Aller au contenu

LA PREUVE……

2014 novembre 17

 

La preuve que nos édifices religieux ont, pour la plupart,  perdu leur consécration et sont devenus des temples démoniaques !


 

cathédrale de WashingtonLu sur L’Orient le jour : « Dans sa volonté d’encourager le dialogue islamo-chrétien de par le monde, la cathédrale de Washington prêtera ses voûtes pour la prière islamique du vendredi, qui se déroulera comme dans une mosquée. Ce geste fortement symbolique est une première annoncé par de nombreuses initiatives interreligieuses. En septembre dernier, elle avait déjà prêté son espace sacré à l’exposition « Caravane », réunissant sur un même thème des artistes de diverses croyances. Siège de l’archiépiscopat de Washington, cette cathédrale est l’un des plus importants édifices religieux des États-Unis. Par sa taille, c’est également la sixième plus vaste cathédrale du monde. »

Qui ne sert pas Jésus-Christ exclusivement  sert son adversaire… Attention l’aveuglement est le dernier châtiment avant la réprobation éternelle. « Qui n’est pas avec Moi est contre Moi » ! (Matthieu 12.30)

Ultime avertissement Fuyez cette « race de vipères »….

Parce Domine !

 

21 réponses
  1. Avatar
    Le pélerin qui passe lien permanent
    novembre 17, 2014

    Bien sûr que « nos » (les édifices de nos ancêtres) on perdus leur consécration depuis le squat des hérétiques-schismatiques de la secte Conciliaire (Vatican d’Eux).
     
    Ce qui, en ce mois de novembre — dédié aux âmes du purgatoire — nous a posé un très gros problème dont personne n’a parlé à ma connaissance.
     
    En effet, l’Église a prévue de longue date une indulgence plénière toties quoties (une fois par jour) pour les âmes du purgatoire à quiconque visiterait une église lors de la semaine du jour de la Commémoration, de tous les fidèles trépassés (cette année fixée au 3 nov.) aux conditions connues.
     
    Or le problème de nos jours et justement de trouver une église (ou un oratoire public) NON PROFANÉ par la secte qui occupe tous les établissement naguère Catholique…
     
    La secte de vatican d’eux ayant profané tous les lieux sacrés, ceux-ci ont tous perdu leur consécration puisqu’il faut une cérémonie de réconciliation (réparation) faite par l’évêque pour pouvoir réutiliser ces lieux. Chose que la F$$PX ne fait même pas (ou plus) dans ces cas là !!! (Voir ce qui ce passe à Lourdes)
     
    Donc si les anciens « lieux sacrés » ont perdu leur consécration… ce ne sont plus des églises, cathédrales, etc. etc. etc.
    Donc il devient IMPOSSIBLE de gagner les indulgences prévues pour les fidèles trépassés qui avaient pour certains contribuer à édifier ces lieux sacrés…
     
    Nous restait plus que « la visite pieuse et dévote d’un cimetière, » (authentique sans crématoire ou caissons en HLM contenant les cendres des cramés)… « avec quelques prières pour les défunts »…
     
    Tous les tradis ont fait « comme si »… sans jamais se poser cette question primordiale et aucun prêtre non una cum n’a relevé ce problème à ma connaissance.
     

    • Avatar
      Charles Henri Adolf Olivier de l'Abbaye du Chêne lien permanent
      novembre 17, 2014

      Les cimetières étant eux aussi profanés puisqu’ils servent autant à « enfouir les solidaires » (cf Le Cimetière de Mgr Gaume aux ESR) qu’à enterrer les âmes Chrétiennes Catholiques.
      La Bénédiction du cimetière étant elle aussi d’une très grande importance, c’est preuve que le Bon Dieu considère ces lieux comme hautement sacrés.

      De fait comment faire ?

      Dieu ne demande rien d’impossible.
      S’il demeure une église, une vraie église comme à Thal (curé Siegel) alors tout ceux qui le peuvent vont là bas… un petit effort, quelques kilomètres en carrosse ou à pied, valent la peine.
      Si certains sont proches de chapelles Non Una Cum alors qu’ils aillent là bas où Notre Seigneur est présent, dans un lieu dédié au culte Catholique.
      Autrement, gageons que, remplissant les conditions déjà fort difficile de la communion et de la confession, le Bon Dieu se « suffise » si j’ose dire, d’une intention — valant acte accompli — de visiter sans délai si cela devenait possible, une église et/ou un cimetière remplissant les conditions.

      Quand aux églises actuelles, qui ne servent plus à la célébration du seul vrai Culte agréable à Dieu, mais à des offices du démon, rien n’interdit de penser qu’elles sont abominables aux yeux de Dieu. C’est même une explication quasi certaine.
      De fait, de même qu’Il détruisit Ses temples dans l’Ancien Testament, à la grande stupéfaction des occupants de ces temples, tout étonnés de voir Dieu détruire Ses œuvres, de même on peut gager que les églises, du moins un très très grand nombre, seront passées par le feu de Sa colère et détruites sans pitié.

      C’est évidemment un crève cœur pour qui aime la beauté de ces lieux et leur grandeur passée, qu’ils les aient connues comme tel ou non, mais Dieu se reconstruira autrement plus grand, plus beau, plus fort, au jour du Relèvement. Prions pour en être !
       

  2. charles
    charles lien permanent
    novembre 17, 2014

    Vos sages et pertinents commentaires cher « Le pèlerin qui passe » montre que vous avez bien compris le problème qui doit interpeller  toute conscience catholique qui n’a pas abdiqué en son cœur le surnaturel qui est comme la substance invisible — mais ô combien réelle et agissante — de notre sainte religion.

    Et vous rappelez très opportunément que cet état de privation, aux facettes multiples et variées, s’inscrit dans l’économie du châtiment qui est encore trop souvent l’objet du pieux déni de nos bons catholiques traditionalistes, pour la plupart una cum de fait sinon de cœur et de raison…

    Car en effet nous restons, qu’on le veuille ou non, héritiers funestes de nos pères et de leurs péchés en amont, ajoutant à cette « tache originelle » nos propres manquements et hérésies dont les clercs, par une sorte de collapsus mental, conséquence de Vatican d’Eux, portent, à l’évidence, la lourde, très lourde responsabilité…

    Dieu en effet retire ses grâces et ses bienfaits par le drame — car c’en est un — de Son absence ! Néanmoins, il ne faut jamais désespérer de Sa Miséricorde car aux cœurs purs et droits rien ne L’empêche de suppléer, à sa manière, à cette défection des personnes consacrées et des lieux.

    Néanmoins vous avez raison de rappeler que la règle commune est le châtiment ( = aveuglement spirituel ) et tout ce qu’il comporte, et qu’il serait bien téméraire non seulement de le nier mais de mettre comme un remède magique de « l’épikie » là où il ne peut y en avoir…

    Mais que nos lecteurs se rassurent, il y a encore de nombreuses manières de gagner des indulgences car, dans sa grande bonté, notre Sainte Mère l’Église, nous permet de puiser dans un trésor abondant, fruit de l’accumulation des mérites des saints et  de nos pères depuis de nombreux siècles.

    « Faire comme si » ne résout pas en effet  le problème et ne fait qu’accumuler les nuages sombres du courroux divin au-dessus de nos têtes…

    Il nous faut donc rompre toutes les attaches, même les plus intimes, avec une religion « Canada Dry » qui n’est plus la notre, précisément parce qu’elle est capable de leurrer même les élus, c’est à dire tous les catholiques attachés à la foi traditionnelle de toujours.

    Cette « rupture » constituant une véritable crucifixion mentale et affective, il ne faut pas s’étonner que nous soyons-sans grand mérite de notre part —  si peu nombreux à y voir clair…pour l’Honneur et l’Amour de Dieu…

     

  3. gg
    novembre 17, 2014

    Le « pélerin qui passe »… nous rappelle un drôle de pèlerin… et oublie qu’il reste des oratoires publics « tradis » qui n’ont pas été été profanés par la secte…

    • Cave Ne Cadas
      novembre 17, 2014

      GG,
      Les chapelles « tradis » ne sont justement pas des « oratoires publics »… mais des “chapelles” privées !
       
      Et dans la très grande majorité (fausse majorité traditionnelle [F$$PX]) ne sont pas vraiment « agréable à Dieu » du fait de l’UNA CUM “papa” nostro (F.Ø) qui est un SACRILÈGE contre le sacrement de l’Eucharistie, sacrement de l’unité de l’Église…
      Tous les dimanches et jours de Fêtes (et dans certains lieux tous les jours) des « Messes sacrilèges » y sont “célébrées”.
       

       

      • gg
        novembre 22, 2014

        Si j’ai bonne mémoire, l’indulgence parle d’oratoire public ou semi public, ce qui doit être entendu, non sous le rapport du code civil, mais dans le fait que cet oratoire ne soit pas un oratoire fermé, spécialement réservé à telle ou telle communauté de religieux… en ce sens, les chapelles non una cum sont bien des oratoires publics, ou à tout le moins semi publics….

  4. Wiking
    novembre 17, 2014

    Petit détail mais qui a toute son importance : cette cathédrale est entre les mains des protestants épiscopaliens.

     

  5. Avatar
    novembre 17, 2014

    This is not a Catholic church but an Episcopalian building. It is called Washington National Cathedral.

    http://www.nationalcathedral.org/

     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 17, 2014

      If the Protestants also puts on his play the ecumenism where do we go?
       


       
      Si les protestants se mette aussi a faire de l’œcuménisme… où va-t-on ?
       

  6. Avatar
    Abenader lien permanent
    novembre 17, 2014

    Cher Pèlerin qui passe, permettez-moi d’apporter une petite correction à une phrase que vous avez écrite :

         « En effet, l’Église a prévue de longue date une indulgence plénière toties quoties (une fois par jour) pour les âmes du purgatoire à quiconque visiterait une église lors de la semaine du jour de la Commémoration, de tous les fidèles trépassés (cette année fixée au 3 nov.) aux conditions connues. »

     

    Les indulgences toties quoties ne sont pas à gagner une fois par jour, mais à chaque fois que l’on fait l’œuvre prescrite. Par exemple, pour les fidèles trépassés, depuis la veille à midi jusqu’au soir du 2 novembre à minuit, à chaque visite d’un cimetière (toties, quoties) jointe à la récitation des 6 Pater et 6 Ave aux intentions de la Sainte Église, dites du Souverain Pontife, peut être gagnée une indulgence plénière.

     

    Il y avait des âmes de foi, encore il y a peu de temps, peut-être même parmi nos propres parents ou grands-parents, qui allaient au cimetière, récitaient les prières, ressor­taient du cimetière, y rentraient, recommençaient les prières, et ainsi de suite, certaines fois pendant des heures, pour gagner autant d’indulgences plénières, au moins partiellement, pendant cette journée bénie entre toutes, pour les saintes Âmes du Purgatoire.

    Quant aux conditions ordinaires exprimées pour les temps ordinaires : « pourvu qu’il se confesse, qu’il communie et qu’il prie Dieu et la Sainte Vierge selon l’intention du Souverain Pontife », vue la situation extraordinaire et même unique en laquelle la Grande Apostasie généralisée, l’éclipse de l’Église et l’abomination installée dans le Lieu Saint nous met, il est bon de préciser explicitement d’une part, qu’à l’impossible nul n’est tenu et donc que Dieu en tenant compte peut nous accorder ces indulgences malgré notre impossibilité de remplir les conditions ordinaires, d’autre part, que les intentions du Souverain Pontife légitime sont définies canoniquement, et sont au nombre de cinq que voici :
     
    L’exaltation de la Sainte Église Catholique,

    la propagation de la Foi,

    l’extirpation des hérésies et des schismes,

    la conversion des pécheurs,

    la paix et la concorde entre les princes chrétiens

    et les autres besoins de la Chrétienté.

     

     

    Parce nobis Domine, secundum magnam Misericodiam tuam !
     

  7. Pierre Legrand
    novembre 17, 2014

    Cette « cathédrale » fait bien partie en effet de la communion anglicane…! Raison de plus pour fuir et anathématiser ce lieu littéralement infesté !

    Un internaute coquin, et non dénué d’humour,  a fait observer que ce qui est proposé dans le document est une « Très bonne initiative. Quand verra-t-on une mosquée devenir une église pour un jour ? »… À mon humble avis on risque d’attendre un temps…certain !!!   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Un autre internaute lui ne peut se départir d’une stupeur bien légitime…et il établit une analogie entre la profanation de Notre-Dame par le Culte de la Déesse Raison pendant les premières années de la Révolution ! Ce qui prouve que nos édifices catholiques ont déjà subi, selon un juste jugement de Dieu, de telles profanations !!!

    Mais il y a mieux, chers amis lecteurs, car on n’arrête pas le progrès et cet édifice — dont la dénomination est à elle-même un leurre diabolique — va nous réserver encore une surprise de taille ! Un prêtre épiscopal transgenre prononcera un sermon à la cathédrale nationale de Washington.

    Le révérend Cameron Partridge, l’aumônier épiscopal de l’université de Boston, agira comme prédicateur invité dimanche. Il sera le premier « prêtre » ouvertement transgenre à prêcher à la chaire Canterbury de la cathédrale.

    Le révérend Gene Robinson, le premier « évêque épiscopal » ouvertement homosexuel, présidera le service, qui fait partie des célébrations de la cathédrale à l’occasion du mois de la fierté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT).

    Le service proposera des lectures et des prières présentées par des membres de la communauté LGBT.

    Le révérend Gary Hall, le doyen de la cathédrale, a dit espérer que la présence du révérend Partridge enverrait un message de soutien en faveur d’une plus grande égalité pour les personnes transgenres.

    Ainsi, chers amis lecteurs, nous voyons bien que le Démon sait aussi se choisir, avec un goût certain, de belles cathédrales qui bien sûr n’ont rien de catholique mais lui offrent un espace suffisant pour permettre d’exercer son culte et de magnifier ses leurres les plus éclatants !

    Un jour peut-être ce sera le tour de nos cathédrales, me susurrent  à l’oreille certains bons lecteurs dont la stupeur légitime a sans doute un peu embrumé l’entendement… Mais rétorqué-je, le mal est déjà fait puisque ces édifices de la secte  ont perdu leur consécration !!!! Seulement voilà : dans nos églises et cathédrales le leurre est non seulement plus puissant, plus subtil, plus caché, mais il est surtout destiné à châtier les fidèles catholiques et accomplir le mystère d’iniquité. Le démon ne fait pas tout ce qu’il veut ! Dieu permet une certaine forme de puissance d’égarement, alors qu’Il livre sans retenue aucune les lieux d’hérésie et de blasphème à la fureur des démons qui n’ont qu’un but : perdre, par tous les moyens, le plus d’âmes possible…la séduction restant dans la plupart des cas l’arme de destruction massive de Satan-Lucifer et ses cohortes et légions…

    Ainsi nous voyons que les châtiments varient et sont adaptés non seulement à la psychologie défaillante des croyants mais aussi à la spécificité de leur apostasie ou hérésie. D’ailleurs le vocabulaire de tous ces hérétiques est emprunté à celui de l’Église, la vraie (évêque, prêtre, cathédrale, etc…) ce qui démontre qu’au plus profond de leur psychisme la « magie » de ces mots opère chez ces malheureux (in)fidèles une effroyable « infusion » de l’esprit des ténèbres (et il ne s’agit pas ici , bien sûr, de l’Esprit Saint !). Quoi de plus « surnaturelles » en effet que les puissances capables de tuer les âmes et non les corps (ou très accessoirement, selon la volonté de Dieu) ?

    Les démons séducteurs ne le sont que pour être ce qu’ils sont réellement selon leur vraie nature déchue : des démons destructeurs !

    Malheureux anglicans et assimilés ! Malheureux « transgenres » ! Dieu leur envoie une telle puissance d’égarement qu’ils ne se rendent même plus compte que leur séduction porte en germe inéluctablement leur DESTRUCTION !!!

    Prenons garde, chers amis, les temps de la « séduction » peuvent durer plus longtemps qu’on ne le pense !!!……
     

  8. Cave Ne Cadas
    novembre 18, 2014

    Bien que cette cathédrale soit entre les mains de protestants épiscopaliens.

    Une femme interrompt le service musulman à la cathédrale nationale : « Jésus Christ est notre Seigneur et Sauveur » !

    UNE CHRÉTIENNE AMÉRICAINE EXPULSÉE MANU MILITARI DE LA CATHÉDRALE DE WASHINGTON, PARCE QU’ELLE PROTESTAIT CONTRE LA CÉRÉMONIE MAHOMÉTANE QUE LES AUTORITÉS « ÉPISCOPALIENNES » DU LIEU Y AVAIENT AUTORISÉE !!!

     

    Watch video of Christine Weick get removed from National Cathedral after standing up and proclaiming Jesus Christ during Muslim prayer service:
    Read more at http://www.wnd.com/2014/11/christian-booted-from-national-cathedral-speaks-out/#p2EWv3538SzDw76I.99

     

     

    Watch video of Friday’s entire Muslim prayer service below:
    Read more at http://www.wnd.com/2014/11/christians-muslims-conquering-washington-national-cathedral/#tejdgF4VkAJerwCh.99

     

     


     

    L’église Épiscopalienne américaine, est à mi-chemin entre le « catholicisme » Conciliaire romain et le protestantisme…

    Nous vous en avons déjà parlé au sujet d’Alberto Cutié, alias Padre Alberto :

    Un “prêtre” coquin de Miami change d’ “Église” pour épouser sa belle

    La similitude est étroite entre la secte Anglicane et la secte Conciliaire…

    • charles
      charles lien permanent
      novembre 19, 2014

      Honneur à cette femme que l’Esprit Saint guide sur la bonne voie…… Si elle n’est sans doute pas (encore) catholique, prions pour elle !

  9. Avatar
    novembre 19, 2014

    Cher Abenader,

    Vous dites :

    « Cher Pèlerin qui passe, permettez-moi d’apporter une petite correction à une phrase que vous avez écrite :

    « En effet, l’Église a prévue de longue date une indulgence plénière toties quoties (une fois par jour) pour les âmes du purgatoire à quiconque visiterait une église lors de la semaine du jour de la Commémoration, de tous les fidèles trépassés (cette année fixée au 3 nov.) aux conditions connues. »

     

    Les indulgences toties quoties ne sont pas à gagner une fois par jour, mais à chaque fois que l’on fait l’œuvre prescrite. Par exemple, pour les fidèles trépassés, depuis la veille à midi jusqu’au soir du 2 novembre à minuit, à chaque visite d’un cimetière (toties, quoties) jointe à la récitation des 6 Pater et 6 Ave aux intentions de la Sainte Église, dites du Souverain Pontife, peut être gagnée une indulgence plénière. »

     
    Dans les indulgences il faut distinguer avec l’Église deux sortes d’indulgences :

    — les indulgences plénières qui elles ne peuvent se gagner qu’une seule fois par jour, aux conditions ordinaires ;

    — et les indulgences partielles (nb jours quarantaines… ) qui elles peuvent se gagner plusieurs fois par jours.

    MAIS POUR GAGNER CES INDULGENCES EN LEUR ENTIER, IL FAUT ÊTRE DÉTACHÉ DE TOUTES ATTACHES AU PÉCHÉ.  Et c’est cette condition qui, est la plus difficile à réaliser. Ce qui fait que les âmes se sachant bien faible pour gagner les indulgences dans leur entier, y allaient plusieurs fois par jour afin de soulager au maximum les âmes du purgatoires ; MAIS EN AUCUN CAS POUR GAGNER PLUSIEURS INDULGENCES PLÉNIÈRES (cf canon 928 §1 de 1917) PAR JOUR. Une exception, celle de la Portioncule.

    Pour les âmes du purgatoires.

    In Christo

    P.S. Si des fautes d’orthographes se sont glissées, je vous prie de m’excuser.

     

     

    • Avatar
      Abenader lien permanent
      novembre 19, 2014

      Cher Jojo, grand merci pour ces corrections et ces développements.

       

      Cependant, je pourrais vous objecter deux choses. La première, c’est que — je n’en suis pas certain, c’est pourquoi j’attends votre réponse avec intérêt — peut-être que spécialement en ce jour des fidèles trépassés, l’Église ouvre encore plus largement ses entrailles de miséricorde et permet que soient gagnées, pour les âmes du Purgatoire uniquement, plusieurs indulgences plénières par jour. Je crois avoir lu cela dans un manuel, que je vais tâcher de retrouver.

       

      La seconde concerne le Canon que vous avez cité, et qui aurait tendance à aller dans mon sens :

       

      « 928
      p.1 Une indulgence plénière ne peut être gagnée qu’une seule fois par jour, bien que la même œuvre prescrite soit accomplie plusieurs fois, à moins qu’il n’en soit spécifié autrement. »

       

      À moins qu’il n’en soit spécifié autrement. Or je crois bien qu’ici, pour les Trépassés, il en est spécifié autrement.

       

      Au plaisir de vous lire !

       

      Bien à vous, en Jésus et Marie.

       

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        novembre 19, 2014

        Indulgences « de la Toussaint »
        >>> http://www.quicumque.com/article-indulgences-de-la-toussaint-124856993.html
         
             Cette indulgence est dite toties quoties, c’est-à-dire qu’elle est gagnée autant de fois qu’on visite une église en y récitant les prières prescrites. Il suffit de sortir de l’église et d’y entrer à nouveau pour qu’il s’agisse d’une nouvelle visite d’église.
         
        La récitation des prières doit être vocale (on peut réciter alternativement avec quelqu’un ou s’unir mentalement aux prières récitées à voix intelligible par quelqu’un), et peut être faite en n’importe quelle langue.
         

             Les intentions du Souverain-Pontife sont :

             – l’exaltation de la sainte Église catholique ;

             – la propagation de la foi ;

             – l’extirpation des schismes et des hérésies ;

             – la conversion des pécheurs ;

             – la paix et la concorde entre les princes chrétiens ;

             – Les autres besoins de la chrétienté.
         

             Pour le gain de cette indulgence, est requis de se confesser dans les huit jours qui précèdent ou les sept jours qui suivent le moment où l’on visite l’église. De plus, il est requis de communier la veille, le jour même ou dans les sept jours qui suivent ledit moment.
         

        • Cave Ne Cadas
          Cave Ne Cadas lien permanent*
          novembre 19, 2014

          Et l’abbé Belmont pas plus que ses confrères ne parle du
          « problème de nos jours et [qui est] justement de trouver une église (ou un oratoire public) NON PROFANÉ par la secte qui occupe tous les établissement naguère Catholique… »
           
          « Donc il devient IMPOSSIBLE de gagner les indulgences prévues pour les fidèles trépassés qui avaient pour certains contribuer à édifier ces lieux sacrés… »
           

      • Avatar
        novembre 19, 2014

        Cher Abenader,

        Sur le site http://jesusmarie.free.fr/theologie-morale-catholique-jean-benoit-vittrant-0858-0872.pdf au n° 859 3°, il nous est dit que : « Certaines indulgences ne peuvent être gagnées qu’une fois par jour, d’autre autant de fois qu’on répète l’œuvre prescrite : ces dernières sont dites toties quoties. En principe seule les indulgences partielles sont dites « toties quoties ». Cf. C. 928. »

        Donc, en dehors de l’indulgence de la Portioncule, les indulgences plénières de la Toussaint (2 ou 3 Novembre, sur toutes l’octave de La Toussaint sur tout le mois de Novembre) sont-elles toties quoties ?  Je n’est pas la réponse (encore), mais je cherche.

         

        Quand au lien donné par Cave Ne Cadas, je n’ai trouvé nulle part que Quicumque avait tranché notre différent. Mais peut-être ai-je ma lu.

         

        Pour ce qui est des indulgences, Il nous faudrait trouver  l’« Enchiridion I ndulgentiarum » publié en 1952 sous Pie XII (par la sacrée pénitencerie, si je ne me trompe) ; je n’ai pas réussi à le trouver ; cela pourrait nous donner les règles exactes qui sont à appliquer…

        Si quelqu’un à, je suis preneur : lien ou consulter, fichier PDF à télécharger, ou autre.

        Pour les âmes du Purgatoires.

         

        In Christo

         

  10. Avatar
    novembre 19, 2014

    Cher Abenader,

    Je viens de trouver à cette adresse : http://www.cassicia.com/FR/Fete-des-morts-Le-2-novembre-ou-si-ce-jour-tombe-un-dimanche-le-lendemain-lundi-3-novembre-Commemoraison-de-tous-les-fideles-trepasses-Prier-pour-les-ames-du-purgatoire-Indulgences-No_1137.htm que :

    Le Recueil romain des Indulgences de 1952 indique :

     

    « N° 590 : Le jour de la Commémoraison de tous les fidèles trépassés, ou le dimanche suivant, visite d’une église ou d’un oratoire public, avec récitation de 6 Pater, Ave et Gloria Patri aux intentions du souverain Pontife : indulgence plénière toties quoties applicable uniquement aux âmes du Purgatoire (avec confession et communion). »

    Donc je m’incline. Deo Gratias !

    Mais je suis toujours intéresser par trouver l’Enchiridion indulgentiarum publier sous Pie XII…
     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      novembre 19, 2014

      Jojo,
       
      C’est exactement ce que je vous ai indiqué sur le blogue de l’abbé Belmont… (Abbé Belmont = Abbé Seuillot)
       

  11. Avatar
    Abenader lien permanent
    novembre 19, 2014

    Merci bien messieurs !

     

    Requiem aeternam dona eis Domine, et luceat eis lux perpetua. Requiescant in pace.

     

    Pie Jesu Domine, dona eis requiem, sempiternam.

Les commentaires sont fermés.