Aller au contenu

Hors du concile, point de salut… ! La substitution des esprits…

2014 mai 14

 

Hors du concile, point de salut… !

La substitution des esprits…

 

« Dans son allocution, l’“archevêque” Rodriguez Carballo a dit que la fidélité au concile de Vatican II constituait un élément central à la vie religieuse. «Littéralement», a dit le numéro deux de la Congrégation pour les Religieux. « Pour les religieux, le Concile est un point non-négociable. » Quiconque voit les «réformes» de Vatican II comme étant les maux affectant la vie religieuse « nie la présence du Saint-Esprit dans l’Église ». (Le blasphème ne leur fait pas peur !)

papeFrançois et “Mgr” Carballo

papeFrançois et “Mgr” Carballo

L’“archevêque” curial, “Mgr” Rodriguez Carballo, (protégé de Bergoglio…) a mis l’accent sur le fait que la Congrégation pour les Religieux est «particulièrement préoccupée» par la question. « Nous voyons des différences réelles. » Principalement parce que «plusieurs instituts» donnent une formation « non seulement pré-conciliaire, mais une formation anti-conciliaire » à leurs progénitures religieuses, dit “Mgr” Carballo.

« Ceci n’est pas permis, c’est-à-dire, de se tenir hors de l’histoire. C’est quelque chose de très préoccupant pour nous au sein de la Congrégation. » Une «préoccupation» qui est évidemment partagée par le préfet de la Congrégation pour les Religieux, le “cardinal” João Braz de Aviz. Aussi par le “pape” François ? Il y a quelques indices…

 

Source : Notions romaines | Mgr Rodriguez Carballo : « La fidélité au Concile est non-négociable »

NB : Notions romaines est un site (blogue) de ralliés… et le frère franciscain José Rodriguez Carballo, qui est secrétaire de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique EST un simple laïc déguisé en…(prêtre, évêque, archevêque, etc. etc. etc…) : voir son Pédigrée :

 

 

10 réponses
  1. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    mai 14, 2014

    C’est normal, c’est l’acte fondateur de leur religion, nouvelle, et impie.

    Quand il est dit que la secte conciliaire n’est pas l’Église Catholique, il n’y a pas plus virulent qu’un tradi-fsspx (ou dans une moindre mesure, qu’un tradi-thésiste)  pour hurler au démenti.

    Eux savent très bien qu’ils sont l’église conciliaire.

  2. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    mai 15, 2014

    LE concile est l’acte fondateur, “1789”, “la révolution d’octobre” dans l’Église, c’est l’acte fondateur de la nouvelle église, alignée sur le Nouvel Ordre Mondial, c’est le cliquet, point de non-retour au-delà duquel il ne sera plus permis de remonter, cela a fonctionné pour la société civile et maintenant la même recette est appliquée pour l’Église.

    Pratiquement tout le clergé actuel est issu ou imbu de la doctrine œcuménique (d’origine protestante), ils ont tous fait leur “mise à jour” et ceux qui résistaient sont en train de mendier une petite place, si on leur accorde de pouvoir “critiquer” LE concile, mais il faudra auparavant qu’ils l’appliquent.

     

  3. charles
    charles lien permanent
    mai 15, 2014

    Eh oui Ludovicus votre analyse est pertinente ! C’est pourquoi il n’y a plus humainement de solution….surtout en l’absence d’évêques véritablement catholiques…!

    Le piège-châtiment se referme sur la tradition  avec un tout petit “t”….
     

  4. Avatar
    Olivier Lagardère lien permanent
    mai 15, 2014

    C’est normal ce moderniste à raison, tous ceux qui reconnaissent et adhère à Vatican 2 (d’eux) ainsi que les antipapes depuis la mort de Pie XII doivent accepter cela sans broncher. La fausse majorité traditionnelle est pire que ces gens là.

    Les modernistes connaissent mieux la vérité et ce qu’à enseigné la sainte Église catholique jusqu’à la mort de Pie XII n’en doutons points.

    Que les gens arrêtent de leur donner des excuses (thésard, FSSPX) car ils sont ridicules, Dieu nous préserve de la secte, veillons et prions pour garder la foi de toujours : c’est une grande grâce que le bon Dieu nous fait soyons forts et ferme dans les principes et non pas libéraux comme la fausse majorité traditionnel.
     

  5. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    mai 15, 2014

    Cher Olivier,

    Les modernistes connaissent mieux la vérité et ce qu’à enseigné la sainte Église catholique jusqu’à la mort de Pie XII n’en doutons points.

     

    Les chef modernistes sans aucun doute ; le “petit peuple” surement pas.
     

  6. Avatar
    François lien permanent
    mai 16, 2014

    Certes, ce que je m’apprête à dire n’est pas vraiment très chrétien, et je suis tenté de m’en repentir d’avance. Mais cette tentation est bien mince auprès de celle – assurément peu charitable, quoique décidément irrésistible – qui serait de dire : “Qu’ils crèvent”. C’est mal, je sais. Pardon.
     

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      mai 16, 2014

      Pas besoin d’en faire trois tonnes, ni d’enrober deux mots dans trois lignes de repentance, vous avez raison.
      Qu’ils crèvent qu’ils aillent aux diables leur maitre !

      Eux, les chefs modernistes, qui perdent les âmes, et qui, par une juste Justice Divine sont très certainement damnés, c’est grande charité que de leur espérer une mort rapide qui diminuera leur enfer.

      Vous y croyez vous à leur conversion ?
      Oui elle est possible, comme tout miracle … mais la conversion des âmes qu’ils perdent ? N’est elle pas plus importante ?

      Les hérétiques ne sont pas nos amis, et l’Église a toujours appelé à les liquider.
      Alors sans aller jusque là, faute de Mission au moins implicitement révélé, souhaitons en finir avec ces salopards*, et avec les assassins de la fausse “tradition”.

      * Et tant pis pour les pleureuses qui ne supportent pas les mots gras, un chat est un chat.
       

    • Avatar
      mai 16, 2014

      http://catholicapedia.net/Documents/cahier-saint-charlemagne/documents/C053_Exorcisme-de-Leon-XIII_8p.pdf : “Ut inimicos sanctæ Ecclesiæ humiliare digneris” est traduit par “Que les ennemis de Votre Sainte Église soient humiliés et convertis”. Or,  quelque chose peut être converti en poussière.
       

  7. charles
    charles lien permanent
    mai 19, 2014

    Tout catholique conscient de ce grave problème du salut, manque très gravement, au 1er commandement (Tu aimeras le Seigneur ton Dieu…) d’abord et ensuite  à la charité envers son prochain, cette charité de la vérité qui ne se négocie, qui ne se discute pas, qui ne se partage pas, qui ne fait pas dans le pathos rétrograde, dès qu’il s’agit de sauver les âmes de la damnation.

    Il y manque encore plus gravement s’il est prêtre et surtout évêque et s’il n’accomplit pas volontairement  les rites sacrés d’exécration (anathème) et d’excommunication recommandés voire ordonnés  par les Pères, les saints et les docteurs de tous les siècles (sauf le notre !) par je ne sais quelle hésitation libéralo-pragmatique ou respect humain clérical, secondé par une fausse conception de l’autorité. (sous le fallacieux prétexte de l’insolubilité de la crise…)

    Il est à craindre, comme nous le rappelait en son temps le R.P. de Chivré O.P., que ceux qui à cause de nous arriveront en enfer, ne nous désignent  du doigt et s’adressant au Tout-Puissant, ne lui disent : “C’est à cause de toi, de ta faiblesse ,de ta lâcheté, de ta corruption doctrinale, de ton manque d’amour et de vraie charité… que je suis ici !”

    Que répondrons-nous alors ?………………….
     

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      mai 19, 2014

      Que répondrons-nous alors ?………………….

      Ben qu’il faut pas délirer non plus, étant donné qu’on ne donne pas à boire à des ânes qui n’ont pas soif. Nul ne se damne en ignorance de cause.
      Quiconque se damne le veut, et le veut lui seul. Et ne veut donc pas de la Vérité …
      C’est déjà assez de sauver ses miches et de tout faire pour faire rayonner la Vérité, si cela ne prend pas nous n’en sommes pas responsables. 
       

Les commentaires sont fermés.