Aller au contenu

NÉO-F$$PX : “Bras de fer” Fellay-de Cacqueray

2013 mai 29

Le despote de Menzingen, “guide d’Aveugles” à la crosse, vient d’engager un “Bras de fer” avec le supérieur du District de France l’abbé Régis de Cacqueray afin d’étouffer – une nouvelle fois – les écrits “dérangeants” de Mgr Lefebvre…

bras-de-fer

Max Barret nous apprend en effet, que :

Menzingen a demandé de retirer de la vente tous les exemplaires du livre de l’abbé Pivert, le Combat de la Foi, Mgr Lefebvre et nos rapports avec Rome, et de sanctionner l’auteur (l’abbé Pivert non pas Mgr Lefebvre…quoique ) !  L’abbé de Cacqueray a refusé d’exécuter les deux ordres.

pele-chartres-paris-rdec

par un message transmis de “Sean et Carla” :

Chers amis,

Après le réussite de l’heure sainte du mois dernier (de 8h du soir à 9 h du matin avec quelques doublons), certains nous ont demandé s’il était possible de renouveler cette heure sainte à l’intention de l’abbé de Cacqueray.

Aussi nous vous proposons de prier à nouveau pour notre supérieur de District qui a une lourde charge sur les épaules et de graves décisions à prendre. Il nous a semblé que la veille de la Fête-Dieu, c’est-à-dire dans la nuit du mercredi 29 mai au jeudi 30 mai, serait une nuit propice pour cette supplique envers le Ciel, d’autant plus que le 30 mai est aussi la fête de sainte Jeanne d’Arc, exemple du chef de guerre bataillant au nom de Dieu.

Comme information qui peut nous encourager à multiplier nos prières pour l’abbé de Cacqueray, sachez que Menzingen lui a demandé de retirer de la vente tous les exemplaires du livre de l’abbé Pivert, le Combat de la Foi, Mgr Lefebvre et nos rapports avec Rome, et de sanctionner l’auteur (l’abbé Pivert non pas Mgr Lefebvre…quoique ) !  L’abbé de Cacqueray a refusé d’exécuter les deux ordres.

 

Ceux qui désirent participer à cette heure sainte peuvent nous envoyer par mail les horaires choisis ou nous appeler au (…).

In Christo,

Sean et Carla

 

Après avoir (entre autres) interdit la publication des Sermons de Mgr Lefebvre de 1971 à 1991 qui les dérangeaient (cf. http://www.a-c-r-f.com/html/2011-04_La-Voix-des-Francs-020_Editorial.html), la censure continue avec cette nouvelle affaire…

L’excellent numéro spécial du « Combat de la Foi Catholique » , intitulé « Nos rapports avec Rome » par son Excellence Mgr Lefebvre, commentés par L’abbé Pivert est disponible aux Éditions de Chiré (librairie DPF).

I-Grande-12960-nos-rapports-avec-rome-combat-de-la-foi-catholique-numero-special-n-167.net

 

362 pages, à commander à Le Moulin du Pin, 53290 Beaumont-Pied-de-Boeuf.
Tel: 02 43 98 74 63.

22,00 € plus frais de port.

http://www.chire.fr/A-182450-nos-rapports-avec-rome-combat-de-la-foi-catholique-numero-special-n-167.aspx

 

7 réponses
  1. charles
    charles lien permanent
    mai 29, 2013

    Marc 3:24 Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister.

  2. charles
    charles lien permanent
    mai 29, 2013

    Dans cette affaire, il y a impossibilité radicale et absolue de réconciliation. Ce sont deux mondes qui s’affrontent. Le monde sédévacantiste, qui n’est pas parfait, mais qui voit clair et le monde traditionaliste qui est une sorte d’infirme dont la cécité serait volontaire… dans bien des cas (surtout en ce qui concerne les clercs !).
    Pour les gens de la FSSPX les éditions St Remi usent de violence puisque, par définition pour eux, leurs finalités sont tout autres et leur soumission aux autorités soi-disant catholiques impérative. Ces deux mondes ne peuvent se comprendre ! Et il en est bien ainsi car comme nous l’a annoncé Notre-Seigneur, Il n’est pas venu nous apporter une fausse paix reposant sur de fausses vérités, mais la guerre au service de Sa Vérité ! Y compris jusqu’au sein même de nos propres foyers… ce qui veut tout dire !
    Dans le numéro de la Voix des Francs rappelé en référence, les éditions St Remi rappellent à juste titre que :
    « (…)Car le motif de fond de l’action de la FSSPX est son reniement non seulement du combat de Mgr Lefebvre mais aussi de l’enseignement de l’Église sur l’action judéo-maçonnique au sein de l’Église que nous nous efforçons de faire connaître à travers plusieurs de nos publications. (…) »
    Pour mieux illustrer cette action des forces démoniaques, et afin de nous remémorer un texte très évocateur bien que remontant au XIXème siècle, voici ce qu’écrivait le ministre Crémieux :
     
    « Rassembler tous les cœurs généreux pour lutter contre la haine et les préjugés. Créer une société de jeunes israélites idéalistes et militants qui se sentiraient solidaires de tous ceux qui souffrent par leur condition de Juifs ou tous ceux sont victimes de préjugés quelle que soit leur religion. Faire enfin que la culture supplante l’ignorance de quelques fanatiques, pour le bien de tous. […]

    Si vous croyez que se serait un honneur pour votre religion, une leçon pour les peuples, un progrès pour l’humanité, un triomphe pour la vérité et pour la raison universelle de voir se concentrer toutes les forces vives du judaïsme, petit par le nombre, grand par l’amour et la volonté du bien, venez à nous, nous fondons l’Alliance Israélite Universelle. […] L’Union que nous désirons fonder ne sera pas une Union française, anglaise, irlandaise ou allemande, mais une Union juive universelle.
    D’autres peuples et races sont divisés en nationalités ; nous seuls n’avons pas de concitoyens, mais exclusivement des coreligionnaires.
    En aucune circonstance un Juif ne deviendra l’ami d’un chrétien ou d’un musulman avant qu’arrive le moment où la lumière de la foi juive, la seule religion de la raison, brillera sur le monde entier.
    Dispersés parmi les autres nations, qui depuis un temps immémorial furent hostiles à nos droits et à nos intérêts, nous désirons premièrement être et rester immuablement Juifs.
    Notre nationalité, c’est la religion de nos pères, et nous ne reconnaissons aucune autre nationalité. Nous habitons des pays étrangers, et ne saurions nous inquiéter des ambitions changeantes de pays qui nous sont entièrement étrangers, pendant que nos problèmes moraux et matériels sont en danger.
    L’enseignement juif doit s’étendre à toute la terre. Israélites ! quelque part que le destin vous conduise, dispersés comme vous l’êtes sur toute la terre, vous devez toujours vous regarder comme faisant partie du Peuple Élu.
    Si vous vous rendez compte que la foi de vos pères est votre unique patriotisme ; si vous reconnaissez qu’en dépit des nationalités que vous avez adoptées, vous restez et formez toujours et partout une seule et unique nation ; si vous croyez que le Judaïsme est la seule et unique vérité religieuse et politique ; si vous êtes convaincus de cela, Israélites de l’Univers ; alors venez, entendez notre appel et envoyez-nous votre adhésion.
    Notre cause est grande et sainte, et son succès est assuré. Le catholicisme, notre ennemi de tout temps, gît dans la poussière, mortellement frappé à la tête. Le filet qu’Israël jette actuellement sur le globe terrestre s’élargit et s’étend et les graves prophéties de nos livres saints vont enfin se réaliser.
    Le temps est proche ou Jérusalem va devenir la maison de prière pour toutes les nations et tous les peuples, où la bannière du Dieu unique d’Israël sera déployée et hissée sur les rivages les plus lointains. Mettons à profit toutes les occasions. Notre puissance est immense, apprenons à adapter cette puissance à notre cause.
    Qu’avez-vous à craindre ? Le jour n’est pas éloigné où toutes les richesses, tous les trésors de la terre deviendront la propriété des enfants d’Israël.

    Isaac Aaron dit Adolphe CRÉMIEUX – Garde des sceaux de France (1848, 1870-1871)

  3. charles
    charles lien permanent
    mai 29, 2013

    D’aucuns parmi nos lecteurs se demanderont : mais qui est vraiment cet Abbé François Pivert ?
    L’Abbé Pivert est un ancien de la FSSPX. À ce titre il a côtoyé de près Mgr Lefebvre.
    Dans une lettre à un jeune, où il explique toute la genèse de la crise de l’Église, on peut lire ce passage :
    « (…) Au XIXème cette révolution commence à pénétrer dans l’Église par l’intermédiaire des libéraux. Ils sont condamnés, mais cela ne suffit pas. Saint Pie X les voit entrer dans la hiérarchie de l’Église, c’est-à-dire parmi les prêtres (et les évêques), il les dénonce clairement, et voici que nous les retrouvons au sommet de l’Église, dans un concile et sur le trône de saint Pierre. Cette fois-ci, ils ne risquent plus d’être condamnés, du moins pour l’instant, et pour cause ! Cela veut-il dire qu’il faut désormais leur donner raison ? Allons-nous nous mettre en désaccord avec tous les papes précédents pour nous mettre en accord avec les deux derniers ? Non, bien sûr ! » (…)
    D’où il apparait que la conclusion de l’Abbé est très claire mais laisse supposer, par la teneur même de la phrase, que les « deux derniers » évoqués sont papes au même titre que tous les (papes) précédents. À la FSSPX on cultive, même chez les meilleurs, une certaine ambiguïté de langage (Malgré le tonitruant « Non, bien sûr ! » de la fin). Et cela s’explique très bien lorsqu’on prend connaissance d’autres extraits de ce même Abbé, comme cette lettre adressée à un confrère :
     
    Abbé François Pivert
    Cours St Thomas d’Aquin
    86700 Romagne
    Nos réf. : AC
    + le 30 mai 1994
    Monsieur l’abbé,
    Monsieur l’abbé Aulagnier m’a transmis la bulle du Pape Paul IV sur laquelle vous souhaitez des éclaircissements.
    Vers 1978, déjà, cette bulle avait été ressortie par les « sédévacantistes » qui pensaient y trouver des arguments péremptoires en faveur de leur thèse.
    D’un point de vue canonique, cette bulle n’ayant pas été reprise dans le codex de saint Pie X publié sous Benoît XV, a perdu sa valeur juridique, en tant que telle. Cependant, bon nombre de ses dispositions relatives aux clercs inférieurs au pontife romain, se retrouvent dans le-dit code. Au contraire, les dispositions concernant le pontife romain n’ont pas été reprises et ont donc cessé. Bien plus, la constitution de saint Pie X Vacante Sede Apostolica n° 29 précise qu’aucune peine ecclésiastique ne peut priver de la voie active ou passive dans l’élection du souverain pontife. Les successeurs de saint Pie X n’ont pas modifié cette règle.
    D’une point de vue théologique la question reste pendante, au moins de facto. Monsieur l’abbé Ceriani dans ses conférences en juillet 93 à Flavigny, estime évident qu’un souverain pontife cesse d’être pape dès qu’il tombe dans l’hérésie. Pour moi, ce n’est pas évident. Au contraire, il estime que Jean-Paul II n’est pas hérétique, alors que, selon moi, il l’est évidemment ! On ne peut qu’admirer la sagesse de Mgr Lefebvre qui, tout en pensant que Jean-Paul II n’était peut-être (probablement ?) pas pape, estimait que ce n’était pas à lui de trancher, du moins tant qu’il n’y en avait pas nécessité absolue. La déclaration du 21 novembre 1974 demeure donc une ligne de conduite sûre.
    J’espère avoir ainsi répondu à votre attente et je demeure à votre entière disposition, si nécessaire.
    Je vous prie de croire, Monsieur l’abbé, en mes sentiments fraternels et respectueux.
    François Pivert
     
    Ainsi pourra-t-on en déduire d’une manière on ne peut plus logique que, mus par leur sacro-saint principe de pragmatisme pseudo-doctrinal, la FSSPX et Mgr Lefebvre n’ont pas cru devoir considérer qu’il y avait véritablement nécessité absolue à reconsidérer qu’effectivement les pontifes conciliaires ne pouvaient en aucune façon être des papes catholiques…
    On en mesure aujourd’hui tous les fruits d’erreur et de division….
    Louons dans ce qu’elles ont de clairvoyantes les analyses et les rappels historiques de M. l’Abbé Pivert, mais ne soyons pas dupes des divisions internes à cette Fraternité qui ne peut être qu’un royaume en voie de déclin tant qu’elle n’aura pas rompu avec son aveuglement sur les points essentiels.

  4. charles
    charles lien permanent
    mai 29, 2013

    Encore me faut-il ajouter (pardon à Cave ne Cadas d’être si bavard !) que les fidèles que troubleraient les affirmations inexactes de l’Abbé Pivert au sujet de la bulle de Paul IV, je leur rappellerai qu’elles ont été magistralement réfutées, notamment sur le site Virgo-Maria et qu’en outre on peut se poser la question de savoir pourquoi ceux qui nient toute valeur juridique à la constitution « Cum ex apostolatus » de Paul IV, se gardent bien de nous expliquer pourquoi celle-ci est reprise plus de dix fois par  le Codex !!!
    Exemple :
    Canon 167, canon 218, canon 373, canon 1435, canon 1556, canon 1657, canon 1757, canon 2198, canon 2207, canon 2209, canon 2264, canon 2294, canon 2314, canon 2316 …
    Encore une dernière fois, ne soyons pas dupes et restons sur nos gardes !
     

  5. Avatar
    mai 30, 2013

    J’ai feuilleté ce livre hier… « A lire absolument » ? « lumineux » ?
    Sans intérêt aucun (à part peut-être historique) !!! On connaît la position de la FSSPX qui découle de celle de Mgr Lefebvre. Qu’on en finisse avec tout cela ! Ce n’est pas la Frat qu’il faut sauver, c’est la Foi. Il n’y a pas de « rapports », même « prudents », à avoir avec des hérétiques, même basés à Rome.
    Ce livre, me semble-t-il fera encore une fois plus de mal que de bien, et le fait que Menzingen s’y attaque n’est pas une raison pour l’encenser.
    Mgr Lefebvre a eu de bonnes analyses, mais a fait aussi de graves erreurs que nous payons aujourd’hui. Il fait parti du passé, parlons plutôt du néo-gallicanisme de la Frat (tiens, qu’est-ce que le gallicanisme en fait ?) ou des ralliés (et libéraux), héritiers directs de ces erreurs.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      mai 30, 2013

      Mea culpa !
      Je n’ai absolument pas consulté ce livre … « A lire absolument » ? « lumineux » ?

      J’ai repris un commentaire trouvé sur le Net… :-( …certainement d’un idolâtre F$$PX donc !!!

      Je suis d’accord avec votre analyse… je corrige.

      • Avatar
        mai 30, 2013

        Merci pour vos lecteurs,
        et merci pour votre travail ! 

Les commentaires sont fermés.