Aller au contenu

Les (nouvelles) perles de Mgr Williamson

2013 janvier 21

Les (nouvelles) perles de Mgr Williamson

Mgr Williamson nous honore de quelques perles choisies que je vous livre ci-dessous.

Égal à lui-même, ce personnage épiscopal très ?malicieux” tire les marrons de son feu en ayant soin de mettre ses gants de velours au-dessus de ses gants de fer ! On appréciera tout particulièrement son numéro de haute voltige concernant la « double-face » de Mgr Lefebvre et le bouquet final, discret et paternaliste, de son intervention !

Vous pouvez lire son intervention in extenso dans TradiNews.

« Sédévacantisme et libéralisme c’est face et pile d’une même pièce de monnaie ! (Vice-versa donc. C’est César qui va être content !) C’est apparemment surprenant (à qui le dites-vous Mgr !!!), mais un libéral peut se faire sédévacantiste et un sédévacantiste peut se faire facilement libéral. Me semble-t-il. (Cher lecteur savourons ensemble ce « me semble-t-il » !) Ce n’est pas ridiculiser les sédévacantistes (Non !… c’est juste les réduire à néant) qui sont beaucoup plus sympathiques que les libéraux ! (la brosse à reluire à présent) Parce que les sédévacantistes ont la foi (merci pour eux !), autrement les déficiences (admirons le choix lexical de Mgr !…) du pape ne feraient pas problème, et ils ont aussi de la logique. (sic !) Donc ils réfléchissent (non ? c’est trop d’honneur Mgr !) et ils ont la foi, beaucoup plus que les libéraux ! (aïe !) Les libéraux c’est la dissolution de toute pensée, la dissolution de toute vérité, la dissolution de toute doctrine. Et c’est ça qui est grave.

C’est que Mgr Lefebvre avait deux côtés, le côté colombe et le côté faucon. (bis repetita) C’était pour la doctrine un faucon ! Pour la pastoral c’était une colombe ! Et la colombe attirait parce que le faucon ne se montrait pas. Et on pouvait se laisser attirer par Mgr Lefebvre comme par la colombe catholique la plus attirante ! Mais on ne s’attendait pas à rencontrer en dessous ce faucon, mais c’est le faucon qui dirigeait la colombe et pas la colombe qui dirigeait le faucon. (Encore une fois l’analyse de Mgr résiste-t-elle, dans tous ses aspects, à l’épreuve des faits et à l’histoire ??? On peut légitimement en douter.)

Mais je crois qu’on peut penser que dans la personne de Mgr Lefebvre la colombe et le faucon n’étaient pas parfaitement intégrés. (Ça c’est ballot alors) C’est-à-dire que ça surprenait les gens lorsque le faucon paraissait (enfin les gens dont la « vocation » était d’être surpris !)

Je pense que chez Mgr Lefebvre la pastorale minait sa doctrine, une pastorale qui correspondait à une doctrine qui n’était pas la sienne. (Ciel ! Mgr psychanalyse son maître au risque de « miner » sa notoriété posthume. C’est audacieux !)

Je pense qu’il y a eu un aspect “cinquantiste” même chez Mgr Lefebvre. Et je crois que c’est cela qui a mis la pagaille, parce que la moindre faille dans un fondateur se montre inéluctablement par la suite. Il y a un dicton, très amusant, pas très élégant en espagnol : « Ce n’est que quand le singe monte dans l’arbre qu’on voit son derrière ! » (de là-haut Mgr appréciera très certainement !!)

Vous croyez qu’il s’agit d’une déficience d’ordre doctrinale plutôt que du domaine pastoral ? Réponse de Mgr :

En l’occurrence, oui ! Parce que toute pastorale correspond à telle doctrine ! Et il faudrait réfléchir davantage (sic !) pour préciser davantage la chose (resic !), mais “le cinquantisme” était très répandu.

Évidemment, dire cela, c’est ne rien ôter à l’héroïsme de Mgr Lefebvre, à sa grande foi (déficiente doctrinalement ou non ?!!), à cet exploit incroyable (sic !) d’avoir construit une petite pyramide (Mgr aurait-il trop visité le Louvre ?) sous la grande pyramide qui faisait tout pour l’écraser, qui pesait avec tout son poids sur cette petite pyramide pour l’éliminer.

D’autre part le catholicisme des années 50 était bien trop proche de la falaise (sic !) autrement ça n’aurait pas pu tomber. Le catholicisme des années 50 était encore par rapport à ce qui a suivi, angélique, (?) mais il est responsable de ce qui a suivi. (Mgr nous emmène vers des précipices dambiguïté !)

Mgr Fellay, L’abbé Shmidberger et le pape actuel, (belle trilogie !) se ressemblent plus qu’ils ne se ressemblent pas ! On pourrait dire que Mgr Fellay est un moderniste qui ne se reconnaît pas. (Mgr ne fait pas dans la dentelle !) Il se veut catholique, je pense, il se pense catholique, mais il ne comprend pas ce que c’est. (Ça cest très ennuyeux !… Quid du choix de Mgr Lefebvre ?) Il ne comprend plus ce que c’est si jamais il l’a compris. (C’est de mal en pis !!)

(…) et il est tout-à-fait normal, malheureusement, que la Fraternité soit tombée, ou soit en train de tomber (…)

Faire passer dans la tête, il suffit de les faire asseoir sur les bancs d’école et on débite la doctrine et si les jeunes sont dans l’admiration devant le bon Monseigneur Lefebvre, c’est un homme tellement charismatique, tellement catholique, tellement doux, tellement bon, etc. etc. On accepte tout ce qu’il dit. Il dirait que 2+2 font 5 on le croirait ! Parce qu’il est Mgr Lefebvre ! (voilà qui va définitivement nous rassurer ! le charismatisme, la douceur, la bonté ne mèneraient quen enfer ? Mgr nous en dit trop ou pas assez)

Dieu sait s’il y a de braves (ironie méprisante ? Mgr nemploie pas ce mot par hasard !) prêtres dans toute la Fraternité et qui sont toujours braves, (sic !!!) mais pas assez braves pour percer (sic !) Mgr Fellay et son équipe, parce qu’il s’agit bien d’une équipe ! (Mgr veut-il dire « bande » ou « mafia » ???)

Alors qu’est-ce qu’il faut faire aujourd’hui pour aider la grâce de Dieu à constituer un reste du reste catholique sans que ce reste ne suive le même chemin funeste de l’Église avant le Concile et de la Fraternité sans Mgr Lefebvre ! (admirable opposition dialectique que nous fait là Mgr ! Ni lÉglise – davant le Concile !! – ni la Frat SANS Mgr L. mortel hélas !)

Le Bouquet Final de Mgr :

Honnêtement, je n’aime pas me mettre en avant.

Honnêtement je pense davantage à un maquis. (Corse ?!)

ce que j’envisagerais ce serait une structure sans autorité (sic !), mais avec paternité, avec paternité, oui ! (…) Il faut que tout reste discret.

(Autrement dit Papy Williamson veut bien faire de la résistance, mais à sa façon, en restant déguisé en bon père de famille !!!…)

je crois d’une part que la résistance, maintenant, doit être discrète pour ne pas trop aliéner les gens qui pensent qu’elle n’est pas nécessaire, (à quels gens Mgr pense-t-il ???!) mais d’autre part, elle doit exister et se faire sentir. (sic !)

 

Pas de commentaires pour le moment

Les commentaires sont fermés.