Aller au contenu

La naïveté de Max Barret et « La face cachée de Mgr Fellay »

2012 juin 24

Max Barret dans son avant dernier Courrier de Tychique , du 17 juin, découvre l’eau chaude !

La face cachée de Mgr Fellay.

Dans mon dernier « Courrier », citant un passage d’une lettre de M. l’abbé Méramo1, j’écrivais que celui-ci en disait trop ou pas assez, au sujet des relations de Mgr Fellay avec une curieuse « prophétesse suisse ». Deux prêtres de la Fraternité m’ont fourni les explications que je sollicitais. Je les résume.
Mgr Fellay fut un des soutiens actifs d’une prétendue « âme privilégiée »… qui se croyait en ligne avec le Ciel ! Elle consigna ses écrits spirituels pendant de longues années, entre 1947 et 1969. Elle écrivit des centaines et des centaines de pages après avoir fondé, inspirée sans doute par le Saint-Esprit ( ! ) « Les Foyers du Christ-Prêtre »… C’est M. l’abbé Lovey qui l’introduisit auprès de Mgr Fellay après qu’il eût découvert cette « messagère » du Ciel en 1995. Et Mgr Fellay en fut ébloui !… Sans autres investigations, se basant uniquement sur sa propre intuition, il accueillit cette belle « œuvre » en ces termes :
« L’œuvre qui est présentée ici, bien que relevant de l’ordre de la révélation privée, cadre parfaitement avec nos statuts, et aussi le combat actuel. Elle se présente comme un os. ( ? ) Il y a quelque chose de rébarbatif en surface, mais pour peu qu’on se donne le temps de gratter un peu…jaillit un trésor de grâce, nous en sommes le témoin. Revêtue en plusieurs de ses parties du sceau de l’Eglise, elle nous paraît revêtue de suffisamment d’authenticité pour que nous n’hésitions pas, en tant que Supérieur Général, à accepter avec gratitude le don qui nous est offert et à vous livrer ici l’avant goût de ce trésor. » (supp. au n° 60 de « Cor Unum »)
L’invraisemblable supercherie fut découverte par deux prêtres, Messieurs les abbés Ortiz et Joly qui, sans la prévenir, rendirent visite à la « prophétesse » accréditée, et la trouvèrent « pieusement » installée, en pantalon « jeans » cigarette au bec, devant son poste de télé allumé, … Le scandale fut révélé et Mgr Fellay en fut ridiculisé ! Il tenta d’étouffer ce scandale en limogeant l’abbé Lovey… bien vite réintégré par la suite… Ce manque de discernement « en tant que Supérieur Général » n’est-il pas, pour le moins, inquiétant.

Alors que cette “affaire” « Mme Rossinière (Cornaz) » est connue de tous les milieux bien informés de la Tradition après la révélation de l’abbé Grossin en 2002, dans son bulletin ‘La Tour de David’ :

« L’arme secrète de Mgr Fellay : les Foyers du Christ-Prêtre. »

Virgo-Maria l’avait repris le 14 juin 2008 dans son N° 543 :

L’« Os » Rossinière : l’incroyable naïveté de Mgr Fellay

Cela nous étonne quand même, que Max Barret, s’il n’est pas un lecteur assidu de La Tour de David, lui qui fut un lecteur assidu de VM (!) ne se souvienne pas de cette mystification du Benêt Fellay !

  1. Une lettre de M. l’abbé Meramo.
    Comme certains de ses confrères trop vigilants, M. l’abbé Méramo a été exclu de la FSSP X. Il a publié le 21 mai dernier une réponse à la lettre adressée par Mgr Fellay aux trois évêques de la Fraternité hostiles au ralliement. J’en publie un passage – dont j’occulte les propos inutilement agressifs.
    « Mgr Fellay s’arroge un pouvoir sur la vérité elle-même puisqu’il prétend s’imposer à tout prix, comme s’il était investi d’une mission divine, et que, dans sa naïve ignorance, il cultive l’ambition de renverser la Révolution anticatholique téléguidée aujourd’hui depuis la Rome adultère et apostate. (…)
    « Il fait montre d’un faible bagage intellectuel et théologique et d’un faux mysticisme, comme le démontre le fait de s’être laissé éblouir, il y a quelques années, pat une prophétesse suisse en cherchant à réformer la spiritualité de la Fraternité léguée par son fondateur Mgr Marcel Lefebvre. Cette complète illuminée trouvé un terrain favorable dans la sensibilité de Mgr Fellay, mais elle ne put prévaloir à l’époque, grâce à la forte opposition des autres membres de la Fraternité ; cela met en tout cas en lumière l’inclination aveugle et ingénue de l’évêque pour le merveilleux et l’apparitionisme. »
    A ce sujet, M. l’abbé Méramo en dit trop ou pas assez ! On ne peut nous taxer d’une curiosité malsaine pour oser demander des éclaircissements sur cet épisode. La gravité de la situation actuelle le justifie amplement ! NDLR : Cette lettre est parue sur Résistance-Catholique. []

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: