Aller au contenu

Toujours bon à se rappeler

2014 décembre 3

 

Notre ami Édouard-Marie Laugier me fait passer ce ce petit texte :

Il s’agit d’un texte lu sur un vieux Calvaire flamand de 1632.

Je suis la Lumière
Et vous ne me voyez pas
Je suis la Route
Et vous ne me suivez pas
Je suis la Vérité
Et vous ne me croyez pas
Je suis la Vie
Et vous ne me recherchez pas
Je suis votre Maître
Et vous ne m’écoutez pas
Je suis votre Chef
Et vous ne m’obéissez pas
Je suis votre Dieu
Et vous ne me priez pas
Je suis votre grand Ami
Et vous ne m’aimez pas

Si vous êtes malheureux,
Ne me le reprochez pas.

 

Merci, Édouard-Marie Laugier.

 

5 réponses
  1. Ludovicus lien permanent
    décembre 3, 2014

    Voilà qui fleure bon le catholicisme. Tout est dit ou presque.

  2. Louis-Hubert REMY lien permanent
    décembre 3, 2014

    Oui mais surtout le catholicisme flamand qui plaît tant à notre ami Cave Ne Cadas

    ……Il est flamand !
     

    • décembre 3, 2014

      Ja! oorspronkelijk
       

      (Oui ! d’origine…)

       
      Mais Franc aussi avant tout !
       
      Mes ancêtres (à partir de ma 5è génération) étaient « Tournaisiens » (habitants de Tournai)…
      Tournai est une des plus vieilles villes de Belgique avec Arlon et Tongres. Elle a joué un rôle historique, économique, religieux et culturel important au sein du Comté de Flandre durant le Moyen Âge
       
      Clovis Ier (vers 466-511), roi des Francs (Ve siècle)… était « Roi de Tournai » avant de devenir notre Roi
       

      Clovis Ier roy crestien
      Clovis Ier roy crestien, par Jean Du Tillet. Recueil des rois de France. Portrait du XVIème siècle réalisée d’après le gisant de l’église Sainte Geneviève.

       

      Sous le nom de Tornacum, Tournai était une ville importante du nord de la Gaule à la fin de l’époque romaine…

      Le tombeau de Childéric Ier, père de Clovis, fut découvert à côté de l’église Saint-Brice :

      Le 27 mai 1653, un ouvrier qui travaillait à la démolition d’une maison longeant le cimetière de l’église Saint-Brice de Tournai mit au jour un caveau contenant de nombreux objets précieux : une épée d’apparat, un bracelet torse, des bijoux d’or et d’émail cloisonné avec des grenats, des pièces d’or, une tête de taureau en or et un anneau portant l’inscription CHILDIRICI REGIS (« du roi Childéric »), qui permit d’identifier la tombe.

      Païen, Childéric avait cependant l’avantage d’être le seul des rois barbares à ne pas être arien, ce qui lui procura l’attention des élites locales et de l’épiscopat.
       

  3. Abenader lien permanent
    décembre 3, 2014

    Excellent, vraiment, ce texte. Merci cher Doudou !

  4. Ludovicus lien permanent
    décembre 6, 2014

    Le catholicisme est par nature et par essence universel.

Les commentaires sont fermés.