Aller au contenu

Le Père Feeney, les “Frères” Dimond et l’enseignement de l’Église sur le dogme “Extra Ecclesiam nulla salus” et les baptêmes de désir et de sang
 
— Partie I —

2014 septembre 6

 

Le Père Feeney, les “Frères” Dimond et l’enseignement de l’Église sur le dogme Extra Ecclesiam nulla salus et les baptêmes de désir et de sang.

 

« “Les laïcs peuvent être trompés, mais les clercs se trompent difficilement sans être de mauvaise foi, surtout si cela dure longtemps” (Mgr de Castro-Meyer). En effet un clerc a tous les livres disponibles pour vérifier sa position. » (citation tirée de la page 72 du livre “Quarante ans d’erreurs. Réfutation des arguments erronés concernant l’infaillibilité de l’Église” de l’abbé Michel Marchiset)

 

Partie I : Introduction

 

Le dogme “Hors de l’Église, point de salut”, les baptêmes de désir et de sang, le Père Feeney, les “Frères” Dimond, …, voici un univers qui m’est déjà familier depuis quelques années.

En effet, je me connectais alors régulièrement sur le site Internet des “Frères” Dimond pour lire chaque semaine “l’hérésie de la semaine” de Benoît XVI. Trouvant cette rubrique intéressante, j’avais alors commandé un de leurs ouvrages. Je reçus non seulement cet ouvrage mais également divers DVD et publications en sus.

Le site : "mostholyfamilymonastery.com"

 

Cet ouvrage était le fameux livre du “Frère” Michael Dimond, « Outside the Catholic Church, there is absolutely no salvation ». Je lus assez rapidement ce livre en anglais. À première vue, la foule de citations (plus de 700) jointe à l’autorité même de ces citations (Conciles, Papes, …) font penser que l’auteur a raison. Néanmoins, une fois terminé ce livre, un malaise certain m’avait envahi !!! En effet, on apprenait pêle-mêle que saint Thomas d’Aquin, saint Alphonse de Liguori, saint Ambroise, …, divers Papes dont Pie IX et Pie XII, …, le catéchisme du Concile de Trente, le code de droit canon de 1917, …, étaient tous dans l’erreur. Je compris alors que pour imposer sa thèse sur le dogme “Hors de l’Église, point de salut” et sur les baptêmes de désir et de sang, le “Frère” Dimond se devait de détruire méthodiquement tout ce qui la contredisait.

RP Leonard FeeneyQuelques lectures supplémentaires sur l’Internet me firent découvrir que les thèses du Père Feeney, reprises et propagées par les “Frères” Dimond, étaient un véritable objet de discorde parmi les “traditionalistes” anglophones. Des discussions sans fin inondent les forums. Des milliers de pages de controverse leur sont dédiées. Les anathèmes et noms d’oiseaux volent ! Bref, c’est une véritable pétaudière qui était jusqu’alors inconnue du monde francophone.

Inconnue jusqu’à l’apparition du site “la-foi.fr”. Ce site a traduit une bonne partie des travaux des “Frères” Dimond et a donc rendu possible la diffusion dans le monde francophone des hérésies du Père Feeney et de ses successeurs.

Le site : "la-foi.fr"

 

Puis, début 2014, un abbé m’apprenait que plusieurs de ses fidèles avaient déserté sa chapelle car ces derniers étaient devenus Feeneyistes. Triste constat : cette hérésie strictement circonscrite au monde anglophone s’était maintenant répandue chez nous, en France !

Au début du mois de mai, on me sollicita pour donner une conférence lors de la session antilibérale organisée par les ACRF en août. J’acceptai volontiers et proposai de faire une conférence sur le Père Feeney.

Abbé Michel MarchisetPeu après, j’appris que l’abbé Marchiset aurait embrasé les hérésies du Père Feeney. Je restai un peu circonspect… mais peu de temps après vint la confirmation de cette funeste nouvelle par la réception d’un document adressé à ses fidèles par l’abbé Marchiset déclarant qu’il soutenait dorénavant les hérésies du Père Feeney et des “Frères” Dimond.

Stupeur, tristesse et consternation !

Les sessions antilibérales dans le prieuré de l’abbé à Mouthier-Haute-Pierre ! Les processions du 15 août ! Les Messes dans la crypte rénovée du prieuré ! Les sermons antilibéraux publiés à travers Fidem Servavi. Le rédacteur courageux des débuts de Virgo-Maria. La dernière retraite pour hommes de l’abbé Vérité. Une veillée pascale au prieuré. Quelques nuits bien fraîches passées au prieuré en hiver. Les merveilleux paysages de la vallée de la Loue. Le trentain célébré pour le repos de l’âme d’un membre de ma famille, …

la crypte rénovée du prieuré "saint Pierre et saint Paul" de Mouthier-Haute-Pierre

L’abbé Marchiset, c’était tout cela ! Plus qu’un prêtre, c’était un ami !

Nos chemins se séparent maintenant irrémédiablement. Du moins tant que l’abbé Marchiset suit – malheureusement – la voie de l’hérésie. Seul ou presque face à l’enseignement de l’Église (ce fameux Magistère Ordinaire Universel qui servit pourtant de sujet au livre “Quarante d’erreurs” à ce même abbé !!!). La preuve en est dans son sermon du 4ième dimanche après la Pentecôte de cette année. Non possumus.

Les quelques articles qui suivront cette introduction seront bien évidemment dédiés en particulier à l’abbé Marchiset. Nous avons l’espoir que nos travaux, tout imparfaits qu’ils le sont, l’aideront à revoir sa position. Je demande donc à tous nos lecteurs de prier spécialement pour monsieur l’abbé. Beaucoup d’entre nous ont directement ou indirectement bénéficié à un moment ou à l’autre de notre vie de ses bons services (Pensons par exemple à son livre sur l’infaillibilité). À notre tour de le lui les rendre.

Ainsi donc vont paraître, dans les prochaines semaines, divers articles sur le Père Feeney et les hérésies actuelles sur le dogme “Hors de l’Église, point de salut” et les baptêmes de sang et de désir. Ces articles sont pour la plupart tirés de la conférence prononcée en août. Ils ont été retravaillés pour une publication écrite.

Nordland.

(à suivre…)

 

 

4 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 6, 2014

    Voilà un excellent travail — ad majorem gloriam Dei — que nous allons tous suivre non sans tristesse mais avec beaucoup d’attention et de dévouement (pour les âmes « ferrées » et tout particulièrement pour M.l’Abbé Marchiset).

    Que Nordland en soit ici tout particulièrement remercié.

  2. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    septembre 7, 2014

    Que l’abbé Marchiset se souvienne qu’il fait partie de l’Église enseignée et se soumette avec foi au Magistère.

    Le plus pernicieux c’est que ces « démons » osent parler « hérésie subtile », la leur est franchement grossière.

    Vigilate et orate.
     

  3. Avatar
    juillet 5, 2015

    J’ai un peu du mal à comprendre cet article. Vous nous parlez des hérésies du Père Feeney sans les nommer, ce qui est un peu douteux. Vous parlez de l’abbé Marchiset qui suit des hérésies, mais on ne sait toujours pas de quoi on parle, surtout que vous rappelez que ce n’est pas bien connu encore pour les  francophones. Pour ma part, je sais ce que tenait le Père Feeney, mais ce n’est peut-être pas le cas de tout le monde. De plus, il disait beaucoup de choses et enseignait beaucoup de choses, desquelles parlez-vous ? Je vous vois bien venir en me rappelant le titre de votre article, mais cela ne change rien. Pourquoi est-ce hérétique pour vous, et surtout, quels arguments, prouvés infailliblement  je suppose, constatant votre assurance, nous donnez-vous pour appuyer vos dires ? C’est en effet la question que je me pose, et que je vous pose, ne trouvant aucun élément de réponse dans cet article.

    Yves

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      juillet 5, 2015

      Vous vous foutez de nous…Yves !!!
       
      Tout est dans l’article…
       

Les commentaires sont fermés.