Aller au contenu

CRISE-F$$PX : « ELLE SEULE PEUT VOUS AIDER »

2012 août 11

Déclaration suite à la Réunion de WASHINGTON DC

+“ONLY SHE CAN HELP YOU”+
Vienna, Virginia, 10th August 2012 Priest Meeting.

Déclaration de prêtres Lefebvristes “anti-accordistes”, de Vienne en Virginie, « Elle seule peut vous aider ».

Suite à la Réunion à Washington DC – les 8, 9 et 10 août 2012 – de prêtres fidèles à Mgr Lefebvre parmi lesquels les abbés Pfeiffer et Chazal (en danger d’expulsion).

Ils ont étudié les questions extrêmement sensibles de la crise actuelle de la F$$PX, et ont publié cette déclaration avec les décisions prises :

La Traduction est de CatholicaPedia ; que notre traducteur soit ici remercié.

Bravo à ces prêtres courageux !… mais qui croient encore que Benoît XVI est le Pape

* * *

« ELLE SEULE PEUT VOUS AIDER »

Réunion sacerdotale – Vienne (Virginie), le 10 août 2012

 

LA SITUATION PRÉSENTE

1. La déclaration de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X du 14 juillet 2012, bien qu’on y proclame la doctrine relative à la Divinité du Christ et à Son Royaume, va en fait dans la direction opposée en usant d’un langage ambigu et en préparant la soumission de la FSSPX aux autorités de « la Rome de tendances néo-modernistes et néo-protestantes » (Déclaration de 1974).

2. On observe depuis longtemps un glissement de la FSSPX vers Vatican II, et un silence croissant sur les scandales commis contre la foi au nom du Novus Ordo.

3. Il existe une illusion selon laquelle on peut se joindre à l’Église conciliaire sans accepter Vatican II.

4. Il est nécessaire de garantir aux âmes que le combat pour la Tradition catholique, maintenu par Mgr Lefebvre contre la Rome moderniste, se poursuivra.

5. Une nouvelle attitude de compromission infecte à présent la hiérarchie de la FSSPX.

6. Cette nouvelle attitude prévaut désormais dans les publications, sur les sites Internet, au sein des séminaires et en chaire.

7. Les prêtres qui résistent à cette attitude sont punis ou menacés de l’être, et dans tous les cas, on les réduit au silence. La crise actuelle exige une réaction publique des prêtres et des fidèles contre cette compromission avec la Rome moderniste.

8. De nombreux prêtres sont personnellement désillusionnés au sujet de Menzingen pour des raisons doctrinales, mais ils sont indécis ou soumis à des intimidations, et ils ne savent que faire.

9. Beaucoup de prêtres indépendants font plus ou moins confiance à la FSSPX et espèrent transmettre leurs paroisses à des confrères doctrinalement fiables.

10. On voit se substituer à la solution initiale de Fatima – c’est-à-dire la consécration de la Russie par le pape uni aux évêques – l’idée que la FSSPX peut négocier avec la Rome moderniste au point de lui faire réintégrer l’Église catholique.

11. On constate une volonté extrêmement imprudente de conclure un accord sur une « solution appropriée » qui équivaudrait à abandonner le troupeau aux « loups » des épiscopats diocésains.

 

DÉCLARATION

Le cœur de la Foi, ce sont la Divinité du Christ et Son Règne sur toutes les nations : « Opportet illum regnare ». Or, les erreurs de Vatican II constituent une attaque directe contre Sa Divinité et contre Son Règne social. Elles demeureront à jamais la Révolution de 1789 au sein de l’Église.

Le Vatican n’a fait que changer en pire depuis le Concile (davantage de dégâts, davantage d’hérésies, davantage de semi-modernisme effectif), à tel point que l’on peut répéter mot pour mot ce que Mgr Lefebvre a déclaré en 1974 et 1976 : « L’Église qui affirme de pareilles erreurs est à la fois schismatique et hérétique. Cette Église conciliaire n’est donc pas catholique. Dans la mesure où le pape, les évêques, prêtres ou fidèles adhèrent à cette nouvelle Église, ils se séparent de l’Église catholique » (29 juin 1976).

Le Pape a autorisé la vraie Messe, mais seulement comme élément du Panthéon des liturgies modernistes. En outre, il a bien montré qu’il adhérait à la fausse doctrine de la liberté religieuse en prêchant qu’elle était le modèle de la manière dont l’Église et l’État doivent organiser leur relation. Enfin, le Pontife n’a cessé de professer largement la doctrine de l’œcuménisme lors de ses visites dans les temples protestants, les synagogues et les mosquées, et Assise III confirme que l’esprit d’Assise est toujours vivant et se porte toujours très bien. Or, c’est cet esprit qui avait contraint Mgr Lefebvre à entreprendre son « opération survie », aujourd’hui en grand danger.

Le Fraternité actuelle cherche manifestement à se placer sous la coupe de cette Église conciliaire, garde de plus en plus le silence sur les abus de la hiérarchie conciliaire et use d’un langage ambigu au sujet des deux magistères opposés. En même temps qu’elle se montre toujours disposée à croire aux vertus d’un constant débat avec des membres impénitents de la hiérarchie conciliaire, elle réserve toutes ses foudres à ceux qui s’élèvent contre une aussi funeste réconciliation.

Nous devons attendre que Notre Dame convertisse le Pape et lui inspire de consacrer la Russie à son Cœur Immaculée en union avec tous les évêques, et nous devons persévérer dans la Charité de la Vérité comme dans la Vérité de la Charité, organisés en un corps uni de prêtres fidèles à la position qu’a toujours maintenue Mgr Lefebvre.

† Abbé Joseph Pfeiffer,
† Abbé Ronald J. Ringrose,
† Abbé Richard Voigt,
† Abbé David Hewko,
† Abbé François Chazal.

Sources :

CathInfo.com : http://www.cathinfo.com/catholic.php/Declaration-of-LeFebvre-Priests-Vienna-Viginia

Ignis Ardens : http://z10.invisionfree.com/Ignis_Ardens/index.php?showtopic=10466

Pas de commentaires pour le moment

Les commentaires sont fermés.