Aller au contenu

L’abbé Chazal : Zizania in Tradiland ; « in discordia traditionem » – suite…

2014 février 16

Nous sommes en plein festival pharisaïque de la Résistance Illuminée de Monseigneur Williamson.

 

Cow-boyL’Abbé Chazal, dans une interminable lettre adressée à un hypothétique « soldat inconnu de la résistance interne », a dégainé comme un cowboy pour tirer sur tout ce qui ne lui plait pas dans le tradiland… (cf. notre article du 8 février « Ailleurs sur le web… Règlements de comptes à OK Corral dans la Néo-Résistance »)

Comme le dit Osko, de Radio Cristiandad (que nous avons traduit pour vous) : « Il y déploie un argumentaire que nous ne chercherons pas à mettre en question, car ce serait interminable… »

« Il est pourtant une chose que nous devons dire. Dans un passage de sa très longue lettre, l’Abbé Chazal mentionne les quatre prêtres qui ont pris leurs distances avec les positions que maintient la mouvance coiffée (conduite ?) par Monseigneur Williamson et, parfois même, qui s’opposent à elles. »

« Répondre à l’Abbé Chazal ? Pour quelle raison ?… Ou bien il s’est laissé influencer par des commentaires qu’il répète comme un perroquet (ces commentaires mêmes que répandent les imprésentables administrateurs de Syllabus et Non Possumus) ; ou bien il les tient pour certains, c’est-à-dire qu’il considère plus ou moins les Abbés Turco, Ceriani, Méramo et Grosso comme des Sédévacantistes Amers ou des Sédévacantistes AntiWillimasoniens Écumants… C’est ridicule, et il ne vaut pas la peine de répondre à de telles stupidités. »

« Lorsque l’Abbé Chazal et beaucoup d’autres comme lui (y compris l’évêque anglais) étaient encore membres de la FSSPX et que, par leur présence et leur silence, ils avalisaient les bêtises faites par sa hiérarchie, les Abbés Méramo, Ceriani, Turco et Grosso (dans cet ordre chronologique) poursuivaient déjà une lutte sans merci et sans l’appui ni la reconnaissance d’aucun des résistants actuels. »

Et tous ces néo-résistants (de la dernière heure) découvrent aujourd’hui que l’eau bout à 100 degrés !!! et les blogues ou fora qui les soutiennent, de “Avec l’Immaculée” à “La Sapinière” en passant par Un évêque s’est levé de la gente dame Gentiloup jusqu’à “Christus Vincit! Christus Regnat! Christus Imperat!”… « découvrent » et publient un tas de textes pour soutenir leurs actions qui ne sont nouveaux que pour ceux qui n’ont jamais osés (quoi qu’en cachette…) fréquenter (et surtout en parler…) les listes de diffusions ou sites honnis : les sédévacantistes – horresco referens « Je frémis en le racontant… » – antilibéraux LHR-Diffusion, CSI, ACRF, VM, Résistance Catholique et CatholicaPedia. Tous les sus-nommés ont tout révélé depuis plus de vingt ans pour les plus anciens.

« Cette lutte était dirigée contre Le Libéralisme Infiltré au sein de la FSSPX. »

« Les résistants actuels si prompts à la critique, tel l’Abbé Chazal, qui flétrissent le Sédévacantisme Amer ou le Sédévacantisme AntiWilliamsonien Écumant de ces quatre prêtres, devraient réfléchir davantage aux Attributs sacerdotaux et à la vaillance des intéressés, car c’est grâce à ces attributs et à cette vaillance, non pas grâce à eux, que les quatre prêtres en question ont vu ce que personne n’avait vu jusqu’en 2012 ou, tout du moins, ce que Nul n’avait osé regarder en face à cette date. »

« Quoi qu’il en soit, par suite de l’intervention de l’Abbé Chazal dont nous venons de parler, certains sites français (qui découvrent l’eau chaude) ont publié un message de l’Abbé Juan Carlos Ceriani, grâce à quoi beaucoup d’internautes (qui n’ont pas fréquentés les sites honnis sus-nommés plus haut) ont pris connaissance de la position des Abbés Grosso, Turco et Ceriani quant à la situation de la FSSPX, à la Résistance, et en particulier à Monseigneur Williamson.

* * *

Pourquoi je ne suis pas Monseigneur Williamson

Abbé Juan Carlos Ceriani

Abbé Juan Carlos Ceriani

Dans un paragraphe de sa lettre du 3 Février dernier, le Père Chazal a écrit :

J’aimerais compter les abbés Grosso, Ceriani, Méramo, Turco, Maessen, Weinzel, Riedl… que Dieu les garde, qu’il les aime et les protège, mais je crois qu’ils sont sédévacantistes, amers pour certains, farouchement antiwilliamsonistes pour d’autres.

D’après cette phrase, il y aurait des obstacles ou des empêchements pour les prêtres sus-nommés à faire partie du groupe invité à plonger dans l’inconnu, avec les cow-boys.

 

Radio Cristiandad a aussi publié un article de l’abbé Ceriani sur l’“honnêteté et [la] cordialité des blogues Français” de la néo-résistance :

 

Vous pouvez aussi prendre connaissance des échanges du forum « Christus Vincit » :

 

* * *

 

Enfin, voyons maintenant l’article de Osko, de Radio Cristiandad qui résume parfaitement la situation :

 

computer smack

Une Heure de Lecture

 

 

A

près quelques jours pendant lesquels nous avons éprouvé des difficultés à étudier certaines questions intéressantes à nos yeux, nous avons décidé de nous mettre à jour en lisant systématiquement les blogues de la « résistance ».

Il faut passer une heure à lire les blogues de la Tradition et de la Résistance (La Porte Latine, Hacia la Verdadera Cristiandad, Non Possumus, Syllabus, Spes, Avec l’Immaculée et autres) pour réaliser vraiment combien la situation est lamentable. Il y a de quoi dresser les cheveux sur la tête…

Les conférences de l’Abbé Pfluger offrent un exemple de ce que nous avançons là. Autres exemples : ce qui est arrivé en Colombie lors du départ de l’Abbé Altamira de la FSSPX et les conséquences de ce départ.

Il n’y avait pas encore eu de sursaut quand nous avons vu, sur la « photo de famille » relative à l’épisode de Bogotá, l’Abbé Basilio Méramo en compagnie des néo-résistants. Que l’Abbé Altamira ait quitté la FSSPX, c’est parfait, et nul ne doit penser que nous disons le contraire, mais qu’on ne nous demande pas une approbation, parce qu’il y a tout de même là des choses que nous ne pouvons comprendre.

Cela ne tient pas seulement à l’« arrivée tardive », ou plutôt au départ tardif de l’intéressé.

Une Chose, en particulier, nous laisse perplexe. La présence en ce lieu de l’Abbé Trincado signifie que derrière le départ de l’Abbé Altamira se tient l’évêque anglais et, avec celui-ci, ce que nous appelons la « fausse résistance ».

Pour comble de malheur, l’Abbé Chazal, dans une interminable lettre adressée à un hypothétique « soldat inconnu de la résistance interne », déploie un argumentaire que nous ne chercherons pas à mettre en question, car ce serait interminable…

Il est pourtant une chose que nous devons dire. Dans un passage de sa très longue lettre, l’Abbé Chazal mentionne les quatre prêtres qui ont pris leurs distances avec les positions que maintient la mouvance coiffée (conduite ?) par Monseigneur Williamson et, parfois même, qui s’opposent à elles.

 

Répondre à l’Abbé Chazal ? Pour quelle raison ?… Ou bien il s’est laissé influencer par des commentaires qu’il répète comme un perroquet (ces commentaires mêmes que répandent les imprésentables administrateurs de Syllabus et Non Possumus) ; ou bien il les tient pour certains, c’est-à-dire qu’il considère plus ou moins les Abbés Turco, Ceriani, Méramo et Grosso comme des Sédévacantistes Amers ou des Sédévacantistes AntiWilliamsoniens Écumants C’est ridicule, et il ne vaut pas la peine de répondre à de telles stupidités.

Lorsque l’Abbé Chazal et beaucoup d’autres comme lui (y compris l’évêque anglais) étaient encore membres de la FSSPX et que, par leur présence et leur silence, ils avalisaient les bêtises faites par sa hiérarchie, les Abbés Méramo, Ceriani, Turco et Grosso (dans cet ordre chronologique) poursuivaient déjà une lutte sans merci et sans l’appui ni la reconnaissance d’aucun des résistants actuels.

Cette lutte était dirigée contre Le Libéralisme Infiltré au sein de la FSSPX.

 

Les résistants actuels si prompts à la critique, tel l’Abbé Chazal, qui flétrissent le Sédévacantisme Amer ou le Sédévatantisme AntiWilliamsonien Écumant de ces quatre prêtres, devraient réfléchir davantage aux attributs sacerdotaux et à la vaillance des intéressés, car c’est grâce à ces attributs et à cette vaillance, non pas grâce à eux, que les quatre prêtres en question ont vu ce que personne n’avait vu jusqu’en 2012 ou, tout du moins, ce que nul n’avait osé regarder en face à cette date.

Quoi qu’il en soit, par suite de l’intervention de l’Abbé Chazal dont nous venons de parler, certains sites français ont publié un message de l’Abbé Juan Carlos Ceriani, grâce à quoi beaucoup d’internautes ont pris connaissance de la position des Abbés Grosso, Turco et Ceriani quant à la situation de la FSSPX, à la Résistance, et en particulier à Monseigneur Williamson.

Ces sites – les blogues Avec l’Immaculée et La Sapinière ainsi que le forum Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat – ont fait montre d’honnêteté et de respect, contrairement à ceux mentionnés ci-dessus : Non Possumus, Syllabus et Spes… Pour ces derniers, nous ne sommes que « La Radio » (« stridente », « dépitée » et « amère »… Désolé !)

Il est certain que pour la plus grande honte de ces sites, « La Radio » représente davantage qu’une position à part, et cela depuis longtemps. La chose n’a pas échappé à quiconque s’intéresse à ces questions en usant de sa raison, sans tomber dans les querelles de personnes, sans défendre des positions particulières, mais avec l’amour de la vérité, quand bien même celle-ci peut être duale.

Voici les liens correspondant aux articles en question :

http://aveclimmaculee.blogspot.com.ar/2014/02/reponse-de-labbe-ceriani-la-suite-de-la.html

http://www.lasapiniere.info/archives/1733

http://christusvincit.clicforum.com/t107-Lettre-a-un-soldat-inconnu-de-la-r-sistance-interne-par-l-abb-Chazal.htm

 

Il va de soi, hélas ! que nous serons toujours une pierre d’achoppement. Mais il s’agit d’un luxe que nous pouvons nous offrir devant l’histoire. Cette dernière est là, en effet, pour montrer que l’on peut faire état du passé et de ce qui s’y est produit. Mais cela, les Trois Prêtres signataires de l’article « Pourquoi Nous ne Sommes Pas avec Monseigneur Williamson » l’ont déjà dit et fait…

Nous le disons, nous aussi, sans entrer dans les détails. Voyons, par exemple, les derniers Eleison de Monseigneur Williamson, avec leur diatribe louvoyante contre les sédévacantistes et le sédévacantisme. En un mot comme en cent, ces bulletins expriment une position Anti-Sédévacantiste.

Mgr Richard Nelson Williamson

C’est là une absurdité, évidemment, car étant donné l’apostasie bien avancée à laquelle on assiste, cette position anti-sédévacantisme nous semble dépassée.

Nous ne sommes pas favorables à ce que le Siège se retrouve vacant. Cela ne nous plaît pas. Mais – et c’est effrayant – il s’agit d’un fait que chacun peut constater, d’un fait concret à nos yeux.

Bien entendu, on trouvera toujours des gens pour dire qu’il n’est pas certain que le Siège de Pierre soit vacant. Or, comme plus de vingt-cinq ans ont passé depuis les Consécrations épiscopales, comme il s’est passé beaucoup d’autres choses encore durant ce dernier quart de siècle et au vu de l’actuelle église bergoglienne, nous pensons que tous ceux qui croient encore que les autorités romaines actuelles sont les autorités authentiques de la Véritable Église Catholique, de l’Église fondée par Notre Seigneur, doivent sans tarder baisser le rideau de leur boutique Tradi et se diriger aussitôt vers l’église Conciliaire ; qu’ils demandent à celle-ci un lieu à eux, qu’ils recommencent à zéro si on le leur permet, mais qu’ils mettent fin à cette pantalonnade.

Cela vaut pour tous ceux issus de la FSSPX comme pour ceux venus à la Tradition par divers cheminements.

Ceux qui résistent peuvent le faire à partir de positions très variées, cela ne pose aucun problème. Ce qui pose problème, c’est cette Résistance qui s’empêtre dans les ambiguïtés.

Ces ambiguïtés peuvent être de toutes sortes, mais il en est une qu’on ne saurait accepter. Si vous le voulez bien, laissons de côté les précédents occupants du Siège, et étudions plutôt d’une manière ou d’une autre le cas de l’occupant actuel, Jorge Mario Bergoglio.

Cela ne concerne en rien ce qui a été dit et fait jusqu’à JP2 et BXVI.

Dans un autre ordre d’idées, mais toujours sur le chapitre des ambiguïtés, au vu de ce qui s’est passé à Bogotá, d’aucuns en sont venus à se demander si l’Abbé Basilio Méramo avait décidé de rengainer son épée et de se soumettre aux williamsoniens…

Nous savons que Non. L’Abbé Méramo peut vouloir tenter une approche dans le seul but de contribuer à ouvrir les yeux de ces « résistants », mais il ne va pas se soumettre à ladite mouvance. En outre, les jours suivants, dans les sermons qu’ils a donnés depuis, l’Abbé s’est chargé d’éclaircir lui-même la question.

Les blogues susmentionnés omettent « par ici » de traiter toutes ces questions, notamment les plus importantes. Ils n’osent même pas les affronter en tant qu’allusions prochaines ou seulement lointaines. Ils continuent à faire leur comptabilité : deux fidèles de plus par-ci, un prêtre de plus par-là… « Jusqu’à la Restauration de la Chrétienté »…

Oui, certes…

Mieux vaut se retirer en ermite.

Dans le combat actuel, les âmes se perdent à cause de la confusion des idées plus que de tous les péchés réunis. Si quelqu’un pense que nous exagérons et que nous disons cela pour décharger notre conscience, il aura tapé dans le Mille… La Clé réside dans cette réponse, car celle-ci ne fait que refléter le pharisaïsme hypocrite dont nous parlons. Cet esprit-là a tout envahi.

Les idées, les concepts et, bien entendu, La Doctrine : tout est adultéré.

Les vêtements des saints des derniers temps seront immaculés, virginaux. Nous Parlons de la Doctrine, de la Foi, de la Nécessité de Garder Immaculée la Foi Véritable, sans la Moindre Trace d’Erreur. Mais ces résistants à la vision étroite ne savent plus de quoi il retourne.

 

Éteignons et allons-nous en. Nous ne voulons rien écrire de plus ; nous n’y gagnerions que de nouveaux ennemis.

 

Nous sommes en plein festival pharisaïque de la Résistance Illuminée de Monseigneur Williamson.

 

Si ces temps ne sont pas écourtés, nul ne se sauvera.

 

computer-smash-other-guys-mark-wahlberg-angry

 

* * * * *

 

 

Source : Osko, Radio Cristiandad : https://radiocristiandad.wordpress.com/2014/02/09/osko-una-hora-leyendo/

 

Traduction CatholicaPedia.net
(Que notre traducteur soit encore une fois et toujours remercié pour son travail professionnel)

 

 

  1. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    février 17, 2014

    Justement l’Évangile d’hier mentionnait la parabole des ouvriers de la onzième heure.
    Faut il considérer les (pseudos) néo-résistants qui « découvrent l’eau chaude », comme des ouvriers de la 11e heure, ou comme des planqués de la première heure qui se sont mis au travail quand ils ont senti l’heure de la paie venir.

    Oh, on va dire qu’il ne « fopajuger » les intentions de ces « néo-résistants ».

    Leur intentions sont peut être bonnes, mais sont-ils vraiment des ouvriers de la Vigne du Seigneur en agissant ainsi, et en plaçant le vieil évêque ex-Anglican (baptisé où ? quand ? par qui ? ) sur un piédestal, comme intouchable.

    Depuis des années, des décennies mêmes, la belle équipe combat sans tabou mais en recevant beaucoup de coups, pour la Vérité. Et on devrait se réjouir de cette résistance tardive et bien limités ?

    Non … rien à cirer.

    Déjà ce n’est pas catholique qu’une femme, qui plus est libérale comme « gentiloup » (lol) mène une barque forumique. Elle n’est pas la petite Jehanne, elle n’a pas mission. Elle n’a même pas des compétences hors norme qui justifierait ….

    Quand aux abbés, soudainement « Non Una Cum », mais pas « sédévacantiste » (terme impropre, mis restons simple), ces abbés là vraiment non merci.
    Si c’est pour subir un diktat autoritariste typiquement fraternitaire (nous les clercs être les chefs, Ja !) et la vénération de Willy  a levée du drapeau Vatican, c’est pas la peine.

    Un clerc aujourd’hui n’a qu’une fonction, dispenser les Sacrements, afin qu’il ne se rende pas coupables, comme le fait la Frat’ depuis des décennies, de « prendre en otage » les Sacrements avec l’arnaque monumentale de l’Una Cum sacrilège.
    On regrettait que les clercs se bornent à cela il est souhaitable finalement, et faute de mieux, qu’ils s’y cantonnent.

  2. Vinkentios lien permanent
    février 17, 2014

    Williamson is a follower of Bergoglio, un sophiste envers les vrais sédévacantistes. Il est aussi un rosicrucien et crypto-anglican.

Laisser une réponse

Nota : Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ces commentaires par l'intermédiaire du flux RSS

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif