Aller au contenu

LITANIES POUR UN CAUCHEMAR

2013 février 22

Suite à l’Ultimatum de Rome à la Fraternité St Pie X« Au début du mois de janvier, Mgr Müller a envoyé à Mgr Fellay une lettre co-signée par Mgr di Noia qui donne jusqu’au 22 février pour accepter le préambule revu le 13 juin dernier, avec les trois modifications imposées. À défaut, Rome démarchera chaque prêtre de la FSSPX. » — le site Avec l’Immaculée a lancé le 14 février 2013, une “Contre-attaque” sous la forme d’une neuvaine à St Pierre…

Notre confrère Argentin Radio Cristiandad en a repris « Le GREC, neuvaine à St Pierre, 8ème jour » :

À une note parue dans « Avec l’Immaculée », nous avons apporté quelques modifications et ajouté des paragraphes qui, à notre sens, la rendent beaucoup plus prémonitoire et intéressante à un moment où il semble que ceux qui élaborent la Prélature tant convoitée travaillent avec courage et contre la montre.

Nous avons traduit ce texte qui est un vrai petit bijou d’ironie vacharde !…

LITANIES POUR UN CAUCHEMAR

 

À une note parue dans « Avec l’Immaculée » [1], nous avons apporté quelques modifications
et ajouté des paragraphes qui, à notre sens, la rendent beaucoup plus prémonitoire et intéressante à un moment où il semble que ceux qui élaborent la Prélature tant convoitée travaillent avec courage et contre la montre.

 

 

Commençons à nous préparer. Profitons de ce Carême pour nous adapter peu à peu à la situation nouvelle. En ce temps de prière, de pénitence et de mortification, Monseigneur Fellay et Monseigneur Di Noia se sont attachés à nous donner des éléments suffisants pour que nous puissions accumuler des grâces spéciales au moyen de pratiques ascétique extrêmement dures. Grâce à eux, nous autres TRADIS pouvons nous soumettre à des épreuves meilleures que celles procurées par le simple jeûne et la simple abstinence. Nous pouvons nous immerger dans une atmosphère de rêve. Nous pouvons même mortifier notre esprit… Que dis-je, le mortifier ? Beaucoup plus que cela !… Nous pouvons aller jusqu’à le TORTURER en nous préparant au cauchemar qu’ils nous réservent.

Pour Mgr Fellay, les hérétiques conciliaires sont des catholiques. C’est pourquoi la Fraternité Saint-Pie X a pris part aux travaux du GREC, qui, comme son nom l’indique, ne se compose que de catholiques (GREC : « Groupe de Réflexion Entre Catholiques »). Il est vraiment réconfortant de penser à ces réunions où des catholiques parlent entre eux, de savoir qu’un hérétique peut être un catholique. Au GREC, il y a même d’anciens membres de la Fraternité Saint-Pie X qui, il y a un certain temps déjà, sont passés au modernisme, comme l’abbé Laffargue. Cela a permis des retrouvailles entre anciens compagnons d’aventures, facilitant ainsi les choses.

Mgr Fellay et Mgr Di Noia sont d’accord sur de nombreux points. Les opposants forcenés à tout accord, excités comme toujours, nous assomment à longueur de journée avec l’œcuménisme, la liberté religieuse, la question liturgique et bien d’autres choses encore, mais dans leur obstination, ils oublient de voir tout ce que nous avons en commun avec les conciliaires, par exemple des questions cruciales comme le culte de la Vierge Marie ou celui des saints. Il est donc opportun et nécessaire d’en finir avec cet esprit de division au sein de l’Église. Car cet esprit est fort peu surnaturel !

Bien qu’on puisse lire beaucoup de plaisanteries à cet égard sur l’Internet et les blogues, nous tenons à apporter notre pierre à l’édifice : je suis certain qu’au GREC, on commence les réunions en récitant une prière, par exemple une dizaine du Rosaire, sans doute celle des « Mystères Lumineux ».

 

Arrêtons-nous donc un instant pour réfléchir et prier…

Nous proposons la récitation de ces litanies qui, à notre avis, sont bien meilleures :

 

estampita-265benedictoxvi-a

Saint Jean XXIII, priez pour nous.

Sant Pie X, priez pour nous.

Saint Jean-Paul II, priez pour nous.

Saint Pie V, priez pour nous.

 

Vertus héroïques du Pape Paul VI, protégez-nous.


PRIONS : Lorsque nous méditons le geste récent de notre Saint-Père Benoît XVI, accordez-nous, Seigneur, la grâce d’assumer nos limites pour qu’arrivés à ce point, nous abandonnions toute attitude réfractaire et empruntions ce chemin d’unité en nous appuyant sur nos points communs.

Amen – Ainsi soit-il

 

 

 

            Nota bene : On peut toujours éviter les paroles cassantes et catégoriques qui sont blessantes pour les participants de ces réunions, afin de ménager les sensibilités. Mais il n’est pas possible pour autant de choisir ses saints en disant : « Celui-ci, nous allons le prier ensemble, mais pas celui-là, car nous ne sommes pas d’accord avec sa canonisation ». À moins que Mgr Fellay, dans son protocole ultrasecret du 13 juin 2012, et grâce à sa prudence coutumière, ait obtenu non seulement le choix exclusif du rite de la Messe, mais aussi celui du culte des saints. De la sorte, nous serons à l’abri d’un tel cauchemar derrière les murs de la Prélature, dont les portes auront été fermées sur nous à double tour par ce protocole d’airain.

Nous pourrions ainsi n’appliquer que notre propre règlement, ne célébrer que notre propre messe, ne vénérer que nos propres saints, etc, etc. Tout cela serait en vigueur uniquement dans le périmètre de la Prélature. Ainsi nous retrouverions-nous plus ou moins comme une tribu d’Indiens dans sa réserve… avec, bien entendu, quelques rêves de RESTAURATION en tête…

Et en définitive, nous connaîtrions le même sort qu’elle.

 

***

Traduction : CatholicaPedia.net
que notre traducteur soit ici encore remercié…

Source : http://radiocristiandad.wordpress.com/2013/02/21/osko-letanias-para-una-pesadilla/

 


 
[1] Avec l’Immaculée « Le GREC, neuvaine à St Pierre, 8ème jour » : http://aveclimmaculee.blogspot.fr/2013/02/le-grec-notre-tete-de-turc-neuvaine-st.html

 

2 réponses
  1. Edouard Marie Laugier
    Edouard Marie Laugier lien permanent
    février 23, 2013

    Communiqué de la Maison générale de la FSSPX

    Vatican : A propos de rumeurs diffusées dans la presse

    Ce jeudi 21 février 2013, au cours d’un point de presse, le P. Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, a déclaré au sujet de la Fraternité Saint-Pie X que « la date butoir du 22 février (pour une réponse de Mgr Bernard Fellay à la Congrégation pour la doctrine de la foi, NDLR), avancée par la presse, n’est que pure hypothèse, Benoît XVI ayant décidé de remettre la question à son successeur.

    Il est donc inutile d’attendre un règlement de la situation avant la fin de ce pontificat. »

    Sources : VIS – DICI du 21/02/2013

    http://www.laportelatine.org/maison/communiques/rumeurs_vatican_130221/rumeurs_vatican_130221.php

  2. Charles
    Charles lien permanent
    février 24, 2013

    Oui Edouard-Marie, il ne se passera rien avant un bon moment ! mais en ce qui nous concerne, toute cette agitation mondaine, médiatique et cléricale nous est par essence indifférente puisque Rome n’est plus dans Rome… et que par définition aucun règlement catholique ne peut venir de la secte apostate !

Les commentaires sont fermés.