Aller au contenu

Bonne & Sainte Année 2015

2015 janvier 1

 

Bonne & Sainte Année 2015

 

 

Je vous souhaite une bonne et sainte année, une bonne santé, et le paradis à la fin de vos jours…

 

 

17 réponses
  1. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    janvier 1, 2015

    Ce chant n’est pas complet bien qu’un peu plus monastique que celui de Vanini.
     



     
    Bonne et sainte année

    In Christo Rege et Maria Regina
     

    • Ludovicus
      Ludovicus lien permanent
      janvier 1, 2015

      erratum : pour le lien le chant n’est pas complet bien qu’un peu plus monastique que celui de Vanini.

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      janvier 1, 2015

      Quelle horreur cet vidéo…
      À écouter sans les images !!!
       
      Musique :

      « Veni Creator Spiritus – Himno (Modo VIII) (1999 Remastered Version) » de Coro De Monjes Del Monasterio De Silos
       


       
      Vous voulez du monastique mon cher Ludovicus
       
      En voici, avec les Moines de Solesmes :
      Traditionnel : Hymne – Veni creator
      par le Chœur des Moines de l’Abbaye De Solesmes
       

       

       

      • Ludovicus
        Ludovicus lien permanent
        janvier 1, 2015

        Oui, les images sont horribles mais on peut les supprimer, c’était le sens le l’erratum.

  2. charles
    charles lien permanent
    janvier 1, 2015

    Que le CatholicaPedia Blog soit en 2015 cette grande oasis où puisse venir se désaltérer tous ceux et celles qui ont soif de la vraie foi de l’Église !

    Bonne et sainte année à notre administrateur et à tous ses collaborateurs, qu’ils soient habituels ou circonstanciels, et à tous leurs proches, sans oublier tous nos amis lecteurs qui contribuent eux aussi, à leur manière et dans leurs interventions, à la maintenance du bon esprit de ce blogue.
     

    • Cave Ne Cadas
      Cave Ne Cadas lien permanent*
      janvier 1, 2015

      Merci mon cher frère
       
      Seigneur ayez pitié de nous !
      Cœur Sacré de Jésus ayez pitié de nous !
       
      Ayez pitié de nous… sauvez-nous !
       
      Sauvez Rome et sauvez la France !
       

  3. Ludovicus
    Ludovicus lien permanent
    janvier 3, 2015

    Oui, Merci à Cave ne Cadas et à tous les contributeurs pour l’existence de ce blogue, clairière catholique, dans un environnement irradié et contaminé.

    Pour la Gloire de Dieu, le triomphe de la Vérité et le salut des âmes.

    • Cave Ne Cadas
      janvier 3, 2015

      Mon cher Ludovicus, un cadeau pour vous…
       
      Puisque que vous êtes amateur de chant monastique
      Je vous ai mis en ligne sur le site du CatholicaPedia une 12zaine de disques Gramophone ; 78 t ; 30 cm… de 1930 !
       
      Un vrai bonheur !
       
      http://catholicapedia.net/Solesmes1930.html
       

       

      • Ludovicus
        Ludovicus lien permanent
        janvier 4, 2015

        Merci beaucoup. Ce chant n’est pas seulement à écouter, il faut le prier. Il est clair que le grégorien est mieux chanté par les moines, dont c’est le « métier » et qui pratique plusieurs heures par jour. Pour les plus contemporains ceux de Silos sont assez bons. Après, il faut aussi avoir la doctrine qui va avec. Le Père Emmanuel, du Mesnil saint Loup avait été éconduit par Dom Guéranger, car thomiste……
         

  4. Louis-Hubert REMY
    janvier 3, 2015

    Ayant déjà présenté à tous, tous mes vœux, j’en fais un très précis pour 2015 :

    que tous les commentaires sur ce site soient de qualité et dignes de notre combat.
    Que chacun s’autocensure et agisse dans ce sens !
     

    • Avatar
      javeline lien permanent
      janvier 3, 2015

      Enfin le commentaire tant attendu…

    • Edouard Marie Laugier
      Edouard Marie Laugier lien permanent
      janvier 18, 2015

      Cher Louis Hubert,

       

      Relisant souvent des anciens articles de Virgo Maria j’ai constaté qu’il n’y avait pas de commentaires. Ce n’était peut être pas plus mal.

      Est il nécessaire de laisser toujours les mêmes exprimer les mêmes choses et de nous laisser toujours répondre, à nos manières, parfois différentes, les mêmes choses, en vain.

       

      Il y aura toujours ceux qui ne voient que la forme et ceux qui pensent que le fond justifie tout.

      Au final un sujet de fond ne peut pas s’exposer de n’importe quelle manière mais le souci de forme ne doit pas occulter le fond. La solution est dans l’équilibre et une certaine nuance qui hélas n’est pas présente.

       

       

  5. Avatar
    fortsdanslafoi lien permanent
    janvier 3, 2015

    « des commentaires dignes de notre combat »…..

    Merci LHR ! un vœu qui va « profiter » aux lecteurs qui en étaient arrivés à tout simplement s’abstenir de discuter. Le but des échanges n’est pas d’être pliés de rire en écrivant un message ou de faire rire la cantonade ; il s’agit d’une chose incroyablement sérieuse, à savoir défendre Notre Sainte Mère l’Église comme vous défendriez votre maman si elle était attaquée. Franchement, il n’y a rien d’amusant : cela fait un demi-siècle que monseigneur Lefebvre et les siens ont éteint le combat en taisant la doctrine catholique sur l’infaillibilité pontificale ! À cause de lui et de tous ceux qui l’ont suivi, le monde entier est trompé : ils discutaillent les dires et les agissements d’un… homme quelconque assis indûment sur le Siège de Pierre et dont les paroles et les actions vont, par conséquent, à l’encontre de celles du Christ… Il leur faudra combien de décennies encore pour en tirer comme évidente conclusion qu’ils ont affaire à un homme…… et non à un pape ! Un homme quelconque qui contredirait le Christ ne pourrait pas avoir les fonctions de CHEF de la Sainte Église Catholique parce que ne peut être CHEF de la Sainte Église Catholique que le VICAIRE du CHRIST… Or, le VICAIRE du CHRIST étant assisté par le SAINT ESPRIT, cet homme quelconque qui serait appelé PAPE ne pourrait en aucun cas avoir comme objectif… de REMPLACER l’Église qu’a fondée Notre Seigneur ! Être homme de ce genre et pape, c’est incompatible, et de ce raisonnement catholique, la Fraternité Saint Pie X n’en veut pas ; elle préfère, contre toute logique, analyser tous les faits et gestes de ceux qu’elle nomme au Canon de la Messe, se donnant une « autorité » sur des centaines de familles, entre autres pour leur « fabriquer » des prêtres (et leur faire croire, le cas échéant, qu’elle a tout pouvoir pour les réduire à l’état laïc) ! C’est une imposture, tout cela est illégitime.

    Gardons intact le dépôt de la Foi et agissons, comme le disait le père Barbara « avec l’autorité de notre baptême » ; la Sainte Église Catholique est INDESTRUCTIBLE : ni les modernistes, ni les conciliaires ne pourront la changer d’un IOTA…… C’est quand même dramatique de devoir rajouter : ni les « traditionalistes » de la Fraternité et de toutes les Communautés qui s’y rattachent.  Restons donc CATHOLIQUES ! « Vous préférez suivre monseigneur Lefebvre, disait encore le révérend père Barbara, et bien… vous irez dans le ciel de monseigneur Lefebvre » !

     

  6. charles
    charles lien permanent
    janvier 4, 2015

     

    « Parmi les sacrifices les plus agréables au Seigneur pour qu’un ou des Évêques se lèvent, il y a surtout ceux que l’on s’impose pour assister à une Messe vraiment catholique, une Messe non souillée par la célébration « una cum l’imposteur »recommandait déjà à l’époque le RP Barbara !… Mais aujourd’hui encore nous faut-il aller bien plus loin et être de plus en plus exigeants avec nos prêtres et s’attacher par dessus toute chose à l’oblation pure, qui seule peut plaire à Dieu et apaiser en partie Son Courroux. Nul ici, à présent, ne peut se targuer de son ignorance en ce domaine essentiel, sauf à provoquer l’indignation des bienheureux St Pierre et St Paul.

     

    C’est pourquoi, en 2015, il nous faut tous prendre des résolutions crucifiantes et ne plus se faire illusion à soi-même en s’inventant de faux prétextes, de vains besoins pour assister à un sacrifice corrompu et/ou souillé, par une oblation qui ne serait pas catholique. Bien sûr, le choix du prêtre devra guider nos pas vers ces cultes rares, leur sainteté, leur piété, leur vénérabilité, leurs mœurs irréprochables,  leur intention droite et affichée étant autant de remparts puissants pour s’assurer d’avoir un prêtre digne du Sacrifice agréable à Dieu à la mesure de la rédemption que nous en attendons pour nous-mêmes et pour tous les pécheurs.

     

    Il n’est plus acceptable que des catholiques soi-disant semper idem osent avec impudeur (le contraire donc de leur for interne) dire à tous ceux qui veulent les entendre que ça ne les gêne nullement d’aller un dimanche à une messe una cum de la Frat’ (sous le fallacieux prétexte que ce « curé » là ne serait pas « una cum » !!!), puis un autre dimanche à une messe guérardienne — Venena Antiqui Serpentis — ( soi-disant non una cum), puis encore chez d’autres prêtres plus ou moins indépendants dont la position publique n’est pas toujours claire dans ce domaine ou qui sont eux-mêmes en rupture de ban avec leur ancienne congrégation.

     

     

     

    On notera que pour  le RP Barbara, la connexion de l’oblation pure et des sacrifices qu’elle impose, est en relation directe avec la « levée » des évêques catholiques.

     

    Certains se demanderont pourquoi cette levée ne s’est pas faite vraiment ou très impartiellement à l’époque : il y a deux réponses envisageables :

     

    1/ à cause de la corruption du St Sacrifice et de son oblation pure, ce qui, je le rappelle sans cesse, n’a rien à voir avec la validité des rites bâtards célébrés par les prêtres traditionalistes de toutes sensibilités…

     

    2/ à cause de l’incapacité radicale (et affichée !) des évêques de ce temps à vouloir « démasquer d’autorité », pour reprendre l’expression du RP Barbara, la secte conciliaire et proclamer au monde que tous ces faits et gestes étaient désormais considérés par eux comme nuls, vains et non avenus. Mais c’était sans compter sur le châtiment des clercs, déjà à l’œuvre dans l’Église et aussi sur la doctrine erronée qui avait envahi l’Église au sujet du magistère ordinaire universel et de l’infaillibilité pontificale…

     

    Cet Évêque, Mgr Lefebvre, à qui Dieu avait accordé la grâce de comprendre l’imposture de l’église apparente, ne l’a jamais démasquée d’autorité, pas plus du reste qu’il n’a démasqué son chef, Jean-Paul II.  Nous commençons à toucher du doigt l’immense problème de la tradition et de ses traditionalistes, tous englués dans un formatage mondain et/ou sociologique, un affect obsessionnel pour les choses du passés (ce que je nomme les leurres « pieux ») , un cléricalisme d’un autre âge, un consumérisme et un ritualisme proches des réflexes de pavlov !

     

    Je n’aime pas trop cette expression du RP d’église apparente…car cette secte ne mérite pas le qualificatif d’église même avec un petit « e », car elle est avant tout usurpatrice et sacrilège. En outre elle fait un peu oublier que la véritable Église est éclipsée par elle, et qu’à ce titre elle est absolument criminelle et abominable !… Tout ce qui singe Dieu et Son Église vient du démon. Les leurres ne sont justement là que pour rendre la secte la plus apparente possible…aussi n’est-ce pas un service à rendre aux catholiques que d’attirer plus, leur intention sur de fausses apparences que sur l’éclipse de la véritable Église.

     

    Mais comment démasquer d’autorité une secte bien en place depuis près d’un demi-siècle ? Le RP n’y va pas par quatre chemins ! Tout baptisé-confirmé doit faire sa part de boulot même si ça lui parait minuscule ou dérisoire.

     

    Mais le rôle des évêques, nous explique le RP Barbara, reste primordial et essentiel.

     

    Alors qu’auraient pu faire, dû faire nos évêques afin de s’affirmer au monde comme des évêques véritablement catholiques ?

     

    1/ commencer par un acte de révolte inouïe de la part d’un évêque catholique. En effet qu’a fait Mgr lefebvre face à la montée en conscience de certains de ses prêtres et séminaristes. IL a réagi à l’opposé de son rôle d’évêque, pasteur et protecteur de ses brebis : « Mgr Lefebvre nous demande de faire connaître la synthèse de sa position sur ce qu’il a écrit et dit au sujet de deux problèmes qui agitent les consciences des catholiques fidèles à la Tradition, la validité du n. o. m. et l’existence actuelle d’un pape… En conséquence, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X des pères, des frères, des sœurs, des oblates ne peut tolérer dans son sein des membres qui refusent de prier pour le pape et qui affirment que toutes les messes du nouvel ordo missae sont invalides. » Fideliter n° 13, février 1980, d’après Cor unum, novembre 1979.

     

    C’est clair, c’est net, c’est précis ! La Fraternité a ce jour signé son arrêt de mort spirituelle et ses fruits ne seront que successoraux,  matériels et liturgiques car Dieu a pitié de ses prêtres qui, de bonne foi et intention, se sont laissés embarquer dans cette galère traditionaliste Una Cum.

     

    2/ proclamer en chaire à la face des médias ébahis et goguenards que le descendant apostolique de Pierre anathématisait solennellement cette secte, la bannissait, l’excommuniait et jugeait tous ses actes, lois, prescriptions comme infâmes, nuls et non avenus et que la Sainte Église étant désormais éclipsée par elle, elle se repliait dans les catacombes pour la préservation de sa foi et appelait tous ses fidèles à la suivre dans les larmes, le mépris, les insultes, les vexations innombrables, l’inconfort, la pauvreté, les privations et un jour sans doute le  sang du martyr….

     

     

     

    Il n’ y donc pas besoin d’ergoter à l’infini sur un problème de juridiction qui n’est que lui-même un leurre pour nous rattacher à une Église en ordre parfaitement éclipsée. L’évêque, avec la pleine plénitude de son sacerdoce est avant tout l’homme de l’autorité surnaturelle avec laquelle il conduit son peuple.

     

    Nos évêques n’ont pas voulu être évêques à part entière car ils ne le pouvaient pas, prisonniers qu’ils étaient des schémas du passé. Ils n’ont pas compris qu’après une révolution, en chape et en bannière, le monde n’est plus le même qu’avant et que leurs concepts anciens ont fait long feu auprès des recyclés de l’Enfer… Mgr Lefebvre l’exprima bien souvent  en des termes pathétiques mais impuissants…

     

    Alors de grâce, prenons pour 2015 de bonnes résolutions,sans tricher, sans vouloir être un faire-valoir de sa petite personne dont la conscience, restera néanmoins, au FOR INTERNE, toujours libre devant Dieu  de dire Fiat ou Non Serviam !

     

    Enfin, il est plus que probable, que, devant la défection de Ses Fils Bien-Aimés… Ses Disciples (Évêques), Notre-Seigneur ne reprenne Lui-même les choses en main pour démasquer d’autorité la secte qui usurpe indûment le Siège de Pierre.

     

    Ça risque de « décoiffer » un peu plus… Vous êtes prévenus !!!!!

     

  7. charles
    charles lien permanent
    janvier 4, 2015

     

    Et pour tous ceux qui auraient encore un doute, qu’ils gravent en leur cœur et en leur âme ces paroles de Mgr Guérard toutes tournées vers l’Oblation pure qui reste le problème central actuel  de notre foi :

    Dans ces conditions, voici l’alternative que doivent décider les fidèles attachés à la Tradition :

    A) Ou bien ne pas poursuivre la MISSIO. Parce que celle-ci, en état de privation puisque désertée par la SESSIO, se trouve ipso facto anormée, vouée à de multiples périls, à commencer par l’hérésie et par le schisme. Le seul Sacrement possible, et certainement valide, serait le Baptême. Il suffit pour que Dieu donne la Foi et la grâce sanctifiante. Ce parti n’est donc pas EN DROIT impossible. C’est celui que prennent de TRÈS RARES fidèles.
    B) Ou bien poursuivre la MISSIO. Parce qu’on estime qu’il est EN FAIT impossible de conserver la grâce sanctifiante, et même la seule FOI, sans les Sacrements.

    In dubiis, Libertas ! On peut choisir : soit A, soit B. Mais :
    1) que chacun respecte le choix d’autrui ;
    2) que chacun se conforme rigoureusement à l’exigence interne, ontologique, de son propre choix.
     
    J’ai choisi B. Je respecte profondément les personnes qui ont choisi A : que Dieu leur soit en aide. Mais je réprouve que certaines de ces personnes critiquent et jugent avec « hauteur », comme si elles étaient l’Autorité, le choix B qu’elles sont libres de ne pas faire… ou même agissent EN FAIT, comme si elles choisissaient B.

    Si on choisit de poursuivre la MISSIO, afin que la FOI et la VIE soient conservées pour le plus grand nombre, il faut évidemment des Évêques. Pas de Sacrements sans Sacerdoce sans évêques (1).

     


    [1] J’ai examiné cette question dans l’article : « Consacrer des Évêques ? » (Sous la Bannière, supplément au n° 3, Janvier-février 1986).
     


     
    Petit commentaire en 2015 sur cette incitation de Mgr à choisir A ou B :
     
    1/ ne nous leurrons pas : ce qui reste d’évêques validement consacrés aujourd’hui, ou bien sont corrompus doctrinalement (ex : la FSSPX) ou bien se refusent de démasquer d’autorité la secte apostate qui tient le haut du pavé et, du haut de sa superbe, prétend être l’Église catholique, entrainant à la perdition beaucoup d’âmes encore trop « sensibles » à ses leurres puissants…
     
    2/ ces rares évêques encore valides, dans la mesure où leur succession apostolique est avérée, représentent, malgré leurs insuffisances, la véritable Église et en assurent la visibilité. Il est impératif et vital pour eux d’assurer au moins à leurs fidèles l’oblation pure. S’ils ne le font pas, ou s’ils en sont incapables, ils participent ipso facto à la prolongation du châtiment de l’éclipse de l’Église et auront un sérieux compte à rendre à Dieu au jour du Jugement.
     
    3/ de même tout fidèle non clerc se doit par son baptême de participer au sacerdoce royal du Christ en s’interdisant absolument d’assister et participer à des liturgies, même pieuses, qui ne seraient pas en accord avec la notion de l’oblation pure telle que nous l’explique et nous la rappelle si opportunément Mgr Guérard des Lauriers dans ses ouvrages les plus marquants. Trop de fidèles catholiques n’ont pas encore intégré cette notion essentielle de la foi et de la notion même de religion… Il est plus que temps !!!
     
    4/ Que chacun s’examine et prenne en 2015, comme nous y incite fortement Mgr, une décision définitive sous la forme de cette alternative : continuer la missio ou considérer qu’étant ipso facto anormée celle-ci ne peut que déboucher à terme sur l’hérésie et/ou le schisme. C’est hélas ce à quoi nous avons assistés, impuissants, depuis plus de quarante ans DANS LES FAITS !!!
     
    Mais le remède nous est proposé aussitôt et vient comme rendre caduque un choix qui ne serait basé que sur cette triste constatation factuelle et ne viendrait qu’avaliser une sorte de repli désespéré vers un isolement superbe et dangereux in se. Ce remède est bien sûr l’OBLATION PURE ! Mgr nous a tendu si souvent la perche, mais peu ont voulu la saisir car la nature humaine est plus prompte à se glorifier de ses œuvres et d’un passé rassurant qui leur fait faire « comme si »…
     
    Si seulement quelques (vrais)  évêques se convertissaient à l’oblation pure, nul doute que l’Église sortirait de son éclipse et retrouverait les chemins de sa grandeur… Mais les fidèles du A me diront que je suis en train de faire un beau rêve… Et je ne saurais alors leur donner tort… Il reste un ultime levier suprême seul capable de toucher le cœur de Dieu : la levée en masse des baptisés pour l’oblation pure, sous la bannière de Notre-Dame et le règne à venir de Son Fils…
     
    Orémus !
     

    • Ludovicus
      Ludovicus lien permanent
      janvier 4, 2015

      Fort bien, la révolution en tiare et en chapes, est passée par là. Mgr Lefebvre n’a pas condamné solennellement l’intrus, bien qu’il fut encouragé dans cette voie par l’abbé de Nantes depuis son improbable ligne de crête, il n’a fait que de dénoncer les antichrists occupants Rome et se moquer de son excommunication par une loge maçonnique. Il a tenté de transmettre ce qui était nécessaire pour conserver le sacerdoce valide et la sainte Messe, cela est insuffisant, mais déjà pas mal, malheureusement les fils déraillent, excepté un sermon de Mgr Tissier de Mallerais, c’est le silence ou la molle protestation face aux fausses canonisations et béatifications.

      Il est clair que la missio doit se poursuivre puisque selon la promesse de NSJC il sera avec nous tous les jours jusqu’à la fin des siècles.

      Par contre il est fort difficile de savoir clairement la position de certains prêtres en ce qui concerne l’una cum, mais le silence des évêques non una cum est encore plus surprenant, il y a un devoir grave de dénoncer l’usurpateur, le démolisseur ; ne serait-ce que pour ne pas se faire complices.

      L’ultime levier ne peut pas être « la levée en masse » de baptisés pour l’oblation pure, car on ne peut désirer ce que l’on ne connaît pas, et combien sont ils ceux qui ont suffisamment étudiés ces questions ardues de validité des sacrements et du sacerdoce, certainement pas des masses.

      Les seuls leviers que nous possédons sont ceux que la très Sainte Vierge nous a donné : le Rosaire ; la dévotion au Cœur Immaculé et la pénitence. Sachant qu’Elle est la Médiatrice de toutes les grâces, Elle seule peut être le levier.

      Auxillium Christianorum OPN
       

      • charles
        charles lien permanent
        janvier 4, 2015

        Votre conclusion, cher Ludovicus,  qui découle logiquement de mon exposé des motifs, conclusion à laquelle je me rallie pleinement, vient nous montrer toute l’urgence et la gravité de l’heure présente…

        Tout est entre les mains de la Très Sainte Vierge ! Réussira-t-elle à éloigner de nous les terribles châtiments qui nous attendent ? That is the question…

        In CHRISTO per MARIAM
         

Les commentaires sont fermés.