Aller au contenu

Mgr Fellay a été reçu LE WEEK-END du 13 mai par la Commission Ecclesia Dei

2012 mai 19


30 pièces d'argent

Ce que tu dois faire, fais-le vite. (Jn 13,27.)

Le supérieur de la FSSPX

a été reçu en fin de semaine dernière par la Commission Ecclesia Dei

Le naufrage de la Fraternité par Fellay

Le naufrage de la Fraternité Saint-Pie X par Fellay

Monseigneur Fellay = Capitaine Schettino1

Un pas de plus vers la « solution de la crise » (sic) incité par le “Pape” : Mgr Bernard Fellay, supérieur de la Société Saint-Pie X s’est rendu à Rome ces derniers jours pour une réunion de clarification avec la Commission pontificale Ecclesia Dei.

Ce que l’on peut savoir est qu’ils ont examiné et débattu de quelques modifications apportées dans le Préambule Doctrinal proposé par Mgr Fellay. Le résultat de la réunion paraît positif.

Le mercredi 16 mai au matin se réuniront au Palais de l’Inquisition les cardinaux et les “évêques” lors de la Feria Quarta de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi2, appelée à se prononcer sur les modifications de texte envoyés par le supérieur Lefebvriste.

Le résultat de la discussion collégiale, impliquant non seulement les “évêques” et les cardinaux de la Curie romaine, mais aussi d’importants diocèses – seront présent, entre d’autres Cardinaux le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, Christoph Schönborn, archevêque de Vienne –, sera communiqué au “Pape” dans les jours suivants.

Benoît XVI recevra des mains du préfet de la Congrégation, le cardinal William Levada – qui est arrivé au terme de son mandat –, l’avis de chacun des Pères de la Feria Quarta, et par conséquent il pourra évaluer non seulement le vote final mais aussi les motivations pour ensuite prendre sa décision en toute autonomie.

De ce qui est connu, des changements proposés par Mgr Fellay, il a souligné l’importance de la tradition comme un élément stable.

Quant à la substance du Préambule, le point de départ était le noyau de la partie doctrinale de l’Accord et signé par Mgr Marcel Lefebvre en 1988, qui a dit « Nous déclarons accepter la doctrine contenue dans le numéro 25 de la Constitution dogmatique Lumen Gentium du Concile Vatican II sur le Magistère ecclésiastique et l’adhésion qui lui est due. »

Quant au désaccord sur certains passages du Concile, il affirmait : « En ce qui concerne certains points enseignés par le Concile Vatican II ou concernant les réformes postérieures de la liturgie et du droit, qui nous semblent difficilement conciliables avec la tradition, nous nous engageons à adopter une attitude positive et de communication avec le Siège apostolique, en évitant toute polémique ».

Des surprises sont toujours possibles, mais de ce qui s’est passé lors de la précédente réunion de la Feria Quartaconsacré à ce sujet, ainsi que des avis exprimées par les “évêques” et les cardinaux, on suppose une bonne probabilité de résultat positif. Résultat renforcé par la dernière réunion de Mgr Fellay avec la Commission Ecclesia Dei.

Toutefois, le Vatican est préoccupé par le contenu de la lettre que les évêques Tissier de Mallerais, Gallareta et Williamson ont envoyée il y a un mois à leur superviseur. Une lettre très dure contre l’accord, à laquelle Mgr Fellay a répondu par une lettre très significative, dans laquelle il a donné les motifs de sa décision, en réponse à une demande personnelle du “Pape”.

La publication de la correspondance privée entre Mgr Fellay et ses trois compagnons a causé beaucoup d’inquiétude de l’autre côté du Tibre, puisque l’existence d’une opposition consistante s’est manifestée, contre le retour à la pleine communion avec Rome, non seulement à partir de simples prêtres, mais trois des quatre évêques consacrés par Mgr Lefebvre en 1988. Les Évêques à qui Benoît XVI avait révoqué l’excommunication en Janvier 2009.

Pendant ce temps, le cardinal Kurt Koch, qui est en charge du dialogue avec le monde juif, a rassuré le vice-président du Bundestag Wolfgang Thierse. (voir ICI)

 

Cristiandad[Les informations de ce commentaire ont été contribuées par Radio Cristiand.] :

http://radiocristiandad.wordpress.com/2012/05/14/fellay-fue-recibido-este-fin-de-semana-en-ecclesia-dei/

 

Télécharger l’article en PDF

 

Mgr Fellay et l'abbé Ratzinger

Mgr Fellay et l'abbé Ratzinger

 

Tout se déroule selon le plan prévu

 

Le dialogue avec la Fraternité Saint-Pie X prendra du temps

Les positions seront examinées au cas par cas

Anita Bourdin

ROME, mercredi 16 mai 2012 (ZENIT.org) – Les discussions se poursuivent entre Rome et la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, mais il faudra encore du temps avant qu’elles n’aboutissent, et la position de chacun des quatre évêques ordonnés par Mgr Marcel Lefebvre sera examinée au cas pas cas, indique le Vatican.

Un communiqué de la salle de presse du Saint-Siège indique en effet ce 16 mai que la session ordinaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi réunie ce matin a examiné entre autres le dossier de la Fraternité Saint-Pie X et la réponse de Mgr Bernard Fellay en date du 17 avril.

« Quelques observations ont été formulées » à ce propos et elles seront prises en considération « dans les discussions ultérieures entre le Saint-Siège et la Fraternité Saint-Pie X », ajoute la même source.

« Étant donné les positions prises par les trois autres évêques de la Fraternité Saint-Pie X, leur situation devra être traitée séparément et individuellement », précise le Saint-Siège.

Il s’agit des positions respectives de Mgr Alfonso de Galarreta, de Mgr Bernard Tissier de Mallerais et de Mgr Richard Williamson. À propos de la négation de la Shoah par de ce dernier, par exemple mais pas uniquement, le Saint-Siège et Benoît XVI ont déjà déclaré qu’il n’y avait pas de place dans l’Église catholique pour le négationnisme.

Après la réponse de Mgr Fellay au « Préambule doctrinal » proposé par le Saint-Siège comme la « condition préalable à toute réconciliation », les trois autres évêques, lui ont adressé le mois dernier une lettre commune pour lui faire part de leur désaccord sur un certain nombre de points. D’où la nécessité d’un approfondissement diversifié.

Les trois évêques ont adressé une lettre à Mgr Fellay, le 7 avril, critiquant les progrès des discussions avec Rome. Le supérieur de la Fraternité leur a répondu le 14 avril, en disant sa souffrance devant leur réaction, et sa conviction que leur fondateur aurait accepté un tel dialogue.

Répondant à la presse, le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, a fait observer qu’en effet de « nouveaux approfondissements » avaient été demandés par Rome. Mais il serait, a-t-il dit, « prématuré » de se prononcer sur le temps que prendront les discussions actuellement en cours.

Il a constaté que les « divisions » apparues dans la Fraternité Saint-Pie X ont eu récemment un grand écho dans les media, et le communiqué, dit-il « indique clairement que les tractations en vue d’une réconciliation vont se poursuivre, sans préciser à quel niveau ».

« Contrairement à ce qui avait été annoncé par certains analystes, a-t-il poursuivi, la question ne devrait pas être réglée à courte échéance. Les organismes chargés du dossier ne semblent pas avoir terminé leur travail ». Il a enfin rappelé que « le dernier mot reviendra au Pape ».

http://www.zenit.org/article-30833?l=french

Fraternité Saint-Pie X : le processus se poursuit

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi a tenu ce mercredi matin sa Session ordinaire. À l’ordre du jour figurait, entre autres, le dossier de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. Les participants ont notamment étudié la réponse de Mgr Bernard Fellay parvenue le 17 avril dernier. Des remarques ont été formulées. Elles seront prises en considération lors des prochaines discussions entre le Saint-Siège et la Fraternité. Compte tenu de la position adoptée par les trois autres Évêques de la Fraternité, leur situation devra être traitée de manière séparée et individuelle.

Interrogé par les journalistes, le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège a indiqué que de nouveaux approfondissements avaient été demandés. Le processus est en cours. Il serait prématuré de dire quand cela se terminera.

Les divisions au sein de la Fraternité Saint-Pie X ont été largement médiatisées ces dernières semaines. Le communiqué indique clairement que les tractations en vue d’une réconciliation vont se poursuivre, sans préciser à quel niveau. Contrairement à ce qui avait été annoncé par certains analystes, la question ne devrait pas être réglée à courte échéance. Les organismes chargés du dossier ne semblent pas avoir terminé leur travail. Quoiqu’il en soit, le dernier mot reviendra au Pape.
Le mois dernier, Mgr Fellay, supérieur de la Fraternité, avait répondu au Préambule doctrinal présenté par le Saint-Siège comme une condition préalable à toute réconciliation. Les trois autres évêques, Mgr Alfonso de Galarreta, Mgr Bernard Tissier de Mallerais et Mgr Richard Williamson, lui ont adressé le mois dernier une lettre commune pour lui faire part de leur désaccord sur un certain nombre de points. D’où la nécessité d’un approfondissement diversifié. Ouvertement antisémite, Mgr Williamson nie l’existence des chambres à gaz, ce qui est incompatible avec la position de l’Église catholique.
En clair : le processus continue, des discussions ultérieures sont jugées nécessaires, l’issue semble encore incertaine, aucune échéance n’est fixée, il est essentiel de faire la distinction entre les différentes positions (comme celle de Mgr Williamson par exemple), il faudra les traiter séparément. Difficile en effet de penser à une solution unique qui s’applique à tous.

http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/Articolo.asp?c=588492

Pour aller plus loin :

Protocole d’accord établi entre le cardinal Ratzinger et Mgr Lefebvre

Le protocole du 5 mai : l’apostasie de Mgr Lefebvre (Sodalitium)

Les « accords » de la FSSPX avec Rome ; Éditorial du Seignadou de mai 2012 – par l’abbé Michel SIMOULIN, aumônier de Fanjeaux (Revue Item)


  1. Le capitaine Francesco Schettino, est accusé d’avoir provoqué le naufrage du Costa Concordia le 13 janvier 2012 []
  2. Ndlr : « feria quarta » est le nom que les chrétiens, à Rome, donnaient au 4ème jour de la semaine, le mercredi, et le mercredi est traditionnellement le jour de réunion de la CDF []
Pas de commentaires pour le moment

Les commentaires sont fermés.