Notre dernier article, « Vatican D’Eux : canonisations, béatifications, synode & Cie… » a entraîné une Disputatio effrénée suite à la « contestation » du fait que je disais que « pour nous », Fidèles semper idem, il ne s’était RIEN passé dans l’Église catholique le week-end dernier alors que la secte « église Conciliaire » concluait en ce « Dimanche des conviés aux noces » ses parodies de béatification et de synode et que « pour nous », Fidèles semper idem… ce dimanche 19 octobren’était pas un jour de tristesse, jour de deuil…marqué malheureusement d’une pierre noire !…

Le premier a avoir “ouvert les hostilités” étant « Alexandre » (lien permanent), c’est lui le premier visé (mais c’est valable aussi pour tous les contradicteurs) par la très bonne réponse que nous donne notre cher correspondant « Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus ». (lien permanent) :

 

Quis Ut Ecclesia ! ! !

 

Ou le monde perdu d’Alexandre le bienheureux qui s’attriste que Michou soit sur la table conciliaire et nous fait consterner une drolatique fâcheuse petite crise nerveuse.

Alexandre s’attriste et moi paraphrasant Saint Paul, je me réjouis qu’ils ne fassent pas plus de progrès dans la déchéance, espérant toutefois que leurs égarements insensés soient prochainement vraiment flagrants pour tous … c’est pas gagné … avec Fellay l’Iscariote !

Idée adventice… de l’humiliation de la secte moderniste talmudo-maçonnique occupant le Vatican ainsi que la confusion de tous ceux — conciliaires mondains et traditionalistes hypocrites — qui s’y conforment sciemment ou par ignorance coupable follement indifférents leur sont unis en présence de Dieu devant les hommes dans telle déclaration insolite comme par exemple celle de l’influent Schoenborn, en effet, ce dernier déclare à propos de la monstrueuse Conchita Wurst, dans le « jardin arc-en-ciel » du Seigneur, il y a de la place pour tous : « dans le jardin aux diverses couleurs du Seigneur, il y a de l’espace pour toutes les multitudes ».

 

Laissez donc les morts enterrer les morts… de la Grande Prostituée.

 

Ciel, réjouis-toi sur elle ! Et vous, les saints, les apôtres, et les prophètes, Réjouissez-Vous aussi ! Car Dieu vous a fait justice en la jugeant. (Apocalypse chap. 18, v. 20)

Et pourtant, il y a bien plus grave que la grande Zoa, hier le renversement en 1969 du Sacrifice christique par cet fol

et aujourd’hui les scandales innombrables contre la Foi chrétienne et les Mœurs divines des ministres de vaticand’eux

« Quand vient l´mardi, la grande Zoa

 

 

Met ses bijoux, ses chinchillas
Et puis à minuit, la grande Zoa
Autour du coup s´met un boa

 

Y en a qui marmonnent
Que la grande Zoa
Ce serait un PAPE
On dit ça ! »

 

Mariage sodomite : « en célébrer à l’église n’aurait rien de choquant » (sic)

 

Alexandre, ce n’est pas quand le château est complètement cramé qu’on se demande si il y avait des fleurs fraîches sur la table du grand salon.

Alexandre, votre dolente tristesse de circonstance n’est plus de mise, le cirque de Roncalli ne trompe que les conciliaires qui le veulent bien, parce ce qu’elle le vaut bien la Ludovine de la Rochère, de même les Xavier Arnaud, les Fellay, les Bisig, les Ricossa, les Wach et tutti du blog « La Question » sans réponse, … TUTTI quanti … de plus d’un million d’âmes de « La Manipulation Pour Tous » ne se mobilisent en somme que contre « le cul de Sodome » (pardon !) en revanche, pour la défense des Dogmes divins contre les hérésies sataniques dites modernistes qui les conduisent TOUS, à brève échéance, eux et leurs enfants plus ou moins selon la parabole du semeur à l’Apostasie enfin générale professée et entretenue par des Judas depuis plus de cinquante ans, il n’y a PLUS personne, TOUT le monde s’en fout complètement ou bien totalement indifférents adhèrent à l’apostasie de la Foi Catholique à l’imitation des Anglais sous Henry VIII, or, qui ne dit mot, consent !!!…et c’est par ailleurs faire bien peu de cas des Souffrances salvifiques du Messie-Rédempteur en la Personne de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Outre la providentielle Constitution Apostolique « Cum ex Apostolatus Officio » du magistère perpétuel de la Bulle du pape Paul IV confirmé par Saint Pie V à laquelle j’ai obtempéré sans réserve dès que j’en ai eu connaissance par les ACRF ; quel est donc par ailleurs l’enseignement doctoral et sanctoral de la Tradition de l’Église en ce qui regarde canoniquement la légitimité du pontife romain et subséquemment tous ceux qui lui sont uni ? :

Le Docteur de l’Église, saint Robert Bellarmin :

« Le pape qui est manifestement hérétique cesse de lui-même (ipso facto, par le fait même) d’être pape et le chef, de la même manière qu’il cesse d’être un chrétien et un membre du corps de l’Église, et pour cette raison il peut être jugé et puni par l’Église. C’est l’opinion de tous les anciens Pères, qui enseignent que les hérétiques manifestes perdent immédiatement toute juridiction.

Le non-chrétien ne peut en aucune façon être pape. … Ce principe est absolument sûr. La raison en est qu’il ne peut pas être à la tête de ce dont il n’est pas membre ; maintenant, celui qui n’est pas chrétien n’est pas membre de l’Église, et un hérétique manifeste n’est pas un chrétien, comme cela est clairement enseigné par saint Cyprien, saint Athanase, saint Augustin, saint Jérôme et d’autres, donc l’hérétique manifeste ne peut pas être pape »

St. Antoine :

« Dans le cas où le pape deviendrait hérétique, il se trouverait, par ce seul fait (ipso facto), séparé de l’Église. Une tête séparée d’un corps ne peut pas, tant qu’elle reste séparée, être à la tête de l’organisme à partir duquel elle a été coupée. Un pape qui serait séparé de l’Église par l’hérésie, par conséquent, cesserait par ce fait même d’être le chef de l’Église. Il ne pourrait pas être hérétique et rester pape. »

Le Docteur de l’Église, saint Alphonse de Liguori (1787) :

« Si Dieu devait permettre qu’un pape devienne hérétique, il (le pape, NDT) cesserait par ce fait d’être pape, et la chaire apostolique serait vacante ».

« Si jamais un pape, en tant que personne privée, devrait tomber dans l’hérésie, il devrait immédiatement tomber du pontificat ».

Le Docteur de l’Église, saint François de Sales (17e siècle) :

« … quand le Pape est explicitement hérétique, il déchoit par le fait même de sa dignité et hors de l’Église. »

Encyclopédie catholique de 1914 (vol. 11, p 456.) :

« Bien sûr, l’élection d’un hérétique, d’un schismatique, ou d’une femme [en tant que Pape] serait nulle et non avenue. »

Code de Droit Canonique de 1917 (Canon 188.4) :

« Si un clerc (Pape, évêque, etc.) devient hérétique, il perd son poste sans aucune déclaration et de par application de la loi ».

Léon XIII, Satis Cognitum, le 29 juin 1896 :

« Il ne peut y avoir rien de plus dangereux que ces hérétiques qui admettent que presque tout le cycle de la doctrine, et pourtant, par un seul mot, comme avec une goutte de poison, infectent la vraie et simple foi enseignée par notre Seigneur et transmise par la tradition apostolique. »

Conclusion :

De ces déclarations méprisées de Docteurs et de Saints de l’Église sur les hérésies patentes qui impactent la légitimité spirituelle et canonique de la hiérarchie présumée de l’Église, que Saints Antoine et Bellarmin déclarent que, si le pape embrasse l’hérésie, il cesse d’être le pape sans qu’il y ait besoin que ceci ait été déclaré !
il s’ensuit alors que les conciliaires hérétiques comme les hypocrites traditionalistes « ayant pleine advertance des hérésies apostatiques » s’en moquent éperdument et n’en tirent — si ce n’est que d’aucuns traîtres à l’Amour divin sachant in pectore se censurer par un vicieux respect humain à l’inverse des saints confesseurs et docteurs — aucune conclusion théologique pratique. Déclarations qu’ils méprisent tout autant que le Message marial de La Salette et en les méprisant, méprisent le Christ et qui méprise le Christ, méprise Dieu Lui-même !!!

« Amen, Dico Vobis, Nescio Vos !!! »

Les précités comme les athées s’en fichent, les protestants jubilent, les clercs Gréco-russes vomissent, les musulmans haïssent et les talmudistes savourent leur triomphe, quant aux mondains et libertins, que le Vatican soit catholique ou apostat, je m’abstiens de reprendre la grossièreté testiculaire de Chirac…

C’est vrai Alexandre, vous m’avez bien jugé, j’ai une profonde détestation du mensonge criminel de l’hérésie dite moderniste couvert par les conciliaires et les mauvais et faux traditionalistes de vaticand’eux, aversion d’autant plus salutaire pour les uns qu’il est préjudiciable au salut PARTICULIER pour les autres, car, attentatoire à l’intégrité du dépôt de la Foi apostolique sans laquelle, il est impossible de plaire à Dieu.

5) J’ai HAÏ l’assemblée des méchants, et je ne siégerai pas avec des impies.
Psaume 26 (Vulg. XXV)

 


Fuyez celui qui est hérétique ! par sedevacantisme

 

« Alors Jésus-Christ, par un acte de Sa justice et de Sa grande miséricorde pour les justes, commandera à Ses anges que TOUS Ses ennemis soient mis à mort. »
Message mariale à La Salette pour notre temps.

« Si Quelqu’un n’Écoute Pas l’Église, Qu’Il Soit Traité Comme Un Païen et Un Publicain »

Les hérétiques étant du monde se jouent de la Bible, s’en servent, dressent par exemple la théologie de St Paul contre celle de St Jacques, ce qui donne tous les dix jours un ensemble anarchique très hétéroclite de diverses animations prétendument chrétiennes qui s’arrogent le titre d’église sans faire nullement la volonté de Dieu :

« Ce n’est pas celui qui m’appelle « Seigneur, Seigneur », qui sera sauvé, mais celui qui accomplit la volonté de mon Père. »

Pensez-vous vraiment par exemple que la « papesse » Elisabeth, reine maçonnique,

bien que chrétienne par son baptême est néanmoins apostate parce qu’anticatholique comme tous les modernistes apostats, hérétiques ou schismatiques (clercs gréco-russes) nonobstant demeure toutefois toujours à cause du sceau baptismal sous la juridiction souveraine de la Sainte Église Romaine bimillénaire,

… accomplit l’Adorable Volonté de Dieu, elle qui participe avec ses tous ses sujets comme tous les potentats de ce monde impie à l’esprit du monde qui est celui des hérésies du diable,

c’est bien parce qu’ils le veulent bien !!!

Des millions de baptisés de par le monde se complaisent dans l’Hérésie et ceux de vaticand’eux aussi, mais beaucoup pour ne pas dire TOUS, soit sont complètement indifférents à la vérité religieuse, ne recherchent pas la vérité religieuse, ou bien ont reçu une éducation catéchétique apostate qui fut pour eux une pierre tombale pour leur foi naissante ou bien encore, toujours selon la Parabole du semeur, se complaisent dans l’animation gospel en autant de sectes laïques où ce sont de vieilles Èves conciliaires

Les vieilles Èves conciliaires

qui commandent « la paroisse » vocifèrent au micro des cantilènes ridicules et animent le gospel conciliaire : — « je tressaille, tu tressailles, il tressaille de JOIE !!!!!!!!!!! Nous Tressaillonnnnns DE Joiiiiiiiiiiiiiiie !!!!!! » mais de moins en moins nombreuses et nuisibles parce mortes, remplacées aujourd’hui par un résiduel lefebvro-conciliaire d’esprit petit bourgeois sur le forum cerbère de Xavier Arnaud prétendument « catholique » consentant jusqu’en Enfer,

Jusqu'en enfer

L’hérétique ne croit pas en l’Unicité de l’Église, ne croit pas en la Sainteté de l’Église, ne croit pas non plus en l’Universalité de l’Église, ne croit pas davantage en son Apostolicité si bien que le luthéranisme protéiforme N’est PAS une religion mais une vulgaire Hérésie antichrétienne, facétie non chrétienne à raison de l’apostasie du CREDO, est surtout diaboliquement CONTRE la Sainte Messe de L’Église Catholique romaine de TOUJOURS, Celle d’avant vatican‘2’ bien entendu, l’autre, celle de la Montini, n’est justement, que de l’animation luthérienne contrefaite, avatar sans aucune valeur expiatoire, propitiatoire et rédemptrice pour les péchés, seulement de l’animation “gospel”, sans plus ! où il N’y a PAS de Sacrifice et là en l’occurrence, où il n’y a plus de Sacrifice, il N’y a PAS de religion, « Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. », savoir, le Décalogue et le Sacrifice, non plus des animaux sacrés mais du Corps du Christ Lui-même : « En entrant dans le monde, le Christ dit : « Tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation ; mais tu m’as façonné un corps. Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour les péchés, alors j’ai dit : Voici, je viens, car c’est de moi qu’il est question dans le rouleau du Livre, pour faire, ô Dieu, ta volonté ». » car « Tu es prêtre pour l’éternité, selon l’ordre de Melchisédech. » Ayant offert le sacrifice UNIQUE, le Christ « s’est assis à la droite de Dieu. »

La Nouvelle Alliance est conclusive de la Première Alliance.

PAS de sacrifice, PAS de religion ! C’est une vérité théologique biblique depuis Abel le juste que confirment les Grecs, les Arméniens, les Coptes et les Russes etc. bien que schismatiques de nos jours, cela vaut mieux pour eux de fuir vaticand’eux !

Donc, PAS de sacrifice, PAS de religion.

Cela vaut également pour l’islam comme pour le judaïsme, l’islam comme toujours imitant le judaïsme, il importe ainsi que le rapporte l’actualité, que la Révolte luthérienne agressive d’origine luciférienne toujours aussi virulente de nos jours jusqu’au conciliabule de vaticand’eux, faisant cause commune séculaire CONTRE la Fondation de l’Église avec le mahométisme doublé du judaïsme, qui en creux n’existent qu’en opposition à l’Institution romaine, de volonté divine en la souveraineté de Pierre, malgré dans l’histoire ecclésiale, les péchés et scandales particuliers de certains de ses clercs indignes, ne touchant ni à l’enseignement du Dogme ou de la Morale, mena une guerre infâme et sans trêve contre la SEULE et unique véritable RELIGION chrétienne en l’Église Catholique Romaine qui est le Corps mystique du Christ, en dehors duquel, sans ses Sacrements il n’y a point de Salut.

Alors, guerres de religion, NON !
Guerres contre la Religion Chrétienne Universelle
c’est-à-dire Catholique, OUI !

Là-dessus ! Je suis intraitable.

Que ces protestants révoltés révolutionnaires comme toujours auxiliaires des Francs-macs, qui étaient tous les uns comme les autres auparavant catholiques mais sans aucun doute, perfides mauvais chrétiens et iscariotes, tels des forcenés de Satan détruisant TOUT sur leur passage, ont tous apostasié le Credo in UNAM !!! Sanctam, Catholicam et Apostolicam Ecclesiam

Catherine de Médicis comme Isabelle la Catholique sans être décorée du titre glorieux de Sainte, à juste raison eu recours à l’extermination pour sauver, telle l’Ange exterminateur en suivant en cela l’exemple guerrier de Sainte Jeanne D’arc, le Glorieux Royaume Catholique de France de la mortelle grande pestilence luthérienne qui par bonheur n’a pas eu prise en Italie ou en Espagne mais qui toujours haineuse, participa derechef de connivence maçonnico-talmudique au plein triomphe démoniaque de vaticand’eux en 1962, entraînant dans sa chute mortelle des milliers de prêtres à apostasier leur sacerdoce ou à mourir de chagrin en plus d’un milliard de laïcs catholiques à devenir protestants malgré eux, complaisamment ou pas Dieu seul est juge, toujours est-il, la majorité des clercs inconscients et des laïcs indifférents voire volontairement favorable, a adhéré sous la perfide injonction hérétique de la coterie moderniste en la hiérarchie Iscariote à la révolution spirituelle conciliaire dans la protestantisation des évêchés et paroisses, induite et concluante de la Révolution temporelle de 1789.

Les Français dont Alexandre le bienheureux triste chrétien suivant la pugnacité de cette Grande Reine, auront-ils un jour ce courage héroïque — ils leur manquent assurément aujourd’hui et vraisemblablement à leur désavantage et malheureusement pour notre malheur, un Vrai Chef, que Dieu Seul peut donner —
aurons-nous un jour, la force de sauver la France du péril mahométan comme la Reine Catherine La sauva hier du péril luthérien s’attaquant alors à son Âme catholique,

… à présent, de nos jours enténébrés, une autre grande prégnante hérésie menaçante s’en prend aujourd’hui à son Corps ethnique, Hélas ! désormais SANS âme !!! sans le secours d’En-Haut, j’en doute !? … l’islam, qui n’a rien à envier au luthéranisme iconoclaste, aujourd’hui bouillonne tout autant de rage et de fureur.

De l’hérétique haine séculaire dite protestante envers la Sainte Messe et la France catholique et royale de toujours.
Dont acte.

« Ne craignez pas [pas d’islamophobie] ceux [les mahométans] qui tuent le corps mais ne peuvent pas tuer l’âme ; craignez plutôt celui [Satan dans le protestantisme dit moderniste] qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. » (Matthieu 10:28)

La malignité du protestantisme est tellement malveillante et haineuse de l’Église que sa libre-interprétation mena au libre-examinisme, qui mena au libéralisme et aux droits de hommisme athées … jusqu’au modernisme profanateur d’un vaticand’eux destructeur. Cela nous laisse effectivement une corruption certaine de la liberté réelle qui ne se peut mouvoir que dans la sphère du bien en la vérité qui rend libre …

Ces multi-sectes protéiformes follement variantes dissolvantes de toutes vérités sont toujours criantes du Cri satanique de la révolte céleste faisant continuellement écho sur Terre :

Non Serviam !!!

Diablement très séduisantes (puisqu’on voit les choses comme on veut) ont de leur perversion de la foi et de la morale, contaminé et profané et détruit le gouvernement ecclésial à Rome, de façon irréversible à vue humaine au risque de me répéter depuis le maudit conciliabule des factieux hérétiques dit modernistes, apostats de la Foi Catholique et de vaticand’eux pervertissant tout ce qu’ils touchent…

On peut donc en déduire que OUI ! le protestantisme, rejeton diabolique du talmudisme, ennemi intérieur séparé du Catholicisme en Europe, a fait bien plus de mal à l’Église de Dieu que l’islam ou toutes autres fausses religions exotiques.

Je le confirme :

avec l’islam, nous avons aujourd’hui une guerre urbaine larvée,
avec le protestantisme, nous avons eu jadis la guerre + l’hérésie contemporaine mortifère dite moderniste fomentée au XIX°, qui n’est ni plus ni moins que du protestantisme déguisé appliqué dans vaticand’eux ; ces hérétiques « larvatus prodeo » (j’avance masqué en faux chrétien), agents domestiques des pharisiens talmudiques, en furent les fieffés artisans efficaces avec la complicité malicieuse des francs-macs infiltrés s’accrochant au Vatican tel un pitbull à un os à ronger.

Bref, l’hérésie protestante est de loin la plus grave, en fausse
doctrine et en conséquences, que l’hérésie islamique.

Les PROTESTANTS sous couvert de modernisme sont les pires ennemis des Catholiques !

Aucune autre croyance que le Catholicisme ne peut porter le nom de « religion », car religion signifie « ce qui relie à Dieu » …
Or les fausses religions sont liées à l’erreur, donc au Diable …

Il n’y a qu’une seule religion, une seule Église, une seule Foi.

Les protestants ne sont pas plus au Christ que les musulmans, ces derniers prétendant aussi croire faussement en Notre Seigneur Jésus-Christ or niant Sa Divinité, comme certaines sectes protestantes d’ailleurs … Les témoins de Jéhovah par exemple, que les sots ignorants affublent pourtant du titre glorieux de « chrétiens » contrairement aux musulmans, ce qui n’a pas de sens puisqu’ils sont une hérésie du même acabit …

Je le répète solennellement, à ce titre, dans la hiérarchie des hérésies mortelles, le protestantisme se place en tête de proue de l’islamisme et du talmudisme réunis.

Qui Est Comme L’Église !!!

Soit !

Et qui donc, par le moyen du protestantisme a causé, il y a plus de cinquante ans environ, l’abomination de la désolation et la ruine du Temple de Dieu que sont les Catholiques dans Son Corps mystique ?

Ne sont-ils pas de ces descendants, qui héritiers déicides avec la complicité malicieuse d’un Judas hérétique déjà « protestant », Le firent tuer jadis dans Son Corps physique par le moyen du paganisme romain, il y a maintenant deux mille ans et aujourd’hui depuis vaticand’eux réitère le déicide dans Son Corps Mystique.

En conclusion,

il est vrai que le judaïsme actuel ne connaît plus la notion de sacre, ni de sacrement, ni de sacrifice, donc de sacré, du fait qu’il a perdu dans la destruction du Temple les généalogie qui permettaient de désigner des prêtres parmi les lévites.
C’est à cause de cette impossibilité de continuer à sacrifier et à faire la part entre le profane et le sacré, que le judaïsme actuel n’est plus l’héritier du Judaïsme antique, plus vraiment une religion, mais un formalisme, une casuistique.
Même chose pour le Protestantisme qui a rejeté le caractère sacré des églises, des saints, du sacrifice de l’eucharistie, des sacrements, et en premier lieu l’ordination des prêtres, en second l’indissolubilité du mariage que dernièrement les « synodaux fantasques » ont égratignée gravement.

« Il est aussi très connu, ce dogme catholique :

que personne ne peut se sauver hors de l’Église catholique, et que ceux-là ne peuvent obtenir le salut éternel qui sciemment se montrent rebelles à l’autorité et aux définitions de l’Église, ainsi que ceux qui sont volontairement séparés de l’unité de l’Église et du pontife romain, successeur de Pierre, à qui a été confiée par le Sauveur la garde de la vigne »
(Pie IX : lettre Quanto conjiciamus, 10 août 1863).

Et les conciles avant Pie IX vont dans le même sens. Citons seulement un texte peu connu, provenant du concile de Sens, tenu en 1528 :

« Le luthéranisme est une exhalaison du serpent infernal ».

Et ce même concile n’était pas vraiment partisan de la liberté religieuse :

« Nous conjurons […] le roi […] de signaler le zèle dont il est rempli pour la religion chrétienne, en éloignant tous les hérétiques des terres de son obéissance, en exterminant cette peste publique, en conservant dans la foi cette monarchie »,
et nous interdisons « les assemblées secrètes des hérétiques ».

La désobéissance au Christ d’être unis et d’écouter le pape
(Son vicaire légitime) : « qui vous écoute, M’écoute, qui vous méprise, Me méprise et méprise Celui qui M’a envoyé ».
Saint Luc X /13-16

Ce mépris spirituel pertinace avec pleine advertance et parfait consentement de la volonté en guise de « non serviam satanique » de la Majesté de Dieu et de la volonté de Son Messie n’est jamais tôt ou tard sans conséquence temporelle pour le monde libertin des mondains, apostats, hérétiques, schismatiques, conciliaires et faux traditionalistes BCBG pour lequel s’attriste amèrement Alexandre le malheureux bienheureux.

De la chute de Jérusalem en l’An 70 et de la France en 1789 à la chute du Vatican en 1962 à celle de la Grande Babylone mondialo-conciliaire, plaise à Dieu, peut-être en 2017 !???


Celui qui vous écoute m’écoute par sedevacantisme

Leur Dessein Est d’Élever une Autre Religion.

« Dieu seul peut venger ces forfaits ; le mal ne doit pas rester impuni. Aux hommes, d’abord la victoire. Quand le Seigneur jugera l’heure convenable, il aura son tour… » Extase du 22 juin 1880 de la stigmatisée bretonne, Marie-Julie JAHENNY

D’autre part, le Christ a dit : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » (Saint Jean XV, 5).

« Et nolite conformari huic saeculo »

Alexandre se lamente sur un monde en péril, sed lex dura lex !!!

« Alors Jésus-Christ, par un acte de Sa justice et de Sa grande miséricorde pour les justes, commandera à Ses anges que TOUS Ses ennemis soient mis à mort. »

« Et la Terre deviendra comme un désert … » c’est-à-dire avec peu de monde, ainsi le monde d’Alexandre éploré aura complètement disparu à jamais.

Quelle curieuse impudence caustique de reprocher indirectement à Dieu même en châtiment du Vatican apostat, l’éclipse de Son Église dont Il dérobe volontairement les perles aux yeux du vulgaire pour ne pas les jeter aux pourceaux, aux vierges folles qui se conforment à l’esprit du siècle et se complaisent dans l’esprit du monde impie dont Satan est le prince.

Le monde est une chose, l’Église en est une autre, Saint Augustin le démontre aisément dans son Traité des deux Cités.

Le Mystère d’Iniquité dont nous souffrons présentement est tout entier enfermé dans le Message apocalyptique de l’eschatologie mariale de La Salette en le Jugement prochain des nations… et Notre Seigneur nous invite à RELEVER la tête lorsque nous entendrons parler de bruits de guerres et de Guerre universelle et non pas nous attrister de Son Jugement à venir mais bien au contraire de nous en réjouir puisqu’il nous demande de relever la tête à la nouvelle heureuse de la guerre future mettant fin définitivement à 1789 dans 1962 car alors notre délivrance certainement proche s’ensuivra… avant que l’Enfer défait ne se remobilise dans la vengeance infernale du règne planétaire de l’Antichrist.

Alexandre dixit :

Un petit conseil : mettez des lunettes et relisez-moi :« Il s’agit bien et bel d’un triste jour car, aux yeux du monde, aux yeux des pauvres chrétiens égarés, cette béatification émane de l’Église catholique. En réalité, il ne s’agit pas de l’Église catholique, nous sommes d’accord là-dessus, mais pour 99,9 % des gens sur terre, ça l’est. »

Donc, …

…Vous êtes un insolent !

Vos tartufferies conjoignent l’hypocrisie et la provocation gratuite.
Réservez donc plutôt vos indignations attristées à Felley l’Iscariote et tacite à son non moins complice canonique Ricossa, l’un comme l’autre sous couvert de la séduction plastique de la tradition toute matérielle, trompent et égarent bien plus sûrement encore que les apostats du Vatican eux-mêmes, squatteurs des sièges apostoliques que Felley et Ricossa légitiment aux yeux naïfs des âmes irréfléchies ayant toujours le malheur frivole de les suivre sottement et de croire aveuglement à leurs assertions mensongères, professant l’allégation que la secte satanique qui éclipse l’Église des Fidèles (clercs et laïc) à la Foi de l’Église est vraiment l’Église Catholique. (sic !)
Enfin, avant de venir déplorer vous attrister d’un non évènement vain, complaisant envers Sodome, laudateur envers l’un des siens, évitez d’importuner le sommeil des « justes ».

Alexandre, de Plutarque : « pensez deux fois avant de parler et vous penserez deux fois mieux ».

Alexandre, Bon Dimanche du Christ-Roi et bon Thanksgiving 2014