Aller au contenu

Rivarol interdit de vente à la librairie Notre-Dame de France !

2014 décembre 4

 

Depuis 2011, la librairie France-Livres a changé de nom, mais pas d’adresse. Elle est toujours située au 21 rue Monge, dans le 5e arrondissement de Paris, à deux pas de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet, et elle s’appelle désormais librairie Notre-Dame de France.

 

Rivarol interdit de vente à la librairie Notre-Dame de France

 

SOURCE – Rivarol – 4 décembre 2014

 


 

Voici ce que l’on peut lire dans le courrier des lecteurs de RIVAROL du jeudi 4 décembre 2014 (numéro 3166, page 2) :

De Bastien V. :

Rivarol Interdit de Vente à la Librairie Notre-Dame de France

Librairie Notre-Dame de France, ex "France Livres"

Je me permets de partager avec vous cette information qui me scandalise mais dont vous êtes peut-être au courant, c’est une suite logique des événements. Personnellement cela fait plusieurs mois que j’ai pris mes distances vis à vis de la Fraternité. « La librairie Notre Dame de France, rue Monge, a reçu l’ordre de l’abbé Bouchacourt de refuser dès maintenant la vente de RIVAROL et d’Écrits de Paris et de tout ce qui émane de RIVAROL. Cette décision est immédiate et définitive. Dans le processus de rapprochement, semble-t-il, inéluctable avec la Rome moderniste et de judaïsation parallèle de la Fraternité — rôle essentiel du milliardaire sioniste Maximilien Krah, grand financier de Tsahal et principal associé en affaires de Mgr Fellay, éviction du révisionniste Mgr Williamson et des prêtres les plus hostiles au judaïsme et au sionisme international (notamment les abbés Pinaud et Rioult), silence total sur la question juive et sur la notion de déicide dans les publications récentes de la FSSPX, cette décision n’est pas tellement surprenante. Il est reproché à RIVAROL de critiquer la FSSPX et notamment d’avoir critiqué l’abbé de La Rocque pour la suppression définitive des messes publiques à la mémoire de Franco et de José Antonio à Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Cette décision est bien triste d’autant qu’on peut acheter dans cette même librairie des ouvrages conciliaires et néo-païens sans que cela suscite la moindre difficulté. » (d’après le Forum Christus Vincit).

 

* * *

 

Rivarol.com

Cette information est exacte. Les personnes qui achetaient RIVAROL et/ou Écrits de Paris à la librairie Notre-Dame de France sise 21 rue Monge dans le Ve arrondissement de la capitale pourront soit se les procurer dorénavant dans les librairies parisiennes qui continuent à les vendre (Duquesne Diffusion, 27 avenue Duquesne, 75 007 Paris et la Librairie française 5 rue Auguste Bartholdi, 75 015 Paris), soit s’abonner à RIVAROL en profitant par exemple des prix réduits dans le cadre des abonnements de Noël : 100 euros pour un an pour RIVAROL ; 140 euros pour un an en s’abonnant à la fois à RIVAROL et à Écrits de Paris, chèque à l’ordre des Éditions des Tuileries ou paiement possible par Paypal via notre site Internet « www.rivarol.com ». Nous prions ces acheteurs au numéro de bien vouloir nous excuser pour le désagrément ainsi occasionné même s’il n’est pas de notre volonté. Jérôme Bourbon.

 

4 réponses
  1. charles
    charles lien permanent
    décembre 4, 2014

    Ne cherchons pas bien loin, chers amis, le seul et véritable crime de Rivarol ce n’est pas tant de faire écho aux messes supprimées définitivement ou aux critiques envers la FSSPX, mais de relayer et d’approuver ce qui, pour tous ces gens là, mène plus sûrement et directement en enfer que le libéralisme, le modernisme et même Vatican d’EUX :  le « sédévacantisme » !!!!!!!!!! (= cathos semper idem)

    C’est le crime absolu et inexpiable……voire irrémissible en ce monde comme dans l’autre !… Celui qui ne pardonne pas et vous met au ban de toute la bonne société cléricalo-traditionalo-conformiste !…http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Je suggère aux plus téméraires et politiquement/religieusement incorrects  d’entre nous qui, par le plus grand des hasards (of course!!!), passeraient dans le quartier et devant cette librairie, d’y entrer et de demander avec la plus grande ingénuité possible  un exemplaire de Rivarol… Si l’on multiplie cette démarche par quelques dizaines voire centaines (rêvons !), cela finira par agacer les tenanciers du lieu…qui iront (peut-être)  se plaindre et geindre dans les plis des soutanes de St Nicolas du Chardonnet ! Et puis rien n’empêche le quidam irrévérencieux , essuyant un refus poli mais glacial, de s’essayer à un petit numéro sur place, sorte de « one man show » hystérique…afin d’édifier les bons et pieux « fidèles fraterneux » ou pas,  qui eux aussi se trouveraient là un peu par hasard !   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Que voulez-vous…en « enfer » (sédévac) , on se distrait comme on peut !!!   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
     

  2. Cave Ne Cadas
    Cave Ne Cadas lien permanent*
    décembre 4, 2014

    Johan Livernette nous fait savoir par eMail que ses livres ainsi que ceux de Laurent Glauzy sont aussi « bannis » à la “librairie” « Notre-Dame de France »

    Bonjour,
    pour information, les livres de Laurent Glauzy et moi-même sont aussi indésirables (depuis peu pour Laurent) à Notre-Dame de France alors que ceux des juifs Jean Robin et Jean Sevilla sont sur l’étalage dès qu’on entre dans la librairie.
    Cordialement.
     
    Johan Livernette

  3. charles
    charles lien permanent
    décembre 4, 2014

    Qu’Est-ce que je vous disais !!!!!! Nullam partem avec tous ces « sans issue » (faute d’être « sans dents » !! hi !) ainsi que tous leurs « valets extérieurs« ……http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    Si ça ne nous sert pas de leçon, alors il n’y a plus qu’à désespérer……http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    …non…je plaisante…

    SURSUM CORDA !!!
     

  4. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    décembre 6, 2014

    Soyons sérieux et honnêtes, celui qui veut en finir avec le « Lefebvrisme » est éliminé par les lefebvristes, quoi de plus normal ?

Les commentaires sont fermés.