Étiquette : honnêteté

L’abbé Chazal : Zizania in Tradiland ; « in discordia traditionem » – suite…

Nous sommes en plein festival pharisaïque de la Résistance Illuminée de Monseigneur Williamson.

 

Cow-boyL’Abbé Chazal, dans une interminable lettre adressée à un hypothétique « soldat inconnu de la résistance interne », a dégainé comme un cowboy pour tirer sur tout ce qui ne lui plait pas dans le tradiland… (cf. notre article du 8 février « Ailleurs sur le web… Règlements de comptes à OK Corral dans la Néo-Résistance »)

Comme le dit Osko, de Radio Cristiandad (que nous avons traduit pour vous) : « Il y déploie un argumentaire que nous ne chercherons pas à mettre en question, car ce serait interminable… »

« Il est pourtant une chose que nous devons dire. Dans un passage de sa très longue lettre, l’Abbé Chazal mentionne les quatre prêtres qui ont pris leurs distances avec les positions que maintient la mouvance coiffée (conduite ?) par Monseigneur Williamson et, parfois même, qui s’opposent à elles. »

« Répondre à l’Abbé Chazal ? Pour quelle raison ?… Ou bien il s’est laissé influencer par des commentaires qu’il répète comme un perroquet (ces commentaires mêmes que répandent les imprésentables administrateurs de Syllabus et Non Possumus) ; ou bien il les tient pour certains, c’est-à-dire qu’il considère plus ou moins les Abbés Turco, Ceriani, Méramo et Grosso comme des Sédévacantistes Amers ou des Sédévacantistes AntiWillimasoniens Écumants… C’est ridicule, et il ne vaut pas la peine de répondre à de telles stupidités. »

« Lorsque l’Abbé Chazal et beaucoup d’autres comme lui (y compris l’évêque anglais) étaient encore membres de la FSSPX et que, par leur présence et leur silence, ils avalisaient les bêtises faites par sa hiérarchie, les Abbés Méramo, Ceriani, Turco et Grosso (dans cet ordre chronologique) poursuivaient déjà une lutte sans merci et sans l’appui ni la reconnaissance d’aucun des résistants actuels. »

Et tous ces néo-résistants (de la dernière heure) découvrent aujourd’hui que l’eau bout à 100 degrés !!! et les blogues ou fora qui les soutiennent, de “Avec l’Immaculée” à “La Sapinière” en passant par Un évêque s’est levé de la gente dame Gentiloup jusqu’à “Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!”… « découvrent » et publient un tas de textes pour soutenir leurs actions qui ne sont nouveaux que pour ceux qui n’ont jamais osés (quoi qu’en cachette…) fréquenter (et surtout en parler…) les listes de diffusions ou sites honnis : les sédévacantistes – horresco referens « Je frémis en le racontant… » – antilibéraux LHR-Diffusion, CSI, ACRF, VM, Résistance Catholique et CatholicaPedia. Tous les sus-nommés ont tout révélé depuis plus de vingt ans pour les plus anciens.

« Cette lutte était dirigée contre Le Libéralisme Infiltré au sein de la FSSPX. »

« Les résistants actuels si prompts à la critique, tel l’Abbé Chazal, qui flétrissent le Sédévacantisme Amer ou le Sédévacantisme AntiWilliamsonien Écumant de ces quatre prêtres, devraient réfléchir davantage aux Attributs sacerdotaux et à la vaillance des intéressés, car c’est grâce à ces attributs et à cette vaillance, non pas grâce à eux, que les quatre prêtres en question ont vu ce que personne n’avait vu jusqu’en 2012 ou, tout du moins, ce que Nul n’avait osé regarder en face à cette date. »

« Quoi qu’il en soit, par suite de l’intervention de l’Abbé Chazal dont nous venons de parler, certains sites français (qui découvrent l’eau chaude) ont publié un message de l’Abbé Juan Carlos Ceriani, grâce à quoi beaucoup d’internautes (qui n’ont pas fréquentés les sites honnis sus-nommés plus haut) ont pris connaissance de la position des Abbés Grosso, Turco et Ceriani quant à la situation de la FSSPX, à la Résistance, et en particulier à Monseigneur Williamson.

Lire la suite

PAPA SUPERSTAR

 

Nos confrères de Radio Cristiandad (La Voz de la Tradición Católica) ont publié le 30 janvier dernier, un article d’Osko, (l’auteur de l’article) intitulé « Un « Papa » SuperStar » suite à la « Une » de la revue rock emblématique Rolling Stone sur Bergo(go)glio 1er.

Cet article nous a apparu assez intéressant et amusant pour vous en proposer la traduction en français…

 

Sortie prochaine d’un opéra-rock :

 

Papa SuperStar

Bergo(go)glio 1er SuperStar

Le « Pape » SuperStar

 

 

Et pourquoi pas ? Puisqu’on a déjà connu un « opéra » irrespectueux et à coup sûr blasphématoire consacré au personnage de Jésus-Christ (ou ce que les jobards entendent par Jésus-Christ), pourquoi ne pas mettre en scène un opéra-rock dont les superstars seraient les pseudo-papes conciliaires ?

Lire la suite

Une nouvelle Lettre Ouverte à Monseigneur Fellay

-Une Lettre Ouverte à Monseigneur Fellay

de la part de quelques fidèles inquiets du District Anglais.

Le site Traditio.com titre :

British SSPXers Dissociate Themselves from Fellay
Charging that He Is Duplicitous, Dishonest, and Surreptitious

Des fidèles Britanniques de la FSSPX se désolidarisent de Fellay
Ils l’accusent de duplicité, de malhonnêteté, et d’être 
subreptice

De: Les Pères de Traditio

Des fidèles Britanniques de la néo-FSSPX déclarent qu’ils ne joueront plus les brebis muettes
à l’Homme Tordu à la Crosse : Bernie Fellay.
Ils l’accusent de duplicité, de malhonnêteté, d’être
subreptice
et de créer un « climat de crainte et de méfiance ».
Ils déclarent qu’ils se tiendront aux Principes de Mgr Lefebvre
que Fellay choisisse de les abandonner ou de rester avec eux.

* * *

Une Lettre Ouverte datée du 19 mai 2012, à Mgr Bernard Fellay, a été envoyée à par un groupe de fidèles du District d’Angleterre. Les fidèles réprimandent Mgr Fellay pour avoir essentiellement abandonné la Fraternité fondée par l’Archevêque Marcel Lefebvre. Au début ils exposent leur refus d’un « arrangement pratique » avec la secte du Nouvel Ordre Mondial ((L’église Conciliaire)). « Arrangement pratique » est le mot à la mode que Mgr Fellay utilise pour indiquer le revirement de sa Néo-FSSPX sur la doctrine et la pratique de la secte du Nouvel Ordre Mondial ((L’église Conciliaire)) sans réellement admettre qu’il y a eu une capitulation sur la doctrine et la pratique de la secte Conciliaire. Mgr Fellay est d’une duplicité digne d’un moderniste trompeur !

Les fidèles Britanniques font remarquer : « Nous tenons à souligner que, lorsque vous dites « nous », vous ne parlez pas pour nous. »

Il est à noter que cette Lettre Ouverte a été publiée sur le Forum Américain Angelqueen.org et qu’elle a depuis été censurée !

Censuré sur Angelqueen.org
http://angelqueen.org/2012/05/26/sspx-england-faithful-open-letter-to-bishop-fellay/

Nous vous laissons maintenant prendre connaissance de cette Lettre Ouverte :

[stextbox id= »info »]

-Une Lettre Ouverte à Monseigneur Fellay

de la part de quelques fidèles inquiets du District Anglais.

Le 19 Mai 2012

Votre Excellence Mgr Fellay,

Nous venons à vous, dans un esprit de charité, afin de vous présenter certaines préoccupations. Nous souhaitons vous les adresser en tant que Supérieur Général de la FSSPX.

Depuis un moment déjà nous entendons parler d’un arrangement pratique avec Rome. Nous sommes préoccupés par le danger potentiel que cela pourrait poser à l’intégrité de la foi, notre foi, la foi de nos enfants et de nos petits-enfants.

 

Les intentions de Rome autour un accord de la FSSPX

Plusieurs ecclésiastiques de haut rang de la FSSPX (abbé Pfluger, abbé Schmidberger, et d’autres) ont déclaré que Rome est prête à donner « carte blanche » à la FSSPX – en d’autres termes, à accepter la FSSPX telle qu’elle est, sans aucun compromis. Cependant, en contradiction de cela, nous avons les déclarations publiées par plusieurs membres de l’Autorité Romaine, y compris le porte-parole de la salle de presse du Vatican, qui précisent qu’ils considèrent cela comme une acceptation de  la nouvelle religion de “Vatican II” par la FSSPX, dans le but d’un « retour à Rome ». Dans un même temps, nous sommes avertis de ne prêter aucune attention aux rumeurs. Depuis, il y a une contradiction entre les deux versions de ce qui est offert à la FSSPX, et puisque l’annonce de presse du Vatican n’est pas une rumeur, devons-nous conclure que nous ne devons prêter aucune  attention aux déclarations de l’abbé  Pfluger, par exemple ?

 

Votre propre position concernant le Concile

Nous sommes également scandalisés par vos récentes remarques publiées à travers le monde par CNS :

            « [Grâce aux discussions doctrinales avec Rome], nous voyons que beaucoup de choses que nous aurions condamnées comme étant du Concile ne sont en fait pas du Concile »

… Et :

            « Le pape dit que le Concile doit être replacé dans la grande Tradition de l’Église … ce sont des déclarations avec lesquelles nous sommes complètement, entièrement, absolument d’accord. » (CNS, mai 2012)

Nous tenons à souligner que, lorsque vous dites « nous », vous ne parlez pas pour nous. En outre, nous nous demandons comment vous pouvez concilier cette idée que le Concile n’a rien enseigné de faux, mais plutôt a été mal interprété, avec les mots de Mgr Lefebvre (dans son livre « Ils l’ont découronné », par exemple), ou même avec vos propres déclarations d’il n’y a pas si longtemps, telles que :

            « Ratzinger devrait se préparer à une révision directe des textes du Concile, et pas seulement dénoncer leur herméneutique incorrecte (interprétation) » (CNA, 30 Oct. 2007)

On nous exhorte, dans certains milieux, à faire preuve de loyauté, d’obéissance et d’unité. Laissant de côté la mémoire embarrassante de la façon dont ces mêmes mots ont été utilisés pour faire taire l’opposition aux enseignements conciliaires et la Nouvelle Messe il y a 40 ans, nous nous sentons obligés de demander – à quel Évêque Fellay devons-nous obéir ? Le Mgr Fellay de 2007 qui pense que le Concile Vatican II doit être révisé, ou le Mgr Fellay de 2012 qui pense que Vatican II a simplement été mal interprété et doit être accepté ? En outre, quel Mgr Fellay est le plus conforme à l’exemple de Mgr Lefebvre ?

 

Votre attitude envers Benoît XVI

Nous devons aussi admettre avoir été consternés, pour ne pas dire plus, au sujet de vos récentes déclarations au sujet de Benoît XVI. Il a été dit que personne dans la FSSPX n’a le droit de refuser si le pape insiste sur un accord canonique. Vous avez vous-même parlé de lui en tant que notre chef de file dans la lutte pour la Tradition :

            « Mais nous ne sommes pas les seuls à travailler pour défendre la Foi … C’est le pape lui-même qui le fait, c’est son métier. Et si nous sommes appelés à aider le Saint-Père, alors ainsi soit-il. »

Pouvons-nous vous rappeler que c’est le même homme (le cardinal Ratzinger) envers lequel Mgr Lefebvre n’avait aucune confiance, en 1988 ? Que c’est le même homme qui a professé des hérésies qu’il n’a jamais rétractées, ce que Mgr Tissier de Mallerais a souligné à plusieurs reprises ? Que dans l’esprit de ce même Benoît XVI, l’idée de « défendre la foi » semble inclure la non-existence des limbes, la possible probité morale de la contraception lorsqu’elle est utilisée par les dépravés ; il semble également croire que la conversion, le baptême ou la confession du Christ ne sont pas nécessaires pour que les juifs soient sauvés ?

Une personne aussi importante que vous-même n’est normalement pas ignorante de ces choses, est-ce que c’est déraisonnable pour nous de conclure que vous négligez consciemment et délibérément l’enseignement hétérodoxe et la direction de Benoît XVI ? Le site Internet du District des États-Unis de la FSSPX diffuse actuellement un article visant à démontrer que, suivant l’exemple de saint Basile de Césarée, l’attitude correcte des catholiques face à l’hétérodoxie et l’hérésie dans les hautes sphères est celle du silence face à l’apostasie, afin de s’entendre avec les apostats. Nous ne pouvons pas imaginer une seule minute que Mgr Lefebvre aurait accepté cela, ni qu’il aurait toléré qu’une telle idée soit enseignée un seul instant dans sa Fraternité Saint-Pie X.

Encore une fois, nous constatons qu’en restant fidèles à l’héritage du grand Archevêque, fidèles à la Tradition Catholique, nous sommes placés en désaccord avec vous et votre leadership. Nous n’avons ni souhaité, ni demandé cela : vous en êtes la cause et vous avez aussi la solution. Quel que soit le résultat, nous ne serons pas de ceux qui changeront. Nous resterons fidèles à la Tradition, quelles que soient les conséquences.

 

Rumeurs, informations, franchise et honnêteté

Enfin, nous tenons à exprimer notre très vive préoccupation, qu’au milieu de cette tourmente, au milieu de ce qui semble être un grand bouleversement affectant la FSSPX, et donc chacun d’entre nous, et par voie de conséquence, l’avenir de la Tradition et de l’Église tout entière, il apparaisse y avoir une réticence de la part de la direction de la FSSPX de donner l’information dans un esprit d’honnêteté et de franchise.

On nous dit d’une part que nous ne devons prêter aucune attention aux rumeurs ou aux potins d’Internet mais seulement prêter attention à l’information qui nous vient des sources officielles de la FSSPX. D’autre part, lorsque des faits solides viennent à la lumière (comme la lettre des trois Évêques, ou votre récent entretien avec CNS, ou le communiqué de presse du Vatican au sujet de la Fraternité Saint Pie X), nous sommes censés ne pas regarder cela non plus.

D’une part, on nous dit que nous devrions seulement obtenir nos informations des organes officiels de la FSSPX (DICI, SSPX.org, PIUS.info, etc.). D’autre part, ces mêmes organes de presse (DICI, SSPX.org, PIUS.info) ont manifestement caché à leurs lecteurs des faits qui n’aident pas à la cause qu’ils essaient de défendre (à savoir, l’argument en faveur de l’atteinte d’un accord pratique avec Rome). Nulle part sur DICI.org, ou sur SSPX.org, ou sur PIUS.info on ne trouvera les communiqués de presse récents du Vatican, ni aucune référence au fait qu’une grande proportion des Évêques, prêtres et fidèles de la FSSPX – que nous croyons être la majorité – serait contre l’idée d’un accord pratique avec Rome.

Nous sommes réprimandés pour la lecture de ce qu’on appelle une « correspondance privée », alors que notre seul désir est de mettre un terme à la rumeur en nous tenant au courant des faits. La lettre que les trois Évêques de la FSSPX vous ont envoyée le mois dernier ne contenait aucune information personnelle, et traitait uniquement des questions d’intérêt public affectant l’avenir de la FSSPX ; par conséquent, il est donc quelque peu malhonnête de la qualifier de « correspondance privée ». Qui plus est, il semble y avoir deux poids, deux mesures en permettant aux clercs qui sont en faveur de parvenir à un arrangement pratique d’exprimer leurs opinions personnelles en chaire, tout en exigeant en même temps le silence absolu de ceux qui sont contre un tel arrangement. Nous estimons donc que nous avons le droit de faire à la fois, la lecture et la diffusion de cette lettre à d’autres fidèles Catholiques, qui comme nous, sont inquiets pour l’avenir de la FSSPX, et qui pourraient se sentir seuls et déconcertés.

Bref, si Votre Excellence souhaite que les fidèles se fient à la direction de la FSSPX, si les fidèles de la FSSPX sont exhortés à ne pas faire attention aux rumeurs, alors nous pensons que vous devez prendre des mesures pour dissiper le climat actuel de crainte et de méfiance, et permettre à toutes les opinions sur la question d’être exposées ouvertement, que toutes les informations (à savoir par exemple, si la Rome d’aujourd’hui s’est convertie de son Modernisme) puissent être diffusées ouvertement. C’est dans un esprit d’honnêteté et de franchise que nous vous écrivons cette lettre, dans une vraie inquiétude pour l’avenir de la Tradition dans le monde entier.

 

L’avenir de la FSSPX et l’avenir de la Tradition

Quand vous êtes devenu Supérieur Général, en 1994, vous avez hérité d’une Fraternité Saint-Pie X qui était fortement unie, fervente, pieuse et détachée de ce monde ; qui savait ce qu’elle représentait et pourquoi elle avait été faite  et qui avait une vision claire d’où elle allait. Notre Seigneur a confié cette société entre vos mains. S’Il vous demandait maintenant de rendre compte de ce que vous avez fait avec cette même Société, que seriez-vous en mesure de Lui montrer ? Quelle sorte de Société légueriez-vous à votre successeur ?

Il est très clair pour nous que Rome ne s’est pas convertie, que Rome est ancrée dans la Modernité comme jamais. Ce qui n’est pas clair pour nous, c’est ce que font les dirigeants de la FSSPX ou pourquoi ils le font – votre propre attitude, vos croyances ou vos motivations. Mgr Lefebvre nous a admirablement bien enseigné, tant par ses écrits que dans l’exemple personnel qu’il a donné au monde, que le devoir des Catholiques n’est pas simplement de croire d’une manière passive. C’est aussi l’apostolat, convertir le monde, montrer et dénoncer l’erreur quand ils la voient. En son temps, Mgr Lefebvre a dénoncé les diverses erreurs répandues par les autorités de l’Église, y compris le Pape. Il a fondé la Fraternité Saint Pie X non pas comme une fin en soi, mais comme un moyen vers une fin : la fin étant la continuation de la Tradition et la dénonciation de l’erreur. Il n’a pas fondé la FSSPX dans le but qu’elle « … ne soit pas provocatrice [ou] agressive », pour reprendre vos récentes paroles. Nous sommes perplexes et consternés de voir que certains membres de la FSSPX semblent voir un motif, une fin, qui surclasse celui de la prédication de la Vérité, de dénoncer l’erreur, et être ainsi enclins à rester silencieux face aux nombreuses erreurs et aux démons de notre époque.

C’est notre fervent espoir que l’avenir de la FSSPX et l’avenir de la Tradition soient, comme autrefois, la même et unique chose. Quel qu’en soit le cas cependant, nous ferons tout en notre pouvoir pour croire et propager la Vérité, pour dénoncer l’erreur, et, ce faisant, pour demeurer fidèle à Notre Seigneur et à Son Église, à la Tradition, et à l’héritage de Mgr Lefebvre : quel qu’en soit le prix, et même si Votre Excellence choisit de nous abandonner ou de rester avec nous.

Saint-Pie X, ora pro nobis !

[/stextbox]

 


 

Du côté de la France… aucune réaction semblable !!!