Aller au contenu

UN GRAND SCHISME DANS L’ÉGLISE ET UNE FUTURE TRIBULATION

2013 mars 14

 
 

François 1er de Vatican d’Eux prophétisé par FRANÇOIS D’ASSISE ??? (1182-1226) – Canonisé dès 1228 par l’Église catholique romaine.

bergoglio

 

Un Grand Schisme Dans L’Église Et Une Future Tribulation

 

Prophétie De Saint François D’Assise

 

 

 

« Ayant convoqué ses frères peu de temps avant de mourir (1226) il les a avertis des tribulations futures, disant :

« Mes frères agissez avec force, ayez de la fermeté et soyez dans l’attente du Seigneur. Une grande époque de tribulations et d’affliction dans laquelle de grands périls et des embarras (1) temporels et spirituels pleuvront, la charité d’un grand nombre se refroidira et l’iniquité des méchants surabondera. Le pouvoir des démons sera plus grand que d’ordinaire, la pureté immaculée de notre congrégation religieuse et des autres sera flétrie, au point que très peu parmi les chrétiens voudront obéir au vrai Souverain Pontife (2) et à l’Église Romaine avec un cœur sincère et une charité parfaite.

Au moment décisif de cette crise, un personnage non canoniquement élu, élevé à la Papauté, s’efforcera avec adresse de communiquer à beaucoup le poison mortel de son erreur. Alors les scandales se multiplieront, notre congrégation religieuse sera divisée, plusieurs parmi les autres seront complètement détruites, parce que leurs membres ne s’opposeront pas mais consentiront à l’erreur. Il y aura tant et de telles opinions et divisions dans le peuple, et chez les religieux et chez les clercs que si ces jours mauvais n’étaient abrégés, comme l’annonce l’Évangile, même les élus tomberaient dans l’erreur (si cela se pouvait), si dans un tel ouragan ils n’étaient pas protégés par l’immense miséricorde de DIEU. Alors notre Règle et notre manière de vivre seront attaquées très violemment par certains.

D’effroyables tentations surviendront. Ceux qui auront été très éprouvés en bien recevront la couronne de vie. Malheur éternel à ceux qui s’attiédiront en mettant leur seule espérance dans leur vie de religion, qui ne résisteront pas fermement aux tentations permises pour l’épreuve des élus.

Ceux qui dans la ferveur de l’esprit s’attacheront à la piété avec charité et le zèle de la vérité, recevront des persécutions et des injures comme désobéissants et schismatiques. Car leurs persécuteurs, aiguillonnés par les esprits mauvais diront que c’est faire un grand hommage à DIEU de tuer et de faire disparaître de la terre des hommes si mauvais.

Alors le Seigneur sera le refuge des affligés et il les sauvera parce qu’ils auront espéré en lui. Et alors pour se conformer à leur Chef, ils agiront selon la Foi et ils choisiront d’obéir à DIEU plutôt qu’aux hommes, gagnant par la mort la vie éternelle. Ne voulant pas consentir à l’erreur et à la perfidie, ils ne craindront absolument pas la mort.

Alors la vérité sera tenue dans le silence par certains prédicateurs alors que d’autres la foulant aux pieds la nieront. La sainteté de vie sera tenue en dérision par ceux qui la professent extérieurement, c’est pourquoi Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST leur enverra non pas un digne pasteur, mais un exterminateur (3) ».

 

in INTERPRÉTATION DE L’APOCALYPSE. Par le Vénérable Barthélemi HOLZHAUSER. Extraits concernant les cinquièmes et sixièmes âges. Suivis de quelques autres prophéties concernant les temps que nous vivons. Page 32 : Cahier Saint-Charlemagne http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C039_LHR_Holzhauser_48p.pdf

 


 

B.P. FRANCISCI PRÆDICTIO.
Opera Omnia S. FRANCISCI ASSISIATIS, col.430 Paris Imp. Bibliothèque écclésiastique 1880

Magnum in Ecclesia schisma et tribulationem futuram.

Paulo ante mortem convocatis fratribus, de tribulationibus futuris eos admonuit, dicens : « Viriliter agite, fratres, confortemini, et sustinete Dominum. Magna tribulationis et afflictionis adesse festinant tempora, in quibus temporaliter et spiritualiter perplexitates et discrimina inundabunt, caritas multorum refrigescet, et superabundabit malorum iniquitas. Dæmonum potestas plus solito solvetur, nostræ Religionis et aliarum puritas immaculata deformabitur, in tantum quod vero Summo Pontifici et Ecclesiæ Romanæ paucissimi ex Christianis vero corde et caritate perfecta obedient : Aliquis non cononice electus, in articulo tribulationis illius ad Papatum assumptus, multis mortem sui erroris sagacitate propinare molietur. Tunc multipli-cabuntur scandala, nostra dividetur Religio, plures ex aliis omnino frangetur, eo quod non contradicent, sed consentient errori. Erunt opiniones et schismata tot et tanta in populo, et in religiosis, et in clerico, quod nisi abbreviarentur dies illi juxta verbum Evangelicum ( si fieri posset ) in errorem inducerentur etiam electi, nisi in tanto turbine ex immensa misericordia Dei regerentur. Regula et vita nostra tunc a quibusdam acerrime impugnabitur. Supervenient tentationes immensæ. Qui tunc fuerint probati, accipient coronam vitæ. Væ autem illis, qui de sola spe religionis confisi tepescent, non resistent constanter tentationibus, ad probationem electorum permissis. Qui vero spiritu ferventes ex caritate et zelo veritatis adhæredunt pietati, tanquam inobedientes et schismatici persecutiones et injurias sustinebunt. Nam persequentes eos a malignis spiritibus agitati, magnum esse obsequium Dei dicent, tam pestilentes homines interficere et delere de terra. Erit autem tunc refugium afflictis Dominus, et salvabit eos, quia speraverunt in eo. Et ut suo capiti conformentur, fiducialiter agent, et per mortem, vitam mercantes æternam, obedire Deo magis quam hominibus eligent ; et mortem, nolentes consentire falsitati et perfidiæ, nullatenus formidabunt. Veritas tunc a quibusdam prædicatoribus operietur silentio, ab aliis conculcata negabitur. Vitæ sanctitas a suis professoribus habebitur in derisum, quare dignum non pastorem, sed exterminatorem mittet illis Dominus Jesus Christus. »

 


[1] Embarras : état de perplexité où l’on se trouve lorsqu’on ne sait quel parti prendre, ni par quelle voie se tirer d’une position difficile. Gêne, malaise où l’on se trouve, quand on ne sait que dire ni que faire.

[2] Donc : beaucoup parmi les chrétiens voudront obéir à un faux souverain pontife

[3] Exterminer : anéantir.

4 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    mars 14, 2013

    L’élection de François Ier le 13 mars 2013 vient accomplir la prophétie des Papes de Malachi.
     
    Cette prophétie qui s’appliquent aux Papes et aux anti-Papes s’est achevée avec l’anti-Pape Benoît XVI qui possédait encore, à un degré moindre le Sacerdoce, ayant été ordonné prêtre validement mais évêque invalidement (dans le nouveau rite).
     
    Le nouvel élu n’est qu’un simple laïc déguisé en Pape. Il ne possède plus ontologiquement le Sacerdoce.
     
    En effet, son ordination sacerdotale a été effectuée le 27 juin 1969 (voir wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jorge_Mario_Bergoglio), or selon le décret de la Sacrée Congrégation des Rites, faisant suite à l’application du nouveau rituel issu de la Constitution Apostolique de Pontificalis Romani recognitio, du 18 juin 1968 par Paul VI, la consécration sacerdotale (invalide) est devenue universelle et obligatoire à partir du , soit deux mois avant l’ordination du futur François Ier.
     

     

    “Il est établi en outre que jusqu’au 6 avril de l’an 1969, dimanche de la Résurrection du Seigneur, on puisse au choix employer soit ces nouveaux rites, soit ceux contenus dans le Pontifical romain. A partir de cette date, on n’utilisera que les nouveaux rites.
     
    Nonobstant toutes choses contraires
    Rome, le 15 août 1968, en la fête de l’Assomption de la B. Vierge Marie.
    BENNO, Card. GUT, Préfet de la S. Congrégation des Rites et président du «Conseil» † Ferdinand ANTONELLI Archev. tit. d’Idécra, Secrétaire de la S.C.R.”

     
    Extrait de : http://www.rore-sanctifica.org/bibilotheque_rore_sanctifica/05-rite_de_paul_6-textes_de_reference/1977-pontificalis_romani_(fr)_(eveques)/1977-Pontificalis_Romani-Francais_eveques.pdf

     
    Dans son commentaire de la prophétie de Malachi, en 1951, le père jésuite René Thibaut a analysé et annoncé l’extinction de la succession apostolique visible sur le trône de Pierre après le tenant de la devise “de gloria olivae” (Benoît XVI). A partir de là, selon ce jésuite (voir la page 22 de son livre “La mystérieuse prophétie des Papes”), l’Eglise catholique cesse de s’appeler romaine.
    Livre téléchargeable ici : http://fr.scribd.com/doc/36516232/La-Mysterieuse-Prophetie-des-Papes#download

    Sa prédiction s’inscrit en contrepoint de la première déclaration de François Ier qui n’a eu de cesse de se présenter comme l’évêque de Rome le 13 mars 2013.
     
    Dans ses commentaires, le savant jésuite annonce en 1951 que ces évènements interviendraient en 2012 ! (à partir de calculs réalisés sur la prophétie de Malachi).
     
    Nous vivons donc un moment historique. L’Eglise catholique qui n’a plus de Pape depuis la mort de Pie XII en 1958, les autres ayant été des anti-Papes, est éclipsée par une église conciliaire qui n’a plus le Sacerdoce en la personne de son chef François Ier, à partir du 13 mars 2013.
     
    Cette rupture devant Dieu, qui a institué le Sacerdoce valide, amorce une nouvelle époque, qui peut être comparée par analogie avec la destruction du Temple de Jérusalem en l’an 70, quand les anti-Grand prêtres d’Israël, en vinrent à disparaître, mettant ainsi un terme biologique visible au Sacerdoce d’Aaron institué par Dieu et devenu schismatique à partir du déchirement du voile du Temple lors de la mort en croix de Notre Seigneur Jésus-Christ.
     
    En comparant ces différents éléments, tout se passe comme si, devant Dieu, la perte du Sacerdoce à la tête de l’église conciliaire marquait un tournant définitif et le début d’une nouvelle époque et des tribulations de l’église conciliaire.
     
    Tout cela doit nous faire méditer le mystère de l’Incarnation et ses profondeurs, car nous sommes loin d’avoir compris ce que signifie pour Dieu, l’incarnation du Sacerdoce et l’institution des sacrements, associés à la réalité ontologique fondamentale devant Dieu. Cette réalité est d’un ordre que la déviance doctrinale dans la Foi. Elle semble plus ancrée encore dans la réalité de la Foi car elle touche aux fondements même de l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ, à son union hypostatique avec la nature humaine pour permettre sa Rédemption.
     
    Ce mystère n’a visiblement été scruté et médité par aucun clerc de la Tradition catholique. La totalité d’entre eux se refusent même à simplement poser le problème.
     
    Les hérésies de Benoît XVI pouvaient laisser penser que la page avait été tournée depuis 1958. Or, la prophétie des Papes de Malachi nous apprend que le tournant décisif est l’année 2013 avec l’élection du simple laïc Bergoglio-François Ier.
     
    Nous pouvons désormais redouter que les châtiments s’abattent sur Rome et sur le reste du monde, ainsi que sur les clercs de la Tradition qui, par leur attitude obstinée, ont méprisé l’Incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ, souverain Prêtre et source du Sacerdoce.
     
    N.B.: ce texte qui m’a été communiqué n’est pas de moi !!! Je vous le soumets et le livre à la perspicacité discriminante et à la bienveillance de notre bien-aimé webmaster… que je salue en passant bien bas car le travail ne va pas lui manquer dans les jours qui suivent !!

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      mars 14, 2013

      Justement mon cher Charles, l’ayant reçu également d’un lecteur qui nous écrit… Nous le publierons très prochainement !!!

  2. Avatar
    mai 4, 2013

    L’arrivée de François pose question ! Ainsi que le renoncement de Benoit XVI :
    http://effondrements.wordpress.com/2013/02/14/le-dernier-renoncement-de-pierre-avant-lanti-pape/

    Mais peut-on véritablement dire que le nouveau rite de consécration sacerdotale est invalide ? Et pourquoi ? Quelqu’un aurait-il un lien internet qui l’explique ?

    • Cave Ne Cadas
      mai 4, 2013

      Cher Tarci,

      “Mais peut-on véritablement dire que le nouveau rite de consécration sacerdotale est invalide ? Et pourquoi ? Quelqu’un aurait-il un lien internet qui l’explique ?”

      Tout à déjà été dit et REDIT… sur ce blogue et les les sites amis (Virgo-Maria ; Résistance Catholique ; Sédévacantiste, pour rester catholique ; et surtout RORE-SANCTIFICA qui a fait une étude approfondie du problème ! et n’a jusqu’à présent jamais été réfuté de manière honnête, formelle et probante !)

      Et en tête de notre blogue vous avez :

      Un dossier solide,
      documenté, irréfuté !

       

      Après un “pape” qui n’était pas évêque

      y aura-t-il un “pape” non prêtre ?

       

       

      Le nouveau rituel conciliaire des ordinations et des sacres

       

      Ce dossier pose de très graves questions absolument décisives, complètement occultées, bien qu’elles aient fait autrefois l’objet de quelques études effectuées en leur temps par divers auteurs, études évidemment soigneusement passées sous silence.

       

      Un dossier solide, documenté, irréfuté !

       

       

Les commentaires sont fermés.