Aller au contenu

Pour Bergoglio Dieu n’est pas CATHOLIQUE ! …alors nous, que sommes nous ?

2013 octobre 4

la Repubblica.it tagline 24 ore su 24

Le quotidien italien (gauchiste) « La Repubblica » a publié mardi 1er octobre un long entretien de son fondateur, Eugenio Scalfari, avec le pape (antipape) argentin

Le journal progressiste conciliaire « La Croix » rapporte l’événement :

« Je me sens à l’aise en écoutant vos questions et en cherchant avec vous les chemins le long desquels nous pouvons, peut-être, commencer à faire un bout de route ensemble », avait écrit papeFrançois dans une lettre à Eugenio Scalfari, fondateur de La Repubblica , publiée le 11 septembre dernier dans les colonnes du quotidien italien de gauche, en réponse aux éditoriaux de cet intellectuel athée.

L'intellectuel athée Eugenio Scalfari

Le pape a poursuivi ce « bout de route » en recevant mardi 24 septembre Eugenio Scalfari dans sa résidence de Sainte-Marthe au Vatican pour un long entretien publié mardi 1er octobre en Une de  La Repubblica .

…et ne trouve rien d’anormal quand Bergo(go)glio déclare :

« Pas un Dieu catholique »

Dans cet entretien-fleuve, qui rappelle celui récemment donné aux revues jésuites, papeFrançois évoque aussi les grands saints qui l’inspirent – saint François d’Assise et saint Augustin –, il reparle de sa jeunesse et de ce qu’il a ressenti lors de son élection comme pape (antipape), entre autres. Il confesse enfin croire en Dieu, « non en un Dieu catholique – il n’existe pas un Dieu catholique, il existe Dieu ».

Les deux hommes devraient continuer leur « bout de route » ensemble puisqu’à la fin de leur conversation, le pape indique qu’ils parleront la prochaine fois « du rôle des femmes dans l’Église », répétant que l’Église est un mot « féminin ». (Ça La Croix conciliaire progressiste aime bien ! — plus que tout…le « rôle des femmes dans l’Église »)

Sébastien Maillard (à Rome)

La Vrai Réforme...

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Le-pape-Francois-poursuit-son-dialogue-avec-un-non-croyant-2013-10-01-1030416

* * *

Le-pape-Francois-poursuit-son-dialogue-avec-un-non-croyant_article_popin

Extrait de « l’interview croisé » Scalfari-Bergo(go)glio :

Bergo(go)glio : « … À mon tour, maintenant, de vous poser une question : vous, laïc, qui ne croyez pas en Dieu, en quoi croyez-vous ? Vous êtes un écrivain et un penseur. Vous croyez sûrement en quelque chose, vous avez sûrement des valeurs dominantes. Ne me répondez pas par des mots comme honnêteté, recherche, vision du bien commun, qui sont autant de principes et de valeurs essentiels. Non ce n’est pas le sens de ma question. Je vous demande ce que vous pensez de l’essence du monde, ou plutôt, de l’univers. Vous vous êtes sans doute demandé, comme tout le monde, qui nous sommes, d’où nous venons, où nous allons. Un enfant se pose déjà ces questions. Et vous ? »

Eugenio Scalfari

Scalfari : Je vous suis reconnaissant de m’avoir posé la question. Voici ma réponse : je crois dans l’Être, c’est-à-dire le tissu d’où jaillissent les formes, les Entités.

« Et moi, je crois en Dieu. Pas dans un Dieu catholique (!!!!), car il n’existe pas de Dieu catholique, il existe un Dieu. Et je crois en Jésus Christ, son incarnation. Jésus est mon maître et mon pasteur, mais Dieu, le Père, Abbà, est la lumière et le Créateur (? Grand Maître de l’Univers ??? franc-Mac le père François ???). Tel est mon Être. Dites-moi, sommes-nous si éloignés l’un de l’autre ? »

Nous sommes éloignés dans les pensées, mais semblables en tant que personnes, animées inconsciemment de nos instincts qui se transforment en pulsions, en sentiments, en volonté, en pensée et en raison. En cela, nous sommes semblables.

« Mais ce que vous appelez l’Être, pouvez-vous me dire comment vous le définissez en pensée ? »

L’Être est un tissu d’énergie. Énergie chaotique mais indestructible et dans un état de chaos perpétuel. De cette énergie émergent les formes quand l’énergie arrive au point d’explosion. Les formes ont leurs propres lois, leurs champs magnétiques, leurs éléments chimiques, qui se combinent de manière aléatoire, évoluent et enfin s’éteignent mais leur énergie ne disparaît pas. L’homme est probablement le seul animal doué d’une pensée, du moins sur notre planète et dans notre système solaire. J’ai dit qu’il est animé d’instincts et de désirs mais j’ajoute qu’il porte en lui une résonance, un écho, une vocation de chaos.

« Bien. Je ne vous invitais pas à résumer votre philosophie et ce que vous m’avez dit me suffit. J’observe pour ma part que Dieu est lumière qui illumine les ténèbres même s’il ne les dissipe pas, et qu’une étincelle de cette lumière divine est au-dedans de chacun d’entre nous. Dans la lettre que je vous ai écrite, je me souviens vous avoir dit que notre espèce, comme d’autres, s’éteindra mais la lumière de Dieu, elle, ne s’éteindra pas, qui finalement envahira toutes les âmes et alors tout sera dans tous. »

* * *

Vous pouvez télécharger l’article complet de « La Repubblica » ou le lire en ligne à la source ci-dessous :

Le “Pape” à Scalfari : « Ainsi je changerai l’Église »

EXCLUSIF Dans Repubblica, le dialogue avec François : « Repartir du Concile, s’ouvrir à la culture moderne ». L’entretien au Vatican après la lettre de Bergoglio à Repubblica : « Essayer de vous convertir ? Le prosélytisme est une pompeuse absurdité. Il faut se connaître et s’écouter les uns les autres » par EUGENIO SCALFARI :

Traduzione di Isabelle Marbot-Bianchini

Source : http://www.repubblica.it/cultura/2013/10/01/news/le_pape_a_scalfari_ainsi_je_changerai_l_glise-67693549/

* * *

Pour l’anecdote : Radio Vatican a censuré l’interview et supprimé un passage hallucinant de papeFrançois dans son compte rendu :

On peut lire ici le long compte-rendu signé Radio Vatican de cette interview : http://www.news.va/fr/news/le-pape-francois-sa-vision-de-leglise-et-du-monde

Radio Vatican a censuré ce passage hallucinant de l’antipape François Ier :

Votre Sainteté, existe-t-il une vision unique du Bien ? Et qui en décide ?
« Tout être humain possède sa propre vision du Bien, mais aussi du Mal. Notre tâche est de l’inciter à suivre la voie tracée par ce qu’il estime être le Bien. »

Votre Sainteté, vous-même l’aviez écrit dans une lettre que vous m’avez adressée. La conscience est autonome, disiez-vous, et chacun doit obéir à sa conscience. A mon avis, c’est l’une des paroles les plus courageuses qu’un Pape ait prononcée.
« Et je suis prêt à la répéter. Chacun à sa propre conception du Bien et du Mal et chacun doit choisir et suivre le Bien et combattre le Mal selon l’idée qu’il s’en fait. Il suffirait de cela pour vivre dans un monde meilleur. »

Autre … de Bergo(go)glio… mais il n’en est pas à une près !

L'antipape Bergo(go)glio-François 1er

Le prosélytisme est « une bêtise magistrale » ou « une pompeuse absurdité«  (!!! « Allez donc, enseignez toutes les nations… » [Mat.28:19] a dit Notre Seigneur à Ses Apôtres…mais ça c’était avant… C’était pour l’Église catholique…)

Et d’aucuns persistent encore à soutenir qu’il ne peut y avoir deux églises… Une Église catholique et une église Conciliaire !!! comme le pitre Ennemond (dit « Le Perroquet de Suresnes »), alias Jacques-Regis du Cray, alias Côme de Prévigny…qui n’a rien compris à l’éclipse de l’Église dénoncée par Notre-Dame sur la sainte montagne de La Salette.

Si vous affirmez qu’il y a deux Églises distinctes et séparées : l’une catholique, l’autre conciliaire, que l’une a été fondée par le Christ, ayant pour pasteur les papes jusqu’au Concile, que l’autre est une invention née du Concile, se pose alors la grave conclusion : le pape actuel ne serait que le chef de la seconde Église, que certains qualifient de « secte conciliaire » dont le souverain pontife serait alors le gourou… Et l’Église catholique dans tout cela ? Son pasteur légitime ne serait donc plus le pape ? On est non seulement dans le sédévacantisme mais en affirmant que l’Église n’a plus de tête, plus de réalité, ou une réalité plus ou moins diffuse, on est presque dans « l’ecclesiovacantisme ».

(…)

Nous ne pouvons donc pas concevoir deux entités parfaitement distinctes, bien individuées et identifiables, mais plutôt un être moral unique, le seul réel, l’Église catholique, mais empoisonné aujourd’hui par un esprit étranger et ennemi qui tend à le corrompre et à le détruire.

De fait ni la Rome moderniste, ni l’Église conciliaire n’ont un être distinct et séparé de celui de la Rome éternelle et de l’Église catholique. Elles ne peuvent en avoir, comme le mal ne peut exister qu’en empruntant son être au bien qu’il veut détruire, et qu’il ne peut détruire sans se détruire lui même…

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=732429

(Nous y reviendrons…)

 


 

Mise à jour

Pour désamorcer le début de scandale qu’a provoqué l’interview-dialogue avec François…et les propos « hasardeux » (volontairement…comme des ballons d’essais ???) de celui-ci, embarrassé, le Vatican (d’Eux…faux-jetons !!!) a reconnu qu’il ne s’était pas agi d’une interview mais d’une conversation à bâtons rompus dans un cadre privé, non destiné à publication.

 

La vraie fausse interview du pape François

(tu parle !)

C’est Jean-Marie Guénois qui le dit :

« Formules chocs, dialogue très vivace, entre le pape François et Eugenio Scalfari, 89 ans, laïque et anticlérical affiché, fondateur du quotidien de gauche La Repubblica, l’«interview» publiée sur trois pages, mardi 1er octobre, a fait sensation. Petit florilège de citations attribuées au Pape : « Dieu n’est pas catholique » ; « les chefs de l’Église ont souvent été narcissiques » ; « quand je me trouve confronté à un clérical, je deviens soudainement anticlérical » ; « la vision vaticano-centriste (de la curie, NDLR) néglige le monde qui nous entoure. Je ne partage pas cette vision et je ferai tout pour la changer » ; « les pères conciliaires savaient qu’ouvrir à la culture moderne signifiait œcuménisme religieux et dialogue avec les non-croyants. Depuis ce temps il a été fait assez peu dans cette direction. J’ai l’humilité et l’ambition de vouloir le faire ». Devant la verdeur du texte, un doute s’est installé, mercredi, à Rome (plus menteurs qu’Eux, tu meurs) sur les conditions de recueil de cette interview. Embarrassé, le Vatican a reconnu qu’il ne s’était pas agi d’une interview mais d’une conversation à bâtons rompus dans un cadre privé, non destiné à publication. Que le texte n’avait « pas été revu par le Pape ». Que « sans être une encyclique » « la substance de l’entretien » y était mais que le document n’avait « pas d’autorité » particulière. Le Figaro a interrogé Eugenio Scalfari sur les conditions de recueil de cet entretien. Celui-ci a confirmé jeudi que « l’interview n’a pas été enregistrée et qu’aucune note n’a été prise » mais que le texte, affirme-t-il, a été « approuvé » par le Pape « avant publication ». Un texte, donc, intéressant mais à ne pas forcément prendre au pied de la lettre. »

Et Le Monde précise :

« sur la forme, l’exercice a frisé l’amateurisme : le pape n’a pas demandé à relire la retranscription de la conversation qu’il a eue avec le directeur de la Repubblica, a reconnu mercredi le porte-parole du Vatican. L’un des plus sérieux vaticanistes italiens y a relevé des incohérences, notamment la description d’une scène, lors du conclave, sur un balcon… qui n’existe pas. Un détail fâcheux qui pose plus largement le contrôle de la parole papale. »

Michel Janva du Salon Beige

LOL

 

38 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 4, 2013

    Si après cela les tradis ne comprennent toujours pas, c’est qu’ils ne comprendront jamais !
    Ce personnage, ce laïc déguisé en « pape » (même pas catholique !) est ce qu’on peut appeler un apostat complet !
    Progressiste plus que moderniste au sens strict, bien que l’étant (moderniste) obligatoirement, notre Bergogo sait à quel point le fruit est mur et qu’il peut dire à présent toutes les bêtises qui lui passent par la tête !!! Entouré de « gogos » plus encore que de félons, il est comme un poisson dans l’eau dans un monde lui-même apostat et dont il est une des créatures post-conciliaires  les plus représentatives….

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      octobre 4, 2013

      Allons, allons, allons, Charles…
      Vous êtes dur ! kenzosmileys

      Vatican d’EUX à dit :
      « Embarrassé, le Vatican a reconnu qu’il ne s’était pas agi d’une interview mais d’une conversation à bâtons rompus dans un cadre privé, non destiné à publication. »

      Devant la verdeur du texte, un doute s’est installé, mercredi, à Rome (plus menteurs qu’Eux, tu meurs !!!) sur les conditions de recueil de cette interview.

      kenzosmileys

  2. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 4, 2013

    J’aime, cher Cave Ne Cadas, votre humour :mrgreen: …disons….très sédévacantiste complet !!!!!… :P:P:P :roll:

  3. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    octobre 4, 2013

    Bah ! il fait son boulot Bergoglio ! vous attendiez à quoi ? Au contraire réjouissez-vous, ça sent la fin, et le retour du Christ, ou le règne du Sacré-Cœur, comme vous voudrez. 

  4. Laugier Edouard Marie
    Laugier Edouard Marie lien permanent
    octobre 5, 2013

    Comme Dieu le voudra.

    Deus Lo Vult !

    Vae Victis !
     
     

    • Fert Fert Fert
      Fert Fert Fert lien permanent
      octobre 5, 2013

      Cher Édouard, je parlais de l’interprétation des évènements à venir vu par chacun, et non de leurs déroulements ordonnés par Dieu !

  5. Avatar
    Vinkentios lien permanent
    octobre 5, 2013

    Bergoglio est en vérité absolument un apostat incroyant ; il est aussi un ami de l’apostat et franc-maçon Hans Kueng de Tubingue avec son maçonnique « Éthique du Monde ». 

  6. Mata
    octobre 5, 2013

    J’ai lu l’interview hier. Plus rien ne doit nous surprendre avec ce type, c’est le poulain gagnant sur lequel miser. En effet, il va conduire la secte conciliaire dans des horizons qu’elle n’a pas atteint et qui sont les conséquences d’un modernisme exacerbé et bien sur de l’apostasie de la Foi catholique.

    Il y a des passages vraiment croustillants comme « la cour est la lèpre de la papauté »
    Le plus marquant pour moi est celui-ci : Avez-vous une vocation mystique ?
    « Quel est votre avis sur la question. » 
    Il me semble que non.
    « Et vous avez probablement raison. J’adore les mystiques (!!! On adore que son Dieu ! dixit Cave Ne Cadas) ; Saint François lui-même, dans bien des aspects de sa vie, en fut un mais je ne 
    crois pas avoir personnellement cette vocation. Encore faut-il s’entendre sur la signification profonde du terme. Le mystique réussit à se dévêtir du faire, des faits, des objectifs et même de la pastorale missionnaire pour s’élever, jusqu’à atteindre la communion avec les Béatitudes. De brefs moments qui cependant remplissent toute une vie. » 
    Cela vous est-il jamais arrivé ?
    « Rarement. Par exemple, quand le Conclave m’a élu Pape. Avant d’accepter, je demandai la permission de me retirer quelques minutes dans la pièce adjacente à celle du balcon qui donne sur la place. Ma tête était totalement vide et j’étais envahi par l’angoisse. Pour la dissiper et me détendre, je fermai les yeux et je demeurai sans aucune pensée, pas même celle de refuser la charge, comme le permettrait la procédure liturgique. À un certain moment, une grande lumière m’envahit, qui dura un bref instant, mais me parut infiniment long. Puis la lumière disparut et je me levai d’un bond pour me diriger vers la pièce où m’attendaient les cardinaux et la table sur laquelle reposait l’acte d’acceptation. J’y apposai ma signature, le cardinal camerlingue le contresigna, puis nous sortîmes et l’ “Habemus Papam” fut prononcé. »
     
    Entre sa soi disant expérience mystique, et celle de Benoit XVI pour sa démission on nage en plein délire.
     
    Il faut souligner une fois de plus mais on ne s’en lasse pas la clairvoyance de M. Remy qui le soir de l’élection de Bergoglio nous a envoyé le mail avec la prophétie de saint François d’Assise de 1226 qui finit par ceci : « La sainteté de vie sera tenue en dérision par ceux qui la professent extérieurement, c’est pourquoi Notre Seigneur Jésus-Christ leur enverra non pas un digne pasteur, mais un exterminateur ».
     
    Celui-ci c’est Bergogoglio pour sûr.
     

    • Avatar
      Martial lien permanent
      octobre 6, 2013

      Cher Mata, vous pointez cette horreur parmi cent !
       
      (Étés-vous un mystique ?)
      « Je ne crois pas avoir personnellement cette vocation. Encore faut-il s’entendre sur la signification profonde du terme. Le mystique réussit à se dévêtir du faire, des faits, des objectifs et même de la pastorale missionnaire pour s’élever, jusqu’à atteindre la communion avec les Béatitudes. De brefs moments qui cependant remplissent toute une vie. » 
      DÉFINITION RADICALEMENT ANTICATHOLIQUE ET ANTICHRÉTIENNE DU MYSTICISME CATHOLIQUE, c’est-à-dire de la quintessence de la Foi catholique, dans son Dépôt et dans son acte de foi.  
      Quelle honte !   
      Mais la honte la plus indicible,  la voici :  On n’est pas près d’entendre un quelconque abbé lefebvriste ou guérardien s’insurger contre de telles monstruosités. Il est vrai que selon eux,  leur pape, ou leur pape potentiel selon le cas, ne serait même pas  réellement « moderniste »…
      car, quant à la matière, de telles  « définitions » du mysticisme catholique, par exemple,  n’auraient jamais été spécifiquement énoncées  dans le corpus du « système moderniste » tel que celui-ci a été condamné  par Pascendi
      et s’agissant de forme, parce qu’il n’y aurait aujourd’hui, aucune AUTORITÉ pour dénoncer de telles impostures avec AUTORITÉ !  
        
       

    • Avatar
      octobre 7, 2013

      Vous n’êtes pas cohérent, vous êtes capable de dire que l’église conciliaire n’est plus l’église caholique, et là dans vôtre post vous dites que Bergoglio va être un exterminateur de l’église.
      Comment est il possible d’exterminer  quelque chose qui n’existe plus ???

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        octobre 7, 2013

        Jollo,

        — Premièrement l’Église catholique s’écrit avec un « É » majuscule !!!

        Reconnaître l’église qui appartient à Jésus

        Tout catholique sérieux sera d’accord que Jésus-Christ n’a bâti qu’une seule Église, et qu’à cette époque tous les sauvés faisaient partie de celle-ci (Matthieu 16.18, Actes 2.47). Mais aujourd’hui, il y a des centaines de confessions chrétiennes différentes (sectes), qui se distinguent les unes des autres par leur nom, leur autorité, leur culte, leur organisation, leur plan de salut, le pardon des péchés, etc. Or, toutes prétendent être chrétiennes, et « suivre Jésus et plaire à Dieu »…

        Mais Jésus-Christ n’a bâti qu’une seule « Sainte » Église Catholique !!!

        Dans le Credo, nous professons que l’Église est « une, sainte, catholique et apostolique. »

        Écrire “É” majuscule à l’église Conciliaire EST blasphématoire, car c’est attribuer le terme d’Église à une des nombreuses sectes qui ne représentent qu’elles-mêmes et pas l’enseignement apostolique et patristique de toujours !
        En revanche, écrire « église catholique » sans “É” majuscule c’est manquer de respect envers la Sainte Église de Notre Seigneur Jésus-Christ qui SEULE est « Une, Sainte, Catholique et Apostolique »
        En théologie c’est ce qu’on appelle les « quatre notes de l’Église », chaque « note » qui s’accorde avec les trois autres étant l’une des qualités ou propriétés correspondant aux termes employés dans le Credo de Nicée-Constantinople à propos de l’Église : « une, sainte, catholique et apostolique ». On peut aussi ajouter « Romaine » depuis le schisme de l’Église Orthodoxe (1054) qui a elle aussi conservé le Sacerdoce sacrificiel valide et la succession apostolique (l’Apostolicité) mais n’est plus romaine !
        On dira et notera donc : « Église catholique romaine ».

        CatholicaPedia écrit « église Conciliaire » avec une minuscule pour le ‘é’ de ‘église’, comme la Rome de toujours l’a toujours fait à l’égard des communautés qui ne possèdent pas le Sacerdoce sacrificiel valide ni la succession apostolique.

        L’église [secte] Conciliaire ne possède plus aujourd’hui le Sacerdoce sacrificiel sacramentellement valide ni même la succession apostolique, et ne mérite plus de porter le nom d’Église avec une majuscule.

        — Secondement, Mata nous parle de la « prophétie de saint François d’Assise de 1226 » qui finit par ceci :

        « La sainteté de vie sera tenue en dérision par ceux qui la professent extérieurement, c’est pourquoi Notre Seigneur Jésus-Christ leur enverra non pas un digne pasteur, mais un exterminateur ».

        en pensant que « Celui-ci c’est Bergogoglio pour sûr »… Votre question : « Comment est il possible d’exterminer quelque chose qui n’existe plus ??? » démontre que, comme beaucoup (y compris Verrua et L’Institut MBC), vous n’avez pas compris le problème de l’éclipse :

        Une secte gnostique a éclipsé la sainte Église de NSJC

        Principes mécaniques

        Une éclipse de Soleil se produit lorsque la Lune se trouve entre le Soleil et la Terre, ce qui ne peut se passer que lors d’une nouvelle Lune. Une partie de la Terre se trouve alors dans l’ombre ou la pénombre de la Lune.

        Une éclipse de Lune se produit lorsque la Terre se trouve entre le Soleil et la Lune, ce qui ne peut se passer que lors d’une pleine Lune. La Lune se trouve alors dans l’ombre de la Terre.
        Une éclipse peut être totale ou partielle.

        Lorsque la source de lumière est entièrement bloquée par l’objet éclipsant, on parle d’éclipse totale.

        Si l’objet éclipsant ne bloque pas entièrement la lumière provenant de la source, on parle d’éclipse partielle.

        Notre-Dame sur la sainte Montagne de La Salette à dit :

        « Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l’antéchrist. »
        « L’Église sera éclipsée, le monde sera dans la consternation. »

        VOICI LE RÉSULTAT :

        L'éclipse de l'Église

        L’Église Catholique EXISTE toujours !!!

        « Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé.
        Et moi, je suis avec vous toujours jusqu’à la fin du monde. »
        (Mat. 28:19-20)

        • Avatar
          octobre 9, 2013

          Dans une éclipse l’astre éclipsé disparait progressivement, devient donc de moins en moins visible,
          mais ne cesse pas d’exister.
          Puis, de nouveau, progressivement quand l’astre éclipsant s’éloigne, l’astre éclipsé redevient de plus en plus visible.
          Une éclipse est un phénomène progressif et momentané occultant un astre sans que celui ci ne cesse d’exister.
          L’Église Catholique  continue d’exister mais est de moins en moins visible, François étant probablement celui qui va parachever l’éclipse.
          Dans quelques années quand l’astre éclipsant commencera à se retirer il faudra retrousser ses manches pour remettre l’Église en ordre de marche.
          Il vous faudra alors troquer vos propos haineux contre des propos charitables à l’instar de Jeanne qui fit trois recommandations à Charles VII
          à savoir : 1) qu’il n’était que le lieutenant de Dieu sur la terre
                        2) qu’il devait pardonner à ceux qui l’avaient trahi
                        3) (de mémoire) écouter les petits et les défendre
          EMPLOYER DES MÉTHODES CATHOLIQUES POUR DÉFENDRE L’ÉGLISE CATHOLIQUE

      • Mata
        octobre 7, 2013

        @Jollo,
        Je n’ai jamais dit que l’Église Catholique n’existait plus !!!! À Dieu ne plaise que je tienne de tels propos.
        Je voudrais juste vous demander, simplement parce que vous avez l’air d’avoir un faible pour Bergogolio que vous tenez peut-être pour pape materialiter en capacité de conversion.
        Qu’avez-vous trouvé de catholique dans son interview ? Sentez-vous une capacité de conversion ? Merci de ne pas être évasif.

        • Avatar
          octobre 10, 2013

          :!: Un faible pour Bergoglio ?

          Absolument pas, il va parachever l’œuvre (?) de ses prédécesseurs.
          Mais d’ailleurs, qui sont ses prédécesseurs ?
          Vatican II est-t-il le début d’un processus de décrépitude de l’Église ou plutôt un aboutissement.
          Un siècle avant le concile la Vierge nous a dit « les prêtres sont des cloaques d’impureté ».
          Le ver était dans le fruit depuis fort longtemps.
          Nous nous réclamons de la tradition, c’est très bien, mais avons nous enlevé toutes les impuretés dont parle la Vierge.
          Tout en étant dans la tradition ne sommes nous pas presque autant coupable que les conciliaires ?
          Ou se trouve la charité demandée et pratiquée par Nôtre Seigneur quand sur ce blog certains prêtres sont passés (ad hominem) au crible des moqueries, des insultes et des condamnations.
          Ou est passée la logique Chrétienne de la condamnation du péché mais de la miséricorde du pécheur ?

          Il serait intéressant de rechercher les causes de défection de nos prêtres, les lacunes de leurs formations dans les séminaires, sinon nous allons reproduire à l’infini ces lacunes qui ont conduit à Vatican II.
          Un ami m’a fait part de ses déboires avec un prêtre sédévac (en l’occurrence ) qui lui écrit en commençant par cette formule :  » il faudra me dire », formule impersonnelle, hautaine, méprisante et qui en fait n’attends rien de celui à qui elle s’adresse. Le courrier continue par : « je ne regrette rien de ce que j’ai fait, mais si c’était à refaire je ne recommencerai pas », si on ne regrette pas c’est que c’était bien, par contre si on ne veut pas recommencer c’est que c’était mal, c’est antinomique, ça sent la schizophrénie. Et c’est pas fini, ce prêtre demande de ne plus venir dans sa chapelle et dit de ne pas lui écrire car il ne lira  pas. Nous sommes loin des valeurs du st curé d’Ars mais très près du cloaque d’impureté.
          Nos prêtres sont peut être victimes de nôtre manque de prières à leur égard ?
          Ne vaudrait il pas mieux rechercher les causes cachées qui nous ont conduit à Vatican II plutôt que de déblatérer sur les conséquences visibles de la débâcle actuelle ?
          La tradition héritée de quelques dizaines d’années d’avant le concile ne nous protège de rien  :!:  
           
           

          • Cave Ne Cadas
            Cave Ne Cadas lien permanent*
            octobre 10, 2013

            Lollo, je vais vous répondre sur certains points avant que Mata ne prenne connaissance de votre réponse à son commentaire…

            Vous ne répondez pas à la question précise que Mata vous a posé !
            Vous déblatérer un tas de choses contradictoires…

            Le « cloaque d’impureté », d’accord…nous y sommes toujours en plein dedans !!! et selon toutes ses formes…

            Votre remarque :
            « Ou se trouve la charité demandée et pratiquée par Nôtre Seigneur quand sur ce blog certains prêtres sont passés (ad hominem) au crible des moqueries, des insultes et des condamnations.
            Ou est passée la logique Chrétienne de la condamnation du péché mais de la miséricorde du pécheur ? »
            démontre que vous êtes « à côté de la plaque » !!!

            Vous n’avez rien rien compris de « notre combat » anti-libéral…
            Vous parlez de « charité » comme tous nos « opposants » mais sans connaissance de ce que NSJC demandait par « CHARITÉ » !!!
            Il ne s’agit pas de la charité de nos 20 ou 21 siècles…MAIS de la « charité de la VÉRITÉ »

            Vous écouterez avec profit ce sermon de l’Abbé Marchiset sur « le libéralisme » :

            http://catholicapedia.net/audio/Abbe_Marchiset_le_liberalisme.mp3

            Lisez aussi ensuite « Don Félix Sarda y Salvany – Le libéralisme est un péché » et vous comprendrez pourquoi « certains prêtres sont passés (ad hominem) au crible des moqueries, des insultes [ça c’est votre interprétation !!!] et des condamnations »… http://www.a-c-r-f.com/documents/Don_SARDA_y_SALVANY-Liberalisme_peche.pdf


            Vous dites ensuite :
            « Il serait intéressant de rechercher les causes de défection de nos prêtres »
            Vous êtes en retard d’une guerre !!! Recherchez sur ce blogue et sur le site des ACRF (http://www.a-c-r-f.com/)… et vous finirez “peut-être” (?) par comprendre « les causes de défection de nos [CES] prêtres »… (Ces prêtres !!! car ce ne sont pas « nos » prêtres… Nous, nous n’en n’avons plus ! [comme disait notre cher et regretté abbé Vérité, le bien nommé : « un jour, vous n’aurait plus de prêtres »…] nous n’avons plus que des “distributeurs de Sacrements” !!!)
            Ceci est confirmé par le cas de votre « ami [qui vous a] fait part de ses déboires avec un prêtre sédévac »

            Dernier point qui « vous disqualifie » : « Ne vaudrait il pas mieux rechercher les causes cachées qui nous ont conduit à Vatican II plutôt que de déblatérer sur les conséquences visibles de la débâcle actuelle ? »

            Il n’y a plus trop de « causes cachées qui nous ont conduit à Vatican II » !!!
            Mais, pour votre réflexion personnelle : « Cherchez et vous trouverez »… »frappez à la porte et l’on vous ouvrira »…

            (Luc 11.9) Et moi je vous dis : Demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira.

            • Avatar
              octobre 10, 2013

              Selon vous, les prêtres conciliaires ne sont plus prêtres, mais la nouveauté serait que les prêtres tradis et même sédévacs ne seraient pas prêtres non plus.
              Ce n’est plus à une éclipse que nous assistons, mais à une destruction totale qui va au delà des annonces de la Salette.
              Le Christ nous aurait menti en nous disant que les portes de l’enfer ne prévaudraient pas contre son Église.
              Le petit nombre des purs et des saints, ce serait donc vous ???
              Continuez, continuez, il n’y a plus rien à dire !!!

              • Cave Ne Cadas
                Cave Ne Cadas lien permanent*
                octobre 10, 2013

                Jollo, vous ne comprenez rien à ce que l’on vous dit…relisez le commentaire précédent…

                Étudiez !!! On en rediscutera (peut-être) après…

          • Mata
            octobre 10, 2013

            J’attendais une réponse, Jollo pas des élucubrations, vous êtes bien un tenant de la thèse non ?

            • Avatar
              octobre 10, 2013

              Je ne roule pour personne.
              J’observe et je réfléchis de façon indépendante, ce qui n’a pas l’air d’être le cas sur ce blog ou vous cherchez d’abord un coupable pour ensuite trouver une victime.
               

              • Cave Ne Cadas
                Cave Ne Cadas lien permanent*
                octobre 10, 2013

                Cave Ne Cadas est « mort de rire » en lisant que JOLLO « réfléchis de façon indépendante » !!!

                LOL

              • Fert Fert Fert
                Fert Fert Fert lien permanent
                octobre 10, 2013

                Pas de besoin de chercher un coupable ! les coupables se sont désignés eux-même, il suffit de comparer la doctrine catholique d’avant le concile Vatican d’eux d’avec celle de Vatican d’eux ! la différence bien que s’accentuant considérablement au fil des ans, était déjà évidente dès le début de  ce concile. Effectivement de nos jours c’est bien pire qu’au début, ce qui fait croire aux « naïfs » que ce « pape » est un faux pape, et que se réalise donc la prophétie d’un anti pape (ou faux pape) à la tête de l’Église pour la détruire. De ce fait  ces mêmes naïfs gobent tous les mensonges conciliaires distillés par les faux « papes » depuis Jean XXIII jusqu’à Ratzinger alias Benoit XVI ! En quelque sorte par ses déclarations et ses actes  hyper libéraux, François donne du crédit à tous ses prédécesseurs faisant figure de conservateurs, mais ne nous y trompons pas se sont les mêmes destructeurs, les mêmes anti-Christ que François, mais avec des méthodes et des paroles différentes.

  7. Avatar
    petittroupeau lien permanent
    octobre 5, 2013

    Au moins cela a le mérite d’être clair, plus on avance dans le temps plus les fruits (pourris) de Vatican II s’affichent, autant dans les années 70-80 c’était encore le temps de l’embrouillage, là les fumées (de Satan) se dispersent peu à peu, levant le voile si je puis dire sur ce mystère d’iniquité. C’est pourquoi nous catholiques, fidèles de la foi de nos pères nous ne devrions pas perdre autant de temps à nous intéresser, à diffuser les positions, les attitudes prises par le François de Rome et ses sbires, c’est encore trop leur faire de la pub, contentons nous de mieux et bien connaitre les mystères de notre religion et ne les calculons même plus car c’est leur donner de l’importance alors qu’ils n’en valent pas la peine tellement ils nous montrent qu’ils ne souhaitent pas se convertir, c’est évident.
    Nous sommes le « petit troupeau », tenons bien notre rang, un point c’est tout !
     

  8. Avatar
    octobre 6, 2013

    Wojtyla, Ratzinger et Bergoglio ect… sont des usurpateurs de la papauté et non des antipapes. 
    La différence entre un antipape et un usurpateur, c’est que le premier se fait élire du vivant d’un pape légitime, ce qui fait deux ou trois papes qui veulent régner en même temps : un vrai face à un ou deux faux.
    Tandis que l’usurpateur (style Anaclet II) est seul régnant illégitime mais incontesté jusqu’à ce qu’il soit démasqué et chassé.
     
    Bon Dimanche.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      octobre 6, 2013

      OUI, et ici on en a deux (FAUX) en même temps…

  9. Avatar
    Martial lien permanent
    octobre 8, 2013

          
    Voyons également en quels termes précis, techniques, « scientifiques », spécifiques, théologiques, catholiques,   Bergoglio exprime cette donnée fondamentale s’il est en est :
    la relation entre Dieu et les hommes :         
     
    Dieu est lumière qui illumine les ténèbres même s’il ne les dissipe pas, et  (qu’) une étincelle de cette lumière divine est au-dedans de chacun d’entre nous…
     
    Bergoglio est bien censé exprimer là, s’il est légitime pape ou potentiel pape, en une formule profonde, ramassée, dense, concise et éclairante, ce qui le différencierait de l’athéisme, ou du moins d’une espèce de stoïcisme panthéiste.
     
    Alors, vérifions, en tapant littéralement cette citation, sur le moteur de recherche Internet. Le troisième ou quatrième site référencé est  le site « ledifice.net » : apparaît aussitôt une page, où on peut lire cette profession de foi solennelle :  
     
    Le G.A.D.L.U. qui vit au plus profond de notre âme, a laissé en chacun de nous une petite étincelle divine qui est appelé à s’éveiller, à s’embraser ou à s’éteindre dans l’obscurité la plus totale. Porter ce qu’il y a de meilleur en nous à celui qui est la source de cette lumière, illuminer sa vie et celle des autres de cette lumière divine est plus qu’un Devoir, c’est peut-être la finalité de notre existence ici-bas.
    Nous nous sommes engagés à respecter les traditions spécifiques de l’Ordre, d’aider nos frères et de les aimer en faisant preuve de tolérance. De travailler sans relâche pour devenir des hommes meilleurs. Ce travail nous
    permet de nous insérer harmonieusement dans le Grand Temple que nous construisons ensemble, et d’entrer dans la lumière.
     
    De telle sorte que Bergoglio définit son « dieu » de la manière suivante : 
    « Dieu, le Père, Abbà, est la lumière et le Créateur (? Grand Maître de l’Univers ??? franc-Mac le père François ???commentaire de Cave Ne Cadas). Tel est mon Être [ et conclut : ] Dites-moi, sommes-nous si éloignés l’un de l’autre ? »
     
    Enfin,
    que faire de l' »encombrant », car « catholique », « Fils » ?
    Notre Caïffe Bergoglio lui jette avec insolence et mépris ce manteau de dérision :
    « le fils de Dieu s’est incarné pour faire pénétrer dans l’âme des hommes, le sentiment de la fraternité. »

    Voilà donc à quoi Bergoglio avilit, ridiculise, anéantit le Catholicisme :  
    Le besoin naturel et la tendance humaine de fraternité auraient donc attendu frère Bergoglio, et son pseudo « fils de dieu », pour animer une cellule internationale de soutien psychologique !
    Car si les gogos applaudissent niaisement lorsque Bergoglio refuse que l’Église soit ramenée à une simple ONG sociale et politique (ce en quoi, il obéit en petit roquet de ses maîtres mondialistes), ils sont encore bien loin de pouvoir comprendre qu’à la secte de Bergoglio n’est dévolu désormais, qu’un rôle subsidiaire de soutien psychologique au cœur du chaos social organisé sous les auspices de ses maîtres 

     

     
     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      octobre 8, 2013

      Bien vue Martial !

      Je n’avais pas pris le temps d’une recherche…
      Mais « Dieu, le Père, Abbà, est la lumière et le Créateur… » (? Grand Maître de l’Univers ??? franc-Mac le père François ??? commentaire de Cave Ne Cadas).
      ces mots « lumière et … Créateur » bien qu’individuellement « catholique » m’avaient fait « flasher » sur le « Grand Maître de l’Univers » !!!

      kenzosmileys   François 1er = Frère François !!!?

      kenzosmileys

  10. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 10, 2013

    Il est bien connu qu’il n’est pas toujours requis d’être franc-maçon en loge pour en épouser l’esprit et la mentalité….C’est précisément ce qui fait la force « diffusante » de la franc-maçonnerie, qui a l’instar d’une religion fait des adeptes de cœur avant que de faire des adeptes de chapelle et de système…
    L’apostasie  patente de ces clercs modernistes dépasse infiniment cette problématique d’appartenance.
     

  11. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    octobre 10, 2013

    Pour Bergoglio Dieu n’est pas CATHOLIQUE !
    POUR DIEU BERGOGLIO N’EST PAS CATHOLIQUE

    • Avatar
      malickcndiaye lien permanent
      septembre 15, 2014

      Tu me fais mal fert fert fert,

      mais j’ai bien peur que tu dises vrai.

  12. Avatar
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    octobre 14, 2013

    C’est un comble !

    « La vérité se corrompt aussi bien avec des mensonges qu’avec le silence. »
    Marcus Tullius Cicero

    Il pousserait des cornes de Satan à Bergo, voire le Diable en personne porterait la soutane blanche, qu’ils le prendraient encore et sans aucun doute toujours pour le « pape ! »

    Voila bien, les pires impuretés évoquées ut supra dont parle Notre Dame, « les impuretés de l’esprit », sont sans commune mesure avec celles des clercs coquins qui déshonorent leur état et scandalisent le simple mais pour lesquels j’éprouve cependant de la miséricorde.

    Certes, les impuretés affectent autant l’esprit que la chair mais celles de l’esprit sont bien pires parce que proprement sa volontaire production sans lequel la chair, hormis la mécanique propre au mouvement involontaire de sa biologie, ne saurait agir d’elle-même si elle n’est impulsée par l’esprit volontaire, ainsi que l’enseigne Notre-Seigneur à propos de l’emblématique cœur, foyer sensible des sentiments, d’où sortent diverses impuretés.

    À preuve, les impuretés accidentelles en général par faiblesse de la chair, car, depuis la chute, nous n’en avons plus malheureusement le plein empire, ce qui fait dire à Notre Seigneur en nous exhortant à la vigilance de la prière pour nous en prémunir activement : « que la chair est faible », négligence de laquelle Notre-Dame aussi se plaignait dans : « Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière (l’Office divin au Chœur cathédrale) et la pénitence » sans laquelle ou lesquelles, clercs comme laïcs, nous sommes vulnérables bien que soutenus par Sa Grâce qui assiste notre volonté sans du moins la remplacer, nous n’en sommes pas, hélas, la vie durant, absolument maître, sauf bien entendu, sans aucun doute, des âmes d’élites si peu sensuelles qu’elles font exceptions, qui seront dans l’Éternité gratifiées de la gloire des Vierges, quoique les Docteurs disent qu’une âme, à la discrétion de Dieu, en vertu de ses pénitences et du Trésor de la Communion des Saints, recouvre sa pureté pour l’un et virginité pour l’autre dans l’état du mariage comme dans celui du célibat, s’ils demeurent assez longuement de façon notable dans la continence de la pureté du cœur.

    Par conséquent, chacun sait que les impuretés de la chair, des désordres qui n’en demeurent pas moins des péchés, ne font pas perdre pour autant la Foi théologale, tandis que celles d’un esprit rétif dont la pertinacité pèche impénitent contre l’Esprit Saint, donc de mauvaise volonté, perdrait tôt ou tard la Foi théologale.
    Pourquoi ?
    Parce que le péché réside dans la volonté qui est une puissance spirituelle de l’esprit, la chair insoumise, révoltée, dont nous n’avons plus la maîtrise par le Péché originel, bien que stimulée par elle, a en partage son commerce et non pas son domaine, si ce n’est sa vie organique interne et sensitive indépendante de la volonté manifeste.  

    Si Ève et Luther furent tentés, ils le furent principalement dans leur volonté en séduisant leur esprit et non directement dans leur chair en flattant leur concupiscence car souvent l’orgueil précède la chute et conséquemment entraîne la chair. 

    Quoi qu’un chien regarde bien un évêque, Fellay & Stuyver,
    il est plus que jamais louable et hautement recommandable de rompre avec ses évêques indignes, vraiment impurs, qui soutiennent ce qui est pourri.

    Personnellement, j’ai bien plus d’estime et de considération pour le pape Alexandre VI pour qui j’ai une tendre commisération, dont ses détracteurs pour lui nuire à loisir ont noirci à dessein sa légende, mais qui sage, s’est montré habile dans son gouvernement, orthodoxe dans son enseignement et pieux dans son culte, bien que faible dans la maîtrise de sa chair,
    que j’en aurai jamais pour ces évêques impurs, peut-être chastes mais orgueilleux comme des démons, et pour paraphraser Léon XIII, se refusent toujours, hier comme aujourd’hui, d’arracher le masque maçonnique qui couvre l’Église par eux éclipsée et de faire apparaître au grand jour leur totale imposture, en sens contraire, ces évêques impurs par leur silence coupable, les protègent et corrompent la vérité dont-ils sont sensés rendre témoignage…

    Qui dit mot sur les rouges par exemple, pseudo « cardinaux » que tout le monde oublie, ne valent pas mieux que Bergo sur lequel tout le monde focalise, ils sont la cause efficiente de Bergo et il est l’instrument de leurs basses œuvres.

    Bergo, fan de la « théologie spéculative » de Raimu dont je fais mienne la conclusion lucide et honnête :

    « Quand je pense que sur la Terre, il y a tant de gens qui se font couillonner et, ça me fait de la peine pour eux !!! »


    Par ailleurs, très bonne analyse de Monsieur l’Abbé Zinc sur les égarements iconoclastes de Mgr Tissier, pourtant le docteur de la Frat. complètement à l’Ouest, que je vous invite à suivre sur le blog Sedevacantisme tutti frutti :
    http://sedevacantisme.wordpress.com/2013/10/13/abbe-zins-vs-mgr-tissier/

    • Fert Fert Fert
      Fert Fert Fert lien permanent
      octobre 14, 2013

       Omnibus,
       d’après vous il-y-a-t-il des évêques « honnêtes », et pouvez-vous en citer quelques-uns ? histoire de me rassurer, car quand je vois ce qui se passe dans le monde catholique (sedevac) et dans le reste du monde dit catholique je n’ai qu’une envie c’est de me tirer le plus loin possible ! mais aller où ? le monde est pourri, pourri par l’orgueil, c’est une vallée de larmes, et finalement on a ce que l’on mérite ! ça fait froid dans le dos quand on pense à ce qui va arriver encore ! Il faut boire la coupe jusqu’à la lie ! Quelle catastrophe, il n’y a plus rien qui tient debout, comme le temple de Jérusalem « il ne restera pas pierre sur pierre » prophétisait aux pharisiens Notre-Seigneur, c’est ce qui est en train d’arriver à l’Église, il ne reste pas Pierre (pape) sur pierre, Dieu n’emploie pas des mots au hasard !

      • Charles
        Charles lien permanent
        octobre 14, 2013

        FertX3…nous ne sommes que néant…poussière, dans le meilleur des cas ! Humilions-nous devant la Face du Dieu Vivant ! Sans Lui rien ne subsisterait !

  13. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 14, 2013

    Merci Omnibus pour ces intéressantes méditations et réflexions sur les  corruptions de la chair et de l’esprit, celles de ce dernier étant infiniment plus graves que les faiblesses de la première…
    Et j’abonde dans votre sens lorsque vous dites qu’il ne faut pas (plus) se focaliser sur le Bergogo apostat mais sur ces faux-princes de l’Église (cardinaux et évêques) qui, pris dans leur ensemble, n’en sont plus mais forment à présent une légion infernale :evil:  au service du Prince de ce monde. C’est vrai : sans eux, pas de Bergogo !
    Je vais aller sur le lien que vous indiquez. :idea:

     

  14. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 14, 2013

    L’abbé Zins est jubilatoire et démonte avec beaucoup de bon sens tous les travers aberrants et contradictoires de la FSSPX.
    Y a-t-il deux églises ? Grave question…s’il en est !!!! :roll: :lol: À écouter sans modération (document audio de 70 minutes environ).
    Rappel : http://sedevacantisme.wordpress.com/2013/10/13/abbe-zins-vs-mgr-tissier/

  15. Avatar
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    octobre 15, 2013

    Merci à vous Charles, j’ai essayé avec mon Ange gardien de mettre en relief la parole de Monsieur l’Abbé Vérité, considérant que la chair n’a pas l’exclusivité de l’impureté et que celle de l’esprit en matière de Foi vaut bien celle du corps en matière de Mœurs et que cette dualité inégale démontre que la souillure de l’esprit est bien plus grave dans la raison discursive de l’intelligence atteignant la Foi, d’autant plus supérieure et immortelle à la matière du corps, qu’elle conditionne le Salut que garantie la Foi.
    Comment donc l’Orthodoxie de la Foi pourrait-elle tenir si la raison défaille ?
    Les impuretés grotesques de Mgr Tissier par exemple l’illustre aisément…

    Du reste, pour conclure, la parole de Notre Seigneur confirme bien celle de Monsieur l’Abbé Vérité, lorsque Notre Seigneur disait : « Vous-mêmes, vous êtes purs, … mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » Il s’agit bien là de la pureté de l’esprit (de Foi et non pas de celle des Mœurs de la chair.)

    Fert, vous me demandez qui vous référencer ; à un moment donné, enthousiasmé par le Livre « Mystère d’iniquité » j’avais pensé à la Communion de Mgr Dolan qui avec éloge l’avait préfacé avantageusement, mais, comme vous savez, il appert malheureusement que ce dernier soutient, collabore et est solidaire des partisans de M. l’Abbé Ricossa, ce qui à mon esprit est rédhibitoire à la pureté de l’Orthodoxie catholique.

    Alors, demeurons dans la Communion des Saints, imitons la simplicité des enfants en nous abandonnant à la divine Providence, consolons à l’exemple des enfants de Fatima, au pied de la Croix, abandonné de tous, Notre Seigneur crucifié de nouveau en son Corps Mystique, tenons-nous docile au souffle de l’Esprit Saint, œuvrant dans le Cénacle de la Foi au travail de notre sanctification par la prière, le jeune et le chapelet du Rosaire ainsi priant à toutes les intentions de Notre-Dame dans son combat spirituel auquel nous participons et nous coopérerons aussi à l’armer pour faire triompher Son Cœur Immaculé, bien qu’ayant peu de force ainsi que l’indique l’Apocalypse, sans être néanmoins rebutés par nos faiblesses, échecs et chutes, quoique pécheurs, gardons la Parole de Dieu, prions les uns pour les autres comme pour la conversion et le salut des clercs et des laïcs égarés par les clercs. 

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      octobre 15, 2013

      Omnibus Orthodoxis atque Catholicae…,

      Deux précisions :

      — Ce n’est pas « la parole de Notre Seigneur [qui] confirme bien celle de Monsieur l’Abbé Vérité »… Mais c’est bien l’abbé Vérité qui se conformait EN TOUT à l’enseignement de NSJC !
           Paix à son âme…

      — Mgr Daniel Lytle Dolan (qui est vraiment un « petit » évêque [de peu de foi… ; “jeu de mots”]) a collaboré dans un bon esprit avec le curé Schoonbroodt pendant de nombreuses années. (Il entretenait de bonnes relations également avec LHR à qui il donnait la Communion à chacune de ses Messes lors de ses visites chez le curé Schoonbroodt…) C’est pourquoi il avait « avec éloge … préfacé avantageusement …le Livre « Mystère d’iniquité ».
      Par la suite, sur pression du “petit pape” de Verrua Savoia (français = Verrue), l’abbé Francesco Ricossa, il a pris « ses distances » avec le groupe antilibéral LHR-Schoonbroodt…révoquant (de manière non-dite) le soutient de Rore-Sanctifica (par l’abbé Cekada en particulier)…et décidant que les époux LHR devaient êtres “interdit” de communions dans les chapelles NUC… (Décision acceptée par l’IMBC, et les abbés Guépins, Roger, Belmont)…

      C’est en effet « rédhibitoire à la pureté de l’Orthodoxie catholique » !!!

  16. Avatar
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    octobre 15, 2013

        De vos précisions éclairantes, je vous en remercie.

    « Ce n’est pas « la parole de Notre Seigneur [qui] confirme bien celle de Monsieur l’Abbé Vérité »… Mais c’est bien l’abbé Vérité qui se conformait EN TOUT à l’enseignement de NSJC ! »
         Paix à son âme…

    En effet, c’est bien mieux formulé ainsi. Dont acte.
    _
    Maudite soit donc cette foutaise qui nous a valu de perdre l’intégrité de l’orthodoxie d’un évêque !

  17. Charles
    Charles lien permanent
    octobre 16, 2013

    Conclusion : il y a donc un châtiment, qui semble être de l’ordre de la « malédiction », pour tous ceux qui approchent la fou-thèse et acceptent de bon cœur de se laisser brûler par elle… L’exemple de Mgr Dolan (qui m’attriste beaucoup car dans le passé ce que j’avais lu de cet évêque m’avait beaucoup plu !) fait froid dans le dos !

    Attention et prenons garde de nous dire « parfaits et purs » de doctrine si nous entretenons le moindre iota d’erreur ! Nous risquerions  d’encourir  le courroux divin !
    J’explique cette « malédiction » attachée à la fou-thèse par la détestation que Dieu a de tout ce qui, EN DEHORS DE LUI, se prétend pur (la fameuse « oblation pure » qui engendre le « non unacumisme ») et notamment lorsque cette « pureté » doctrinale et rituelle cache un « vice de forme » à l’apparence « materialiter » mais en réalité gravissime dans l’ordre de l’esprit.

    Alors bien souvent cette « malédiction » prend la forme la plus courante d’un esprit sectaire. C’est ce à quoi nous assistons ci et là dans les chapelles de la tradition.
    « Maudite soit cette fou-thèse » nous dit Omnibus à juste titre : nous allons hélas devoir plus que jamais en tirer toutes les conséquences pratiques… Il y a de la « déchirure » dans l’air !!!! :evil: 

    Orémus.
     

Les commentaires sont fermés.