Aller au contenu

Dieu est homophobe

2013 mars 6

 

Suite au déchaînement médiatique de ces dernières semaines concernant la Loi d’hybridation du mariage homosexuel pour tous de C. Taubira & Hollande, nous vous proposons ici le jugement de l’Église par la voix de l’apôtre Saint Paul lui-même, qui par son Épître aux Romain (I, 18-32) nous a éclairé – il y a déjà plus de 1960 années 1 ! – sur la colère de Dieu engendrée par ce genre de comportement.

Dans ce passage, St. Paul montre que l’impiété des hommes (en dépit de leur connaissance naturelle de Dieu) est la source de leur malheur… Il est remarquable de constater d’ailleurs que la plupart des clercs n’ont pas rappelé la primordialité de cet Épître de Saint Paul pendant cet période !

Nous vous rappelons par la même occasion, les dossiers importants déjà publiés sur :

  1. Le Livre de Gomorrhe de Saint Pierre Damien – Un Tableau Moral de Notre Temps et en PDF ici
  2. Le Rite de Sodomie Homosexualité et Église Catholique Romaine de Randy Engel
  3. Hors Référendum ! La Guerre « Hétérophobe » De L’État à L’Art, au Mariage Et à la Démocratie, Conduit à la Haine et à la  Révolution ! d’Arnaud Upinsky et en PDF ici

  4. Lettre Ouverte de Saisine de L’Académie Française sur la Fausse Définition du « Mariage » de L’Art.1 du Projet de Loi Taubira-Hollande d’Arnaud Upinsky et en PDF ici

 

* * *

 

Dieu Est Homophobe

 

 

Les châtiments. Ils sont terribles, ils sont historiques, ils nous enseignent plus que tout.

Or la terre se corrompit devant Dieu et se remplit de violence. Dieu regarda la terre, et voici qu’elle était corrompue, car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre (Gen. VI, 11-12). Et ce fut le déluge.

Le cri qui s‘élève de Sodome et de Gomorrhe est bien fort, et leur péché bien énorme (Gen. XVIII, 20). Il détruisit ces villes et toute la plaine (Gen. XIX, 25).

Si l’on refuse de vous recevoir et d’écouter votre parole, sortez de cette maison ou de cette ville en secouant la poussière de vos pieds. Je vous le dis en vérité, il y aura moins de rigueur, au jour du jugement, pour la terre de Sodome et de Gomorrhe que pour cette ville (Matth. X, 14-15).

 

L’enseignement de Dieu.

Serons-Nous Toujours Sans Intelligence Et Aveugles ?

Épître de saint Paul aux Romains i, 18-32

18. En effet, la colère de Dieu éclate du haut du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes, qui, par leur injustice, retiennent la vérité captive ;

19. Car ce qui se peut connaître de Dieu, est manifeste parmi eux. Dieu le leur a manifesté.

20. En effet Ses perfections invisibles, Son éternelle puissance et Sa divinité sont, depuis la création du monde, rendues visibles à l’intelligence par le moyen de Ses œuvres.

21. Ils sont donc inexcusables, puisque, ayant connu Dieu, ils ne L’ont pas glorifié comme Dieu et ne Lui ont pas rendu grâces ; mais ils sont devenus vains dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence s’est enveloppé de ténèbres.

22. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ;

23. Et ils ont échangé la majesté du Dieu incorruptible pour des images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles.

24. Aussi Dieu les a-t-Il livrés, au milieu des convoitises de leurs cœurs, à l’impureté, en sorte qu’ils déshonorent entre eux leurs propres corps,

25. Eux qui ont échangé le Dieu véritable pour le mensonge, et qui ont adoré et servi la créature de préférence au Créateur, (lequel est béni éternellement. Amen !)

26. C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions d’ignominie : leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ;

27. De même aussi les hommes, au lieu d’user de la femme selon l’ordre de la nature, ont, dans leurs désirs, brûlé les uns pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce infâme, et recevant, dans une mutuelle dégradation, le juste salaire de leur égarement.

28. Et comme ils ne se sont pas souciés de bien connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens pervers pour faire ce qui ne convient pas,

29. Étant remplis de toute espèce d’iniquité, de malice, de fornication, de cupidité, de méchanceté, pleins d’envie, de pensées homicides, de querelle, de fraude, de malignité, semeurs de faux bruits,

30. Calomniateurs, haïs de Dieu, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents,

31. Sans intelligence, sans loyauté, (implacables), sans affection, sans pitié.

32. Et bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais encore ils approuvent ceux qui les font.

Quel enseignement !

Dans ce long passage de 14 versets, saint Paul explique (v. 20) que les Perfections, la Puissance, la Divinité de Dieu sont visibles. Ils sont donc inexcusables (v. 21) ceux qui ne L’ont pas glorifié et ne Lui ont pas rendu grâces. Ils deviennent fous (v. 22). Alors la colère de Dieu éclate (v. 18) et Il les châtie en les abandonnant, en les livrant (3 fois) à l’impureté (v. 24), à des passions d’ignominie (v. 26), à leurs sens pervers (v. 28). Suit 28 péchés issus de cet acte contre nature.

Ils ont refusé la vérité, ils sont tombés dans le péché contre le Saint-Esprit et ils finissent dans le péché contre nature. L’homosexualité, dont le seul acte est la sodomie, a pour cause le refus de Dieu. Elle engendre la colère de Dieu.

En fait le péché contre l’Esprit et le péché contre la nature sont de même nature théologique : il s’agit bien du renversement radicalement absolu de l’ordre voulu par Dieu, dans la Grâce et dans la Nature. On pèche contre le Vrai dans l’ordre surnaturel et contre ce qui est dans l’ordre dans la procréation (cause seconde naturelle d’une cause première divine). Ce sont les péchés “suprêmes” en quelque sorte, toujours accomplis avec une pleine conscience par une intelligence et une volonté se soumettant totalement au mal (surtout pour un clerc) et il est donc juste qu’ils ne soient pas remis en ce monde ou dans l’autre puisque c’est Dieu, son ordre et sa création, qui en sont de manière expressément intrinsèque, l’objet visé.

Ces péchés sont toujours ceux d’une société ayant poursuivi jusqu’au bout sa course dans la Naturalisme et le Sensualisme, totalement oublieuse de Dieu (à l’exception d’un Noé ou d’un Loth), société raffinée et dégénérée, “entièrement plongée dans le péché” (cf.  Jean) : “Les crimes de l’extrême civilisation sont certainement plus atroces que ceux de l’extrême barbarie, par le fait de leur raffinement, de la corruption qu’ils supposent, et de leur degré supérieur d’intellectualité”. Barbey d’Aurevilly cité par Ernest Hello.

On notera que la vision de l’enfer de sainte Françoise romaine met dans le huitième et plus bas niveau de l’enfer deux types et deux types seulement, de pécheurs : les apostats et les sodomites. Vérité de foi confirmée et explicitée (la description est effrayante) par la prophétie !

Le châtiment prévisible.

La sainte Église enseigne que certains péchés, les péchés qui crient vers le ciel, provoquent d’une manière particulière la vengeance divine ; ce sont : l’homicide, la sodomie, l’oppression des pauvres, la soustraction injuste du salaire des ouvriers.

Alors comment douter des graves châtiments mérités. Surtout quand ce sont des clercs.

Pour nous sachons que si nous restons de vrais et bons catholiques, nous serons protégés dans nos biens et nos personnes comme l’a prophétisé la vénérable Elizabeth Canori-Mora.

 

 


  1. Elle fut écrite lors du troisième voyage de saint-Paul (estimé de 53 à 58), probablement à Corinthe, ou sur le chemin du retour. []
Pas de commentaires pour le moment

Les commentaires sont fermés.