Étiquette : feeneyiste

L’hérésie “feeneyiste” vue par l’Abbé Belmont

 

M. l’Abbé Belmont a publié ce dimanche, une intéressante contribution sur l’hérésie “feeneyiste”.

Bien qu’il arrive toujours au secours de la victoire !… M. l’abbé Belmont clôt de façon lumineuse une discussion qui n’aurait jamais dû commencer sur les Baptême de désir et Baptême de sang.

 

* * *

 

Voici son article (les accentuations sont de nous) :

quicumque
Dimanche 7 septembre 2014

Un nouveau débarquement, corrupteur de la foi

Par Abbé Hervé Belmont

Un triste phénomène humain – dû à l’ignorance du paresseux, à la prétention de l’imbécile ou à l’aveuglement de l’orgueilleux – accompagne la vie de l’Église catholique pendant son pèlerinage sur la terre. Lorsque paraît une erreur, quelques-uns de ceux qui la veulent combattre tombent dans une erreur contraire et s’y retranchent avec d’autant plus d’entêtement qu’ils veulent (ou prétendent) combattre l’erreur. C’est même un funeste enchaînement qui peut se produire.

Ainsi, lorsqu’Arius a nié la divinité de Jésus-Christ, un certain Apollinaire s’est dressé contre son erreur en affirmant que Jésus-Christ est Dieu (ce qui est vrai) parce qu’il n’a pas d’âme humaine et que la divinité en tient lieu (ce qui est faux). Cette nouvelle erreur, qui est une négation du mystère de l’Incarnation et donc de la Rédemption, fut à son tour combattue par Nestorius qui affirmait qu’en Jésus-Christ il y a deux natures intègres qui n’ont pas fusionné (ce qui est vrai) et que l’union entre ces deux natures est simplement morale (ce qui est faux), ce qui le faisait blasphémer en niant la maternité divine de la sainte Vierge Marie.

On comprend donc qu’il ne suffit pas de s’opposer à l’erreur : il faut encore le faire sans tomber dans une autre erreur, laquelle peut être tout aussi destructrice de la vérité de la foi.

Lire la suite

Abbé Marchiset “feeneyiste”… il tombe dans l’hérésie !

 

Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, intercédez pour nous…

 

 


 

Abbé Marchiset “feeneyiste”… il tombe dans l’hérésie !

[stextbox id= »grey » image= »null »]

Préalable :

Abbé Michel MarchisetToujours peiné de voir tomber un ami qui nous fut cher, nous lui lançons ce message pour lui éviter de se précipiter dans l’aventure du jeune trio la-foi.fr dont les seuls prénoms permettront de comprendre à qui on a à faire : Jérémie, Jonathan et David !!!

Ils ont osé traiter saint Thomas d’Aquin d’hérétique, sans savoir (mais que sait-on à trente ans !) que l’abbé Lachat, en traduisant la Somme en français avait étudié et réfuté ce qu’on attribue à saint Thomas et qui n’appartient qu’à un de ses élèves mal formé ; voir :

Ils ont osé écrire que notre ami La Franquerie, camérier secret, avait servi Paul VI, ce qu’il a toujours refusé de faire.

Ils osent refuser les études sérieuses faites sur l’oblation pure par Mgr Guérard, L-H Remy et autres et condamnent les non-una-cum.

Ils sont contre le Règne du Sacré-Cœur, se moquant bizarrement, comme les abbés Belmont et Zins qui sont de la même origine, réactualisant le cri de leurs ancêtres : nous ne voulons pas qu’Il Règne sur nous (Luc, xix, 14).

Ils nous font croire que nous sommes à la fin refusant le Règne du Sacré-Cœur !

Ils se moquent de la vocation et de la mission de la France !

Ils nous assurent, contre toute évidence que la consécration de la Russie est faite !

Sur la crise, découvrant que l’eau bout à 100 degrés, ils enfoncent des portes ouvertes depuis 50 ans et se prétendant les seuls serviteurs de la vérité.

En un mot, malgré leurs grandes déclarations de défenseur de la vérité, de ʺseuls les grands défenseurs de la véritéʺ, ils n’ont même pas l’humilité et la gratitude de reconnaitre les travaux des anciens,…

En un mot ils ne sont là, que pour combattre les ouvriers de la première heure, de refuser ce qu’ils ont difficilement prouvés,…

En un mot, ils sont là, pour engendrer divisions, pagailles, ils sont là pour détruire…

Dernière remarque : ils mettent la loupe sur le baptême de désir et de sang. Retirons cette loupe : il ne reste qu’un faux problème. Tous les gens que l’on connait, tous les gens qui se convertissent dans nos milieux savent que Hors de l’Église, pas de salut et se font baptiser par un baptême d’eau. Connaissez-vous un seul autre cas de baptême ? Connaissez-vous un seul cas concret de baptême de sang ou de désir ? Conclusion : ne croyez-vous pas que ce problème est, en pratique, un faux problème et que soulever cette question c’est de l’enfumage typique des hérétiques : mettre une loupe sur un problème qui, en pratique, n’existe pas. Enlevez la loupe, que reste-t-il ?

 

M. l’abbé Marchiset ouvrez les yeux et n’apostasiez pas. On prie pour vous.

 

[/stextbox]

 

 

Nous savions depuis quelques mois que l’abbé Michel Marchiset avait été séduit par la thèse du Père Leonard Feeney suite à la fréquentation de sa chapelle “non una cum” de Mouthier Haute-Pierre du très néfaste Jérémy le « petit pape de Genève », du site « www.la-foi.fr » dont nous vous avions mis en garde dans notre article du 18 mai 2014 :

« Le sitela foi.frest nocif pour votre foi ! »

Lien : http://wordpress.catholicapedia.net/le-site-la-foi-fr-est-nocif-pour-votre-foi/

 

Depuis quelques jours la “chute” de l’abbé Marchiset est publique… le site « www.la-foi.fr » a en effet publié le sermon de l’abbé du « Quatrième dimanche après la Pentecôte » (2014) :

Le site “la foi.fr” présente l'Abbé Marchiset

Lien : http://www.la-foi.fr/index.aspx

Lire la suite