Aller au contenu

Abbé Claude Barthe – Présent : Où l’on reparle de la Réintégration de la F$$PX…

2013 février 19

…lundi 18 février 2013

FSSPX/Réintégration – quoi de neuf ?

par le webmestre  du MetaBlog

 

Il y a ces articles de Céline Hoyeau et de Nicolas Senèze dans La Croix, qui donnent le “22 février 2013” comme la date butoir que Rome aurait fixée à Mgr Fellay pour accepter sa proposition. Faute de quoi le Vatican envisagerait de démarcher les membres de la Fraternité, prêtre par prêtre, pour un retour non plus collectif mais individuel.

 

Il y a cette allusion de Mgr Fellay, qui doit bien avoir quelques échos, et qui déclare à NDF : « Un bref instant, j’ai pensé qu’en annonçant sa démission, Benoît XVI ferait peut-être un dernier geste envers nous en tant que Pape. Cela étant, je vois difficilement comment cela peut être possible. Il faudra probablement attendre le prochain Pape. »

 

Il y a ce tout petit passage, dans l’entretien que l’abbé Claude Barthe a donné ces jours-ci au quotidien Présent : « Tout le monde sait désormais que la Commission Ecclesia Dei a adressé une lettre à Mgr Fellay le 8 janvier et qu’elle attend une réponse de lui pour le 22 février, jour de la fête de la Chaire de Saint-Pierre. De ce jour-là, 22 février, pourrait être datée l’érection de la Prélature Saint-Pie-X. Cela deviendrait la vraie conclusion du pontificat de Benoît XVI : la réhabilitation de Mgr Lefebvre. »

 

Il y a Andrea Tornielli, qui cite l’abbé Claude Barthe, et qui se demande si l’abdication du pape précipitera les choses. Tornielli conclut… qu’il est bien difficile de le dire (« difficile dirlo »), et il a bien raison.

 

 


 

MetaBlog : http://ab2t.blogspot.fr/2013/02/fsspxreintegration-quoi-de-neuf.html

TradiNews : http://tradinews.blogspot.fr/2013/02/abbe-claude-barthe-present-un-autre.html

 

3 réponses
  1. Charles
    Charles lien permanent
    février 20, 2013

    La « réintégration » se fera-t-elle à partir du 22 février ? probable mais pas certain du tout !

    Par contre , il est à craindre qu’à partir du 22 février nous assistions à un « démarchage » individuel de chaque prêtre de la FSSPX, comme prévu et annoncé par Rome…

    Cette stratégie romaine risque d’avoir des conséquences encore plus terribles pour l’avenir – si tant est que cet avenir puisse encore être catholique – de la FSSPX :

    1/ « individualisation » des prêtres et renforcement de leur esprit d’indépendance par rapport à leurs supérieurs ;
    2/renforcement possible de la culture du secret au sein du clergé FSSPX ;
    3/accentuation des « inimitiés » entre prêtres, augmentation de l’esprit de soupçon et consolidation des oppositions déjà ancrées chez certains clercs ;
    4/désagrégation lente de l’esprit communautaire et « fraternel »du fait d’un climat délétère…
    5/isolement moral des mous et des indécis qui finiront par aller là où le plateau de la balance se fait le plus lourd, le plus pressant ou le plus alléchant…
    6/accentuation du déboussolement des fidèles qui devront s’interroger au cas par cas sur tous leurs prêtres… et en tirer des conclusions nominatives !
    7/ risque de division en 2 grands camps pour schématiser : ceux qui accepteront de dire immédiatement s’ils refusent ou acceptent d’emblée le démarchage de Rome… et les autres qui soit resteront un moment dans le flou ou pratiqueront une culture obligatoirement provisoire du secret dans l’attente de constater le dénombrement de ceux qui s’intègrent et de ceux qui refusent !…
    8/le caractère et les attitudes de chaque prêtre, ainsi que leur aptitude ou non à gérer cet ultime assaut perfide de Rome, se révèleront dans la position et l’éventuel dialogue qu’ils auront avec chacun de leurs fidèles.

    Je peux bien sûr me tromper, mais cette manœuvre romaine risque fort de mettre définitivement à mal une communauté déjà moribonde.
    Qui vivra verra !

  2. Avatar
    Christiane Lapotre lien permanent
    février 20, 2013

    « la réhabilitation de Mgr Lefebvre » comment peut-on parler de réhabiliter Mgr Lefebvre ? Ce serait plutôt de celle de Rome qu’il faudrait parler, de la Rome moderniste, libérale et maçonnique ? Mais, la démission de Benoît XVI et l’élection du nouveau pape finiront par ouvrir les yeux des plus naïfs.
    D’ailleurs, cette confusion que Vatican II fait naître dans les esprits, cette division des chrétiens est contraire à l’enseignement du Christ et je dirai que la persévérance de Rome dans l’erreur est diabolique. Alors que Dieu nous garde de tout rapprochement avec Rome.

  3. Charles
    Charles lien permanent
    février 23, 2013

    Vœu pieux :
    Quand la « tradition » et les traditionalistes cesseront-ils d’être en déni comme ils le sont depuis près de 50 ans ?!…
    Ils forgent eux-même leur « propre châtiment » en attendant ceux de Notre-Seigneur sur le monde…
    Ce qui était encore en partie excusable il y a une trentaine d’années, ne l’est plus du tout en 2012-2013 !!!

Les commentaires sont fermés.