Aller au contenu

Survol au-dessus du “nid de coucou tradilandesque” : la confusion y règne en maître !

2014 septembre 3

 

Survol au-dessus du “nid de coucou tradilandesque” : la confusion y règne en maître !

 

Les “résistants”   empêtrés dans leurs contradictions !

 

Survol au-dessus du “nid de coucou tradilandesque” : la confusion y règne en maître !

 

Dans un très (trop) long article, l’organe officiel des “résistants” au ralliement avec Rome (“Avec l’Immaculée”), nous entraine dans un long fleuve mouvementé, voire déchainé de la pensée impétueuse de nos clercs patentés.

En cause, un certain “Mgr” Perez, qui n’est pas évêque (mais pas du tout !) mais est ainsi nommé à titre courtois et honorifique pour avoir rejoint l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem !

Nous passerons sur les développements longs et fastidieux de la carrière de ce “clerc, pour n’y voir qu’un prétexte pour les clercs « résistants » de nous faire, tout au long de cet article, quelques aveux assez croustillants !

 

Aveu numéro 1 : Petite imprudence de l’Abbé Chazal, ayant assimilé “Mgr” Perez aux « résistants » sans le connaître vraiment !

Aveu numéro 2 : Imprudence avouée des responsables de la « résistance » qui ont publié la lettre de l’Abbé Chazal « sans réfléchir » !!!

Aveu numéro 3 : Le dit “Mgr” Perez, met à mal le principe résistant du « Nullam partem » en invitant un « évêque » conciliaire et des clercs d’Ecclesia Dei !!!

Aveu numéro 4 : Après envoi d’une missive, “Mgr” Perez ne répond pas à la « résistance » !!!  (silence du mépris ???)

Aveu numéro 5 : Après réception d’une lettre de l’Abbé Chazal, “Mgr” Perez consent à lui répondre : il n’est pas « enclin » (!) à changer d’orientation !!!

Aveu numéro 6 : L’Abbé Pfeiffer, comparse de l’Abbé Chazal, refuse de « condamner » “Mgr” Perez !!!

Aveu numéro 7 : Pour la « résistance », “Mgr” Perez est objet de scandale public pour deux raisons : il reçoit et honore un « évêque » moderniste ET prête allégeance à un laïc Ecclesia Dei !!!

Aveu numéro 8 : “Mgr” Perez est allé plus loin que Mgr Fellay et il a déjà effectué sa reconnaissance canonique en prêtant allégeance aux chevaliers OSJ (Ordre souverain de Saint Jean de Jérusalem) en août 2011 !!!

Aveu numéro 9 : “Mgr” Perez fait donc entièrement partie de l’Eglise officielle. (dixit la “résistance”).

Aveu numéro 10 : “Mgr” Perez attend que Rome se convertisse !!!!!

Aveu numéro 11 : Mgr Williamson, les Abbés Chazal et Pfeiffer ont déclaré que “Mgr” Perez tient des propos parfaitement traditionnels, tout à fait dans la ligne de la « résistance » !!!

Aveu numéro 12 :MgrPerez semble soutenir davantage Mgr Williamson que Mgr Fellay.

Aveu numéro 13 : Mgr Williamson est encore venu dire la messe et prêcher chez “Mgr” Perez, le 25 février 2014 !

Aveu numéro 14 : “Mgr” Perez semble se rapprocher de nouveau de la F$$PX !!!

Aveu numéro 15 : “Mgr” Perez n’a pas pris position clairement pour la « Résistance » et il semble même se tourner de nouveau vers la Fraternité Saint Pie X, depuis le mois de février 2014 !!!!! (NDLR : sentirait-il le vent tourner ?)

Aveu numéro 16 : “Mgr” Perez conseille les retraites et les camps de la F$$PX !!!!

Aveu numéro 17 : M. l’“abbé” Perez est plus strict et plus traditionnel que la « résistance » car il conseille le rejet du Missel de 1962 !!!

Aveu numéro 18 : L’“abbé” Perez ne souhaite pas se faire réordonner sous condition !!! (1)

Aveu numéro 19 : “Mgr” Perez dit que l’« évêque du lieu » ne peut pas le jeter hors du diocèse !!!

Aveu numéro 20 : “Mgr” Perez affirme le devoir de s’élever publiquement contre les fausses canonisations.

Aveu numéro 21 : MgrPerez dit cependant que le sédévacantisme n’est pas une solution. (NDLR : on s’en serait douté !!!… et de plus, il serait contraint de reconnaitre qu’il n’est qu’un laïc en soutane !!!)

Aveu numéro 22 : “Mgr” Perez dénonce le modernisme de Benoit XVI et de François Bergoglio !

Aveu numéro 23 : “Mgr” Perez est un homme qui a une forte personnalité, assez attachante, semble-t-il, sachant faire rire, avec une présence naturelle. Certains disent qu’il a la carrure d’un évêque et il a même été surnommé « le pape » par d’autres !!!!

Aveu numéro 24 : L’abbé Chazal l’a perçu à l’époque de sa visite chez lui comme un bon prêtre zélé

Aveu numéro 25 :La problématique est de recevoir un “évêque” moderniste !!!

Aveu numéro 26 : Il y a donc un double discours.

Aveu numéro 27 : L’abbé [Stephen] mentionne à trois reprises la validité du rite !!!

Aveu numéro 28 : Alors même que “Mgr” Perez s’apprête à faire de l’œcuménisme avec un « évêque » moderniste !!!…

Aveu numéro 29 : Objectivement, en eux-mêmes, ces actes sont un péché grave. En effet, ils s’opposent au nullam partem enseigné par Saint Jean et Saint Paul et exposent la foi des fidèles. (dixit la “résistance” !)

Aveu numéro 30 : “Mgr” Perez prend donc publiquement un moderniste comme directeur spirituel et le présente en exemple aux fidèles !

Aveu numéro 31 : « c’est une telle bénédiction ». Il signifie par ces mots que “Mgr” Perez admire ce moderniste qui accepte Vatican II !!!

Aveu numéro 32 : Les modernistes, par leur reconnaissance des hérésies du “Concile” Vatican II, annoncent un autre évangile que celui de Saint Paul.

Aveu numéro 33 : L’argument selon lequel “Mgr” Perez, étant indépendant de nous, pourrait se permettre des choses que nous nous refuserions, n’est pas valable. En effet, nous ne pouvons recommander aux fidèles ni présenter comme ami quelqu’un qui pactise avec ceux qui propagent l’erreur.

Aveu numéro 34 : Si l’on se place au plan des actions publiques et vérifiables, “Mgr” Perez a fait pire que Mgr Fellay, l’abbé Pfluger, l’abbé Lorans ou l’abbé Cellier !!!

Aveu numéro 35 : L’abbé Pfeiffer va même plus loin que certains de ses confrères de la « Résistance » car il interdit aux fidèles d’assister à toutes les messes de la F$$PX, même si le prêtre fait partie de la « Résistance » interne…

Aveu numéro 36 : L’“Abbé” Perez met sa messe in communicatio in sacris avec un Ecclesia Dei officiel, c’est-à-dire avec quelqu’un qui « accepte Vatican II à la lumière de la Tradition ».

Aveu numéro 37 : La réordination sous condition est un principe appliqué à tous les prêtres qui rejoignent la « Résistance ». En cela, nous sommes différents de la F$$PX. Tant que la convalidation n’est pas faite, nous n’acceptons aucune messe de ces prêtres en public pour nos fidèles. (Et en privé ???)

Aveu numéro 38 :Le site de chevalerie de St Jean de Jérusalem promeut le Motu Proprio Summorum Pontificum !!!

Aveu numéro 39 : On ne peut donc aller en conscience à la messe de “Mgr” Perez qui s’abrite derrière les principes du Motu proprio depuis son adhésion aux OSJ, en août 2011.

Aveu numéro 40 : “Mgr” Perez, en entrant en 2011 dans cet Ordre de chevalerie, basé sur le Motu proprio, signifie ainsi implicitement mais clairement qu’il approuve le Motu proprio, même si en 2007, il a écrit un article le critiquant en partie.

Aveu numéro 41 : Michael Davis avait déjà écrit une lettre affirmant devant tous que “Fr” Perez était bien dans la lignée de Jean-Paul II autorisant le rite tridentin !!!!!

Aveu numéro 42 : “Mgr” Perez est en avance sur Mgr Fellay. Il a déjà effectué sa reconnaissance canonique en 2011 !!!

Aveu numéro 43 : Il n’est donc pas excessif pour les prêtres de la « Résistance » d’interdire aux fidèles qui accepteront leur juridiction (tiens ! tiens !) l’assistance aux messes de “Mgr” Perez.

Aveu numéro 44 : Si ces fidèles courageux devaient manquer de sacrements certaines semaines, ils imiteraient ainsi l’héroïsme de Saint Herménégilde qui a préféré mourir sans le Saint Viatique plutôt que de faire une compromission. Dans les écrits de Sainte Gertrude, on peut lire qu’une communion de désir faite avec ferveur apporte autant de fruits qu’une communion sacramentelle (ex : livre 4, chapitre 13). Les fidèles n’y perdront donc pas, s’ils demandent à Dieu son aide. Au contraire, ils y gagneront en ferveur et en grâces.

 


 

Après, chers lecteurs, si le courage vous en dit, vous pouvez toujours faire pénitence volontaire, en lisant l’intégralité de ce pavé des clercs “résistants” !

Vous y aurez glané, j’en suis certain, un tas de méditations pour votre conduite personnelle à venir et pour la confortation de votre esprit sur les malheurs du traditionalisme en général et la “résistance” en particulier.

P. Legrand.

 

 

Source : “Avec l’Immaculée” : http://aveclimmaculee.blogspot.fr/2014/09/peut-on-encore-aller-aux-messes-de-mgr.html

Lien de ce pavé des clercs “résistants” en PDF : http://catholicapedia.net/Documents/avecLI/2014-09-01_Avec-l.Immaculee_Peut-on-encore-aller-aux-messes-de-Mgr-Perez-de-Garden-Grove_(Los-Angeles)_.pdf

 


[1] Monsieur Perez a été “ordonné” prêtre par le cardinal Stickler en 1993, pour l’Institut du Christ-Roi… Il n’est donc qu’un laïc déguisé en prêtre !!!

 

8 réponses
  1. Avatar
    François lien permanent
    septembre 4, 2014

    Cette cacophonie en Tradiland, cela ressemble fort au châtiment de Babel.

  2. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    septembre 4, 2014

    Je pense qu’il y a déjà une erreur de départ, il faut être honnête, le blogue Avec l’Immaculée n’est pas l’organe officiel de la « résistance » mais d’une dame « IDS », dont l’abbé Chazal c’est mien démarqué. Ceci dit nous sommes effectivement en pleine confusion, cependant l’article est intéressant car il montre la stratégie d« ordre de chevalerie » pour récupérer tout ce qui peut être encore valide. Le nouveau chapelain, nommer Monsignor pour la satisfaction de la vanité de l’élu se voit contraint, de plein gré, à prier au canon de la Messe pour le Maître spirituel de l’Ordre qui est ni plus ni moins qu’un conciliaire et voilà le tour est joué. Autre fait intéressant est qu’un abbé X super exigeant en matière de fréquentation de chapelles, qui prohibe celles de la « résistance » interne, ne semble pas par ailleurs s’émouvoir en ce qui concerne la chapelle de ce nouveau Monsignor, révélateur ?

    Vigilate et orate.
     

  3. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 4, 2014

    Et pour ce qui est de la confusion et de la schizophrénie habituelle de certains de nos clercs, il ne faut plus s’étonner de rien!!!Les exemples pullulent et se multiplient.

    Lisez plutôt ce savoureux article sur un certain Père Jean-Dominique (texte de La Sapinière) :
     

    Qui pourra expliquer l’étrange comportement du père Jean-Dominique ?
     
    Publié le 23 août 2014 par administrateur
    Download PDF
    Portrait_of_Dominique_LacordaireTout le monde se souvient de cette expression affectée de l’abbé Pfluger lors de sa fameuse récollection donnée à Flavigny en janvier 2014 : « notre cher Père Jean-Dominique. »
    Cette expression louangeuse est surprenante…
     
    Certes, le P. Jean-Dominique a bénéficié pendant quinze ans d’un ‘indult d’exclaustration’ de Mgr de Galarreta et de Mgr Fellay après avoir quitté son couvent à sa demande en 1998. Certes avant son départ, le père Jean-Dominique correspondait avec Mgr Fellay en lui envoyant des « documents et renseignements à l’insu de son supérieur ».
    Mais en juin 2012, il fut personne non grata aux ordinations à Écône. Il fut alors signifié à la supérieure de Saint-pré, à Brignoles, où résidait le père, qu’il lui était interdit de se rendre aux ordinations. La Maison générale lui reprochait d’avoir parlé et écrit contre l’accord pratique sans accord doctrinal.
     
    En effet, en 2012, le site antimodernisme.info publia deux articles du père Jean-Dominique : « Tu ne mentiras pas » et « l’herméneutique de la continuité » qui condamnaient, sans le nommer, la politique et la théologie de Mgr Fellay. En homme habile, le père Jean-Dominique n’a jamais agit en première ligne. Il s’arrangea pour que ses textes anonymes qui se diffusaient de boite mail en boite mail soient mis par d’autres que lui sur Internet.
     
    Fin août 2013, aux journées chouannes, le père Jean-Dominique approuva l’abbé Rioult lui disant que Mgr Fellay nuisait à la Fraternité, et ajouta : « ça c’est sûr, Mgr Fellay nuit au bien commun de la Tradition. »
     
    Puis en 2014, eut lieu la fondation de Steffeshausen en Belgique. Dans le B.O. de la FSSPX de mai 2014, Mgr Fellay déclarait que les dominicains de Steffeshausen « pour toutes activité sur la France ont besoin de l’accord, de la permission du Supérieur de District. Il y a une exception : l’intervention de ces dominicains dans les sociétés religieuses. Dans ces cas-là, la permission est à demander à Mgr de Galarreta. […] On en est au tout début. On verra comment les choses vont se développer. Le grand principe, c’est qu’ils veulent être soumis à l’autorité épiscopale. »
     
    Cette même année, à une religieuse dominicaine qui lui reprochait d’avoir « retourner sa veste » et de « faire le jeu de Mgr Fellay », le père Jean-Dominique la rassura en lui disant que c’était lui qui se servait de Mgr Fellay, et non l’inverse.
     
    Mais en juillet 2013, par ses visites ou ses appels téléphoniques, il a inquiété les consciences de certaines familles de Brignoles en leur disant de manière insistante que ce serait un péché que d’organiser ou de venir écouter une conférence de l’abbé Rioult : « vous aurez à en rendre compte à Dieu (sic !) ». À Bordeaux, en juin 2014, même comportement alors qu’il résidait à Saint-Macaire, pour empêcher les familles d’assister à une messe célébrée et prêchée par le père Bruno.
     
    Le père Jean-Dominique met ainsi les fidèles dans une situation de schizophrénie. Car d’un côté son discours est : « les choses ne vont pas bien du tout », « Mgr Fellay a perdu le sens et est entouré de deux ralliés. » Mais d’un autre côté, quand on lui demande que faire, il donne à ses dirigés quatre ‘arguments’ pour ne rien faire :
     
    1) « Le livre de l’abbé Pivert ne vaut rien au niveau juridique »
     
    Il y a un peu de superbe dans cette affirmation gratuite. Les magistrats et les hommes du métier qui ont lu le livre sur les procès ont loué le travail de l’abbé Pivert. Enfin, tout homme honnête voit clairement que les procès de Menzingen n’ont été qu’une vengeance politique, une scandaleuse imposture et une iniquité juridique.
     
    2) « On ne critique pas les parents devant les enfants »
     
    Ce principe est faux et condamne toute la résistance catholique face à la subversion libérale et moderniste dans l’Église. Mgr Lefebvre face à la trahison d’un père demandait une réaction énergique de la part des enfants : « Ils restent. Ils ne prennent pas le parti de s’en aller ou de fonder un autre monastère, ou de demander à Dom Gérard de donner sa démission et d’être remplacé… Non, rien… On obéit. […] c’est lamentable de voir avec quelle facilité un monastère qui est dans la Tradition passe sous l’autorité conciliaire et moderniste. Et tout le monde reste. » (Écône,8 oct. 88)
     
    De plus, dans un autre domaine, il n’hésite pas à critiquer les parents de certains adolescents quand il veut avoir un ascendant sur eux et que les parents vigilants l’en empêchent. Les méthodes employées par le père Jean-Dominique sont psychologiquement étonnantes et laissent l’impression malsaine d’une volonté non d’aider les âmes mais de les posséder. Plusieurs pères de familles ont eu à se plaindre soit d’intrusion dans leur vie familiale par la femme ou par les enfants, usant et abusant parfois du téléphone… soit d’avoir eu, dans certaines familles, une influence hors de propos sur des sujets temporels (déménagement…, achats…), soit de prétendre à être le seul intermédiaire pour décider d’une vocation…, etc.
     
    3) « L’abbé Rioult est un anarchiste catholique »
     
    L’affirmation est farfelue, car l’abbé Rioult professe que toute autorité vient de Dieu. L’abbé Rioult constate simplement qu’aujourd’hui on doit s’opposer de plus en plus à des autorités déviantes et contre-nature, et ce dans tous les domaines (politique, religion, économie, profession, médecine, éducation nationale, agriculture, alimentation…). On reproche surtout à l’abbé Rioult d’avoir agit efficacement face à la subversion de la Maison Générale. De plus, cet abbé n’est qu’un des 50 signataires de l’adresse aux fidèles. Pourquoi dans ce cas dénigrer les autres signataires ?
     
    Il est enfin surprenant de constater que les prêtres qui reprochent à l’abbé Rioult d’avoir déclarer publiquement qu’il n’était pas en communion avec François, sont des prêtres qui tous refusent la communion liturgique avec les évêques du monde entier dans le novus ordo, le droit législatif du code de 1983, le magistère ordinaire de l’épiscopat en union avec François (liberté religieuse…) et le culte de certains personnages inscris par François « dans le catalogue des saints »
     
    4) « Rester dans la Fsspx mais faire mieux qu’elle. »
     
    C’est rendre vaine la mise en garde de Mgr Lefebvre : « Ce ne sont pas les inférieurs qui changent les supérieurs, mais les supérieurs qui changent les inférieurs. » En deux ans, Mgr Fellay a été capable de dire tout et son contraire… L’abbé Pfluger, qui travaille ardemment au ralliement, est le responsable des nominations. Le libéralisme des uns et la servilité des autres vont inévitablement et insensiblement changer la Fraternité… Les supérieurs de la Société sont d’ailleurs déjà des chiens muets. Pas un mot officiel condamnant les fauteurs d’erreurs et l’imposture des canonisations ! À ce jour, Mgr Fellay n’a su protester que par ces paroles dramatiquement faibles et ambiguës : « Nous vous invitons, chers amis et bienfaiteurs, à demeurer fermes dans la foi, et à ne pas vous laisser troubler par ces nouveautés de l’une des plus formidables crises que doit traverser la sainte Église. » (Lettre aux Amis et Bienfaiteurs n°82 – DICI – 13 avril 2014)
     
    C’est avec de tels arguments que le père Jean-Dominique rassure et dirige des religieuses, des jeunes du MJCF et son réseau de fidèles et qu’ainsi il les détourne de la ‘résistance’ ouverte à la trahison en cours. Cela est étrange car le père Jean-Dominique est lui-même fermement opposé à un accord avec les modernistes romains et sans illusion sur « la bêtise » de Mgr Fellay et de son équipe.
     
    Que cherche alors le père Jean-Dominique ? Comment expliquer son comportement ? Pourquoi certains de ses actes contredisent-il certains de ses discours ? Qui pourra l’expliquer ?

     

     

  4. Avatar
    Olivier Lagardère lien permanent
    septembre 4, 2014

    Mon Dieu quelle pagaille et quelle horreur ces pseudo clercs, pseudo évêque, clercs et évêques.

    C’est vraiment le foutoir dans la secte conciliaire… ils sont aveuglé et ne voient pas que ce qu’il font n’est pas catholique, ils sont tombé dans le péché du libéralisme malheureusement pour eux.

    Ils se moque de la Vérité, ils ne veulent pas voir ce qu’à toujours enseigné l’Église.

    On ne se moque pas de Dieu impunément, quand la justice de Dieu va passer ça va être terrible.

    Chers amis gardons la foi de toujours, restons fort et ferme dans les principes, formons et étudions davantage afin de conserver l’intégrité de la foi catholique étant donné que nous sommes orphelin d’autorité et que ce n’est plus la Sainte Église catholique

    Union de prière Dieu vous garde.

    P.S. : J’en profite pour dire à ce cher Cave Ne Cadas ainsi qu’à tous le monde qu’à partir du 21 septembre je n’aurai plus d’Internet, pour ceux à qui j’ai écrit la lettre il savent très bien pourquoi.

    Je remercie aussi Cave Ne Cadas ainsi que les participants de ce site pour les informations intéressante que j’ai pu me procurer et télécharger

    Dieu vous garde, union de prière.
     

  5. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 4, 2014

    « pagaille »… « foutoir »……oui, certes, cher Olivier ! mais il ne vous aura sans doute pas échappé que dans cet article on évoque surtout la confusion qui règne en maîtresse dans le « Tradiland » c’est à dire le traditionalisme avec un petit « t », toutes tendances (ou presque)  confondues…

    Je vous invite donc à une relecture plus fine et plus attentive…

    Lorsque vous dites plus loin « quand la justice de Dieu va passer ça va être terrible. », il faut bien comprendre qu’elle ne passera que lorsque tout semblera perdu ET qu’un petit nombre suppliera le Seigneur d’intervenir… Ce qui suppose déjà une prise de conscience d’une fraction de l’humanité (nous en sommes encore loin ! ) Car il n’est pas plus grand châtiment — mystère de Sa Miséricorde et de Sa Justice — que de nous livrer à nous-mêmes, c’est à dire aux conséquences de notre propre châtiment, fruit de nos péchés et hérésies en amont, puisqu’ Il nous a prévenus que « Sans Moi vous ne pouvez rien faire » !

    Lorsque Dieu intervient personnellement, indépendamment de tout volontarisme humain, il n’y a guère plus de place alors  que pour l’expression de Sa Colère et de Sa Justice. ET, effectivement, c’est toujours « terrible » !!!

     

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      septembre 5, 2014

      Pourtant cher Charles tout est dans le titre.

  6. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 5, 2014

    Oui, cher Édouard……!   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

Les commentaires sont fermés.