Aller au contenu

Twist again à Rio : « la façon dont on prie, c’est la façon dont on croit »

2013 juillet 29
tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
par Cave Ne Cadas

Les JMJ 2013 de Rio se sont terminées hier soir sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro avec papeFrançois et deux à trois millions de personnes…

slide_310314_2749527_free

Avant la coupe du monde de football de 2014 et les Jeux olympiques d’été de 2016, les JMJ 2013 constituent le premier des trois événements mondiaux majeurs dont l’organisation a été confiée au Brésil. (!!!!! Wikipedia.org : Journées mondiales de la jeunesse 2013) C’est tout vous dire !…

Quelques singeries en différé des JMJ de Rio !

JMJ : Jamboree Mondial des Jobards —
Dans ma jeunesse, JMJ, avait une toute autre signification. Jésus, Marie, Joseph mais les moins de cinquante ans ne doivent pas savoir !

* * *

JMJ : le plus grand lupanar du monde : Soutanes et bikinis sur la plage de Copacabana

RIO DE JANEIRO – Deux millions de personnes étaient rassemblées samedi soir sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro avec le pape François pour le début de la veillée de prière des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), a estimé le Vatican.

“Il y a deux millions de personnes”, a indiqué le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, à l’AFP, alors que la célèbre plage carioca était noire de monde, totalement recouverte de tentes et de sacs de couchage.

Le maire de Rio, Eduardo Paes, a estimé samedi que près de trois millions de personnes assisteront dimanche sur la plage de Copacabana à la messe de clôture des JMJ célébrée par le pape François.

“Je m’attends à ce que l’on batte le record (d’affluence) de l’histoire de la plage de Copacabana. Je pense qu’il y aura entre 2,5 et 3 millions de personnes”, a déclaré le maire samedi lors d’une conférence de presse.

“J’en vois beaucoup qui ne sont pas catholiques, qui n’ont pas la ferveur chrétienne mais qui viennent voir le pape”, a souligné le maire.

 

M. l’abbé Marchiset nous a parlé dimanche avant-dernier (au Neuvième dimanche après la Pentecôte) des sacrilèges dans les sanctuaires, mais il faut parler aussi de ces attitudes liturgiques conciliaires. Suivant l’adage « la façon dont on prie, c’est la façon dont on croit », ces attitudes manifestent une toute autre foi, et bien sûr n’expriment pas cette vertu d’humilité et n’incitent guère à la contrition des péchés !

Un Festival de Viande : Un Carnaval … Un Bonheur Extrême pour Bergoglio

papa_francisco_jornada_mundial_jmj3jpg

quand il fut élu “pape”, il a dit, “arrêtons avec le carnaval”

Alors que l’auto-destruction de l’église Conciliaire s’approfondit chaque jour, Francisco/Bergoglio se trouve des joies au Brésil, en jouissant de son carnaval grotesque.

Nous voyons ici le bonheur qu’il a quand il a salué un groupe d’Indiens d’Amazonie, après avoir terminé une rencontre qui l’a eu comme protagoniste principal dans le Théâtre Municipal de Río de Janeiro :

* * *

JMJ 2013 : Les Princes de L’eglise Conciliaire (de V2.d’eux) Donnent un Exemple de Spiritualité et de Recueillement

 

 

Un Esprit de Recueillement et de Réflexion Profondément Sacramentelle dans la JMJ 2013

 

Un échantillon impressionnant de “l’esprit” qui anime “l’église” …

Pénitence ! Réparation ! Discours !
Paraissent crier les milliers et milliers de cœurs contrits par leurs péchés.

Les vêtements révèlent aussi la profondeur du sens pénitentiel de ce rassemblement massif.

Les mêmes mouvements, la piété affectée qui élève l’âme et de la musique sacrée ont composé le cadre idéal pour cette manifestation de la foi “qui déplace les montagnes” (de pognon)

Francisco ne se lasse pas de répéter « Je veux une église pauvre » … Et c’est ce que nous avons !

Très pauvre et misérable … angoissante …

* * *

Le Carnaval de la JMJ 2013

 

249022_631245903560822_257253418_n

Neuvième dimanche après la Pentecôte – 2013

Mes bien chers frères, avec l’Épître et l’Évangile de ce neuvième dimanche après la Pentecôte, l’Église nous met en garde contre l’idolâtrie.

Considérons donc cette mise en garde, et regardons tout d’abord la gravité du culte d’idolâtrie.

Dans le passage de l’Épître aux Corinthiens, saint Paul se reporte à l’épisode de l’adoration du veau d’or. Il a cette mise en garde contre l’idolâtrie : « Ne devenez point idolâtres non plus, comme quelques-uns d’entre eux, dont il est écrit : Le peuple s’assit pour manger et boire, et ils se levèrent pour jouer ». Nous savons en effet que pendant que Moïse était monté au Sinaï, le peuple porté au mal, avait demandé à Aaron de lui faire un dieu, et Aaron avait ôté tout frein au peuple, l’exposant à devenir une risée parmi ses ennemis. Retenons bien la cause de cette débauche, car les mêmes causes produisant les mêmes effets, nous comprendrons la cause de ce que nous voyons aujourd’hui.

Devant l’idolâtrie et la débauche du peuple, Moïse brisa donc les tables de la loi et réduisant en poudre le veau d’or, il en fit boire aux enfants d’Israël. Et le premier châtiment de cette idolâtrie fut immédiat : Moïse dit à tous les enfants de Lévi : « Ainsi parle Yahweh, le Dieu d’Israël : Que chacun de vous mette son épée à son côté ; passez et repassez dans le camp d’une porte à l’autre, et que chacun tue son frère, chacun son ami, chacun son parent ! ». Vingt-trois mille hommes exécutèrent l’ordre. Les lévites furent récompensés de cet acte courageux en étant associés au service du culte.

Considérons alors la cause et le châtiment de ce grave péché d’idolâtrie, car vous n’êtes pas sans savoir, mes bien chers frères, que ce qui est arrivé aux hébreux, a été écrit pour notre instruction. Nous avons donc vu que c’est Aaron qui a ôté tout frein au peuple hébreu. Les hébreux qui se sont alors livrés à l’idolâtrie et puis à la débauche. Aujourd’hui, c’est la prévarication des clercs, des évêques tout particulièrement, abandonnant leurs fonctions de gardiens de la foi et de la morale, qui a comme conséquence directe, ce culte de l’homme à travers ces nouvelles liturgies, et puis toute cette débauche dans la morale, dans les mœurs. Oui, les rênes se trouvent débridées, et le peuple fait continuellement la fête. Et comme pour s’étourdir, il ne sait même plus que choisir dans tous ces divertissements qui sont l’occasion bien souvent de licences et de débauches.

Mais, mes bien chers frères, je serais incomplet dans ces explications, si je ne vous parlais pas également  des  sacrilèges dans les églises, dans les sanctuaires bénis, consacrés, qui ont donc été les demeures de Dieu ici-bas. Car dans une église qui possède encore son mobilier religieux, tout rappelle que ce lieu est redoutable que c’est la demeure de Dieu. Vous le savez, l’Église reprend ces paroles de Jacob, lorsqu’il réalisa la portée de son songe, quand il prit alors la pierre qui lui avait servi d’oreiller, l’érigea en stèle et répandit de l’huile à son sommet. En effet il s’écria : « Que ce lieu est redoutable, il n’est autre que la demeure de Dieu, c’est la porte du Ciel », et il appela ce lieu Béthel, c’est-à-dire la maison de Dieu. La liturgie reprend donc ces paroles pour les appliqués désormais aux sanctuaires catholiques.

Réfléchissez alors quelques instants sur ce qui se passe dans ces sanctuaires, à tous ces sacrilèges, sous l’égide d’un clergé qui permet toutes sortes de spectacles et qui officie dans des cérémonies qui n’ont plus rien à voir avec la sainte Messe et la sainte liturgie catholique. Comme Aaron, se sont eux malheureusement qui commettent ces iniquités et qui conduisent le peuple dans toutes ces iniquités. C’est bien sûr le démon qui aspire à tout cela ! Mgr Gaume le dit dans son Traité sur le Saint-Esprit : « Comme autrefois pour les Juifs, écrit-il, Satan pousse aujourd’hui les chrétiens à toutes sortes d’iniquités : c’est ce que saint Paul appelle « l’idolâtrie spirituelle, dont l’effet immédiat est d’anéantir en tout ou en partie la salutaire influence de l’auguste mystère de la Rédemption ».

Et parmi toutes ces iniquités, il faut bien parler de toutes ces messes, certes valides, mais malheureusement au cours desquelles les prêtres et les fidèles qui se disent de Tradition, sont en union avec l’hérétiques au Canon de la messe ! Cette union avec l’hérétique constitue un délit qui, ne nous y trompons, pas, car rien n’est petit dans le culte envers Dieu, est du type sacrilège.

Quelle perte du sacré en 50 ans ! Quel commerce liturgique ne s’exerce-t-il pas dans les sanctuaires. On y danse, on s’y trémousse ! Et je n’ose bien sûr vous décrire la frénésie qui se manifeste dans certains concerts qui n’ont évidemment rien de religieux dans les édifices construits pour et par la foi catholique.

Pour nous mettre en garde de tout cela, l’Église a donc choisi ce passage de l’Évangile où nous voyons l’exemple de Notre Seigneur chasser les profanateurs du Temple et manifester son zèle pour le respect de la maison de Dieu. Notre Seigneur prend des cordes et chasse vendeurs et acheteurs du Temple. « Il est écrit, dit-Il : Ma maison sera appelée maison de prière ; mais vous, vous en faites une caverne de voleurs ».

Comprenons bien, par conséquent, que tout ce qui se passe depuis bien des décennies, que toutes ces différentes iniquités dans les lieux saints attirent la justice de Dieu. Tout cela nous attirent des châtiments, la juste justice de Dieu et saisissons une fois encore que Vatican II (d’eux), est le châtiment mérité de cette prévarication du clergé, et que dans cette révolution conciliaire, comme dans toute révolution d’ailleurs, il est nécessaire d’ôter le frein au peuple.

Les toujours mêmes ennemis du Christ et de l’Église, ces ennemis très rusés, comme le dit Léon XIII dans son Exorcisme, ont donc par l’intermédiaire du clergé prévaricateur, exécuté ce plan de la conjuration antichrétienne et réussi à ôter le frein au peuple. Rappelez-vous ce que dit  l’abbé Julio Meinvielle dans son ouvrage Les trois peuples. Il dit que « les ennemis déclarés de l’Église commencèrent à avoir du succès dans leur criminelle entreprise, seulement quand les chrétiens commencèrent à s’affaiblir dans l’esprit de leur vie intérieure ».

Désormais, nous le constatons bien à grande échelle, plus de sens chrétien, plus d’esprit de sacrifice, dans la vie même du baptisé, du clerc, voire chez beaucoup de religieux, de religieuses. Si bien que ces ennemis ont gagné et gagnent actuellement encore de grandes victoires pour la perte des âmes. Aussi, mes bien chers frères, puisque nous avons vu ce que fut le premier châtiment pour l’idolâtrie du peuple hébreu, châtiment qui fut immédiat, comprenons que le châtiment pour l’idolâtrie et les débauches d’aujourd’hui a réellement commencé.

Ce que nous vivons prépare la période du Sixième âge de l’Église que saint Jean décrit au chapitre XIII de l’Apocalypse. saint Jean parle de la bête qui monte de la mer. Cette bête, comme le dit le Père de Clorivière dans son Interprétation littérale de l’Apocalypse, c’est le monde idolâtre, ennemi de Jésus-Christ et de son Église. « Le dragon, précise-t-il, a suscité le monde ou l’assemblage des méchants du sein du siècle, comme d’une mer orageuse, pour continuer sa révolte parmi les hommes et les attirer avec lui dans l’abyme de la perdition ». C’est donc cet « assemblage des méchants » qui sert d’instrument au démon pour faire la guerre et porter les hommes à se ranger à sa suite et surtout, à lui rendre un culte idolâtre, car l’idolâtrie a toujours été le moyen de détourner les âmes du véritable culte envers Dieu.

C’est ce qui explique toutes ces religions, la multiplication de tous ces cultes idolâtres de par le monde, car le démon maintien ainsi ces âmes en son pouvoir.

Nous savons que son succès sera grand, avec ce temps qui lui est donné et ce plus de puissance que Notre Seigneur lui permet pour détruire l’Église, comme l’a entendu Léon XIII, mais dans des limites toutefois que Notre Seigneur impose. C’est pourquoi, il ne restera qu’un petit troupeau de véritables fidèles, et c’est la raison pour laquelle la très sainte Vierge dit bien à La Salette : « Combattez, enfants de lumière, vous, petit nombre qui y voyez ».

Voilà donc, mes bien chers frères, ce qu’il en sera de l’idolâtrie au Sixième âge, mais vous l’aurez compris, tout est déjà présent aujourd’hui dans les esprits, et la secte conciliaire a son veau d’or  qui s’appelle l’œcuménisme. Elle qui fait en sorte que ses membres ne croient plus aux dogmes, rejettent tout dogmatisme, elle s’est érigé un super dogme, celui de la religion et de la fraternité universelle. Écoutez comment, d’une façon prophétique Mgr Gaume, dans son ouvrage Où allons-nous, l’annonçait : « l’œcuménisme érigé en dogme, le dogme de la religion et de la fraternité universelle », dit-il. En quelques mots nous avons donc la synthèse de ce que nos contemporains pensent aujourd’hui.

Mais même si certains clercs de la fausse majorité traditionnelle parlent très certainement ce matin de tout cela, de ce qui revient a de l’idolâtrie, au culte de l’homme, inspiré par le démon, et prêchent contre les profanateurs de la liturgie et puis sur le zèle pour le respect de la maison de Dieu, il ne faut pas oublier que beaucoup d’entre eux sont en union avec l’hérétique au Canon de la Messe ! Alors, mes bien chers frères, n’acceptons absolument pas ces iniquités dans le culte qui est rendu à Dieu par le saint Sacrifice de la Messe. Ayons le plus grand respect de tout ce qui touche au culte divin !

Et puis, ne soyons pas idolâtres de nous-mêmes. S’affirmer être personnel, par exemple, c’est bien sûr de l’égoïsme. Mais il y a également  la sensualité,  qui est une forme d’idolâtrie, l’idolâtrie de soi-même, qui mène malheureusement aux péchés graves.

Aussi, puisque Notre Seigneur nous a montré que jadis le Temple était la maison de son Père, rappelons-nous que nos âmes, par le Baptême sont le temple du Saint-Esprit. De même que nous comprenons combien les demeures de dieu sont souillées, polluées par toutes sortes de cérémonies sacrilèges, comprenons aussi combien nous devons préserver nos âmes de toutes ces formes d’idolâtrie de soi-même.

Notre-Dame connaissant la sévérité miséricordieuse de son divin Fils à l’égard des profanateurs de notre sainte religion, et le temps des châtiments ayant déjà commencé, demandons-lui les grâces nécessaires pour toujours avoir ce respect de tout ce qui touche au culte divin et préserver notre âme de toutes ces formes d’idolâtrie.

Ainsi soit-il.

Abbé Michel Marchiset

 

Ézéchiel 22, 26-28
Louis Segond (LSG)

26 Ses sacrificateurs violent ma loi et profanent mes sanctuaires, ils ne distinguent pas ce qui est saint de ce qui est profane, ils ne font pas connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur, ils détournent les yeux de mes sabbats, et je suis profané au milieu d’eux.

27 Ses chefs sont dans son sein comme des loups qui déchirent leur proie; ils répandent le sang, perdent les âmes, pour assouvir leur cupidité.

28 Et ses prophètes ont pour eux des enduits de plâtre, de vaines visions, des oracles menteurs; ils disent: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel! Et l’Éternel ne leur a point parlé.

 

St Matthieu  24, 32-42

32. Du figuier apprenez cette comparaison : Dès que sa ramure devient tendre et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche.
33. Ainsi, lorsque vous verrez toutes ces choses, sachez que (l’événement) est proche, aux portes.
34. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient arrivées.
35. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
36. Quant à ce jour et à l’heure, nul ne les connaît, pas même les anges des cieux, mais le Père seul.
37. Tels furent les jours de Noé, tel sera l’avènement du Fils de l’homme.
38. Car de même que dans les jours qui précédèrent le déluge, on mangeait et on buvait, on épousait et on était épousé, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche,
39. et qu’ils ne surent rien, jusqu’à la venue du déluge qui les emporta tous, ainsi sera aussi l’avènement du Fils de l’homme.
40. Alors, de deux (hommes) qui seront dans un champ, l’un sera pris, l’autre laissé ;
41. de deux femmes qui seront à moudre à la meule, l’une sera prise, l’autre laissée.
42. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur doit venir.

 

25 réponses
  1. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    juillet 30, 2013

    À vomir
     
    Je n’ai même pas lu l’article en entier tellement c’est nauséeux et insupportable.

    Et dire que les messes de la fraternité par leur “una cum” sont en communion avec “ça” !
    Et dire que l’IMBC, et les autres partisans de la thèses continuent à tenir pour matériellement Église Catholique cette boutique internationale de luxure et de blasphème, et son patron pour matériellement Pape.

    Dieu est vraiment patient, lent à la colère.

    • Avatar
      Francesco lien permanent
      juillet 31, 2013

      Dieu est patient parce qu’Il est éternel, disait Saint Augustin.
       
      Le carnaval de cette secte maudite n’aura qu’un temps, la fidélité à la Sainte Église sera éternelle.
       
       

  2. Avatar
    Albert Fontan lien permanent
    juillet 30, 2013

    Voir aussi l’image finale du lieu du JMJ2013 submergé dans la boue, ce qui a obligé Bergoglio &c de se déplacer à Copacabana.
    http://moimunanblog.wordpress.com/2013/07/27/recogido-el-guante/

  3. Avatar
    Vinkentios lien permanent
    juillet 30, 2013

    Satanique ! Incroyable ! SODOM ET GOMORRAH !

  4. Charles
    Charles lien permanent
    juillet 30, 2013

    Excellent sermon de l’Abbé Marchiset. Oui, en effet, l’idolâtrie et la corruption généralisée de la jeunesse  appellent les plus grands châtiments. Nous en avons déjà de plus en plus des échantillons naturels en quelque sorte (voyez l’actualité !)… en attendant ceux qui seront proprement  divins donc terribles et qui toucheront tout le monde, les bons comme les méchants, les conciliaires comme les…TRADITIONALISTES !!! Ces derniers seront même châtiés davantage en raison même de leurs sacrilèges, prévarications et aveuglement. Ce sera une grâce de quitter cette terre avant que tout cela n’arrive !

    Mais tout cela a au moins un avantage : les singeries diaboliques de la secte de Lucifer nous donnent la preuve absolue que cette hiérarchie pitoyable, ridicule et apostate n’a vraiment plus  rien à voir avec l’Église Catholique !

  5. Avatar
    Olivier Lagardère lien permanent
    juillet 30, 2013

    Quelle horreur, ce n’est plus la religion catholique : c’est la fête de la musique, quand on voit la synaxe, c’est un repas et ce n’est pas la messe. Honte à eux.
    Quand on pense que les traditionaliste sont una cum avec la secte conciliaire Vatican 2 (d’Eux), quelle honte, heureusement que Notre-Seigneur n’est plus présent dans ces mascarades avec tous ces sacrilèges et profanations et la traditions qui célèbre la sainte Messe dans ces lieux horrible quel horreur, ça se paiera tout ça un jour.
    Que le Bon Dieu est patient, vivement le châtiment terrible en conséquence de nos péchés et de nos pères qui n’ont pas voulut vivre vraiment Catholique avec l’esprit de l’église (la soumission, l’humilité, l’obéissance et l’intégrité de la foi Catholique : choses que ne veut plus l’homme moderne trop orgueilleux et prétentieux).
     

    • Avatar
      juillet 30, 2013

      Vivement le châtiment…
      Oui et non !
      Oui, dans le sens où toute cette impiété sera balayée…
      Non, car avant le châtiment, il y aura la persécution. Et il faudra tenir, ce qui ne se fera que par la grâce du Bon Dieu.
      On peut de plus arguer que nous sommes déjà entrés dans les châtiments. La réception des sacrements et l’assistance à la Messe sont de plus en plus difficiles quoiqu’en France nous soyons tout de même assez privilégiés. Néanmoins, nous n’en sommes pas encore aux temps où les religieux seront cloués aux portes des églises (si ils en restent jusque là) et les catholiques forcés à apostasier publiquement.
      En attendant, contentons-nous simplement de correspondre à la grâce du Bon Dieu. Remercions des grâces qu’ils nous donne tous les jours, principalement celle d’avoir la véritable foi catholique. “Ecce ancilla domini”. Nous ne sommes pas au-dessus de notre Sainte Mère.

      • Cave Ne Cadas
        Cave Ne Cadas lien permanent*
        juillet 30, 2013

        Pour la réception des sacrements et l’assistance à la Messe… vous trouvez qu’en France “nous soyons tout de même assez privilégiés”…! vous fréquentez les chapelles F$$PX alors !
        Parce que pour les « non una cum », je ne vois que les Bretons… de “privilégiés” !
        Sinon pour les autres, en grande majorités… c’est faire plusieurs centaines de kilomètres… une fois de temps en temps…

        • Charles
          Charles lien permanent
          juillet 30, 2013

          Oui cher Cave, je trouve notre ami René bien…optimiste !!!
          Cela dit pour ce qui est des châtiments il faut distinguer les châtiments spirituels qui viennent de Dieu et les châtiments physiques qui peuvent venir à la fois de Dieu, des éléments naturels et de la malice humaine ou démoniaque.
          Nous avons les châtiments spirituels dont l’aveuglement quasi général des esprits – y compris et surtout dans les rangs tradis – est l’une des manifestations principales. IL suffit, pour s’en convaincre de considérer l’état affligeant de ce qui fut jadis la chrétienté…
          Nous n’avons pas encore les châtiments directs de Dieu mais nous avons de nombreux signes de son courroux à travers beaucoup de catastrophes externes (éléments climatiques déchaînés, accidents collectifs, catastrophes ferroviaires ou autres, guerres, guerres civiles, etc…) et internes (désorientation diabolique des âmes, infestations, possessions, suicides en augmentation, dépressions, criminalité, trafics internationaux, satanisme des “élites”, etc….) J’en oublie certainement !

          Lorsque la coupe de la colère de Dieu ne pourra plus être contenue ni par Son Fils ni par la Très Sainte Vierge, alors fondront sur l’humanité les châtiments personnels (si j’ose dire !) du Dieu Vivant, dont on sait qu’il est terrible de tomber entre Ses Mains ! C’est alors que chacun d’entre nous regrettera peut-être de ne pas être déjà mort….
          Je suis convaincu qu’il est vain de trop supputer une chronologie événementielle rigoureuse. C’est le secret de Dieu !
          Tout cela peut arriver très vite (en 2014 ?) ou bien mettre beaucoup plus de temps… la Miséricorde et la Justice de Dieu étant hors du temps et Son intervention n’obéissant pas à des critères de jugement humain.
          On est parfois surpris de certaines accélérations de l’histoire…et voyez tout ce qui s’est accompli depuis un demi-siècle dans tous les domaines ! N’est-ce pas prodigieux et angoissant tout à la fois ?
          Une seule chose est certaine c’est que Notre-Seigneur nous exhorte à être prêt en permanence (c’est ça le plus dur !)… que ce soit dans un an….trente ans …ou plusieurs siècles !
           

        • Edouard-Marie Laugier
          Edouard-Marie Laugier lien permanent
          juillet 30, 2013

          En effet c’est surtout en Bretagne que les prêtres se concentrent.
          Et c’est assez difficile pour qui ne peut pas tout quitter pour y aller.

          On peut encore recourir aux abbés de la frat’ (avec prudence) pour les confessions/extrême onction. 

          Mais pour la Ste Messe il est vrai que c’est délicat.

          • Edouard-Marie Laugier
            Edouard-Marie Laugier lien permanent
            juillet 30, 2013

            D’ailleurs je ne m’explique pas pourquoi la Bretagne et pas d’autres régions Françaises ….
            Et pourquoi (malgré tout) deux prêtres à Nîmes, ville pourrie s’il en est.
             
            Le mystère de Dieu.

            Une chose est sure les abbés Bretons, fricotant avec l’IMBC ou la Thèse sont dans l’ensemble assez libéraux … il faut voir certains spécimens, des “purs produits” du milieu Rennais, des “pom pom boys” de l’abbé Roger et Cie.

        • Avatar
          juillet 31, 2013

          Il suffit de faire un tour européen des centres de messes non una cum pour se rendre compte que la France est plutôt bien pourvue. La situation d’un français me semble plus enviable que celle d’un anglais, d’un scandinave ou d’un portugais. Alors, certes, tout ceci reste relatif car il est évident que même en France, certains ne peuvent aller régulièrement à des messes NUC, les distances à parcourir étant trop grandes et entraînant donc fatalement un coût financier non négligeable. Remercions donc le Bon Dieu à chaque fois qu’il nous fait la grâce d’être à une de ces messes. Et n’oublions pas de prier pour ceux qui ne peuvent y assister.

          • Edouard-Marie Laugier
            Edouard-Marie Laugier lien permanent
            juillet 31, 2013

            Le fait d’avoir régulièrement la Messe est une immense grâce, mais elle ne doit pas nous faire oublier que cela réclamera de nous beaucoup plus de comptes à rendre … et cela, au vu de la mollesse (je suis bien placé pour un parler car bien concerné aussi) ambiante dans les chapelles, c’est terrifiant.

    • Charles
      Charles lien permanent
      juillet 30, 2013

      Cher Olivier Lagardère, votre message met l’accent sur un point tout particulier et qui m’est cher. En effet vous vous félicitez, à juste titre,  de l’invalidité intrinsèque des rites conciliaires, au regard des sacrilèges et profanations innombrables que cela évite.
      Alors bien sûr il peut paraître à d’aucuns scandaleux d’avoir l’air de se féliciter qu’il y ait des rites invalides dans la liturgie “catholique” puisque cela nuit directement aux âmes et à leur salut. Je ferai remarquer qu’au-delà des rites et  des sacrements, c’est davantage cette contrefaçon d’église qui véritablement nuit à l’économie générale du salut ! C’est donc la secte usurpatrice, dont tous les actes sont nuls et non avenus, qu’il faut dénoncer au premier chef et non pas confondre les fruits avec leur cause.

      Partez toujours du principe que Dieu veut sauver toutes les âmes, que Sa Bonté et Sa Miséricorde sont infinies et que Lui Seul peut tirer d’un très grand mal un Bien (même s’il nous paraît relatif humainement parlant…).
      On ne sait d’ailleurs ce qu’il faut adorer le plus dans cette manifestation de Dieu à l’égard de ces millions d’âmes trompées et rendues idolâtres malgré elles (je parle bien sûr des fidèles et en particulier des jeunes fidèles).
      En effet Sa Justice s’exerce implacablement par l’absence de toute grâce sanctifiante que ne peuvent donner des sacrements et des rites non catholiques…voire démoniaquement infestés. Ainsi tous ces fidèles ne feront pas leur salut par ces canaux ordinaires d'”Eglise”.

      Sa Justice s’exerce aussi sur tous les clercs de manière à la fois rigoureuse et très spéciale en leur apportant une force d’aveuglement qui les conduira inévitablement à terme au péché contre l’Esprit. Quant à ceux qui sont invalidement ordonnés (la plupart !) ils auront à répondre de leurs connaissances plus ou moins profondes du dépôt de la foi. Ils seront néanmoins plus sévèrement jugés que les simples fidèles qui n’ont pas fait plusieurs années de séminaire. ET là encore il faut faire un distinguo entre les simples faux prêtres et les “Princes de l’Eglise” qui n’échapperont pas à la colère de Dieu.

      Parallèlement l’infinie Miséricorde de Dieu va s’exercer, cher Olivier, en raison même du mal commis car pour un bon nombre d’entre eux on peut supposer, même si le for externe nous incite à ne pas le penser, qu’à eux s’appliquera la supplication de Notre-Seigneur “Père pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu’ils font”.

      On en déduit tout naturellement : malheur à ceux qui savent ce qu’ils font ! (suivez mes regards…)
      Dieu qui voit tout et sonde les reins et les cœurs sait de toute éternité quels sont ceux qui sont dignes ou susceptibles de correspondre un minimum à Sa Miséricorde. Mystère insondable de la prédestination…
      Il y a une Sagesse et une cohérence toute divine qui doit faire notre admiration perpétuelle : comment Dieu pourrait-il pardonner des actes qu’il a Lui-même condamnés car c’est un Dieu Jaloux et soucieux du culte de latrie qu’on doit à chacune des trois personnes de la Sainte Trinité ? Tout sacrilège, toute profanation des saintes espèces mérite la mort et la damnation éternelle. Ceux qui s’en sont rendus coupables ont toujours été punis avec la plus grande rigueur même si parfois il y a un décalage dans le temps. Malheur à ceux qui n’ont aucun esprit de repentance ! Ils boivent leur propre condamnation.

      Alors dans notre temps de la fin très troublé où la plupart des âmes sont désorientées, aveuglées et trompées par un clergé prévaricateur et/ou invalide, Dieu a voulu qu’il n’y ait pas un maximum d’âmes qui se perdent à cause de ce qui touche au sacré, au Saint des Saints.
      C’est pourquoi, je le répète, j’y vois, dans cette invalidité de tous les faits et gestes de la secte, une ultime manifestations de la Miséricorde divine qui Seule peut tirer d’un mal inouï un bien pour les âmes ou du moins un moindre mal. Mais il arrivera un temps où l’abomination de la désolation réussira à abolir le Sacrifice perpétuel : alors la Miséricorde fera place à la Justice !

      Par contre, et je vais encore en choquer beaucoup, la Justice de Dieu sera beaucoup plus rigoureuse pour tous ces tradis ralliés ou non, qui savent objectivement qu’ils commettent des actes sacrilèges en utilisant des lieux profanés où les sacrements sont invalides et sacrilèges. Malheur à tous ceux qui en seront conscients, surtout s’ils sont prêtres ou évêques !!!
      Bon ! J’ai peut-être encore dit beaucoup de bêtises…alors j’attends vos critiques…pour faire des progrès. Merci.

      • Avatar
        Martial lien permanent
        juillet 30, 2013

         
        Charles, vous écrivez d’abord :
        En effet Sa Justice s’exerce implacablement par l’absence de toute grâce sanctifiante que ne peuvent donner des sacrements et des rites non catholiques…voire démoniaquement infestés. Ainsi tous ces fidèles ne feront pas leur salut par ces canaux ordinaires d’”Eglise”.
         
        et plus bas :
         
        “Alors dans notre temps de la fin très troublé où la plupart des âmes sont désorientées, aveuglées et trompées par un clergé prévaricateur et/ou invalide, Dieu a voulu qu’il n’y ait pas un maximum d’âmes qui se perdent à cause de ce qui touche au sacré, au Saint des Saints”
         
         
        Ce sont bien ces deux bouts de la chaîne qu’il faut tenir. Ce que ne font pas les deux forces d’erreur qui minent l’Église depuis ses débuts, et que l’on observe à l’œuvre chez les “traditionalistes” et les « sédévacantistes”.  

  6. Avatar
    Vinkentios lien permanent
    juillet 30, 2013

    Nous vivons dans les derniers temps. Le châtiment viendra !

  7. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    juillet 30, 2013

    En effet on peut voir comme une grâce le fait de ne pas communier de ne pas recevoir la grâce Sacramentelle …. pour ne pas la profaner par des sacrilèges.

    Car le sacrilège est une chose bien terrible comme vous le dites, qui est parfois punie plus tard (temps de conversion) parfois instantanément : justice immanente.
     
    Que n’ai-je pas milles craintes, qui peuvent aussi être pour partie scrupule, à l’idée de faire une confession ou une communion sacrilège … quel malheur que de les accumuler et ainsi d’augmenter le “brouillard” et les épaisses ténèbres et finir … très mal.

    Donc oui, il y a une “grâce” de Dieu qui permet d’éviter le sacrilège, quoi que pour ceux qui n’auraient aucune connaissance minimale (comme à peu près 99 % des conciliaires) il n’y aurait que péché matériel, ou ignorance affectée.

    Mais je constate aussi que de nombreuses personnes comme Alain Soral, Dieudonné, Salim Laibi, et bien d’autres, qui ne sont pas “tradis”, ne communient donc fort logiquement pas.
    Et si on peut regretter qu’elles ne soient pas (encore ?) Catholique, il est salutaire de remarquer que leur absence de communion à des messes una cum sacrilège / profanation du saint Canon, leur évite l’aveuglement châtiment de ce milieu, aveuglement châtiment collectif et général, qui n’exclut pas des heureuses exceptions confirmant la règle.

    De fait ils ont, par leur intention droite, leur obéissance à la loi naturelle inscrite en chacun même non transcendée, des grâces de discernement sur certains points, et une grande “liberté” n’étant pas pris dans le piège sectaire d’une frat, d’un institut rallié, d’un IMBC ou autre …

    C’est là qu’il nous faut tourner nos regards.

    Qu’en pensez vous ?

    • Avatar
      juillet 31, 2013

      Soral ou Dieudo… Ils peuvent nous faire passer de bons moments à cause de leurs propos sur le peuple élu et sur leurs attaques envers le système. Il faut de plus leur reconnaître un courage certain. Après, il n’y a pas de quoi s’enthousiasmer non plus. Ne pas se faire avoir par la forme. Car le fond reste tout de même très insuffisant.
      Soral, avec sa réconciliation nationale entre les français de souche (issus d’une civilisation qui était encore il y a peu catholique) et les musulmans, est complètement hors des clous. C’est non seulement mêler l’erreur à la vérité mais c’est aussi introduire le loup dans la bergerie. C’est la destruction de la vraie civilisation. Soral, qui ne renie en rien son passé libertaire (“punk” comme il s’autoproclame), est trop intelligent pour ne pas savoir que l’Islam est l’ennemi héréditaire de la religion catholique.
      Quant à Dieudonné, il ne peut s’empêcher à chaque spectacle de lancer des piques sur la religion catholique. Il y aurait de vrais curés et évêques, ceux-ci interdiraient à leurs ouailles d’assister aux spectacles de Dieudonné. Il est vrai aussi qu’avec de vrais curés et évêques, Soral et Dieudonné seraient peut-être de vrais catholiques.

      Quelques quenelles bien senties contre le Crif ou la Licra ne doivent pas nous faire oublier que l’ennemi de notre ennemi n’est pas forcément notre ami. Quelques bonnes analyses ne doivent pas nous faire oublier les énormités que ces deux personnes profèrent dans quasiment chacune de leurs vidéos.
      Prions pour leur conversion…
      Et n’oublions pas de chanter à tout jamais : “Shoah Shoananas…” :lol:

  8. Mata
    juillet 31, 2013

    Cher tous, inutile de revenir sur ces JMJ mondaines, elles ont été assez éloquentes, je ne les ai pas suivis parce que ce flot d’immondices ne m’intéressait pas. Maintenant loin de moi de critiquer tous ces moutons.
    Premièrement ils ne savent pas ce qu’ils font ; leur pseudo clergé est un cloaque d’impureté, même parmi les “cardinaux” et “évêques” et surtout à peine 8 ans en arrière pour les premières JMJ de Ratzinger j’étais en train d’idolâtrer avec toute cette masse non catholique en Allemagne. Pitoyable je croyais même que c’était un aperçu du Royaume 8O (Oui à quel point on peut tomber aussi bas dans le modernisme).
    Mais paradoxalement quand je relis ma vie, ma conversion, le Bon Dieu s’est servi de ces JMJ pour me conduire à la Foi Catholique incorruptible et véritable. Mais Shhhhhhhhh pas trop fort ne le dites pas à Fert Fert Fert, il va dire que cela appuie ce qu’il disait sur Notre Futur Roi de France :D (Clin d’œil a ceux qui suivent les commentaires des derniers mois).

  9. Jean-Marie de la Salle
    Jean-Marie de la Salle lien permanent
    juillet 31, 2013

    Cher Charles et Cave ne Cadas
     
    René n’est pas optimiste, ni pessimiste il a juste une vue parfaitement clair de la situation, à part les États-Unis mais cela est du à la superficie. Nous sommes le pays avec le plus de centre non una cum alors oui c’est très inégal et mal reparti sur le territoire mais j’ai appris des conférences de Doctrine de M. l’abbé Lafitte que l’égalité était un leurre, elle est quasi inexistante.
    C’est bien un mal français de se plaindre pour “quelques kilomètres” ou pour “une messe par mois”. S’il vous plait je sais que la situation est catastrophique puisque après vient la question de la qualité des clercs. Il nous faut souffrir, faire des sacrifices expier les péchés des aïeux et les nôtres. Cependant Rendez grâce au Bon Dieu d’être en France et d’être antiliberal parce que c’est “facile” d’être contre la secte apostate, contre Vatican II mais combien sont antiliberaux hors de France ???? Au Royaume-Uni, à part ma pauvre personne il n’y en a pas, aux États-Unis à ma connaissance il n’y en a pas, faites le tour dans les pays à catholiques non una cum et vous aurez vite fait le tour du nombre de ceux qui y voient clair. 

    Le monde vit des heures sombres, je ne sais pas combien de temps encore la Sainte Vierge va retenir la main de son Divin Fils mais un exemple que cela peut aller vite.
    Berne-gogo (qui en a berné jusqu’à trois millions parait-il) a dit à son retour dans l’avion, je l’ai entendu sur Euronews – la chaine d’information diabolique de Bruxelles –, qu’en gros, il ne se permettait pas de juger les invertis, il n’y a pas de problème avec cette orientation, il ne faut pas les marginaliser mais les intégrer à la société. Voici un article qui résume sa pensée – si on peut dire qu’il pense. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pape-francois-si-une-personne-est-gay-et-cherche-le-seigneur-qui-suis-je-pour-la-juger_1269919.html
     
    L’automne avec ce gogo sera chaud faudra surveiller ses reformes.
     
     

  10. Jean-Marie de la Salle
    Jean-Marie de la Salle lien permanent
    juillet 31, 2013

    Encore moi ! Un exemple connu : les Pères de Traditio ; je sais qu’ils comprennent le Français, tant pis. Ils sont hérétiques, ils ont une mauvaise compréhension proche de celle de leur ami de la F$$PX à propos de l’infaillibilité pontificale qu’ils disent très restrictive et le pompom, ils disent que beaucoup de papes ont dit des hérésies et qu’ils ont été corrigés.
     
    C’est triste.
     
    A Reader Asks: “To Be Catholic, Must One Accept as Infallible”
    “The Administrative Decisions of a Pope?”
    From: Luis
    I recently saw the following statement published: “To be Catholic, one must accept as infallible the doctrinal teaching authority of a pope, but not necessarily the administrative decisions of a pope, especially if those decisions are contrary to established Catholic Tradition.” Is this assertion true? If so, can liturgical changes be considered administrative?
    The TRADITIO Fathers Reply.
    The doctrine of infallibility most certainly does not pertain to the administrative decisions of a pope. There are all too many admittedly fallible administrative decisions in Church history to make the opposite contention laughable!
    Even most traditional Catholics have an incorrect understanding about what the decree about infallibility from the First Vatican Council specifies. They make it almost so broad that if a pope should sneeze, he would be making an infallible pronouncement! To the contrary, the true definition of infallibility is quite narrow, including this overall limitation:

    Neque enim Petri successoribus Spiritus sanctus promissus est, ut eo revelante novam doctrinam patefacerent, sed ut eo assistente traditam per apostolos revelationem seu fidei depositum sancte custodirent et fideliter exponerent. (Constitutio Dogmatica Prima de Ecclesia Christi [Pastor Aeternus], cap. 4, “De Romani Pontificis Infallibili Magisterio”)
    [For the Holy Spirit was promised to the successors of Peter not so that they might, by His revelation, make known some new doctrine, but that, by His assistance, they might religiously guard and faithfully expound the revelation or Deposit of Faith transmitted by the Apostles.]

    Not even every doctrinal teaching of a pope is, of necessity, infallible. Only a very narrow category. Several popes have taught heresy in the past and have had to be formally corrected. For further information, click on POPELIM.TXT: Limitations of Papal Authority to Change Sacred Tradition, From the Writings of Roman Catholic Popes, Councils, Saints, and Theologians.
    The New Order changes to the Mass are not invalid because they are administrative, but because the Sacred Liturgy pertains essentially to the realm of Sacred Tradition, and no pope can change its essence, which is tantamount to changing Catholic doctrine. This Catholic and Apostolic teaching was confirmed by the dogmatic Council of Trent. From the time of the Apostles and the Apostolic Fathers, only minor changes have been made, and most of these were additions, rather than changes or subtractions.
    In the case of the Sacred Canon, the central part of the Holy Sacrifice of the Mass, that is, the sacrificial action, the form has remained unchanged since as early as the second century, and the true Church has considered it a sacrilege to touch that Canon, which has come to us from the Apostles and Apostolic Fathers. The New Church of the New Order committed that sacrilege, in a very radical way, in 1967, after adopting heretical Protestant models denying the priesthood, the sacrificial nature of Christ’s death on the Cross, and the Sacramentality of the Mass, which invalidated the intention of the Novus Ordo service.
     

    • Avatar
      juillet 31, 2013

      Lire le petit livre de Mgr de Ségur “Le dogme de l’infaillibilité”.
      Également le livre du Père Gallerani “De l’infaillibilité pontificale”.
      Ces deux ouvrages, faciles à lire, vous réconforteront sur le dogme de l’infaillibilité et vous démontreront que la FSSPX mais aussi les fameux “Fathers” de Traditio racontent n’importe quoi.
      NB : Ces deux livres sont disponibles aux “Éditions Saint Remi”.

  11. Remy Louis-Hubert
    Remy Louis-Hubert lien permanent
    juillet 31, 2013

    L’éclipse avance et arrive au plus noir.
    Heureusement elle ne s’arrête pas et la lumière ET la chaleur reviendront.
    Entre temps nous allons subir la justice de Dieu.
    Elle sera semblable à :
    http://www.a-c-r-f.com/documents/Dom_GERANGER_Le-Sac-de-Jerusalem.pdf
    http://www.a-c-r-f.com/documents/G.GRANDJEAN_La-destruction-de-Jerusalem.pdf
    à méditer. Les catholiques furent intégralement protégés.
    On en reparlera.

  12. Charles
    Charles lien permanent
    juillet 31, 2013

    “Les catholiques furent intégralement protégés.” Que Dieu vous entende cher Louis-Hubert !
    Puisse-t-il nous conserver la foi intégrale  afin d’être catholiques ou de nous la redonner, par Sa grâce, afin que nous puissions le  redevenir !

  13. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    juillet 31, 2013

    Ce qui importe c’est de garder la Foi jusqu’au bout et, nous devons y passer de l’offrir pour la conversion d’un proche, ami ou ennemi.

Les commentaires sont fermés.