Aller au contenu

Vatican d’Eux : Leur “Eucharistie”… est un spectacle

2013 novembre 5

La “liturgie” vatican-d’Eux’se à Besançon (mais ça pourrait être n’importe où ailleurs en France…) doit faire frémir d’horreur le bon (très bon !!!) Monseigneur Jean-Joseph Gaume (1)  (docteur en théologie de l’Université de Prague, protonotaire apostolique en 1854 par Pie IX, antilibéral intransigeant envers les révolutionnaires, les libéraux, les socialistes et les francs-maçons…) :

Mgr Jean-Joseph Gaume

 

— désormais, leur “Eucharistie” est un spectacle qu’il « faut voir » comme on voit un match de foot à la télévision (il ne manque plus que le popcorn) :

 Leur “Eucharistie” est un spectacle qu’il « faut voir » comme on voit un match de foot à la télévisionL' “Eucharistie” conciliaire est un spectacle qu’il « faut voir » comme on voit un match de foot à la télévision

— le laïc déguisé en évêque montre le Cookie (le pseudo “Corps du Christ” en qui chez-Eux plus personne ne croit réellement présent…) aux gens qui sont devant…

 Le laïc déguisé en évêque montre le Cookie aux gens qui sont devant…

— … puis aux gens qui sont derrière…

 Le laïc déguisé en évêque montre le Cookie aux gens qui sont derrière…

— … comme c’était réussi, on applaudit…

 Comme c’était réussi, on applaudit…

— … ce qui oblige l’acteur à saluer : « les décors sont de Roger Harth et les costumes de Donald Cardwell… »

Ce qui oblige l’acteur à saluer !Ce qui oblige l’acteur à saluer !

Jusqu’où iront-ils dans le ridicule qui porte préjudice à la foi catholique ? (puisque le “monde” croit ? que c’est ça l’église officielle dite catholique…kenzosmileys kenzosmileys ) Simple question…

 

  1. Ses œuvres complètes sont rééditées par les Éditions Saint-Remi []
18 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    novembre 5, 2013

    L’Homme…donc le prêtre a pris la place d’honneur qui était réservée à Dieu…le tabernacle a été déplacé ou décentré…on a dressé “autel” (table)  contre autel…..on a changé la messe et corrompu les rites d’ordination des prêtres…..
    Alors si avec tout ça on n’est pas dans l’INVALIDITÉ sacrilège la plus totale…..j’en perds mon latin !!! :twisted: :roll:

    • Avatar
      novembre 6, 2013

      Bien sur, nous sommes dans le sacrilège le plus total et Dieu punira.
      Mais rappelez-vous les enseignements de l’ancien testament, quand Dieu ordonna à Lot et sa famille de quitter Sodome et de se réfugier dans la montagne.
      Il leur demanda dans leur fuite de ne pas se retourner, ce qui voulait dire de ne pas se réjouir du châtiment qu’il ferait tomber sur la ville.
      La femme de Lot se retourna et fut changée en statue de sel.
      Prions pour eux, plaignons les, ne nous moquons pas d’eux, nous pourrions nous aussi recevoir une partie de la punition.

      • Charles
        Charles lien permanent
        novembre 8, 2013

        Cher Jollo,
        je vous remercie de vos pertinentes observations et suis bien d’accord avec vous sauf que, je considère que le châtiment ne concerne maintenant (donc post Vatican d’Eux) que les vrais clercs catholiques et leurs fidèles traditionalistes. Je soutiens cette thèse, non seulement en raison de l’évidence de l’aveuglement quasi général du traditionalisme, mais aussi et surtout en considérant que, par leur apostasie et leur aveuglement salaire de celle-ci les clercs modernistes se sont mis ipso facto en dehors de l’Église et par conséquent ont déjà reçu le châtiment de leurs impuretés doctrinales ou morales. Or on ne peut se sauver si l’on est en dehors de l’Église ! Bien sûr chaque cas est particulier, surtout en ce qui concerne l’adhésion des fidèles à la nouvelle religion, et seul Dieu peut juger de leur for interne. Il n’en est pas de même au for externe et il nous faut bien condamner au nom même de la foi tous ces gens qui s’égarent, volontairement ou non.
        Mais pour tous ceux qui prétendent avoir gardé la foi catholique et, qui plus est,  qui prétendent la défendre, on peut dire, sans peur de se tromper, que, si aveuglement il y a, c’est uniquement en raison d’un châtiment envoyé par Dieu.
        Autrement dit, le traditionalisme se retrouve, mutatis mutandis, dans la même position que les conciliaires d’avant le Conciliabule, sauf qu’ils n’adhèrent pas aux mêmes erreurs et hérésies.
        C’est donc presque toute l’Église militante, en ses membres, qui a failli, car, en matière de foi et de dogme, l’on ne peut se permettre de varier d’un iota. Aussi est-ce l’ensemble de la chrétienté catholique qui se trouve sous l’économie du châtiment, participant au mystère d’iniquité et faisant subir à l’Épouse de l’Agneau une mise au tombeau apparente  inévitable.
        Et puis il y a le fameux petit nombre qui n’est pas saint mais combat le bon combat en rejetant à la fois cette secte démoniaque qui a usurpé la place de la véritable Église et les erreurs mortelles du traditionalisme, qui, lorsqu’on pousse les choses à leurs conséquences extrêmes, fait le jeu et le lit du modernisme.
        Que ce petit nombre soit un jour destiné à devenir le fameux petit “reste”, cela est le secret de Dieu et nul d’entre nous ne peut dire s’il en fera partie.
        Alors comme vous dites, cher Jollo, nous ne devons pas nous réjouir de la perte de nos ennemis, et devons prier pour eux même si pour certains d’entre eux c’est tenter l’impossible (péché contre l’Esprit Saint !)…alors a fortiori que ne devons-nous pas faire pour nos frères catholiques égarés dans le déni, le ralliement, les erreurs graves sur la doctrine, les comportements cléricaux, la glorification de leurs œuvres, le biritualisme, l’activisme sous couvert de piété, l’acharnement à défendre des thèses impies, etc…etc…?

        Il est bien sûr bon et salutaire de s’interroger sur les causes profondes de cette décadence catholique au cours des deux derniers siècles au moins…comme il est bon, n’en déplaise à Jeff, de montrer aux fidèles catholiques toute l’horreur de ceux qui se sont égarés dans l’apostasie conciliaire, afin qu’ils s’écartent résolument de cette secte de peur d’être contaminés à leur insu… IL sera également bon de mettre en garde nos frères dans la foi traditionaliste et de leur démontrer qu’une seule erreur dans la foi peut les conduire eux aussi à ne plus être catholiques !
        Et, comme nous le rappelle Laugier, l’Église est avant toute chose un corps mystique mû avant tout par une préoccupation toute surnaturelle. C’est pour avoir oublié leur vocation et leur mission surnaturelles que les prêtres sont devenus des “cloaques d’impuretés” comme nous le dit Notre-Dame.

        Jeff, nous sommes bien d’accord : les faux prêtres et faux hiérarques de la secte sont déjà jugés et hors de l’Église. S’ils meurent dans cet état en toute connaissance de cause et sans repentance, leur salut s’en trouvera compromis. Mais les clercs véritablement encore catholiques, car validement ordonnés,  c’est à EUX que s’adressent les paroles de la Sainte Vierge !!! C’est eux les cloaques d’impuretés, impuretés, qui, même si elles ont changé de nature, sont vouées au même châtiment que pour leurs ex-frères dans la foi ! J’ai envie de dire : À QUI LE TOUR ?
        Si Dieu est plein de miséricorde pour ces créatures, surtout lorsque celles-ci font preuve de faiblesse, il ne peut, dans un souci de Justice absolue, traiter différemment ceux qui pèchent gravement contre la foi en connaissance de cause ! Ainsi ce qui a produit l’apostasie pour ceux de la secte, produira également le  même effet pour ceux qui, orgueilleusement prétendent incarner l’Église, c’est à dire la perte de la grâce sanctifiante et la perte de la foi, qui en est comme le “couronnement” !

        Prenons garde amis lecteurs de nous qualifier de catholiques si nous partageons, ne serait-ce d’un iota, une seule des erreurs ou hérésies de nos adversaires ! Nous serons à coup sûr condamnés et peut être même avec plus de sévérité encore en raison de l’acharnement que nous aurons mis à défendre l’erreur au même titre que les vérités de la foi ! De même qu’un attachement coupable, s’il n’est pas confessé, peut mener en enfer, le 1% d’impureté doctrinale que nous enfouirons avec les 99% de notre foi catholique triomphante nous mènera lui aussi en enfer, si nous l’avons sciemment et avec pertinacité  amalgamé et fait en sorte que nous nous trompions nous-mêmes, dans une tentative désespérée de nous attribuer quelque mérite dans l’expression de la foi.
        Seul Notre-Seigneur et l’Église Catholique possèdent la voie, la vérité et la vie. Tout le reste n’est que bavardage futile et prétentieux, qu’il soit moderniste ou traditionaliste. Ne soyons pas dupes de nos propres illusions !
        Notre sainte religion est RÉVÉLÉE et INCARNÉE : sachons en tirer toutes les conséquences !

         

        • Avatar
          Martial lien permanent
          novembre 8, 2013

          Parfaite remarque de Charles !
          “il ne peut, dans un souci de Justice absolue, traiter différemment ceux qui pèchent gravement contre la foi en connaissance de cause ! Ainsi ce qui a produit l’apostasie pour ceux de la secte, produira également le  même effet pour ceux qui, orgueilleusement prétendent incarner l’Église, c’est à dire la perte de la grâce sanctifiante et la perte de la foi, qui en est comme le « couronnement » !”
           
          Cher Jollo, croyez-vous que ce serait encore du  “pharisaïsme” que de comprendre ce que le Bon Dieu exige de nous ?
           
          En réalité, le pharisien se croit prédestiné et élu, c’est le propre de l’esprit sectaire. 
          Lorsqu’il est attaché à une certaine tradition, il ose tancer NSJC en quelque sorte et lui tenir à peu près ce discours,
          « Vous nous avez promis que l’Église demeurerait en toutes ses apparences jusqu’à la fin DU monde. Donc nous vous rendons grâce de ce que nous ne sommes pas comme les conciliaires, ni comme les sédévac-éclipsistes, afin que nous vous permettions grâce à nous, de tenir les promesses que vous devez tenir à notre égard, comme nous l’imposons, nous ! »  
           
          Au contraire, chacun d’entre nous, nous devons sans cesse éviter de chuter dans cet abîme, nous rappelant que :  “Que ce petit nombre soit un jour destiné à devenir le fameux petit « reste », cela est le secret de Dieu et nul d’entre nous ne peut dire s’il en fera partie.”
           

  2. Avatar
    Jeff Le Sédévac Déglingué lien permanent
    novembre 7, 2013

    À quoi cela est utile de n’avoir de cesse de parler de la secte conciliaire, de ses rites, des ses mœurs, de sa doctrine etc. ? Moi, personnellement, maintenant, je m’en fou complètement d’eux : M. Bergoglio dit François gère sa secte multinationale comme bon lui semble, ce n’est plus notre affaire. Non ?

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 7, 2013

      Jeff,
      vous avez la réponse dans le dernier paragraphe de l’article…

      Jusqu’où iront-ils dans le ridicule qui porte préjudice à la foi catholique ? (puisque le “monde” croit ? que c’est ça l’église officielle dite catholique…kenzosmileys kenzosmileys ) Simple question…

       
      Z’avez compris ?

      puisque le “monde” croit ? que c’est ça l’église officielle dite catholique…

      • Avatar
        novembre 7, 2013

        Faites nous donc voire ce qu’est la véritable Église Catholique par des propos appropriés et de saines analyses des évangiles, voire des enseignements de l’ancien testament.
        C’est ça la priorité, c’est ça nôtre base, c’est cela que nous devons protéger et transmettre à nos enfants et petits enfants.
        Nous parlerions plus de nos ennemis que de nous même ? ça n’a pas de sens !!!

        • Cave Ne Cadas
          Cave Ne Cadas lien permanent*
          novembre 7, 2013

          (…) “la véritable Église Catholique”…on la connait…tout a été dit en 2000 ans d’histoire !!! Vous n’avez qu’à fouiller sur nos sites et sur nos sites amis…

          (…) “de saines analyses des évangiles, voire des enseignements de l’ancien testament.”

          Les évangiles, les évangiles, les évangiles
          …Protestant ! …Protestant ! …Protestant !
          SEULE L’ÉGLISE est habilitée à nous donner “de saines analyses des Évangiles”… Ce qu’Elle a parfaitement fait pendant 1958 ans…

          Protestant et égocentrique !!!
          “parlez-moi de Moi… Y-a qu’ça qui m’intéresse…”

          • Avatar
            novembre 7, 2013

            Je vous demande de parler des évangiles, je ne vous demande pas de parler de moi.
            Vous dites sur tous les tons que l’Église Catholique est éclipsée, mais mettez donc en lumière la vraie Église qui reste cachée par cette éclipse.
            Si l’Église avait parfaitement fait son boulot depuis 1958 ans, comme vous dites, la Vierge n’aurait pas admonesté les prêtres comme elle l’a fait à La Salette, et nous n’aurions pas eu V2.
            Qu’es ce qui a flanché pour en être arrivé là ?
            Qu’es ce qui a été mal enseigné ou mal compris ou mal fait ?
            Si vous donnez une gifle à vôtre fils quand il a fait une connerie et que vous ne lui expliquez pas pourquoi c’est une connerie, il recommencera encore et encore et vous ne solutionnerez jamais le problème.
            C’est toujours plus facile de jouer le pharisien vertueux que d’aider le publicain dans la m….

    • Avatar
      novembre 7, 2013

      Vous avez raison il vaut mieux parler des volontés de Dieu et de son fils que des singeries de leur adversaire.
      D’ailleurs remarquez bien que le Christ a très peu parlé de Satan.
      Faites le compte sur les 52 évangiles de vôtre missel et vous verrez que le démon est cité moins de dix fois.
      Il vaudrait mieux passer plus de temps à mettre en valeur la vraie Catholicité que de vomir sur les conciliaires.
      Ce n’est pas en disant que quelqu’un est mauvais que nous devenons bons, nous devenons agréables à Dieu par le respect de ses commandements et la mise en pratique des enseignements de Nôtre Seigneur.

      • Laugier
        Laugier lien permanent
        novembre 7, 2013

        Abrégé de Démonologie de l’éminent Jean Vaquié 

        LA SCIENCE DU BIEN ET LA SCIENCE DU MAL

         
         
        La Sainte Écriture donne aux démons des dénominations très diverses.
        Essayons de nous faire une idée de la fréquence avec laquelle ils sont nommés.
        Nous aurons ainsi une première opinion sur l’importance qui leur est réservée dans l’enseignement divin.
         
        Un précieux instrument de travail va nous permettre d’opérer ce recensement : c’est le Dictionnaire des Concordances.
         
        Tous les mots que l’on rencontre dans le texte de l’Écriture y ont fait l’objet d’un décompte rigoureux.
        Chaque mot de la Bible constitue un article de ce curieux dictionnaire.
        On y indique les références des passages où chacun est employé.
        Il va nous être facile de totaliser les passages scripturaires dans lesquels apparaissent les démons quelle que soit la dénomination sous laquelle ils sont désignés.
         
         
        Diabolus            34
        Satanas             33
        Draco                 12
        Serpens             16
        Leviathan            0
        Béhémoth           0
        Belial                  1
        Baal                    1
        Beelzebuth         7
        Beelphegor         0

        Mammon             4
        Malus-Malum     44
        Bestia                 33 (Apocalypse)
        Infernum            11
        Géhenne            10
        Tartare                1

        Total :207
         
        Vous êtes “un peu” à côté de la plaque Jollo.

        Quand on vous dit que tout est déjà dit sur l’enseignement de l’Église et que aujourd’hui il faut combattre nos ennemis et défendre les bonnes écoles !!

         

        • Laugier
          Laugier lien permanent
          novembre 7, 2013

          Ce total de 1 073 mentions scripturaires (édit: il faut aussi compter 866 mentions dans l’Ancien Testament ) ne comprend pas les versets où les démons sont désignés par des locutions composées, parce que ces locutions ne figurent pas dans les dictionnaires de concordances.
          Ce sont par exemple : les esprits de malice, les légions de l’orgueil, les puissances des ténèbres, les esprits de révolte, les enfants de la colère, les fils de perdition, le Prince de ce monde, l’adversaire.

          Et pourtant ces expressions reviennent très souvent dans le texte sacré.
          Si nous pouvions les recenser elles aussi, elles augmenteraient notablement le total que nous venons de trouver.

          Pour être complet, il faudrait encore répertorier mais c’est impossible, toutes les allégories et les paraboles dans lesquelles les démons sont désignés par des images, par exemple celle du semeur d’ivraie ou celle du voleur qui perce la maison.
          On conçoit qu’il y en aurait une grande quantité.


          L’Écriture Sainte nous apporte donc une abondante révélation concernant les esprits mauvais.
          Enseignement précieux car ces esprits appartiennent au monde invisible.
          Nous ne pouvons pas les observer par l’expérience sensible et nous ne saurions les connaître que par révélation.
           
          Ainsi l’Écriture contient, non seulement la science du bien,
          c’est à dire la science de Dieu, mais encore la science du mal,
          c’est à dire la science de l’ennemi de Dieu, qui est aussi l’ennemi du genre humain.

          Et cette science du mal nous est aussi nécessaire que la science du

          bien puisqu’elle nous enseigne la nature et les œuvres des ennemis invisibles contre lesquels nous avons à combattre au cours de notre périlleux chemin sur la terre.
           
          L’Écriture, répercutée par les Pères, la Liturgie et le Magistère, nous révèle non seulement le Verbe Incarné, mais aussi son adversaire ; révélation qui nous est absolument indispensable.
          Et si on lui enlevait tout ce qui concerne le démon, on lui ôterait la moitié de ce qu’elle contient.
           
          On s’étonne dès lors du peu d’importance qui est donné à « l’Adversaire » dans les discours de l’église Conciliaire.
          La présence spirituelle des démons sur la Terre constitue ce que saint Paul nomme le mystère d’iniquité.
          Elle a posé aux hommes, depuis toujours, le terrible problème du mal. Cet
          immémorial problème a été la pierre d’achoppement de bien des philosophes et de bien des fondateurs de religion qui n’ont pas su le résoudre correctement, privés qu’ils étaient de la véritable et authentique Révélation divine.
           
           
          Sources : (et oui encore et toujours “Virgo Maria”) :
           
          http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Abrege_demonologie.pdf

        • Laugier
          Laugier lien permanent
          novembre 7, 2013

          Ce total de 1 073 mentions scripturaires (édit: il faut aussi compter 866 mentions dans l’Ancien Testament ) ne comprend pas les versets où les démons sont désignés par des locutions composées, parce que ces locutions ne figurent pas dans les dictionnaires de concordances.
          Ce sont par exemple : les esprits de malice, les légions de l’orgueil, les puissances des ténèbres, les esprits de révolte, les enfants de la colère, les fils de perdition, le Prince de ce monde, l’adversaire.

          Et pourtant ces expressions reviennent très souvent dans le texte sacré.
          Si nous pouvions les recenser elles aussi, elles augmenteraient notablement le total que nous venons de trouver.

          Pour être complet, il faudrait encore répertorier mais c’est impossible, toutes les allégories et les paraboles dans lesquelles les démons sont désignés par des images, par exemple celle du semeur d’ivraie ou celle du voleur qui perce la maison.
          On conçoit qu’il y en aurait une grande quantité.


          L’Écriture Sainte nous apporte donc une abondante révélation concernant les esprits mauvais.
          Enseignement précieux car ces esprits appartiennent au monde invisible.
          Nous ne pouvons pas les observer par l’expérience sensible et nous ne saurions les connaître que par révélation.
           
          Ainsi l’Écriture contient, non seulement la science du bien,
          c’est à dire la science de Dieu, mais encore la science du mal,
          c’est à dire la science de l’ennemi de Dieu, qui est aussi l’ennemi du genre humain.

          Et cette science du mal nous est aussi nécessaire que la science du

          bien puisqu’elle nous enseigne la nature et les œuvres des ennemis invisibles contre lesquels nous avons à combattre au cours de notre périlleux chemin sur la terre.
           
          L’Écriture, répercutée par les Pères, la Liturgie et le Magistère, nous révèle non seulement le Verbe Incarné, mais aussi son adversaire ; révélation qui nous est absolument indispensable.
          Et si on lui enlevait tout ce qui concerne le démon, on lui ôterait la moitié de ce qu’elle contient.
           
          On s’étonne dès lors du peu d’importance qui est donné à « l’Adversaire » dans les discours de l’Église conciliaire.
          La présence spirituelle des démons sur la Terre constitue ce que saint Paul nomme le mystère d’iniquité.
          Elle a posé aux hommes, depuis toujours, le terrible problème du mal. Cet
          immémorial problème a été la pierre d’achoppement de bien des philosophes et de bien des fondateurs de religion qui n’ont pas su le résoudre correct ement, privés qu’ils étaient de la véritable et authentique Révélation divine.
           
           
          Sources: (et oui encore et toujours “Virgo Maria” ) :
           
          http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Abrege_demonologie.pdf

  3. Avatar
    Jeff Le Sédévac Déglingué lien permanent
    novembre 7, 2013

    Et puis, on peut rire des idioties qui sont celles de tous ces pauvres personnes noyées (comment cela pourrait-être autrement ? Sauf peut-être à considérer qu’ils font tout cela dans nos églises, nos cathédrales etc., ce qui est profanation) mais il ne faut surtout pas oublier de prier pour elles. Moi j’ai surtout mal quand je sais que je suis impuissant à les sortir de cette nébuleuse gigantesque et aveuglante.

    Jésus, Marie, je Vous aime, sauvez les âmes !

  4. Avatar
    Jeff Le Sédévac Déglingué lien permanent
    novembre 7, 2013

    Cette situation est vraiment un cauchemar. Et dire que même la plupart des endroits où l’on peut recevoir les sacrements vraiment catholiques ne sont pas non plus des petits ilots de paix, de communion et d’amour fraternel… Je regrette vraiment mon cher M. le curé Paul Schoonbroodt, vraiment.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 7, 2013

      Requiescat in pace (“qu’il repose en paix”) !

    • Charles
      Charles lien permanent
      novembre 8, 2013

      Cher JEFF etc… ne nous attachons pas aux personnes…qui passent….même clercs…mais uniquement à la parole de Notre-Seigneur et celle de Son Église….
      Oui, c’est un cauchemar, car l’apostasie mène directement les âmes en enfer….
      Oui, c’est un cauchemar, car même les sacrements catholiques sont bien souvent corrompus….lorsqu’ils ne sont pas carrément invalides…
      Oui, c’est un cauchemar, car outre l’apostasie des hommes d’église, nous avons aussi à subir le châtiment qui pèse sur les traditionalistes….
      Oui, c’est un cauchemar, car là où la foi pure n’est plus, là où la grâce sanctifiante est mise à mal, le royaume est divisé contre lui-même car nul ne peut servir deux maîtres….
      Oui, c’est un cauchemar, car ceux qui  défendent la vraie foi catholique, étudient et s’efforcent de la chercher et de la mettre en exergue selon les enseignements des Pères et des Papes, sont ceux là-même qui sont les plus combattus, les ostracisés, les plus religieusement incorrects aux yeux de la grande masse des “bien-pensants”…
      Oui, c’est un cauchemar, car la confusion et la division règne partout, jusque dans nos rangs….
      Oui, c’est un cauchemar, car nos églises et cathédrales furent profanées et toutes ont perdu leur consécration laissant libre cours aux esprits mauvais qui s’en donnent à cœur joie en rendant ce qui reste de faux-culte complètement grotesque, ridicule, risible….transformant les ministres de leur culte en clowns tristes et blasphématoires…
      Oui, c’est un cauchemar, car l’un après l’autre, selon la loi même de la vie et du péché originel, nos vieux et bons prêtres, même s’ils ne sont pas tous des saints, meurent les uns après les autres, nous laissant dans une déshérence croissante en attendant d’être orphelin de tout et principalement de la Présence Réelle de Dieu…
      Mais, cher JEFF, haut les cœurs car les portes de l’enfer…etc…. et “à la fin mon Cœur immaculé triomphera”……
      Bref, soyons tristes, mais pas pessimistes !!! :wink:

       

  5. Avatar
    JEAN-VINCENT lien permanent
    novembre 25, 2013

    “La LITURGIE doit être le PARADIS sur la TERRE, c’est cela qu’il faut soutenir, défendre, c’est vraiment le paradis sur la Terre. il faut faire l’expérience du Ciel, c’est la Prière ou l’ont a la CERTITUDE d’être en relation avec Dieu. Parce que la il y a le Prêtre, il y a le grand Prêtre  qui donne la CERTITUDE d’être en relation avec Dieu. Ce n’est pas une IMPRESSION, un SENTIMENT, c’est la CERTITUDE  de la FOI qui donne aux Prêtres la possibilité d’être le pont, le PONTIFEX entre les hommes et Dieu même.” 
    Et pourtant ils veulent en faire un show au moins pire ou un repas ………………….. , une nouvelle expérimentation. PRIÈRES, FIDÉLITÉ & REPENTANCE !!! 

Les commentaires sont fermés.