aller. Ils sont perdus et le courage n’est pas leur vertu première. Il faut dire qu’avec un tel fondateur ils ont été, si j’ose dire, à bonne école. Et que dire des quatre évêques, plus lamentables les uns que les autres, y compris Richard Williamson qui accorde le plus grand crédit à de pseudo-apparitions mariales à une fidèle illuminée de la FSSPX et qui multiplie dans ses Kyrie eleison les attaques stupides et absurdes contre le sédévacantisme montrant ainsi une fois de plus que s’engager à ses côtés est une totale impasse. Mgr Lefebvre, c’est clair, a bien choisi ses évêques. Ils sont et mourront lefebvristes, qu’on se le dise, même s’ils se détestent entre eux ! Quant aux prêtres hostiles à la politique de Menzingen, ils préfèrent se soumettre à la terreur plutôt que de subir les simulacres de procès qu’a ainsi connu un abbé Pinaud ou un abbé Salenave. Comme dans les procès staliniens il fallait que le “coupable” reconnût sa faute, demandât pardon au tyran de Menzingen, à l’associé de l’affairiste milliardiaire et sioniste Maximilien Krah. On n’essaie pas de convaincre l’accusé qu’il se trompe, qu’il a tort sur le plan doctrinal, qu’il est dans l’erreur. Non, il doit confesser sa faute, demander publiquement pardon au grand timonier, promettre de ne plus recommencer et obéir en tous points à la ligne du parti. C’est ainsi que Mgr Lefebvre procédait à son époque : il refusait de rencontrer ceux qui l’avaient quitté ou qu’il avait exclu avant qu’ils ne fassent repentance et lui demandent pardon. L’abbé Seuillot nous a affirmé par exemple que c’est ainsi que Mgr Lefebvre avait procédé dans son cas. De sorte que l’entretien n’eut jamais lieu. Avec l’abbé Zins c’est encore pire : il avait fait croire à ce dernier qu’il accepterait de le rencontrer ; l’abbé Zins, désargenté, avait fait un long voyage pour le voir et finalement il s’est arrangé pour ne jamais le rencontrer, le faisant longuement poireauter. Mais à part, c’est sûr, Marcel Lefebvre est un saint qui est au paradis !
     
    On notera d’ailleurs que dans la si mal nommée Fraternité les procédés sont les mêmes à gauche qu’à droite : on a chassé sans ménagement l’abbé Aulagnier en 2003 (par un simple fax, difficile d’aller plus loin dans la sécheresse administrative) parce qu’il approuvait les accords de Campos. C’est d’autant plus un comble que c’est Menzingen qui a demandé aux prêtres de Campos de s’asseoir à ses côtés à la table des négociations avec le Vatican en 2000-2001. Et l’accord que l’abbé Aulagnier voulait faire sincèrement avec le Vatican, tout le monde sait aujourd’hui que Mgr Fellay y travaillait déjà à l’époque. Mais Paul Aulagnier avait simplement eu le tort de se déclarer trop tôt et trop ouvertement accordiste. Mgr Fellay, lui, voulait arriver au même objectif par la ruse, le mensonge et la duplicité. D’où l’orchestration pendant quinze ans d’un double discours : un discours ad intra contre les accords dans ses homélies, ses conférences, dans Cor unum. Et un discours ad extra (à travers notamment sa discrète et efficace courroie de transmission, le GREC) en faveur d’un rapprochement et d’un accord avec la “Rome moderniste”. Il est difficile d’aller plus loin dans la manipulation. Naturellement, pendant de longues années, les troupes lefebvristes n’y ont vu que du feu. Et maintenant que Fellay est débarrassé de Mgr Williamson, des dominicains d’Avrillé, des bénédictins de Nova Friburgo et des prêtres les plus remuants contre toute perspective d’accord, tout indique que la FSSPX va se rallier dans les mois ou, plus probablement, dans les quelques années qui viennent à la secte conciliaire.
     
    On le voit : la Fraternité Saint-Pie X n’aura servi historiquement qu’à canaliser et à neutraliser la résistance catholique à Vatican II et aux détestables réformes qui en sont issues. Comme le Front national aura réussi à neutraliser la résistance française au mondialisme et à la destruction de la France. Il faut vraiment avoir une cervelle de colibri pour ne pas le voir.
     
    Que faut-il donc faire pour ceux qui veulent rester intégralement catholiques dans les ténèbres actuelles ? Prier, se sanctifier, garder la foi dans toute son intégrité, voir clair sur l’hérésie moderniste et sur l’imposture du lefebvrisme. En résumé l’église Conciliaire n’est pas l’Église catholique, les occupants du siège de Pierre depuis Jean XXIII ne sont pas les vicaires du Christ, Mgr Lefebvre n’est pas le sauveur de la tradition mais son fossoyeur.
     
    Tout le reste n’est que balivernes.
     
    Petrus

     

    (MERCI !!! Petrus)
     

    • Cave Ne Cadas
      novembre 22, 2014

      Cher Omnibus Orthodoxis,
       
      Tout d’abord merci ! de nous avoir fait connaitre cette publication de “Petrus” car ne consultant plus ce forum de ralliés (Le Forum Catholique [!!!]) que très rarement… je n’ai pu en prendre connaissance (rapidement).
       
      Et il fallait le faire rapidement !!!
      Car vous l’avez peut-être remarqué… ce matin le “Fil” a disparu !
      Voici le lien : http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=763663
       
      Réponse de “Le Forum Catholique [!!!]”
      Erreur 007: Le message demandé n’est pas dans la base, ou une erreur est survenue. … Le soi-disant “FilsDeMarie” l’avait demandé… ils l’on fait…
       
      Pour démonter leur mauvaise FOI…
      Vous pouvez, chers lecteurs le retrouver sur… le CatholicaPedia :
      http://catholicapedia.net/FC/Fil_Complet_763663.htm
       

  5. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    novembre 21, 2014

    Cher Cave Ne Cadas,

    il est important de ne pas diffuser des infos uniquement pour le plaisir de salir la F$$PX, il vous faut d’abord vérifier ces informations et ne les divulguer que si elles sont vraies. Laissons les rumeurs à ceux qui les recherchent, il est bon de tourner sept fois sa souris dans sa main avant de cliquer !

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 21, 2014

      Fert³,
       
      Vous n’allez pas vous y mettre, vous aussi, maintenant ! faire l’Alexandre
       
      Vous savez lire ? Oui ou Non !!!
       
      Il y a deux choses, l’abbé de Cacqueray, désormais novice chez St François, et donc libéré de toute contrainte, vient de téléphoner à M. Hubert Guillemin, de Brest, pour lui dire que Menzingen avait signé avec Rome. C’est fait ! (et c’est un fait)
       
      …et il y a des rumeurs sur Internet concernant « l’éruption solaire survenue le 24 octobre 2014 »…
       
      La F$$PX se salit toute seule depuis longtemps…
       

  6. charles
    charles lien permanent
    novembre 21, 2014

    Oui, cher OMNIBUS, du très grand Petrus ! Cela me met en joie (surnaturelle) de lire cette prose AMDG mais en même temps m’attriste très humainement parlant.

    Si la FSSPX a signé, nous devons en rendre grâce à Dieu car ainsi les fruits de ce ralliement en deviendront plus évidents et visibles pour toutes les âmes de bonne volonté…

    Quant aux autres âmes empêtrées dans l’affectif, le ritualisme, le pharisaïsme, le cléricalisme, elles continueront à ne rien voir, victimes consentantes du fruit de leur châtiment : le déni !

    Si la FSSPX n’a pas encore signé, nous devons aussi en rendre grâce à Dieu car Il laisse à ses brebis un temps supplémentaire pour accepter les grâces qu’Il leur envoie aux seules fins de chercher et accepter la vérité de la foi. C’est à nous, catholiques semper idem, de conforter, instruire et soutenir ces âmes lorsqu’elles auront fait un chemin qu’elles seules peuvent faire moyennant la sainte grâce de Dieu. Tout est grâce. Et chacun reçoit le juste salaire de son égarement ou de son infidélité…

    L’histoire de la FSSPX c’est l’histoire d’un immense et prodigieux malentendu, avec pour acteur principal un prélat en la personne de Mgr Lefebvre. Les bienfaits et dons de Dieu étant sans repentance, il fallait que la divine Providence accomplisse sur ses enfants bien-aimés et fidèles, les rigueurs de la Justice du Père afin que les péchés en amont, et particulièrement ceux des clercs, soient expiés sur ce qui resterait de catholiques une fois Son Église éclipsée !

    Qui ne voit que nous y sommes depuis plus de quarante ans ? Et le mystère d’iniquité n’est pas encore épuisé et à son terme………

    Orémus.
     

  7. Cave Ne Cadas
    Cave Ne Cadas lien permanent*
    novembre 22, 2014

    Une lectrice nous adresse son message sur notre boîte eMail :

     

    voici un article lu sur riposte catholique

     

    “Les responsables de l’Association Internationale d’Exorcistes, fondée par le père Gabriele Amorth, et reconnue par le Vatican cet été, qui s’est réunie la semaine du 16 novembre, ont annoncé que le nombre de cas de possessions est en forte augmentation depuis quelques années, ce qui a été confirmé par les experts médicaux qui travaillent en association avec l’organisation (le droit canon exige qu’un médecin soit présent lors de l’exorcisme). Les exorcistes ont justifié cette augmentation de l’activité démoniaque par un certain développement des pratiques ésotériques et occultes, mais aussi par le fait que, dans les pays où l’on ne trouve pas d’exorcistes, les possessions peuvent se répandre peu à peu faute d’avoir été interrompues. L’AIE considère que cela donne désormais lieu à une « urgence pastorale ».

     

     

    Je me permets de vous envoyer cette copie car un prêtre de la FSSPX exorciste aussi, a confié qu’en ce moment le diable était déchaïné et qu’il avait été obligé d’exorciser entre autre un bébé d’une famille nombreuse pourtant très pieuse. 

     

    Si l’Eglise est maintenant totalement éclipsée il y en a un qui en fait son affaire … 

     

     

    une fidèle lectrice

     

    • Avatar
      Abenader lien permanent
      novembre 24, 2014

      Comment les frateux et plus encore les conciliaires peuvent-ils faire des exorcismes ?!?! Ils n’ont aucune juridiction, et donc, aucun pouvoir sur le cornu…

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        novembre 24, 2014

        Abenader,
         
        Ne recommencez pas avec cette histoire de “juridiction”… qui n’est valable que dans l’Église en ordre !
         

  8. Avatar
    petittroupeau lien permanent
    novembre 22, 2014

    Je renchéris sur ce que écrit Alexandre qui a raison d’émettre des doutes sur toutes ces pseudo révélations qui sont avérées jusqu’à présent fausses. Ne tombons pas comme les modernos et autres chachas dans le sensationnel.
    S’agissant des fameux 3 jours de ténèbres annoncés par Padre Pio, en est on sûr de cela car souvent on attribue des mots à des personnes alors qu’elles ne sont plus là pour en témoigner ou les confirmer. Attention aux rumeurs, c’est souvent contre productif…

  9. Avatar
    hagetmau lien permanent
    novembre 23, 2014

    Question d’un non-spécialiste : peut-on prévoir les “tempêtes solaires” à l’avance ? Si ce n’est pas le cas, l’annonce de ces trois jours fin décembre 2014 a de fortes chances d’être un canular… Mis à part le fait que nous nous enfonçons de plus en plus dans les ténèbres…

    • gg
      novembre 23, 2014

      Oui, dans une certaine mesure !

       

      Mais sans pouvoir en mesurer l’ampleur à l’avance…

  10. Avatar
    Gilles Cloup lien permanent
    novembre 23, 2014

    L’abbé de Cacqueray qui aurait passé un coup de fil etc. : le canular à plein nez.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 24, 2014

      Contacté, l’abbé de Cacqueray dément en nuançant : ce n’est pas encore signé mais très très imminent et renvoie — hélas sans humour ! — aux deux communiqués, de Rome et de Menzingen, après la dernière réunion-farce. Alors qu’ils suent la fausseté et la manip’, l’un comme l’autre ! Mentalement tout est déjà fait et le seul fait de rencontrer ces “anti-christ” est une trahison envers le fondateur qui les qualifiait déjà ainsi, avec justesse, il y a vingt ans : que dirait-il à ce jour ?
       

      • Avatar
        Gilles Cloup lien permanent
        novembre 24, 2014

        Et comment fait-on pour contacter un novice franciscain ? pouvez-vous donner la date de ce coup de téléphone ?

        • Cave Ne Cadas
          Cave Ne Cadas lien permanent*
          novembre 24, 2014

          Vous savez ce que veut dire “novice” ?…
           

          • Avatar
            Gilles Cloup lien permanent
            novembre 24, 2014

            Justement, il y a des raisons pour qu’il se coupe un peu du monde quelque temps, surtout au début, et ne répande pas des informations qui affolent les populations. Donc canular.

            D’autant plus que “libéré de toute contrainte par rapport à la FSSPX” : je demande à voir.

            • Cave Ne Cadas
              Cave Ne Cadas lien permanent*
              novembre 24, 2014

              Justement… novice, donc pas totalement coupé du monde…

  11. Avatar
    Gilles Cloup lien permanent
    novembre 24, 2014

    Moi, c’est un copain qui travaille à la NSA et qui fait toutes les écoutes téléphoniques du Vatican et de diverses sociétés religieuses, qui me l’a dit ;-)

  12. Avatar
    Alexandre lien permanent
    novembre 24, 2014

    Tout cela est parfaitement ridicule :

    1. Tout astrophysicien digne de ce nom vous confirmera qu’une tempête solaire ne peut se prévoir que 24 heures à 48h avant son apparition. Actuellement, une équipe française travaille sur une nouvelle méthode permettant de donner l’alerte quatre jours à l’avance, mais on n’est guère plus avancés. Donc l’information selon laquelle les 22,23 et 24 décembre aura lieu une éruption solaire est un canular.

    2. Si on comprend bien, c’est un fait certain que l’abbé de Caqueray, au fond de sa cellule de monastère, a pu avoir le loisir et l’autorisation de téléphoner à un fidèle de Brest pour lui apprendre le ralliement. Car bien évidemment, il est évident qu’un postulant capucin est mis au courant des faits et gestes du noyau décisionnel de la FSSPX… Mais finalement, non, l’abbé de Cacqueray dément en substance. Mais on croyait que l’information du ralliement provenait d’une source “bien informée et sûre”

    3. Nous ne savons toujours pas pourquoi ralliement officiel de la FSSPX équivaut à éclipse totale de l’Église. Peut-on savoir pourquoi  l’éclipse totale de l’Église dépendrait-elle d’une Fraternité qui, de toutes façons, est déjà une avec la fausse “Eglise” conciliaire ? C’est bien beau d’affirmer sans apporter un minimum d’argumentations.

    4. Peut-on croire sérieusement la FSSPX risquait de rallier officiellement alors que “François” est bien plus moderniste, en apparence, que Ratzinger ?

    Bref, tout ceci manque de sérieux et discrédite encore une fois, hélas, le milieu “sédévacantiste”. Comment voulez-vous qu’on nous prenne au sérieux si on commence à donner crédit à de grotesques canulars en les relayant et en donnant des informations incohérentes (“La FSSPX a signé et rallié” puis “finalement elle n’a pas signé mais c’est pour bientôt”). Et puis, arrêtons de faire une fixation sur cette FSSPX !

     

    • Cave Ne Cadas
      novembre 24, 2014

      Alexandre, vous en remettez une couche !
       
      Vous faites une fixation sur le sujet secondaire de la rumeur d’Internet à mettre en parallèle avec le “grand châtiment” à venir… car ce châtiment va venir.
      La 5è époque (*) (dans laquelle nous vivons de Charles-Quint au Grand Monarque) doit finir dans le bain de sang et la désolation.
       
      Je vous ai donc déjà dit :
       
      Ralliement de la F$$PX = Éclipse totale de l’Église
      Éclipse totale de l’Église = « Heures des ténèbres »
       
      « L’heure des ténèbres » = “grand châtiment”
      “grand châtiment” >>> à mettre en parallèle : « rumeurs de « 3 jours de ténèbres » pour décembre 2014 »
       

      (Étonnant, n’est-il pas !!!?)

       


       
      Pour ce qui concerne le plus important, à savoir le ralliement de la F$$PX…
      L’abbé de Cacqueray dément en nuançant : ce n’est pas encore signé mais très très imminent et renvoie — hélas sans humour ! — aux deux communiqués, de Rome et de Menzingen, après la dernière réunion-farce. Alors qu’ils suent la fausseté et la manip’, l’un comme l’autre ! Mentalement tout est déjà fait et le seul fait de rencontrer ces “anti-christ” est une trahison envers le fondateur qui les qualifiait déjà ainsi, avec justesse, il y a vingt ans : que dirait-il à ce jour ?
       
      Mais selon l’abbé Morel, du district des E.U. : “La Fraternité envoie à Rome depuis quelques jours les CV de tous ses prêtres, pour préparer leur intégration.” Dans une “Église en ordre” cela est tout à fait normal… mais dans les relations église [secte] Conciliaire/F$$PX c’est les prémices du Ralliement.
       
      Bref, si pour vous “tout ceci manque de sérieux et discrédite encore une fois, hélas, le milieu “sédévacantiste””
      Quels sont VOS “crédits” et votre valorisation dans le milieu “sédévacantiste” ?
      Nous n’avons jamais entendu autre chose que des critiques de votre part…
      Quel est votre travail et sa valorisation dans le milieu “sédévacantiste” ?
      Au travail jeune homme… nous en reparlerons quand vous aurez fait vos preuves… en attendant, le débat est clos !
       


       
      [*]

      INTERPRÉTATION DE L’APOCALYPSE

      par le Vénérable Barthélemi HOLZHAUSER.

      “Tout est dans Holzhauser”. Jean Vaquié

       

      Notre époque, la cinquième, est celle de l’Eglise de Sardes. C’est la période purgative, précédant la période de consolation que sera l’Eglise de Philadelphie et qui sera illustrée par le règne du Grand Pape et du Grand Monarque, courte période avant la dernière, l’Eglise de Laodicée, temps de désolation où régnera l’antéchrist.
       
      Cette cinquième époque commence à Charles-Quint, (1500-1558), et finira au grand Monarque. Saint Vincent Ferrier, (1355-1419), la précéda et fut appelé “l’ange de l’apocalypse”, car il annonça cette période particulièrement destructrice. Un autre dominicain, Savonarole, considéré comme un saint par son Ordre (et par d’autres, comme saint Philippe Néri), fut certainement l’opposant le plus lucide à l’ère moderne qui vit la renaissance du paganisme. En attaquant les Médicis, famille qui fit autant de mal à la papauté qu’au trône de France, il sut désigner, à travers eux et l’académie florimontaine, ancêtre des sociétés secrètes, les destructeurs de toute la société chrétienne. En ayant fêté le 23 mai 1998, le cinquième centenaire de son martyr, puissions-nous avoir mérité un aussi beau défenseur de l’honneur de Dieu.

       

       

  13. Avatar
    Alexandre lien permanent
    novembre 24, 2014

    Vous ne répondez pas à ma légitime question. Mais par pitié, encore une fois, merci de prouver vos dires : POURQUOI LE RALLIEMENT DE LA FSSPX REND L’ÉGLISE ÉCLIPSÉE TOTALEMENT ?

    Cela signifierait, grossière erreur, que l’Église a donc besoin de la FSSPX !

    Que fais-je pour l’Église et pour le combat de la foi ? Premièrement, je fais attention à mes dires pour ne pas risquer de discréditer ma position Sede Vacante. Secondement, l’essentiel, je prie chaque jour pour le règne du Christ-Roi sur le monde et la fin de cette terrible crise.

    • Cave Ne Cadas
      novembre 24, 2014

      Donc pédagogie… Le ralliement de la F$$PX ne rend pas “l’Église totalement éclipsé”… mais le ralliement de la F$$PX (qui représente la “fausse” majorité traditionnelle [dixit l’abbé Marchiset]) rend l’éclipse de l’Église totale.
       

      L’éclipse n’est pas encore totale, mais ce sera pour très bientôt. Ce qui veut dire que toute apparence de l’ancienne Église doit disparaître. C’est-à-dire que la lutte n’est pas terminée et que les derniers combats prochains seront terribles. Après les démons menteurs viendront les démons tueurs.
      Nous arrivons à l’heure des ténèbres, et des ténèbres les plus violentes, jusqu’aux trois jours annoncés.
      Notre-Seigneur attend de nous que nous restions fidèles, sans peur, épurant notre Foi et notre volonté, veillant et priant. Tout cela a été permis en châtiment de nos péchés, de notre tiédeur, par juste justice de Dieu. Convertissons-nous, sinon nous périrons tous.
      Une éclipse ne dure pas. Elle n’est qu’éphémère. L’astre qui cache la lumière est condamné à disparaître.
       

      Et si l’éclipse est totale, il ne restera plus rien apparemment de la Sainte Église : la Tradition (NON una cum) sera ou martyrisée ou obligée de se cacher. Il ne nous restera que le chapelet, comme plusieurs voyants l’on prophétisé.
       
      Cette disparition est momentanée. Elle ne dure pas. On est sûr que la lumière de la Sainte Église reviendra… à la fin de l’éclipse, évidemment.
      L’éclipse ne peut pas rester fixe : “les Puissances de l’Enfer ne prévaudront point contre Elle”.
       


       
      Lisez, étudiez et vous comprendrez :

      L’ÉGLISE EST ÉCLIPSÉE

       

       

      • charles
        charles lien permanent
        novembre 25, 2014

        Je crois qu’Alexandre a un peu de mal à intégrer une notion précise puisqu’il pose et repose sans cesse la question de savoir “pour quoi le ralliement de la FSSPX rend l’Église totalement éclipsée”.

        Alexandre ! Tout d’abord sachez que l’Église n’a pas besoin de la FSSPX et ne se réduit pas à elle en tant que société de clercs, unis par, en principe, une même finalité. Or nous savons ici que cette société fraternelle est schismatique et, à ce titre, ne saurait pouvoir être déclarée catholique à part entière, même si certains de ses membres, clercs ou laïcs, ont la foi catholique au for interne mais se coupent automatiquement de la grâce sanctifiante par leur appartenance, au for externe, à une société qui ne possède pas toutes les notes de la catholicité.

        Néanmoins, il faut bien se rendre à l’évidence : l’immense majorité des fidèles qui s’opposent à la Rome moderniste apostate appartient à la Fraternité. Les fidèles et prêtres non una cum et semper idem ne représentent qu’une faible minorité que tout concourent à rendre le moins visible possible !…

        Cela étant, si la FSSPX rallie Rome, cela entrainera mécaniquement et au FOR EXTERNE  les neuf dixièmes des fidèles traditionalistes dans l’apostasie conciliaire et moderniste ainsi que la plupart de leurs prêtres… Les opposants ne faisant que poursuivre en plus petit le schisme fraternel accompagné de son leurre le plus puissant : la défense de la messe et de la liturgie.

        Ce qu’il faut bien comprendre, Alexandre, c’est qu’aux yeux du monde et de toute la catholicité conciliaire (qui représente quelques milliards de personnes) les fidèles tradis auront rejoint le giron de l’ “Église”…ce qui veut dire que, de l’autre côté de la barrière una cum ou non una cum, il ne restera pas grand monde pour pouvoir, à tort (comme les lefebvristes) ou à raison (comme les catholiques non una cum) s’affirmer réellement catholique. Ce sera donc l’éclipse totale de la Sainte Église par la défection de l’immense majorité de ses membres…

        Et n’oubliez pas Alexandre que pour la plupart des “catholiques” dans le monde la secte conciliaire est véritablement la Sainte Église Catholique avec ses notes de sainteté, d’unité et d’apostolicité. Nous sommes dans l’économie du châtiment, fruit de l’aveuglement spirituel permis par Dieu en punition de tous les péchés des prêtres en amont (et pas seulement depuis 50 ans !!…)

        Bien entendu, je suis obligé de schématiser et de systématiser… Mais dans la réalité que nous allons vivre au fil des mois et des années qui viennent, ça ne se passera pas aussi simplement : les choses vont être beaucoup plus compliquées et complexes, et les forces anticatholiques vont faire œuvre de subtilité et de perversité. Ce sera une grande souffrance que de voir nos frères catholiques être conditionnés, de gré ou de force, par la puissance démoniaque, à ne plus être qu’une sorte de belle réserve entomologique de la “tradition” avec un petit t. …

        Car croyez-vous, que par la magie du ralliement, tous les leurres diaboliques vont disparaître aussi facilement ? Non ! Ils seront maintenus jusqu’au jour où, n’étant plus nécessaires, et les vrais catholiques réduits à un si petit nombre, ils céderont alors la place à la persécution ouverte de tout ce qui rappellera ou pourra rappeler l’Église ancienne… Je crains même que le ralliement lui-même ne se réalise lui aussi dans d’aussi terribles conditions…car l’Ennemi du genre humain sait à merveille utiliser les propres failles et manquements de ceux qui se prétendent catholiques tout en acceptant de bafouer en permanence le principe de non-contradiction. La FSSPX porte déjà en elle, le germe de son propre châtiment !

        Alexandre Orate !

        Orémus !
         

        • Cave Ne Cadas
          novembre 25, 2014

          Bien dit, mon cher Charles.
           
          Une précision :
          La sainte Église catholique éclipsée ne disparaîtra pas pendant ce temps-là… (“les Puissances de l’Enfer ne prévaudront point contre Elle”) mais continuera à vivre justement grâce à ces quelques Fidèles semper idem
           
          Dom Guéranger nous a rappelé le nom que nous portons depuis le baptême :
          « Les membres de la nouvelle société, dit-il, porteront le beau nom de fidèles, et l’on appellera infidèles ceux qui n’ont pas le bonheur de croire ». Grâce à cette vertu infuse de foi reçue au baptême, nous portons donc le beau nom de fidèles de la sainte Église catholique. Fidèles. Notre Seigneur a dit à l’Apôtre Thomas :

          « Ne soit plus incrédule, mais fidèle ».

           

          « Et noli esse incredulus (en latin), sed fidelis. »

           

  14. Avatar
    Charles Henri Adolf Olivier de l'Abbaye du Chêne lien permanent
    novembre 25, 2014

    La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X représente encore officiellement,  au yeux du Monde, “l’ancienne Église Catholique”, l’Église d’avant, l’Église de “l’ancien temps” comme disent certains, et donc la Vérité.

    Les sédévacantistes au sens très très large (la Thèse, les zins, les conclavistes, les semper idem, etc. etc.) sont une infime minorité, qui du reste sera très certainement désignée à la vindicte comme étant sectaire, et dangereuse, une fois le ralliement acté et consommé.

    En effet à ce moment là, ce qui officiellement représente l’Église Catholique “à l’ancienne” (on est dans les termes de l’ennemi parce qu’on se met à la place du Monde) aura rejoint “l’Église moderne” un peu comme dans un mouvement d’œcuménisme …

    Le Monde aura intégré l’idée que même les “Cathos purs et durs” acceptent le progressisme et que le “vieux Catholicisme poussiéreux” n’existe plus.

    La religion Catholique jusque là “tolérée” sera définitivement “hors la loi”.

    Ce sera terrible. Mais Dieu seul en connait l’heure et le jour.
     

    • charles
      charles lien permanent
      novembre 25, 2014

      C’est un peu ça Charles-Henri et ce sera, comme vous dites, terrible !…

      Toutefois, votre revue raccourcie du “sédévacantisme” (terme pratique mais dangereux !) mériterait quelques objections et précisions plus développées…… Et la présence des “conclavistes” (même au sens très très large !) ne me sied guère…mais on en reparlera peut-être un jour……

      Le principal étant de retenir que ce que veulent à tout prix ceux d’en face, c’est que le traditionalisme (neutralisé)  lui-même fasse un jour partie intégrante d’un “grand fourre-tout œcuménique”…

      Un grand MASDU onusiaque comme aurait dit en son temps feu l’Abbé de Nantes…

       

  15. Avatar
    Charles Henri Adolf Olivier de l'Abbaye du Chêne lien permanent
    novembre 25, 2014

    Monsieur,

    J’ai bien pris la peine de préciser “au sens très très large”.

    Les sédévacantistes au sens très très large (la Thèse, les zins, les conclavistes, lessemper idem, etc. etc.) sont une infime minorité, qui du reste sera très certainement désignée à la vindicte comme étant sectaire, et dangereuse, une fois le ralliement acté et consommé.

    Il s’agit surtout de faire passer l’idée que tout ce qui n’est pas de la FSSPX, tout ce qui n’est pas de la “tradition officielle” sera considéré dans un seul et même panier de sectaires, au yeux du monde.

    C’est à dire autant la Vérité CSI que les “vérités avortés” (la Thèse, le sédévacantisme non thésard mais hostile aux ACRF ) que les dérives sectaires réelles (zins, conclavismes).

    Car le point commun que nous avons avec ces différents mouvements c’est d’être marginaux et de réfuter la tradition made in fsspx.

    On sera sans doute dans la même charrette de décapitables …

     

    Bref une

  16. Charles
    Charles lien permanent
    novembre 25, 2014

    Je vous remercie Charles Henri Adolf Olivier de l’Abbaye du Chêne  de ces précisions… “car le point commun que nous avons avec ces différents mouvements c’est d’être marginaux et de réfuter la tradition made in fsspx.”.

  17. Avatar
    Joseph-Marie lien permanent
    novembre 28, 2014

    Pour mémoire…

     
    Réponse de quelques “bienfaiteurs” à Monseigneur Lefebvre, à propos de la Lettre n°16. 1979
     

    MONSEIGNEUR, NOUS NE VOULONS PAS DE CETTE PAIX.
     
    Monseigneur,
     
    Vous précisez, dans cette lettre, quel pourrait être un protocole d’accord entre “Écône” et “Rome” : Écône que jusqu’à présent nous soutenons ; Rome à qui, en même temps que vous, nous résistons.
     
    La loyauté qu’exige le service de la Vérité nous contraint de vous le déclarer : nous ne voulons pas de cette paix. Elle paraît être sage. Elle l’est en effet, comme Pilate voulut l’être.
     
    Jésus est déféré à Pilate, parce qu’il est censé avoir dit : « Je suis le Roi des Juifs » (Jean xix, 21) ; alors que les Juifs « n’ont pas d’autre roi que César » (Jean xix, 15). En réalité, Jésus n’a pas à être soumis à Pilate pour une royauté « dont l’origine n’est pas de ce monde » (Jean xviii, 36). Et Jésus n’entend pas mourir pour conserver quoi que ce soit. Jésus entend ne mourir que pour « rendre témoignage à la Vérité » (Jean xviii, 35). Parce que Jésus « est la Vérité » (Jean xiv, 6), quoiqu’il en paraisse, Pilate dépend de Jésus, non pas Jésus de Pilate.
     
    Excellence, vous soumettez la Messe au Pape, parce qu’elle trouble la célébration de la messe “innovée” (Paul VI dixit), comme Jésus troubla l’ordre pharisaïque « en enseignant dans toute la Judée » (Luc xxiii, 5). Or, en réalité, la Messe n’a pas à être soumise au pape, parce que le pape doit la respecter. Nous voulons, avec la grâce de Dieu, témoigner jusqu’au bout de la Vérité ; nous ne voulons pas d’une paix qui « diminue la Vérité » (Psaume xi, 2).
     
    Pilate use d’expédients pour sauver Jésus. Il échoue. Trois fois il échoue, afin de mettre providentiellement en évidence que témoigner de la Vérité n’est possible que dans l’absolue conformité à la Vérité. Pilate croit pouvoir s’en remettre à Hérode. Il est doublement joué : en escomptant que Jésus soit sauvé par qui voulait le faire mourir ; en « devenant l’ami d’Hérode » (Luc xxiii, 12) : fausse unité, parce qu’unité contre Celui qui est la Vérité.
     
    Monseigneur, vous vous en remettez au pape pour conserver la Messe. Et vous admettez qu’il puisse y avoir, dans l’Église, et inévitablement en fait dans la même église, la Messe qui est LA MESSE et la “messe innovée”. Et vous escomptez que : « L’unité se retrouverait immédiatement au niveau de l’Évêque du lieu ».
     
    Ainsi, l’unité de l’Église ne serait plus le rayonnement de l’unique Sacrifice « que le Christ a commis à son Épouse bien aimée » ? L’unité ne serait plus celle de « la Jérusalem céleste qui est libre et qui est notre mère » (Gal iv, 26) ; elle se trouverait dégradée en juxtaposition sous la férule de l’inconditionnalité. Parodie de l’unité ! Sacrilège contre l’unité !
     

    Monseigneur, nous ne voulons pas de cette paix, nous ne voulons pas de cette unité, qui seraient contraires à la Vérité, contraires à la sainteté de l’Église, contraires à la Liberté que seul donne l’Esprit de Vérité.
     
    Pilate, pour “sauver” Jésus, le compare à Barrabas (Marc xv, 9). Comment Pilate, moquant la Justice dont il est censé être le représentant a-t-il pu compter qu’une foule indécise imposerait la justice à ceux qui la menaient ? Pilate ne put que se laver les mains (Matt. xxvii, 24).
     
    Monseigneur, pour sauver la Messe qui est la Messe, vous la comparez à la messe “innovée”, au nom de la Religion dont vous faites profession. Comment pouvez-vous compter qu’instruits par votre exemple les panurges aussi conciliants qu’oscillants qui vous suivent à moitié plutôt que la Vérité, vont restaurer le sens de la Religion vraie dans l’Église occupée par les “grands prêtres” du dieu de l’Univers ? On ne soupe pas avec Satan. C’est l’enfer qui est pavé de ces bonnes intentions qui justifient le moyen par la fin, un mal certain par l’illusion du bien.
     
    Monseigneur, nous ne voulons pas de cette paix qui sacrifie les exigences de la Religion « en Esprit et en Vérité » (Jean iv, 23), aux éphémères satisfactions d’une possessive tranquillité.
     
    Pilate « n’a rien trouvé en Jésus qui méritât la mort » (Luc xxiii, 15). C’est cependant bien « en faisant châtier Jésus » (Luc, xxiii, 16), que Pilate escompte acheter aux Juifs la libération de leur Prisonnier. L’ordre public vaut bien, n’est-ce pas, quelques coups de fouets, même immérités. Pilate échoue. Le seul résultat est que la Chair du Verbe incarné est déchirée, son Sang répandu, Lui-même humilié.
     
     
    Monseigneur, s’il y avait dans l’Église, quod Deus avertat mais comme vous le souhaitez, la Messe qui est LA MESSE et la messe “innovée”, les astucieuses consultations du “peuple de Dieu”, chauffé à point et bien travaillé, tourneraient en dérision la Messe de la minorité. Le seul résultat serait que les pratiques sacrilèges fort répandues mais actuellement privées d’objet, auraient toute leur odieuse portée eu égard à la Présence réelle recouvrée. Monseigneur, y avez-vous songé ? La fausse sécurité, illusoirement fondée sur la soumission inconditionnelle à ceux qui ont tout fait pour détruire l’Église, devrait-elle donc être payée en infligeant au Christ crucifié l’achèvement d’une flagellation plus insolente qu’elle l’a jamais été ?
     
    Monseigneur, nous ne voulons pas de cette paix qui serait chargée de tant de péchés. C’est à nous, à nous et non au Christ crucifié, qu’il incombe « d’achever » (Col. i, 24) ce dont, sans nous, la flagellation demeurerait privée.
     
    Monseigneur, votre protocole de paix donne le coup de grâce à la confiance qu’il ne nous est plus possible d’avoir en vous, ni pour la question de la Messe ni pour celle de l’ “autorité”.
     
    Vous avez célébré la “messe innovée”, depuis le début d’avril 1969 jusqu’au 24 décembre 1970 (1)
     
    Le 5 mai 1969, quelques amis qui vous vénéraient, dont faisait partie le signataire de ces lignes, étaient venus assister à la messe que vous célébriez à l’autel où repose la chasse de saint Pie V, en la basilique romaine de Sainte Marie Majeure. Stupeur, scandale, douleur ! Sur le tombeau de saint Pie V, c’est la “messe innovée” que vous avez célébrée ! À la sortie, sur le parvis, contraint par un questionnement à la fois respectueux et attristé, vous avez déclaré : « Si on voyait que Monseigneur Lefebvre célèbre la Messe traditionnelle, cela risquerait de scandaliser ».
     
    À ces mêmes amis, qui par vous encouragés travaillaient à l’élaboration du texte devenu ensuite la Lettre des Cardinaux BACCI et OTTAVIANI, vous avez donné de réconfortantes assurances : « Nous aurons six cents évêques ». Il y avait certes de quoi émouvoir le pape ! Or il n’y eut pas un seul évêque, pas un et même pas vous. En fait, en réalité, vous étiez plus préoccupé de “ne pas scandaliser”, que de défendre la Vérité. Nous nous prenons à craindre que votre lettre n°16 vous révèle inchangé.
     
    Vous avez continué de célébrer la “messe innovée” à Fribourg, à Écône. Les premiers espoirs cependant se concrétisaient : Bernard Tissier de Malleray, Paul Aulagnier, Bernard Walz, trois autres. Le 24 décembre 1969, à la fin du repas de midi, le Père dominicain qui signe ces lignes et qui séjournait alors à Écône, affectueusement ironisa : « Monseigneur, il est dommage que, soutenant la Tradition, vous célébriez une dite “nouvelle messe” qui n’est pas la messe de la Tradition ». Cette simple observation mit littéralement le feu aux poudres. Les “six”, tout votre vivant espoir, explosèrent. Chacun à sa façon, et tous ensemble, vous redirent la même chose : « comment fonder la fidélité à la Tradition, sur une “messe” qui a été “innovée” contre la Tradition ? » L’incident fut très véhément, et d’ailleurs très vite clos. Or, quoi qu’il en soit d’un lien causal qui relève du Saint Esprit et du for interne, en cette nuit du 24 au 25 décembre 1970, à la Messe de minuit, vous avez repris à la très grande joie de tous, le rite promulgué par saint Pie V.
     
    Vous avez certainement suivi le Saint Esprit. Tout s’est passé comme si, hélas, vous aviez suivi vos troupes. Et, depuis lors, vous avez suivi la même tactique. Si vous ne souteniez la Messe traditionnelle, le Séminaire d’Écône serait privé de finalité ; et ceux qui vous soutiennent se trouveraient dans l’obligation de vous déserter.
     
    Mais jamais vous n’avez procédé sérieusement à un examen doctrinal de la “messe innovée”. Vous en affirmez la validité, sans le justifier. Et vous avez donné des “consignes” dont nombre de fidèles et même de séminaristes formés à Écône, ont pu tout tirer. Et voici que maintenant – tout cela n’est malheureusement que trop cohérent – vous admettez qu’il puisse y avoir, dans l’Église, MESSE et messe. C’est l’œcuménisme “intra muros”, le paroxysme du faux œcuménisme qui substitue une trompeuse union à la véritable unité, la soumission inconditionnelle à la Liberté normée par la Vérité.
     
    Et pareillement, Monseigneur, vous admettez qu’il puisse y avoir une “interprétation traditionnelle de Vatican II”, alors que vous avez écrit, Deo gratias et merci à vous, J’accuse le Concile.
     
    Pourquoi refusez-vous d’énoncer clairement, au sujet de l’ “autorité”, les principes auxquels renvoient inéluctablement vos judicieuses accusations ? alors qu’imitant à votre corps défendant les faux prophètes qui « conduisent dans la fosse » (Matt. xv, 14), vous annoncez une fausse paix suivie d’une fausse prospérité ! Il faut : soit se taire, soit parler. Et non pas, clamer l’erreur et taire la vérité. C’est avec une profonde douleur, croyez-le Monseigneur, que nous sommes obligés, en conscience, de vous le faire observer.
     
    Nous ne pouvons plus vous faire confiance. Nous ne sommes pas “contre vous”, et sommes encore “pour vous” ; nous ne pouvons plus “être avec vous”. Vous comptez tout sauver par la Fraternité Saint-Pie X ; toute l’Église, certes, vous saura gré de ce que vous avez fait. Mais, Monseigneur, vous promettez trop pour que ce soit vrai . Souvenez-vous des six cents évêques, dont vous n’avez pas été. Souvenez-vous que si, « le 5 mai 1975 vous avez tenu coûte que coûte (contre Rome) » ce fut en vous opposant à ceux (2) sur qui maintenant vous pensez pouvoir vous appuyer, ceux dont vous êtes la victime parce que vous les suivez.
     
    Nous ne pouvons plus, Monseigneur, “être avec vous”. Nous ne sommes “inconditionnels” que de la Vérité !
     

     
    Jeudi Saint 12 avril 1979, In memoriam : Jeudi Saint 3 avril 1969
     
    M.L. GUERARD DES LAURIERS o.p.

     

     


    [1] La “messe innovée” est la messe dite normative, selon les rubriques de 1967. C’est un commencement de Cène protestante.
     
    [2] Prêtres et laïcs libéraux.
     

  18. Avatar
    Joseph Dupond lien permanent
    décembre 4, 2014

    Ralliement !

    Mais le ralliement c’est l’Una Cum de Monseigneur Lefèbvre à tous les antéchrists qu’il nommait une fois “antechrist” dans leur dos et une fois “Très Saint Père” quand il allait à Rome pour plier le genou devant eux !

     

    Vous avez quelque chose à reprocher à Fellay ?

    Alors reprochez-lui tout sauf d’être le fidèle lèche-bottes du Vatican Conciliaire. Et il y a une chose que vous ne pouvez pas lui reprocher ? Il n’a pas, comme Lefèbvre signé toutes les déclarations hérétiques et syncrétiques du Concile. Fellay est hérétique pour appartenir à une église hérétique et syncrétique. Lefèbvre est HÉRÉSIARQUE pour avoir FONDÉ l’église-secte conciliaire par ses hérésies et irrepenti pour lui avoir appartenu jusqu’à sa mort.

    Quittez la secte conciliaire et prétendez ENSUITE appartenir à la Véritable Église catholique si tant est que vous tenez à être catholiques !

    Joseph Dupond

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      décembre 4, 2014

      Dupond,
      vous racontez des C**ries !
       
      Mgr Lefebvre n’a jamais “fondé” l’église-secte conciliaire
       
      …et “nous”, nous ne pouvons “quitter la secte conciliaire”… puisque nous n’en faisons pas partie…
       

  19. charles
    charles lien permanent
    décembre 4, 2014

    “Pourquoi refusez-vous d’énoncer clairement, au sujet de l’ « autorité », les principes auxquels renvoient inéluctablement vos judicieuses accusations ?”

     

    Tout est dit ! Le vrai problème est celui de l’autorité et du rôle d’un évêque dans l’Église……

    Espérons qu’un jour, si Dieu le veut, de sages théologiens et canonistes prendront à bras le corps cette problématique. Tout le drame du traditionalisme au petit “t”  est là……
     

  20. Avatar
    Joseph Dupond lien permanent
    décembre 6, 2014

    Cave ne Cadas écrit à mon adresse :

    “Dupond,
    vous racontez des C**ries !”
    Commencez à démontrez au lieu de commencer par VOTRE conclusion !

     
    Cave ne Cadas écrit :

    Mgr Lefebvre n’a jamais « fondé » l’église-secte conciliaire

     
    Alors, cela signifierait que l’église conciliaire n’a pas été fondé au Concile Vatican II. Cependant, Lefèbvre lui-même a reconnu que c’est là que tout a commencé.
    Mgr Lefèbvre ne serait pas un des hérésiarques fondateur, dites vous.
    Mgr Lefèbvre a accusé JP II ainsi :

     « Nous voyons Jean-Paul II approuver des hérésies comme celles, par exemple, selon laquelle musulmans et catholiques adorent le même Dieu. » (Fideliter N°51).

    Or, lors de cette accusation aurait-il oublié qu’il a signé dans Lumen Gentium 16 qu’avec les musulmans :
    “nous adorons le Dieu unique miséricordieux, futur Juge des hommes au dernier jour”
    Monseigneur Lefèbvre a donc approuvé le synchrétisme de l’église conciliaire qui est la plus grave faute de ce concile !
    D’autre
     « Nous voyons Jean-Paul II approuver des hérésies comme celles, par exemple, selon laquelle musulmans et catholiques adorent le même Dieu. » (Fideliter N°51).
    Et encore : (Fideliter N°97) 
    D’autre par Mgr L  a nié qu’il avait signé le document sur la liberté religieuse et Wiliamson dans son livre a avoué qu’il l’avait signé.
    Sur ce sujet là il s’est permis de dire dans le N°97 de Fideliter :

    « On n’a jamais vu que l’Église se soit unie aux protestants pour faire une liturgie catholico-protestante. »

     
    Oubliant encore qu’il avait approuvé et fondé la secte à Vatican II en signant le document de la liberté religieuse qui affirmait :

    “… avec ceux qui étant baptisés, portent le beau nom de chrétiens sans professer pourtant l’intégralité de la Foi ou sans garder l’unité de la communion avec le successeur de Pierre, l’Église se sait unie pour de multiples raisons ; Il en est beaucoup, en effet, qui tiennent en honneur la Sainte Écriture comme leur règle de foi et de vie, manifestant un zèle religieux sincère, croient de tout leur cœur au Dieu Père Tout-puissant et au Christ, Fils  de Dieu et Sauveur, sont marqués par le Baptême qui les unit au Christ, et même reconnaissent et reçoivent d’autres sacrements dans leur propre Église  ou dans leur communauté ecclésiale. Plusieurs d’entre eux jouissent même d’un épiscopat, célèbrent la Sainte Eucharistie, et entourent de leur piété la Vierge Mère de Dieu. À cela s’ajoute la communion dans la prière et dans les autres bienfaits spirituels, bien mieux, une véritable union dans l’Esprit Saint, puisque par ses dons et par ses grâces, il opère en eux aussi son action sanctifiante et qu’il a donné à certains d’entre eux la force d’aller jusqu’à verser leur sang. Ainsi, l’Esprit suscite en tous les disciples du Christ le désir et l’onction qui tendent à l’union paisible de tous, suivant la manière que le Christ a voulue, en un troupeau unique sous l’unique pasteur” (“Lumen Gentium”,  chapitre 14 

     
    Monsieur Cave ne Cadas, vous m’insultez pour mes C****ries. Les voici donc référencées devant vos yeux.
    Je vous  en prie ne soyez pas de ces personnes qui persécutent les autres rien que pour avoir dit la plus pure vérités. Je comptes sur votre bonne foi et sur l’amour de la vérité que nous devons partager pour appartenir à l’Église catholique.
     

    http://wordpress.catholicapedia.net/ralliement-fpx-eclipse-totale/#comment-50588

     

     
    Charles écrit, je ne sais pas à quelle  adresse, les propos suivants :LIEN PERMANENT
    décembre 4, 2014

    « Pourquoi refusez-vous d’énoncer clairement, au sujet de l’« autorité », les principes auxquels renvoient inéluctablement vos judicieuses accusations ?
     
    Tout est dit ! Le vrai problème est celui de l’autorité et du rôle d’un évêque dans l’Église……
    Espérons qu’un jour, si Dieu le veut, de sages théologiens et canonistes prendront à bras le corps cette problématique. Tout le drame du traditionalisme au petit « t »  est là……”

     
    Alors Monsieur Charles si tout est dit, si tout a été dit comment se fait-il que vous souhaitiez l’avis de sages théologiens et canonistes.
    Après avoir dit “tout est dit” vous nous dites qu’il resterait un problème fondamental  que  vous ennoncez ainsi :
    “Le vrai problème est celui de l’autorité et du rôle d’un évêque dans l’Église……”
     
    Alors Monsieur Charles “Tout est dit” ou y-a-t-il ENCORE un problème. Faudrait savoir ?
    Le problème que vous soulevez serait “l’autorité et le rôle de l’évêque dans l’Église”
    Mais vous plaisantez. Le problème n’est pas ni l’autorité ni le rôle de l’évêque dans l’Église. Le problème c’est l’autorité et le rôle du pape dans l’Église si tant est que vous voulez parler de l’Église catholique.
    Or, Aucun évêque dans l’Église catholique ne peut avoir un autorité ou quelque rôle SANS qu’elle lui vienne de l’autorité du pape.
    Ainsi, Mgr Lefèbre ayant reconnu tous les papes conciliaires ne pouvait avoir ni autorité ni quelque rôle dans la tradition ou ailleurs sans le consentement du pape régnant qu’il reconnaissait comme vrai successeur de Saint Pierre.
    L’autorité et le rôle du pape au cas où vous voulez parler de l’Église catholique et au cas où vous l’auriez oublier, c’est de définir la doctrine catholique sur toute la terre ce qui n’a pas été fait depuis le Concile Vatican II et c’est d’imposer SA VOLONTÉ à tous les évêques et à toute l’Église.
    Le rôle de Mgr Lefèbvre et de tout catholique depuis le concile, c’est :
    Soit de reconnaître qu’il y a eu au concile fondation d’une nouvelle religion base d’un nouvelle église hérétique et synchrétique et de s’en exclure…ce que Mgr L a refusé de faire.
    Soit de reconnaître que cette nouvelle doctrine a été définie INFAILLIBLEMENT au Concile et croire que c’est bien l’Église catholique avant et après le Concile et dès lors se soumettre aux papes de cette Église qui aurait gardé la même doctrine.
    Or, Mgr Lefèbvre a d’une part reconnu qu’il y avait eu une nouvelle religion au Concile Vatican II niant qu’il avait été lui même le fondateur de cette nouvelle religion. Et il a cru pouvoir “sauver l’Église” en refusant l’autorité de celui qu’il reconnaissait successeur de Saint Pierre alors que d’après les dogmes de Pastor aeternus de Pie IX, il est impossible de priver un successeur de Saint Pierre de sa juridiction ou de son infaillibilité.

    Merci à tous d’avoir pris la peine de suivre mon humble explication et de me montrer charitablement en quoi elle n’est pas conforme à la vérité de l’Église catholique.

    Joseph Dupond

    • Cave Ne Cadas
      décembre 9, 2014

      Dupond !!!
      …vous avez TOUT FAUX !!!
       
      Votre pseudo-réfutation est foireuse car vous vous basez sur “des ONT DIT”
       
      Avant toute chose… vous vous trompez de personnage pour affirmer que Mgr Lefebvre “a fondé l’église Conciliaire” pour avoir signé les textes fondateurs de ladite église secte
      Il ne s’agit pas de “Williamson” (sic !) (le MGR vous indigne ???) mais de Mgr Tissier…
       
      Mgr Tissier écrit dans sa biographie de Mgr Lefebvre :
       

      « Il résulte de ces faits irrécusables que Mgr Lefebvre, comme Mgr de Castro Mayer, après avoir voté jusqu’au bout contre la liberté religieuse, signa la promulgation de la déclaration Dignitatis Humanæ. »

      Et on lit à la page suivante :

      « Si, par la suite, Mgr Lefebvre affirma à plusieurs reprises n’avoir pas signé la liberté religieuse, tout comme Gaudium et spes, c’est poussé par la logique de son opposition antérieure et postérieure à la promulgation de la liberté religieuse et abusé par sa mémoire ou par une erreur. Il semble avoir confondu les votes finaux négatifs concernant Gaudium et Spes et Dignitatis Humanæ avec un refus de signature. »

       
      Or,
      Indigné d’avoir rencontré semblable affirmation dans le livre de Mgr Tissier, l’abbé Basilio Méramo, en fis la réclamation (après s’être adressé à Mgrs Fellay, Williamson et de Galarreta, ainsi qu’aux abbés Schmidberger et Aulagnier, pour ne nommer que les clercs qui étaient alors les plus hauts placés et les plus représentatifs de la Fraternité Saint-Pie X) à son auteur, avec lequel il eu un échange de lettres (au nombre de trois pour chacun), après quoi Mgr Tissier reconnut son erreur à la fin de sa troisième et dernière lettre, du moins en apparence, disant qu’il procéderait aux corrections voulues dans une éventuelle nouvelle édition :

      « Je vous remercie de vos observations concernant la signature de Dignitatis Humanæ par Mgr Lefebvre, et je corrigerai assurément le passage en question si une nouvelle édition est mise sous presse, mais ce ne sera pas avant quelques années. Il est certain que par sa signature, Mgr Lefebvre n’a pas exprimé une approbation ; par ailleurs, les signatures n’ont pas forcément cette signification » (Écône, le 8 avril 2003).

      Or, une troisième édition (en espagnol) a été publiée à Madrid, mais – ô surprise ! – le passage litigieux n’y avait pas été corrigé comme annoncé…
       
      Donc le mensonge court toujours… et les “gogos” le rapportent continuellement…
       
      Allez donc aux bonnes sources… elles sont facilement trouvables :
      “INCROYABLE, MAIS CERTAIN” : http://resistance-catholique.org/articles_html/2012/08/2012-08-10_abbe-Meramo_Increibleperocierto_FR_INCROYABLE-MAIS-CERTAIN.html
       

      Mgr Tissier reconnaît son erreur :
       
      Mgr Lefebvre n’a jamais signé la liberté religieuse à Vatican II
       
      La fin d’un mensonge trop répandu sur le comportement de Mgr Lefebvre
       
      Dans la biographie de Mgr Lefebvre qu’il a écrite (parue aux éditions Clovis), Mgr Tissier de Mallerais affirme que Mgr Lefebvre aurait signé la déclaration conciliaire de Vatican II sur la liberté religieuse.
      Or, il n’est rien.
      Un clerc qui a très bien connu Mgr Lefebvre nous a affirmé que lorsqu’il entendait ce mensonge, proféré par les milieux ralliés, le fondateur de la FSSPX s’indignait de la façon suivante : ‘je sais quand même mieux qu’eux, qui étaient encore des adolescents, ce que j’ai fait ou pas fait au concile’.
       
      Interpellé sur le sujet et après quelques difficultés, Mgr Tissier a fini par admettre que Mgr Lefebvre n’a jamais signé ce texte.
      Et il a écrit à notre correspondant une lettre où il reconnaît que sa biographie de Mgr Lefebvre est fausse sur ce point. Interrogé ensuite par le correspondant, il a admis qu’il se devait de rectifier cette grave erreur, et qu’il le ferait dans la prochaine édition.
       
      Pourquoi une telle lenteur à rectifier un point capital ?
      Mgr Tissier cède-t-il à des pressions ? lesquelles et pourquoi ?
      Par contre Mgr Lefebvre a signé les documents attestant de sa présence à ce vote du concile.
      Ce sont ces documents purement administratifs que des clercs ralliés malhonnêtes ont diffusé pour faire croire à ce mensonge.
       
      Une simple feuille de présence et non pas un vote
      Pourquoi ce mensonge sur Mgr Lefebvre est-il propagé officiellement par la FSSPX ?
      C’est encore le même clan qui trahit Mgr Lefebvre et qui veut imposer le ralliement.
       
      Jusqu’à quand va durer cette situation intolérable où s’accumulent mensonge, protection de prédateurs homosexuels et manipulation sacrilège ?
      Jusqu’à quand ?
      Continuons le bon combat
      Abbé Marchiset

       
      Allez donc aux bonnes sources… elles sont facilement trouvables :
      “Virgo-Maria N° 461” : http://www.virgo-maria.org/articles_HTML/2007/012_2007/VM-2007-12-01/VM-2007-12-01-B-00-Mgr_Tissier_liberte.htm
       


       
      Autre mensonge de Mgr Tissier de Mallerais dans la “biographie” de Mgr Lefebvre (Ça fait beaucoup !!! quel crédit peut-on y apporter !!!) :
       

      Contrairement à ce qu’affirme la biographie (mensongère sur ce point) de Mgr Lefebvre par Mgr Tissier de Mallerais, l’abbé Schmidberger n’était pas auprès de Mgr Lefebvre lorsqu’il expira, SANS TESTAMENT (!) le 25 mars 1991. Il se trouvait alors à Nantes chez l’abbé Bonneterre (partisan frénétique du ralliement à la Rome apostate et adulateur de l’évêque apostat Karol Wojtyla-Jean-Paul II).

       

  21. Avatar
    Alexandre lien permanent
    décembre 27, 2014

    Super, on en est sorti vivant de ces trois jours de ténèbres ! Ouf !

    • Fert Fert Fert
      Fert Fert Fert lien permanent
      décembre 27, 2014

      Non, non, toi tu y es  toujours dans les ténèbres !!!

    • Cave Ne Cadas
      décembre 27, 2014

      Oui mon cher Alexandre, ça aurai pu mal tourner…
       

      La NASA a publié sur YouTube une vidéo d’une importante éruption solaire filmée par le satellite Solar Dynamics Observatory.
       
      C’est le vendredi 19 décembre que le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) a pu filmer une importante éruption à la surface du Soleil. C’est ce lundi que la NASA a diffusé cette vidéo sur son compte YouTube.
       
      C’est en regardant cette vidéo que l’on peut découvrir une importante activité à la surface du Soleil vu qu’il s’agit de projections de matière qui mesurent la plupart du temps des centaines de milliers de kilomètres.
       
      Bien que très joli et spectaculaire à regarder, ce genre d’éruptions dégage des radiations (rayons gamma, X, ondes radio, etc.) et un nuage de particules ionisées qui peuvent atteindre notre planète. C’est après un à trois jours qu’elles peuvent perturber les communications, le GPS et certains appareils électroniques, peuvent également provoquer des orages magnétiques capables d’endommager les circuits de distribution de l’électricité. Dans l’espace, ces mêmes radiations peuvent rendre hors d’usage les engins spatiaux, satellites ou navettes, voir être dangereux pour les astronautes.
       
      Visuellement, ces radiations sont responsables des aurores boréales visibles dans le ciel à haute altitude, principalement près de l’Arctique et de l’Antarctique. Justement, le 22 décembre, moins de trois jours après cette éruption, une série d’images a été capturée.

       

       

Trackbacks & Pingbacks

  1. Petrus : Pour en finir avec 40 ans de lefebvrisme (version corrigée) | Le CatholicaPedia Blog
  2. Pour en finir avec 40 ans de lefebvrisme – Jérôme Bourbon – France Nationaliste

Les commentaires sont fermés.