Aller au contenu

DANS CHAQUE CHRÉTIEN SE TROUVE LE CONTRAIRE D’UN JUIF !

2014 août 30

 

Dans Chaque Chrétien Se Trouve Le Contraire D’Un Juif !

 

« Dans chaque chrétien se trouve un juif » enseigne François, (alias M. Jorge Bergoglio) ! !

 François, alias M. Jorge Bergoglio, alias Chaos Jorge...

Pour Monsieur Bergoglio, « juif » signifie :

au moins « adepte culturel du talmudisme classique » et au plus adepte du « kabbalo-maçonico-sionisme ».

Et « chrétien » signifie, pour lui :

au moins « adepte culturel du noachisme mondialiste » et au plus adepte du « talmudo-moderno-maçonisme ».

Conformément à ces significations qui sont professées, certes avec la duplicité inhérente au maçonisme, par sa secte Conciliarde, El Senor Bergoglio dit donc bien à bon droit (son bon droit) : « à l’intérieur d’un chrétien se trouve un Juif ». Cela vaut donc pour la version de masse de l’idéologie humanitaro-mondialiste de sa secte.

Et cela vaut donc aussi pour la version plus « initiée » de la même idéologie : pour ces derniers Bergoglio, évoque de « vrais » chrétiens qui reconnaissent leurs « racines juives ».

Son “saint Wojtila”, le juif people bien connu, lui avait ouvert la voie, bien dissolvante, avec ses frères aînés de la « foi ». Mais si le goy « chrétien » n’est un « frère cadet » ce n’est que comme une fin de série, par rapport à un début de série, à un prototype, et pas du tout comme membre d’une famille.

En fait, tout est à rejeter dans ce que dit Bergoglio.

Ainsi lorsqu’il affirme « que sa prière est juive » (par les 150 Psaumes, qu’il ferait en une semaine…) et qu’il la saupoudre d’un peu de fantaisie « d’eucharistie » (en substance…!) sa prière n’est rien du tout d’une religion Révélée. Elle constitue un recueillement de l’attention, une concentration de l’attention, momentanés (et encore, on elle est censée consister en cela en théorie chez lui). Ce n’est pas le vol que commet Bergoglio, des paroles révélées des Psaumes, qui contient la faculté de transformer une pantomime de « prière » et de recueillement, en oraison catholique, ni d’ailleurs en la prière que pratiquaient les Hébreux avant la venue de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

 

La prière ne se réduit pas aux paroles. La prière catholique utilise des paroles catholiques. La récitation du chapelet comme façon de faire oraison en forme la plus prodigieuse illustration. Au contraire, la comédie « priante » que joue l’imposture kabbalo-noachide, et vole des paroles catholiques de l’Ancien et du Nouveau Testament, reste une tragique supercherie.

(En Terre sainte) « vous pouvez SENTIR ce qui nous attend dans l’au-delà » nous dit Chaos Jorge, qui méprise la Révélation. Mais nous, qui proclamons celle-ci, nous pouvons le SAVOIR !

 

L’exégèse officielle de la formule « spirituellement sémites »  (formule de Pie XI) vise à prétendre à l’existence d’une « religion judéo-chrétienne ».

Mais en vérité cette expression signifie que nous sommes religieusement sémites, dans la dimension humaine de la Révélation, et philosophiquement, dans les vérités (ne serait-ce que la notion d’être en tant que présence) spécifiquement révélées.

Par conséquent en vertu de quoi, et comment, pourrions-nous être prédéterminés à la « Haaiinnee » envers l’ethnique sémitique ? Elle a contenu, ou comporte encore, des Païens, des Hébreux, des Chrétiens (…« d’Orient ») des Musulmans (anciens hébreux ou chrétiens convertis au cimeterre).

En revanche, et toujours « spirituellement », il existe une idéologie qui est religieusement anti-sémite, sous le rapport des origines magiques et occultistes (Mgr Meurin mentionne la Perse, dans la « Franc-Maçonnerie, Synagogue de Satan »),

et philosophiquement dans les divers avatars du système panthéiste grec.

En lien avec cela, le fait que les fabricants de cette idéologie, et tous ceux qui s’en revendiquent culturellement n’appartiennent pas, en leur immense majorité, à l’ethnie sémite, est à rapprocher de cette autre constatation :

Ils pratiquent depuis toujours une guerre pathologique, criminelle et perverse contre les sémites « spirituels » d’une part, et d’autre part contre les Sémites physiques… Or « l’antisémitisme est inadmissible » !

Chaos Jorge a battu ses prédécesseurs : en chaque chrétien un juif !

 

 

Source : Blogue : Origines Catholicismus :

  1. http://ieschoua.incorrect.over-blog.com/article-dans-chaque-chretien-se-trouve-le-contraire-d-un-juif-124462538.html
  1. http://ieschoua.incorrect.over-blog.com/article-dans-chaque-chretien-se-trouve-le-contraire-d-un-juif-124462604.html

 

24 réponses
  1. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    août 30, 2014

    Ce n’est pas que la parole de Dieu ait failli. Car tous ceux qui descendent d’Israël ne sont pas le véritable Israël,  et pour être la postérité d’Abraham, tous ne sont pas ses enfants……Ainsi donc l’élection ne dépend ni de la volonté, ni des efforts, mais de Dieu qui fait miséricorde.  Rm 9, 6-7 ; 16
     
    Car je leur rends le témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu, mais c’est un zèle mal éclairé. Ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu. C’est qu’en effet le fin de la Loi c’est le Christ, pour la justification de tout homme qui croitIl n’y a pas de différence entre le Juif et le Gentil, parce que le même Christ est le Seigneur de tous, étant riche envers tous ceux qui l’invoquent.  Rm 10, 1-4 ; 12
     
    Je dis donc : Est-ce que Dieu a rejeté son peuple ? Loin de là ! Car moi aussi, je suis Israélite de la postérité d’Abraham, de la race de Benjamin. Non, Dieu n’a pas rejeté son peuple, qu’il a connu d’avance. Ne savez-vous pas ce que l’Écriture rapporte dans le chapitre d’Élie, comment il adresse à Dieu cette plainte contre Israël : « Seigneur, ils ont tué vos prophètes, ils ont renversé vos autels, je suis resté moi seul, et ils en veulent à ma vie. Mais que lui répond la voix divine ? Je me suis réservé sept mille hommes qui n’ont pas fléchi le genou devant Baal… Je demande donc, Ont-ils bronché, afin de tomber pour toujours ? Loin de là, mais par leur chute, le salut est arrivé aux Gentils, de manière à exciter la jalousie d’Israël. Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des Gentils, que ne sera pas leur plénitude!   Rm 11, 1-4 ; 11-12
     
    Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une résurrection d’entre les morts ? Si les prémices sont saintes, la masses l’est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussiMais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui n’étais qu’un olivier sauvage, tu as été enté à leur place et rendu participant de la racine et de la sève de l’olivier, ne te glorifie pas à l’encontre des branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte. Tu diras donc : Ces branches ont été retranchées, afin que moi je fusse enté.  Cela est vrai ; ils on été retranchés à cause de leur incrédulité, et toi, tu subsistes par la foi ; grade-toi de pensées orgueilleuses, mais crains. Car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, crains qu’il ne t’épargne pas non plus.
    Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu : sa sévérité envers ceux qui sont tombés, et sa bonté envers toi, si tu te maintiens dans cette bonté ; autrement toi aussi tu seras retranché. Eux aussi, s’ils ne persévèrent pas dans leur incrédulité, ils seront entés ; car Dieu est puissant pour les enter de nouveau. Si toi, tu as été coupé sur un olivier de nature sauvage, et enté, contrairement à ta nature, sur l’olivier franc, à plus forte raison les branches naturelles seront-elles entées sur leur propre olivier. Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne soyez pas sages à vos propres yeux : c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’aveuglement jusqu’à ce que la masse des Gentils soit entée. Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit : “Le libérateur viendra de Sion, et il éloignera de Jacob toute impiété ; et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’aurai ôté leurs péchés. Il est vrai, en ce qui concerne l’Évangile, ils sont encore ennemis à cause de vous ; mais eu égard au choix divin, ils sont aimés à cause de leurs pères. Car les dons et la vocation de Dieu sont sans repentance. Et comme vous-mêmes autrefois vous avez désobéi à Dieu, et que, par le fait de leur désobéissance, vous avez maintenant obtenu miséricorde, de même, eux aussi, ils ont maintenant désobéi, à cause de la miséricorde qui vous a été faite, afin qu’ils obtiennent également miséricorde. Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous. Rm 11, 15-32
     
     

  2. Charles
    Charles lien permanent
    août 30, 2014

    “La prétendue catholicité du pape ne résiste pas à l’épreuve des faits. François est bel et bien un apostat qui n’œuvre pas au bien de l’Église mais à sa perte. Comme tous les loups déguisés en agneau, ses actes contredisent ses paroles et entraînent les fidèles sur un mauvais chemin. Non, il ne se comporte pas comme le vicaire du Christ, mais comme « un pape selon nos besoins » (souhaits de la loge luciférienne des Carbonari en 1818. Déjà !) D’ailleurs, est-il vraiment pape ? Lui-même affirme qu’il n’est que l’évêque de Rome, n’est-ce pas un signe ? Personne ne le prend au sérieux.”

    Voici ce qu’en dit l’administrateur d’un blogue eschatologique qui n’est pas de nos amis ! La quadrature du cercle ne fait pas peur à ces “cathos-tradis-conciliaires”  d’un genre tout à fait spécial et qui mangent à plusieurs râteliers idéologiques (FSSP, FSSPX, Vincent Morlier, etc…)

    Alors on se rattrape sur le dernier “pape” conciliaire en démontrant ce qui n’est pas possible de ne pas démontrer.

    Quant à savoir si nous sommes tous juifs, on comprendra aisément qu’un vrai catholique ne peut affirmer la chose qu’en l’expliquant plutôt deux fois qu’une à la lumière de la doctrine de l’Église et non de la secte qui l’a éclipsée.
     

  3. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    août 31, 2014

    François se veut pape et règle de l’orthodoxie de la foi, c’est le discours qu’il a tenu aux Franciscains de l’Immaculée pour les tacler.

    François est dans la ligne Roncali, Montini, Wojtyla, Ratzinger qui travaille à l’aggiornamento,selon les directives établies depuis déjà un certain temps.

    Le Dieu de François n’est pas catholique, d’où l’on peut conclure que lui non plus.
     

  4. Avatar
    François lien permanent
    août 31, 2014

    Dès aujourd’hui, je me mets en chasse du Juif qui me parasite les intérieurs !   ;-)

  5. Avatar
    Vinkentios lien permanent
    août 31, 2014

    On peut seulement dire : Horribile dictu ! Bergoglio est un apostat de chaque chrétienne foi.

  6. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    août 31, 2014

    Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam

     
    Philosophé par ailleurs, il est de notoriété publique que la mentalité talmudique des rejetons emblématiques des pharisiens antiques s’arc-boutent artificieusement sur l’antisémitisme pour, depuis le Renversement de 1789, socialement dominer et pourrir plus que jamais auparavant la société des vierges folles soixante-huitardes et vaticandeuses des goyim apostats dont l’esprit complètement mondanisé se complait sans réserve dans celui du siècle démonisé promu par ces derniers, s’octroie un libertinage païen avorteur et luxurieux des deux sexes et cætera…que légitime leur fol orgueil dit cartésien et darwinien d’origine maçonnique, il s’ensuit du reste que cet antisémitisme offensif sous couvert d’autodéfense raciale n’a pas plus de justification que l’antijaphétisme ou l’antichamisme et ses processions variables génétiquement accidentelles, demeure en soi vis-à-vis du postulat créationniste, une absurdité ontologique.
     
    Les êtres premiers de ces races noachides fondamentales magnifient le Genre humain appelé à répondre librement pour être surélevé dans la justice de la sainteté de la Vérité catholique et sous ce même rapport, sans dualité orgueilleuse, dans la mesure où chacune dans une relation de service respectueux du bien des autres, en l’espèce de nos jours, ne pas désirer injustement la Patrie des autres  « la notion spécifique de nation issue historiquement d’une Patrie » — et pour cause, le mondialisme milite explicitement en sens contraire — tiennent vraiment humblement leur place dans la hiérarchie humaine où dans ce monde chacune évolue à l’instar des individus respectivement dans son continent dévolu géographiquement par la divine Providence selon ses talents propres assignés pour éprouver et l’humilité et la charité des races et des hommes entre eux et vis-à-vis de la Vérité en Dieu ainsi que la vertu de justice mutuelle que reflète dans l’au-delà la hiérarchie angélique au service de la Création visible et invisible, en vue d’une saine émulation réciproque, à l’éducation édifiante générale par l’altérité humaine pour IDÉALEMENT atteindre le bien commun en faveur du progrès tant matériel qu’intellectuel de tous et pour tous, qui ne saurait évidemment sans commune mesure former, combler et pacifier le cœur sans progrès spirituel véritable, est voué fatalement comme la plupart des gens repus de richesses matérielles à la corruption du cœur et perdition de l’âme (en témoignent toutes bonnes inventions technologiques des pires aux meilleures, tout le monde profite par exemple de l’invention de l’électricité mais l’électricité n’apporte qu’un confort extérieur et non pas la paix intérieure) par conséquent, une humanité apostate et ingrate, en révolte contre Dieu, est une humanité qui s’autodétruit inexorablement, aussi la prétention de rechercher idéologiquement toujours en esprit de révolte satanique, à détruire cyniquement les races par le truchement planifié d’une politique influente de métissage délibéré de mauvais aloi, de la manière contrainte que nous le proposent nos ennemis dans le Nouvel ordre mondial antichristique — l’obstacle mystique de la papauté étant levé — en vue de détruire tout particulièrement la race blanche japhétique en Europe — berceau et linceul de la feu Chrétienté — et par ce moyen génétiquement iconoclaste, les nations ethniquement constituées, est, un attentat diabolique majeur contre la magnificence de la hiérarchie humaine selon la parabole des talents de l’Humanité attribués aux individus comme aux nations, c’est en somme vouloir en quelque sorte détruire tous les arbres pour ne garder que le pommier, et de son fruit pourri, croquer à pleines dents au péché pour s’illusionner être « comme » Dieu.
     
    S’il y a eu à tort, pour faire simple, dans les siècles chrétiens, un certain ʻʻantisémitisme’’ prudentiel, plus antijudaïque qu’antisémite, il ressort surtout à cause principalement du talmud, non pas évidemment de la Sainte Torah ou Deutéronome inhérente à la Révélation divine consignée par le Saint Patriarche Moïse.

    De nos jours, les athées non juifs de la Gentilité baptisée voire apostate, retournant à leur vomissure antique, valent bien en pire les Juifs athées ou incrédules en la Foi chrétienne ; personne en effet, n’obligea les juifs, sinon en deux mille ans de Chrétienté environ, ils n’existeraient plus — sauf les marranes mais ils le firent pour échapper soit à l’exile ou par opportunisme mammonique — à croire d’autorité aux Saints Évangiles en témoignage de la messianité et divinité du Messie Jésus, le Christ Rédempteur, qu’atteste entre autres, la destruction du Temple caduque et la dissolution diasporique de la nation juive depuis le déicide bimillénaire du Messie,
    « Si vis » dit le Seigneur Jésus au jeune homme riche… (il faut donc l’adhésion de l’intelligence entraînant celle du cœur sous la motion prévenante de l’Esprit Saint agissante de Dieu correspondant, eu égard au respect du libre-arbitre, à la bonne volonté de la conscience du récipiendaire) Saint Mathieu. 19 : 16-22.
     
    La théologie fondamentale est le fait que Yeshoua est le Messie juif promis, c’est une vérité religieuse élémentaire à laquelle tous les chrétiens (entendre les baptisés) dans le monde passé et contemporain en principe croient ; ils croient donc en Dieu qui entre tous les hommes de son temps par élection singulière s’est révélé exclusivement à Abraham qui n’était ni grec ni romain ni gaulois ni africain ni chinois, croyant en Jésus-Christ au Dieu d’Isaac et Jacob ; cette théologie messianique juive de l’Histoire Sainte s’accomplit dans la prophétie d’Ézéchiel et d’Isaïe professant le Messie venant comme le « Serviteur souffrant » écrit dans Isaïe 53 : 10, « Il a plu à l’Éternel de Le briser par la souffrance…après avoir livré Sa vie en sacrifice pour le péché…les habitants de Jérusalem reconnaîtront Celui qu’ils ont percé – Zacharie 12 : 10… plût à Dieu que des israéliens comme des ismaéliens pendant l’éclipse même de l’Église se convertissent dans la catacombe de leur âme, DÉSIRENT en secret le baptême et Le confessent opportunément de bouche car Dieu n’habite pas dans les maisons fait de main d’homme mais dans le cœur – Actes 7 : 48.
    Il bâtit Son Temple nouveau, non pas avec des pierres taillées et des plaques d’or à la manière de Salomon mais l’Église universelle du Dieu vivant est le Corps Mystique du Christ, Elle est bâtie avec des pierres vivantes pour l’Éternité ! Aujourd’hui encore rendue invisible parce que masquée par la synagogue talmudique…
     
    Nous sommes le Temple de Dieu… réchappé du Vatican apostat, le diable peut très bien prévaloir sur la maison du Vatican, jamais dans nos cœurs si nous demeurons fidèles à l’orthodoxie de la Foi de l’Église Catholique sans laquelle il est impossible sincèrement de plaire à Dieu et de faire vraiment son salut.
     

     

     
    De nos jours, beaucoup de Juifs dit messianiques se convertiraient sans aucun doute au Catholicisme vrai à l’exemple du fameux rabbin de Rome sous Pie XII ainsi que des protestants se convertissaient alors par milliers avant vaticand’eux si vaticand’eux n’avait pas eu lieu.
     
    Le démon au sortir de la guerre, avec la permission de Dieu, a bien choisi son créneau linéaire temporel pour préparer au cours de ce centenaire, selon la vision surnaturelle de Léon XIII, vaticand’eux, et, par ce moyen imposé, subvertir totalement par la privation sensible de l’Église cachée, le monde entier.
     

     
    La Sainte Torah ou Pentateuque révélée au Patriarche Moïse, le Saint Ami de Dieu, confirmée dans les Saints Évangiles de Notre Seigneur Jésus-Christ Lui-même, affirme le Ministère inspiré de Moise consigné par lui-même et ses scribes : “Si vous croyiez Moïse, vous Me croiriez aussi, car celui-ci a ÉCRIT de Moi.” — Saint Jean 5:46.
     
    savoir ……
     
    “Yahvé ton Dieu suscitera pour toi, du milieu de toi, parmi tes frères, un Prophète comme moi, que vous écouterez. C’est cela même que tu as demandé à Yahvé ton Dieu, à l’Horeb, au jour de l’Assemblée : “Pour ne pas mourir, je n’écouterai plus la voix de Yahvé mon Dieu et je ne regarderai plus ce grand feu”, et Yahvé me dit : “Ils ont bien parlé. Je leur susciterai, du milieu de leurs frères, un Prophète semblable à toi, Je mettrai mes paroles dans sa bouche et Il leur dira tout ce que Je Lui ordonnerai. Si un homme n’écoute pas Mes paroles, que ce Prophète aura prononcées en mon Nom, alors c’est Moi-même qui en demanderai compte à cet homme.” – Deutéronome 18, 15-19
     
    Cependant… Deutéronome, 34, 10 à 12, dans lequel il est proclamé qu’il n’y aura plus jamais de prophète comme Moïse en Israël. Cette contradiction ne peut être résolue que par l’équation suivante : le Prophète qui viendra après Moïse, ne sera pas un prophète, c’est-à-dire un envoyé de Dieu qui parle au Nom de Dieu mais

    DIEU LUI-MÊME !!!

    « Celui dont Moïse a ÉCRIT dans la Loi, ainsi que les prophètes, nous l’avons trouvé : Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth. » Saint Jean 1:45

    « …Si un homme n’écoute pas Mes paroles, que ce Prophète [le Messie] aura prononcées en mon Nom, alors c’est Moi-même qui en demanderai compte à cet homme. »
     
    Et cet homme, pour son malheur et le nôtre, c’est entre autres bien entendu, le talmudiste (khazar) qui de nos jours prend hypocritement la posture de défenseur des chrétiens (entendre baptisés) persécutés. Il crée les conditions du naufrage pour se faire sauveteur comme le virus informatique précède le logiciel antivirus…
     
    Cet homme khazar généralement plus ashkénaze mongolien, fiduciairement puissant et influent (non Hébreu) que les sépharades orientaux qu’il mésestime, dont le livre talmudique blasphématoire prévaut toujours préférablement à la Sainte Tora ou Pentateuque du Saint Patriarche Moïse, outrage la Sainte Foi Chrétienne catholique ou universelle de Yahvé fait Homme en Jésus-Christ.
     
    Le maître de Karl Marx, le rabbin Baruch Lévy, écrivit à son élève une lettre qui synthétise toute l’ambition révolutionnaire de la conjuration antichrétienne du messianisme talmudique.
    En ces termes, le rabbin Lévy (le BHL ou Attali de l’époque) divulguait au petit Karl ce que nous subissons de nos jours et vivrons tous demain si impunément le Sacré-Cœur les laisse faire :
     
    « En sa totalité, le peuple juif sera lui-même son propre Messie. Son règne sur l’Univers se réalisera par l’unification des autres races humaines, la suppression des monarchies et des frontières qui sont le boulevard du particularisme, et l’établissement d’une République universelle, qui reconnaîtra partout les droits de citoyenneté aux Juifs.
    Dans cette nouvelle organisation de l’humanité, les fils d’Israël actuellement disséminés sur toute la surface de la terre, tous de la même race et de la même formation traditionnelle, parviendront sans grande opposition à être partout l’élément dirigeant, surtout s’ils peuvent imposer aux masses ouvrières des chefs juifs.
    Ainsi, à la faveur de la victoire du prolétariat, les gouvernements de toutes les nations passeront aux mains des juifs lorsque se consti­tuera la République universelle.
    Alors la propriété individuelle pourra être supprimée par les gouverne­ments de race juive, qui pourront ainsi administrer partout les richesses des peuples.
    Et ainsi se réalisera la promesse du Talmud, que, lorsque viendront les temps messianiques, les Juifs détiendront sous leurs clefs les biens de tous les peuples de la terre »
    Salluste, Les Origines secrètes du Bolchevisme.
    Édition Jules Tallandier, Paris 1930, pp. 33 et 34.
     
    AINSI DONC DES FAUX JUIFS PARCE QUE TALMUDIQUES METTENT ORGUEILLEUSEMENT LE TALMUD AU-DESSUS DE LA LOI DE DIEU PUBLIÉE PAR MOÏSE COMME DES PERFIDES CHRÉTIENS METTENT AUJOURD’HUI VATICAN(2) AU-DESSUS DU CREDO CATHOLIQUE.
     
    En effet enseignent-ils :
    “S’occuper de la Bible, est-il dit dans le Talmud, c’est un mérite et l’on en est récompensé; s’occuper de la Mischna, c’est un mérite; mais s’occuper de la Guemare, il n’y pas de mérite plus grand.”
     
    « Les Juifs n’ayant pu anéantir le peuple chrétien en tuant le Christ, ont voulu le bafouer par la rédaction du Talmud, un tissu d’horreurs anti-chrétiennes. » (Martin V, Sedes Apostolica, 1425).
     

     

     
    Le talmud a été maintes fois condamné sévèrement par les papes et dénoncé pour former le plus grand obstacle à leur conversion malicieusement empêchée par le démon.
     

     
    « Ainsi qu’Il l’avait promis à nos pères, envers Abraham et sa race pour toujours », chante la  Bienheureuse Vierge Marie dans Son Action de Grâce ou Magnificat.
     

  7. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 1, 2014

    Magistral et époustouflant OMNIBUS !!!! Lorsqu’on a lu ces lignes on reste un peu pantois, comme interloqué par la puissance du verbe de ce géant de la plume !!!

    Amoureux transi, peut-être sans le savoir,   de la “petite madeleine” de Proust ( sans partager pour autant l’inversion affective de ce prodigieux écrivain !), notre ami Omnibus, ami des lecteurs presque prodiges, n’est que peu compris par le lecteur lambda, qui , agacé par une syntaxe qu’il croit (à tort, of course!!!) être rébarbative et insultante, décide une fois pour toutes qu’il ne comprendra jamais rien à cet atypique prosateur !!! J’en ai eu quelques échos…

    Il est vrai que notre ami Omnibus (serai-je alors tenté par quelque pieuse requête ?) se ferait une douce (?) violence en réduisant de beaucoup la longueur de ses phrases et propositions…

    Mais l’on peut se demander s’il n’y aurait pas là-dedans quelque chose de proprement attentatoire à l’intégrité épistolaire d’un homme, capable de si bien discourir sur les tares de nos contemporains et sur l’entourloupe permanente qui amène leurs faux juifs à prospérer sur nos trahisons, misères et apostasies… Et si cette concession au vulgaire ne lasserait pas un homme dont tout le talent consiste à nous élever l’esprit non seulement à un niveau quasi-proustien mais encore à cet empyrée d’un lectorat catholique ?…

    Alors gardons notre Omnibus tel qu’il est, à charge pour lui de faire un tout petit effort pour “abaisser” — en la sublimant par la concision — sa grandiose syntaxe   jusqu’à nous, et en retour nous lui ferons l’honneur, en toute justice, de tenter de nous élever jusqu’à cette glorieuse culture qui nous réjouit le cœur.
     

  8. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    septembre 1, 2014

    Omnibus nous fait un magnifique commentaire qui devrait plutôt être un article, il a tout à fait bien cerné le problème et l’exprime dans le style sublime, agrémenté de vidéos pédagogiques. (Le frère Nathanaël est un très bon exemple de la possibilité de la conversion, ce qui doit arriver avant la fin, une fois que le nombre des Gentils sera rentrée).

    En fait, dans le style laconique, qui est le mien, j’oserai compléter en disant : Tout se ramène au vieux problème de la lettre qui tue et de l’Esprit qui vivifie, tout  se ramène au véritable Israélite, celui qui croit Moïse, les prophètes et toute l’Écriture qui ne parle que de Jésus-Christ, ou presque.

    Il faut aussi se souvenir que grâce à la haine et à l’incrédulité du peuple à la nuque raide, la prédication du salut est passée aux Gentils, de même le péché d’Adam nous a valu l’Incarnation, Ô felix culpa, car Dieu est assez Puissant pour retirer du bien d’un mal de tel façon que l’homme ne puisse en aucun cas se glorifier.

    Et si les méchants talmudistes et leurs suppôts sont si néfastes cela ne provient, en fait, que de la médiocrité des catholiques et de l’affadissement des pasteurs. Comment expliquer le coup d’État Vatican d’eux, sans l’absence d’intransigeante résistance, sans l’anémie et la contamination de la formation ecclésiastique, sans le manque de vigilance et d’ascèse nécessaires ?

    Antisémitisme, antijaphétisme, antichamitisme, racisme………tout cela relève de la chair, d’une stratégie de la chair ; or si nous marchons dans la chair mais nous ne devons pas combattre selon la chair.

    Quand on refuse la Voie, la Vérité et la Vie on ne peut s’égarer dans l’erreur et la mort.

    Qui credit in eum non iudicatur qui autem non credit iam iudicatus est quia non credidit in nomine unigeniti Filii Dei Jn 3, 12

     

  9. Fert Fert Fert
    Fert Fert Fert lien permanent
    septembre 1, 2014

    Omnibus 

    Magnifique !  quel texte ! un survol des dangers qui nous guettent comme   ceux qui nous ont gâtés, un éclairage sur notre passé comme sur notre présent, sur nos amis comme sur nos ennemis,  une promenade  à travers les siècles au gré des citations pour parfaire notre notre culture et enrichir  notre âme, une vraie ballade…en omnibus !   http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    Merci

    Charles vous n’êtes pas mal non plus !
     

    • Charles
      Charles lien permanent
      septembre 1, 2014

      À cause de vous, cher Fert, je vais devoir me poudrer, comme les aristos du 18ème, car je suis rouge cramoisi  de confusion à cause de votre petite phrase “vous n’êtes pas mal non plus !”. http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      Quant à notre ami Édouard, pour cacher son épiderme devenu, de rage,  “vert extraterrestre”, il va devoir changer de fond de teint !!!!! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
       

  10. Edouard-Marie Laugier
    Edouard-Marie Laugier lien permanent
    septembre 1, 2014

    Antisémitisme, antijaphétisme, antichamitisme, racisme………tout cela relève de la chair, d’une stratégie de la chair ; or si nous marchons dans la chair mais nous ne devons pas combattre selon la chair.

    Le Catholicisme étant la religion de l’Incarnation, nous ne sommes pas désincarné, nous ne pouvons pas combattre de manière désincarnée.

    L’ennemi attaque autant sur le spirituel que sur le temporel c’est un fait.
    Le juif est autant un fléaux pour la religion Catholique que pour le royaume, fut-il Chrétien.

    Et le juif est tout autant un ennemi biologique, qu’un ennemi spirituel, il s’en prend tout autant à nos âmes (religion) qu’aux races, qu’il veut détruire (métissage) et asservir.
     

    • Ludovicus
      Ludovicus lien permanent
      septembre 2, 2014

      “si nous marchons dans la chair mais nous ne devons pas combattre selon la chair.” Ce n’est pas moi qui le dit mais Saint Paul. Il n’est nullement question d’une religion désincarnée, mais de faire mourir les œuvres de la chair par la coopération avec le Saint-Esprit. Le sacrifice de la Croix est la victoire du Christ sur la chair, le monde et le prince de ce monde.

      Pour le combat, voir la panoplie du chrétien de saint Paul.
       

  11. Louis-Hubert Remy
    septembre 1, 2014

    Je viens de finir de Martin Peltier, “L’antichristianisme juif”.

    Travail absolument remarquable, à lire et à diffuser.
     

    • Cave Ne Cadas
      septembre 1, 2014

      Martin Peltier présente son livre L’Antichristianisme juif :
       
      L’historien et essayiste Martin Peltier présente son livre L’Antichristianisme juif, disponible sur Kontre Kulture :
       


      Martin Peltier à propos de son livre "L… par kontrekulture

       
      La quatrième de couverture :
       

      On parle fréquemment d’antisémitisme chrétien. Un historien juif français, Jules Isaac (celui de Mallet et Isaac), a répandu la thèse que l’Église aurait dispensé un « enseignement du mépris » du peuple juif. Un évêque français, Mgr de Berranger, a déclaré que ce serait « le terreau » sur lequel aurait poussé la Shoah. Aucune source sérieuse n’étaie ces allégations fantaisistes. On constate à l’inverse que la tradition rabbinique du Talmud a distillé un enseignement de la haine du Christ et des chrétiens : depuis deux mille ans, l’antichristianisme juif a pris les formes les plus diverses, du blasphème à la lapidation, du bûcher à la révolution.
       
      330 pages bourrées de faits établis, de références solides, pour recomposer une perspective historique raisonnable. Et en finir avec les fantasmes.
       
      Historien, essayiste, romancier, journaliste, Martin Peltier n’a plus l’âge de prendre les censeurs au sérieux. Les sujets qui fâchent l’amusent, à condition de les examiner sérieusement. Il est attaché à la vieille maxime : « Si j’ai tort, qu’on me le prouve, si j’ai raison, qu’on me l’accorde. »

       

    • Charles
      Charles lien permanent
      septembre 1, 2014

      Nous en prenons bonne note, cher Louis-Hubert ! Vos conseils sont des incitations. http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
       

  12. Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus.
    Omnibus Orthodoxis atque Catholicae, et Apostolicae Fidei Cultoribus. lien permanent
    septembre 1, 2014

    Mes frères sont beaucoup trop indulgents avec moi et les remarques critiques de ma phraséologie boursouflée d’artifices pompiers sont amplement justifiées.

    Charles a raison de s’en plaindre, c’est un défaut baroqueux qui tourne parfois au rococo, les incipit de mes phrases fleuves redondantes, grouillantes dans tous les sens, se perdent souvent en explicit ruisseaux essoufflés qui loin du lit expirent lourdement dans une vase absconse où des fautes s’exhalent.
    C’est pourquoi je n’ai jamais eu de mention très bien.

    J’essayerai de faire un effort. Et, merci ! pour vos aimables encouragements.
     

    • Fert Fert Fert
      Fert Fert Fert lien permanent
      septembre 1, 2014

      Ah ! Ah !  Excellent !    En plus notre ami Omnibus a de l’humour !

       

      • Charles
        Charles lien permanent
        septembre 1, 2014

        Ah ! ça oui ! comme tous les “grands” !!! (si vous avez besoin de poudre de riz, cher Omnibus….) Mais nous le savions déjà cher FertX3 ! Il a maintes fois démontré qu’il n’était pas du parti des “grincheux” comme il dit lui-même… http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        Quel air frais ce soir !………hummmmmmmm…ça fait du bien……… Respirons à plein poumons, en espérant qu’une prochaine météo ne viendra pas tout gâcher ! http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
         

  13. Charles
    Charles lien permanent
    septembre 1, 2014

    Si un Catholique cherche une explication profonde de la folie en marche à Gaza, il devrait lire Moïse dans l’Ancien Testament. Par exemple, si les Israélites n’observent pas les commandements de Dieu, ils seront frappés « de folie, d’aveuglement et de perturbation de l’esprit » (Deut.XXVIII,28), parmi de nombreuses autres malédictions. Comme le dit le P. Meinvielle, les juifs sont une race théologique et ils ne peuvent échapper à leur destin théologique — en bien ou en mal, ils sont liés à Dieu comme aucun autre peuple sur la terre.

    Dans le Deutéronome, Moïse donne aux Israélites ses dernières instructions solennelles avant qu’ils n’entrent dans la Terre Promise et avant qu’il ne meure. Dans le Chapitre 28 (parallèle au Lév.XXVI), Moïse explique très clairement le décret de Jehova (ou Yahvé), Dieu de l’Ancien Testament, identique au Dieu du Nouveau Testament : les juifs seront spécialement bénis (v.1–14) s’ils obéissent à l’unique vrai Dieu ; ils seront spécialement maudits (v.15–68) s’ils Lui désobéissent. D’une façon ou d’une autre ils forment une race spéciale à laquelle a été donnée une connaissance spéciale de l’unique vrai Dieu pour une mission spéciale qu’ils doivent accomplir pour Lui, avec une récompense ou un châtiment spécial de sa part, selon qu’ils accomplissent ou non cette mission.

    Il n’y a pas lieu de s’étonner que les juifs estiment qu’ils sont spéciaux ! Parmi les bénédictions énumérées en cet endroit par Moïse, Dieu « les exaltera au-dessus de tous les peuples » (v.1), il « en fera Son Peuple Saint » (V.9), pour être « la tête et non la queue » (v.13). Mais il faut observer que dans chacun de ces trois versets, Moïse fait dépendre de leur obéissance à Dieu cette supériorité des israélites : s’ils « écoutent fidèlement la voix de Dieu en pratiquant tous ses commandements » (v.1), s’ils « gardent les commandements et marchent dans ses voies » (v.9), s’ils « écoutent les commandements et les gardent et les mettent en pratique » (v.13).

    Si à l’inverse les Israélites essaient d’être cette nation supérieure selon leurs propres idées, en désobéissant à Dieu (v.15), alors une multitude de malédictions leur tombera sur la tête (v.16–68) et ils seront méprisés, haïs et piétinés par toutes les autres nations : « ils seront dispersés à travers tous les royaumes de la Terre » (v.25) ; ils seront frappés « de folie, d’aveuglement et de troubles d’esprit » (v.28 – pensez à Gaza !) ; l’étranger qui habite au milieu d’eux « s’élèvera toujours plus au-dessus d’eux » ; c’est lui qui sera la tête et eux la queue (v.43–44) ; leur ennemi mettra un « joug de fer » sur leur cou (v.48) ; le Seigneur Dieu leur enverra l’angoisse avec tous les types de souffrance (v.59–61) et ils seront arrachés de la terre où ils vont pour la posséder (v.63). Tout cela ils le souffriront pour ne pas avoir maintenu et observé les paroles de la loi de Dieu (v.58).

    Hélas ! Toutes ces bénédictions et malédictions annoncées par le grand Moïse, servirent-elles pour que les Israélites reconnussent et servissent leur Messie et Dieu Incarné lorsqu’Il vint, selon ce qui, aussi, avait été prophétisé par Moïse (Deut.XVIII,15–18) ? Non. Au contraire, ils le crucifièrent, ce qui fit et fait encore descendre sur leurs têtes, depuis bientôt 2000 ans, toutes les malédictions de Moïse. Ils se transformèrent eux-mêmes en la nation la plus foulée aux pieds sur la terre, et ils perdirent leur droit à la Terre Sainte, en se faisant expulser et disperser dans tout autre lieu à partir de la destruction de Jérusalem en l’an 70 après J.-C.

    Et que l’on n’aille pas dire que leur reprise de la Terre Sainte signifie que la malédiction ait été enlevée, parce qu’ils la reprennent selon leurs propres idées et non celles de Dieu, de telle sorte que cette nouvelle possession elle-même se transforme aussi en une partie de la malédiction. Comme l’a dit Platon (Georgias), mieux vaut souffrir que commettre une injustice, et par conséquent, selon la réalité spirituelle, les Israéliens sont plus à plaindre que les Palestiniens. Patience. Nous avons tous péché et tous nous avons besoin de la gloire de Dieu (Rom.III,22–23).
     
    Mgr Williamson.
     

  14. Louis-Hubert Remy
    septembre 2, 2014

    Son exc. Mgr Richard Williamson donnera une conférence salle Daviers à Angers le jeudi 11 septembre à 20h30 sur le thème : Quanta cura et l’infaillibilité pontificale.

    Il expliquera en quoi le “magistère” conciliaire est compatible avec ce dogme.

    J’ai l’intention d’y aller !
     

    • Edouard-Marie Laugier
      Edouard-Marie Laugier lien permanent
      septembre 2, 2014

      Excellent idée !

    • Charles
      Charles lien permanent
      septembre 2, 2014

      Oh ! oui ! cher Louis-Hubert ALLEZ-Y !!!! Il ne faut rien lui passer à celui-là !!!

      Qui aime bien châtie bien, n’est-ce pas ?

      Nous serons moralement à vos côtés.

      Pouvons-nous compter sur un petit compte-rendu ensuite ?

      Union de prières et encouragements !
       

  15. Avatar
    Abenader lien permanent
    septembre 2, 2014

    Elle est bonne celle-là :  “son exc. Mgr”… ?!?!

     

    Ce Willie est aussi hérétique et nocif que Feeney !

     

    J’espère, cher Mister Remy, que vous irez à la conférence pour le mettre en face de ses délires…
     

Les commentaires sont fermés.