Aller au contenu

Deux écoles pour sainte Jeanne d’Arc : la catholique et l’universitaire

2015 juin 29

 

Tableaux de Jeanne d’Arc

Louis-Hubert Remy, défenseur de l’école johannique catholique, a donné une conférence sur sainte Jeanne d’Arc à Saint Benoît-sur-Loire ce 20 juin dernier :

Louis-Hubert Remy, défenseur de l’école johannique catholique

Deux écoles pour sainte Jeanne d’Arc :
la catholique et l’universitaire ;
leur opposition fondamentale
.

« Et s’il peut sembler un moment que triomphent l’iniquité, le mensonge et la corruption, il vous suffira de faire silence quelques instants et de lever les yeux au ciel pour imaginer les légions de Jehanne d’Arc qui reviennent, bannières déployées, pour sauver la patrie et sauver la foi ».

S.S. Pie XII, 25 juin 1956.

Jeanne d’Arc

 

 

*
* *

 

La Vraie Mission de Sainte Jehanne d'Arc

Un livre à s’offrir, à offrir ; de préférence à : ACRF BP 2, 44140 Aigrefeuille, 30€ franco

 

 

21 juin 1429 . À Saint Benoît-sur-Loire, Jeanne, Dieu et le roi : la triple donation

Abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire

La triple donation de Jeanne d’Arc : 21 juin 1429

Le 21 juin 1429, donc Jehanne dit à Charles : « Sire, me promettez-vous de me donner ce que je vous demanderai ? » Le Roi hésite, puis consent. « Sire, donnez-moi votre royaume ». Le Roi, stupéfait, hésite de nouveau ; mais, tenu par sa promesse et subjugué par l’ascendant surnaturel de la jeune fille : « Jehanne, lui répondit-il, je vous donne mon royaume ». (1 ère donation)
Cela ne suffit pas : la Pucelle exige qu’un acte notarié en soit solennellement dressé et signé par les quatre secrétaires du Roi ; après quoi, voyant celui-ci tout interdit et embarrassé de ce qu’il avait fait : « Voici le plus pauvre chevalier de France : il n’a plus rien ». Puis aussitôt après, très grave et s’adressant aux secrétaires : « Écrivez, dit-elle :
Jehanne donne le royaume à Jésus-Christ » (2 ème donation).
Et bientôt après : « Jésus rend le royaume à Charles ». (3 ème donation)

À lire ces lignes, on comprend mieux pourquoi le marquis de la Franquerie a pu notamment dédier son livre “La mission divine de la France” « À Jeanne la Pucelle, Martyre pour la France et pour le Roi et héraut de la Royauté Universelle du Christ ».


 

 

5 réponses
  1. Ludovicus
    juin 30, 2015

    L’université sans Dieu, c’est comme l’école sans Dieu, l’histoire sans Dieu, la science sans Dieu, la médecine sans Dieu, la politique sans Dieu…… c’est obligatoirement sous le joug de l’Ennemi, sous le joug du Père du Mensonge.
     

  2. Ludovicus
    juin 30, 2015

    Remercions LHR pour son magnifique travail historique et de transmission. Il est clair que ce n’est pas dans les écoles de la République, ni malheureusement dans les écoles catholiques que l’on nous enseigne tout cela.
     

  3. Raphaël lien permanent
    juin 30, 2015

    Bonjour,

    Nous ne pouvons que louer le travail providentiel accompli par LH Remy pour la transmission des trésors spirituels légués par nos VRAIS pères dans la Foi.

    Mais je ne peux que prier, en particulier en ce jour de commémoration de l’Apôtre des Nations, pour la réconciliation de l’abbé Lafitte et de LH Remy, dont les œuvres se complètent merveilleusement. Que Notre-Dame qui défait les nœuds de discorde daigne nous exaucer dans toute sa tendresse !
     

  4. gg
    juillet 1, 2015

    Cher Raphaël,

     

    comme pour tout péché, une réconciliation pré-suppose que le pécheur reconnaisse son péché, le confesse… et le répare !

    C’est bien le problème…

     

    et les péchés de la langue étant si graves, et touchant à l’orgueil intime, si puissant au dedans de chacun de nous… que bien peu s’en repentent !
     

  5. Louis-Hubert REMY
    Louis-Hubert REMY lien permanent
    juillet 2, 2015

    gg comme Grande G…… ?

    une fois de plus vous auriez mieux fait de vous taire !

    Qu’en savez-vous ? Ce n’est pas parce que l’on porte une soutane que l’on a raison.

     

Les commentaires sont fermés.