Aller au contenu

L’hérésiarque “feeneyiste” Jérémie en remet une couche !

2014 septembre 16

 

L’hérésiarque “feeneyiste” Jérémie s’est fendu d’une nouvelle vidéo il y a quelques jours pour essayer de justifier l’injustifiable…

Avec sa voix de premier de la classe, le “petit pape de Genève” pontifie laborieusement pour faire croire au chaland qu’il a réponse (réfutation) au défit qui lui a été adressé !!!

À mourir de rire !

Jérémie

 

 

À l’intention des anti-Dogme (c’est nous d’après lui) et à celui qui hésite encore (le passant qui passe…)

 


 

 

défit

Jérémie réfute !

LOL

20 réponses
  1. Avatar
    David Bilger lien permanent
    septembre 16, 2014

    Surtout que celui ci fait un sophisme des plus grossiers, je cite (de mémoire) « c’est comme si on demandait aux anti dogmes de nous citer un seul texte condamnant le fait qu’il y ait 4 personnes dans la trinité ».

     

    C’est vrai que c’est absolument pareil, le magistère ordinaire et les enseignements des théologiens sont bourrés d’enseignement sur la quaternité

     

    Rien qu’avec ça je pense que tout est dit, ce type est un clown mais très dangereux car il profite de la situation difficile de nous autres (courir après les sacrements, devoir se méfier de tout ce qui est dit, être abhorré de tous, être isolé etc…) pour nous chanter ses berceuses et nous endormir.

     

    La meilleure chose que je retiendrai de mes entretiens avec lui c’est quand je lui ai demandé comment Saint Thomas D’Aquin pouvait être un infâme anti dogme du salut (selon lui) et à la fois être Saint donc au ciel. Il a jamais répondu, je crois que ça a dû buggé dans son cerveau (error 404, pas de d’informations Dimond-iennes enregistrées dans la base de données), ça prouve également qu’il a perçu les limites de sa doctrine et qu’il est en état d’ignorance affectée (au for externe bien sûr, le for interne n’étant pas de mon ressort).

     

    En parlant de ça on peut souligner que c’est l’une de leurs grandes erreurs, ne faire aucune distinction entre for interne et for externe, c’est même la source de leurs hérésies (corrigez moi si je me trompe).

     

    Comme vous l’évoquiez fort bien dans un de vos articles, leur devise c’est n’étudiez pas le catholicisme dans les livres et/ou documents de l’Église, n’allez pas voir de prêtres semper idem, on va se charger de vous.
     

    • Cave Ne Cadas
      septembre 17, 2014

      Mon cher David, pour un converti de « fraîche date » et semper idem de raison… vous me semblez “bien affûté” !!!
       
      Continuez comme cela, votre travail porte ses fruits !!!
       
      Bien venue ! parmi les Amis du Christ Roi de France

       

      • Avatar
        David Bilger lien permanent
        septembre 17, 2014

        Bien cher Cave Ne Cadas,

         

        Je vous remercie grandement de votre considération, toutefois mon mérite n’est pas bien grand sur le sujet.

         

        Comme je l’ai dit précédemment j’ai été tenté à plusieurs reprises par le feeneyisme, c’est même avec eux que j’ai commencé à me mettre en activité dans le sédévacantisme, sans savoir qui ils étaient vraiment, à l’époque j’écoutais les cours de catéchisme de l’abbé Lafitte et puis je suis tombé sur les vidéos feeneyistes et leur site. Voyant le succès de l’abbé Lafitte je me suis dis qu’il valait mieux éviter de lui rajouter une charge de travail surtout lorsqu’il y avait un laïc semblant affirmé dans la foi et j’ai donc beaucoup échangé avec Jérémy, c’est même moi qui l’ai envoyé vers l’abbé Lafitte en lui certifiant que c’était un prêtre impeccable sur la doctrine.

         

        Suite à ça, l’abbé Lafitte a été contacté électroniquement par Jérémy et il a expliqué dans son cours de catéchisme qui était les feeneyistes et Jérémy m’a retransmis les mails échangés avec l’abbé Lafitte, et je me suis donc éloigné de ce dernier.

         

        Mais j’ai continué a échanger régulièrement avec Jérémy suite à des tentations régulières de tout simplifier à l’extrême et de m’enfermer dans une bulle de frustration à cracher sur tout le monde en ruminant ma haine.

        On s’est donc beaucoup confronté avec Jérémy, ce qui nous a amené à nous échanger des pages de « gentillesses » et j’ai beaucoup discuté du feeneyisme avec des prêtres et laïcs semper idem qui m’ont beaucoup aidé à ne pas tomber dans leurs filets et à garder le bon cap (dont mon cher ami Édouard Marie avec qui je n’ai pas toujours été très juste )

        Comme on nous l’enseigne souvent, il n’est pas rare que Le bon Dieu permette un mal pour qu’un plus grand bien en ressorte, et je suis donc vacciné contre le feeneyisme mais non pas à cause de mon travail mais de mes faiblesses.

        Le bon Dieu est fidèle et ne laisse jamais s’égarer ses brebis qui le cherche avec bonne volonté.

        Benefacientes benedicti +
         

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      septembre 17, 2014

      En parlant de ça on peut souligner que c’est l’une de leurs grandes erreurs,ne faire aucune distinction entre for interne et for externe, c’est même la source de leurs hérésies (corrigez moi si je me trompe).

      Parfaitement !
      Un de leurs disciples affirmant par ailleurs que je cite, « si un catéchumène meurt avant de recevoir le saint baptême il se damne … en effet Dieu le fait mourir parce qu’il n’était pas sincère dans sa démarche »

      Il part donc du postulat qu’il peut déterminer la sincérité du catéchumène par le fait que Dieu le ferait mourir avant son baptême donc l’expédierait selon sa propre logique, en enfer.

      Ah ! ils ne sont pas juifs pour rien avec un « dieu » (oui mais pas le nôtre) si cruel.
       

      • Avatar
        David Bilger lien permanent
        septembre 17, 2014

        C’est exactement ce qu’il m’a fait comprendre quand je lui ai posé la question Édouard Marie, d’ailleurs c’est un peu paradoxal car il me conseillait justement de me faire baptiser très vite mais à côté de ça il me disait que si un catéchumène meurt avant son baptême c’est parce qu’il n’est pas sincère dans sa démarche.

         

        Donc en gros lis très très vite le catéchisme et fait toi baptiser par le premier venu (il m’a clairement notifié que je pouvais me faire baptiser par n’importe qui) parce que si tu meurs avant tes chances de salut sont nuls.
         

        • Edouard-Marie Laugier
          Edouard-Marie Laugier lien permanent
          septembre 17, 2014

          Au final non seulement ils jugent au For Interne et de façon purement gratuite qu’un catéchumène qui décède avant le Baptême reçu de manière ordinaire (mais avec le BAPTÊME DE DÉSIR) ne serait pas sincère, ce qui est abjecte et complètement insensé.

           

          Mais en plus ils « oublient » que l’Église demande un temps MINIMUM pour se préparer au Baptême, pour éprouver la conversion. Il faut bien un an ou deux.
          Le Bon Dieu demanderait donc, par Son Église, un délai de réflexion, tout en ayant Lui seul le moyen de faire tomber « l’épée de Damoclès » sur ce malheureux catéchumène « impie ».

          Quelqu’un de pas sincère du tout peut très bien se dépêcher de recevoir le Baptême, et quelqu’un de sincère éprouver sa conversion.

          Cher David, nos informations se recoupent dans le même sens … http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

          Au final Dieu seul décide ou non du temps donné au catéchumène et il n’existe aucune règle en la matière.
           

  2. Avatar
    septembre 17, 2014

    L’orgueil et l’agressivité de l’hérétique, c’est typique.

    Aucune argumentation solide, juste du sophisme et de l’attaque ad nominem.

    Sainte Emérentienne, priez pour eux !

     

  3. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 17, 2014

    Beaucoup de promesses de réfutations en détail dans cette vidéo… Il va donc falloir attendre encore un peu pour avoir le (dé)plaisir de lire les vaticinations de ces messieurs…

    Car enfin, dans cette vidéo, le petit « pape de Genève » (ou grand initié talmudique ?) n’apporte aucune réfutation sur le fond et botte en touche tout au long de ses fausses démonstrations !

    On appréciera tout particulièrement la fameuse Trinité en quatre personnes ! Si le sujet n’était pas aussi blasphématoire, il serait permis de rire à gorge déployée !…..

    On remarquera qu’à travers toutes ces offensives, et bien au-delà de nos misérables personnes, que c’est TOUJOURS le magistère de l’Église qui est attaqué !

    Cela répond à un but bien précis, avec des conséquences bien précises……

    Je vous laisse méditer…… http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
     

  4. Cave Ne Cadas
    Cave Ne Cadas lien permanent*
    septembre 17, 2014

    Le RIDICULE, ne tue pas…

     

  5. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    septembre 17, 2014

    Qui de sensé peut encore croire aux hérésies grossières des frères démons, et de leurs fils spirituels helvètes, Jérémy, David et Jonathan ?

    Ne serait-ce que par l’orgueil imbuvable avec lequel ils s’expriment, inversement proportionnel à leur absence complète de sens Catholique. Sans parler de leur intonation ridicule qui est semblable à celle de gourous, ils en sont, qui tend à « imposer » plus qu’à proposer leurs stupides hérésies.

    Ces gens là sont réussiront à piéger leurs victimes en assénant leurs absurdités de façon répétés et bornés à des personnes qui n’ont pas une once d’intelligence ou à défaut qui sont d’une grande paresse intellectuelle et qui ont besoin d’être pris par la main.

     

    C’est vraiment honteux d’adhérer à leurs salades.
     

  6. Avatar
    Bridget lien permanent
    décembre 2, 2014

    Je prends connaissance de ces échanges concernant notamment le site de lafoi.fr et me retrouve quelque peu désemparée, je pensais en effet qu’il était particulièrement bien étayé et construit.   Je constate en lisant votre blog qu’il serait en hérésie – aussi.   Je cherche depuis déjà pas mal de temps, épluchant des pages et des pages de sites web et comme il y a tout et son contraire, je me dis que le malin est bien fort actuellement et que l’Église Catholique terrestre bien mal en point.   Ne sachant plus vers quel saint me vouer, je vais tout simplement me fier à la stricte lecture de la Bible, au moins je ne serai point « séduite » ailleurs.   Le site des frères Dimonds me semblait également correct…mais d’après vous ce n ‘est pas le cas.   Finalement qu’est ce qui me prouve que vous n’êtes pas vous mêmes en hérésie…rien. Enfin, ces échanges, moqueries et joutes diverses ne relèvent pas vraiment la saveur.

     

    • Cave Ne Cadas
      décembre 2, 2014

      Attention ! chère Bridget…
       
      « la stricte lecture de la Bible » tel un (une) luthérien ou un (une) réformé… peut amener à l’interpréter de façon personnelle !!!
      Ils font une lecture qui replace le texte dans le contexte de l’époque… puis cherchent à l’interpréter de façon personnelle, en le mettant en dialogue avec leur vie actuelle, leur situations personnelles…
       
      L’Église ne permet la lecture de la Bible, que lorsqu’elle est publiée avec des notes tirées des Saints Pères ou d’autres auteurs savants et catholiques.
       
      L’Église a toujours été contre une lecture scientifique de la Bible. L’Église souligne que l’exégèse scientifique a pour résultat de provoquer la perplexité et le doute sur d’innombrables points qui, jusqu’alors, étaient admis paisiblement ; qu’elle pousse certains exégètes à prendre des positions contraires à la foi de l’Église sur des questions de grande importance, comme la conception virginale de Jésus et ses miracles, et même sa résurrection et sa divinité…
       
      Il est arrivé à l’Église d’interdire la publication, la lecture ou la possession de certaines Bibles pour des motifs légitimes ; par exemple, si la traduction était mauvaise (auquel cas ce n’était plus la Parole de Dieu mais des paroles d’homme) ou si le texte n’était pas annoté. En effet, la Bible est un livre recelant de nombreuses subtilités et il n’est pas toujours facile de la comprendre. Il est remarqué que la Bible livrée « toute crue » entre les mains de n’importe qui sans autres explications causait plus de mal que de bien ; nous le voyons par l’infinie série de dénominations protestantes ainsi que par les nombreuses catastrophes et dérives (anarchie, révoltes, meurtres, pillages) causées par « la Bible seule ». Il est donc arrivé que pour des motifs graves, l’Église interdise de lire la Bible de manière extrêmement limitée dans le temps, dans l’espace et pour éviter des maux plus grands.
       
      Le pape Pie IV, en 1564, défendit, par la quatrième règle de l’Index, la lecture de la Bible en langue vulgaire.

      Comme l’expérience prouve, dit cette règle de l’Index, que si l’on permet indistinctement la lecture de la Sainte Bible, il en arrivera par la témérité des hommes plus de mal que de bien, il dépendra de la discrétion de l’évêque de pouvoir accorder, sur l’avis du curé ou du confesseur, la lecture d’une version de la Bible en langue vulgaire.

      Sixte V et Clément VIII agirent de même. Le pape Benoît XIV, en 1757, spécifia quelles étaient les versions permises.

      Les versions de la Bible vulgaire, dit-il, ne doivent être permises que lorsqu’elles sont publiées avec des notes tirées des Saints Pères ou d’autres auteurs savants et catholiques.

      Pie VII adressa, le 28 juin 1816, à l’archevêque de Gnesne, métropolite de Pologne, la bulle suivante :

      Je déclare que les associations formées dans la plus grande partie de l’Europe, pour traduire en langue vulgaire et répandre la loi de Dieu, me font horreur, et qu’elles tendent à renverser la religion chrétienne jusque dans ses fondements, qu’il faut détruire cette peste par tous les moyens possibles, et dévoiler les machinations impies de ces novateurs, en prévenant le peuple contre de telles embûches, dressées pour les précipiter dans une ruine éternelle.

      Léon XII, dans son Encyclique de 1824, s’exprime ainsi :

      L’iniquité de nos ennemis a fait de tels progrès, qu’outre le déluge de livres pernicieux et par eux-mêmes funestes à la religion, ils s’efforcent de faire tourner au détriment de la religion même les saintes lettres qui nous ont été données pour son affermissement.

      Vous n’ignorez pas, vénérés frères, qu’une Société généralement dite biblique, s’en va audacieusement de par le monde entier, et au mépris des Saints Pères, en opposition au décret si connu du Concile de Trente, s’efforce, de toutes manières, et en concentrant toutes ses forces, de traduire ou plutôt de pervertir les livres sacrés dans la langue vulgaire de tous les peuples. Il faut donc vivement redouter de voir, comme on l’a déjà vu,… une interprétation perverse faire de l’Évangile de Christ l’Évangile de l’homme ou plutôt du démon.

      Pour écarter cette peste, plusieurs de nos prédécesseurs ont déjà promulgué des décrets. On y voit, par beaucoup d’emprunts soigneusement et sagement faits aux divines Écritures et à la tradition, combien cette invention pleine de ruse (vaferrimum) est nuisible à la foi et aux mœurs. Et nous aussi, en vertu de notre charge apostolique, nous vous exhortons, vénérés frères, à vous donner toute la peine possible pour détourner votre troupeau de ces pâturages meurtriers. Persuadez, suppliez, insistez en temps et hors de temps, multipliez la patience et l’instruction pour que vos fidèles, s’en tenant exactement aux règles de notre congrégation de l’Index, se persuadent bien que si on laisse les écrits sacrés se répandre indifféremment de côté et d’autre, il en résultera, à cause de la témérité des hommes, plus de mal que de bien.

      Le pape Grégoire XVI condamne les Sociétés bibliques, et, le 7 janvier 1836, il promulgue un décret rendu sur la proposition de la Congrégation de l’Index, dans lequel on lit ces paroles, qui précisent encore la règle de Benoit XIV :

      Les versions de la Bible dans la langue du peuple ne doivent pas être autorisées, à l’exception de celles qui auront été approuvées par le Siège apostolique, ou publiées avec des notes.

      En 1844, Grégoire XVI condamnait encore violemment les Sociétés bibliques.

      Pie IX, en 1846, accusa les Sociétés bibliques d’expliquer les Écritures dans un sens pervers. En 1864, il les condamna dans le Syllabus, et les rangea parmi les « principales erreurs de notre temps ».

      L’article IV du Syllabus a pour titre : Socialisme, Communisme, Sociétés secrètes, Sociétés bibliques, Sociétés clérico-libérales, et débute ainsi :

      Les fléaux (pestes) de ce genre ont été condamnés souvent et dans les termes les plus sévères dans l’Encyclique du 9 novembre 1846, dans l’Allocution du 20 avril 1849, dans l’Allocution du 9 décembre 1854, dans l’Encyclique du 10 août 1863.

      Pie IX a donc condamné les Sociétés bibliques au moins cinq fois pendant son pontificat.

      Le pape Léon XIII a renouvelé à ce sujet les prohibitions faites par ses prédécesseurs dans sa Constitution « Officiorum » du 6 février 1897, sous peine d’excommunication encourue ipso facto.

      « En résumé, nous a écrit M. l’abbé Hutin, la lecture des livres saints est interdite à tous, prêtres et fidèles, sous les peines les plus sévères (excommunication), à moins que la traduction en langue vulgaire ne soit accompagnée de notes empruntées aux Pères et commentateurs catholiques et approuvée par le Saint-Siège. Néanmoins il est permis aux prêtres et laïques studieux de lire la Bible même dans des versions non approuvées, à la condition qu’ils aient obtenu une permission de l’Index. Cette permission ne s’accorde que contre espèces sonnantes et trébuchantes et n’est valable que pour cinq ans ».

      Et l’abbé Hutin ajoute :

      « Il n’y a pas, en France, d’effort organisé au sein de l’Église romaine pour la diffusion des Écritures. Sans doute de nombreux prêtres intelligents et vraiment pieux voudraient qu’on fit quelque chose en ce sens, mais leurs efforts ont été toujours paralysés par Rome et par les évêques ultramontains.

      « Toutes les tentatives faites par les catholiques romains pour répandre les Écritures se sont bornées à l’Évangile harmonisé le plus souvent en un seul récit, mais quant aux épîtres de saint Paul et des autres, quant à l’Ancien Testament, il n’en faut pas parler, car saint Paul condamne Rome, et voilà pourquoi la tactique de cette dernière est de le faire ignorer par le peuple ».
       

      • Avatar
        Bridget lien permanent
        décembre 2, 2014

        Bonjour Cave Ne Cadas,

        Je vous remercie pour cette réponse très complète — que je relirai pour m’en imprégner.   Je suis demeurée depuis longtemps « sans église » mais n’ai jamais perdu la foi (même si je me suis égarée par séductions diverses), pour les raisons aujourd’hui visibles, concernant l’apostasie et Vatican deux.  Cela fait de nombreuses années que je m’instruis pour comprendre pourquoi ce monde terrestre est aussi noir et pourquoi ce mode dit moderne semble sombrer dans les abysses du mal.  Mes recherches (sociétés secrètes, FM, N O M, etc.) m’ont « ramenée » vers l’Église de Dieu — traditionnelle (originelle), la boucle est fermée.   Je me bien rends compte des difficultés pour les catholiques, que je suis, à retrouver le chemin indiqué par notre Seigneur.    Je suis donc tombée par hasard sur le site de la-foi.fr qui m’a néanmoins permises de récupérer quelques informations utiles, mais j’ai ressenti que la prose de ce site était un peu trop « radicale », c’est en visionnant la vidéo de présentation que la voix (jeune) de celui (Jeremy ?) qui s’y exprime ne m’a pas convaincue et plutôt mise en garde.    J’ai donc recherché sur Internet par mots clés, ce que CatholicaPedia était susceptible de dire sur ce site Lafoi.fr, en bien ou mal…afin de valider ou invalider mes impressions premières.

        J’ai également passé des semaines entières à m’informer sur les publications de la Sainte Bible, c’est là en effet que j’ai découvert que le Livre avait de nombreuses versions et que beaucoup n’étaient pas « en conformité » avec les écritures.   Je suis parvenue par comparaison à télécharger la Bible Crampon qui semble recevoir un avis favorable,  peut être serez vous en mesure de me le confirmer.    Malheureusement, dans la hâte, j’ai acheté (pour ma fille de 25 ans), la Bible Douai Rheims (du site des frères Dimonds), du coup, après avoir pris connaissance de ce que vous disiez d’eux sur CatholicaPedia, je ne sais pas si cette Bible est conforme à notre culte.  Pouvez vous là aussi m’apporter vos lumières ?

        Nous, « catholiques » sincères  éparpillés au quatre vents sans berger ecclésiaste avançons à tâtons dans le noir.    J’ai malheureusement conseillé à un ami de baptiser lui même une personne (suite à mes lectures sur Lafoi.fr), peut être n’aurais je pas du ??

        Quoi qu’il en soit, le Seigneur ou la Sainte Vierge m’ont guidé jusqu’à votre blogue…c’est déjà cela (toute superstition exclus).

        Par ailleurs, je suis créationniste, je traduis des articles scientifiques anglais du site « creation.com » en Australie, vers le français.  Ces personnes sont de confession évangéliste je crois, ai-je le droit de faire ce travail (ma contribution à Dieu) étant catholique ?

        Je recherche également les prières et le « modus operandi » pour prier, car je suis bien ignorante.

        Par avance merci de votre lecture et de votre réponse.

        Bridget

        • Cave Ne Cadas
          décembre 2, 2014

          Chère Bridget,
           
          Félicitation de nous parler aussi sincèrement et simplement.
           
          Concernant les « Frères » Dimond, leur travail sur Vatican II (d’Eux) [Attention : quand je dis “d’Eux” pour vatican d’eux, je ne désigne pas les « Frères » Dimond… mais les Francs-Maçons, car ce sont Eux qui ont voulus un « pape » à leurs manières pour le conciliabule Vatican d’EUX…] est remarquable ! mais nous vous conseillons de vous arrêter là chez-eux.
          En effet, comme nous le disions le 9 mai 2014 : http://wordpress.catholicapedia.net/les-freres-dimond-vous-trompent-sur-le-probleme-de-luna-cum/
          …et le 18 mai 2014 : http://wordpress.catholicapedia.net/le-site-la-foi-fr-est-nocif-pour-votre-foi/
           

          Michael et Peter Dimond du “Monastère de la très Sainte Famille” (MHFM) [mettent en danger votre foi] car leur travail sert à commencer de comprendre l’apostasie mais ensuite pour emmener dans l’impasse (encore !!!) et chez les hérétiques : donc le lecteur averti doit s’en servir pour les bases sur l’apostasie, mais sans rester dans leurs conseils car c’est une astuce pour récupérer les sédévacantistes qui ne savent pas… Et SURTOUT le lecteur ne suivra pas leur conseils concernant les sacrements, ils envoient recevoir les sacrements d’hérétiques connus (même la confession à un prêtre valide de Vatican d’Eux) !!!

           
          Concernant votre choix de la « Bible Crampon » (http://jesusmarie.free.fr/bible_crampon_plan.html) vous avez bien fait !
          Vous pouvez aussi vous fiez à la « Bible Fillion » (http://jesusmarie.free.fr/bible_fillion.html) et ICI en PDF
           
          La Bible de Douai pour le lecteur anglais me semble bien également ; (connue en anglais sous le nom de Douay–Rheims Bible ou Douai Bible et abrégée en D–R) est une traduction de la Bible en anglais à partir de la Vulgate latine, entreprise par les membres du Collège anglais de Douai.
           


           
          Vous dites :
          « J’ai malheureusement conseillé à un ami de baptiser lui même une personne (suite à mes lectures sur Lafoi.fr), peut être n’aurais je pas du ?? »
           
          Vous n’auriez pas du effectivement !
          Le « catéchisme de saint Pie X » (par exemple) précise :

          § 2. Ministre du baptême.
           
          À qui appartient-il de donner le Baptême ?
           
          Donner le Baptême appartient de droit aux Évêques et curés, mais en cas de nécessité, toute personne peut le donner, que ce soit un homme ou une femme, même un hérétique ou un infidèle, pourvu qu’il accomplisse le rite du Baptême et qu’il ait l’intention de faire ce que fait l’Église.
           
          S’il y avait nécessité de baptiser quelqu’un en danger de mort et qu’il se trouvât plusieurs personnes présentes, laquelle devrait donner le baptême ?
           
          S’il y avait nécessité de baptiser quelqu’un en danger de mort et qu’il se trouvât plusieurs personnes présentes ; s’il y avait un prêtre, c’est lui qui devrait le baptiser ; en son absence un ecclésiastique d’ordre inférieur ; et en l’absence de celui-ci, un homme laïque de préférence à une femme, à moins que celle-ci ne sache mieux faire ou que la décence n’exige que ce soit elle.
           
          Quelle intention doit avoir celui qui baptise ?
           
          Celui qui baptise doit avoir l’intention de faire ce que fait l’Église dans le Baptême.

           
          Or aujourd’hui, nous avons encore des prêtres valides et facilement trouvables… (non pas dans la secte conciliaire mais dans la « tradition »… Prêtres non una cum de préférence ou de la FSSPX [Fraternité Sacerdotale Saint Pie X])
           


           
          Et pour finir (provisoirement). Puisque vous êtes convertie, je vous conseille de vous documenter et de lire tout ce qui concerne le catholicisme « semper idem » (c’est-à-dire « toujours pareil » ; le catholicisme Catholique « intégral » non frelaté…) et pour ce là, visitez le site des Amis du Christ Roi de France : http://www.a-c-r-f.com
           
          Bien à vous,
          chère Bridget
          …revenez quand vous voulez (pour toutes questions)
           

  7. Avatar
    Bridget lien permanent
    décembre 2, 2014

    Cher « Prends garde à la chute » (récupéré des échanges avec Mme Morin Québécoise)

    Je vous remercie infiniment pour toutes ces informations et continuerai à vous lire.

    Dieu soit avec nous,

    Bridget

  8. Avatar
    Bridget lien permanent
    décembre 2, 2014

    Ah oui, j’oubliais,

    Vous dites qu’il y a encore des prêtres « non una cum de préférence ou de la FSSPX », comment savoir où ils se trouvent, comment savoir si le prêtre de ma paroisse l’est ?

    Par ailleurs, quid de la FSSPX, est ce que tous les prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X sont « valides » ?

    Merci encore pour vos lumières.

    Bien à vous

    Bridget

     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      décembre 2, 2014

      Bien sûr que les prêtres de la FSSPX (F$$PX) sont valides… (ordonnés validement) Mais attention, avec la néo-F$$PX de Mgr Fellay, ils acceptent dorénavant des “prêtres” de l’église [secte] Conciliaire en leur sein…sans les ré-ordonner validement comme le faisait Mgr Lefebvre. Donc ces « faux prêtres » conciliaires restent des laïcs déguisés en prêtres et ne vous donnent à adorer que du pain au cours de leurs « messes » invalides, et lors de vos confessions…ne vous donnent pas l’absolution…
       
      Pour le reste, voyez mon autre réponse sur les Messe UNA CUM.
       
      Cordialement Vôtre
       

  9. Avatar
    Bridget lien permanent
    décembre 2, 2014

    Encore une question si vous le voulez bien.

    Vers qui se tourner, lorsque l’on vit à Chicago (ma fille) ? y a t’il une Fraternité de votre connaissance là Bas ?   Merci.

    • Cave Ne Cadas
      décembre 2, 2014

      Chère Bridget,
       
      Je ne sais pas si vous connaissez l’importance d’une Messe NON « una cum » ?
      La Messe traditionnelle « una cum » le faux « pape » de l’église conciliaire (François) pose problème…
      La FSSPX (Fraternité Sacerdotale Saint Pie X) dit ses Messes « una cum » François La Messe est valide mais entâchée de blasphème ! Si pas d’autre solutions sont envisageables… et si votre fille a besoin de la Messe elle peut y aller ou pour la confession… Mais il vaudrait mieux une Messe et un prêtre NON « una cum »
      Pour plus de détails lire :
      « Le problème de l’Una cum » : http://www.a-c-r-f.com/documents/LHR-Probleme_Una_cum.pdf
      « La Très Sainte Messe Agréable à DIEU, Agréée par DIEU » : http://www.a-c-r-f.com/documents/LHR-Messe_agreable.pdf
       
      Je vous explique cela car votre fille peu avoir :
      1) un centre de Messe NON una cum à 2h41 mn (en voiture) de chez elle à CHADWICK dans l’Illinois :

      ILLINOIS
      CHADWICK
      St. Joseph Mission
      386 Adolph Rd. Chadwick, IL 61014
      Fr. Charles McGuire (D/S)
      Ph.: (815) 772 7394

      RÉPERTOIRE DES CENTRES DE MESSE “NON UNA CUM” EN FRANCE ET DANS LE MONDE : http://ddata.over-blog.com/0/46/19/78/Centres-de-Messe.pdf
       
      2) Sinon, un centre de Messe de la FSSPX à « Our Lady Immaculate Church » located in Oak Park, Illinois, just a few blocks south of Chicago. : http://sspx.org/en/our-lady-immaculate-church-priory
       
      Cordialement,
       

Les commentaires sont fermés.