Aller au contenu

Les pâturages d’Asmodée

2014 juillet 26

 

Une fidèle lectrice, “La Mésange”, publie sur son blogue « Vu, lu, entendu » cet article qu’elle conclut par une prophétie de Notre-Dame de la Salette :

N’est-ce pas à la Salette que la TSVM disait que « les couvents deviendraient les pâturages d’Asmodée et des siens » ? Ah, eh bien nous y sommes.

 


 

Chaque fois qu’on croit qu’ils ont touché le fond, paf ! quelqu’un innove vers le plus-mieux-bien.

Tia Pesando

Le jeune transsexuel

Selon le site Traditio (source), « ils » en sont arrivés à laisser entrer en religion, dans un couvent de carmélites situé dans la ville de London, en Ontorio (Canada), un transexuel nommé « Tia-Michelle Pesando », de son vrai nom « Ted ».

Voici ce que dit Traditio : « Tia Pesando, qui s’identifie ouvertement à la communauté LGBT, essaie naturellement d’obtenir pour son statut « l’imprimatur » de François-Bergoglio, qui proclame qu’il « n’a pas le droit de juger l’inversion sexuelle ». »

Pesando affirme : « les temps sont favorables pour une nonne transgenre » (sic).

Pesando a vécu 28 ans en tant qu’homme, puis a décidé de « devenir » une femme.

Les webmasters de Traditio signalent que le fait n’est pas le premier du genre, puisque « R. Burke, l’archevêque conciliaire de La Crosse, dans le Wisconsin, avait consacré « Julie Green » (un travesti) comme religieuse franciscaine en 2002, sous le pontificat de l’apostat JPII-Wojtyla. » La « Julie » s’appelait en réalité Joël, et fit un certain scandale aux E.U. Lire l’article en anglais ici.

Un article de la presse italienne s’étend assez longuement sur le fait. Cliquez ici si vous lisez l’italien.

Je résume : Tia Pesando est actuellement novice et s’apprête à prononcer ses vœux. Il est bien décidé à en « appeler au pape » si quelqu’un lui met des bâtons dans les roues. Cela fait 6 ans qu’il a entrepris un traitement hormonal pour « devenir » une femme. (il avait 28 ans, et en a donc à présent 34)

Tia Pesando

Tia Pesando, actuellement novice...

Vous auriez pu croire, dans un élan de charité un peu indiscret, que touché par la grâce et sous l’effet d’une intense componction, le jeune homme voulait s’ensevelir dans un couvent pour pleurer ses péchés et se sanctifier jusqu’à la fin de ses jours…

Mais non, râté. Car le bestiau, sans vergogne, a déclaré au journal italien qu’il souhaitait « consacrer son travail dans l’Église à la réception des personnes transgenres, et plus généralement aux relations et au dialogue avec la communauté LGBT ».

Pas de panique, surtout. Je serais conciliaire, je commencerais sérieusement à m’inquiéter. D’ailleurs, il semble que même chez eux, certains protestent timidement, dans les couvents en Ontario, toujours d’après l’article.

Et l’article de conclure :

« Pourquoi Dieu ne vous hait pas », Tia-Michelle PesandoAfin de faciliter cette réconciliation, et pour témoigner de son expérience personnelle, Tia a écrit un livre, « Pourquoi Dieu ne vous hait pas », qui prétend expliquer aux transgenres pourquoi ils ne doivent pas se sentir rejetés par l’Église : « Dieu n’approuve pas la guerre, l’esclavage, le racisme, la misogynie, l’homophobie et la transphobie », écrit le novice, qui affirme en être arrivé à ces conclusions via une étude attentive des textes bibliques, de la théologie,  et de l’hagiographie.

Un autre article, qui semble être une version quasi-identique de celui en italien, mais en anglais cette fois, peut être lu ici.

S’il le dit….

Tia Pesando

Le jeune transsexuel Tia-Michelle Pesando

*****

N’est-ce pas à la Salette que la TSVM disait que « les couvents deviendraient les pâturages d’Asmodée et des siens » ? Ah, eh bien nous y sommes.

 

Source : http://blogdelamesange.wordpress.com/2014/07/26/les-paturages-dasmodee/

 

5 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    juillet 26, 2014

    « Elle est dans la nature, bien qu’elle soit contre nature ».  Goethe.

    Sujet brûlant, s’il en est, l’inversion du genre identitaire peut en effet répondre à une problématique :  serait-elle innée ou acquise ?

    Cette problématique peut paraître de prime abord  complètement étrangère aux préoccupations d’un catholique qui ne raisonnera et ne s’indignera que conformément et dans le cadre des condamnations traditionnelles bibliques, évangéliques et ecclésiales qui lui ont été enseignées depuis des siècles.

    Il n’en demeure pas moins que cette éclosion de nouvelles « vocations très atypiques » sont à relier à l’état de privation de l’Église et au renversement apocalyptique de tout  l’ordre chrétien.

    L’inversion du genre identitaire est le décalage qui existe chez certains sujets entre leur sexe génital et leur sexe identitaire.

    Dans des cas graves on peut même parler de Trouble de l’Identité Sexuelle (au point donc de vouloir changer de sexe !). Il convient d’établir un lien entre l’inversion du genre identitaire et l’homosexualité.

    Ainsi, établir les causes de l’inversion identitaire revient de fait à établir les causes de l’homosexualité. Il n’est pas possible ici d’aborder en détail  ce sujet très complexe.

    Nous nous contenterons simplement de dire, qu’au vu des hypothèses scientifiques les plus récentes, il semblerait le plus probable que l’inversion du genre identitaire, donc l’homosexualité
    qui en découle, est d’origine environnementale.

    Les différentes théories s’épuisent à établir le caractère supposément inné de l’inversion. En réalité les constructions du subconscient de chercheurs obnubilés par leur idée fixe, aboutissent le plus souvent à des observations non probantes. Il en est de même pour ceux qui font l’impasse dans leur démarche constructiviste sur le point central qui est précisément celui de l’identité inversée de genre.

    L’un des facteurs principaux de l’environnement est la Famille. Or l’inversion de l’identité de genre trouve sa source au sein de cette famille qui est la clé du mystère.

    Notre monde moderne apostat a détruit jusque dans ses fondements la structure familiale et tout l’environnement social qui la sous-tendait. Le rôle du père a été édulcoré. Celui de la mère exalté outre mesure… Ajoutons à tout cela que la nature ayant horreur du vide, et la nature humaine encore moins, ces manques ont contribué à être investis par des « forces » qui, dans un ordre chrétien, n’auraient eu aucun rôle majeur possible dans la déconstruction méthodique, idéologique, politique, esthétique et spirituelle d’un individu.
    On ne saurait donc trop s’étonner que les « pâturages d’Asmodée » soient du coup florissants et accueillants envers tous ces nouveaux arrivants ou arrivantes !

    Alors bien sûr Asmodée y trouve son compte et même davantage car depuis la nuit des temps ces inversions étant l’apanage de l’homme de la chute, les choses se réglaient en adéquation naturelle avec les mœurs, coutumes et croyances de chaque époque.

    Mais l’on sent bien que, de nos jours, l’inversion n’est pas seulement le fait de quelques individualités, même en nombre croissant, mais est surtout le fruit amer du renversement apocalyptique des valeurs fondatrices de l’humanité, et notamment depuis l’avènement du Fils de Dieu et de sa Bonne Nouvelle.

    Le miroir a perdu son teint…….

     

     

    • juillet 28, 2014

      Vous vouliez sans doute dire : Le miroir a perdu son tain…

  2. Charles
    Charles lien permanent
    juillet 28, 2014

    …eh non cher Raoul ! Par cette phrase qui restera énigmatique, je faisais allusion au teint (coloris)  des visages qui se reflètent dans le miroir de la vie… Si j’avais voulu parler d’amalgame, j’aurais en effet dû employer le mot « tain ». Mais c’est très aimable à vous d’avoir fait cette remarque, ce qui prouve votre attachement à notre belle langue française…   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      juillet 28, 2014

      Charles,
      Vous auriez aussi pu dire : Le miroir a perdu son train…

       

  3. Charles
    Charles lien permanent
    juillet 28, 2014

    Ah !!!! Vous n’allez pas vous y mettre vous aussi cher Cave Ne Cadas !!!! Hihihihihi !

    Auriez-vous adopté le même carburant que notre cher FERT X3 ???!!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

     

Les commentaires sont fermés.