Aller au contenu

Potins Cléricaux : C’est la “guerre” dans le Landerneau ; Mise au point de M. l’abbé Lafitte

2013 novembre 4

On nous communique le courriel de  Mise au point de M. l’abbé Jean-Luc Lafitte :

 

Mise au point de monsieur l’abbé Lafitte

 

De : Abbé Jean-Luc LAFITTE <xxx@gmail.com>
Date : 4 novembre 2013 01:27
Objet : Mise au point de monsieur l’abbé Lafitte

Mise au point de monsieur l’abbé Lafitte

 

Le Dimanche 13 octobre 2013, en sa chapelle du Christ-Roi à Nantes, monsieur l’abbé Guépin annonçait le renvoi de son confrère monsieur l’abbé Lafitte, après deux ans et demi de collaboration. Devant le Très Saint Sacrement et en présence de nombreux enfants, en un mélange ingénieux de vrai, de faux et de sous-entendus, avant le sermon dominical, monsieur l’abbé Guépin descendait en flamme son confrère, détruisant publiquement sa réputation. Le scandale fut tel que plusieurs l’ont interrompu et qu’une bonne vingtaine de paroissiens quittait la chapelle avant le sermon en entendant ses propos. Par ailleurs, plusieurs rumeurs ont été diffusées ici ou là à mon sujet.

Il est vrai que j’ai commis dans le passé comme Prêtre de graves erreurs d’ordre moral répétées plusieurs fois. Pour ces errements, j’ai accompli une pénitence d’un an ordonnée par mon supérieur de l’époque, je continue tous les jours à faire pénitence et pour cela j’ai grand besoin de vos prières. Cependant, je me dois de préciser les points suivants :

  • Je ne suis ni un gourou, ni un séducteur.
  • Je n’ai commis aucune faute contre les mœurs pendant le temps passé chez monsieur l’abbé Guépin.
  • Je n’ai jamais dit quoi que ce soit de répréhensible au confessionnal à une jeune fille ou à n’importe quel autre pénitent.
  • Je n’ai jamais été marié, je n’ai jamais été divorcé, je n’ai jamais vendu un calice pour payer des frais de divorce et je n’ai pas d’enfants.

Précisons de plus que c’est monsieur l’abbé Guépin qui est venu me chercher pour me proposer de travailler avec lui à Nantes, que je lui ai tout de suite parlé de mon passé, et qu’il m’a donc accepté en toute connaissance de cause.

Cet éclaircissement est rendu nécessaire par l’attitude de monsieur l’abbé Guépin. Je sollicite l’aide de vos prières pour que je sois toujours un instrument entre les mains du Bon Dieu. Qu’Il me garde et vous en Sa charité.

 

 

 

Abbé Jean-Luc Lafitte

Prêtre Catholique

 

 


 

Télécharger en PDF

 

  1. Jeff Le Sédévac Déglingué lien permanent
    novembre 4, 2013

    Bravo mon père ! Je prie pour vous et je suis avec vous. Je suis certain que les personnes justes feront de même !

  2. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    novembre 4, 2013

    La messe est dite !!!

  3. Jeff Le Sédévac Déglingué lien permanent
    novembre 5, 2013

    La femme adultère Jean 8 :


  4. Charles
    Charles lien permanent
    novembre 5, 2013

    Cette mise au point a le mérite d’être claire ! Que va répondre ou rétorquer l’Abbé Guépin ? Quel feuilleton ! :lol:

  5. novembre 5, 2013

    Quel misère !
    Nous vivons des temps vraiment durs, puisse l’abbé Lafitte et l’abbé Guépin continuer leur apostolat dans la bénédiction de NS-JC.
    Je ne vous oublierais pas dans mes prières.
     
    + En jésus et Marie
     
    Jérémy B

  6. Agobard lien permanent
    novembre 5, 2013

    En effet, on attend toujours les « preuves » que devrait présenter M. l’Abbé Guépin (de véritables preuves, c’est à dire plusieurs témoignages précis, crédibles et concordants, par opposition aux « ragots » !!!). :roll: :mrgreen:

  7. Laugier
    Laugier lien permanent
    novembre 5, 2013

    Mes cadets, (et mes ainés) ; les preuves, ont peu toujours les attendre comme la neige aux Antilles !!!. S’il en a l’abbé Guépin ne les montrera jamais !! arguant que c’est trop privé (confession etc.) pour être dévoilé publiquement.
    L’abbé Guépin, et là il s’agit d’une autre affaire, a refusé de me montrer une lettre qu’il prétend posséder de l’abbé Maury, contre Louis-Hubert. Même cela il refuse de le montrer.
     
    C’est commode car s’il n’a rien, il peut toujours prétendre, et rétorquer qu’il nous faut le croire sur parole, et avec confiance. Mais cela ne prend plus !!

  8. Olivier Lagardère lien permanent
    novembre 5, 2013

    Bravo Mr l’abbé pour ce témoignage. Je suis de tout cœur avec vous, nous sommes tous de pauvres pécheurs, moi le premier.
    L’abbé Guépin donne le mauvais exemple, car il faut savoir être miséricordieux et faire preuve de charité surtout venant d’un prêtre c’est grave. Comment voulez-vous que les personnes qui découvrent la foi catholique se convertissent ?
     
    Prions bien pour l’abbé lafitte afin que le bon Dieu l’aide dans cette épreuve terrible, prions pour l’abbé Guépin afin que le Bon Dieu l’éclaire.
     
    Union de prière à tous

  9. Laugier
    Laugier lien permanent
    novembre 5, 2013

    Il faut TOUJOURS savoir faire preuve de Charité et ne jamais renvoyer quelqu’un (prêtre ou laïc) injustement.

    • novembre 6, 2013

      Que pensez vous d’un laïc prenant la parole au cours d’une messe, en présence du St Sacrement, pour
      insulter un prêtre qui a déraillé dans son homélie ???
      Est il permis, même pour défendre la vérité et la foi, de répondre à l’ignominie, par une autre ignominie ?

      Bossuet dans un sermon dans un couvent fit cette mise en garde fort judicieuse : (de mémoire je résume) « nous ne pouvons pas soutenir Pierre qui est pour Dieu, contre Paul qui a le même Dieu »
      Les armes du démon, que sont la calomnie, le mensonge et l’orgueil ne pourront jamais remplacer celles de Dieu qui sont la charité et l’humilité, pour résoudre les problèmes.
      Avec cette affaire nous sommes presque dans le même cas de figure que la rupture conciliaire/tradis. Dès le départ les tradis ont vomi sur les conciliaires (vice et versa, d’ailleurs).
      Cela ressemble aussi fortement à la polémique sédévac/papiste où les échanges épistolaires entre les deux parties sont ponctués de noms d’oiseaux.
      Les armes de Satan ne nous donneront jamais la victoire.
       

      • Laugier
        Laugier lien permanent
        novembre 6, 2013

        J’en pense que je ferais pareil que ce laïc :lol::lol:
        Rappelez vous qu’au Moyen Âge, quand un prêtre disait une ânerie grave ou pire, une hérésie en sermon, il pouvait être interrompu par les fidèles qui criaient « anathème ».
        Cela remontait à l’évêque qui, lorsqu’il faisait son travail prenait la chose très sérieusement et demandait des explications au prêtre le sanctionnant si la « plainte » était fondée
        Les prêtres, quelque grande que soit leur fonction et quoi qu’elle appelle au respect sur eux, quand ils en sont dignes, n’en sont pas pour autant infaillible, impeccable, ou intouchable.
        Et la plupart des prêtres d’aujourd’hui s’imaginent d’une façon complètement fantasmée, des droits qu’ils n’auraient même pas osé imaginer avoir dans une Église en ordre.
        Croire que aujourd’hui le prêtre parle et personne ne doit rien objecter est une illusion bien libérale et Lefébvriste, le clergé d’aujourd’hui pensant avoir grâce d’état pour commander et diriger alors qu’il n’a plus son évêque pour garantir ( ou non !! ) son orthodoxie.
        Aujourd’hui il nous faut être vigilent, ce qui ne signifie pas hypercritique non plus évidement, et surtout ne pas craindre d’intervenir quand en chaire quand il le faut.
        Et là les propos de l’abbé Guépin était tellement scandaleux, mensongers, hypocrites, un véritable foutage de g****, que même des personnes connues pour être modérée et ne « pas critiquer les prêtres » ont admis que c’était trop.
        Évidement nous savons très bien que l’abbé Guépin a subi des pressions de certains de ses confrères, à savoir le duo voir le tiercé gagnant du sud de la France.

        • novembre 6, 2013

          Que pensez vous d’un abbé qui accueille dans sa chapelle une femme avec ses enfants alors que le mari va dans une autre chapelle ?
          L’abbé en question doit il encourager la femme à venir chez lui ou au contraire lui conseiller de rejoindre son mari dans l’autre chapelle ?
          Et pour répondre à vôtre réponse : n’eut il pas été plus judicieux de s’éclipser discrètement, montrant ainsi une supériorité sur la bêtise ? Ne rendant pas le mal pour le mal.

          • Laugier
            Laugier lien permanent
            novembre 6, 2013

            Non Mr Jollo, il n’eut pas été judicieux de partir discrètement, comme un voleur ou comme un sage petit bonhomme qui ne veut pas faire de vague.
            Pourquoi ? Parce que, et il faut connaitre un peu l’esprit libéralo-clérical, si vous vous contentez de manifester silencieusement ils n’en tiendront absolument pas compte, ferons ceux qui n’ont rien vu et la chose passera dans l’anonymat.
            Quand à ceux qui veulent « aller parler » à l’abbé, à la fin de la Messe, il se feront remettre à leur place par ce bon abbé qui leur expliquera avec tout l’aplomb du monde qu’ils n’ont rien compris, ils vous demanderons pourquoi vous ne leur faites pas confiance, et vous inviterons à aller voir ailleurs si vous n’êtes pas content.

            Voilà pourquoi devant un scandale, car à la base c’est bien l’abbé Guépin qui a une attitude honteuse, pas ceux qui le dénoncent, il ne pourra pas passer sous silence le fait qu’il y a eu des oppositions et il se ridiculisera en qualifiant de révoltés et d’insoumis à la « sainte volonté infaillible du prêtre » (sic) ceux qui auront protesté qu’ils n’entendaient pas se laisser piétiner l’aorte par les caprices des curés.
            Il en va de même pour ceux qui, demeurant chez l’abbé Guépin mais n’en étant pas moins mécontent et scandalisé, font la très efficace gréve de la quête qui suscite là aussi la colère du pasteur.

            Il est indispensable de donner de la voix et de « sortir les poings » face à un clergé libéral.
            Il suffit de voir les autres As de trèfles, les malfaisants du sud dont les chapelles sont désespérément vides et qui, par dépit et jalousie aussi sans doute, fracassent joyeusement ce qui tient encore la route malgré les défauts.

            Par ailleurs c’est justement ce qui se passe à Nantes, il y a des familles qui sont divisés, et qui ne vont pas dans les mêmes chapelles. L’abbé Guépin a semé la zizanie, a fait le diviseur, pari les familles.
            Lui qui pendant des années a reproché sans fondement à Virgo Maria de faire les poubelles de la Tradition, alors que Virgo Maria a toujours TOUT démontré (et n’a jamais été réfuté), et voilà que l’abbé fait bien pire en dégueulant sur son confrère avec un mélange libéral de vrai et faux sans aucune preuve.

            Mais qu’il avait raison, Mr l’abbé Joseph Vérité de dire qu’aujourd’hui nous devons être anticlérical !!!    8)

            • novembre 7, 2013

              L’abbé a dégueulé sur son confrère c’est ça qui vous a énervé.
              Ne vous êtes vous jamais rendu compte comment Virgo dégueulait sur les personnes qu’il avait en ligne de mire ?
              Vous pourriez  donc comprendre que le dégueulis, plutôt que de démontrer la vérité, il énerve.
              Le dégueulis sur les gens a toujours énervé tout le monde et ceux qui dégueulent n’ont jamais été crédibles même si ce qu’ils disent est vrai.
              On ne peut pas faire comprendre ce que l’on croit être vrai en dégueulant.
              Dégueuler c’est assurément la meilleure façon de rater de se faire comprendre et s’attirer les foudres de celui qu’on prétend remettre dans le droit chemin et l’enfermer dans son erreur.
              Dégueuler c’est utiliser les armes du diable.
              S’exprimer avec dignité, fermeté et charité, c’est utiliser les armes de Jésus-Christ.
              Tous ceux qui dégueulent se trompent de méthode et ne résoudront jamais aucun problème.

              • Cave Ne Cadas
                Cave Ne Cadas lien permanent*
                novembre 7, 2013

                JOLLO !!!

                Vous “dégueulez” des insanités(*)… VADE RETRO, SATANAS !

                * Actions, paroles qui sont dictées par une absence de jugement, de bon sens.

                • novembre 7, 2013

                  Dire qu’il faut s’exprimer avec dignité, fermeté et charité est selon vous une insanité ???
                  Vous devenez pire que les conciliaires qui ne sont pourtant qu’une race de vipères !!!

                  • Cave Ne Cadas
                    Cave Ne Cadas lien permanent*
                    novembre 7, 2013

                    JOLLO,

                    Vous le faites exprès !!!

                    …Ce sont Vos “dégueulages” qui sont des insanités !!!

                    • novembre 7, 2013

                      Je regrette d’employer ce terme « dégueuler » c’est une réponse à Laugier qui l’a utilisé dans le post auquel je lui répondait.
                      Quand ce sont vous ou vos amis qui utilisez des formules « dégueulasses » (sic) ça ne vous choque pas par contre quand on reprends ces termes vous jouez les vierges effarouchées
                      Vous voyez que les propos non appropriés sont insupportables !!!

                    • Cave Ne Cadas
                      Cave Ne Cadas lien permanent*
                      novembre 7, 2013

                      Vous « dégueulez » sur tout et aussi sur feu-Virgo-Maria !!!
                      Si un jour vous arrivez à la somme de travail et d’études qu’ils ont fait…vous pourrez critiquer « la forme » !!!

                      Vous êtes partisan du blasphématoire « Margo varia » de M. l’abbé Belmont…approuvé par la clique ennemie lhr-rienne des abbés Grossin, Guépin & Ricossa !!!

                      Vous lirez avec profit :

                      DU MODÉRANTISME OU DE LA FAUSSE MODÉRATION par LUIGY (abbé ALEXIS PELTIER), DE LA RÉDACTION DU FRANC-PARLEUR, MONTREAL, 1873

                      Les libéraux, surtout les clercs, à toute époque, y compris la nôtre, ont toujours tout détruit.
                      Pour les reconnaître il suffit de savoir qui ils crossent.
                      L-H Remy

                      Malheureusement nous vivons dans un siècle qui est aux antipodes du christianisme, et où dominent la concupiscence et l’orgueil de la vie. Tous les calculs qui s’y font procèdent plus ou moins de ces deux sources empoisonnées.
                      L’orgueil et la sensualité y règnent à un tel point qu’ils ont déteint sur tous les caractères à peu près : ils les ont amollis, puis en même temps rendus singulièrement irritables, exigeants et ombrageux.
                      Chez bon nombre de catholiques, même pieux, comme a dit Pie IX, la concupiscence et l’orgueil de la vie savent se déguiser habilement pour combattre les vérités qui les gênent ou les contrarient : ils opèrent sous le voile d’une fausse vertu, le modérantisme.
                      Car de même qu’il y a une fausse liberté, une fausse paix, une fausse charité, un faux zèle, de même il y a une fausse modération, et c’est elle que l’on désigne sous le nom de modérantisme.
                      Le modérantisme n’est qu’une des formes du libéralisme. Il travaille à sa manière à bâillonner les défenseurs de la vérité.
                      Ce qu’il y a d’étonnant, d’incompréhensible même, c’est que plusieurs ne paraissent pas s’en douter. Ils maudissent le libéralisme, extérieurement du moins, et ils sont pleins d’égards pour le modérantisme qu’ils cultivent même avec une remarquable ferveur.
                       
                      Voulez-vous en avoir la preuve ? Écoutez-les. Ils ne se déclarent jamais satisfaits de ceux qui combattent les bons combats. Ils les trouvent toujours immodérés par quelqu’endroit, et ils semblent s’être donné la mission de les décourager en les harcelant sans relâche. Tantôt ils leur reprocheront d’avoir mal choisi leur temps pour parler et par là d’avoir été cause que bien des personnes ont été contristées, mécontentées ou choquées ; manque de modération par conséquent. Tantôt ils les accuseront de mettre injustement certains personnages en cause et de les traiter avec une excessive rigueur : nouveau manque de modération. Tantôt ils les blâmeront de mettre trop en lumière des vérités qui condamnent des hommes qu’ils voudraient ménager ou des faits publics dont on n’avait pas encore bien saisi l’odieux caractère. Une autre fois, ils les signaleront comme des turbulents qui font feu pour des bagatelles, courent après les discussions, rabâchent toujours les mêmes choses et rendent les luttes interminables : manque de modération encore.
                      Une autre fois enfin, ils se rejetteront sur la forme de leurs écrits, et la qualifieront de rude, d’inconvenante, d’exagérée, de grossière, d’injurieuse même : manque de modération encore, manque de modération toujours…

                       
                      http://www.a-c-r-f.com/documents/LUIGY-du_Moderantisme.pdf

                       

              • Laugier
                Laugier lien permanent
                novembre 7, 2013

                Mon pauvre ami, vous gagnerez beaucoup à vous taire car ce que vous dites est d’une nullité abyssale.
                Tout les dégueulis ne se valent pas, je tiens à vous l’apprendre, et ceux que vous attribuez à Virgo Maria, ne le sont que dans votre petit esprit libéral.
                L’abbé Guépin étale les poubelles publiquement, qui plus est sur des faits qui ont été classés, lui qui a pendant des années et qui continuent encore à reprocher à Virgo Maria de faire la même chose.
                Le site Virgo Maria quand à lui, dénonce et démontre rigoureusement : les clercs prédateurs, les évêques infiltrés, la fraternité blasphémant contre la Foi et offrant un sacrifice Sacrilège, les supérieurs de séminaires négateurs de l’Écriture Sainte et des Apparitions, les petits Papes toujours en exercice, les usurpateurs de Saint Pierre toujours au pouvoir. Lesquels sont toujours en « exercice ».

                Et aucun de ces clercs bien pensant, du nord ou du sud, pour rejoindre (enfin) le véritable combat et dénoncer ce qui doit vraiment l’être.

                Il ne suffit pas, pour dédouaner une personne d’une attitude scandaleuse, de tenir pour similaire l’attitude d’autres qui, malgré les apparences, est orienté vers un autre but.
                 
                L’abbé Guépin, appuyé par de médiocres conseillers, a dégagé un confrère qui le gênait, alors que celui ci faisait du bon boulot.
                Virgo Maria a dénoncé les pires fripouilles, modernos-traditionalistes, qui sévissent dans ce milieu.
                 
                Je me demande encore pourquoi vos commentaires, non empreint d’une recherche de la vérité mais uniquement « à charge » et toujours contre les mêmes choses et personnes, sont encore acceptés. Il ne servent à rien. La critique ne vaut que lorsqu’elle est de bonne foi, cherchant le Vrai. Pour ma part je doute fortement de la votre.

                • novembre 7, 2013

                  J’ai tenu une entreprise commerciale, je me suis efforcé, avec toutes mes insuffisances, de la gérer le plus catholiquement possible, que ce soit du côté clients ou salariés.
                  Dénigrer la concurrence ne plait pas aux clients et ne vous apporte aucun client supplémentaire.
                  Démarcher les clients des entreprises concurrentes n’aboutit à rien.
                  On crée sa propre clientèle.
                     en faisant correctement son travail ;
                     en vendant un produit, fut il cher, mais impeccable ;
                     en étant respectueux de ses clients et de ses employés ;
                     en voulant  sincèrement le bien de ses clients, en ne les regardant pas que par leur porte monnaie ;
                     en leur déconseillant certains produits de l’entreprise qui ne leur sont pas adaptés ;
                     en accueillant ses clients avec politesse, ponctualité et courtoisie.
                  Quand vous avez fait cela du mieux possible vous vous apercevez  que vôtre entreprise ne cesse de croitre, sans payer de pub et sans avoir besoin de dénigrer la concurrence qui elle, finit par stagner.
                  La vérité empreinte de fermeté, l’amour du prochain et du travail bien fait, l’honêteté, la politesse et la courtoisie l’emportent toujours  sur le dénigrement intempestif de la mauvaise concurrence.
                  Les prêtres dont nous avons besoin devraient être des clones du St curé d’Ars dont le meilleur compliment lui vint de Satan qui lui dit : « trois comme toi et mon royaume sur la terre serait compromis ».
                  Et point n’était besoin à Jean Marie Vianney d’injurier Satan pour pour le vaincre, il lui suffisait de prêcher la vérité  et la charité dans l’humilité.
                  À chacun sa méthode.
                   
                   
                   
                   

                  • Laugier
                    Laugier lien permanent
                    novembre 7, 2013

                    Jollo,
                     
                    L’Église Catholique n’est pas une entreprise … Si les Papes avaient raisonné en businessman ils n’auraient jamais attaquer l’erreur (la « concurrence ») chose indispensable, pour en éloigner les âmes faibles.

                    Dans le monde des affaires, si un client achète de la Ripolin au lieu d’acheter de la Dulux, il aura dans les deux cas des murs bien peints et les deux marques auront chacune leur clientèle.

                    Dans le domaine de Dieu la « concurrence » est mortelle de qui que ce soit qu’il s’agisse, même d’un « boutiquier » à la devanture apparemment propre.
                    C’est pour cela que la Fraternité et la Thèse sont des ennemis dangereux.
                    Défendre la Vérité tout le monde sait le faire, on peut même dire que c’est étouffer le mal sous une abondance de bien.
                    Cela ne suffit pas, il faut attaquer les erreurs, toutes, aussi subtiles soient elles.
                    C’est ce qui ne s’est pas fait dans les générations précédant le concile d’Eux, excepté par un Saint Pie X et quelques âmes d’élites.
                    Le résultat fut sans appel.
                     
                    Ceci dit sincère félicitation à vous si au niveau de votre entreprise vous avez su rester Catholique, honnête et rentable. Vraiment !

  10. gg
    novembre 6, 2013

    En effet !
    et ne jamais propager de ragots, et de calomnies !!! surtout si aucune preuve n’existe !!!
     
    et pourtant, c’est ce que font presque tous !!!
     
    « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche de l’homme qui souille l’âme… mais ce qui en sort ! »

  11. James Loyalrock lien permanent
    novembre 7, 2013

    Je vous suis depuis un certain temps, et je suis absolument désolé devant cette triste histoire.
    J’écris depuis l’étranger, et, ne connaissant personnellement ni l’un ni l’autre de ces prêtres, j’espère pouvoir formuler une appréciation objective de cette affaire.
    J’ai écouté un bon nombre de sermons, conférences et catéchismes donnés par M. L’abbé Lafitte, et ce qui m’a tout de suite sauté à l’esprit, c’est précisément leur qualité, le grand travail qu’il y a derrière, et un véritable esprit sacerdotal, empreint de bon sens commun.
    Je ne pouvais m’empêcher de penser que M. l’abbé était du petit nombre de ceux qui osaient encore appeler les choses par leur nom, et prêcher énergiquement une doctrine anti-libérale et anti-mondaine qui sans doute faisait grincer des dents à plus d’un, même dans les chapelles de la « Tradition ».
    C’est pour cette raison que ce qui est à la fin arrivé ne m’a pas trop surpris. Toujours la même histoire ; on essaye de déloger le prêtre qui dérange, parce qu’il dit les choses trop clairement pour le goût de certains, les comparaisons avec leurs confrères sont immédiates, et l’alliance des uns et des autres finit par évincer le trouble-fête…
    Par contre, ce qui m’a surpris, c’est que l’on ait accusé M. l’abbé de choses bien passées, qu’il ne cache pas, et sont bien compréhensibles, surtout dans la situation critique dans laquelle nous nous trouvons, et pour lesquelles il a fait et fait encore pénitence.
    Entendant ses conférences, j’ai l’impression qu’il est impulsé para un véritable, bon, sain et saint zèle sacerdotal, et qu’il est innocent des accusations dont il a été objet.
    Je trouve absolument indignes ces accusations sans preuves, et la façon avec laquelle on a traité un prêtre de Jésus-Christ, expulsé, sans moyen de défense ni de survie économique, quand on aurait pu faire les choses autrement.
    J’oserais dire que je m’inclinerais encore beaucoup plus facilement a la compréhension et la miséricorde envers un prêtre, qui malgré ses faiblesses, même graves, tâche de continuer à prêcher ce qu’il doit, fait des chrétiens solides, et suscite des vocations sacerdotales et religieuses, qu’envers certains autres, peut-être mieux préservés sur le terrain des mœurs, mais apparemment moins engagés dans le bon combat, et par conséquent, moins féconds en fruits pour l’Église.
    Tel a toujours été l’esprit des bons catholiques : Pardonner à leurs prêtres certaines fautes de mœurs, pourvu qu’il y eût repentance et pénitence, et qu’ils continuassent à assurer fidèlement leurs devoirs essentiels. Transigeants avec la faiblesse humaine selon nature, intransigeants avec l’impureté doctrinale, liturgique, ou morale contre-nature. 
    Les libéraux font le contraire : Se scandaliser outre-mesure envers les premières, mais rester de marbre devant les dernières, pourtant bien plus graves et dangereuses.

  12. Laugier
    Laugier lien permanent
    novembre 7, 2013

    « Le dégueulis sur les gens a toujours énervé tout le monde et ceux qui dégueulent n’ont jamais été crédibles même si ce qu’ils disent est vrai. »
     
     
     
     

    La fOOOOOrme prime donc sur le fond avec les libéraux … c’est hélas bien (tristement) connu.
    Moi je ne vois ni sur le fond, ni sur la forme, dans Virgo Maria, quoi que ce soit d’excessif ou de « dégueulant » ou autre.

    • novembre 7, 2013

      Des gens scrupuleux avec le fond peuvent ils être légers avec la forme ?
      Être pour l’un et négliger l’autre, ou son contraire, c’est de la schizophrénie.
      La forme et le fond vont de paire, on ne peut pas glorifier Dieu en insultant les gens.
      « Si tu es fâché avec ton frère, hypocrite, laisse là ton offrande et va d’abord te réconcilier avec lui. »
      Ceci dit quand nôtre frère est dans l’erreur il est de nôtre devoir de lui rappeler poliment la vérité.
      Et que je saches la politesse n’est pas la fille ainée de la libéralité !!!

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        novembre 8, 2013

        « libéralité » = libéralisme !!!

        Le libéralisme EST un péché !!!

        • novembre 8, 2013

          Le libéralisme est un péché, ben oui, et alors ???
          Dénoncer vigoureusement le péché, mais rester miséricordieux avec le pécheur est il aussi un péché ???
          Ils apportent quoi au débat les noms d’oiseaux dont vous affublez très souvent vos adversaires ???
          Les nez rouges que vous ajoutez sont ils utiles pour reconnaitre les tromperies ???
          Les formules pédantes et moqueuses à l’égard des clercs sont elles de nature à les remettre dans la bonne voie ???
          Celui qui braille le plus fort est-t-il celui qui a raison ???
          Vous dénoncez les tièdes avec raison, mais ils sont tièdes, il faut faire avec, adaptez vôtre langage et vous aurez une chance d’être compris.
          Vous vous énervez contre ceux qui ne vous comprennent pas mais de la façon dont vous vous y prenez, ils n’entendent pas !!! comment voulez vous qu’ils comprennent ???
          De manière générale on vous montre le péché avec le doigt et vous vous regardez le doigt !!!
           

          • Cave Ne Cadas
            Cave Ne Cadas lien permanent*
            novembre 8, 2013

            « Le libéralisme est un péché, ben oui, et alors ??? »

            Vous êtes un libéral ! convertissez-vous !

            Point final.

             

          • Cave Ne Cadas
            Cave Ne Cadas lien permanent*
            novembre 8, 2013

            JOLLO le libéral qui s’offusque que nous mettions UN NEZ ROUGE au « pope » sectaire de Vatican d’Eux…
            que dira-t-il du fait que CE PITRE s’affuble lui-même d’UN NEZ ROUGE sur la place publique de Saint-Pierre ???

            Bouffon !!! Bouffon !!! Bouffon !!!

            « Pape Francis a enfilé le symbole universel de la comédie au Vatican »

            Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2488748/Pope-Francis-dons-red-nose-congratulate-newlyweds-volunteer-clown-therapy-charity.html#ixzz2k63bi9N3
            Follow us: @MailOnline on Twitter | DailyMail on Facebook

            Le pitre Bergo(go)glio

             

          • Laugier
            Laugier lien permanent
            novembre 9, 2013

            « Vous dénoncez les tièdes avec raison, mais ils sont tièdes, il faut faire avec, adaptez vôtre langage et vous aurez une chance d’être compris. »

            C’est ce que vous même vous faites ?
            Et avec quel résultat ?

            Il faut appeler un chat un chat et quand des clercs se comportent comme des misérables il est un devoir de ne pas laisser plus longtemps ces individus se pâmer en soutane et réclamer le respect du à leur dignité alors même qu’ils s’en rendent indignes.

            C’est particulièrement amusant de voir qu’une certaine clique, une association « de fait » de clercs, soient les premiers à jeter la pierre à un de leur confrère pour des fautes, certes pas anodines, mais aujourd’hui pardonnées alors même qu’ils sont tout ce qu’il y a de pus frileux à déclarer, simplement déclarer, non pas en engageant une autorité qu’ils n’ont pas, (et nous non plus) mais sous la forme d’un constat factuel, que les renégats du Vatican sont des apostats, qu’ils ne représentent résolument rien dans l’Église, et que leur secte n’est pas l’Église Catholique.
             
             

  13. Martial lien permanent
    novembre 7, 2013

     « Transigeants avec la faiblesse humaine selon nature, intransigeants avec l’impureté doctrinale, liturgique, ou morale contre-nature. 
    Les libéraux font le contraire : Se scandaliser outre-mesure envers les premières, mais rester de marbre devant les dernières, pourtant bien plus graves et dangereuses. »
     
    Oui faut être miséricordieux avec la faiblesse humaine.
    Oui les libéraux sont fondamentalement indifférents à la vérité doctrinale, à la validité des sacrements et à la légitimité de l’autorité.
    Ils croient à travers la loi,  la forme,  et l’élite mondaines. 
    Donc ils « flinguent » sur le terrain de la morale.  
     
    En tout cas, la mise au point de M. l’abbé Lafitte est pleine de dignité.  

     

  14. François lien permanent
    novembre 8, 2013

    Je connais Monsieur l’Abbé Lafitte, qui m’a prêché ma première retraite de saint Ignace et qui m’a laissé alors une très forte et durable impression. Et je trouve scandaleuses les calomnies et autres médisances qui ont été déversées sur lui en public, dans une chapelle, qui plus est ; l’abbé Guépin devra répondre devant Dieu de ce gravissime manquement à la charité chrétienne la plus élémentaire. Les péchés de l’abbé Lafitte lui ont été remis parce qu’il en a fait pénitence. Sera-ce le cas pour l’abbé Guépin ? Je le souhaite vivement…
    En outre, il est d’une malhonnêteté crasse d’établir un parallèle entre la malignité insigne de l’abbé Guépin et le travail fourni par Virgo Maria et consorts. À cet égard, on ne peut que rappeler, en effet, le texte extraordinaire de Luigy à ce sujet, qui résume tout à la perfection. Rien de pire que la mollesse face au libéralisme, que l’on ne dénoncera jamais assez vigoureusement, quitte à mettre en cause la personne des libéraux eux-mêmes. Toute autre attitude est digne de l’inconsistance vaticandeuse et de sa fausse charité hypocrite.
     

  15. Martial lien permanent
    novembre 9, 2013

    JOLLO le libéral qui s’offusque que nous mettions UN NEZ ROUGE au « pope » sectaire de Vatican d’Eux…
    que dira-t-il du fait que CE PITRE s’affuble lui-même d’UN NEZ ROUGE sur la place publique de Saint-Pierre ???
    Bouffon !!! Bouffon !!! Bouffon !!!
    « Pape Francis a enfilé le symbole universel de la comédie au Vatican »
     
     
    Quelle heureuse répartie cher Cave Ne Cadas ! 
    Par ailleurs, où Jollo voit-il que nous serions  « fâchés contre notre frère, et que nous ne [devrions au préalable] nous réconcilier avec lui. »  
    Alors que c’est notre « frère », clerc, qui est fâché contre le Bon Dieu. Il persévère, puisque étant  présumé posséder la  totalité de l’intelligence de la Foi, et en corollaire la connaissance de la totalité de l’Erreur, il réserve ses attaques les plus violentes contre les seuls Catholiques dits « éclipsistes ».    
    Alors, nous aurions réellement sombré dans un orgueil et un délire des plus pharisiens si nous  prétendions  comme Jollo  l’imagine, qu’à titre principal,  « [nos]  formules pédantes et moqueuses à l’égard des clercs  [puissent être] de nature à les remettre dans la bonne voie ??? »
    En fait, à un tel degré d’aveuglement, seul le Père du fils prodigue le peut.  
    Virgo Maria et le présent blogue, entre autres, se sont toujours bornés à alerter, en premier lieu, « ceux qui cherchent  [encore]…Celui qu’ils ont déjà trouvé » (cf. Pascal). Avec quelques autres, je crois que nous en sommes de modestes exemples.   
     
     

    • novembre 11, 2013

      Plutôt que de vous salir les mains avec la gouache rouge, laissez les donc peindre eux même, ils récolteront ce qu’ils ont semé et vous aussi d’ailleurs.

  16. Olivier Lagardère lien permanent
    novembre 9, 2013

    Lors d’une réunion antilibérale en Vendée au mois d’août de cette année, je me souviens quand je suis allé à la messe un dimanche l’abbé Guépin m’a dit quand il m’a vu : « Alors comme ça vous êtes un antilibéral ? »
    Je lui ai répondu oui, il m’a dit : « C’est une race à part ».
    Il y a de quoi se poser des questions car tout catholique doit être antilibéral, l’abbé Guépin serait il libéral ? car quand il m’a dit cela et j’ai été très surpris, je n’ai rien dit.

    • Jean-Marie de la Salle
      Jean-Marie de la Salle lien permanent
      novembre 9, 2013

      Ça c’est un aveu lourd de sens, terrible sur ce point il a fait tomber son masque. Même son fondateur se définissait comme tel car voyait dans le libéralisme le plus grand mal c’est dire.
      Prions pour l’âme de ce pauvre prêtre.

    • Laugier
      Laugier lien permanent
      novembre 10, 2013

      Tu veux dire le Dimanche après cette fameuse session, à laquelle évidement, l’abbé n’a pas assisté ?? Car il est évident qu’il n’aurait pas pu franchir le cap de la première conférence sans faire un ulcère …. :lol::lol::lol:

    • Charles
      Charles lien permanent
      novembre 10, 2013

      Cher Olivier vous auriez pu ou du rétorquer à l’Abbé Guépin : « … pas vous M. l’Abbé ???? » et ne pas vous contenter de lui dire OUI !… :twisted: :mrgreen:
      La réponse étant incluse dans la question de l’Abbé, on peut légitimement en déduire qu’il ne fait pas partie de « cette race à part » !!!! :P Aveu lourd de sens nous dit JM…on ne saurait lui donner tort…
      Je crois que la « peur » est l’un des secrets de la lâcheté de nos clercs. J’aurai peut-être un jour l’occasion d’y revenir…

  17. Martial lien permanent
    novembre 9, 2013

     
    Mais il faut reconnaître alors que  M. l’abbé Guépin n’a pas la duplicité de certains, fourbes ou ignorants libéraux, tout en se prétendant de manière tapageuse les seuls sédévacs orthodoxes…   

  18. Olivier Lagardère lien permanent
    novembre 10, 2013

    Oui, c’est exact mon cher Édouard, c’était le dimanche après la fameuse session, je m’en souviens très bien, c’était avant que je rentre dans la chapelle du Christ Roi.
     
    Bon Dimanche à tous union de prière.

  19. Olivier Lagardère lien permanent
    novembre 10, 2013

    C’est vrai cher Charles mais j’ai été tellement surpris que je n’y avais pas pensé, prions pour l’abbé Guépin afin qu’il le devienne (antilibéral) c’est tout ce qu’il y a à faire et laissons faire la justice de dieu qui sera ce qu’il y a à faire en temps voulut.
    Bon dimanche

  20. Martial lien permanent
    novembre 10, 2013

     
    L’expression « c’est une race à part » semble être sans doute une formule édulcorée de ce jugement  plus explicite de l’abbé Belmont, écrit le 21 septembre sur son blogue Quicumque, à notre endroit :  
     « (…) le pseudo-surnaturalisme. Cette maladie qui a rongé beaucoup de contre-révolutionnaires du dix-neuvième siècle, beaucoup d’auteurs de seconde zone dont certains font aujourd’hui des maîtres, cette maladie donc a empoisonné Maritain ».
    Paresseux.
    Pseudo-surnaturalisme.
    Auteurs de seconde main.
    Maladie.
    En attendons, nous aurions apprécié qu’au lieu de prétendre appuyer de tels propos par un article du Père Deman, il nous gratifiât d’une recension « fine et approfondie » dudit article. Nous aurions lu avec respect la définition qu’il donne au concept de « pseudo-surnaturalisme » ; nous aurions été,  alors, certainement convaincus que nous étions atteints de cette maladie, qui avait affecté, selon lui, Maritain ! et dont nous auraient contaminée  les maîtres antilibéraux, –  vis-à-vis desquels pourtant, il fait bien piètre figure !
    À défaut de recension, certains se sont astreints à lire le texte proposé, qui paraît hors sujet par rapport à la conclusion sans appel qu’en tire l’abbé Belmont, et  en lequel ils n’ont trouvé aucun élément clair qui puisse fonder directement  son attaque.  
    Mais il est vrai tout imprégné de prudence, bien humaine, et non pas surnaturelle qu’évoque le Père Deman, l’abbé Belmont prévient à la fin de son petit commentaire : …« le diagnostic du Père Deman (qu’il n’explicite pas beaucoup) »…
    Nous craignons donc de devoir attendre longtemps avant qu’il nous fournisse un raisonnement démonstratif, exhaustif, documenté,  – en lieu et place de ce genre de sentences incantatoires –, du pseudo surnaturalisme des antilibéraux !
     

    • Laugier
      Laugier lien permanent
      novembre 10, 2013

      Surtout que son article, qui n’est rien d’autre qu’une attaque des antilibéraux est d’une grande lâcheté car il ne cite aucun des auteurs qu’il prétend attaquer. IL faut lui arracher des noms, comme le Père Ventura, au téléphone. Quand on connait la réputation de sainteté du Père Ventura il y a de quoi « rire ».

      L’abbé Belmont une fois de plus montre qu’il est un malfaisant, un sournois, dont les occupations se résument à attaquer les antilibéraux et à être rigoureux sur la liturgie, avec ces déplacements d’Autels, plus qu’il ne l’est sur la doctrine.

      • Wiking
        novembre 11, 2013

        À propos du Père Ventura, lire ce forum : http://foicatholique.cultureforum.net/t4557-quicumque-article-abbe-schoenberg pour mieux apprécier celui qui est qualifié d’auteur de seconde zone par l’abbé Belmont.
        On pourrait aussi citer la très longue notice que l’on trouve chez Darras… ou chez Rorhbacher…

        • Cave Ne Cadas
          Cave Ne Cadas lien permanent*
          novembre 11, 2013

          Citez-nous plutôt « la très longue notice que l’on trouve chez Darras… ou chez Rorhbacher… » car ce forum(!!!) …de plus votre lien n’aboutit pas !

          Et Darras… ou Rorhbacher… C’est autrement plus sérieux !!!

           

          • Laugier
            Laugier lien permanent
            novembre 11, 2013

            Il suffit de rester sur la seule page donnée en lien par le Wiking. Le reste du forum, phagocyté par le malfaisant du Loiret, pique de toute façon les yeux.
             

            • Cave Ne Cadas
              Cave Ne Cadas lien permanent*
              novembre 11, 2013

              C’est pas possible, je vous dis, pour qui n’est pas « enregistré »…

        • gg
          novembre 25, 2013

          schoenberg = bel mont….

      • novembre 11, 2013

        Les corticoïdes ont pour noble but de soulager la douleur, mais à haute dose ou après utilisation prolongée, finissent par tuer le malade.
        L’administration à haute dose et continue de vos nobles remèdes a déjà « flingué » un bon nombre de clercs, mais soyons positifs : combien en reste-t-il en France susceptibles de trouver grâce à vos yeux ?
        Vous qui n’hésitez pas à nommer les mauvais, pouvez vous nous procurer la liste des bons ?

        • Cave Ne Cadas
          Cave Ne Cadas lien permanent*
          novembre 11, 2013

          AUCUN tout simplement !!!

          Abbé Vérité : Un jour, vous n'aurez plus de prêtres...
          Bien souvent l’Abbé Vérité nous a répété :
          « Un jour, vous n’aurez plus de prêtres… »

          Nous s’y sommes… Nous n’avons plus que des « distributeurs de sacrements »… !!!

          « Seigneur, sauvez-nous, nous périssons ! » (Mat. 8:25)

        • Laugier
          Laugier lien permanent
          novembre 11, 2013

          Ce serait donc l’action Charitable du CatholicaPedia, qui dénonce les bêtises des clercs, bêtises hautement nocives pour le Salut des âmes, qui serait responsable d’avoir « flingué » les clercs …
          Et pas les dits clercs qui accumulent les imbécilités, lesquelles imbécilités devraient toujours être « couvertes » et excusées.

          • novembre 11, 2013

            Dans « Catholica Pédia », Pédia est bien à l’origine de pédagogie.
            Or tout le monde croit que la pédagogie représente la quantité de savoir d’une personne.
            Ce n’est pas cela.
            La pédagogie c’est l’art de transmettre son savoir, c’est le savoir faire de l’enseignant.
            C’est l’humilité de l’enseignant qui, devant les mauvaises notes de ses élèves, va d’abord s’attribuer la responsabilité de l’échec avant de les traiter de « ploucs ».
            Dans le langage commun on dit : « balayer devant sa porte ».
            Le Christ, lui,nous dit qu’il est plus facile de voire la paille dans l’œil de son frère que la poutre qui est dans le sien.
            Dans nos relations avec les prêtres, c’est encore pire, nous ne sommes pas leurs enseignants parce qu’ils ne sont pas nos élèves, et qui plus est, c’est sensé être l’inverse, ils sont nos enseignants, ou devraient l’être.
            Enseigner un enseignant c’est quand même le monde à l’envers.
            De ce fait nos relations avec eux sont compliquées.
            Si nous voulons qu’ils aient l’humilité de nous écouter, et seulement de nous écouter,  et là, on est encore loin du stade où ils feront ce que nous pouvons leur préconiser, il faudrait que nous ayons nous même une certaine humilité relationnelle qui mutera ensuite en humilité  PÉDAGOGIQUE.
            De plus quand vous les brusquez avec des propos qui ne sortiraient pas de la bouche du Christ (petit exemple de précaution de langage pour ne pas vous brusquer), dans un réflexe tout humain, ils se replient sur eux mêmes, et en fait, c’est vous qui avez contribué à les enfermer dans leurs erreurs.
            Quand nous offrons un cadeau à un être aimé, nous l’enveloppons dans un beau papier et nous poussons le raffinement en le ficelant avec  avec un lien couleur or ou argent.
            Il ne vous viendrait pas à l’idée de vous servir d’un vieux papier journal souillé d’immondices pour envelopper vôtre présent.
            Il n’y aurait qu’un LIBÉRAL mal élevé pour faire ça.
            C’est en tout cela que la forme a presque autant de valeur que le fond, surtout à la lumière de la religion qui nous enseigne les vertus de sagesse, de tempérance, d’humilité et de charité et surtout d’espérance.
             
             
             

            • Cave Ne Cadas
              Cave Ne Cadas lien permanent*
              novembre 11, 2013

              Jollo, le suffixe « pedia » (ou pédia et pédie) qui viennent du grec paideia, signifie éducation en grec…

              Le suffixe -pédia s’ajoute au prénom du mec qui sait forcément tout.
              Exemple : CatholicaPedia !!!

               

              LOL

               

              • novembre 11, 2013

                Si vous n’avez que ce genre de réponse envers les clercs, c’est plus de l’imprécation enfantine que du dialogue constructif.
                 

                • Cave Ne Cadas
                  Cave Ne Cadas lien permanent*
                  novembre 11, 2013

                  Je vous ais dit que « de prêtres nous n’en avons plus »… alors vos clercs…

            • Laugier
              Laugier lien permanent
              novembre 11, 2013

              Et vous, votre pédagogie envers les libéraux, pour les éclairer sur leurs immondes erreurs/hérésies, elle est où ? Elle donne quoi ?
               
              Où et comment attaquez vous l’erreur ?

              • novembre 11, 2013

                Quand on sait ce qu’il ne faut pas faire, on sait déjà la moitié de ce qu’il faut faire !!!
                En lisant l’ancien testament écrit par Dom de Mauléon nous pouvons constater qu’aujourd’hui il n’y a absolument rien de nouveau sous le soleil.
                L’évolution de l’Église ressemble presque à l’évolution de la religion juive d’Abraham jusqu’à la naissance du Christ, aux périodes de paix et de prospérité succèdent la ruine et la guerre suivi d’une période de repentir et ça repart pour un cycle.
                Les causes en sont toujours les mêmes : la désobéissance aux commandements de Dieu.
                La prospérité engendre l’insouciance, le relâchement des mœurs et, l’orgueil de la domination et de la possession fait le reste.
                La seule chose que nous apprends l’histoire, c’est que nous ne retenons rien de l’histoire !!!
                Le pouvoir religieux se prosterne devant le pouvoir civil pour garder les meilleures places dans son orbite.
                Par orgueil la gouvernance civile et religieuse s’accommode de solutions humaines pour régler les problèmes et oublie le pouvoir de Dieu (l’homme seul pense trouver les solutions).
                Ce qui est étrange c’est que la tradition qui s’est battue contre le mensonge de V2, n’a pas un meilleur comportement que les conciliaires.
                La tradition s’est enorgueilli de défendre la vraie foi et souffre du syndrome du peuple élu ; j’ai été choisi donc je suis meilleur, j’ai grâce devant Dieu, on me doit tout et je sais tout.
                Un prêtre ne devient pas prêtre pour faire son salut mais d’abord le nôtre.
                Beaucoup d’homélies ne servent qu’à glorifier Dieu pour espérer le salut de ceux  qui les prononcent  au lieu de servir à l’édification des fidèles.
                Très souvent le prêtre étale les bons mots les belles phrases, que pour nous prouver son éloquence, mais ne nous apprends rien.
                Le bon pédagogue pense plus à ses élèves qu’à lui (ça s’appelle la charité).
                Le Christ avant sa passion avait envoyé ses disciples évangéliser les régions avoisinantes en leur recommandant de ne partir qu’avec des sandales et un manteau, pas de besace, pas de bâton.
                Quand on n’a rien à perdre on n’a pas trop d’occasion de se compromettre.
                Il semblerait que l’Église n’ait pas continué de suivre la consigne.
                En vivant dans le dénuement le plus complet, dans une grande humilité, la foi chevillée au corps ils ont converti et guéris les malades ;
                Dieu parle et aide les humbles, les orgueilleux n’entendent rien car ils savent tout et ne voient rien car ils s’aveuglent de leur propre lumière.
                L’indulgence est plus grande pour le généreux donateur, l’escroc n’est pas dénoncé parce que sa belle mère donne des cours dans l’école de monsieur l’abbé, on ne veut pas quitter le centre ville, on craint que les fidèles passent à la concurrence, on prends partie pour les femmes contre les maris car elles sont plus pratiquantes, chacun de nous pourrait citer des exemples pires encore.
                Mais où est la pratique de la vraie foi  là dedans ???
                Nous aurions un vrai pape à Rome ça changerait quoi, puisque sous les vrais papes le clergé avait un comportement quasi identique.
                Pie XII n’a pas consacré la Russie comme demandé par peur de pogroms possibles contre les Catholiques, à un ordre venu du ciel un pape y déroge pour des considérations humaines, comment voulez vous que les prêtres ne suivent pas son exemple.
                Pie XI semblerait avoir signé les accords du Latran contre renonciation de dénoncer la république, pour des avantages matériels il a sacrifié l’indépendance de pensée de l’Église.
                Je vous parlais de l’ancien testament, rappelez vous Joseph fils de Jacob, vendu par ses frères comme esclave qui résista aux avances charnelles de la femme de Putiphar et ne voulut jamais se prosterner devant pharaon, arguant qu’il ne se prosternait que devant Dieu, risquant sa vie afin d’obéir aux commandements de Dieu, ne maugréant jamais contre Dieu dans les pires moments de sa détention en prison (j’abrège).
                Rappelez vous comme sa récompense fut belle déjà sur cette terre.
                Comparez les manquements et les renoncements de nôtre clergé présent et passé, à la foi sans faille de Joseph résistant à tous les assauts de la filouterie humaine et vous comprendrez que nos déboires commenceront à trouver un début de solution quand nous aurons trouvé les mots, les images les exemples pour nous fortifier dans la foi, quand nos prêtres auront retrouvé la foi naïve du St curé d’Ars.
                Plus on tape sur un âne plus il recule, pour le faire avancer, donnez lui des carottes (les carottes de la vraie foi) (ne nous acharnons pas sur les prêtres, je suis convaincu que ça ne sert à rien).
                Cherchez d’abord le royaume de Dieu et vous aurez le reste par surcroit, faisons d’abord la volonté de Dieu et il résoudra les problèmes à nôtre place (et il sait mieux que nous ce dont nous avons besoin), si nous nous comportons comme Joseph, Dieu aura pitié, changeons nous d’abord avant de changer les autres.
                Pour résumer il n’y a pas de solutions directes humaines, dans l’adversité ayons chacun de nous le comportement qui plait à Dieu.
                 
                 
                 
                 
                 

                • Fert Fert Fert lien permanent
                  novembre 12, 2013

                  Bien d’accord avec vous Jollo ! Mais a condition de ne pas se fourvoyer avec la fausse église de Rome et son faux pape !

                  • novembre 12, 2013

                    L’humilité donne la lucidité
                    L’humilité est l’arme la plus absolue contre le péché
                    L’humilité est donné par la foi

                    • Fert Fert Fert
                      Fert Fert Fert lien permanent
                      novembre 12, 2013

                      Et la foi n’est pas donnée par Rome et sa fausse église et son faux pape ! on est d’accord Jollo ?

              • novembre 11, 2013

                Attaquer l’erreur c’est déjà de ne pas en commettre soi même.

  21. Laugier
    Laugier lien permanent
    novembre 11, 2013

    D’ailleurs si Wiking a le temps il pourrait écrire un article sur ce blog à partir des éléments qu’il a mis en avant sur le forum.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 11, 2013

      Je préfère de toute façon « la très longue notice que l’on trouve chez Darras… ou chez Rorhbacher… »

      • Laugier
        Laugier lien permanent
        novembre 11, 2013

        Les deux ne sont pas de trop.

      • Wiking
        novembre 11, 2013

        Je vais y songer… mais cela demande un long travail… Il faut scanner puis reconnaître le texte…
        Donnez-moi quelques jours au minimum ! :twisted:  
         

  22. Laugier
    Laugier lien permanent
    novembre 11, 2013

    Et s’il n’a pas le temps moi je l’ai et serait enchanté de pouvoir le faire.

  23. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    novembre 11, 2013

    La bêtise des clercs est surprenante. C’est véritablement à se demander si ces derniers ne sont pas aveuglés, notamment lorsqu’ils considèrent le gus en photo sur l’article comme matériellement Pape, comme matériellement Hiérarchie de la Sainte Église Catholique.

  24. novembre 12, 2013

    @ Fert X 3
    « et la foi n’est pas donnée par Rome et sa fausse église et son faux pape »
    Ben non !!!
    On ne sait même plus qui peut encore nous l’enseigner.

    • Fert Fert Fert
      Fert Fert Fert lien permanent
      novembre 12, 2013

      Pour ça : vous devriez vous adresser à Laugier, Cave Ne Cadas, Charles, Martial, ils sont exemplaires pour remettre dans le droit chemin et enseigner avec patiente et charité les vérités enseignées par l’Église catholique   :wink: ! finalement pas besoin de prêtres vous avez tout ce qu’il faut sur ce blog ! :mrgreen:

      • gg
        novembre 26, 2013

        Cher Fert,
         
        personne ne doute un instant des bonnes dispositions des uns et des autres, mais prétendre se passer de prêtres… c’est courir le risque – exactement comme les cinglés canadiens – de créer sa secte !
         
        l’auto louange est vraiment dangereuse !!! et elle touche tout le monde…

  25. novembre 16, 2013

    Je prie pour vous et pour que vous ayez toute liberté pour continuer vos cours de catéchisme, vos conférences… qui font tant de bien aux âmes.
     
    Arnaud Palmaers

  26. septembre 5, 2017

    Prions tous pour ne plus jamais entendre parler de ce Jean-Luc Lafitte !

    Que Dieu m’entende !

  27. septembre 15, 2017

    Cet abbé peut bien s’excuser,  et il est sans doute sincère, mais s’il a un peu de charité pour la communauté, il doit se retirer de lui-même. Moi je ne pourrai lui faire confiance. Un bon pasteur doit aimer suffisamment ses ouailles pour savoir se retirer…. Le pardon de Dieu, vous l’aurez, qui se repent sincèrement, et ne pèche plus, mais quand on sait qu’on a des faiblesses, on se retire. L’Église est déjà tellement attaquée, que quand on est un objet de scandale, par charité envers elle, on se retire. 8O Quant à ceux qui enfoncent le clou, ou inventent des choses, ils manquent tout simplement de charité. Mais l’effort doit vraiment être fait dans les deux camps.

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif